Recherche sur l'auto-administration de Sayana Press (DMPA-SC en Uniject)

Publication date: 2017

Sayana, Sayana Press et Depo-Provera sont des marques déposées de Pfizer, Inc. Uniject est une marque déposée de BD. P R O J E T S A Y A N A P R E S S Recherche sur l'auto-administration de Sayana Press (DMPA-SC en Uniject) Dans les régions du monde à faible revenu, 225 millions de femmes désirent éviter la grossesse mais ne pratiquent pas la contraception. L'accès volontaire à une gamme de méthodes sûres et efficaces aiderait à satisfaire leurs besoins. En collaboration étroite avec les gouvernements du Sénégal et d'Ouganda, PATH mène la recherche sur une nouvelle option potentielle de planification familiale : l'auto-administration de Sayana® Press. Des résultats prometteurs émanent de la première étude ougandaise : la plupart des femmes sont compétentes à l'auto- administration après y avoir été formées1. À PROPOS DE SAYANA PRESS La recherche de PATH sur l'auto-administration s'inscrit en complément de sa collaboration avec les ministères de la santé et d'autres partenaires concernant l'introduction de Sayana Press à travers les canaux de prestation existants du Burkina Faso, du Niger, du Sénégal et d'Ouganda. Pour plus d'information sur Sayana Press et les introductions de PATH, rendez-vous sur http://sites.path.org/rh/?p=292. Sayana Press est une présentation à moindre dose du contraceptif injectable trimestriel Depo-Provera® en système d'injection Uniject™ — un petit dispositif pré-rempli autobloquant initialement développé par PATH. Sayana Press est une formule d’acétate dépôt médroxyprogestérone (DMPA) administrée par injection sous-cutanée. Sayana Press se présente en petit dispositif facile à transporter et à administrer. Le produit a reçu l'homologation des autorités réglementaires européennes et de plus de 25 pays du monde. La formule DMPA utilisée pour Sayana Press est également homologuée aux États-Unis. En 2015, l'autorité britannique Medicines & Healthcare products Regulatory Agency a autorisé l'auto-administration de Sayana Press au Royaume-Uni. L'Organisation mondiale de la Santé recommande également l'auto-administration de Sayana Press dans les contextes où il existe des mécanismes d'apport aux femmes d'une information et d'une formation appropriées, les filières de renvoi à un prestataire de soins de santé sont solides et où la surveillance et le suivi peuvent être assurés2. POTENTIEL D'AUTO-ADMINISTRATION DE SAYANA PRESS L'auto-administration de Sayana Press pourrait aider à surmonter les obstacles d'accès et accroître la capacité des femmes à gérer leur santé. PATH et ses partenaires au Sénégal et en Ouganda s'appuient sur les introductions en cours du produit pour explorer la faisabilité et le rapport coût-efficacité de l'auto-administration dans un contexte de recherche. Les études effectuées dans des contextes à revenu supérieur, y compris aux États-Unis, indiquent que l'auto-administration de Sayana Press ou de produits similaires est à la fois faisable et acceptable. En Éthiopie3 et en Ouganda4, les femmes et les prestataires ont exprimé un vif intérêt à l'idée de l'auto- administration de Sayana Press. Les conclusions des essais cliniques originaux de Sayana® (DMPA sous-cutané en seringue pré-remplie) de Pfizer Inc. et la recherche sur l'auto-administration effectuée en Floride, à New York et en Écosse présentent des résultats prometteurs.5,6,7,8 Aucune grossesse n'a été signalée parmi les femmes pratiquant l'auto-administration dans le cadre de ces études et presque toutes les participantes ont qualifié la méthode de pratique et simple. Les études antérieures n’ont pas examiné l'auto-administration à domicile dans les contextes à faibles ressources. Deux études de faible envergure menées au Bangladesh (S. Hossain, données inédites, 2012) et au Brésil9 ont examiné l'auto- administration sous surveillance en milieu clinique. Aucune n'a autorisé les femmes à emporter le produit pour auto- administration indépendante à domicile. QUE RESTE-T-IL A APPRENDRE SUR L'AUTO- ADMINISTRATION ? Si les résultats des études menées sur l'auto-administration de Sayana Press en Europe et aux États-Unis sont prometteurs, une information complémentaire est encore nécessaire pour aider les femmes à pratiquer l'auto-administration sans risque et avec efficacité dans divers contextes. Par exemple, quelle est l'approche la plus efficace pour former les femmes à l'auto- administration indépendante, sans surveillance directe d'un prestataire de santé qualifié au Sénégal, en Ouganda et dans d'autres contextes similaires ? Janvier 2017 Il importe aussi que les ministères de la santé sachent si l'auto- administration peut améliorer les résultats de la planification familiale : facilitera-t-elle par exemple la persévérance contraceptive des femmes à plus long terme, si elles désirent poursuivre la méthode ? RECHERCHE DE PATH SUR L'AUTO-ADMINISTRATION En collaboration avec les gouvernements des pays participants, PATH mène une recherche appelée à combler les lacunes et servir de fondement à une base factuelle sur l'auto- administration au Sénégal, en Ouganda et dans les contextes similaires. Le projet est financé par la Fondation Bill et Melinda Gates et la Fondation de fonds d'investissements de l'enfant (CIFF). Faisabilité opérationnelle : Sénégal et Ouganda Les études de faisabilité opérationnelle, conçues avec l'aide d'intervenants clés de la planification familiale dans chaque pays, ont été les premières à introduire l'auto-administration de Sayana Press en Afrique subsaharienne. Effectuées en 2015-2016, ces études ont :  évalué la faisabilité de l'auto-administration telle que démontrée par une approche compétente et opportune de l'auto-administration ;  identifié les considérations opérationnelles telles que les approches de formation et d'accompagnement des agents de santé et des clientes, les systèmes de rappel et l'élimination des déchets ;  identifié les caractéristiques des femmes pour lesquelles l'auto-administration est acceptable ou non. Les résultats de l'étude ougandaise révèlent que la grande majorité des femmes acquièrent aisément la compétence requise pour l'auto-administration après une simple séance de formation individuelle, et qu'elles conservent cette compétence même trois mois plus tard au moment de leur auto- administration indépendante1. Près de 90 % des participantes pratiquaient correctement l’auto-administration trois mois après y avoir été formées ; 98 % désiraient continuer. D’après ces résultats, le ministère ougandais de la Santé et PATH ont inauguré l’offre de l’auto-administration de Sayana Press parmi les options proposées aux femmes dans le district de Mubende. La pratique est ainsi disponible pour la première fois, hors contexte de recherche, en Afrique subsaharienne. Les résultats d'une étude de faisabilité similaire, au Sénégal, révèlent aussi la capacité de la plupart des femmes à pratiquer l’auto-administration trois mois après la formation, de même que le désir, pour une grande majorité, de continuer la pratique. Plus de détails seront publiés en 2017. Efficacité et rapport coût-efficacité : Sénégal et Ouganda Les études d'efficacité et de coût-efficacité menées au Sénégal et en Ouganda en 2016-2017 évaluent si les femmes qui s'auto-administrent Sayana Press persévèrent dans leur pratique de la contraception injectable à plus long terme que celles qui obtiennent d'un prestataire leurs injections de DMPA intramusculaire (DMPA IM). Cette information, de même que les données de coûts relatifs des deux approches, seront analysées afin d'établir l'efficacité et le rapport coût- efficacité de Sayana Press en auto-administration par rapport au DMPA IM administré par un prestataire. Acceptabilité auprès des prestataires et des jeunes : Ouganda Dans le district ougandais de Gulu, une étude d'acceptabilité a évalué l'intérêt des femmes plus jeunes envers la contraception injectable et l'auto-administration en particulier, concernant notamment les avantages et les obstacles perçus. L'étude a par ailleurs examiné l'attitude des prestataires de la planification familiale à l'égard de la contraception injectable pour les jeunes femmes ainsi que de l'auto-administration pour les femmes de tous âges. Le produit n'a pas été administré dans le cadre de cette étude. Les résultats en seront publiés en 2017. RÉFÉRENCES 1. Cover J, Namagembe A, Tumusiime J, Lim J, Drake JK, Mbonye AK. A prospective cohort study of the feasibility and acceptability of depot medroxyprogesterone acetate administered subcutaneously through self- injection. Contraception. 2016. http://dx.doi.org/10.1016/j.contraception.2016.10.007 [En anglais.] 2. Organisation mondiale de la Santé (OMS). Health worker roles in providing safe abortion care and post-abortion contraception. Genève : OMS; 2015. [En anglais.] 3. Keith B, Wood S, Chapman C, Alemu E. Perceptions of home and self-injection of Sayana® Press in Ethiopia: a qualitative study. Contraception. 2014;89(5):379-384. [En anglais.] 4. Polis CB, Nakigozi GF, Nakawooya H, et al. Preference for Sayana Press versus intramuscular Depo-Provera among HIV-positive women in Rakai, Uganda: a randomized crossover trial. Contraception. 2014;89(5):385-395. [En anglais.] 5. Arias RD. Strategies for optimizing contraceptive care. Présenté à l'occasion de : FIGO (International Federation of Gynecology and Obstetrics) World Congress, 2003; Santiago du Chili, Chili. 6. Prabhakaran S, Sweet A. Self-administration of subcutaneous depot medroxyprogesterone acetate for contraception: feasibility and acceptability. Contraception. 2012;85(5):453-457. [En anglais.] 7. Cameron A, Glasier A, Johnstone A. Pilot study of home self-administration of subcutaneous depo-medroxyprogesterone acetate for contraception. Contraception. 2012;85(5):458-464. [En anglais.] 8. Beasley A, White KO, Cremers S, Westhoff C. Randomized clinical trial of self versus clinical administration of subcutaneous depot medroxyprogesterone acetate. Contraception. 2014;89(5):252-256. [En anglais.] 9. Bahamondes L, Marchi NM, Nakagava HM, et al. Self-administration with Uniject of the once-a-month injectable contraceptive Cyclofem. Contraception. 1997;56(5):301-304. [En anglais.]

View the publication

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.