Central African Republic -Multiple Indicator Cluster Survey - 2000

Publication date: 2000

REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE MINISTERE DU PLAN ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES BUREAU CENTRAL DU RECENSEMENT ENQUETE A INDICATEURS MUL1~IPLES- MICS 2000 Rapport Final [BBA] Bangui, Avril 200 1 REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE MINISTERE DUPLAN ET DE lA COOPERATION INTERNATIONALE DMSION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES BUREAU CENTRAL DU RECENSEMENT unicef ENQUETE A INDICATEURS MULTIPLES- MICS 2000 Rapport Final ~8--.················am••~ t ~J Bangui, Avril2001 © UNICEF, 2001 Published by BBA Editions BP 2347, Bangui Republique Centrafricaine E-mail: bba _ editions@caramail.com UK Representation: 5 Lynn Road, Ely, Cambs CB7 4EG Printed in England ISBN 1 9021 4618 2 l?apporrjlnal M!CS' .?rJO() . .[{CA PREFACE r :n ,;cptcmbrc l9~HJ, 185 Chefs (r.E:cn u ck Co1rvernerne.nt ~e sont r6unis it N.:w \'ork lors du Sommet !vh.ndwl pour lcs F.nfiuHs ;'\ l'lswe duc;ud iis om ::ignci· une di:damrion <.:t un [>hm d 'acrion mondia.l en .hl'eur des enfiuu:s ;tssorti de 2"/ objcctifs mondiaux visa.n r. :! la surv-ic, au dcvdoppe.m•'nt, il l.a p.nn.,•ction er :1 h participariun des t'nhnts ::r !'huri:-.on 2000. Il;; st' soot eng:1ge;; a suivrc lcs progtes tealises pour atteindrc ks buts ct lcs objecri b tixcs pour Ltn 2000. :\ b fin de .b d(·ccnnie, h: Sl'ct(·tairc Gc0ncr;tl (ks Nariom Fnies dam: sa ktn:c du 14 janncr 2000, a den>:tflde it cha<jll(' pays de proccdcr a \'evaluation des progn':S <lCCompJis Vt'rS J\ttteillit' des ubj<:'Ctifs ftx(·s il y a l U ans. La synthc·se ([(, b snuanon des cnhnt~ dans lc· rnondc scm pret;~nt{:c' p·ar lc Sec.remire Gen<l;r:•i ;l l' .1\ sscrnbl<:c G i':n(:r:J.k des \h>tions Unies c1ui cons:H:rcra une sc.ssion spi,ciak sur le~ t•nfmm; en st;pternbn: 2001 ;1 New Yc•rk afin de hi.re k bibn rks ;Kr.iun$ nwncl's t't attctcr ~ la lumicn: <k~; r(sulrat;; (>htt·nus, le.s nbt<'Cr.ifs et lt:s pcrsp<·cuvcs d'actions futures . .l.c Couvcrnt·ment Cc.ntrafncaw <\ <iitut hc•nor(; ses cngagcrncnts en t:t:alisant l'enquctc .nationak ·:v~ Ic·:s qui cunsuwe. un ouii] scwrHifi<JUC solidc permcttant d'appre<·ier de fa<;on obwctin~ les progrcs ·tcalis(:s JXH' l~1 H,(;publi;[UC Ccntmfnc-\inc vers l'attcinte des ob t <·cti(~ du son.trnet· mondial po ur Je~ cnfants. Cette <)p(:ranon Lut. J'-'artic de Ia dcuxii:mc s(·r.ie du progr;,~!TlillC rnnndi:·,.l des enqm~.r('s ;\lJCS ci)ns:r•. et realise en t:<HKettat.lo!1 avec les :tgence;, cks Nari,,m Unie,~ (l.JNlC' . EI. ·, ()MS, FNU AP, PNUD, l:'AO, ct UN F:SC<.)) ai' CC l'appui l('(:hni<JUt' de l'tnstitnt amcr.lCain M.ano hm:rnatiorhtl rc;;ponsabk de:; F:n<JUC'tt~S Demogt::aphiqucs t't de Sann'. I .'crKJUCte na uonaic i\.H CS 2000 rc.~1lisce de fac;un mfthodique et. pori:tm sur un ccb:mtillon lnrgement repr(;sentatif. pe.rmet: 'k disposer d<:'S i.n.l'ornlations fhbks pour b rnicru· phmflcation ct la m.isc' en c.cuv rc de 1a politi<JUC nati\.>nak de di:ccn t.mhsation ct r{~.giomilisai.ion. C~es ri:·suJtat~ cun-.~t.ttncnr c:k pt~~ctcu :-:; t·s buses potl1· l(·.s ~H:tion~ cibh:es ~.k- l utt.c.~ cont.t:e la ptlU\'TctC v·ls ~u:.t Ja ,.,:t lor:s~non du capital. hu.Lu3.in cornn1e g~~ge d·un devcioppetnern 6cr.)notrUtp:tc tt social durable. I ,\:n qui·r~.· ;\l l CS 20(1(1 a la particularirt de fourmr ponr b prunibT l'i>h des ind.1catcurs :;ur La :>all1c, b nutrition, h:: VI.I·l /S !.D.,\, b c<>ntctccpt.1(>11, l'u;u d . itss:uni~semcnt. !'education ct alphab{:nsation , la r.nonaht.C: des enfani.s, Ia protection des cnbnts t:r des femmes p~.r n'·gion adm.in.!:o.lxativc: cri:i:c ;nr h1 L01 N~ '.i(d) 1.) du ) .'\ j~uw· ic· r 199(, cr par prd",:crure. De mhnc, ks d<lfll.l(:es C<OJncern.ant l'cduc:.ttJon de base sont disponibkc: par Inspection n.cadlm~tpw . l .cs r{·sulta!s de l'cnquc·k i\UCS 2000 p<::nnertcnt nin~;i de conn:titn: I.e nN~·ftu de Ia monalit(· des enfa.n1s em<:! ans ;tpri.:t, I'L:n<jUt'll' D<i~mogr:tphique er de Sanrt· de 19~+/9S ~uns1 '-ILK' f.faurres ind.ic.ttcurs soc.i:1ux pt~nillU1t~.• concernant b. ;.)Ut\:ie.~ k< d(·vefopptnlent ~ la protection (t h participation des cnfanrs ct des fi:l.T.tm c> en R(·puhliquc Ccutrafricnnc. 1 -~l pubhcatinn efft:.ctivt• de \: (~ -rapport 4 J.nPi~.~ :.q.1n~· s lc:-: i"t:r:au::. de r('tT~tin, es; 1c fn.ui du f<.:rnlc ~~ng~lgcn.H:nt d:u ()uuvt:rne:tncnl.~ de la .tnc~bilh~Hi<.;n de ph.tslt' l.t.ts CH.ires du \ -hrusr(·re du Plan~ t.h:·~; <HJt.rC'l l\f m.Jni:.re'' ;:,:ctcll'ldco <et des p:u1cn:urcs d:ms k cadre du ( :O.H:Utt~ de Pdorage in rt·rsccroricl de i'cnf.jttt<l<,:· \I.ICS 2(10() ,,.; de la .:.krcrrnin alv•n de,; cadn:> n ;,gent:< du Huruw C~nli.ta .l dt·• Rcccnsnne.tH avec l'appui !.t:chui<;ue de l'l. '-,.: l<.:l.T . L~· ( ' ' •uH:rrl<.·rncm ucnt :1 leur ,rdrcssc t ·>cs (diut:lt tons er ''''s Yifs rnnerci.nut'tl.h iJ•lUr k dd'i rdn·<' ;r tmvt-r•• \'uhrcnriou cLub un bref ddai de,; n:1sull:·tls de <.xltc .lm.r.nk cpcr:~tion <!H di-pu du C<'.'>!lte:-:rc mtrional n:t'-s diific.th: t:rl !'an ?uUO. Le c';nuvcrncnrcnt cxprime >:l p.l'nfi>tHk gnuitude d sa \'l\' t: ;:,;connai ~:<mce it l'l.' N I.ClJ · pm.l t It: pri·:cicux cunco1u~' techni~1u~~ financier <·t 111:-HC:ri<:"l <;;ty:~nr pt~rrn1s <h: :-:.u.tnv.HH<~r lc:.~ tn.ul.riplc~ ("Jbsntck~ en \"Ut: de ln n'uss\t(' de cerr.c importante t:'l'H_Ftt'te . L.' c;cm·e.rncrncnt ~;due \'espri t. de. panc.nariat Rupport final MICS 2000-l<CA e;<;cmplairc avec le PNI . .J I"), le FNUAP er !'UNICEF: qui a forrcmt~nt contribue a Ia realisation effective de l'cnquetc l\HCS en RCA. Le Gouvernemcnt cxhortc l'cnsembl.e des actcurs de lutte c.ontrt•. Ia pauvretc ainsi que les partenaites dans b promotion et b protection des droits de l'enfam et de Ia. fcuunt' aux niveaux communautain~. peripheriquc, regional et ccntmL a faire usage de ccs donneeS< pour Ia mise en oeuvre des actions edairct·s en vue de !'amelioration du bien !~tre de la population ccntrafrkaine cr particul.ier~·meni' cdui dcs enfants t~t dt's femmes. Lcs rcsultats obtcnus rcvdent unc deterioration de Ia situation des cnfants t't des fenun~e·s en Rivubliquc Ccntrafiicainc au cours des cint] dcrniert•.s annt•cs suite aux doulomeux t;venements flOlitico-rn.ilitaires de 1996/ 97, 'l'expansion de Ia pandemic du VIH/SlDA ct la generalisation de la p<mvrdc moncta.in~ des tn•h1ages. C'est puu:rc1uoi, le Gouvcrnemt~m compte sur la ~olida.ritc~ imemadona.le pour rdevcr C(:s gros defis qui menaccnt Ia survic de la Nation C<,ntrafr.ic.aine. Rapport final MICS 2000- RCA EQUIPE DE SUPERVISION I COORDINATION I ANALYSE DES DONNEES Supervision : President du Comite de Pilotage: Coordination/Appui technique: Direction Nationale : Direction Technique : Conception & Suivi : Contributions : Analystes/redacteurs des 11 chapitres : Traitement informatique: Lecture finale du Rapport : Secretariat/edition rapport: M. Jacob MBAITADJIM, Ancien Ministre du Plan M. Aboudou Karimou ADJIBADE, Representant de !'UNICEF M. Clement EREGANI, Ancien Charge de Mission- Coordonnateur du Ministere de l'Economie, du Plan et de la Cooperation Internationale M. Robert NDAMOBISSI, Charge de Programme Suivi- Evaluation UNICEF M. Martin KONGBO, Charge de Mission Division des Statistiques et des Etudes Economiques M. Philippe ZEMINGUI, Directeur Technique du BCR Felix MOLOUA, Point Focal de MICS 2000 Nick Lasset BIKOO, Ex Directeur Technique du BCR Faustin PIAMALE Jean Louis POUNINGUINZA Edwige NGUELEBE Paulette NICHOLS, Coordonnatrice de Programme UNICEF Docteur Karim ANDEL£, Charge de Programme SantcYN utrition Sophie NDANGUERE, Chargee de Programme Education Docteur Peters CUP PEN, Charge de Programme SIDA Docteur Eugene KPIZINGUI, Charge de Projet Nutrition Marius BOKPAKA, Charge de Programme Info/Com Docteur Emmanuel KITEZE : Chapitres 7 et 9 Felix MOLOUA : Chapitres 1, 2 et 5 Faustin PIAMALE : Chapitres 4 et 9 Alfred SABENDO : Chapitres 3 et 8 Thierry KANDA : Chapitre 10 MALENDELE : Chapitre 5 NGAYE KOESSE : Chapitre 5 Philippe ZEMINGUI : Chapitre 5 Docteur Eugene KPIZINGUI: Chapitre 6 Robert NDAMOBISSI : Chapitre 11 Alexis GUENENGAFO Faustin PIAMALE Leon Gabriel BANGO, President du Comite de Coordination de la Lutte contre la Pauvrete Yvonne YAPIERRE Germaine TOMORO Emilienne KOYINA Rapport final MICS 2000- RCA II Rapport final MICS 2000 - RCA TABLE DES MATIERES Pages PREFACE . III LISTE DES TABLEAUX . VII LISTE DES GRAPHIQUES . XIX LISTE DES CARTES PAR PREFECTURE . XXI SIGLE/ABREVIATIONS . XXII RAPPORT RESUME . XXIII PRINCIPAUX INDICATEURS . XXVII CARTOGRAPHIE DES PRINCIPAUX RESULTATS . XXIX CHAPITREl: CARACTERISTIQUES DU PAYS ET ORGANISATION DE L'ENQUETE . l 1.1 CARACTERISTIQUES DU PAYS 1 1. 1. 1 Situation geographique . 1 1. 1.2 Organisation institutionnelle et administrative . 1 1.1.3 Contexte macro-economique etfinancier . 2 1. 1.4 Caracteristiques demographiques et culture lies . 4 1.2 ORGANISATION DE L'ENQUETE 5 1.2.1 Objectifs de l'enquete . 5 1.2.2 Cadre institutionnel . . 5 1.2.3 Rappel des objectifs du sommet mondial de 1990 . 6 1.2.4 Population cible de l'enquete . . 7 1.2.5 Plan de sondage . . . . 8 1.2.6 Questionnaires . . . . . 8 1.2. 7 Prelevement d'urine . . 9 1.2.8 Deroulementde l'enquete . . . 9 1.2.9 Exploitation et analyse des donnees . 10 1.3 PRESENTATION DE L'ECHANTILLON ET EVALUATION DES DONNEES 11 1.3.1 Presentation de Ia taillefinale de l'echantillon . 11 1.3.2 Evaluation de Ia representativite de I 'echantillon . . 13 1.3.3 Evaluation de Ia qualite des donnees . 15 CONCLUSION 18 CHAPITRE2: CARACTERISTIQUES DES MENAGES ET DES LOGEMENTS . 19 2.1 CARACTERISTIQUES DES MENAGES 19 2. 1.1 Taille moyenne des menages . 19 2. 1.2 Repartition des chefs de menages . 21 2.1.3 Tendance des pourcentages de chefs de menage . . 21 2. 1.4 Structure par tige de Ia population . 2 2 2. 1.5 Caracteristiques de Ia population seton /'etat matrimonial . 24 2.2 CARACTERISTIQUES DES LOGEMENTS 26 2.2.1 Nombre de pieces des logements . 26 2.2.2 Materiaux du plancher du logement . . 28 2.2.3 Materiaux du mur des logements . . . . 29 2.2.4 Materiaux du toit . . 31 2.3 EQUlPEMENTS ET BIENS POSSDES PAR LES MENAGES 33 2.3.2 Mode d'eclairage . . 34 2.3.3. Source d'energie de cuisson des menages . . . . . 35 111 Rapport final MICS 2000 - RCA CIIAPITRE 3 : MORTALITE DES ENFANTS . 39 3.1 MORTALITE INFANTO-JUVENILE 3.2 MORTALITE INFANTILE 3.3 MORTALITE JUVENILE 3.4 EVOLUTION DE lA MORTALITE DES ENFANTS CONCLUSION 39 41 43 44 46 CIIAPITRE 4 : EDUCATION .•.•.•.•. 47 4.1 EDUCATION PRESCOIAIRE 4.2 EDUCATION DE BASE 47 49 4.2.1 Taux Brut de Scolarisation au primaire . 49 4.2.2 Taux Net de Scolarisation au primaire . 50 4.2.3 Evolution du TNS au primaire par region sanitaire de 1996 a 2000 . 53 4.2.4 Entree precoce au primaire . 54 4.3 MAINTENANCE DANS LE SYSTEME 54 4.3.1 Eleves qui atteignent Ia rJme annee du primaire . 55 4.3.2 Les abandons scolaires . 57 4.4 EDUCATION AU NIVEAU SECONDAIRE 58 4.5 NIVEAU D'INSTRUCTION DE lA POPUlATION DES MENAGES 60 4.5.1 Population agee de 5 ans ou plus . : . 60 4.5.2 Enfants de 5-17 ans n'ayantjamais ete a !'ecole . 61 4.6 ALPHABETISATION 63 4. 7 ACCESSIBILITE DES MENAGES AUX INFRASTRUCTURES SCOLAIRES 66 CONCLUSION 67 CHAPITRE 5 : EAU ET ASSAINISSEMENT . 69 5.1 ACCESSIBILITE A L'EAU DE BOISSON SALUBRE 71 5.1.1 Population qui utilise une source d'eau de boisson salubre . 71 5.1.2 Distance parcourue pour I 'approvisionnement en eau de boisson salubre . 72 5.1.3 Temps mis alter-retour pour l'approvisionnement en eau de boisson salubre . 74 5.1.4 Perennite des sources d'approvisionnement en eau de boisson salubre . 75 5.2 ACCES A L'EAU DE BOISSON POTABLE 76 5.2.1 Population qui utilise une source d'eau de boisson potable . 76 5.2.2 Taux d'accessibilite a l'eau de boisson potable (mains de 500 m) . 79 5.2.3 Taux de couverture en eau potable . 82 5.2.4 Paiement de sources d'eau de boisson potable . 83 5.2.5 Depensesjournalieres pour l'approvisionnement en eau de boisson . 84 5.3 ASSAINISSEMENT DE BASE AU SEIN DES MENAGES 85 5.3.1 Disponibilite d'installation sanitaire . 86 5.3.2 Mode d'evacuation des excrements des enfants de 0-3 ans . 87 5.3.3 Utilisation du savon par /es menages apres toilettes . 88 CONCLUSION 90 CHAPITRE 6: ETAT NUTRITIONNEL DES ENFANTS . 91 6.1 SITUATION NUTRITIONNELLE DES ENFANTS 91 6.1.1 Prevalence de I 'insuffisance ponderale (PIA) . 92 6.1.2 Prevalence du retard de croissance (TIA) . . ; . . . 95 6.1.3 Prevalence de /'emaciation (PIT) . . . . . 95 6.2 PO IDS AlA NAISSANCE 97 6.3 ALLAITEMENT MATERNEL 99 6.3.1 Allaitement maternel exclus{f. . 101 6. 3.2 Alimentation de complement . 103 6.3.3 Allaitement maternel prolonge . . . . . . . . . . 104 6.4 CONSOMMATION DU SEL lODE 107 6.5 SUPPLEMENTATION EN VITAMINE A 109 6.5.1 Taux d'utilisation des capsules de vitamine A . , . 109 6.5.2 Opportunites d'administration des supplements de vitamine A . 111 CHAPITRE 7: SANTE DE L'ENFANT . , . ; . 115 IV 7.1 VACCINATIONDESENFANTS 7.2 MAlADIES DIARRBEIQUES Rapport final MICS 2000 - RCA 115 118 7.2.1 Prevalence des maladies diarrheiques chez les enfants . . . . . 119 7.2.2. Traitement des maladies diarrheiques chez les enfants . . , . . 120 7.3 LES INFECTIONS RESPIRATOIRES AlGUES (IRA) . 123 7.3.1 Prevalence des IRA chez les enfants de moins de 5 ans . . . . . 123 7.3.2 Traitement des Infections Respiratoires Aigues . . . . . . . . 125 7.4 PRISE EN CHARGE INTEGREE DES MALADIES DE L'ENFANCE A DOMICILE 126 7.4.1 Connaissance des signes de gravite des maladies et recherche de soins de sante . . . . . . . 127 7.4.2. Comportement nutritionnel au cours des episodes de maladie les enfants . . . . 128 7.5 PALUDISME 129 7.5.1 Prevalence du paludisme (fievre) chez les enfants de moins de 5 ans . . . . . . . . 130 7.5.2. Traitement du Paludisme . . . . . . . . . . . . . . . . 131 7.6 ACCESSIBILITE AUX SERVICES DE SANTE 136 7. 6.1 Accessibilite awe services de sante dans les prefectures . . . . . . 136 7.6.2 Accessibilite awe formations sanitaires par region . . . . . . . . . . . 137 CONCLUSION 138 CHAPITRE 8 : LE VIII/SIDA . 139 8.1 CONNAISSANCE DU VIII/ SIDA 139 8.1.1 Connaissance du VIHISIDA seton les prefectures . . . . . . . . . . . . . . . . . . 139 8.1.2 Connaissance du VIHISIDA seton les Regions . . . . . . . . . . . . . . 140 8.1.3 Connaissance du VIHISIDA seton certaines caracteristiques . . . . 141 8.2 PERCEPTIONS ERRONEES DU VIII/SIDA 143 8.2.1 Perceptions erronees du VIHISIDA au niveau national et prefectoral . . . . 143 8.2.2 Perception erronee du VIHISIDA seton les Regions . . . . . . . . 144 8.2.3: Perceptions du VIHISIDA seton les caracteristiques de Ia femme . . . . . . . 145 8.3. AUTRES PERCEPTIONS 146 8.3.1 Transmission du VIHISIDA de Ia mere a /'enfant . . . . . . . . . . . . . . . . . . 146 8.3.2 Autres canaux de transmission . . . . . . . . . . . . . . . . . . 149 8.4 ATTITUDE DES FEMMES FACE AUX TRAVAILLEURS AYANT LE VIH/SIDA 152 8.4.1 Attitude des femmes face a un enseignant qui a contracte /e VIHISIDA . . . . . . . . . . . 152 8.4.2 Attitude des femmes enquetees face a un personnel de sante ayant contracte le VIHISIDA . . . . . 154 8. 4. 3 Attitude des femmes face a un vendeur de nourriture ayant contracte le VIHISIDA . . . . . 154 8.4.4 Attitude des femmes enquetees face a un coiffeur ayant contracte le VIHISIDA . . . . . . . 155 8.$ LE DEPISTAGE DU VIII/SIDA 156 CHAPITRE 9 : SANTE DE lA REPRODUCTION . 161 9.1. CONTRACEPTION 161 9.1.1 Age au premier rapport sexuel . . . . . . . . . . . . . . . . : . . . . . . . . 161 9.2.2 Pratique de Ia contraception . . . . . . . . . . . . . , . . . 161 9.2.3 Raisons de non-utilisation des methodes de planificationfamiliale . . . . . . . . . . . . . . . . 163 9.2 SOINS PRENATALS 167 9.2.1. Soins prenatals selon /e type . . . . . . . . . . . . . . : . 168 9.2.2. Soins prenatals selon le type de I 'assistance . . . . . . . . . 170 9.2.3. Prevention du paludisme et de I 'anemie chez Ia femme enceinte . . . . . . . . . 172 9.2.4. Vaccination Anti-Tetanique (VAT) . . . . . . . . . . . . . . 174 9.3. ASSISTANCE A L' ACCOUCHEMENT 176 9.3.1 Lieu de l'accouchement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 176 9.3.2 Assistance a / 'accouchement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 178 · 9.4. A VORTEMENTS ET GROSSESSES INDESIREES 180 9.4.1 Avortements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 180 9. 4.2 Grossesse des douze derniers mois et desir de cette grossesse . . . . . . . . . . . . . . 182 CONCLUSION 184 CHAPITRE 10: PROTECTION DE L'ENFANT . 185 10.1. DEClARATION DES NAISSANCES 10.2. ORPHELINAGE ET TUTELLE DES ENFANTS 185 188 10.2.1. Orphelinage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 188 v Rapport final MICS 2000- RCA 10.2.2 Tutelle des enfants . . . . . . . . . . . . . . . 189 10.3 TRAVAIL DES ENFANTS AGES DE 5-14 ANS 190 10.3.1. Ampleur du travail des enfants . . . . . . . . . 191 10.3.2. Conditions de travail . . . 192 CONCLUSION 195 CHAPITRE 11: PROTECTION DE LA FEMME . 197 11.1 VIOLENCE CORPORELLE 198 11.1.1 Ampleur de Ia violence corporelle et cas de plainte . . . . . . . 198 11. 1.2 Auteur de Ia violence corpore/le etfrequence . . . . . . . 201 11.2 VIOLENCE MORALE 204 11.3 VIOL 206 11.3.1 Ampleur de violet cas de plainte . . . . . . . . . . 206 11.3.2 Auteur de viol etfrequence de viols . . . . . . . . . . . 209 11.4 HARCELEMENT SEXUEL 212 11.5 PROSTITUTION PAR CONTRAINTE 214 11.6 PRATIQUE DE L'EXCISION 218 11.6.1 Ampleur de !'excision et perceptions des femmes . . . . . . . 218 11.6.2 Raisons de continuite de Ia pratique de !'excision . . . 221 11.7 PROBLEMES DE SUCCESSION 223 II. 7. 1 Perte de ! 'heritage de biens . . . 224 11. 7. 2 Perte du gardiennage d'enfants a bas age . 226 CONCLUSION 229 CHAPITRE 12: RESUME DES RESULTATS PROVISOIRES DE L'ANALYSE DE LA PAUVRETE . 231 CONCLUSION GENERALE . 232 ANNEXES . 235 ANNEXE A: ECHANTILLONNAGE ANNEXE B : MARGE D'ERREUR PAR PREFECTURE ANNEXE C : PERSONNEL DE L'ENQUETE ANNEXE D : QUESTIONNAIRES Vl 236 239 241 246 Rapport final M!CS 2000 - RCA LISTE DES TABLEAUX Page Tableau 1.1 Evolution du tableau des operations financieres de l'Etat Cencrafricain. . . 3 Tableau 1.2 Indicateurs socio-demographiques de base. . . 5 Tableau 1.3 Resultats de l'enquete menage (taux de reponse) pai prefecture et milieu de residence, RCA, MICS 2000. . 12 Tableau 1.4 Resultats issus des interviews dans les menages visites. . . . . 12 Tableau 1.5 Resultats de l'enquete individuelle femme (taux de reponse) par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS 2000. . 13 Tableau 1.6 Repartition de l'enquete individuelle enfancs par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS 2000. . . 13 Tableau 1.7a Repartition des AD prevues et enquetees par prefecture et milieu de residence 14 Tableau 1. 7b Repartition des menages enquetes, de l'effectif attendu, .de l'effectif final des enfants de 0-4 ans, 14 par milieu de residence, RCA, MICS 2000 . . Tableau 1.8 Rapport de masculinite par groupes d'ages quinquennaux. . . . . . . . 15 Tableau 1.9 Indice de Whipple par sexe. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 Tableau 1.1 0 Structures par groupe d'ages de Ia population des menages issues de differences Operations (RGP88, EDS-RCA 94-95, Avitaminose A 98 et MICS2000) 16 Tableau 1.11 Nombre moyen d'enfants nes vivants, proportions des enfants decedes par groupe d'age des femmes. . . 17 Tableau 2.1 Pourcentage des menages selon Ia taille moyenne des menages par milieu de residence, RCA, 20 MICS 2000, EDS-RCA 94-95 . . Tableau 2.2 Pourcencage des menages suivant leur taille et Ia taille moyenne des menages par Prefecture 20 Tableau 2.3 Pourcentage des menages suivant leur taille et Ia taille moyenne des menages par region, RCA, MIC$2000 . . . . . . . . . . . . . . . . 20 Tableau 2.4 Pourcentage des chefs de menages selon le sexe, par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS2000 . . 21 Tableau 2.5 Pourcentage des chefs de menages selon le sexe, par region, RCA, MICS2000 21 Tableau 2.6 Evolution de Ia proportion des chefs de menage selon le sexe, par milieu de residence, de l'EDS- RCA 94-95 a MICS2000 . . 22 Tableau 2.7 Repartition des chefs de menages par groupe d'ages et niveau d'instruction, RCA, MIC$2000 . . . . . . . . . . . 22 Tableau 2.8 Repartition de Ia population des menages par groupe d'ages selon le sexe, RCA, MIC$2000 . . . . . . 23 Tableau 2.9a Pourcencage de Ia population par grand groupe d'ages aux differences operations 24 Tableau 2.9b Pourcentage de Ia population selon I' etat matrimonial par sexe et milieu de residence . · ····· . . . . 24 Tableau 2.9c Pourcentage de Ia population agee de 15 ans et plus selon le statut matrimonial par prefecture . . . . 25 Vll Rapport final MICS 2000- RCA Tableau 2.10 Pourcentage de Ia population agee de 15 ans et plus selon l'etat matrimonial par region, RCA, MICS2000 . . . . . . . . . . Tableau 2.11 Pourcentage des logements selon le nombre de pieces par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS2000 . . . . . . Tableau 2.12 Pourcentage des logements selon le nombre de pieces par region, RCA, MICS2000 Tableau 2.13 Pourcentage des logements par type de materiaux du plancher par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS2000 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Tableau 2.14 Pourcentage des logements par type de materiaux du plancher selon Ia region, RCA, MICS2000 Tableau 2.15 Pourcentage des logements selon les materiaux du mur par prefecture, milieu de residence, RCA, MICS2000 . , . . . . Tableau 2.16 Pourcentage des logements selon les materiaux du mur par region, RCA, MICS2000 Tableau 2.17 Pourcentage des logements selon les materiaux du toit, par prefecture et milieu de residence,RCA,MICS2000 . . . . . . . . . . . . . . . . Tableau 2.18 Pourcentage des logements selon les materiaux du toit, par region, RCA,MICS2000 Tableau 2.19 Repartition des menages selon les biens possedes par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS2000 . . . . . . . . . . . . . Tableau 2.20 Repartition des menages selon les biens possedes par region, RCA, MICS2000 Tableau 2.21 Pourcentage de menages selon le mode d'eclairage par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS2000 . . . . . . . . . . . . . . Tableau 2.22 Pourcentage des menages selon le mode d'eclairage par region, RCA, MICS2000 T ableau 2.23 Pourcentage des menages selon Ia source d'energie de cuisson par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS2000 . . . . . . . . . . . . . . . . . T ableau 2.24 Repartition des menages selon Ia source d'energie de cuisson par region, RCA, MICS2000 Tableau 3.1 Quotients de mortalite (%o) infanto-juvenile selon les prefectures et milieu de residence, RCA, MICS2000 . . . . . . . . . . . . . . . . . Tableau 3.2 Quotients de monalite infanto-juvenile (en %o) selon les regions . . . . . Tableau 3.3 Quotients de mortalite infanto-juvenile (en %o) selon le sexe et le niveau d'instruction de Ia mere,RCA,MICS2000 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Tableau 3.4 Quotients de mortalite (%o) infantile selon les prefectures et milieu de residence, RCA, MICS 2000 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Tableau 3.5 Quotients de mortalite infantile (%o) selon les regions . . . . . Tableau 3.6 Quotients de mortalite (%o) infantile selon le sexe et le niveau d'instruction de Ia mere T ableau 3.7 Quotients de mortalite (%o) juvenile selon les prefectures et milieu de residence Tableau 3.8 Quotients de mortalite juvenile (%o)selon les Regions, RCA, MICS2000 . . . Tableau 3.9 Quotients de mortalite (%o) juvenile selon le sexe et le niveau d'instruction de Ia mere Tableau 3.10 Evolution des quotients de mortalite des enfants de moins de cinq ans (en %o) selon les sources existantes . . . . . . . . . VIII Page 25 27 27 28 29 30 30 32 32 33 34 34 35 36 36 40 40 41 41 42 43 43 43 44 45 Tableau 4.1 Tableau 4.2 Tableau 4.3 Tableau 4.4 Tableau 4.5 Tableau 4.6 Tableau 4.7 Tableau 4.8 Tableau 4.9 Tableau 4.10 Tableau 4.11 Tableau 4.12 Tableau 4.13 Tableau 4.14 Tableau 4.15 Tableau 4.16 Tableau 4.17 Tableau 4.18 Tableau 4.19 Tableau 4.20 Tableau 4.21 Tableau 4.22 Rapport final MICS 2000- RCA Pourcentage des enfants ages de 3-5 ans ou 3-4 ans qui frequentent un programme organise d' education prescolaire par prefecture, par milieu de residence, sexe et age, RCA, MICS 2000 Pourcentage des enfants ages de 3-5 ans ou 3-4 ans qui frequentent un programme organise d'education prescolaire par region administrative et inspection acadernique, RCA, MICS 2000 Taux Brut de scolarisation au primaire selon le sexe par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS 2000 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Taux Brut de scolarisation au primaire selon le sexe par region administrative et inspection academique T aux Net de scolarisation au primaire sdon le sexe par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS 2000 . . . . . . . . . T aux Net de scolarisation au primaire sdon le sexe par region administrative et par inspection academique, RCA, MICS 2000 . . . . . . Taux Net de scolarisation au primaire par sexe et selon !'age, RCA, MICS 2000. Evolution du taux net de scolarisation selon Ia region sanitaire de 1996 a 2000 Pourcentage des enfants de moins de 6 ans frequentant une ecole primaire par sexe sdon la prefecture et le milieu de residence, RCA, 2000 . . . . . . T aux de promotion scolaire sdon la classe suivie par sexe, prefecture et milieu de residence T aux de promotion scolaire selon Ia classe sui vie, par region administrative et par inspection academique, RCA, MICS 2000 . . . . Repartition (en %) des abandons scolaires chez les enfants ages de 5-17 par sexe, selon Ia prefecture et le milieu de residence, RCA, MICS2000 . . . . . . . . Pourcentage des abandons scolaires chez les enfants ages de 5-17 par sexe, selon Ia region administrative et par inspection academique, RCA, MICS2000 Pourcentage des enfants ages de 12-17 qui frequentent le secondaire par sexe, Ia prefecture et le milieu de residence, RCA,MICS 2000 . . . . Pourcentage des enfants ages de 12-17 qui frequentent le secondaire par sexe et par age, RCA,MIC$2000 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Pourcentage de la population des menages agee de 5 ans ou plus selon le niveau d'instruction par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS2000 Pourcentage de Ia population agee de 5 ans ou plus selon le niveau d'instruction par region et inspection academique, RCA, MICS2000 Pourcentage des enfants ages de 5-17 ans n'ayant jamais ete a !'ecole par sexe, selon la prefecture et le milieu de residence, RCA, MIC$2000 . . . . . . . Pourcentage des enfants ages de 5-17 ans n' ayant jamais ete a l' ecole par sexe, selon Ia region administrative et !'inspection academique, RCA, MICS2000 . . . . Pourcentage de Ia population agee de 15 ans ou plus sachant lire et ecrire par sexe, selon Ia prefecture et le milieu de residence, RCA, MICS2000 . . . . . . Pourcentage de Ia population agee de 15 ans ou plus sachant lire et ecrire par sexe et par age RCA, MICS 2000 . . . . . . Pourcentage de Ia population agee de 15 ans ou plus sachant lire et ecrire par sexe, selon Ia region administrative et !'inspection academique, RCA,MICS 2000. ix 48 48 49 50 51 52 53 54 54 56 57 58 58 59 59 60 61 62 62 64 64 65 Rapport final M!CS 2000- RCA Tableau 4.23 Tableau 4.24 Tableau 5.1 Tableau 5.2 Tableau 5.3 Tableau 5.4 Tableau 5.5 Tablea1,15.6 Tableau 5.7 Tableau 5.8 Tableau 5.9 Tableau 5.10 Tableau 5.11 Tableau 5.12 Tableau 5.13 Tableau 5.14 Tableau 5.15 Tableau 5.16 Tableau 5.17 Tableau 5.18 Tableau 5.19 Tableau 5.20 Pourcentage des menages selon Ia distance qui les separe d'une ecole, par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS 2000 . ~ . . Pourcentage des menages selon Ia distance qui les separe d'une ecole, par region administrative et par inspection academique, RCA, MICS 2000 . . Pourcentage de Ia population par differentes sources d' approvisionnement en eau de boisson selon les prefectures et milieux de residence . . Pourcentage de Ia population par differentes sources d'approvisionnement en eau de boisson selon les regions, RCA, MICS 2000 . . Pourcentage de Ia population selon Ia distance parcourue pour l'approvision-nement en eau de boisson salubre par prefecture et milieu de residence Repartition de Ia population selon Ia distance parcourue pour l'approvision-nement en eau de boisson salubre par regions . . Repartition de Ia population selon le temps mis pour I' approvisionnement en eau de boisson salubre par prefecture et milieu de residence, RCA,MICS2000 Repartition de la population selon le temps mis aller-retour pour l'approvision-nement en eau de boisson salubre par region Repartition de Ia population selon la perennite de la principale source d'eau de boisson salubre par prefecture et milieu de residence, RCA,MICS2000 Repartition de la population selon la perennite de la principale source d'eau de boisson salubre par regions, RCA, MICS 2000 . . Pourcentage de la population qui utilise une source d' eau de boisson potable quels que soient Ia distance et le temps mis a MICS 1996 et MICS 2000, par region sanitaire et milieu de residence . . Pourcentage des menages ayant acces a l'eau de robinet, de borne fontaine et de forage selon les prefectures et milieux de residence au recensement de 1998 et MICS 2000 Taux d'accessibilite a l'eau de boisson potable selon les prefectures et milieux de residence,RCA,MICS2000 . . Taux d'accessibilite a l'eau de boisson potable selon les regions . . Evolution du taux d'accessibilite a l'eau potable, MICS 1996 et MICS 2000 . T aux de couverture de Ia population en eau potable selon les prefectures et milieux de residence, RCA, MICS 2000 . . Taux de couverture de Ia population en eau potable selon les regions, RCA, MICS2000 Evolution du taux de couverture en eau potable, MICS 1996 et MICS2000 . . Pourcentage des menages selon les principales sources d'eau de boisson payantes ou non payantes par prefecture et milieu de residence . . Repartition des menages selon les principales sources d'eau de boisson payantes ou non par region, RCA, MICS2000 . . Repartition des menages selon les depenses journalieres pour l'approvision-nement en eau de boisson par prefecture et milieu de residence . . Repartition des menages selon les depenses journalieres pour l'approvisionnement en eau de boisson selon les regions, RCA, MICS2000 . . X 66 67 72 72 73 74 74 75 76 76 77 79 80 80 81 82 82 83 84 84 85 85 Tableau 5.21 Tableau 5.22 Tableau 5.23a Tableau 5.23b Tableau 5.24 Tableau 5.25 Tableau 6.1 Tableau 6.2 Tableau 6.3 Tableau 6.4 Tableau 6.5 Tableau 6.6 Tableau 6.7 Tableau 6.8 Tableau 6.9 Tableau 6.10 Tableau 6.11 Tableau 6.12 Tableau 6.13 Rapport final MICS 2000 - RCA Pourcentage de Ia population selon le type d'installation sanitaire du menage, par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS2000 . . Pourcentage de Ia population selon le type d'installation sanitaire du menage, par regions, RCA, MICS2000 . -. . Repartition des menages selon le mode d'evacuation des excrements des enfants de 0-3 ans par prefecture et milieu de residence, RCA,MICS2000 Repartition des menages selon le mode d'evacuation des excrements des enfants de 0-3 ans par region, RCA, MICS2000 . . Pourcentage de Ia population qui se lave les mains ou non avec du savon apres les toilettes par prefecture et milieu de residence, RCA,MICS2000 Pourcentage de Ia population qui se lave les mains ou non avec du savon apres les toilettes par region . . Prevalence de l'insuffisance ponderale selon Ia prefecture, le milieu de residence, les regions, l'age et le niveau d'instruction de Ia mere, RCA, MICS 2000 . . Prevalence du retard de croissance modere et severe des enfants de moins de 5 ans selon Ia prefecture, le milieu de residence, les regions, l'age et le niveau d'instruction de Ia mere, RCA, MICS 2000 . . Prevalence de !'emaciation moderee (< -2 ET) et severe(< -3 ET) selon Ia prefecture, le milieu de residence, les regions, !'age et le niveau d'instruction de la mere, RCA, MICS 2000 Pourcentage de faible poids a Ia naissance selon la prefecture, le milieu de residence, les regions, l'age et le niveau d'instruction de Ia mere . . Estimation par les meres du poids a Ia naissance des enfants non peses selon la prefecture, le milieu de residence, les regions, l'age et le niveau d'instruction de la mere, RCA, MICS 2000 Taux d'allaitement maternel chez les enfants de moins de cinq (5) ans, selon les caracteristiques socio-demographiques, RCA, MICS 2000 . . Taux d'allaitement maternel exclusif, par sexe, prefecture, milieu de residence, region et niveau d'instruction de Ia mere, RCA, MICS 2000 . . Pourcentage des enfants qui ont re<;:u des aliments de complement entre 6-9 mois, selon Ia prefecture, le milieu de residence, les regions, l'age et le niveau d'instruction de Ia mere, RCA, MICS 2000 . . Proportion des enfants qui ont re<;:u un allaitement maternel prolonge jusqu'a 24 mois selon Ia prefecture, le milieu de residence, les regions et le niveau d'instruction de Ia mere, RCA, MICS 2000 . . p~~rcentag~ .de menages consommant du sel iode par les menages par prefecture, region et mtheu de residence . . Tendance du taux de consommation du sel iode de 1994 a 2000 par region sanitaire et milieu de residence . . Taux d'utilisation de vitamine A chez les enfants de moins de 5 ans durant les six (6) derniers mois par prefectures, milieux de residence, regions age et sexe, RCA, MICS 2000 . . Taux de supplementation en vitamine A selon les opportunites d'administration par prefecture, milieu de residence, regions, tranches d'age et niveau d'instruction des meres, RCA, MICS 2000 XI 86 87 88 88 89 89 92 94 96 98 99 100 102 104 106 108 108 110 113 Rapport final MICS 2000- RCA Tableau 7.1 Tableau 7.2 Tableau ·7.3 Tableau 7.4 Tableau 7.5 Tableau 7.6 Tableau 7.7 Tableau 7.8 Tableau 7.9 Tableau 7.10 Tableau 7.11 Tableau 7.12 Tableau 7.13 Tableau 7.14 Tableau 7.15 Tableau 7.16 Tableau 7.17 Pourcentage des enfants ages de 12 a 23 mois qui sont vaccines avant leur premier anniversaire contre les maladies cibles du PEV selon les carnets et les declarations des meres, par prefecture et milieu de residence . . Pourcentage des enfants ages de 12 a 23 mois qui sont vaccines avant leur 1er anniversaire contre les maladies cibles du PEV selon les carnets et les declarations des meres, selon les regions, le sexe des enfants et le niveau d'instruction des mere Prevalence des maladies diarrheiques chez les enfants de moins de 5 ans par prefecture, RCA, MICS 2000 . . Prevalence des maladies diarrheiques chez les enfants de moins de 5 ans selon les regions, les caracteristiques des enfants et de leurs meres . . Pourcentage d'enfants de 0-59 mois qui ont eu la diarrhee durant les 2 dernieres semaines et qui ont res;u une SRO ou une TRO selon les prefectures, le milieu de residence et le sexe Pourcentage d:enfants de 0-59 mois qui ont eu Ia diarrhee durant les 2 dernieres semaines et qui ont res;u une SRO ou une TRO selon les regions et les caracteristiques des enfants, RCA, MICS 2000 . . Pourcentage d'enfants de 0-59 mois qui ont eu la diarrhee -durant les 2 dernieres semaines et qui ont res;u une SRO ou une TRO selon les caracterisciques des enfants, RCA, MICS 2000 Pourcentage d' enfants de moins de 5 ans qui ont eu Ia diarrhee durant les 2 dernieres semaines et qui ont res;u davantage de liquides et ont continue a manger pendant la maladie selon les prefectures et le milieu de residence . . Pourcentage d'enfants de moins de 5 ans qui ont eu Ia diarrhee durant les 2 dernieres semaines et qui ont res;u davantage de liquides et ont continue a manger pendant la maladie selon les regions, et les caracteristiques des enfants, RCA, MICS 2000 Pourcentage d' enfants de moins de 5 ans qui ont eu Ia diarrhee durant les 2 dernieres semaines et qui ont res;u davantage de liquides et ont continue a manger pendant la maladie selon certaines carateristiques des enfants et de leurs meres, RCA, MICS 2000 Prevalence des infections respiratoires aigues parmi les enfants de moins de 5 ans par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS 2000 . . Pourcentage des enfants de moins de 5 ans qui ont souffert d'IRA selon les regions, les caracteristiques des meres et des enfants, RCA, MICS 2000 . . Pourcentage d'enfants de moins de 5 ans qui ont eu des IRA durant les 2 dernieres semaines et qui ont ete traites par les fournisseurs de service de sante, RCA, MICS 2000. Pourcentage d'enfants de moins de 5 ans qui ont eu des IRA durant les 2 dernieres semaines et qui ont ete traites par les fournisseurs de service de sante selon les regions Pourcentage d'enfants de moins de 5 ans qui ont eu des IRA durant les 2 dernieres semaines et qui ont ete traites par les fournisseurs de service de sante selon les caracteristiques des meres et de leurs enfants, RCA, MICS 2000 Pourcentage des personnes en charge des enfants de moins de Sans qui connaissent au moins 2 signes de maladie pour aller chercher immediatement des soins de sante, au niveau national par prefecture et milieu de residence . Pourcentage des personnes en charge des enfants de moins de 5 ans qui connaissent au moins 2 signes de maladie pour aller chercher immediatement des soins de sante dans les regions et selon le niveau d'instruction des meres . XII 117 117 118 119 120 121 121 122 122 123 123 124 125 126 126 127 128 Tableau 7.18 Tableau 7.19 Tableau 7.20 Tableau 7.21 Tableau 7.22 Tableau 7.23 Tableau 7.24 Tableau 7.25 Tableau 7.26 Tableau 7.27 Tableau 7.28 Tableau 7.29 Tableau 7.30 Tableau 7.31 Tableau 7.32 Tableau 8.1 Tableau 8.2 Tableau 8.3 Rapport final MICS 1000 - RCA Pourcentage d'enfants de 0-59 mois malades durant les deux dernieres semaines qui ont rer;:u davantage de liquides et ont continue a manger selon les prefectures et milieu de residence, RCA, MICS 2000 . . Pourcentage d'enfants de 0-59 mois malades durant les deux dernieres semaines qui ont rer;:u davantage de liquides et ont continue a manger selon les regions et les caracteristiques des enfants Pourcentage d'enfants de 0-59 mois malades durant les deux dernieres semaines qui ont rer;:u davantage de liquides et ont continue a manger selon certaines caracteristiques des enfants et de leurs meres Pourcentage d' enfants de moins de 5 ans ayant souffert de Ia fievre au cours des deux dernieres semaines par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS 2000 Pourcentage des enfants de moins de 5 ans qui ont souffert de Ia fievre durant les deux dernieres semaines selon les regions . . . . . . . . . . . . . Pourcentage d'enfants de 0-59 mois souffrant de Ia fievre durant les deUX'dernieres semaines qui ont ete traites avec un anti-paludeen selon les prefectures et le milieu de residence, RCA, MICS 2000 Pourcentage d'enfants de 0-59 mois souffrant de la fievre durant les deux dernieres semaines qui ont ete traites avec un anti-paludeen selon les regions, RCA, MICS 2000 Pourcentage d'enfants de 0-59 mois souffrant de la fievre durant les deux dernieres semaines qui ont ete traites avec un anti-paludeen selon les caracteristiques des enfants et de leurs meres, RCA, MICS 2000 . . Pourcentage des enfants de moins de 5 ans ayant souffert de la fievre et rer;:u un traitement anti- palustre selon le lieu d'acquisition des medicaments, par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS 2000 . . Pourcentage des enfants de moins de 5 ans ayant souffert de la fievre et rer;:u un traitement anti- palustre selon le lieu d'acquisition des medicaments, par region et caracteristiques de I' enfant, RCA, MICS 2000 . . Pourcentage d'enfants de 0-59 mois qui ont dormi sous une moustiquaire Impregnee d'insecticide Ia nuit derniere selon les prefectures sanitaires et le milieu de residence, RCA, MICS 2000 . . Pourcentage d'enfants de 0-59 mois qui ont dormi sous une moustiquaire impregnee d'insecticide la nuit derniere selon les regions . . Pourcentage d'enfants de 0-59 mois qui ont dormi sous une moustiquaire Impregnee d'insecticide Ia nuit derniere selon les caracteristiques des enfants, RCA, MICS 2000 Proportion de Ia population ayant acces aux formations sanitaires selon Ia distance par prefectures et le milieu de residence . . Proportion de Ia population ayant acces aux formations sanitaires au niveau national, selon le milieu et les prefectures sanitaires et selon les distances. Pourcentage de femmes de 15-49 ans qui ont une bonne connaissance de Ia transmission du VIH/SIDA, par prefecture et milieu de residence . . Pourcentage de femmes de 15-49 ans qui ont une bonne connaissance de Ia transmission du VIH/SIDA, par region . . Pourcentage des femmes de 15-49 ans qui ont une bonne connaissance de Ia transmission du VIH/SIDA, selon les caracteristiques, RCA, MICS2000 . . X111 128 129 129 130 131 132 132 133 133 134 135 136 136 137 137 140 141 142 Rapport final MICS 2000 - RCA Tableau 8.4 Tableau 8.5 Tableau 8.6 Tableau 8.7 Tableau 8.8 Tableau 8.9 Tableau 8.10 Tableau 8.11 Tableau 8.12 Tableau 8.13 Tableau 8.14 Tableau 8.15 Tableau 8.16 Tableau 8.17 Tableau 8.18 Tableau 8.19 Tableau 8.20 Tableau 8.21 Tableau 9.1 Tableau 9.2 Pourcentage des femmes de 15-49 ans ayant une perception erronee sur le VIH/SIDA sdon les prefectures et milieu de residence, RCA, MICS2000 . . Pourcentage des femmes de 15-49 ans ayant une perception erronee sur le VIH/SIDA sdon les regions, RCA, MICS2000 . . Pourcentage des femmes de 15-49 ans ayant une perception erronee sur les modes de transmission du VIH/SIDA, sdon les caracteristiques . . Pourcentage des femmes de 15-49 ans qui ont correctement identifie des moyens de transmission du VIH de la mere a !'enfant, par prefecture et milieu de residence RCA, MICS2000 . . Pourcentage des femmes de 15-49 ans qui ont correctement identifie des moyens de transmission du VIH de Ia mere a !'enfant, par region, RCA, MICS2000 Pourcentage des femrries de 15-49 ans qui ont correctement identifie des moyens de transmission du VIH de la mere a !'enfant, sdon les caracteristiques, RCA, MICS 2000 Pourcentage de femmes de 15-49 ans qui ont declare certains canaux de transmission du VIH/SIDA sdon certaines caracteristiques, RCA, MICS2000. Pourcentage de femmes de 15-49 ans qui ont declare certains canaux de transmission du VIH/SIDA sdon certaines caracteristiques, RCA, MICS2000. Pourcentage de femmes de 15-49 ans qui ont declare certains canaux de transmission du VIH/SIDA sdon certaines caracteristiques, RCA, MICS 2000. Pourcentage des femmes de 15-49 ans qui ont exprime une attitude discriminatoire vis-a-vis des personnes avec le VIH/SIDA, RCA, MICS 2000. Pourcentage des femmes de 15-49 ans qui ont exprime une attitude discriminatoire vis-a-vis des personnes avec le VIH/SIDA, RCA, MICS 2000 ' Pourcentage des femmes de 15-49 ans qui ont exprime une attitude discriminatoire vis-a-vis des personnes avec le VIH/SIDA, RCA, MICS 2000. Pourcentage des femmes de 15-49 ans qui connaissent un endroit ou dies peuvent aller faire un test du SIDA et qui ont ete testees, RCA, MICS 2000 Pourcentage des femmes de 15-49 ans qui connaissent un endroit ou dies peuvent aller faire un test du SIDA et qui ont ete testees, RCA, MICS 2000. Pourcentage des femmes de 15-49 ans qui connaissent un endroit ou dies peuvent aller faire un test du SIDA et qui ont ete testees, RCA, MICS 2000. Pourcentage des femmes de 15-19 ans qui connaissent un endroit ou dies peuvent aller faire un test du SIDA et qui ont ete testees, par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS2000 Pourcentage des femmes de 15-19 ans qui connaissent un endroit ou dies peuvent aller faire un test du SIDA et qui ont ete testees, par region . . Pourcentage des femmes de 15-19 ans qui connaissent un endroit ou dies peuvent aller faire un test du SIDA et qui ont ete testees, sdon les caracteristiques, RCA, MICS2000 Pourcentage de femmes en union sdon I' age au premier rapport sexud par milieu de residence et par prefecture, RCA, MICS2000 . . Pourcentage de femmes en union sdon l'age au premier rapport sexud par region administrative et par region sanitaire, RCA, MICS2000 . . XIV 144 145 146 147 148 148 149 150 151 152 152 153 154 155 156 157 157 158 161 162 Tableau 9.3 Tableau 9.4 Tableau 9.6 Tableau 9.7 Tableau 9.8 Tableau 9.9 Tableau 9.10 Tableau 9.11 Tableau 9.12 Tableau 9.13 Tableau 9.14 Tableau 9.15 Tableau 9.16 Tableau 9.17 Tableau 9.18 Tableau 9.19 Tableau 9.20 Tableau 9.21 Tableau 9.22 Rapport final MICS 2000- RCA Pourcentage de femmes en union selon l'age au premier rapport sexuel par groupe d'ages, niveau d'instruction et ethnie de la femme, RCA, MICS2000. Pourcentage de femmes en union agee de 15-49 ans qui utilisent (ou dont les. partenaires utilisent) une methode contrcaceptive, RCA, MICS2000 . . Pourcentage de femmes en union agee de 15-49 ans qui utilisent (ou dont les partenaires utilisent) une methode contraceptive . . Pourcentage des femmes en union agee de 15-49 ans qui utilisent (ou dont les partenaires utilisent) une methode contraceptive selon l'ethnie, RCA, MICS2000 Pourcentage des femmes de 15-49 ans selon les raisons de non utilisation des methodes de planification familiale par prefecture et milieu de residence . . Pourcentage des femmes de 15-49 ans selon les raisons de non utilisation des methodes de planification familiale, par region, RCA MICS2000 . . Pourcentage des femmes de 15-49 ans selon les raisons de non utilisation des methodes de planification familiale par groupe d'ages, niveau d'instruction et ethnie de la femme, RCA, MICS 2000 . . Pourcentage des femmes ayant eu une naissance au cours des 12 derniers mois ayant precede I' enquete par nombre de visite durant la grossesse, selon la prefecture et le milieu de residence Pourcentage des femmes ayant eu une naissance au cours des 12 derniers mois ayant precede I' enquete par nombre de visite durant la grossesse, selon les regions et le niveau d'instruction des femmes . . Pourcentage des femmes ayant eu une naissance au cours des 12 derniers mois ayant precede I' enquete par type d' assistance, selon la prefecture et le milieu de residence Pourcentage des femmes ayant eu une naissance au cours des 12 derniers mois ayant precede I' enquete par type de visite durant la grossesse, selon les regions et le niveau d' education des femmes . . Pourcentage des femmes ayant eu une naissance durant les 12 derniers mois qui ont w;u avant les 3 derniers mois precedant leur accouchement de la chloroquine et /ou du Fer selon les prefectures et le milieu de residence . . Pourcentage des femmes ayant eu une naissance durant les 12 derniers mois qui ont re<;u avant les 3 derniers mois precedant leur accouchement de Ia chloroquine et/ou du Fer selon les regions et le niveau d'instruction des femmes Pourcentage des femmes ayant eu une naissance survenue au cours des 12 derniers mois qm sont immunisees contre le tetanos selon Ia prefecture et le milieu de residence Pourcentage des femmes ayant eu une naissance survenue au cours des 12 derniers mois qui sont immunisees contre le tetanos selon les regions et selon le niveau d'instruction des meres Pourcentage des femmes agees de 15 a 49 ans ayant accouche au cours des 12 derniers mois precedant I' enquete selon le lieu de I' accouchement, par prefecture et milieu de residence Pourcentage de femmes agees de 15 a 49 ans ayant accouche au cours des 12 derniers mois precedant l'enquete selon le lieu de I' accouchement, par regions et niveau d'instruction de Ia femme . . Pourcentage de femmes de 15 a 49 ans ayant accouche au cours des 12 derniers mois ayant precede l'enquete par type d'assistance et selon les prefectures et le milieu de residence Pourcentage de femmes de 15 a 49 ans ayant accouche au cours des 12 derniers mois ayant precede l'enquete par type d'assistance et selon les regions et le niveau d'instruction de femmes XV 162 163 165 166 166 167 167 169 169 171 172 173 174 175 175 177 177 179 180 Rapport final MICS 2000 - RCA Tableau 9.23 Tableau 9.24 Tableau 9.25 Tableau 9.26 Tableau 9.27 Tableau 9.28 Tableau 10.1 Tableau 10.2 Tableau 10.3 Tableau 10.4 Tableau 10.5 Tableau 10.6 Tableau 10.7 Tableau 10.8 Tableau 11.1 Tableau 11.2 Tableau 11.3 Tableau 11.4 Tableau 11.5 Tableau 11.6 Pourcentage de femmes en union ayant fait un avortement selon la frequence des avortements par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS 2000. 180 Pourcentage de femmes en union ayant fait un avortement selon la frequence des avortements par regions, RCA, MICS2000. . . . . . 181 Pourcentage de femmes en union ayant fait un avortement selon la frequence des avortements par groupe d'ages et le niveau d'instruction, RCA, MICS2000. 182 Pourcentage de femmes agees de 15-49 ans ayant eu une grossesse au cours des douze derniers mois, selon le desir de cette grossesse par prefecture et par milieu de residence, RCA , MICS2000. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 182 Pourcentage de femmes agees de 15-49 ans ayant eu une grossesse au cours des 12 derniers mois, selon le desir de cette grossesse par region, RCA, MICS2000. 183 Pourcentage de femmes agees de 15-49 ans ayant eu une grossesse au cours des douze derniers mois, selon le desir de cette grossesse par groupe d'ages, niveau d'instruction et groupe ethnique de la femme, RCA, MICS2000. 183 Pourcentage de naissances declarees des enfants de 0-59 mois et les raisons de non enregistrement selon la prefecture et le milieu de residence. 186 Pourcentage de naissances declarees des enfants de 0-59 mois et les raisons de non enregistrement selon les regions. 187 Pourcentage de naissances declarees des enfants de 0-59 mois et les raisons de Non enregistrement selon les caracteristiques de I' enfant et de la mere. 188 Pourcentage des enfants ages de 0-14 ans orphelins ou confies par prefectures et milieu de residence. 189 Pourcentage des enfants ages de 0-14 ans orphelins ou confies par region. 190 Pourcentage des enfants de 5-14 ans qui travaillent actuellement selon la prefecture et le milieu de residence. 193 Pourcentage des enfants de 0-14 ans vivant ou non avec un parent biologique dans le menage selon les regions, RCA, MICS2000. . . . . . . . . . . . . . 194 Pourcentage des enfants de 0-14 ans vivant ou non avec un parent biologique dans le menage selon les caracteristiques de I' enfant et des parents. 194 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant subi une violence corporelle et ayant depose une plainte par prefecture et milieu de residence. 199 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant subi une violence corporelle et ayant depose une plainte par region, RCA, MICS 2000. . . . 199 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant subi une violence corporelle et ayant depose une plainte par caracteristiques socio-culturelles des femmes 200 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans en union ayant subi une violence corporelle et ayant depose une plainte par caracteristiques socio-culturelles de leurs conjoints, RCA, MICS 201 2000 . . Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant subi une violence corporelle selon I' auteur de la violence, le nombre de fois et la periode, par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS 2000 202 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant subi une violence corporelle selon 1' auteur de la viqlence, le nombre de fois et la periode, par region 202 XVI Rapport fiTIIll MICS 2000 -RCA Tableau 11.7 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant subi une violence corporelle selon l'auteur de la violence, le nombre de fois et la periode, par caracteristiques socio-culturelles de la femme, RCA, MICS 2000 203 Tableau 11.8 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans en union ayant subi une violence corporelle selon l'auteur de la violence, le nombre de fois et la periode, par caracteristiques socio-culturelles du mari 204 Tableau 11.9 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant subi une violence morale et ayant depose une plainte par prefecture et milieu de residence 204 Tableau 11.10 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant subi une violence morale et ayant depose une plainte par region, RCA, MICS 2000 . -. 205 Tableau 11.11 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant subi une violence corporelle et ayant depose une plainte par caracteristiques socio-culturelles des femmes. 205 Tableau 11.12 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant subi une violence morale et ayant depose une plainte par caracteristiques socio-culturelles de leurs conjoints, RCA, MICS 2000 206 Tableau 11.13 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant subi un viol et ayant depose une plainte par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS 2000 207 Tableau 11.14 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant subi un viol sexuel et ayant depose une plainte par region, RCA, MICS 2000. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 207 Tableau 11.15 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant subi un viol sexuel et ayant depose une plainte par caracteristiques socio-culturelles des femmes 208 Tableau 11.16 Pourcentage des femmes en union agees de 15-49 ans ayant subi un viol sexuel et ayant depose une plainte par caracteristiques socio-culturelles du mari 208 Tableau 11.17 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant subi un viol sexuel selon l' auteur du viol, le nombre de fois et la periode, par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS 2000 209 Tableau 11.18 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant subi un viol sexuel selon l' auteur du viol, le nombre de fois et la periode, par region, RCA, MICS 2000. 210 Tableau 11.19 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant subi un viol sexuel selon l' auteur du viol, le nombre de fois et la periode, par caracteristiques socio-culturelles de la femme, RCA, MICS 2000 211 Tableau 11.20 Pourcentage des femmes en union agees de 15-49 ans ayant subi un viol sexuel selon l'auteur, le nombre de fois et la periode, par caracteristiques socio-culturelles du mari, RCA, MICS 2000 211 Tableau 11.21 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant subi un harcelement sexuel et ayant depose une plainte par prefecture et milieu de residence. 212 Tableau 11.22 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant subi un harcelement sexuel et ayant depose une plainte par region, RCA, MICS 2000. . . . 213 Tableau 11.23 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant subi un harcelement sexuel et ayant depose une plainte par caracteristiques socio-culturelles des femmes. 214 Tableau 11.24 Pourcentage des femmes en union agees de 15-49 ans ayant subi un harcelement sexuel et ayant depose une plainte par caracteristiques socio-culturelles du mari, RCA, MICS 2000 Tableau 11.25 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant ete contraintes ala prostitution selon l'auteur, le 214 resultat de la plainte, par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS 2000 215 Tableau 11.26 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant ete contraintes ala prostitution selon l'auteur, le n!sultat de la plainte, par region. 216 xvii Rapport final MICS 2000 - RCA Tableau 11.27 Pourcentage de femmes agees de 15-49ans ayant ete contraintes a Ia prostitution selon !'auteur, le resultat de Ia plainte, par caracteristiques de Ia femme, RCA, MICS2000 216 Tableau 11.28 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant ete contraintes a Ia prostitution selon I' auteur, le resultat de Ia plainte, par caracteristiques du mari. 217 Tableau 11.29 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans excisees et leur perception, par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS 2000. 219 Tableau 11.30 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans excisees en I' an 2000, leur perception, par region, RCA, MICS 2000. . . . . . . . . . . . . . . 219 Tableau 11.31 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans excisees en I' an 2000 , selon leur perception, par region et ampleur en 1994/95, RCA, MICS 2000. . . . . 221 Tableau 11.32 Raisons pour Ia continuite de I' excision par prefecture et milieu de residence 222 Tableau 11.33 Raisons pour Ia continuite de !'excision par region, RCA, MICS 2000. . . . 222 Tableau 11.34 ~sons pour Ia continuite de !'excision selon les caracteristiques de Ia femme 223 Tableau 11.35 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant ete depossedees de biens d'heritage, selon les types de biens, par prefecture et milieu de residence. 224 Tableau 11.36 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant ete depossedees de biens d'heritage, selon les types de biens, par region, RCA, MICS 2000. . . 225 Tableau 11.37 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant ete depossedees de biens d'heritage, selon les types de biens, par caracteristiques des femmes. 226 Tableau 11.38 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant perdu le gardiennage de leur enfant et celles ayant ete consentantes pour leur mariage, par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS 2000 Tableau 11.39 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant perdu le gardiennage de leur enfant et celles 227 ayant ete consentantes pour leur mariage, par region. 228 Tableau 11.40 Pourcentage des femmes agees de 15-49 ans ayant perdu le gardiennage de leur enfant et celles ayant ete consentantes pour leur mariage, par caracteristiques de Ia femme, RCA, MICS 2000 228 XV Ill Rapport final MICS 2000 - RCA LISTE DES GRAPHIQUES Graphique 2.1 Graphique 2.2 Graphique 2.3 Graphique 2.4 Graphique 2.5 Graphique 2.6 Graphique 2.7 Graphique 3.1 Graphique 3.2 Graphique 3.3 Graphique 3.4 Graphique 4.1 Graphique 4.2 Graphique 4.3 Graphique 4.4 Graphique 4.5 Graphique 4.6 Graphique 4.7 Graphique 4.8 Graphique 5.1 Graphique 5.2 Graphique 5.3 Graphique 6.1 Graphique 6.2 Graphique 6.3 Graphique 6.4 Graphique 6.5 Graphique 6.6 Graphique 6.7 Graphique 6.8 Pyramide des ages de Ia population . . Pourcentage de Ia population de 15 ans et plus mariee/union Pourcentage des logements ayant plus de 6 pieces . . Pourcentage des logements ayant un plancher en ciment . . Pourcentage des logements ayant un mur en ciment . . Pourcentage des logements ayant un toit en tole . . Pourcentage des menages disposant de l'electricite . . Quotient de mortalite infanto-juvenile (pour mille) . . Quotient de mortalite infantile (pour mille) . . Quotient de morralite juvenile (pour mille) . . Tendance de Ia mortalite des enfants (pour mille) . . Taux Brut de scolarisation au primaire . . . . . Taux Net de scolarisation au primaire . . Taux Net de scolarisation par sexe et age . . . . . Probabilite de reussite de 1 ere en 6eme annee selon le milieu de residence . . Probabilite de reussite de 1 ere en 6eme annee selon le sexe . . Pourcentage des enfants n'ayant jamais ete scolarises . . Taux d'alphabetisation par milieu de residence et par sexe . . Pourcentage de Ia population sachant lire ou ecrire . . Pourcentage de Ia population utilisant de l'eau de boisson potable . . . . . Taux d'accessibilite a l'eau de boisson potable . . Pourcentage des menages disposant d'un systeme sanitaire adequat. . . . Evolution de l'insuffisance ponderale moderee et severe par age . . Evolution du retard de croissance modere et severe par age . . . Prevalence de I' emaciation severe et moderee par age . . . . . Taux d'allaitement maternel exclusif de 0-6 mois par prefecture . . . . . . Taux d'allaitement maternel prolonge par region . . . . . Taux d'allaitement maternel prolonge selon le niveau d'instruction des meres T endance du taux de consommation du sel iode de 1994 a 2000 . . . Taux d'urilisation des capsules de vitamine A par region sanitaire . . XIX Page 23 26 28 29 31 32 35 40 42 44 45 50 52 53 55 56 63 64 65 78 81 87 93 95 97 103 105 106 109 Ill Rapport final MICS 2000 -RCA Graphique 6.9 Graphique 7.1 Graphique 7.2 Graphique 7.3 Graphique 7.4 Graphique 8.1 Graphique 8.2 Graphique 8.3 Graphique 8.4 Graphique 9.1 Graphique 9.2 Graphique 9.3 Graphique 9.4 Graphique 9.5 Graphique 10.1 Graphique 10.2 Graphique 10.3 Graphique 11.1 Graphique 11.2 Graphique 11.3 Taux d'utilisation des capsules de vitamine A par tranches d'ages . . Couverture vaccinale (en%) par antigene . . Evolution de Ia couverture vaccinale par antigene ,de 1990 a 2000 . . Taux de prevalence de Ia diarrhee . . T aux de prevalence des IRA . . Connaissance de Ia transmission du VIH/SIDA . . Connaissance erronee du VIH/SIDA . . Connaissance des moyens de transmission du VIH/SIDA de Ia mere a I' enfant. Pourcentage des femmes ayant fait un test de depistage du VIH/SIDA . . Taux de prevalence contraceptive . . Pourcentage des femmes ayant eu des naissances au cours des 12 derniers mois et ayant effectue au moins 5 visites . . Pourcentage des femmes ayant eu une naissance au cours des 12 derniers mois et ayant res;u au moins 2 doses de VAT Pourcentage des femmes ayant accouche au cours des 12 derniers mois dans une formation sanitaire . . Frequence des avortements . . Pourcentage des naissances enregistrees . . Pourcentage des enfants orphelins d' au moins un parent . . Travail des enfants . . Pourcentage des femmes ayant subi au moins une violence corporelle . . Pourcentage des femmes ayant subi au moins un harcelement sexuel Pourcentage des femmes ayant ete excisees en !'an 2000 . . XX Page 111 116 116 119 124 141 145 148 157 164 170 176 178 181 187 190 192 202 213 220 Rapport final MICS 2000- RCA LISTE DES CARTES PAR PREFECTURE Taux de mortalite infanto-juvenile en !'an 2000 . . Taux de mortalite infantile en !'an 2000 . . Taux net de scolarisation au primaire en I' an 2000 pour les enfants de 6-II ans Population ayant acces a I' eau potable en I' an 2000 (o/o) . . Malnutrition des enfants de moins de 5 ans Insuffisance ponderale en !'an 2000 (o/o) Retard de croissance modere Enfants de moins de 5 ans en !'an 2000 (%) . Pourcentage de Ia population qui consomme du sel suffisamment iode en I' an 2000 Taux de couverture vaccinale contre Ia polio 3<m• dose avant le I., anniversaire en !'an 2000 Taux de couverture vaccinale contre Ia rougeole avant le I" anniversaire en I' an 2000 Pourcentage d' enfants ayant souffert d'Infection Respiratoires Aigues (IRA) en I' an 2000 Proportion de femmes ne connaissant aucun moyen de prevention contre le VIH/SIDA (o/o) Taux d'utilisation des methodes modernes de contraception en l'an 2000 . . Pourcentage des enfants (5-I4 ans) qui travaillent . . Proportion de femmes battues en I' an 2000 (%) . . Pourcentage de femmes excisees en I' an 2000 . . XXI Page XXIX XXX XXXI XXXII XXX Ill XXXIV XXXV XXXVI XXXVII · XXXVIII XXXIX xxxl xxxli xlii xliii Rapport final MICS 2000 - RCA SIGLE/ABREVIATIONS BCG BCR BEAC CDE CEDEF CI CM DHS DTCoq EIBC EDS/RCA FASR FMI PNUD FNUAP FCFA FRPC IDH IEC IRA MICS MST OMS ONG ONUSID PAS PMA PEV PIB RCA RDC RGP SIDA SMIIPF Spss SSP TDCI UNICEF VIH Bacille de Calmette et Guerin Bureau Central de Recensement Banque des Etats de l'Mrique Centrale Convention des Droits de !'Enfant Convention sur !'Elimination de toutes formes de Discrimination a l'Egard de la Femme Cours d'lnitiation CoursMoyen Demographic and Health Survey Dyphterie T etanos Coqueluche Enquete, Integrale Budget-Consommation Enquete Demographique et de Sante en Republique Centrafricaine Facilite d'Ajustement Structurel Renforce Fonds Monetaire International Programme des Nations Unies pour le Developpement Fonds des Nations Unies pour la Population Franc de la Communaute Financiere Mricai.ne Facilite pour la Reduction de la Pauvrete & la Promotion de la Croissance Indice de Developpement Humain Information Education Communication Infections Respiratoires Aigues Multiple Indicator Cluster Survey (Enquete a Indicateurs Multiples) Maladies Sexuellement T ransmissibles Organisation Mondiale de la Sante Organisation Non Gouvernementale Programme Commun des Nations Unies sur le SIDA Programme d'Ajustement Structurel Pays les Moins Avances Programme Elargi de Vaccination Produit lnterieur Brut Republique Centrafricaine Republique Democratique du Congo Recensement General de la Population Syndrome Immuno Deficitaire Acquis Sante Maternelle Infantile et Planification Familiale Social Package for Statistical Software Soins de Sante Primaires Troubles Dus ala Carence en lode Fonds des Nations Unies pour l'Enfance Virus de l'Immuno-deficience Humaine XXII Rapport final MICS 2000- RCA RAPPORT RESUME L'Enquete Nationale a Indicateurs Multiples en l'an 2000 (Multiple Indicators Cluster Survey - MICS 2000) a ete realisee au niveau national avec un echantillon representatif des menages, des femmes et des enfants. Les differents objectifs de cette enquete ont permis d'obtenir des donnees qui rendent compte de la situation des enfants et des femmes en Republique Centrafricaine ala fin de la decennie 1990-2000. Ces donnees permettent non seulement de disposer des indicateurs fiables de mesure des efforts fournis par le Gouvernement relatifs aux engagements pris au cours du Sommet Mondial pour les enfants mais aussi d'asseoir de boones bases pour des actions futures. Les principaux resultats obtenus par domaine sont les suivants : Mortalite infanto-juvenlle Les donnees de l'enquete MICS 2000 donnent une estimation du niveau de la mortalite infantile, juvenile et infanta-juvenile. Les differents taux obtenus au niveau national soot: • Taux de mortalite infantile egal a 130,6 % o ; • Taux de mortalite juvenile egal a 73,4% o; • Taux de mortalite infanta-juvenile egal a 194 % o. Education Le Taux Net de Scolarisation au primaire (6-11 ans) n'est que de 43% dont 46,5% chez les garc_;ons contre 39,1 %chez les filles. Tres peu d'enfants inscrits en premiere annee du primaire atteignent la 6 emeannee : sur 100 enfants au depart, seulement 7 arrivent en classe de CM2. Selon les resultats, seulement 48,6 % de la population centrafricaine agee de 15 ans et plus sait lire et com prendre un journal sans difficulte. Cette proportion est de 64,7 % chez les hommes contre 33,5 % chez les femmes. Les donnees revelent que 47% des enfants de la tranche d'ages 5-17 ans n'ont jamais ete a l'ecole dont 41,5% pour les garc_;ons et 52,7% pour les filles. Eau et Assainissement Les resultats indiquent que 55 % de la population centrafricaine a acces a une source d'eau de boisson potable et 68% utilisent une source d'eau de boisson salubre. Pour ce qui concerne les types d'installation sanitaire, 25,6 % de la population a acces a un systeme sanitaire adequat d'evacuation des excrements. Etat nutritionnel des enfants Les donnees montrent que 24,3 % des enfants de moins de cinq ans souffrent d'insuffisance ponderale moderee tandis que 6 % souffrent d'insuffisance ponderale severe ; 38,9 % des enfants ages de moins de cinq ans souffrent de retard de croissance moderee et 19,1 % connaissent un retard severe de croissance et 8,9% soot emacies de fac_;on moderee contre 2,1% le soot de fac_;on severe. Allaitement au sein Dans !'ensemble 21,5 %des enfants ages de 0 a 3 mois soot allaites exclusivement au sein ; 77,0 % des enfants de la tranche d'ages 6-9 mois ont rec_;u un complement alimentaire et 89,8 %de ceux ages de 12-15 mois rec_;oivent un allaitement continu, de meme que 52,6% des enfants de la tranche d'ages 20-23 mois. XXlll Rapport final MICS 2000 - RCA Set iode 86,5 %de la population du pays consomme du sel suffisamment iode. Ce taux est de 86,9% en milieu urbain contre 86,2% en milieu rural. Supplementation en vitamine A Les resultats ont revele que 9,5 %des enfants ages de 6-59 mois ont rec;u une dose de supplementation en vitamine A au cours des six derniers mois ayant precede l'enquete ; 15% d'enfants ont rec;u la supplementation en vitamine A au cours de l'annee. Faible poids a Ia naissance: 13% d'enfants ont un faible poids ala naissance. Couverture vaccinate Les taux de couverture vaccinale par antigene avant le premier anniversaire parmi les enfants de la tranche d'ages 12-23 mois sont les suivants : BCG : (61,8 %) ; DPT1 (55,1 %) ; DPT2 (44,8 %) et DPT3 (33,0 %) ; PolioO (66,3 %) ; Polio1 (52,9 %) ; Polio2 (52,9%) ; Polio3 (36,3%) ; Rougeole (37,0 %). Ces taux varient enormement selon le milieu de residence: BCG: 88,7% en milieu urbain contre 46,1% en milieu rural; DPT3 : 54,7% en milieu urbain contre 20,3% en milieu rural; Polio3 : 56,9% en milieu urbain contre 24,3 % en milieu rural ; Rougeole : 59,5 % en milieu urbain contre 23,9 % en milieu rural. Diarrhee La prevalence des maladies diarrheiques est evaluee a 25,7% chez les enfants de moins de 5 ans. Cette prevalence est de 23,8% en milieu urbain et de 27% en milieu rural. Infections Respiratoires Aigues (IRA) 10,3 % des enfants de moins de 5 ans ont souffert des I~ dans les deux semaines ayant precede !'interview dont 8% en milieu urbain contre 11,7% en milieu rural. Prise en Charge Integree des Maladies de I 'Enfance a domiclle (PCIME) Les resultats montrent que 38,2 % des personnes en charge des enfants de moins de 5 ans connaissent au moins deux signes de gravite de maladie et recherchent les soins appropries pour les enfants malades. Ce niveau de connaissance de deux signes de gravite d'une maladie est de 41,2% en milieu urbain et de 36,3% en milieu rural; 34% de personnes a charge des enfants savent prendre en charge correctement a domicile les maladies de l'enfance conformement aux recommandations de l'OMS et de l'UNICEF. Paludisme La prevalence du paludisme chez les enfants de moins de 5 ans est de 31,8% au niveau national. Ce taux est plus eleve en milieu rural (34,4 %) qu'en milieu urbain (27,7 %). VIH/SIDA En tout, 66,4 %des femmes agees de 15-49 ans en RCA ont entendu parler du SIDA. 50 % des femmes ont declare connaitre aucun moyen de prevention de la transmission du VIH. Seulement 3 % des femmes ont une bonne connaissance des moyens de transmission du VIH/SIDA. Pratique de Ia contraception 65% de femmes ont eu leurs premiers rapports sexuels dans la tranche d'age 15-19 ans. Le taux de prevalence contraceptive chez les femmes agees de 15-49 ans en union est evalue a 28% au niveau national dont 7% pour Ia contraception moderne et 21 %pour Ia contraception traditionnelle. Ce taux est de 34,4% en milieu urbain contre 23,8% en milieu rural. XXIV Rapport final MICS 2000- RCA Soins prenatals Dans l'ensemble, 61,3% de femmes ont rec;u le Vaccin Anti Tetanique; 69% de femmes ont effectue au moins une visite prenatale ; 34 % de femmes ont effectue au moins 4 visites prenatales et 31 % n'ont pas effectue de visites. Les soins prenatals sont assures par 62 % du personnel de sante ; En outre, 68 % de femmes enceintes ont rec;u Ia cure de chloroquine pour Ia prevention du paludisme et 54,5 % ont rec;u le capsule de fer pour Ia prevention de l'anemie. Assistance des femmes a l'accouchement Dans }'ensemble, 52,4% des femmes accouchent a domicile; 44% des femmes enceintes beneficient de }'assistance d'un personnel de sante qualifie au moment de leur accouchement. Le taux d'accouchement assiste est plus eleve en milieu urbain (73,8 %) qu'en milieu rural (26,2 %). Declaration des naissances 72,5 %des enfants ages de moins de 5 ans sont enregistres a leur naissance dont 87,5% en milieu urbain contre 63 % en milieu rural. Orphelinage et Tutelle 10,2 % des enfants de moins de 15 ans sont orphelins d'au moins un de leurs parents biologiques : 1,5% des enfants ont perdu les deux parents, 2,5% ont perdu leur mere et 6,2 % leur pere ; 11,1 % de ces enfants vivent sous Ia tutelle d'un parent dont 6,4 % ont encore leurs parents biologiques en vie, 1,3 % ont leur pere en vie, 1,9 % leur mere en vie et 1,3 % n'ont aucun parent biologique en vie. Travail des enfants 63,5 %des enfants de moins de 15 ans travaillent dont 51,9% en milieu urbain et 71 % en milieu rural. Ceux qui font un travail remunere representent 3,3 % au niveau national ; leur proportion est de 3,9% en milieu rural contre 2,3% en milieu urbain; 71,4% de ces enfants effectuent des travaux domestiques de moins de 4 heures par jour et 8,9 % de plus de 4 heures. Protection de Ia femme Presque 4 femmes sur 10 sont excisees dans le pays pour raison de respect de coutume et de tradition ; 45,4 % de femmes ont declare avoir ete deja victimes de violence corporelle surtout de Ia part de leur mari (76,7 %) ; 51,6 % des femmes ont subi une violence morale. Environ l/3 des femmes ont deja ete victimes de viol avec 35,6 % intervenus 3 fois ou plus et 10% des cas perpetres par une tierce personne; 14,1% des femmes reconnaissent avoir ete victimes de harcelement sexuel; 9,5 % des femmes ont ete contraintes a Ia prostitution parmi lesquelles 61,5% sont des adolescentes. 40,2 %des veuves ont declare avoir ete depossedees de biens d'heritage de leur defunt marl; 56 % des femmes veuves ou divorcees ont perdu le gardiennage de leur enfant a bas age. XXV Rapport final MICS 2000 - RCA XXVI PRINCIPAUX INDICATEURS ~: _________ __, __ ~ · CARTOGRAPHIE DES PRINCIPAUX RESULTATS REPUBlUIQUE CENTRAFRICAINE Tau~ de •nortalite infanto-juveJille en 2000 TCHAD CONGO Source : MICS 2000 I Ec'flle I 0 50 100 II II N A ~ "'S "J"MIJMICS2 <:> ~ 116.00 a 189.0 ~ ;:s ;:, -. t9o.oo a 199.0 ~ Q 200.00 a 250.0 t\.) ~ ~ ~ ::>::;, Q z ::::) 0 « w :1 c( 0 REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE Taux de mortalite infantile en I' au 2000 TCHAD CONGO CONGO DEMOCRATIQUE Source: MICS 2000 I Ec'flle I 0 50 100 N .A TMIMICS2 119.00 a 129.0 130.00 a 139.0 • 140.00 a 166.0 ~- z ::;) 0 ffi :& c( 0 REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE Taux net de scolarisatiOJ~ an primaire en I' an 2000 pour les enfants de 6~11 ans TCHAO CONGO CONGO OEMOCRA TIQUE Source: MICS 2000 I Ec9e11~ I 0 50 100 D N A SCOLMICS2 ~ ~ "' 22.00 a 39.0 ~ '-;:t, ;:::! !:> . 40.00 a 49.0 es 50.00 a 58.0 C5 ~ ~ ~ ~ ~ Q ~ : REPUBLIQUE CENTRAF=RICAINE Population ay1u1t acces a l'cau potable en l'an 2000 (en o/o) TCHAD fQiihaiill L.lill CONGO Sowce: MICS 2000 CONGO DEMOCRA TIQUE I Ec~el!e I 0 50 100 N A EAUMICS 4.00 a 29.00 30.00 a 59.0 D 60.00 a 75 . 0 REPUBLIQUE GENTRAFRICAINE 'Msulutrition des enfnnts de moin~ Cle 5 ans lnsuffisance po.nderale en l'an 2000 (en t!fu) TCHAD ~ U2:QJ CONGO Source: MICS 2000 CONGO DEMOCRA TIQUE D D 1 Eeff&Ue . 1 II 0 50 100 N A ~ PONOERM!C2. ~ "" 15.00 a 19.0 ;:t '-;::-, ~ !::> 24.0 . 20.00 a ~ 25.'00 a 32.0 Cl t-v ~ ~ ~ Q ~ · z ::l 0 a: w ~ REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE Retard de cJ"'{ssance modere cnfants de moins de S ans en l' an 2000 TCHAD . CONGO DEMOCRATIQUE CONGO Soucce •• MICS 2000 I Ecseue. ' 0. 50 1® N A CROISM~S2 0 30.00 a 34.0 35.00a 39.0 II 40.00a 49.0 z j 0 a: w 2 c( 0 REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE Pourcentage de Ia population qui consomme du sel suffisamment iode en I' an 2000 TCHAD CONGO DEMOCRA TIQUE CONGO Source: MICS 2000 Ecnelle I I 0 50 "100 N A £' IODEMICS2 ~ <::> ;t 17.00 a 49.0 ~ ;:,: D !::\ ._ 50.00 a 79.0 ~ D 80.00 a 95.0 Q I\.) ~ ~ ~ Q A TCHAD ~- POUOMICS2 CONGO DEMOCRA TIQUE • 2.00a 29:Do CJ 30.00 a 49.0 D 50.00 a 60.0 CONGO Source: MICS2000 I Ec9e11e I o ·so 100 ~ : REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE Taux de cou 'erture vaccina)e contre Ia .rongeoJe avant le Ier annive.rsairc en &•an 2000 TCHAD CONGO CONGO DEMOCRATIQUE Source: MICS 2000 Echelle 1 .I 3_ . 0 50 100 • D N A ROUGMICS2 ~ ~ "' 8.00a 24.00 ~ ';:t, ~ "' 25.00a 49.0 -. ~ 50.00 a 62.0 ~ t\.) <;::, <;::, '? ~ Q ~. REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE Pourcentage d'enfants ayant souffert d'Jnfections Rcspiratoires Aigues (IRA) en l'an 2000 TCHAD fC5lihaiTi1 L___gJU CONGO DEMOCRA TIQUE CONGO Source: MICS 2000 Echelte I I 0 50 100 N A IRAMICS2 D 5.00 a 9.00 D 10.00 a 14.0 II 15.00 a 18.0 REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE Proportion de femmes ne connaissant aucun moyen de prevention contre le VTH/SIDA (0/o) TCHAD CONGO CONGO DEMOCRA TIQUE Source: MICS 2000 I Sc9glle I 0 50 100 D II N A ~ SIOAMICS2 ~ "' 40.00 a 44.0 ;::;. '-;::t-, ::! ;::. ._ 45.00 a 49.0 es 50.00 a 83.0 Cl l\,.l C) C) ~ Q z ::l 0 a: w ~ ~ REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE Taux d'utilisation des methodes modernes TCHAD CONGO DEMOCRATIQUE CONGO Source: MICS 2000 Ec.he!le I I 0 50 100 N A CONTRACEP 1.00 a 4.00 5.00 a 9.00 D lO.OOa 15.0 REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE Pourcentage des enfants (5-14ans) qui travaillent A TCHAO TRAVENF ~ ~ CONGO OEMOCRA TIQUE CONGO Source: MICS 2000 EcheHe I I D "" 55.00 a 64.0 ~ ';:r., ;:s D !:>. 65.00 a 69.0 ._ es Ill 70.00 a 79.0 Q N ~ ~ ~ I ~ 0 50 100 Q z ::::» 0 a:: w ~ 0 REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE Proportion de femmes battues en l'an 2000 (f'/o) TCHAD ~ ~ CONGO Source : MICS 2000 CONGO DEMOCRA TIQUE Echelle I I 0 50 100 N A BATTUMICS2 D 31.00 a 39.0 D 40.00 a 49.0 • 50.00 a 59.0 z ;:) 0 0:: w :!: <( (.) REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE Pourcentage de femmes excisees en I' an 2000 TCHAD rOuhaiiil ~ CONGO DEMOCRA TIQUE CONGO Source: MICS 2000 Echelle 0 50 100 D D • N A ~ EXCISION ~ " 3.00 a 19.00 ~ ~ ;:; !>. --74.0 20.00 a ~ 75.00 a 94.0 Q 1\.) <::::> <::::> <::::> I ::;::, Q Rapport final MICS 2000-RCA xliv Rapport final MICS 2000- RCA CHAPITRE 1 : CARACTERISTIQUES DU PAYS ET ORGANISATION DE L'ENQUETE 1.1 CARACTERISTIQUES DU PAYS 1.1.1 Situation geographique La Republique Centrafricaine (RCA) est un pays enclave situe au creur du continent africain entre le 2°15 et 11° de latitude Nord et le 13° et 2r de longitude Est. Elle a une frontiere commune avec le Congo Democratique et le Congo Brazzaville au sud, le Soudan a l'Est, le Tchad au Nord et le Cameroun a l'Ouest. Elle couvre une superficie de 623.000 Km2. Le Relief de la RCA est constitue d'une vaste peneplaine dont !'altitude varie entre 350 et 850 m, domine par deux massifs montagneux de plus de 1000 m de hauteur a ses extremites Est et Ouest. Le climat de la RCA est caracterise par deux saisons : seche et pluvieuse allant respectivement de novembre a avril et de mai a octobre. La temperature la plus basse se situe a 19°C et la plus haute a 34°C. 1.1.2 Organisation institutionnelle et administrative Apres avoir ete territoire de l'Oubangui Chari dans le cadre de l'empire colonial fran<;;:ais d'Outre Mer du 17 octobre 1946 au 1er decembre 1958, la Republique Centrafricaine a accede ala souverainete internationale le 13 aout 1960. Sur le plan administratif, la Republique Centrafricaine est divisee en 16 prefectures, 62 Sous-prefectures, 177communes (y compris les 8 arrondissements de Bangui), 8294 villages et 1422 quartiers. Apres le changement democratique intervenu en 1993 avec !'election au suffrage universe! de Monsieur Ange Felix PATASSE a la magistrature Supreme de l'Etat, une nouvelle Constitution fut adoptee par referendum, le 28 decembre 1994 et promulguee le 14 janvier 1995. Les principales innovations que cette Constitution apporte sont les suivantes : 1. La limitation de la duree du mandat presidentiel a deux mandats de six ans chacun (art.23) ; 2. Une Cour Constitutionnelle chargee de veiller sur le controle de la constitutionnalite et de trancher le contentieux electoral (art.70) ; 3. L'existence d'un Pouvoir judiciaire compose de deux Ordres de juridiction : Ordre judiciaire (Cour de Cassation, Cour d'Appel, les Tribunaux de Grande Instance et de Travail (art. 75) ; Ordre Administratif (Conseil d'Etat, le Tribunal Administratif, le Tribunal de Conflit, la Cour de Compte) et la creation d'un Tribunal pour enfant. 4. L'institution de la politique de regionalisation et decentralisation (art.99) ; 5. La creation du Haut Conseil de la Communication charge de veiller a l'exercice des libertes et l'acces pour tous aux medias d'Etat (art.13) : 6. La separation du pouvoir entre l'executif (bicephal), le legislatif (monocameral) et le judiciaire. 1 Rapport final MICS 2000- RCA Aux termes de l'article 17 de la Constitution, la forme de l'Etat Centrafricain est un Etat de Droit, souverain, indivisible, la'ic et democratique. La Loi N° 96.013 du 13 janvier 1996 a reparti le territoire national en 7 Regions Administratives composees comme suit : • Region Administrative I : • Region Administrative II : • Region Administrative ill : • Region Administrative IV : • Region Administrative V : • Region Administrative VI : • Region Administrative VII : Ombella-M'Poko, Lobaye ; Mambere-Kade'i, Sangha-Mbaere, Nana-Mambere; Ouham, Ouham-Pende; Ouaka, Nana-Grebizi, Kemo; Bamingui-Bangoran, Haute-Kotto, Vakaga ; Mbomou, Basse-Kotto, Haut-Mbomou; Bangui (la Capitale). REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE N Decoupa!,_re administratif eu 16 prefectures A TCHAD CONGO Source: UNICEF ~eUt I 0 50 100 1.1.3 Contexte macro-economique et financier La RCA possede de multiples ressources naturelles (diamants, or, uranium, bois, etc.), mais pour la plupart inexploitees. Des terres abondantes, un climat favorable et des sols adequats offrent de bonnes possibilites de developper !'agriculture et l'elevage. Elle dispose de toute une gamme de produits vivriers et de rente. Les forets tropicales denses qui couvrent quelque 3,5 millions d'hectares dans le sud-ouest du pays abritent une faune abondante. 2 Rapport finAl MICS 2000- RCA Malgre la richesse de ses ressources naturelles, la RCA reste l'un des pays les moins avances du continent. Elle se classe au 166 erne rang selon l'Indice de Developpement Humain du PNUD en 1999 (0,371); son PIB par habitant s'est deteriore entre la fin des annees 80 (pres de 480 Dollars US) et 1999 (290 Dollars US). Afin de corriger les desequilibres internes et externes et permettre une croissance economique, essentielle a son developpement, le Gouvernement a conclu avec les Institutions de Brettons Woods (Fonds Monetaire International, et la Banque Mondiale) trois Programmes d'Ajustement Structurels entre 1986 et 1992, un accord de confirmation en 1994 et une Facilite d 'Ajustement Structure! Renforce (FASR) en 1998. En depit de ces reformes economiques et structurelles, le pays eprouve de serieuses difficultes sur le plan economique et social. Le tableau 1.1 ci-dessous donne une illustration de ces difficultes au cours de cette decennie. Tableau 1 1 : Evolution du tableau des operations financieres de I'Etat centrafricain(en milliards de CFA). Indicateurs 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1\)97 1998 1999 (a) Recettes totales 43,1 36,3 33,7 28,4 40,3 49,7 55,0 73,1 109,4 111,6 Recenes fiscales/ autres 43,1 36,3 33,7 26,0 38,3 49,7 33,2 45,0 56,3 59,8 Dons exterieurs - 2,4 2,0 - 21,8 28,0 53,1 51,8 Depenses totales 78,5 82,5 79,3 73,7 105,5 115,4 60,7 82,2 106,9 116,3 Depenses courantes 45,5 47,9 45,5 41,2 45,8 61,5 42,6 50,5 50,2 59,9 Depenses en capital : 33,2 34,6 33,8 32,5 59,7 53,9 18,1 31,7 56,7 57,4 Depenses propres 8,5 4,4 3,1 5,7 7,2 6,9 4,5 4,5 8,3 ' 14,0 Financement exterieur 24,7 30,2 30,7 26,8 52,5 47,0 13,6 27,2 '48,4 43,4 PIB nominal 392,2 388,5 377,7 362,1 473,6 >60,0 525,4 >69,> 61>,1 636,9 Croissance PIB en % -0,4 -0,9 -3,8 30,8 4,9 7,2 -4 5,3 4,7 3,5 Recettes (hors dons) en % du PIB 12,2% 10,4% 9,5% 8,1% 8,1% 8,9% 6,3% 7,9% 9,1% 9,4% Depenses courantes en % 13,5% 13,3% 12,8% 11,8% 9,7% 10,9% 9,0% 9,0% 8,0% 9,0% du PIB Financement exter. en % PIB 6,3 7,8 8,2 7,4 11 8 3 5 8 7 %Pn?t 32 40 29 33 31 26 15 9 1 2 %don 68 60 71 77 69 74 85 91 99 98 %Fin. Ext en capital /Dep tot. en capital 74.4 87,3 90,8 82.4 88,0 87,2 75,3 85,8 85,3 75,6 Dette exterieure ND ND ND ND 4>9,4 442,4 478,6 539,5 519,6 541,9 Dette exterieure en % du ND ND ND ND 97,0 79,0 91,1 94,7 84,5 85,1 PIB ~:Administrations economiques et financieres, FMI et BEAC, Rapport annuel1999 (Banque de France), Rapport W 18134-CA relative a !a note sur la Pauvrete en RCA, (Banque Mondiale, 1998), Rapports budgets en capital du Ministere de l'Economie de 1990 a 1999, Programme de Redemarrage volume II et Proposition d'analyse de la situation socio-economique de la RCA pour la periode 1986-1991 (PNUD) et Loi des finances 2000. N!i : a = estimation ; P = Prevision ; Fin. Ext. = financement exterieur ; Dep. Totale = Depenses totales . 2000 (P) 70,9 56,3 - 144,5 79,7 64,8 12,2 52,6 686,4 ND ND ND 8 8 92 81,1 549,8 80,1 Au debut des annees 1990, la RCA a traverse une periode de grave recession economique qui a declenche une crise politique et des tensions sociales. Le PIB a chute d'environ 6 % entre 1990 et 1993, et les services de recouvrement de l'impot se sont pratiquement effondres. C'est l'investissement public qui a plus souffert des compressions budgetaires, soit une diminution d'un tiers en trois ans (Rapport N°18134-CA, Banque Mondiale, 1998). L'activite economique a fortement repris en 1994, grace a !'amelioration de la competitivite resultant de la nouvelle parite du franc CFA et a la remontee des prix des produits de base sur les marches mondiaux. Malheureusement, les troubles militaro-politiques de 1996 et 1997 avec leur cortege de destruction d 'une grande partie du tissu economique, du pillage des biens publics et de la paralysie de !'administration, ont reduit sensiblement les progres economiques realises depuis 1993. . Sur le plan des finances publiques, les recettes, bien qu'en augmentation depuis plusieurs annees, sont particulierement faibles. Leurs parts dans le PIB qui n'etaient respectivement que de 7,2% en 1994 et 6,3% en 1996, ne depassent pas 9,4% en 1999. 3 Rapport final MICS 2000 - RCA Les depenses de l'Etat sont enormes et ne peuvent etre couvertes par ses recettes propres. En plus, le poids de la dette qui represente un peu plus de 80 % du PIB de la RCA, limite fortement sa capacite a remunerer son personnel et a Iutter contre la pauvrete. Cette situation fait de la RCA un pays tributaire de l'aide exterieure pour le financement des projets · d'investissements dont une grande part est financee sous forme de don. Au plan sectoriel, l'economie centrafricaine est dominee par le secteur primaire ou !'agriculture et l'elevage occupent environ 80 % de la population active. Ce secteur contribue pour 53 % au Produit Interieur Brut (PIB) et a plus de 80 % des recettes d'exportation. L'evolution des principaux produits d'exportation (le coton, le cafe, le bois, le diamant et le tabac) est tributaire des variations des cours mondiaux. La faiblesse du tissu industriel dans le pays fait du secteur secondaire un secteur aussi faible. Celui-ci ne contribue qu'a hauteur de 14 % a la formation du PIB. Le secteur tertiaire est confronte a une dualite entre. les services marchands peu performants et les services non marchands en regression. La situation sociale reste quant a elle, caracterisee par l'inaccessibilite quasi-totale de la population a certains services publics a cause du delabrement des infrastructures de base et du manque d'investissement dans ces domaines. Aussi, un pourcentage eleve de population (62 %) vit en dessous du seuil national de pauvrete (10.030 F de depenses mensuelles en moyenne). La deterioration des conditions de vie entamee surtout en 1996-1997 lors des 3 mutineries et la persistance des arrieres de salaires et de pensions exacerbent fortement les tensions sociales et predisposent a la fragilisation de la lutte contre la pauvrete. L'evolution moins satisfaisante de la situation macro-economique de la RCA de 1990 a l'an 2000 constitue done l'un des principaux facteurs de progres mitiges enregistres par le pays en fin de decennie par rapport aux objectifs du sommet mondial pour les enfants. 1.1.4 Caracteristiques demographiques et culturelles Le Recensement General de la Population de 1988 (RGP88) avait evalue l'effectif de la population de la RCA a 2.688.426 habitants reparti en 1.321.216 hommes et 1.367.210 femmes. Cette population, en grande partie rurale, etait constituee en majorite de jeunes (43 % de cette population etait agee de moins de 15 ans). Les projections demographiques donnent une estimation de la population centrafricaine a environ 3.500.000 habitants en 2000. La RCA est un pays a fecondite encore elevee : une centrafricaine donne en moyenne environ cinq naissances vivantes (ISF) au cours de sa vie genesique (EDS-RCA 94/95). 11 en est de meme pour la mortalite infantile qui constitue encore une preoccupation malgre la tendance a la baisse jusqu'en 1995. En effet, les resultats du RGP88 avaient revele que 132 enfants sur 1000 mourraient avant leur premier anniversaire. Ce taux etait tombe a 97 pour mille en 1995 (EDS-RCA). 4 Iableau 1.2: Evolution des indicateurs socio-demographiques de base de 1960 a 1995. Indicateurs 1959-60 Population totale 1.203.000 Taux Brut de Natalite (pour mille) 48 Taux Brut de Monalite(pour mille) 26 Indice Synthetique de fecondite 4,9 Taux annuel d'accroissement nature! (pour cent) 2,2 Accroissement global de Ia population (pour cent) Taux de Mortalite Infantile (pour mille) 190 Esperance vie a Ia naissance 34 Taux d'analphabetisme (pour cent) Taux Net de Scolarisation au primaire (pour cent) ~: Enquete Demographique de 1959/60 RGP 1975 : Recensement General de Ia Population de 1975 RGP 1988 : Recensement General de Ia Population de 1988 EDS-RCA 94!95 : Enquete Demographique et de Sante de 1995. 1975 l.ml!i.OOO 43 18 5,9 2,5 3,5 185 43 45,6 Rapport final MICS 2000 - RCA 1988 1995 2.088.'12() 41,6 38 16,7 6,1 5,1 2,5 2,0 132 97 49 63 51,4 48 63 Deux langues officielles sont parlees en RCA : le Franc_;ais et le Sango. Le Sango est Ia langue de communication sur tout le territoire national et constitue un atout pour le pays. Plusieurs ethnies sont denombrees en RCA et reparties en dix grands groupes qui sont: Gbaya, Mandjia, Banda, Sara, Mboum, Ngbaka-Bantou, Haouss·a, Yakoma-Sango, Zande-Nzakara et Autres. 1.2 ORGANISATION DE L'ENQUETE 1.2.1 Objectifs de l'enquete Les principaux objectifs de l'enquete a indicateurs multiples 2000 (MICS 2000) de Ia Republique Centrafricaine sont les suivants : • Fotirnir les donnees necessaires pour le suivi des progres en vue de la realisation des buts fixes au cours du Sammet Mondial pour les enfants et comme base pour les actions futures ; • Fournir des informations a jour pour !'evaluation de Ia situation des enfants et des femmes en RCA; • Contribuer a Ia disponibilite des donnees pour Ia micro-planification par prefecture en vue de Ia mise en oeuvre de Ia politique de decentralisation/regionalisation ; contribuer egalement a !'amelioration des donnees et des systemes de monitorage en RCA et renforcer !'expertise technique en matiere de conception, de mise en reuvre et d'analyse de ces systemes. 1.2.2 Cadre institutionnel Au cours du Sammet Mondial pour les Enfants qui a connu Ia participation de 185 Chefs d'Etat et de Gouvernement a New-York en 1990, Ia Republique Centrafricaine avait souscrit aux engagements contenus dans la Declaration et le Plan Mondial d'Action pour les enfants. Par la suite, un Plan National d'Action pour les enfants a ete elabore et mis en oeuvre pour la periode 1993-2002 en Republique Centrafricaine. Le Plan Mondial d'Action lance egalement un appel en faveur de la mise en place de mecanismes de suivi des progres en vue de la realisation des buts et objectifs fixes pour l'an 2000. Pour ce faire, l'UNICEF a elabore, en collaboration avec les autres Organisations internationales, une serie de 75 indicateurs de base concernant les aspects specifiques de la situation des enfants. Cinq annees apres le sommet mondial de 1990, une premiere enquete MICS avait ete realisee en 1996 en vue d'evaluer a mi- parcours les progres enregistres en faveur du couple mere-enfant en RCA. 5 Rapport final MICS 2000 - RCA La RCA vient de realiser sa deuxieme enquete nationale MICS en l'an 2000 conformement ala resolution 54/93 du 7 decembre 1999 de l'Assemblee Generale des Nations-Unies qui prevoit une session speciale sur la situation des enfants en septembre 200, afin de faire le bilan de la fin de decennie des progres realises vis-a-vis des objectifs du sommet mondial et d'arreter les perspectives d'avenir. L'enquete MICS 2000 a ete executee en RCA par le Bureau Central du Recensement (BCR), organe de la Division des Statistiques et des Etudes Economiques (DSEE) du Ministere de l'Economie, du Plan et de la Cooperation Internationale. Cette operation a ete financee par !'UNICEF avec l'appui logistique du PNUD et la collaboration agissante du FNUAP. Un comite interministeriel de Pilotage de l'enquete dirige par le Coordonnateur du Plan a ete mis en place eta regroupe une quarantaine de representants des Ministeres, Organismes Internationaux et bilateraux et ONG. Ce comite qui fUt l'organe d'orientation et de decision de l'enquete MICS avait pour attribution de donner les principales orientations de l'enquete, d'examiner et d'approuver les documents techniques elabores par l'organe d'execution, de recommander des solutions a tous les problemes pouvant entraver la bonne marche des travaux et enfin d'enteriner les resultats de l'enquete. 1.2.3 Rappel des objectifs du sommet mondial de 1990 Les 27 objectifs fixes par les Chefs d'Etat et de Gouvernement lors du sommet mondial pour les enfants de 1990 en vue d'ameliorer la survie, le developpement et la protection des enfants et des femmes en l'an 2000 sont: • • • • • • • • • • Entre 1990 et l'an 2000, reduire au tiers les taux de mortalite infantile et de mortalite des enfants de moins de cinq ans ou en chiffres absolus, ramener celles- ci a 50 et 70 pour 1000 naissances vivantes. Entre 1990 et l'an 2000, reduire de moite, le taux de mortalite maternelle . Entre 1990 et l'an 2000, reduire de moitie la malnutrition grave ou moderee chez les enfants de moins de cinq ans. A-,surer a tous !'alimentation en eau potable (acces universe! a l'eau de boisson salubre) et des systemes d'evacuation des excrements. D'ici l'an 2000, rendre universelle !'education de base et faire en sorte qu'au moins 80 % des enfants en age de frequenter l'ecole primaire achevent le cycle d'enseignement primaire. Ramener le taux d'analphabetisme chez les adultes ala moitie au moins de ce qu'il etait en 1990, l'accent etant mis sur l'alphabetisation des femmes. Ameliorer Ia protection des enfants vivant dans des circonstances particulierement difficiles. Accorder une attention particuliere a la sante et a la nutrition des filles, des femmes enceintes et des femmes qui allaitent. Faire en sorte que tous les couples aient acces a !'information et aux services necessaires pour prevenir les grossesses prematurees, trop rapprochees, trop tardives ou trop nombreuses. Faire en sorte que toutes les femmes enceintes aient acces aux soins prenatals, qu'elles soient assistees lors de !'accouchement par des personnes formees a cet 6 • • • • • • • • • • • • • • • • • Rapport final MICS 2000 - RCA effet et qu'elles aient acces a des services d'orientation en cas de grossesses a haut risque ou d'urgence obstetricale. Reduire de 50 % par rapport a 1990, le nombre de cas de malnutrition grave et moderee chez les enfants de moins de 5 ans. Ramener a moins de 10 %, Ia proportion d'enfants ayant un poids insuffisant a Ia naissance (moins de 2,5 kg). Reduire du tiers par rapport a 1990, Ia proportion de femmes souffrant d'anemie ferriprive Eliminer presque totalement les troubles dus a Ia carence en iode . Eliminer presque totalement l'avitaminose A et ses effets, dont Ia cecite . Permettre a toutes les femmes de nourrir leurs enfants exclusivement au sein pendant quatre a six mois et de continuer a les allaiter tout en leur donnant des aliments d'appoint durant une bonne partie de Ia deuxieme annee. Institutionnaliser Ia promotion et Ia surveillance periodique de Ia croissance dans tous les pays d'ici a Ia fin des annees 1990 et fournir les services d'appui necessaires afin de garantir Ia securite alimentaire des menages. Faire connaitre les moyens d'accroitre Ia production alimentaire et fournir les services d'appui necessaires afin de garantir Ia securite alimentaire des menages. Eliminer Ia poliomyelite dans le monde entier d'ici a I' an 2000 Eliminer le tetanos neo-natal d'ici a 1995 . Reduire de 95 % Ia mortalite due a Ia rougeole et de 90 %, }'incidence de Ia rougeole d'ici a 1995 par rapport aux niveaux observes avant Ia vaccination, etape majeure sur Ia voie de I' eradication totale de Ia maladie a long terme. Maintenir un taux eleve de vaccination (au moins 90 % des enfants de moins de 1 an d'ici a l'an 2000) contre Ia diphterie, Ia coqueluche, le tetanos, Ia rougeole, Ia poliomyelite et Ia tuberculose et, s'agissant des femmes en age de procreer, contre le tetanos. Reduire de 50 % Ia mortalite due a Ia diarrhee chez les enfants de moins de 5 ans et de 25 % }'incidence des diarrhees. Reduire d'un tiers Ia mortalite due aux infections respiratoires aigues chez les enfants de moins de 5 ans. Eliminer Ia maladie causee par lever de Guinee (dracunculose) d'ici a l'an 2000 . Elargir les activites de developpement du jeune enfant, notamment les activites appropriees peu couteuses entreprises a I' echelon de Ia famille et de Ia collectivite. Permettre aux individus et aux families d'acquerir davantage de connaissance et de competences ainsi que les valeurs necessaires pour ameliorer leurs conditions de vie, en recourant a tous les moyens d'education, y compris les medias et les autres formes modernes et traditionnelles de communication et d'action sociale, l'efficacite etant mesuree a I' evolution des comportements. Les resultats qui seront analyses dans les differents chapitres concourent a !'evaluation de ces objectifs. 1.2.4 Population cible de l'enquete La population cible de l'enquete MICS 2000 est composee de toutes les personnes des menages echantillons. Elle comprend : les enfants ages de moins de 5 ans pour le volet Sante et nutrition des enfants, ceux dont l'age est situe entre 6 et 14 ans pour le volet Travail des enfants, ceux de Ia tranche d'age 5-17 ans pour le volet Education formelle et les femmes agees de 15 ansa 49 ans pour les questions relatives aux volets Sante, Promotion de Ia femme et VIH/SIDA. Les questions concernant l'alphabetisation, Ia situation matrimoniale ont ete posees aux personnes agees de 15 7 Rapport final MICS 2000 - RCA ans ou plus, et les informations sur le volet Eau/Assainissement ont ete posees aux chefs de menage. 1.2.5 Plan de sondage Les domaines d'etude c'est-a-dire les niveaux geographiques flxes par le comite de pilotage pour le calcul des differents indicateurs de l'enquete MICS sont les suivants: niveau national, milieu urbain/milieu rural, region administrative, region sanitaire et prefecture. La volonte du gouvernement et des partenaires au developpement de disposer des resultats par prefecture pour les besoins de micro-planification conformement aux objectifs deflnis, ont fortement determine le plan de sondage et partant la taille de l'echantillon qui a ete si grande pour l'enquete MICS 2000 en RCA. La base de sondage qui a servi pour l'enquete MICS 2000 est celle issue de la cartographie du futur Recensement General de la Population et de !'Habitation (RGPH). Cette base de sondage est constituee de zones aerolaires appelees Aires de Denombrement (AD). Une AD correspond a environ 1000 habitants en milieu urbain et environ 800 habitants en milieu rural. Les activites de la cartographie du recensement avaient demarre en 1999 et avaient pris fln au mois d'aout 2000. Les operations de l'enquete MICS 2000 se sont deroulees parallelement aux travaux de la canographie du recensement. Dans le cadre de l'enquete MICS 2000, chaque milieu de residence des 16 prefectures est considere comme une strate. La capitale Bangui, pour des besoins d'analyse, est consideree egalement comme une strate. On compte en tout 33 strates provenant des 16 prefectures plus Bangui. La methode de tirage adoptee a ete celle de sondage a deux degres. La procedure du tirage a ete Ia suivante: - Au premier degre, 523 AD ont ete tirees systematiquement, dans chaque Strate, parmi les 3.411 AD du recensement avec une probabilite proportionnelle a Ia taille des AD. Ce tirage a ete fait au niveau du BCR et les AD tirees ont ete affectees aux equipes de collecte qui ont procede sur le terrain a leur mise a jour en etablissant exhaustivement (par balayage de l'AD) Ia liste de tous les menages y residant. - Au deuxieme degre, un certain nombre de menages a ete tire systematiquement avec une probabilite proportionnelle a la taille des menages a l'interieur de chaque AD echantillon. Ce tirage a ete effectue par les chefs d'equipe sur le terrain sur la base des parametres qui leur sont fournis et les menages tires ont ete repartis entre les agents enqueteurs pour les interviews. Les indicateurs ont ete obtenus avec un degre de precision (niveau de precision) de 95 %, soit une erreur de 5 % pour le niveau national et 90 % pour les prefectures soit une marge d'erreur de 10 %. Les principaux indicateurs de l'enquete etant des proportions, Ia taille minimum de l'echantillon n lorsque Ia precision est fixee a l'avance a ete determinee a partir de Ia formule indiquee a l'annexe. 1.2.6 Questionnaires Le questionnaire de l'enquete MICS 2000 de Ia Republique Centrafricaine est base sur le modele standard des enquetes MICS organisees dans le monde, mais adapte aux speciflcites centrafricaines. II est done segmente en trois grandes parties: 8 Rapport final MICS 2000 - RCA 1 - Le questionnaire-menage avec les modules suivants: • le Cadre d'information sur le menage; • les autres informations sur le menage; • la feuille d'enregistrement des membres du menage; • !'education; • le travail des enfants; • l'eau et l'assainissement; • le sel iode. 2 - Le questionnaire pour les femmes contient les modules suivants: • la mortalite infanto-juvenile; • l'anatoxine tetanique; • la sante de la mere et du nouveau-ne; • la pratique de la contraception; • le VIH/SIDA; • la protection de la femme. 3 - Le questionnaire pour les enfants ages de moins de cinq ans comprend: • !'enregistrement de la naissance a l'etat civil; • La vitamine A; • L'allaitement au sein; • La prise en charge des maladies; • Le paludisme; • La vaccination; • l'anthropometrie. Ces questionnaires ont ete traduits en sango, langue nationale de la RCA. Ils ont ete ensuite testes a l'occasion de l'enquete pilote realisee au mois de mars 2000. Des corrections y ont ete apportees pour obtenir une version finale. 1.2. 7 Prelevement d'urine Au cours de l'enquete MICS 2000, un prelevement d'urine a ete effectue au sein d'un sous-echantillon d'enfants de la tranche d'ages 6 a 18 ans. Selon la methodologie appliquee, les enqueteurs devaient prelever, dans chaque Aire de Denombrement, de l'urine chez les dix premiers enfants de la tranche d'ages precitee. A cet effet, chaque equipe etait dotee de materiels suivants : gants, pots de prelevement, boites de rangement et tubes de prelevement. 1.2.8 Deroulement de l'enquete Les operations de collecte de donnees ont demarre effectivement sur le terrain le ler avril 2000 et devait s'achever en aout 2000 (5 mois). Prealablement, un test organise en debut du mois de mars 2000 a permis de recruter les candidats pour la formation des agents enqueteurs. Suite a une formation intense de trois semaines, 32 agents enqueteurs composes en majorite de femmes et 8 chefs d'equipe ont ete selectionnes. Les agents enqueteurs ont ete repartis en 8 equipes de 5 membres chacune (3 enquetrices, un enqueteur et un chef d'equipe). L'enquete sur le terrain avait demarre le 1er avril 2000 dans la prefecture de l'Ombella-Mpoko situee a proximite de la capitale Bangui afin d'assurer le rodage des equipes. Seulement 4 vehicules etaient disponibles pour les 8 equipes qui ont evolue 9 Rapport final MICS 2000 - RCA par sous-prefecture. Une supervision de proximite durant les 10 premiers jours de l'enquete a permis de combler les lacunes observees chez les enqueteurs. Les efforts fournis par le Gouvernement et les partenaires (UNICEF, PNUD) ont permis de resoudre le probleme de logistique en dotant chaque equipe d'un vehicule pour la suite des operations. Cependant, la crise de carburant que le pays a connue de juin a octobre et les multiples pannes de vehicules sur le terrain ont entrave le bon deroulement de l'enquete. Les equipes ont ete immobilisees pendant au moins deux mois Quin a juillet 2000). Le Comite de pilotage de l'enquete a alors recommande le recrutement, la formation et la constitution de 4 equipes supplementaires. La preoccupation exprimee etait celle de terminer la collecte des informations dans un delai raisonnable en vue de rendre disponible le rapport preliminaire avant la fin du mois de decembre 2000. Le concours de l'UNICEF qui a pu mobiliser une quantite suffisante de carburant et le renforcement des equipes ont permis de boucler les activites de terrain vers mi-decembre 2000. 11 convient de noter que la non disponibilite de !'ensemble de la base de sondage au debut des travaux a constitue egalement un handicap majeur qu'il a fallu surmonter en adoptant des strategies appropriees pour couvrir la taille si .importante d'echantillon. 1.2.9 Exploitation et analyse des donnees a) Exploitation des donnees L'exploitation des donnees s'est faite en trois etapes : le controle et la codification des questionnaires, la saisie des donnees et le nettoyage des fichiers. Les travaux de controle et de codification ont ete effectues par une equipe de 10 agents recrutes ala suite d'un test et formes a cet effet. Un cadre du BCR avait la charge de superviser les activites de la codification. L'equipe de saisie comprenait dix operatrices de saisie et placee sous la supervision d'un cadre du BCR. Les activites de nettoyage des fichiers ont ete assurees par une equipe de trois cadres placee sous la supervision du Point Focal de l'enquete. Les codifireurs et les operatrices de saisie avaient participe a la formation des enqueteurs. Ce qui leur a permis de mieux maitriser le questionnaire. Les activites de la codification ont demarre un mois apres le lancement de celles de la collecte suivies ensuite de celles de la saisie et finalement celles de nettoyage des fichiers. La saisie des donnees a ete effectuee a l'aide du logiciel EPI-INFO. Le programme informatique standard adapte au questionnaire de la RCA avait prevu une saisie intelligente avec contr6le automatique d'exhaustivite a plusieurs niveaux et un controle de coherence des differentes variables et informations contenues dans differents types de questionnaires. Cela a permis d'eliminer considerablement les erreurs. Une double saisie a ete effectuee pour la premiere prefecture. La suspension des operations de la collecte suite a la crise de carburant a entraine egalement l'arret de la codification et de la saisie pendant un mois. Au mois de decembre, des equipes de renfort ont ete constituees pour appuyer celles de la codification, de la saisie et du nettoyage des fichiers. Toutes ces dispositions ont permis de terminer les travaux de traitement informatique dans la deuxieme quinzaine du mois de decembre, soit deux semaines apres les travaux de terrain. 10 ----- Rapport final MICS 2000 - RCA b) Analyse des donnees L'ensemble de tous les tableaux stat1st1ques contenant des indicateurs ont ete disponibles a la fin du mois de decembre 2000. La tabulation des donnees a ete faite avec le logiciel SPSS sous Windows version 10. Un programme informatique standard a ete con<_;u pour toutes les enquetes MICS, ce qui a facilite la tabulation. Ce programme a ete adapte pour certains indicateurs concernant !'education et complete pour certaines questions additionnelles collectees en RCA. Un rapport preliminaire a ete produit eta permis de finaliser le rapport national d'evaluation de fin de decennie des objectifs du sommet mondial pour les enfants qui a ete approuve par le Gouvernement et envoye officiellement au Secretaire General des Nations Unies en janvier 2001. Par la suite onze themes ont ete retenus pour etre analyses dans le cadre du rapport final d'analyse. 11 s'agit : des Caracteristiques du pays et !'Organisation de l'enquete, des Caracteristiques des menages et des logements, de la Mortalite des enfants de moins de 5 ans, de !'Education, de l'Eau et l'Assainissement, de l'Etat nutritionnel des enfants, de la Sante de I' enfant, des MST/SIDA, de la Sante de la reproduction, de la Protection des enfants, de la Protection des femmes. 1.3 PRESENTATION DE L'ECHANTILLON ET EVALUATION DES DONNEES 1.3.1 Presentation de Ia taille finale de l'echantillon Cette presentation fournit la repartition geographique des groupes cibles enquetes a savoir: les menages, les femmes et enfants en terme d'effectif absolu et de pourcentage avec une indication sur le raux de reponse obtenu. a) Menages enquetes L'enquete MICS 2000 a couvert 516 AD sur les 526 tirees au niveau national. Le tableau 1.3 indique que 14550 menages ont ete selectionnes sur tout le territoire, 14502 ont ete identifies et 14033 menages ont ete effectivement visites, soit un raux de reponse des menages de 96,8 %. Les nombres de ~nages identifies et les mmbres de menages enquetes fOnt apparaitre un taux de perte de ~nages de moins de 10 % dans toutes les prefectures et Bangui sauf dans la prefecture de la Vakaga (extreme mrd) difficile d'acces rn ce taux e;t legerement au-dessus de 10 % (10,9 %). la muverture des menages identifies a ere globalement bien assuree rnr l'enquete dans toutes les prefectures et la capitale Bangui. Parmi les menages identifies au niveau national, 5.103 sont urbains soit 35,2 % de !'ensemble. L'enquete a couvert 4977 menages urbains et 9056 menages ruraux, soit un taux de reponse des menages respectivement de 97,5 % en milieu urbain et de 96,3 % en milieu rural. La repartition des menages par milieu de residence est parfaitement conforme au critere de sur-representativite de la population dans les zones rurales. Le niveau de perte en menages (inferieur a 4 %) atteste d'une bonne couverture des menages dans chaque milieu de residence. Afin d'obtenir les indicateurs au niveau national, les donnees sur les menages ont ete ponderees en tenant compte du poids reel de chaque prefecture issue des resultats de la cartographie. Le Bureau Central du Recensement a beneficie, grace au concours financier de !'UNICEF, de l'appui technique de Macro International base aux Etats-Unis 11 RApport final MICS 2000 - RCA pour la ponderation de ces donnees. Les effectifs ponderes et non ponderes des menages sont presentes dans le tableau ci-dessous. Tableay 1.3 : Resulats de !'enqu6te menage par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS 2000 Prerectures et milieu de Menages tires Menages Menages enquetes Menages enqueres Tauxde residence identifies (Effectif pondere) (Effectif non pondere) reponse (%) Ombella M'Poko 1017 1015 1285 990 97,5 Kemo 1049 1046 438 1009 96,5 Nana-Grebizi 1044 1040 415 995 95,7 I.obaye 1050 1042 850 994 95,4 Mambert':-Kadel 639 639 1576 634 99,2 Sangha-Mbaere 595 594 321 585 98,4 Nana-Mambere 759 759 867 751 98,9 Ouham 729 726 1240 703 96,8 Ouham-Pende 568 565 1575 549 97,2 Ouaka 948 940 1035 927 98,6 Baming-Bangoran 489 488 134 451 92,4 Haute-Kotto 875 875 300 857 97,9 Vakaga ,576 576 142 513 89,1 M'Bomou 1072 1067 734 1031 96,6 Basse-Kotto 1106 1105 979 1098 99,4 Ha\Jt-M'Bomou 585 578 240 531 91,8 Bangui 1449 1447 1900 1415 97,8 Milieu rCsJdence · Urbain 5108 5103 4992 4977 97,5 Rural 9442 9399 9041 9056 96,3 Ensemble RCA 14550 14502 14033 14033 96,8 b) Resultats de !'Interview Les donnees du tableau 1.4 indiquent que les questionnaires menages ont ete entierement remplis pour la quasi-totalite des menages visites, avec un taux de succes de 96,7 %. Ce resultat est le meme que le taux de reponse obtenu precedemment (96,8 %) et rend compte de la bonne couverture des menages echantillons. Tableau 1.4 : Resu!tats issus des interviews dans les menages visites . Resultats de No'?bre de Pourcentage !'interview menages Kempli 14033 ':JtJ,7 Refuse 80 0,5 Pas a Ia maison 356 2,5 I.ogement non trouve 6 0,0 Autre 37 0,3 Total 14512 100,0 c) Femmes enquetees Selon les resultats du tableau 1.5, 17126 femmes agees de la tranche d'age 15-49 ans ont ete effectivement interviewees sur les 19324 eligibles, soit un taux de reponse de 88,6 %. Le taux de non reponse d'environ 11 % enregistre chez les femmes est du en majeur partie aux cas d'absence au moment du passage des enqueteurs. En effet, les activites agricoles, commerciales et minieres ont ete a la base des cas d'absence de plusieurs femmes qui, suite a ces occupations reviennent tardivement a la maison et n'ont pas donne l'opportunite aux agents de les atteindre en depit de multiples visites a domicile. Dans la plupart des prefectures, le raux de non reponse des femmes est inferieur a 15 % sauf dans les prefectures de l'Ombella-M'Poko et du Haut-M'Bomou ou ce taux depasse legerement 15 %. Le niveau de couverture des femmes eligibles est sensiblement le meme a Bangui (87,5 %), en milieu urbain (89,3 %) et en milieu rural (88,6 %). La repartition observee dans le tableau 1.5 atteste une couverture relativement bonne des femmes dans les prefectures et dans la capitale Bangui. 12 Rapport final MICS 2(}()() -RCA Tableau 1,5: IUsultats de l'enqu@te lndivldaelle femme par prHecture et milieu de r&idence, RCA, MICS ZOOO Femmes interviewees Femmes Taux de reponse Prefectures et milieu de residence Femmes eligibles (non pondere) interviewees (%) (pondere) Ombella M'Poko 1334 1118 1637 83,8 Kemo 1300 1168 507 89,8 Nana-Grebizi 1388 1235 513 89,0 Lobaye 1465 1259 1093 85,9 Mambere-Kadel 906 798 1917 88,1 Sangha-Mbaere 850 776 427 91,3 Nana-Mambere 790 756 823 95,6 Ouham 794 726 1244 91,4 Ouham-Pende 672 593 1742 88,2 Ouaka 1186 1084 1155 91,4 Bamingui-Bangoran 594 539 157 90,7 Haute-Kotto 1073 974 326 90,8 Vakaga 841 729 210 86,7 M'Bomou 1344 1164 813 86,6 Basse-Kotto 1385 1269 1039 91,6 Haut-M'Bomou 690 564 266 81,7 Bangui 2712 2374 3257 87,5 Millen residence Urbain 7969 7116 7441 89,3 Rural 11355 10010 9685 88,6 Ensemble RCA 19324 17126 17-126 88,6 d) Enfants de moins de 5 ans enquetes Le tableau 1.6 indique que sur les 15192 enfants de moins de 5 ans qui ont ete enregistres dans les menages de !'ensemble du pays, les informations ''ont ete collectees pour 14441 enfants, soit un taux de reponse des enfants de '95,1 %. Dans presque toutes les prefectures, Ia perte d'informations a ete enregistree sur moins de 10 % d'enfants. Le niveau de couverture des enfants par l'enquete est presque le meme en milieu urbain (95,4 %) qu'en milieu rural (94,9 %). Dans !'ensemble, la couverture des enfants eligibles a done ete convenablement assuree. Tableau 1.6: Prelecture Ombella M'Poko Kemo Nana-Grebizi Lobaye Mambere-Kadel Sangha-Mbaere Nana-Mambere Ouham Ouham-Pende Ouaka Bamin-Bangoran Haute-Kotto Vakaga M'Bomou Basse-Kotto Haut-M'Bomou Bangui Milieu residence Urbain Rural Ensemble RCA Resultats de l'enquete individue!le enfants par prefecture et milieu de residence RCA, MICS 2000. Enfants eligibles Enfants enquetes Enfants enquetes (non pondere) (pondere) 1185 1095 1465 1076 1040 442 1075 1027 430 1206 1133 961 791 755 1772 736 708 387 541 536 592 646 624 1049 588 558 1603 1029 1002 1052 495 470 140 814 790 266 644 613 271 980 897 670 1211 1176 964 443 391 176 1732 1626 2201 5624 5365 5581 9568 9076 8760 15192 14441 14441 1.3.2 Evaluation de Ia representativite de l'echantillon a) Couverture geograpbique de l'echantillon par AD Tauxde reponse (%) 92,4 96,7 95,5 93,9 95,4 96,2 99.1 96,6 94,9 97,4 94,9 97,1 95,2 91,5 97,1 88,3 93,9 95,4 94,9 95,1 L'enquete MICS 2000 a couvert un nombre important de grappes (AD) par prefecture soit 516 grappes comparees a 231 a l'EDS 1994/95. La quasi totalite des Sous- prefectures du pays ont ete couvertes ce qui donne une large representativitie a l'echantillon de l'enquete (en moyenne 30 grappes par prefecture). D'apres le tableau 1.7a, 516 grappes ont ete effectivement enquetees sur les 526 tirees soit 10 AD non 13 Rapport final MICS 2000 - RCA enquetees (taux de reponse de 98 %). Le taux de reponse des AD est de 100 % en milieu urbain contre 97 % en milieu rural. Tableau l.?a : Repartition des AD prevues, des AD effectivement couvertes et taux de couverture des AD selon Ia prefecture et par milieu de residence Prefecture Urbain Rural Ensemble Prevue tnquere % Prevue tnquere % Prevue tnquete Ombeua M Poko 8 8 100 25 25 100 33 33 Kemo 15 15 100 19 17 89.5 34 32 Nana-Grebizi 11 11 100 21 21 100 32 32 Lobaye 8 8 100 24 23 95.8 32 31 Mambere-Kadel 13 13 100 13 13 100 26 26 Sangha-Mbaere 6 6 100 14 14 100 20 20 Nana-Mambere 9 9 100 17 17 100 26 26 Ouham 9 9 100 16 14 87.5 25 23 Ouham-Pende 4 4 100 15 15 100 19 19 Ouaka 17 17 100 20 20 100 37 37 Bamin-Bangoran 8 8 100 13 13 100 21 21 Haute-Kotto 21 21 100 21 17 80.9 42 38 Vakaga 4 4 100 16 15 93.7 20 19 M'Bomou 11 11 100 29 29 100 40 40 Basse-Kotto 7 7 100 26 26 100 33 33 Haut-M'Bomou 8 8 100 16 16 100 24 24 Bangui 62 62 100 62 62 Ensemble 221 221 100 305 295 96.7 526 516 b) Echantillon attendu, echantillon final des enfants de moins de cinq ans % 100 94.1 100 96.9 100 100 100 92 100 100 100 90.5 95 100 100 100 100 98.1 L'effectif attendu des enfants de moins de cinq ans est celui a enqueter. Ce nombre est obtenu en multipliant l'effectif des menages enquetes par la taille moyenne des menages et la proportion des enfants de cette tranche d'age. Les tailles moyennes des menages et les proportions des enfants utilisees sont celles de l'EDS-RCA 94/95. L'effectif final de l'echantillon des enfants de moins de cinq ans est celui des enfants effectivement enquetes. Le tableau 1.7b presente les differents effectifs par milieu de residence et Bangui. II convient de souligner que l'effectif final des enfants enquetes au niveau national depasse largement ce qu'il faut pour obtenir des indicateurs fiables au niveau national et par milieu de residence. II en degage que les pertes des menages enregistrees au cours de l'enquete ont ete compensees et que ces effectifs finaux permettent d'obtenir des indicateurs pertinents. Tableau 1.7b: Repartition des menages enquetes, de l'effectif attendu, de l'effectif final des enfants de 0-4 ans. par m11ieu d . d RCA M CS e res1 ence, I 2000. Milieu de residence <.:t Menages Ettecti t at temlu EtTectif final des Bangui enquetes des enfants 0-4 enfants 0-4 ans ans Bangui 1409 1526 1626 Milieu residence Urbain 4962 4662 5365 Rural 9027 6752 9076 Ensemble RCA 13989 11447 14441 c) Evaluation de Ia representativite de l'echantillon par Ia comparaison des structures par age issues de diverses operations Dans !'hypothese de Ia constance de la structure par age dans le temps, la conformite de Ia structure par age obtenue au cours d'une enquete par sondage a celle observee lors d'un recensement general de la population ou d'une enquete precedente jugee fiable, constitue un parametre important pour apprecier la representativite de l'echantillon et partant juger de la vraissemblance des resultats obtenus par rapport a !'ensemble de la population. 14 Rapport final MICS 2000 - RCA Les resultats consignes dans le tableau 1.8 montrent qu'il n'y a presque pas d'ecart entre les structures par groupes d'ages de la population issues de l'enquete sur Avitaminose (1998-99) et de MICS 2000. Outre une Iegere difference qui apparait entre les structures des deux dernieres enquetes et celle du Recensement General de la Population de 1988, toutes les structures par age decroissent de maniere similaire lorsque les ages augmentent. Ceci explique une certaine coherence entre les donnees collectees dans ces differentes operations. Tableau 1.8: Structures par groupe d'ages de Ia population des menages issues de differentes operations (RGP88, EDS-RCA 94-95, Avitamlnose A 98 et MICS2000). uroupe a ·ages Ktii'!S!S EU:>-K\.1\ ~H-~5 Avitammose ~!S- MIL:>~UUU 99 0-4 17,3 16,7 18,4 16,4 5-9 14,8 17,5 17,2 19,1 10-14 11,1 12,7 14,7 15,9 15-19 10,3 9,5 11,1 9,6 20-24 9,2 8,3 7,9 7,3 25-29 8,1 7,4 6,5 6,3 30-34 6,2 6,3 5,4 5,6 35-39 4,8 5,0 4,7 5,0 40-44 4,0 3.4 3,5 3,8 45-49 3,6 3,0 2,4 2,5 50-54 3,1 2,9 2,5 3,2 55-59 2,5 2,4 1,5 1,7 60-64 2,0 2,2 1,5 1,5 65-69 1,3 1,3 0,9 0,8 70 et 1,4 1,3 0,8 0,9 ND 0,0 0,0 1,0 0,3 Total 100,0 100,0 100,0 100,0 1.3.3 Evaluation de Ia qualite des donnees Les elements utilises dans cette partie pour evaluer la qualite des donnees de l'enquete sont le rapport de masculinite, les erreurs de declaration de l'age et la parite des femmes en age de procreer. a) Rapport de masculinite Les normes exigent que le rapport de masculinite a la naissance (mains d '1 an) et dans le groupe d'ages 0-4 ans se situe entre 1 et 1,04. Le contraire devrait emmener a suspecter les erreurs de declaration de l'age. Le rapport de masculinite est obtenu en rapportant, dans chaque groupe d'age, l'effectif de la population masculine a celui de la population feminine. Le rapport de masculinite des divers groupes d'ages quinquennaux est presente dans le tableau 1.9. II en ressort que le rapport est de 1,02 a la naissance et de 1,03 dans le groupe d'ages 0-4 ans. Ces resultats correspondent aux normes precitees. Avec la surmortalite masculine, on devrait s'attendre a ce que le rapport de masculinite decroisse lorsque l'age augmente. On observe cependant que ce rapport est reste eleve dans les groupes d'ages 5-9 ans (1,06), 15-19 ans (1,07) , 40-44 ans (1 ,11), 45-49 ans (1,57) , 55-59 ans (1,07), 65-69 ans (1,1) et 70-74 ans (1,4). Ceci pourrait s'expliquer par l'histoire propre de chaque generation. Cependant, la serie du rapport de masculinite ainsi obtenue donne lieu a une courbe en dents de scie. Cette irregularite que l'on peut constater sur la courbe du rapport de masculinite en fonction de l'age est imputee generalement aux mauvaises declarations de l'age touchant differemment les deux sexes. 15 Rapport final MICS 2000 - RCA Tableau 1.9 Rapport de masculinite oar aroupes d'Ages quinquennaux. Groupe d'age Sexe Rapport oe Masculin t<emlnin masculinite 0 1816 1777 1,02 0-4 7664 7454 1,03 5-9 9125 8568 1,06 10-14 7164 7531 0,95 15-19 4619 4299 1,07 20-24 3187 3579 0,89 25-29 2570 3252 0,79 30-34 2352 2818 0,83 35-39 2163 2454 0,88 40-44 1851 1662 1,11 45-49 1432 913 1,57 S0-54 1002 1979 0,51 55-59 837 779 1,07 60-64 695 701 0,99 65-69 375 340 1,10 70-74 485 341 1,4 Eumble b) Evaluation de Ia declaration de l'age de Ia population enquetee L'indice de Whiple permet de confirmer ou d'infirmer Ia preference des ages ronds (0 et 5). Les interpretations de cet indice se font de Ia maniere suivante: Si W=O, il y a r~pulsion totale pour le 0 et le 5; Si W < 1, repulsion pour le 0 et le 5 ; Si W=1, il y a une preference; Si 1 <W < 5, il y a attraction d'autant plus que West proche de 5 ; Si W=5, tousles ages se terminent par 5. Les courbes des structures par annee d'age des populations masculine et feminine presentent certaines irregularites. On y observe particulierement des pies aux ages se terminant par 0 et 5 ce qui donne !'impression d'une preference des ages se terminant par 0 et 5. A cet effet, l'indice de Whipple a ete calcule pour les deux sexes et pour chacun des sexes afin de confirmer cette preference pour les ages se terminant par 0 ou par 5 (tableau 1.9). Cet indice dont Ia valeur est de 1,52 (Iw= 1,52) pour les deux sexes indique effectivement cette preference (attraction) pour les ages precites. Cependant, cette preference pour un age se terminant par 0 et par 5 est relativement faible car l'ecart en valeur absolue est plus proche de 1 que de 5. Le phenomene d'attraction est plus marque chez les femmes (1,56) que chez les hommes (1,48). lndice de Whipple par sexe l.es deux sexes 1,52 0,52 3,48 d) Parite des femmes eilquetees en age de procreer La qualite des donnees peut etre egalement appreciee a travers les descendances moyennes par groupe d'age des femmes. On doit s'attendre a ce que les descendances moyennes augmentent avec l'age jusqu'a 49 ans. Les resultats du tableau 1.11 montrent !'existence d'une relation positive entre les descendances moyennes et le groupe d'age de la mere. . En somme, les resultats obtenus attestent que les donnees collectees sont globalement satisfaisantes et peuvent etre utilisees.pour calculer des indicateurs pertinents. 16 Rapport final MICS 2000 - RCA Tableau 1.11 : Nombre moyen d'enfants nes vivants, proportions des enfants dececJes par groupe d'age des femmes Age actuel de la femme Effectif des femmes Enfants nes vivants Enfants decectes Nomore moyen d 'enfants nes vivants 15·19 20.24 25:29 30.34 35:39 4o.44 45:49 3771 1770 310 0,47 3133 5614 931 1,79 2937 9838 1789 3,35 2594 12716 2369 4,90 2176 12914 2298 5,93 1539 10652 2144 6,92 780 5781 1302 7,41 e) Erreurs liees a Ia collecte des donnees sur le terrain, Ia codification ou Ia saisie Proportion D'enfams decedes U,17 0,16 0,18 0,19 0,18 0,20 0,22 La qualite des donnees est etroitement liee au respect rigoureux des principes et procedures definis pour l'echantillonnage et le remplissage de questionnaire sur le terrain ainsi que la codification et la saisie des donnees au Bureau. Comme dans toute operation de collecte des donnees, des erreurs sont toujours inevitables a ces differents niveaux. Au murs de l'enquete MICS me>, les dispositifs de mntr6le mis en place ont permis de reduire mnsiderablement les erreurs. la mise en reuvre du plan de sondage a: le lxm remplissage des questionnaires sur le terrain mt ere g:trantis rnr des statisticiens assurant le role de chefs d'equipe seconde rnr des enqueteurs tten experimentes (cartographes oo anciens enqueteurs de EDS ou MICS96). Les missions de supervision mt mntribue a assurer la Iigueur. I.e mntr6le au bureau des questionnaires rentres de terrain a permis de corriger les erreurs avant Ia £tisie ; de rreme Ia saisie intelligente, Ia double £tisie a: le nettoyage de fichier rnt permis d'eliminer au rmximum les erreurs }X)Ssibles. L'insecurite qui regne dans certaines zones du pays n'avait pas permis de mener l'enquete dans 10 Aires de Denombrement (AD) sur les 526 tirees. Ces 10 AD non couvertes ont ete prises en compte dans le calcul des facteurs de ponderation finale des donnees en fonction du poids de chaque prefecture. En definitive, il a ete constate au niveau du traitement informatique des donnees qu'il y a eu un peu plus d 'erreurs pendant la collecte sur le terrain en toute logique au debut des travaux (premiere prefecture) et vers la fin des travaux (3 dernieres prefectures). Ces erreurs ont ete corrigees a differentes etapes de I' exploitation et traitement. f) Taux de non-reponse par variable et marge d'erreur Les taUX de non reponse SOnt dans !'ensemble £ttisfaisants jX)Ur Ja plupart des variables couvertes rnr l'enquete. Cependant, il mnvient de rrentionner le {X)Urcentage a.o:;sez eleve de l'ordre de 14 % mncemant les enfants qui n'ont piS ete pris en mmpte dans le Cllcul des indicateurs anthropometriques a cause soit des ages incompleto:; Qour, mois de naissance non declare), soit des rresures de }X)ids ou de taille en dehors des normes, etc. Toutefois, les indicateurs d:>tenus sont assez fiables car ils sont bien mherent-; avec <rux de l'enquete nutritionnelle de 1995 et de l'EDS 1994/95 dans Ia rresure ou la taille de l'echantillon est trop grande au niveau national a: rnr region. Les details sur les marges d'erreurs par certaines categories d'indicateurs et par niveau geographique se trouvent en annexe. Conformement au plan de sondage defini ci- haut, les resultats de l'enquete MICS 2000 sont obtenus avec une precision tres satisfaisante pour les niveaux suivants : national, urbain et rural, region administrative, region sanitaire et inspection academique. Les marges d'erreur pour ces differents 17 Rapport finaL MICS 2000 - RCA niveaux avmsment les 5 % grace aux effectifs de menages et des groupes cibles (enfants et femmes) statistiquement bien suffisants. Par contre, les resultats de l'enquete MICS 2000 par prefecture om des marges d'erreur assez importantes de l'ordre de 10 % a travers un echantillon de 14000 menages pour 16 prefectures plus Ia capitale Bangui. L'echantillon requis pour obtenir des resultats par prefecture avec une marge d 'erreur de 5 %, etait evalue a 30000 menages difficiles a realiser avec un budget limite et dans un contexte national de crise de carburant. Les indicateurs ainsi calcules par prefecture doivent etre apprecies en prenant en compte ces considerations concernant Ia precision. Toutefois, ces indicateurs presentent l'avantage de combler un vide en donnees couvrant differents domaines de survie, de developpement et de protection des enfants et des femmes necessaires a Ia micro- planification. CONCLUSION L'appreciation diversifiee de Ia representativite et de la qualite des donnees a mis en evidence Ia coherence des informations collectees au cours de I'enquete MICS 2000. La couverture des menages et des enfants a ete satisfaisante avec un taux de non reponse inferieur a 10 %. Les taux de non reponse des femmes, bien que legerement au-dessus de 10 % sont dans Ia plupart de cas inferieurs a 15 %. A cela, il faut ajouter Ia bonne couverture des grappes (AD) ainsi que Ia bonne repartition de menages, des femmes et des enfants selon le poids des prefectures et par milieu de residence. Les rapports de masculinite a Ia naissance et dans le groupe d'ages 0-4 ans correspondent parfaitement aux resultats attendus. Les courbes des structures par groupe d'age des populations masculine et feminine de I'enquete MICS 2000 sont coherentes avec celles de l'enquete EDS-RCA 94-95, du recensement de 1988 et autres enquetes anterieures. Ce qui atteste de Ia representativite de l'echantillon au niveau national. En depit de certaines erreurs de declaration inherentes a toutes les enquetes en Afrique, les resultats de !'evaluation de Ia qualite des donnees permettent de conclure que les donnees collectees au cours de l'enquete MICS 2000 ne souffrent pas de grandes distorsions pouvant avoir un impact negatif sur les indicateurs obtenus. l.cs donnees obtenues au cours de l'enquete MICS 2000 sont done, au regard des evaluations ci-dessus effectuees, de bonne qualite et les indicateurs refletent les niveaux reels des differents phenomenes observes au niveau national et regional eu egard aux margcs d 'erreurs faibles au niveau national liees a une taille importante d 'echantillon. La plupart des indicateurs obtenus sont dans un ordre de grandeur coherent avec ceux issus des enquetes anterieures (EDS 94/95, enquete nutritionnelle 1995, enquete MICS J 996, enquete Vitamine A J 998/99) . 1 R Rapport final MICS~2000 RCA CHAPITRE 2 : CARACTERISTIQUES DES MENAGES ET DES LOGEMENTS Au cours de l'enquete MICS 2000, des informations ont ete collectees sur tous les membres du menage a l'aide du questionnaire menage. Ce denombrement permet de disposer des donnees demographiques de base concernant la taille et la composition des menages, les caracteristiques des logements et celles de la population. 2.1 CARACTERISTIQUES DES MENAGES La definition de menage appliquee a l'enquete MICS est la suivante: Un menage est un groupe de personnes apparentees ou non qui vivent sous le meme toit et qui mangent ensemble. Ils reconnaissent l'autorite d'un chef appele chef de menage. 2.1.1 Taille moyenne des menages Les informations collectees ont permis de repartir les menages selon leur taille comme presentes dans le tableau ci-dessous. Les resultats revelent globalement que la proportion des menages de grande taille augmente tandis que celle de petite taille baisse. La taille moyenne des menages a atteint 6,6 en l'an 2000. Selon ces resultats cons ignes dans le tableau 2.1 quatre menages sur cinq au niveau national (80,3 %) comptent au moins quatre membres: 24,4% contiennent quatre a cinq membres, environ 22,7% six a sept membres, 14,7% huit a neuf membres, et 18,5% au moins dix membres. Les resultats de l'EDS-RCA 94-95 avaient estime a 58,3 % la proportion des menages comptant au moins quatre membres. La proportion des menages d'un seul membre est passee de 13,5% en 1995 (EDS-RCA 94-95) a 2,7 % a l'an 2000 (MICS 2000). En outre, la proportion des menages qui comptent au moins neuf membres a presque double ces cinq dernieres annees en passant de 13,1 % en 1995 a environ 25 % en l'an 2000. La taille moyenne des menages a augmente au cours de ces cinq dernieres annees: elle etait de 4,9 a l'EDS-RCA 94-95 et a atteint 6,6 a MISC 2000. La situation de crise sociale et economique que le pays traverse a-t-elle emmene la population a developper des strategies de survie les obligeant a se regrouper ? L'ampleur du VIH/SIDA avec son corollaire la disparition du couple laissant la charge des enfants a d'autres parents explique t-elle en partie ce phenomene? Autant de questions qui pourront trouver des explications a travers des etudes approfondies . En milieu urbain, le pourcentage des menages qui contiennent au moins quatre membres est de 86 % contre 77,2 % en milieu rural. En outre, le pourcentage des menages qui comptent au moins dix membres est presque deux fois plus eleve en milieu urbain (26,5 %) qu'en milieu rural (14,1 %). La taille moyenne des menages est plus elevee en milieu urbain (7,6) qu'en milieu rural (6,1). Comparativement aux resultats de l'EDS-RCA 94-95, la taille moyenne des menages a augmente dans les deux milieux de residence: en 1995, elle etait de 5,8· et de 4,4 respectivement en milieu urbain et milieu rural. 19 Rapport final M/CS-2000 RCA Tableau 2.1: Pourcentage des menages selon Ia taille moyenne des menages par milieu de residence, RCA MICS 2000 EDS RCA 94 95 - - Elfectif et Taille Milieu de residence Ensemble RCA EDS-RCA moyenne u ain Rural 94195 1 l,5 j,U 2,7 ~~:6 2-3 11,8 19,9 17,0 4-5 20,9 26,3 24,4 23,9 6-7 22,5 22,8 22,7 16,3 8-9 16,0 14,0 14,7 5,0 10+ 26,5 14,1 18,5 13,1 Total 100,0 100,0 100,0 100,0 Taille moyenne 7,6 6,1 6,6 4,9 Le tableau 2.2 montre que les menages de plus de dix membres sont plus representes a Bangui (33;4 %) et dans la prefecture de Vakaga (26,5 %). Dans la plupart des autres prefectures, la proportion des menages qui comptent quatre a cinq membres est la plus elevee. 11 s'agit des prefectures de la Kemo (26,6 %), de la Mambere-Kade1 (23,9 %), de la Nana-Mambere (29,9 %), de l'Ouham (28,6 %), de l'Ouham-Pende (26,0 %), de la Ouaka (25,7 %), du Bamingui-Bangoran (24,9 %), de la Haute-Kotto (30,9 %) du M'Bomou (24,9 %) et de Ia Basse-Kotto (23,4 %). La taille moyenne des menages est superieure a Ia moyenne nationale (6,6) a Bangui (8,4) et dans les prefectures de Vakaga (7,5), de l'Ombella-M'Poko (7,1), de la Lobaye (7,0), de Ia Sangha-M'Baere (6,8) et de Ia Nana-Grebizi (6,7). Tableau 2 2: Pourcentage des menages suivant leur taille et Ia taille moyenne des menages par prefecture. Prefecture Pourcentage des menages par taille Total Taille moyenne 1 2-3 4-5 o-7 8-9 10+ menages Ombella- M'Poko 3,1 15,8 21,1 23,3 14,8 22,0 100 7,1 Kemo 2,9 16,9 26,6 24,4 13,3 15,9 100 6,3 Nana-Grebizi 2,5 15,3 22,9 24,1 17,5 17,7 100 6,7 Lobaye 1,5 13,5 24,3 24,3 16,4 19,9 100 7,0 Mambere-Kade"i 1,0 17,4 23,9 22,8 16,4 18,4 100 6,6 Sangha-M'Baere 1,5 17,4 22,9 24,2 16,4 17,5 100 6,8 Nana-Mambere 4,6 22,6 29,9 21 ,1 10,3 11,5 100 5,7 Ouham 2,4 17,4 28,6 27,9 13,8 9,8 100 5,9 Ouham-Pende 1,5 19,0 26,0 23,8 13,3 16,3 100 6,3 Ouaka 3,4 18,8 25,7 21,1 15,1 15,9 100 6,3 Bamingui-Bangoran 2,9 19,2 24,9 23,1 13,8 16,2 100 6,3 Haute-Kotto 4,0 25,5 30,9 19,2 9,6 10,8 100 5,5 Vakaga 2,1 13,8 23,3 19,4 15,0 26,5 100 7,5 M'bomou 5,9 20,5 24,9 21,3 14,5 12,9 100 5,9 Basse-Kotto 4,5 19,2 23,4 20,9 15,1 16,9 100 6,4 Haut-M'bomou 4,9 30,1 25,4 17,2 11,8 10,7 100 5,5 Bangui 1,9 8,8 18,8 20,5 16,6 33,4 100 8,4 Ensemble RCA 2,7 17,0 24,4 24,4 14,7 18,5 100 6,6 La proportion des menages de plus de dix membres est supeneure a Ia moyenne nationale (18,5 %) a Bangui (33,4 %) et dans Ia RA1 (21,2 %). Dans routes les Regions Administratives, sauf Bangui (39,3 %), plus de 40% des menages comptent entre 4 et 7 membres. Les menages d'un seul membre sont faiblement observes dans routes les Regions Administratives. Leur proportion est inferieure a 5 %, excepte la RA6 (5, 1 %) . "ableaL 2.3: Pourcentage des menages suivant leur taille et Ia taille moyenne des men a~ es par region RCA MICS2000. Regions Pourcentage es menages par taille Total Taille moyenne menages 1 2-3 4-5 o-7 IS· \I 10+ KC:gton Administrative 2,5 14,9 22,4 23,7 15,4 21,2 14932 7,0 RAJ 2,2 19,0 25,7 22,5 14,5 16,1 17522 6,3 RA2 1,9 18,3 27,2 25,6 13,5 13,4 17257 6,1 RA3 3,1 17,6 25,3 22,5 15,2 16,3 11939 6,4 RA4 3,3 21, 1 27,6 20,2 11,9 15,9 3539 6,2 RAS 5,1 21,0 24,2 20,6 14,5 14,6 11502 6,1 RA6 1,9 8,8 18,8 20,5 16,6 33,4 15806 8,4 Bangui Region Sanitaire 2,5 15,2 23,1 23,8 15,4 19,9 20457 6,9 RS1 2,2 19,0 25,7 22,5 14,5 16,1 17522 6,3 RS2 1,9 18,3 27,2 25,6 13,5 13,4 17257 6,1 RS3 3,4 19,6 26,4 20,7 14,0 15,9 9953 6,2 RS4 5,1 21,0 24,2 20,6 14,5 14,6 11502 6,1 RS5 2,7 17,0 24,4 22,7 14,7 18,5 92497 6,6 Ensemble RCA 20 Rapport final M/CS-2000 RCA 2.1.2 Repartition des chefs de menages Les donnees sur les chefs des menages sont presentees au tableau 2.4. La majorite des chefs de menages en RCA sont des hommes (85 %) car les chefs de menages de sexe feminin ne representent que 15 %. La proportion des chefs de menages· de sexe feminin est relativement elevee a Bangui (21,5 %), dans les prefectures du Haut-M'Bomou (21,1 %) et du M'Bomou (20,4 %). Aussi bien en milieu urbain (81,2 %) qu'en milieu rural (87,0 %), les chefs de menages de sexe masculin sont les plus representes. Par ailleurs, la proportion des chefs de menages de sexe feminin est plus elevee en milieu urbain (18,8 %) qu'en milieu rural (12,9 %). Tableau 2.4 : Pourcentage des chefs de menages selon le sexe, par prefecture et milieu de residence,RCA, MICS2000. Pretecture et milieu Sexe Effectif de Chefs de residence Menage MascuJin Feminin Prefecture Ombella-M'Poko 85,.1 14,9 1285 Kemo 85,6 14,3 438 Nana-Grebizi 85,4 14,6 415 Lobaye 87,5 12,5 850 Mambere-Kadei 90,8 9,2 1576 Sangha-M'Baere 90,0 10,0 321 Nana-Mambere 83,2 16,8 867 Ouham 84,1 15,7 1240 Ouham-Pende 85,7 14,3 1575 Ouaka 86,0 14,0 1030 Bamingui-Bangoran 80,9 19,1 134 Haute-Kotto 86,7 13,3 300 Vakaga 86,5 13,5 142 M'Bomou 79,6 20,4 734 Basse-Kotto 89,3 10,7 979 Haut-M'Bomou 78,9 21,1 240 Bangui 78,5 21,5 1900 Milieu de residence Urbain 81,2 18,8 4992 Rural 87,0 12,9 9041 Ensemble RCA 84,9 15,0 14033 Dans toutes les Regions Administratives, les chefs de menages de sexe masculin sont les mieux representes (tableau 2.5). En effet, plus de 80% des chefs de menages sont des hommes dans les six Regions Administratives sauf a Bangui ou ils representent 78,5 % du total. La proportion des chefs de menages de sexe feminin depasse la moyenne nationale de 15,1% a Bangui (21,5 %) et dans la RA6 (15,8 %). Tableau 2.5 : Pourcentage d h f d esc es e menages se on e sexe, par region, RCA, Ml CS2000. Regions ~exe Ettectit de Chets Masculin Feminin Menage Region Administrative 86,0 14,0 2135 RA1 88,3 11,7 2764 RA2 85,0 15,0 2816 RA3 85,8 14,2 1889 RA4 85,3 14,7 576 RA5 84,2 15,8 1953 RA6 78,5 21,5 1900 Bangui Region Sanitaire 85,9 14,1 2989 RS1 88,3 11,7 2764 RS2 85,0 15,0 2816 RS3 85,8 14,2 1611 RS4 84,2 15,8 1953 RS5 84,9 15,1 14033 Ensemble RCA 2.1.3 Tendance des pourcentages de chefs de menage Les resultats du tableau 2.6 indiquent une hausse de la proportion de chefs de menages de sexe masculin au cours de ces cinq dernieres annees. En effet, elle est passee de 79% en 1995 (EDS~RCA 94-95) a environ 85 % en l'an 2000 (MICS 2000), soit un ecart de 6 21 Rapport final MICS-2000 RCA points. Le meme constat est observe par milieu de residence. La proportion des chefs de menages de sexe masculin est passee de 75% a l'EDS-RCA 94-95 a 81% ala MICS 2000 en milieu urbain. En milieu rural elle etait de 81 % a l'EDS et est evaluee a 87 % ala MICS 2000. Tableau 2.6: Evolution de Ia proportion des chefs de menage selon le sexe, par milieu de residence, de 1994-95 a l'an 2000. Ensemble et milieu % Chets de. menage % Chets de menages MICS2000 EDS-RCA de residence Masculin Feminin Masculin Feminin Milieu ae residence 81,2 18,8 74,9 25,1 Urbain 87,0 12,9 81,2 18,8 Rural 84,9 15,0 79,0 21,0 -Ensemble RCA Les resultats presentes au tableau 2.7 revelent qu'un peu plus de la moitie des chefs de menages (52,3 %) sont.ages de 25 a 44 ans. Les chefs de menages de moins de 30 ans representent environ 17 %. En outre, plus des trois quarts des chefs de menages (76,4 %) n'ont pas depasse le niveau primaire. En effet, 40,4% des chefs de menages n'ont jamais frequente l'ecole et 36% ont atteint le niveau primaire. Tableau 2.7: Repartition des chefs de menages par groupe • . d'" . RCA MICS2000. d'ages et mveau Instruction, , Groupe dages et Pourcentage Enectit aes cnets niveau d1instruction MICS2000 menages Groupe d'ages 15-19 1,0 135 20-24 5,8 809 25-29 10,1 1403 30-34 13,8 1928 35-39 14,8 2061 40-44 13,6 1896 45-49 10,7 1490 50-54 9,7 1359 55-59 6,9 956 60-64 6,1 853 65-69 3,0 419 70+ 3,5 489 NO 1,0 129 Total 100,0 Niveau d'iustruction 41,8 5683 Aucun niveau 36,0 5015 Primaire 23,2 3232 Secondaire + 100,0 13930 Ensemble RCA 2.1.4 Structure par age de Ia population a) Pyramide des ages de Ia population La structure par age et par sexe de la population d'un pays a un instant donne est fonction de la fecondite, de la mortalite et de la migration au cours des annees ayant precede la date d'observation. La pyramide des ages reflete done l'histoire demographique du pays au cours de plusieurs annees passees. Ainsi, la structure par age et par sexe de la population de la RCA issue de l'enquete MICS 2000 donne la pyramide des ages presentee ci-dessous. La forme de la pyramide des ages de la population centrafricaine fait apparaitre certaines caracteristiques des pays a fecondite elevee, a savoir : Une base tres large caracteristique des pays a forte fecondite; Un retrecissement rapide au sommet. 22 Rapport final MICS-2000 RCA On note un desequilibre a la base de la pyramide marque par une sous-representation des enfants de 0-4 ans observee depuis 1995 (EDS 1994/95) et l'inegalite des effectifs ala naiss"J.nce des garc;ons et des filles. Une baisse recente de la fecondite ou une mauvaise declaration de l'age des enfants constituent les deux hypotheses plausibles. Cette pyramide se retrecit au fur et a mesure que !'age augmente avec un desequilibre d'effectif en faveur de la partie feminine. Cependant, il y a une sur-representativite masculine dans la tranche 15-19 ans. Cette situation pourrait provenir soit des erreurs des declarations d'age des filles meres (surestimation de l'age pour raison de plusieurs maternites), soit du phenomene d'attraction a des ages ronds , soit d 'une mortalite elevee des adolescentes suite a des maternites precoces. Par ailleurs, on observe un pic accentue en faveur du sexe feminin dans la tranche 45-49 ans. Ce type de deformation a ete deja observe dans la meme tranche d'age au cours de l'EDS-RCA 94-95. Cette situation fait apparaitre, dans cette tranche d'ages, un effectif des femmes egal a environ le double de celui des hommes. Tableau 2.8: 80+ 70-74 60-64 45-49 40-44 30-34 20-24 10-14 0-4 -10 Repartition en % de Ia population des menages par groupe d'ages selon le sexe, RCA, MICS2000 Groupe d'age Masculin F<!rninin Total 0-4 8,3 8,0 16,3 5-9 9,9 9,2 19,1 10-14 7,8 8,1 15,9 15-19 5,0 4,6 9,6 20-24 3,4 3,9 7,3 25-29 2,8 3,5 6,3 30-34 2,6 3,0 5,6 35-39 2,4 2,6 5,0 40-44 2,0 1,8 3,8 45-49 1,5 1,0 2,5 50-54 1,1 2,1 3,2 55-59 0,9 0,8 1,7 60-64 0,8 0,7 1,5 65-69 0,4 0,4 0,8 70-74 0,3 0,2 0,5 75-79 0,1 0,1 0,2 80+ 0,1 0,0 0,1 ND 0,2 0,1 0,3 Total 49,4 50,6 100,0 Graphique 2.1 : Pyramide des ages de Ia population -5 0 5 RCA, MICS 2000 10 23 Rapport final M/CS-2000 RCA b) Structure par grand groupe d'ages de Ia population L'analyse des structures par grand groupe d'ages de la population centrafricaine issue des dernieres operations revele que cette population demeure en majorite jeune. La proportion de la population de moins de 15 ans qui representait 46 % a l'EDS-RCA, est evaluee a 50,3 % a l'enquete Avitaminose de 1998-1999 et a 51,3 % a l'enquete MICS 2000. D'une maniere generale, les structures de la population obtenues au cours des deux dernieres enquetes sont presque identiques. Tableau 2.9a : Grand groupe d'iges < 15 ans 15-59 ans 60 ans ou + Total Pourcentage de Ia population par grand groupe d'ages aux differentes operations RGPde Enquete EDS RCA 94-95 Avitaminose A 1988 98-99 43 46 50,3 52 49 45,5 5 5 3,2 100,0 100,0 100,0 MICS2000 51,5 45,3 3,2 100,0 2.1.5 Caracteristiques de Ia population selon l'etat matrimonial Les donnees consignees dans le tableau 2.9a revelent que 61 % de la population au niveau national agee de 15 ans et plus sont maries ou vivent en union, 23 % sont celibataires (jamais maries), 5,9 % se sont separes de leur conjoint ou conjointe, 5,6 % sont veufs(ves) et 4 % se sont divorces. Le mariage ou l'union consensuelle est plus prononcee en milieu rural (68 %) qu'en milieu urbain (51,7 %) contrairement au celibat qui est plus observe en milieu urbain (29,6 %) qu'en milieu rural (18 %). Aussi, convient -il de noter que le niveau du veuvage (6 % en milieu urbain contre 5,3 % en milieu rural) et celui du divorce (4,4 %en milieu urbain contre 3,8% en milieu rural) ne varient pas sensiblement selon le milieu de residence. Par ailleurs, parmi la population mariee ou vivant en union, 52% sont du sexe masculin. Tableau 2.9b : Pourcentage de Ia population selon l'etat matrimonial par sexe et milieu de residence. Etat matrimonial Carateristiques Marie/En Veuf Divorce union Separe )amais marie NO Effectif Milieu residence Urbain 51,7 6,0 4,4 7,8 29,6 0,5 19334 Rural 64,1 5,3 3,8 4,4 18,0 0,4 25639 Sexe Masculin 52,0 5,3 3,8 4,4 34,0 0,5 21730 Feminin 64,1 1,7 2,2 3,9 12,7 0,4 23243 Ensemble RCA 61,0 5,6 4,0 5,9 23,0 0,4 44973 L'etat matrimonial de la population agee de 15 ans et plus varie considerablement selon les prefectures. A !'exception des prefectures du M'bomou (58,9 %), du Haut-M'bomou (58 %) et Bangui ( 45,8 %), plus de 60 % de la population de cette tranche d'ages des autres prefectures sont maries ou vivent en union. La proportion des personnes jamais mariees est superieure a la moyenne nationale de 23 % a Bangui (33,2 %) et dans les prefectures du Haut-M'Bomou (26,6 %), de la Vakaga (26,3 %), du Bamingui-Bangoran (26 %) et de l'Ombella-M'Poko (24 %). Le veuvage est relativement eleve dans la Nana- Grebizi (7,2 %), dans le M'bomou (6,9 %), dans la Basse-Kotto (6,2 %) et dans la Lobaye (6 %). Les personnes separees sont plus representees a Bangui (9,4 %) et dans les prefectures de la Mambere-Kadei: (7,6 %), de la Lobaye (6,7 %) et de la Sangha-M'Baere (6,2 %). 24 Rapport final MICS-2000 RCA Tableay 2 9c : Pourcentage de Ia population agee de 15 ans et plus salon le statut matrimonial par prefecture Etat matrimonial Caract<!ristiques Marie/En Veuf Divorce Separe Jamais marie ND Effectif union Prefecture Ombella-M'Poko 61 ,3 5,6 2,9 4,9 24,0 1,4 4492 Kemo 63,3 7,2 5,1 3,9 20,3 0,3 1369 Nana-Grebizi 61,2 6,0 3,7 5,6 22,6 1,0 1334 Lobaye 62,8 5,6 4,0 6,7 . 20,8 0,2 2787 Mambere-Kadei 68,8 4,6 2,6 7,6 16,2 0,1 4880 Sangha-M'Baere 66,1 4,6 4,0 6,2 18,9 0,1 1034 Nana-Mambere 63,9 6,3 4,4 5,4 19,6 0,4 2285 Ouham 63,2 5,8 3,8 5,2 21,5 0,5 3504 Ouham-Pende 68,7 5,0 4,1 2,6 18,8 0,7 4401 Ouaka 66,0 5,7 3,6 3,9 20,7 0,2 3058 Baming-Bangor.tn 61,9 4,6 3,5 3,8 26,0 0,3 380 Haute-Kotto 63,7 4,0 4,6 6,1 21,3 0,1 865 Vakaga 66,2 3,4 1,4 2,2 26,3 0,4 468 M'Bomou 58,9 6,9 5,8 5,9 22,2 0,4 2153 Basse-Kotto 65,7 6,2 3,9 3,7 20,4 0,1 2799 Haut-M'Bomou 58,0 4,4 5,0 5,3 26,6 0,6 647 Bangui 45,8 6,1 5,2 9,4 33,2 0,2 8518 Milieu de residence Urbain 51,7 6,0 4,4 7,8 29,6 0,5 19334 Rural 64,1 5,3 3,8 4,4 18,0 0,4 25639 Sexe MascuUn 57,7 5,3 3,8 4,4 34,0 0,5 21730 Feminin 64,1 1,7 2,2 3,9 12,7 0,4 23243 Ensemble RCA 61 ,0 5,6 4,0 5,9 23,0 0,4 44973 L'analyse regionale atteste que Ia proportion de Ia population agee de 15 ans et. plus vivant en union ou mariee de toutes les Regions Administratives est superieure a la moyenne nationale (61 %) sauf a Bangui (45,8 %). Le celibat est plus repandu a Bangui (33,2 %) et dans la RA5 (23,7 %) ou la proportion des personnes qui ne se sont jamais mariees est au dessus de Ia moyenne nationale (23 %). Aussi, il n'y a pas d'ecart important entre les proportions des personnes veuves lorsqu'on passe d'une Region Administrative a une autre. Ces proportions varient de 4 % a 6,1 %. Tableau 2.10: Pourcentage de Ia population agee de 15 ans et plus salon !'etat matrimonial par region, RCA, MICS2000. Etat matrimonial Regions Marie/En Veuf Divorce ~epare Jamais marie ND Ettectit union Region A<lministrative RA1 61,9 5,6 3,3 5,6 22,8 0,9 7269 RA2 67,1 5,1 3,3 6,8 17,5 0,2 8199 RA3 66,3 5,4 4,0 3,8 20,0 0,6 7905 RA4 64,2 6,1 4,0 4,3 21 ,0 0,4 5760 RA5 64,0 4,0 3,5 4,6 23 ,7 0,2 1712 RA6 62,2 6,3 4,8 4,7 21 ,8 0,3 5599 Bangui 45,8 6,1 5,2 9,4 33,2 0,2 8518 Region Sanitaire RS1 62,0 5,8 3,6 5,3 22,4 0,9 99H2 RS2 67,1 5,1 3,3 6,8 17,5 0,2 8199 RS3 66,3 5,4 4,0 3,8 20,0 0,6 7905 RS4 65,3 5,1 3,6 . 4,1 21,8 0,2 4770 RS5 62,2 6,3 4,8 4,7 21,8 0,3 5599 Ensemble RCA 61,0 5,6 4,0 5,9 23,0 0,4 44973 25 Rapport final MICS-2000 RCA Graphique 22 : Pourcentage de Ia population agee de 15 ans et plus mariee/union. RA 1 RA2 RA3 RA4 RAS RA6 Bcl"lgui Urbain Rural Ensemble RCA 2.2 CARACTERISTIQUES DES LOGEMENTS 2.2.1 Nombre de pieces des logements Est consideree comme une piece un endroit ou les membres du menage peuvent passer la nuit. Elle comprend une chambre ou un salon. Par contre, les cuisines et les magasins sont exclus s'ils ne remplissent pas ces conditions. Les resultats de l'enquete MICS 2000 revelent qu'il y a en moyenne 3 pieces par logement. Le nombre moyen de pieces par logement est de 4 en milieu urbain contre 3 en milieu rural. Ce nombre moyen de pieces est largement faible eu egard a la taille moyenne de menage si elevee de 6,6, au niveau national, 7,6 en milieu urbain et 6,1 en milieu rural. Environ deux logements sur trois (65,7 %) qu'occupent les menages au niveau national comptent deux a quatre pieces : 22,7% des logements ont trois pieces, 22,4% ont deux pieces et 20,6% ont quatre pi~ces. Egalement 17,6 %, 9,5 %, et 6,5% des logements des menages contiennent respectivement une, cinq et six pieces ou plus. Les proportions des logements de deux a quatre pieces sont presque identiques en milieu urbain qu'en milieu rural: environ 65 %en milieu urbain contre 66,4% en milieu rural. En outre, les logements d'une seule piece sont plus representes en milieu rural (23,3 %) qu'en milieu urbain (7,3 %). De meme, ceux comptant au moins cinq pieces sont plus frequents en milieu urbain (27,9 %) qu'en milieu rural (9,6 %). Les donnees montrent que dans les prefectures du Haut-M'Bomou, du M'Bomou, de la Vakaga et de la Nana-Mambere, les logements a une piece sont les plus nombreux. En effet, ils representent 43,1 %, 34,6 %, _33,6% et 29% respectivement dans les prefectures 26 ' Rapport final MICS-2000 RCA du Haut-M'Bomou, de la Vakaga, du M'Bomou et de la Nana-Mambere. Cependant, a Bangui ces logements sont faiblement representes (4,8 %). Par contre 37,6% de logements a Bangui comptent au moins cinq pieces. La proportion des logements contenant au moins cinq pieces est superieure ala moyenne nationale (16 %) dans les prefectures de la Kemo (18,4 %) et de la Nana-Grebizi (17,7 %). Tableau 2.11 : Pourcentage des logements selon le nombre de pieces par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS2000. Prefectures et milieu residence Nombre de pieces Nombre moyen 1 l 3 4 5 o+ NV pieces Prefecture Ombella-M'Poko 18,1 20,6 24,0 23,3 7,3 5,8 0,9 3 Kemo 8,0 17,7 27,7 27,9 11,8 6,6 0,4 3 Nana-Grebizi 10,3 19,1 27,9 24,7 12,7 5,0 0,3 4 Lobaye 15,4 23,0 27,1 20,4 8,3 5,5 0,2 3 Mambere-Kade'i 17,8 23,0 23,8 22,8 5,8 5,6 1,2 4 Sangha-M'Baere 15,7 24,7 32,6 16,3 6,2 4,2 0,3 3 Nana-Mambere 29,1 26,6 19,9 13,3 8,0 3,0 0,1 3 Ouham 13,7 15,8 25,9 28,0 12,0 3,8 0,8 3 Ouham-Pende 17,2 32,5 21,8 15,9 7,8 3,8 0,9 3 Ouaka 18,4 22,0 21,6 23,6 10,4 3,6 0,4 3 Baming-Bangoran 18,0 26,8 26,2 16,0 8,5 4,0 0,6 3 Haute-Kotto 24,8 30,7 21,6 14,8 4,9 3,0 0,2 3 Vakaga 34,6 29,0 20,9 9,3 2,7 2,7 0,7 2 M'Bomou 33,6 25,4 18,2 12,9 5,0 4,5 0,4 3 Basse-Kotto 22,4 25,4 20,0 16,5 7,9 6,0 1,7 3 Haut-M'Bomou 43,1 29,1 15,0 5,9 3,2 2,9 0,7 3 Bangui 4,8 13,0 19,4 25,1 18,9 18,7 0,1 4 Milieu residence Urbain 7,3 16,6 22,3 25,7 15,5 12,4 0,3 4 Rural 23,3 25,7 22,9 17,8 6,3 3,3 0,9 3 Ensemble RCA 17,6 22,4 22,7 20,6 9,5 6,5 0,7 3 Les logements qui comptent entre 5 a 6 pieces sont les plus repandus a Bangui (37,6 %) que dans autres Regions Administratives ou leur proportion est inferieure ala moyenne nationale de 16 %. Ceux qui ont entre 3 a 4 pieces sont plus observes dans les RA4 (49,2 %), RA1 (47,4 %) et RA3 (44,8 %). La proportion des logements d'une seule piece est plus elevee dans les RA6 (29,2 %) et RA5 (25,6 %). Tableau 2.12: Pourcentage des logements selon le nombre de pieces par region, RCA, MICS2000. Regions Nom re e pieces Nomb~~ moyen 1 2 3 4 5 6+ NO p1eces Region Administrative RAJ 17,1 21,6 25,3 22,1 7,7 5,7 0,6 3 RA2 21,1 24,4 23,6 19,0 6,5 4,6 0,7 4 RA3 15,7 25,2 23,6 21,2 9,7 3,8 0,9 3 RA4 14,2 20,4 24,4 24,8 11,2 4,6 0,4 3 RA5 25,6 29,4 22,5 13,7 5,2 3,2 0,4 3 RA6 29,2 25,8 18,7 13,8 6,2 5,1 1,1 3 Bangui 4,8 13,0 19,4 25,1 18,9 18,7 0,1 4 Region Sanitaire RSl 14,8 20,7 26,0 23,3 9,0 5,7 0,5 3 RS2 21,1 24,4 23,6 19,0 6,5 4,6 0,7 4 RS3 15,7 25,2 23,6 21,2 9,7 3,8 0,9 3 RS4 21,0 24,7 21,9 20,1 8,5 3,4 0,4 3 RS5 29,2 25,8 18,7 13,8 6,2 5,1 1,1 3 Ensemble RCA 17,6 22,4 22,7 20,6 9,5 6,5 0,7 3 27 Rapport final MICS-2000 RCA Graphique 2.3 : Poua!ntage des logemenls ayant plus de 6 pieces. 0 5 10 15 RA 1 RA2 RAJ RA4 RA5 RA6 Bmgui Urbain Rural Ensemble RCA 2.2.2 Materiaux du plancher du logement Les informations sur les materiaux du plancher ont ete obtenues par observation directe. Le plancher de la majorite (85,2 %) des logements au niveau national est en terre battue comme indique dans le tableau ci-dessous. Seulement 13% des logements ont un plancher en ciment tandis ceux qui sont en carreaux sont rares (0,5 %). En milieu urbain, 69,2% des logements ont un planther en terre battue. Ceux qui ont un plancher en ciment representent 28,9 %. Cependant, la quasi-totalite des logements en milieu rural sont construits avec un plancher en terre battue (94 %) contre a peine 3,5 % de plancher en ciment. L'analyse au niveau prefectoral revele que la proportion des logements ayant un plancher en ciment est superieure ala moyenne nationale de 12,6 %a Bangui (43,1%), dans les prefectures de Ia Sangha-M'baere (15,8 %) et de la Nana-Mambere (13,4%). Cette proportion est tres faible dans les prefectures de l'Ouham (1,9 %), de Ia Haute-Kotto (2,2%) et de la Basse-Kotto (2,7%). Tableau 2.13: Pourcentage des logements par type de materiaux du plancher 'par prefecture et milieu de residence. Prefenures et milieu de Materiaux au so u ogement Nombre total des residence Carreaux Planche Terre battue/Paille Ciment/ Dalle Autre N/D menages Prerecture Ombella-M'Poko 0,5 0,5 87,0 11,0 0,8 0,1 1285 Kemo 0,3 0,4 95,4 3,8 0,1 0,0 438 Nana-Gn!bizi 0,3 0,3 95,2 4,2 0,0 0,1 415 tobayc 0,4 1;5 91,6 6,2 0,3 0,0 850 Mambere-Kadei 0,2 4,3 83,5 11,9 0,0 0,1 1576 Sangha-M'Baerc 0,4 6,5 76,9 15,8 0,3 0,0 321 Nana-Mambere 0,4 0,0 86,1 13,4 0,1 0,0 867 Ouham 0,5 0,4 97,2 1,9 0,0 0,0 1240 Ouham-Pende 0,2 4,6 87,1 8,2 0,0 0,0 1575 Ouaka 0,5 0,0 92,5 6,8 0,0 0,2 1035 Baming-Bangoran 0,0 0,5 92,8 6,7 0,0 0,0 134 Haute-Kotto 0,1 10,4 79,0 10,3 0,1 0,0 300 Vakaga 0,1 0,0 96,5 2,2 0,9 0,3 142 M'Bomou 0,2 0,0 94,9 4,8 0,0 0,1 734 Basse-Kotto 0,3 0,4 94,1 5,3 0,0 0,0 979 Haut-M'Bomou 0,4 0,9 95,4 2,7 0,5 0,1 240 Bangui 1,3 0,2 55,2 43,1 0,1 0,0 1900 Milieu reside~ce Urbain 0,8 1,1 69,2 28,9 0,0 0,0 4992 Rural 0,3 2,0 94,0 3,5 0,2 0,1 9041 Ensemble RCA 0,5 1,6 85,2 12,6 0,1 0,1 14033 28 Rapport final MICS~2000 RCA Les resultats indiquent que dans toutes les regions administratives, sauf Bangui ( 43,1 %) et la RA2 (12,8 %), la proportion des logements ayant un plancher en ciment est inferieure a 10 %. Les logements ayant le plancher en bois (planche) sont plus representes dans les RA5 (5,6 %), RA2 (3,2 %) et RA3 (2,7 %). Tableau 2.14 : Pourcentage des logements par type de materiaux du plancher selon Ia Region, RCA, MICS2000. _lliateriaux au SO! au Jogement Regions Carreaux Piancne Terre oattue Ciment Autre ;bois /Paille ;Daile ~~~on Administrative RA1 0,5 0,9 88,9 9,1 0,6 RA2 0,3 3,2 83,6 12,8 0,1 RA3 0,3 2,7 91,5 5,4 0,0 RA4 0,4 0,2 93,7 5,5 0,0 RA5 0,1 5,6 86,5 7,5 0,3 RA6 0,2 0,3 94,6 4,8 0,1 Bangui 1,3 0,2 55,2 43,1 0,1 Region Sanitaire RS1 0,4 0,8 90,7 7,6 0,4 RS2 0,3 3,2 83,6 12,8 0,1 RS3 0,3 2,7 91,5 5,4 0,0 RS4 0,4 2,0 90,3 7,1 0,1 RS5 0,2 0,3 94,6 4,8 0,1 Ensemble RCA 0,5 1,6 85,2 12,6 0,1 Graphique 2.4 : Pourcentage des logements ayant un plancher en dment. 0 5 10 15 2) 25 3) l5 40 45 00 RA 1 RA2 RAJ RA4 RA5 RA6 Bangui Urbain Rural Ensemble RCA 2.2.3 Materiaux du mur des logements Nombre total des N!D menages 0,1 2135 0,0 2764 0,0 2816 0,1 1889 0,1 576 0,0 1953 0,0 1900 0,1 2989 0,0 2764 0,0 2816 0,2· 1611 0,0 1953 0,0 14033 Les donnees du tableau 2.15 montrent que 79,8% des logements au niveau national ont un mur construit en briques de terre, 9 % en terre battue et 3 % en ciment. 11 convient de noter que les logements ayant un mur en briques cuites representent seulement 2,5 % du total des logements du territoire national. Ces proportions varient selon le milieu de residence. En effet, 81,9 % des logements en milieu urbain ont un mur construit en briques de terre contre 78,6 % de logements en milieu rural. La proportion des logements ayant un mur en terre battue est plus elevee en milieu rural (11,2 %) qu'en milieu urbain (5 %). La quasi-totalite des logements dans certaines prefectures ont un mur construit en briques de terre. 11 s'agit de prefectures de la Nana-Grebizi (95,1 %), de l'Ouham (94,9 %), du Bamingui-Bangoran (92,0 %) et de la Nana-Mambere (90,7 %). La terre battue et 29 Rapport final M/CS-2000 RCA le bois sont plus utilises comme materiaux des murs de logement dans la Sangha- Mbaere : 38,6 % et 31,6 % respectivement. Dans la prefecture de la Vakaga, les logements ayant un mur en paille (35,6 %) sont les plus frequents du pays. Si l'usage de brique en terre est moins repandu dans le Haut-Mbomou (38% contre 79,8% au niveau national), il convient de souligner que !'utilisation de briques cuites est tres developpee dans cette prefecture (24 % contre 2,5 % moyenne nationale). C'est a Bangui que la proportion des logements ayant un mur en ciment est la plus elevee (12,5 %). Cette proportion ne depasse pas 3 % dans les autres prefectures. Tableau 2.15: Pourcentage·des logements selon les materiaux du mur par prefecture, milieu de residence, RCA, MICS2000. - Materiaux au mur oes ogements Prefectures et Terre Briqueen Brique Nombrede milieu residence Paille Ciment Bois Cailloux Autres N!D menages battue terre culte l'relecture Ombella-M'Poko 3,4 17,0 71,8 2,8 1,3 0,4 0,7 2,4 0,2 1285 Kemo 1,7 8,4 88,2 0,8 0,5 0,0 0,0 0,3 0,1 438 Nana-Grebizi 0,6 2,6 95,1 0,7 0,6 0,0 0,3 0,1 0,0 415 Lahaye 0,5 10,6 76,5 1,9 0,8 8,6 0,1 1,0 0,0 850 Mambere-Kadei 2,9 16,5 75,1 2,8 0,0 0,1 0,0 2,4 0,2 1576 Sangha-M'Baere 1,0 38,6 21,1 2,6 0,4 31,6 0,0 4,5 0,2 321 Nana-Mambere 4,8 1,4 90,7 1,1 1,9 0,1 0,0 0,0 0,0 867 Ouham 1,7 2,1 94,9 0,4 0,0 0,0 0,8 0,0 0,0 1240 Ouham-Pende 4,8 2,3 90,6 0,7 0,5 0,0 0,4 0,6 0,0 1575 Ouaka 8,0 1,0 83 ,8 0,9 5,8 0,0 0,3 0,0 0,2 1035 Bamingui- 3,0 3,0 92,0 1,4 0,4 0,0 0,0 0,2 0,0 134 Bangoran 9,5 6,3 76,9 1,8 4,4 0,3 0,3 0,7 0,0 300 Haute-Kotto 35,6 2,9 57,9 0,9 0,8 0,4 0,0 1,5 0,0 142 Vakaga 0,5 19;3 69,8 1,4 8,5 0,2 0,2 0,0 0,0 734 M'Bomou 2,1 9,7 81,1 0,9 4,8 0,4 0,7 0,3 0,0 979 Basse-Kotto 2,8 33,8 38,0 0,2 24,0 0,7 0,2 0,3 0,0 240 Haut-M'Bomou 0,1 4,9 78,9 12,5 2,9 0,1 0,2 0,4 0,1 1900 Bangui Milieu residence 0,3 5,0 81,9 7,0 3,9 1,1 0,3 0,2 0,1 4992 Urbain 4,7 11,2 78,6 0,7 1,7 1,5 0,3 1,2 0,0 9041 Rural 3,2 9,0 79,8 2,9 2,5 1,4 0,3 0,8 0,1 14033 Ensemble RCA A !'exception de Bangui (12,5 %), la proportion des logements ayant un mur en ciment est faible (inferieure a 3 %) dans toutes les autres regions administratives (tableau 2.16). Les logements ayant un mur en briques cuites sont plus representes dans la RA6 (8,5 %). Ceux dont lemur est en terre battue sont relativement eleves dans les RA6 (16,3 %), RA1 (14,4 %) et RA2 (14,3 %). La proportion des logements ayant un mur en paille est plus elevee dans la RA5 (14,4 %). Tableau 2.16: Pourcentage des logements selon les materiaux du mur par region, RCA, MICS2000. Matenaux du mur des logement• Effectif Regions Paille terre Briqueen Ciment tlrique Bois Cailloux Autres N!D Menages bat rue terre cuite R~gion Administrative 2,3 14,4 73,7 2,4 1,1 3,7 0,4 1,9 0,1 2135 RAJ 3,3 14,3 73,7 2,2 0,6 3,8 0,0 1,9 0,1 2764 RA2 3,4 2,2 92,5 0,6 0,3 0,0 0,6 0,3 0,0 2816 RA3 4,9 3,1 87,3 0,8 3,4 0,0 0,2 0,1 0,1 1889 RA4 14,4 4,7 75,7 1,5 2,6 0,2 0,2 0,8 0,0 576 RA5 1,6 16,3 71,6 1,0 8,5 0,3 0,5 0,2 0,0 1953 RA6 0,1 4,9 78,9 12,5 2,9 0,1 0,2 0,4 0,1 1900 Bangui Region Sanitaire 1,9 11,9 78,8 1,9 1,0 2,6 0,3 1,4 0,1 2989 RS1 3,3 14,3 73,7 2,2 0,6 3,8 0,0 1,9 0,1 2764 RS2 3,4 2,2 92,5 0,6 0,3 0,0 0,6 0,3 0,0 2816 RS3 10,3 2,3 80,9 1,1 4,6 0,1 0,2 0,3 0,1 1611 RS4 1,6 16,3 71 ,6 1,0 8,5 0,3 0,5 0,2 0,0 1953 RSS 3,2 9,0 79,8 2,9 2,5 1,4 0,3 0,8 0,1 14033 Ensemble RCA 30 Rapport final MJCS~2000 RCA Graphique 2.5 : Pourcentage des logements ayant un mur en ciment. 0 2 4 6 8 10 12 14 RA 1 RA2 RA3 RA4 RA5 RA6 BarYJui Urbain Rural Ensemble RCA 2.2.4 Materiaux du toit En RCA, d'apres le tableau 2.17, la majorite des logemerHs des menages ont un toit confectionne a partir des materiaux locaux. En effet, 56,5 % des logements sur le territoire national ont un toit en paille, 13,5 %en bambou et seulement 29,2 %en tole. Cette faible couverture de toit de logement en tole en RCA (moins du tiers) met eh evidence la pauvrete monetaire des menages en Republique Centrafricaine avec 62 % de menages qui vivent en dessous du seuil de pauvrete de 10.030 F de depenses mensuelles (Enquete Prioritaire Centrafricaine Au pres des Menages de 1992). En milieu urbain, les menages font plus usage de la tole (63,5 %) pour le toit de leur logement, contrairement au milieu rural ou c'est la paille qui est plus utilisee. Seulement 10,3 % des menages en milieu rural utilisent la tole pour le toit de leurs logements. En outre, on note encore une proportion relativement elevee des menages urbains qui ont le toit de leur logement en paille (29,4 %). · L'usage des types de materiaux de toit varie d'une prefecture a une autre. Les logements ayant un toit en paille sont presque inexistants a Bangui (2,2 %), relativement faibles dans Ia prefecture de Ia Sangha-M'baere (9,7 %) et relativement eleves dans les prefectures de Ia Mambere-Kadel (27,3 %), de Ia Lobaye (33,9 %) et de l'Ombella-M'Poko (37,4 %). Plus de Ia rnoitie des logements des prefectures de Ia Sangha-M'baere (54,5 %) et de Ia Mambere-Kadel (50,7 %) ont un toit en bambou. La quasi- totalite (96,3 %) des logements a Bangui ont. un toit en tole. 11 en est de meme pour 47,7% et 27,8% des logements respectivement dans les prefectures de l'Ombella-M'poko et de la Sangha-M'baere. 31 Rapport final MICS-2000 RCA Tableau 2.17: Pourcentage des logeme.its selon les materiaux du toit, par prefecture, milieu de residence RCA,MICS2000. Prefectures et milieu de residence Materiaux du toit Nombredes l'atlle Hambou Tole Heton arme erre Autres NV menages Pre lecture Ombe-M'Poko 37,4 13,8 47,7 0,4 0,1 0,5 0,2 1285 Kemo 88,9 0,4 10,6 0,1 0,0 0,0 0,0 438 Nana-Grebizi 88,9 0,4 10,3 0,0 0,0 0,3 0,1 415 Lobaye 33,9 40,1 24,8 0,1 0,0 1,0 0,2 850 Mambe-Kadel 27,3 50,7 21,8 0,0 0,0 0,2 0,0 1576 Sang-M'Baere 9,7 54,5 27,8 0,0 0,0 7,9 0,2 321 Nana-Mamb 72,4 5,9 21,4 0,1 0,0 0,0 0,1 867 Ouham 91,7 ·0,6 7,0 0,0 0,0 0,8 0,0 1240 Ouham-Pende 79,7 4,2 15,5 0,2 0,0 0,4 0,0 1575 Ouaka 85,0 1,1 13,7 0,2 0,0 0,0 0,0 1035 Bam-Bangoran 87,8 0,2 12,0 0,0 0,0 0,0 0,0 134 Haute-Kotto 82,8 3.0 13,7 0,1 0,0 0,3 0,0 300 Vakaga 95,9 0,8 1,8 0,0 0,0 0,9 0,5 142 M'Bomou 68, 1 18,7 12,6 0,1 0,0 0,5 0,1 734 Basse-Kotto 81,4 8,3 10,0 0,1 0,0 0,2 0,0 979 Haut-M'Bomou 84,3 9,9 5,6 0,0 0,0 0,2 0,0 240 Bangui 2,2 0,5 96,3 0,5 0,0 0,3 0,2 1900 Milieu residence Urbain 29,4 6,3 63,5 0,4 0,0 0,3 0,1 4992 Rural 71,5 17,5 10,3 0,1 0,0 0,6 0,0 9041 Euscmble-RCA 56,5 13,5 29,2 0,2 0,0 0,5 0,1 14033 D'apres le tableau 2.18la proportion des logements ayant un toit en tole est relativement elevee dans les RAl (38,6 %) et RA2 (22,4 %). Les logements ayant un toit en bambou sont plus observes dans les RA2 (37,1 %) et RAl (24,2 %). Dans les RA5 (87,2 %), RA4 (86,7 %), RA3 (85,0 %) et RA6 (76,8 %) plus de 3 logements sur 4 ont un toit en paille. Tableau 2.18: Pourcentage des logements selon les materiaux du toit, par Region, RCA,MICS2000. Regions Matetiaux du toit Paille Bambou Toe Beton arme Region AdmbUstrative RAJ 36.0 24,2 38,6 0,3 RA2 39,5 37,1 22,4 0,0 RA3 85,0 2,6 11,8 0,1 RA4 86,7 0,8 12,3 0,1 RAS 87,2 1,8 10,4 0,1 RA6 76,8 12,4 10,4 0,1 Bangui 2,2 0,5 %,3 0,5 Region Sanitaire RS1 51,1 17,4 30,5 0,2 RS2 39,5 37,1 22,4 0,0 RS3 85,0 2,6 11,8 0,1 RS4 85,8 1,4 12,5 0,2 RS5 76,8 12,4 10,4 0,1 Ensemble RCA 56,5 13,5 29,2 0,2 Graphique 2.6 : Pourcentage des logements ayant un toit en tale. RA 1 RA2 RA3 RA4 RA5 RAG Bmgui UI'Qain Rural Ensemble RCA 0 20 40 00 00 100 32 Terre Autres ND 0,1 0,7 0,2 0,0 1,0 0,1 0,0 0,6 0,0 0,0 0,1 0,0 0,0 0,4 0,1 0,0 0,3 0,0 0,0 0,3 0,2 0,0 0,6 0,1 0,0 1,0 0,1 0,0 0,6 0,0 0,0 0,1 0,0 0,0 0,3 0,0 0,0 0,5 0,1 120 Nomore de menages 2135 2764 2816 1889 576 1953 1900 2989 2764 2816 1611 1953 14033 Rapport final M/CS-2000 RCA 2.3 EQUIPEMENTS ET BIENS POSSEDES PAR LES MENAGES Les equipements et biens que possede un menage constituent un indicateur de son niveau de vie. Les donnees du tableau 2.19 montrent que seulement 46 % des menages possedent la radio et 36,3 % le fer a repasser et a peine 3,5 % possedent un poste televiseur. Ce faible niveau d'equipement des menages en RCA traduit la faiblesse des capacites financieres des menages en Centrafrique. La radio qui est un important outil de sensibilisation, d'information et de communication existe done dans moins de la moitie des menages (46 %) . La majorite des menages centrafricains ne disposent pas de moyen de deplacement: environ 19% des menages om declare posseder une bicyclette, 5,2% une mobylette, 2,4 % une moto et 1,8 % un vehicule. Par ailleurs, une proportion relativement elevee des menages (37,1 %) disent ne posseder aucun des equipements cites. La disponibilite des equipements et biens dans les menages varie selon le milieu de residence. La radio (63,1 %), le fer a repasser (51,3 %) et le rechaud a petrole (35,1 %) sont un peu plus disponibles dans les menages urbains contrairement aux menages ruraux qui possedent la radio a 36,6 %, le fer a repasser a 28,0% et une bicyclette a 21,1 %. Les donnees revelent que plus de la moitie des menages urbains (63,1 %) disposent d'une radio contre un peu plus d'un tiers des menages ruraux (36,6 %). Les resultats montrent que la proportion des menages urbains disposant de chacun des biens precites est superieure a celle des menages ruraux sauf en ce qui concerne la bicyclette. En effet, 21,1% des menages ruraux possedent une bicyclette contre 14,2% des menages urbains. On constate que la proportion des menages qui ne disposent d'aucun des equipements et biens enumeres est deux fois plus elevee en milieu rural ( 45,6 %) qu'en milieu urbain (22,9 %). Le meme constat apparait au niveau prefectoral en ce qui concerne les p1incipaux equipements et biens des menages. Toutefois, 72,9% des menages a Bangui, 58,3 % dans la Sangha-M'baere, 53,8% dans la Mambere-Kadei', 53,7% dans l'Ombella-M'Poko et 53,4 %dans la Haute-Kotto disposent d'une radio. La proportion des menages qui possedent une bicyclette est relativement elevee dans les prefectures du M'Bomou (41,0 %), du Bamingui-Bangoran (34,0 %), de la Haute-Kotto (33,3 %) et de la Ouaka (31,8 %). Cette ,proportion est faible a Bangui (8,0 %). Les resultats montrent que plus de la moitie des menages des prefectures de l'Ouham (59,5 %), du Haut-M'Bomou (55,7 %), de la Kemo (51,9 %) et de la Vakaga (50,3 %) ont declare ne disposer d'aucun des equipements et biens precites. Le poste televiseur est plus repandu au sein des menages de la capitale Bangui (19 %) . Tableau 2.19 : Repartition en% des menages selon les biens possedes par prefecture et par milieu de residence. [ ~ c ~ ~ c ~ v " v ~ . v ~ -o ~ PrCfectures et milieu ~ ~] t v ~ Q ~ ~ .9 ~ g .§ .~ ~~ ~ .>Q de rCsidence ~ ~ ~-& .<: ~ .!; "' .i! ""c ::;: .<: 2 Oil E"" E"' t; 05 ::;: ~ u ~ J; ~ E "" ~ il Pretecture Ombe-M'Poko 53,7 38,9 21,5 11,9 3,9 2,0 1,1 1,4 !6,1 3,4 1,6 10,0 70,2 1285 Kemo 35,1 26,5 6,2 11,2 3,7 0,2 0,3 0,7 4,0 0,4 0,3 3,1 48,1 438 Nana-Grebizi 34,7 30,3 8,8 14,2 3,6 0,9 0,3 4,4 5,6 0,3 0,3 10,2 53,2 415 Lobaye 47,9 36,2 15,3 9,0 4,7 2,6 1,0 0,6 9,8 1,0 0,6 9,1 62,8 850 Mambe-Kad<"i 53,8 42,2 27,3 12,3 3,4 5,1 1,4 0,0 5,7 0,8 0,3 8,9 70,4 1576 Sang-M'Baere 58,3 41,4 25,8 11,2 3,8 3,5 2,7 0,2 8,7 1,5 1,4 8,5 69,3 321 Nana-Mamb 42,8 31,5 16,0 18,5 3,1 4,6 1,4 1,0 2,4 1,4 0,8 5,6 53,8 867 Ouham 23,5 21,5 6,8 18,4 3,2 0,7 0,9 5,4 4,6 0,5 0,5 3,3 40,5 1240 Ouham-Pende 34,2 29,1 11,0 26,2 3,5 2,3 1,6 8,7 4,8 0,9 0,7 9,6 54,8 1575 Ouaka 47,1 33,1 13,4 31,8 6,0 0,7 0,6 2,3 10,2 0,4 0,3 15,8 64,3 1035 Bam-Bangoran 43,5 27,3 15,9 34,0 7,3 1,4 0,6 3,9 3,9 0,4 0,3 3,3 60,3 134 Haute-Kotto 53,4 41,0 25,8 33,3 9,3 4,3 1,8 0,2 6,2 1,7 1,5 7,5 74,3 300 Vakaga 22,0 34,3 12,6 19,3 2,3 1,2 1,2 2,7 1,3 0,3 0,5 3,8 49,7 142 M'Bomou 40,0 36,8 9,6 41 ,0 6,3 2,0 0,3 0,4 5,7 0,3 0,3 14,5 65,4 734 Basse-Kotto 36,5 31,1 7,9 22,7 4,5 1,2 0,8 0,4 5,7 1,0 0,4 12,2 53,4 979 33 Rapport final MICS-2000 RCA Haut-MBomou 23,0 l4,8 4,o 31,2 1,5 1,3 U,b O,l 1,4 0,3 U,2 4,7 44,3 2'lU Bangui 72,9 55,8 43,6 8,0 11,6 2,9 6,1 0,5 21,3 19,0 9,8 12,1 86,2 1900 Milieu residence Urbain 63,1 51,3 35,1 14,2 9,3 3,9 4,1 1,2 16,5 9,0 4,9 11,7 78,1 4992 Rural 36,6 28,0 9,6 21,1 2,9 1,6 0,4 2,7 4,6 0,4 0,2 8,3 54,4 9041 Ensemble RCA 46,0 36,3 18,7 18,7 5,2 2,4 1,8 2,2 8,8 3,5 1,9 9,5 62,9 14033 L'analyse au niveau regional atteste que la proportion des menages possedant une radio est superieure ala moyenne nationale (46,0 %) a Bangui (72,9 %}, dans les RA1 (51,4 %) et RA2 (50,9 %). Les menages qui ont une bicyclette sont plus representes dans les RA6 (30,6 %), RA5 (30,0 %) et RA4 (23,1 %). La proportion des menages qui possedent une pousse sont plus elevee a Bangui (21,3 %) et dans la RA1(13,6 %). Tableau 2.20: Repartition des menages salon les biens possectes par Region, RCA, MICS2000 . . . c:: ., ., ] ., c:: " "' 1l t: ~ ., ., 0 ~ " "0~ 0 ~ ~ ., 8 " ~ ~ ·;;; g .5 ii ]~ Regions 'i3 0. E- u 1: ~ e- ~ :E " ] ""' ~15 <l2 6 0 ~ ~ §~ u 0 ~ "' ~ . ~ iii :::g ., ~ ~ z . Region Administrative RAJ 51,4 37,8 19,1 10,7 4,2 2,3 1,1 1,1 13,6 2,4 1,2 9,6 67,3 2135 RA2 50,9 38,8 23,6 14,1 3,3 . 4,8 1,6 0,3 5,0 1,0 0,6 7,8 65,1 2764 RA3 29,5 25,7 9,2 22,8 3,4 1,6 1,3 7,3 4,7 0,7 0,6 6,8 48,5 2816 RA4 41,6 30,9 10,7 23,1 4,9 0,6 0,5 2,4 7,7 0,3 0,3 11,7 58,1 1889 RA5 43,4 36,2 20,2 30,0 7,1 2,9 1,3 1,7 4,5 1,1 1,0 5,6 65,0 576 RA6 36,1 32,5 8,1 30,6 4,8 1,5 0,6 . 0,4 5,2 0,7 0,3 12,2 56,8 1953 Bangui 72,9 55,8 43,6 8,0 11,6 2,9 6,1 0,5 21,3 19,0 9,8 12,1 86,2 1900 Region Sanitaire RS1 46,7 35,1 15,7 11,3 4,0 1,8 0,8 1,5 11,0 1,8 0,9 8,8 62,5 2989 RS2 50,9 38,8 23,6 14,1 3,3 4,8 1,6 0,3 5,0 1,0 0,6 7,8 65,1 2764 RS3 29,5 25,7 9,2 22,8 3,4 1,6 1,3 7,3 4,7 0,7 0,6 6,8 48,5 2816 RS4 45,8 34,2 15,8 31,1 6,4 1,5 0,9 2,0 8,1 0,6 0,5 12,2 64,6 1611 RS5 36,1 32,5 8,1 30,6 4,8 1,5 0,6 0,4 5,2 0,7 0,3 12,2 56,8 1953 Ensemble RCA 46,0 36,3 . 18,7 18,7 5,2 2,4 1,8 2,2 8,8 3,5 1,9 9,5 62,9 14033 2.3.2 Mode d' eclairage Le mode d'eclairage le plus repandu dans les menages centrafricains est la lampe a petrole (81,5 %). L'electricite est peu accessible car seulement 6,0 % des menages en disposent. La proportion des menages du milieu rural (79,3 %) qui font usage de la lampe a petrole est inferieure ala moyenne nationale (81,5 %). Le bois de chauffe comme mode d'eclairage est plus observe en milieu rural (27,7 %) qu'en milieu urbain (7,0 %). L'usage de l'electricite est plus repandu en milieu urbain (15,6 .%) contre seulement 1% en milieu rural. Les resultats font ressortir des differences dans le mode d'eclairage des menages par prefecture. Presque la totalite des menages de la Lobaye (97,6 %), de la Mambere-Kadel (96,0 %), de la Haute-Kotto (92,5 %), de la Sangha-M'Baere (90,7 %) et de la Kemo (90,3 %) ont declare utiliser la lampe a petrole. Par contre le bois de chauffe est plus utilise dans l'Ouham (43,0 %), la Vakaga (38,9 %), le Haut-M'Bomou (35,4 %), le M'Bomou (35,4 %) et la Basse-Kotto (30,2 %). Environ un menage sur trois (32,6 %) utilise l'electricite a Bangui. Ce niveau de consommation du courant electrique est non seulement faible a Bangui, mais insignifiant dans routes les autres prefectures (inferieur a 5 %). Tableau 2.21: Pourcentage de menages salon le mode d'eCJairage par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS2000. Pretecture et milieu Petrole (lampe) Bois de chauffe Electricite Autres Nom ore ae de residence menages Prefecture Ombe-M'Poko 89,8 13,1 4,7 4,7 1285 Kemo 90,3 26,9 0,5 2,6 438 Nana-Grebizi 87,5 22,9 0,4 6,6 415 Lobaye 97,6 15,9 1,4 4,3 850 Mambe-Kadei 96,0 7,3 2,2 9,5 1576 S~ng-M'Baen~ 90,7 13, I 4,2 7,6 321 Nana-Mambere 88,5 11,0 1,6 1,1 867 34 Rapport final MICS-2000 RCA Ounam 63,9 43,0 1,0 4,1 1240 Ouham-Pende 77,3 29,2 0,9 7,3 1575 Ouaka 83,1 27,6 0,8 6,3 1035 Bam-Bangoran 77,8 35,6 1,3 12,2 134 Haute-Kotto 92.5 15,9 2,4 5,9 300 Vakaga 62,2 38,9 1,1 8,4 142 M'Bomou 79,3 35,4 0,3 5,0 734 Basse-Kotto 68,4 30,2 3,6 6,3 979 Haut-M'Bomou 45, 1 35,4 1,0 16,2 240 Bangui 75,0 0,9 32,6 1,9 1900 Milieu residence Urbain 85,6 7,0 15,6 4,6 4992 Rural 79,3 27,7 0,7 5,9 9041 Ensemble-RCA 81,5 20,4 6,0 5,5 14033 Plus de 8 menages sur 10 dans les RA2 (93,1 %), RAl (92,3 %), RA4 (85,6 %) et RA5 (81,6 %) utilisent la lampe a petrole pour l'eclairage. Dans toutes les regions administratives, sauf Bangui (32,6 %), la proportion des menages qui disposent de l'electricite est inferieure a 4 %. La proportion des menages qui recourent au bois de chauffe pour l'eclairage est tres faible a Bangui (0,9 %) mais relativement eleve dans les RA3 (35,3 %) et RA6 (32,8 %). Tableau 2.22: Pourcentage des menages selon le mode d'eclairage par Region, RCA, MICS2000. Regions Petro le (lampe) Bois de chauffe K~gt?n Administrative 92,9 14,2 RAJ 93,1 9,2 RA2 71,4 35,3 RA3 85,8 26,4 RA4 81,6 26,1 RA5 69,7 32,8 RA6 75,0 0,9 Bangui Region Sallitaire 91,8 17,3 RS1 93,1 9,2 RS2 71,4 35,3 RS3 82,6 27,1 RS4 69,1 32,8 RS5 81,5 20,4 Ensemble RCA Graphique 2. 7 : Pourcentage des menages disposant de l'electricite. RA 1 RA2 RA3 RA4 RA5 RA6 Bangui Urbain Rural Ensemble RCA 0 5 10 15 :!) 25 ~ 35 Electricite Autres 3.4 4,5 2,2 6,7 1,0 5,9 0,6 5,5 1,8 8,0 2,0 7,0 32,6 1,9 2,5 4,5 2,2 6,7 1,0 5,9 1,1 6,9 2,0 7,0 6,0 5,5 ~ Effectif des menages 2135 2764 2816 1889 576 1953 1900 2989 2764 2816 1611 1953 14033 Rapport final M/CS-2000 RCA 2.3.3. Source d I energie de cuisson des menages L'utilisation de bois de chauffe pour la cuisson est trop elevee en Republique Centrafricaine. Cela constitue un probleme grave pour la preservation de l'environnement. Les resultats de MICS 2000 montrent que la quasi-totalite (98,8 %) des menages au niveau national utilisent le bois de chauffe comme energie de cuisson et seulement 3,5 % font recours au charbon. Tres peu de menages au niveau national consomment du gaz (0,9 %) et de l'electricite (0,2 %) comme energie de cuisson. L'utilisation de bois de chauffe comme energie de cuisson des menages est sensiblement le meme en milieu urbain (99,1 %) qu'en milieu rural (98,1 %). La quasi-totalite des menages dans toutes les prefectures et Bangui utilise le bois de chauffe pour la cuisson. Le charbon comme energie de cuisson est plus utilise a Bangui (13,3 %). Une proportion non negligeable de menages dans la prefecture de l'Ombella- M'Poko (7,5 %) en font egalement usage alors que cette proportion est insignifiante dans les autres prefectures. Tableau 2.23: Pourcentage des menages selon Ia source d'energie de cuisson par prefecture et milieu de residence, RCA, MICS2000. l'retectures et Bois de Nombrede milieu de Gaz chauffe Electricite Charbon Autres menages residence Prefecture Ombe-M'Poko 1,6 97,3 0,0 7,5 1,7 1285 Kemo 3,3 96,6 0,1 1,3 0,4 438 Nana-Grebizi 0,7 99,1 0,0 2,2 0,3 415 Lobaye 1,1 99,1 0,4 2,0 1,2 850 Mambe-Kadel 0,5 100,0 0,1 1,3 0,8 1576 Sang-M'Baere 0,3 99,4 0,2 1,7 2,4 321 Nana-Mamb 1,2 98,7 0,0 0,5 0,6 867 Ouham 0,3 99,3 0,0 0,8 0,1 1240 Ouham-Pencte 0,5 98,7 0,0 1,2 0,7 1575 Ouaka 0,6 99,7 0,0 0,6 0,4 1035 Bam-Bangoran 0,4 99,7 0,0 0,7 0,5 134 Haute-Kotto 1,2 99,0 0,1 3,4 1,7 300 Vakaga 1,3 98,7 0,1 1,1 1,7 142 M'Bomou 0,5 99,3 0,0 1,2 0,5 734 Basse-Kotto 0,8 99,1 0,2 1,6 0,3 979 Haut-M'Bomou 0,2 99,1 0,0 1,2 0,2 240 Bangui 1,1 97,5 1,0 13,3 2,8 1900 Milieu residence 1,3 98,1 0,5 8,0 2,3 4992 Urbain 0,7 99,1 0,0 1,0 0,4 9041 Rural 0,9 98,8 0,2 3,5 1,0 14033 Ensemble-RCA Le bois de chauffe demeure la source d'energie de cuisson utilisee par la quasi-totalite des menages de toutes les Regions Administratives (tableau 2.24). La proportion des menages qui utilisent le charbon comme energie de cuisson est superieure ala moyenne nationale (3,5 %) a Bangui (13,3 %) et dans la RA1 (5,3 %). - Tableau 2.24 : Repartition des menages selon Ia source d'energie de cuisson par Region, RCA, MICS2000. Regions Gaz Bois de Electricite Charbon Autres Nombre de chauffe menages Region Administrative RA1 1,4 98,0 0,2 5,3 1,5 2135 RA2 0,7 99,5 0,1 1,1 0,9 2764 RA3 0,4 99,0 0,0 1,0 0,5 2816 RA4 1,2 98,8 0,0 1,1 0,3 1889 RA5 1,0 99,1 0,1 2,2 1,4 576 RA6 0,6 99,2 0,1 1,4 0,4 1953 Bangui 1,1 97,5 1,0 13,3 2,8 1900 Region Sanitaire RS1 1,6 98,0 0,1 4,3 1,2 2989 HS2 0,7 99,5 0, 1 1,1 0,9 2764 RS3 0,4 99,0 0,0 1,0 0,5 2816 RS4 0,7 99,5 0,0 1,2 0,7 1611 RS5 0,6 99,2 0,1 1,4 0,4 1953 Ensemble RCA 0,9 98,8 0,2 3,5 1,0 14033 36 Rapport final MICSc2000 RCA CONCLUSION Les resultats de l'enquete MICS 2000 revelent que le statut socio-economique des menages est tres tres faible en RCA. A peine 29 % de logements ont leur toit en tole, seulement 46 % de menages disposent d'un poste radio, a peine 3,5 ·% ont un poste televiseur, seulement 6% utilisent l'electricite pour l'eclairage et 98,8% de menages font usage du bois de chauffe pour la cuisson. Parallelement aux faibles capacites financieres des menages illustrees par ce faible taux d'equipement, il y a promiscuite au sein des menages avec une taille moyenne de menage tres elevee (6,6) par rapport a un nombre limite (3) de pieces dans les logements. Cet environnement economique et social tres precaire des menages qui est en rapport avec le faible niveau de developpement economique et social du pays constitue un facteur tres negatif pour la promotion de la survie, de developpement et de protection des enfants et des femmes en RCA illustres par les indicateurs sociaux presentes dans les prochains chapitres. La prise en charge efficace par les famille~ des soins et de !'education d'une proportion si importante des enfants (51,5 % ont moins de 15 ans) se trouve fortement compromise en Republique Centrafricaine. 37 Rapport final MICS-2000 RCA 38 Rapport final MICS 2000-RCA CHAPITRE 3 : MORTALITE DES ENFANTS La survie des enfants est l'un des trois domaines prioritaires prescrits par la Convention sur les droits de l'enfant. L'objectif ftxe pour les pays en voie de developpement lors du sommet mondial pour les enfants de 1990 etait de reduire du tiers le taux de mortalite infantile a !'horizon 2000, soit pour le cas de la RCA, ramener le taux a environ 88 pour mille. Le niveau de mortalite des enfants de moins de 5 ans est un indicateur important pour mesurer le degre de developpement d'un pays. Trois types d'indicateurs sont estimes par methode indirecte au cours de l'enquete MICS 2000: • • • Le quotient de mortalite infantile communement appele taux de mortalite infantile (1QO) qui mesure ala naissance, la probabilite de deceder avant d'atteindre le premier anniversaire ; Le quotient de mortalite juvenile (4q1) qui mesure chez les enfants ages d'un an exact, la probabilite de deceder avant d'atteindre le cinquieme anniversait:e ; Le quotient de mortalite infanta-juvenile (5q0) qui mesure a la naissance, la probabilite de deceder avant d'atteindre le cinquieme anniversaire. La methode retenue pour les enquetes mondiales MICS en vue d'estimer les differents indicateurs de la mortalite infanta-juvenile est celle de W. BRASS, adaptee par TRUSSELL (Manuel X des Nations Unies). Les niveaux de mortalite retenus en RCA sont ceux du modele nord de la table type de mortalite de Coale et Demeny pour les femmes du groupe d'ages 25-29 ans. Cette methode donne une estimation plus ftable du taux de mortalite infanta-juvenile ; par contre les taux de mortalite infantile et juvenile peuvent etre sous-estimes ou surestimes. A cet effet, il a ete recommande pour !'estimation du taux de mortalite infantile et du taux de mortalite juvenile, de faire recours aux proportions respectives de ces 2 indicateurs issues des taux observes a une Enquete Demographique et de Sante afin de l'appliquer au taux de mortalite infanta-juvenile estime par MICS 2000. Les resultats obtenus ne donnent pas trop d'ecart par rapport a !'estimation initiale par MICS. D'apres les resultats, en RCA, sur mille naissances vivantes, 194 meurent avant leur cinquieme anniversaire, ~30.6 decedent avant leur premier anniversaire et sur 1000 enfants ages de 1 an, 73 decedent avant d'avoir I' age de 5 ans. L'annee de reference pour ces estimations d'apres le logociel QFIVE, est 1996. 3.1 MORTALITE INFANTO-JUVENILE Les resultats de l'enquete MICS 2000 revelent que sur 1000 enfants nes vivants, 194 meurent avant 5 ans soit environ 2 enfants sur 10 qui decedent avant d'avoir I' age de 5 ans. Le taux de mortalite infanta-juvenile est plus eleve en milieu rural ( 212 o/oo) qu'en milieu urbain (158 o/oo). La RCA ale meme niveau de mortalite infanta-juvenile que le Tchad (194 o/oo d'apres MICS 2000 Tchad) mais un niveau plus eleve que celui du Cameroun (157 o/oo en l'an 2000). 39 Rapport final MICS 2000-RCA Graphique 3.1 : Quotient de mortalite infanto-juvenile (o/oo) 0 RA1 RA2 RA3 RA4 RA5 RA6 Balgui Urbain Rural Ensemble RCA Le niveau de monalite des enfants de moins de 5 ans varie selon les prefectures. Les taux tres eleves (superieurs a 200 o/oo) sont observes dans Ia Haute Kotto, le Bamingui- Bangoran, Ia Vakaga, Ia Lobaye, l'Ouham et Ia Nana-Grebiz Tableau 3.1 :Quotients de mortalite (%o) infanta-juvenile selon les prefectures et le milieu de residence, RCA MICS2000 Quotient de Cardcteristiques mortalite infanto· juvenile MICS2000 Prelc:<:tures OmbeUa-M'Poko 183 Kemo 181 Nana Grebizi 234 Lobaye 221 Mambere Kactei 116 Sangha Mbaere 178 Nana Mambere 190 Ouham 223 Ouham-Pende 180 Ouaka 193 Bamingui Bongoran 206 Haut Kotto 204 Vakaga 220 Mbomou 188 Basse Kotto 190 Haut Mbomou 176 Bangui 118 Milieu de: Residen<:e Urbain 1S8 Rurdl 212 Ensemble 194 NB: date de reference des estimatio ns est1996 Tableau 3.2 :Quotients de mortalite infanta-juvenile (en %o) selon les regions. Quouents de mortalite Quotients de mortalitl: R~ns infanro-juvtnile infanto-juvtnile MICS200 EDS1995 :Serons Sanitaires 210 180,3 RS2 182 191 ,2 RS3 201 169,4 RS4 205 130,9 RS5 181 153,3 Bangui 117 112,1 Region Admlnlstradve 214 RAJ 182 RA2 201 RA3 201 RA4 210 RA5 181 RA6 117 Bangui Ensemble 194 1S7 Selon le decoupagc administratif, 4 regions administratives sur 7 (y compris Bangui) ont des taux de monalite infanto-juvenile qui depassent 200 o/oo. II s'agit de RA1 (214 o/oo), RA 4(210 o/oo). La mortalite des enfants de moins de cinq ans varie selon le sexe. Le taux de mortalite infanto-juvenile des gan;:ons (206 %o) est plus eleve que celui des filles (180 %o). II ressort du tableau 3.3 que les enfants issus des meres sans niveau d'instruction courent plus de risque de deceder avant leur cinquieme anniversaire (204 %o) que les enfants appartenant aux meres du niveau primaire ou secondaire (194 %o et 143 %o). 40 Tableau 3.3 : Quotients de mortalite infanta-juvenile (en %o) selon le sexe etle niveau d'instruclion de Ia mere Caracteristiqques Quotient de monalite infento-juvenile 5QO-MICS 1. sexe Masculin 206 Feminin 180 2. Niveau d'instruction Mere 204 sans niveau 194 primaire 143 secondaire ou + Ensemble RCA 194 3.2 MORTALITE INFANTILE Rapport final MICS 2000-RCA Quotient de monalite in!anto-juvenile EDS 1994195 165,2 151,7 175,2 158,8 83,9 157 Les donnees du tableau 3.3 montrent que le taux de monalite infantile est de 130,6 pour mille au niveau national. Ce niveau de mortalite est eleve lorsqu'on le compare a certains pays d'Afrique Centrale comme le Tchad ou le taux de monalite infantile est de 102 o/oo en 2000 (MICS) et le Cameroun ou le taux y est de 92 o/oo. 11 y a une neue difference entre le niveau de monalite infantile en milieu urbain (102 o/oo) et en milieu rural (146 o/oo). Cette situation se justifierait, en partie, par 1 'insuffisance des infrastructures et equipements sanitaires ainsi que du personnel de sante en milieu rural. D'autre pan, des ecans assez importants de niveaux de mortalite infantile sont observes entre les prefectures avec des taux de mortalite infantile qui varient de 67 o/oo a 166 o/oo. Le taux de mortalite infantile est relativement faible a Bangui (67 o/oo) et dans les prefectures de la Sangha-Mbaere (116 o/oo) et l'Ouham-Pende (120 o/oo), par contre il est tres eleve dans Ia Nana-Grebizi (159,4 o/oo), la Mambere-Kadei: (166,4 o/oo), Ia Basse-Kotto (152 o/oo), l'Ouham (151,7 o/oo) et Ia Lobaye (150 o/oo). Malgre les interventions de certains partenaires au developpement en faveur des femmes et des enfants dans certaines prefectures telles que la Nana-Grebizi (159 o/oo) et I'Ouham (130 o/oo), les taux de mortalite infantile qui y demeurent encore tres eleves indiquent que beaucoup d'efforts restent encore a faire. Tableau 3.4: Quotients de mortalite (%o) infantile salon les prefectures et le milieu de residence, Prefecture et milieu de residence Quotient de mortalite intantile Quotient de mortalite infantile MICS2000 RGP1988 Prefectures Ombella-M'Poko 122.9 107,8 Kemo 121.6 147,4 Nana Grebizi 159.4 117,3 Lobaye 150.4 128,4 Mambere Kadel 166.4 9.5.3 Sangha Mbaere 119.0 142,2 Nana Mambere 130.0 113,9 Ouham 151.7 140,5 Ouham-Pende 120.3 74,4 Ouaka 127.9 114,2 Bamingui Bongoran 138.0 122,0 Haute Kotto 143.0 149,9 Vakaga 146.8 147,3 Mbomou 149.7 134,3 Basse Kotto 152.0 134,8 HautMbomou 139.8 129,8 Bangui 68.3 98,2 Milieu de Residence Urbain 102.3 NO Rural 146.2 NO Ensemble RCA 130.6 H2 41 Rapport final MICS 2000-RCA Graphique 3.2 : Quotient de mortalite infantile (%0) 0 RA1 RA2 RA3 RA4 RA5 RA6 Balgui Urbain Rural Ensemble RCA L'analyse de Ia mortalite des enfants de moins d'un an par region sanitaire donne des niveaux de mortalite tres eleves par rapport a Ia moyenne nationale (131 o/oo) dans Ia plupart des regions sanitaires sauf Bangui et Ia RS2 qui ont respectivement des taux de mortalite infantile de 67 o/oo et 122 o/oo. L'etude de Ia mortalite des enfants de moins d'un an selon les Regions Administratives presente egalement des taux de mortalite au-dessus de Ia moyenne nationale dans toutes les RA a }'exception de Bangui (68,3 o/oo) et Ia RA2 (122,2 o/oo). Tableau 3.5 :Quotients de mortalite infantile(%o) par region. Regions Quotient de mortalite infantile Quotient de mortalite infantile MICS2000 EDS1995 Region Sanitaire RSI 142,7 151,1 RS2 122,2 122,7 RS3 135,7 109,3 RS4 136,7 82,6 RS5 144,4 116,8 Bangui 67,2 62,7 Region Administrative RA1 152,1 RA2 122,2 RA3 135,7 RA4 134,6 RA5 139,2 RA6 144,4 Bangui 67,2 Ensemble RCA 130.6 97 Dans }'ensemble, les variables sexe de }'enfant, milieu de residence et niveau d'instruction de Ia mere influent egalement sur Ia mortalite infantile. Le tableau ci-dessous indique un niveau eleve de Ia mortalite infantile chez les gan;ons (144 o/oo) par rapport aux filles (117 o/oo). II y a un ecart relatif de 27 o/oo en defaveur des gan;ons qui resulterait du phenomene naturel de Ia survie des filles pendant Ia petite enfance. Les resultats de Ia presente enquete attestent que les enfants iss us des meres du niveau secondaire courent moins de risques de deceder que ceux issus des meres du niveau primaire ou sans niveau. Ces risques sont respectivement de 92 o/oo chez les enfants 42 Rapport final MICS 2000-RCA des meres du secondaire, 129 o/oo pour les enfants ayant les meres du niveau du primaire et 140 o/oo chez ceux des meres ayant aucun niveau d'instruction. Tableau 3.6 : Quotients de mortalite (%o) infantile selon le sexe et le niveau d'instruction de Ia mere. Caracteristiques (,luotient ae mortatlte intantile MICS2000 1. Scxe Mascutin 143,9 Feminin 117,2 2. Niveau d'instruction Mere 140,4 sans niveau 128,5 primaire 92,4 secondaire et + Ensemble RCA 130,6 3.3 MORTALITE JUVENILE (,luouent ae mortatite intantile EDS1995 109,2 94,1 114,2 100,2 52,1 97 Les donnees de l'enquete MICS 2000 ont permis de calculer par la methode indirecte le risque pour un enfant age de 1 an de deceder avant le cinquieme anniversaire. Le taux de mortalite juvenile est estime a 73 o/oo pour !'ensemble de la Republique Centrafricaine. Ce taux est plus eleve en milieu rural (78,8 o/oo) qu'en milieu urbain (62,7 %). L'analyse par prefectures montre un niveau faible de mortalite juvenile a Bangui (54 o/oo), dans le Haut-Mbomou (44 o/oo), dans la Basse-Kotto (48 o/oo) et dans le Mbomou ( 47 o/oo). Par contre, certaines prefectures presentent des indices de mortalite juvenile de plus de 75 o/oo. C'est le cas de la Nana-Grebizi (89,6 %), l'Ouham (85,3 %) et Ia Vakaga (86,2 %). Tableau 3.7 : Quotients de mortalite (%o) juvenile selon les prefectures et le milieu de residence Prefecture et mitieu Quouentde de residence mortalite juvenile MICS2000 Ombella-M'Poko 69.1 Kemo 68.4 Nana Grebizi 89.6 Lobaye 84.6 Mambere K!lde! 93.6 Sangha Mbaere 67.0 Nana Mambere 56.0 Ouham 85.3 Ouham-Pende 67.7 Ouaka 75. 1 Bamingui Bongoran 81.0 Haut Kotto 84.0 Vakaga 86.2 Mbomou 47.3 Basse Kotto 48.0 HautMbomou 44.2 Bangui 53.7 MUieude Residence 62.7 Urbain 78.8 Rural Ensemble RCA 73.4 Le quotient de mortalite juvenile est plus eleve dans les RS2 (78,1 o/oo), RSl (73,6 o/oo) et RS3 (67,5 o/oo). 43 Tableau 3,8: Quotients de mortalite juvenile (%o) selon les regions, RCA, MICS2000. Quotients ae Quotients ae Regions mortalite mortalite infantile juvenile MICS2000 EDS1995 Regions Sanitaires RS1 80.3 73,6 RS2 68.8 78,1 RS3 76.3 67,5 RS4 80.3 52,6 RS5 45.6 41,3 Bangui 52.8 52,6 Regions Administratives 74.9 RA1 68.8 RA2 76.3 RA3_ 77.4 RA4 81.8 RAS 45.6 RA6 52.8 Bangui Ensemble RCA 7 3.4 67 Rapport final MICS 2000-RCA RA1 RA2 RA3 RA4 RA5 RA6 Bangui Urbain Rural Ensemble RCA Graphique 3.3 : Quotient de mortalite juvenile (%0) Le tableau 3.9 indique qu'il decade 1,3 fois plus d'enfants de 1 a 4 ans nes des femmes ayant aucun niveau d'instruction que ceux qui sont nes des femmes du niveau secondaire et plus (56,6 o/oo). II ressort, par ailleurs, du meme tableau, que le risque de deceder pour les enfants ages de 1 a 4 ans nes des femmes de niveau primaire (75,5 o/oo) est presque le meme que chez ceux qui sont nes des femmes sans niveau d'instruction (75,6 o/oo). L'analyse differentielle de Ia mortalite juvenile selon le sexe laisse apparaitre une mortalite masculine elevee (74 o/oo) par rapport a celle des filles (72 o/oo). Tableau 3.9 : Quotients de mortalite (%o) juvenile selon le sexe et le niveau d'instruction de Ia mere. Caf"dcreristiques Q uotient de mortali te juvenile Quo tient de mortal i te juvenile MICS2000 EDS1995 1. Sexe Masculin 74. 1 62,8 Feminin 71.8 63,6 2. Niveau d 'instruction Mere Sans niveau 75.6 68,8 Primaire 75 .5 65,1 Secondaire et + 56.6 33,5 Ensemble RCA 7 3.4 67 3.4 EVOLUTION DE LA MORTALITE DES ENFANTS Plusieurs sources d'informations ont ete mises a contribution pour apprecier !'evolution du niveau de la mortalite des enfants en RCA au cours des 10 dernieres annees (RGP88, EDS95) . . Deux methodes differentes avaient ete utilisees pour mesurer les indicateurs de mortalite infanto-juvenile : la premiere est la methode directe utilisee a l'EDS95 a partir de l'histoire genesique des femmes, l'autre est la methode indirecte utilisee au RGP88 a partir des enfants nes vivants et decedes. La deuxieme methode appliquee au RGP88 est identique a celle utilisee al'enquete MICS 2000 pour estimer le quotient de mortalite infanto-juvenile (SQO). 44 Rapport final M!CS 2000-RCA D'apres le graphique 3.4, la mortalite des enfants de moins de 5 ansa augmente au cours des 5 dernieres annees. La courbe de !'evolution de la mortalite infanto-juvenile revele que le niveau de la mortalite infanto-juvenile a baisse de 176 o/ oo en 1975 a 157 o/ oo en 1995 pour ensuite augmenter et atteindre 194 o/ oo en l'an 2000. Tableau 3.10: Evolution des quotients de mortalite des enfants de mains de cinq ans (en %o) selon les sources existantes. Source Niveaux des ir2~cateurs 1q0 4q1 5q0 RGP 1975 185 93 - RGP 1988 132 91 212 EDS 1995 97 67 157 MICS 2000 131 73,4 194 En depit des differences dans les approches utilisees pour !'estimation des indicateurs de mortalite, il apparait que le taux de mortalite infantile avait baisse de 185 o/ oo o en 1975 a 132 o/ oo en 1988 pour atteindre le plus bas niveau en 1995, soit 97 o/ oo. Malheureusement, le taux de mortalite infantile est en hausse de 1995 a l'an 2000 (130,6 o/ oo). Quant aux taux de mortalite juvenile, les vanat10ns sont peu sensiblc;s accusant une tendance ala baisse allant de 93 o/ oo en 1975 a 73,8 o/ oo en l'an 2000. Graphique 3.4: Tendance de Ia mortalite infantile, juvenile et infanta-juvenile de 1975 a 2000. 250 200 150 ~ ,c l!' ~~. 100 50 0 1975 1988 1995 2000 45 -+- 1q0 • 4q1 5q0 Rapport final MICS 2000-RCA CONCLUSION Les resultats de l'Enquete MICS 2000 revelent que la mortalite infanto-juvenile est en hausse depuis 1995. Cette situation est tres preoccupante. 11 y a eu un recul regrettable par rapport aux gains importants enregistres durant la mi-decennie (90-95). Le niveau actuel de la mortalite infanto-juvenile et de la mortalite infantile estime respectivement a 194 et 130,6 o/ oo place la RCA parmi les pays d'Afrique ayant les taux les plus eleves de mortalite des enfants. La RCA se situe a un niveau 1,5 fois plus eleve (130,6 o/oo) de l'objectif fixe au sommet mondial pour les enfants de 1990 visant a reduire le taux de mortalite infantile de 132 a 88 o/ oo. Le defi est devenu enorme pour le pays en matiere de survie des enfants eu egard a }'expansion du VIH/ SIDA et l'ampleur de la pauvrete monetaire des menages. Les indicateurs sur la sante, l'etat nutritionnel de l'enfant et la sante de la reproduction qui sont presentes dans les chapitres ulterieurs pourront fournir plus d 'elements d'appreciations sur les facteurs explicatifs de cette hausse de la mortalite au cours des 5 dernieres annees. L'analyse differentielle a permis par ailleurs de faire ressortir un ecart assez significatif entre le milieu urbain (158 o/ oo) et le milieu rural (212 o/oo) d'une part et, des ecarts tres accentues entre les prefectures d'autre part allant de 116 o/oo a 234 o/ oo. Eu egard a ces resultats, des efforts restent a deployer tant du cote du Gouvernement que de celui des partenaires au developpement pour assurer la protection et la survie des enfants de 0 a 5 ans lorsqu'on sait que l'objectif fixe etait de reduire le taux de mortalite infanto-juvenile de 212 o/oo en 1990 a 144 o/ oo en l'an 2000 en RCA. Une etude approfondie pour la determination des causes profondes de la mortalite infanto-juvenile est done souhaitable. 46 Rapport final MICS 2000-RCA CHAPITRE 4 : EDUCATION Lars de la conference mondiale et du sommet mondial pour les enfants de jomtien en 1990, la RCA a souscrit aux engagements de !'Education pour tous en l'an 2000. Ainsi, elle en a fait une priorite qui s'est traduite dans la loi 97.014 du 10 decembre 1997, portant orientation de I' education. En vue de mesurer les progres realises dans le systeme educatif, l'enquete MICS 2000 s'est interessee aux caracteristiques de !'education de base des enfants et au niveau d'instruction de la population. L'education de base concerne la scolarisation au fondamental qui prend en compte aussi bien le systeme public que le prive. L'enseignement coranique est exdu de ce systeme, les ecoles communautaires sont prises en compte. 4.1 EDUCATION PRESCOLAIRE Les informations recueillies au cours de l'enquete aupres des menages sur !'inscription des enfants au programme organise d'education prescolaire concernent 9106 enfants ages de 3 a 5 ans. Le Taux Brut d'Inscription au Prescolaire (TBP) qui est le rapport de l'effectif des enfants inscrits au prescolaire sur la population de 3 a 5 ans, donne une moyenne nationale de 1,9 %. En considerant la tranche d'age de 3-4 ans retenu au niveau mondial, ce taux atteint 2,7 %. Les enfants residant en milieu urbain soot les plus con cernes ( 4,3 %) que leur pair de la zone rurale (0,5 %). Les filles soot un peu plus inscrites au prescolaire (2 %) que les garc;ons (1,8 %). Les prefectures de l'Ombella-Mpoko (2,2 %), du Bamingui-Bangoran (2,5 %), du Haut- Mbomou (6,6 %) er de Bangui (6,4 %) ont un TBP superieur ala moyenne narionale. 11 faudrait relever que le Haur-Mbomou (6,6 %) a un raux qui depasse celui de Ia capirale. Cependant, les prefectures de la Lobaye (1,8 %), de l'Ouham (1,9 %) er de Ia Haute-Kotto (1,8 %) ont un raux qui avoisine la moyenne narionale. Par contre, les autres prefectures comme Ia Kemo (0,8 %), Ia Nana-Grebizi (1 %), Ia Mambere-Kade-i (0,7 %), Ia Nana- Mambere (1,2 %), I'Ouham-Pende (0,2 %), Ia Ouaka (0,7 %), la Vakaga (1,3 %), le Mbomou (0,7 %) et Ia Basse-Kotto (0,6 %) ont un taux inferieur ala moyenne. 47 Rapport final MICS 2000-RCA Tableau 4.1 : Pourcentage des enfants ages de 3-5 ans ou 3-4 ans qui frequentent un programme organise d'education prescolaire par milieu de residence, par prefecture, sexe et age, RCA, MICS 2000. Enfants de 3-4 ans Enfants de 3-5 ans · Caracteristiques Pourcenrage des entants qui Pourcenrage des enfants qui frequentem un programme Effectif des enfants frequemem un programme Effectif des enfams Prefecture Ombella-M'Poko 3.1 581 2.2 906 Kemo 0.7 153 0.8 260 Nana-Grebizi 1.7 151 1.0 261 Lobaye 2.9 330 1.8 597 Mambere-Kadei 0.7 674 0.7 1233 Sangha-Mbaere 0.4 133 0.5 232 Nana-Mambere 1.3 172 1.2 431 Ouham 3.3 361 1.9 703 Ouham-Pende 0.4 571 0.2 1074 Ouaka Ll 376 0.7 625 Bamingui-Bangoran 3.5 51 2.5 92 Haute-Kotto 2.8 87 1.8 150 Vakaga 2.3 59 1.3 104 Mbomou Ll 235 0.7 405 Basse-Kotto 0.7 339 0.6 605 Haut-Mbomou 10.9 66 6.6 114 Bangui 8.6 734 6.4 1314 Milieu de residence Urbain 5.8 1965 4.3 3436 Rural 0.8 3110 0.5 5670 Sexe Masculin 2.7 2527 1.8 4614 Feminin 2.8 2547 2.0 4491 Age 3 ans 1.8 2823 1.8 2823 4 ans 3.8 2252 3.8 2252 5 ans 0.9 4031 Ensemble 2.7 5075 1.9 9106 Le tableau 4.2 indique que le pourcentage d'enfants ages de 3 a 5 ans inscrits dans un programme d'education prescolaire se situe en dessous de Ia moyenne nationale de 1,9% dans les RA2, RA3 et RA4 avec des taux avoisinant 0,8. %. II en est de meme pour les Inspections Academiques du Nord (0,9 %), de l'Ouest (0,8 %) et du Centre-Est (0,9 %). Tableau 4.2: Regions Region administrative RA1 RA2 RA3 RA4 RA5 RA6 Bangui Inspection academique Nord Ouest Sud-Est Centre-Sud Centre Centre-Est Bangui-Vakaga Ensemble RCA Pourcentage des enfants ages de 3-5 ans ou 3-4 ans qui frequentent un programme organise d'education prescolaire par region administrative et inspection academique, RCA, MICS 2000. En fan ts de 3-4 ans Enfams de 3-5 ans Pourcenrage des entants qui EHectit des Pourcenrage des entants qui frequentent un progr.1mme enfams frequemem un programme Effectif des enfants 1.9 804 2.0 150.3 1.0 686 0.8 1896 2.2 413 0.9 1777 1.5 1081 0.8 1147 2.8 650 1.8 345 2.9 853 1.3 1124 8.2 547 6.4 1314 2.2 413 0.9 1777 1.0 686 0.8 1896 2.9 853 1.3 1124 1.9 804 2.0 1503 l.!l 895 1.1 613 2.2 623 0.9 775 6.4 760 6.0 1418 2.7 5075 1.9 9106 48 Rapport final MICS 2000-RCA 4.2 EDUCATION DE BASE L'education de base est apprehendee a partir des questions relatives a Ia frequentation actuelle ou passee dans le primaire. Deux indicateurs sont retenus : le Taux Brut de Scolarisation (TBS) et le Taux Net de Scolarisation (TNS) au primaire. 4.2.1 Taux Brut de Scolarisation au primaire Le TBS au primaire est defini comme etant le rapport de l'effectif des eleves inscrits ace niveau sur l'effectif des enfants en age de frequenter ce niveau a savoir 6-11 ans. Lars de l'enquete MICS 2000, il a ete denombre 14514 enfants ages de 6 a 17

View the publication

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.