Burkina Faso - Demographic and Health Survey - 2000

Publication date: 2000

Burkina Faso Enquête Démographique et de Santé Burkina Faso 1998-1999 Institut National de la Statistique et de la Démographie Ministère de l’Économie et des Finances Ouagadougou, Burkina Faso Macro International Inc. Calverton, Maryland USA Mai 2000 Institut National de la Statistique et de la Démographie Macro International Inc. Ont contribué à l’analyse et la rédaction de ce rapport Youssouf Langani Bernard Dembélé Célestin L. Sagnon Mathieu Ouédraogo Pagari Ouoba Idrissa Kaboré Hubert G. Namalgué Tinga Sinaré François Ilboudo Salif Ndiaye Monique Barrère Gora Mboup Mohamed Ayad Ce rapport présente les principaux résultats de la 2ème Enquête Démographique et de Santé (EDSBF-II) réalisée au Burkina Faso en 1998-1999 par l’Institut National de la Statistique et de la Démographie (Ministère de l’Économie et des Finances). L'enquête a bénéficié de l’appui financier de l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID), du Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP) et de la Banque Mondiale dans le cadre du Projet Population et Lutte contre le Sida (PPLS), et de l’assistance technique de Macro International Inc. L'EDSBF-II fait partie du programme mondial des Enquêtes Démographiques et de Santé (Demographic and Health Surveys-DHS) dont l'objectif est de collecter, d'analyser et diffuser des données démographiques portant en particulier sur la fécondité, la planification familiale et la santé de la mère et de l'enfant. Des informations complémentaires sur l'EDSBF-II peuvent être obtenues auprès de l’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INSD), 01 BP 374 Ouagadougou 01, Burkina Faso (téléphone : (226) 30 67 97 ou 32 49 76, e-mail : insd@cenatri n.bf, fax : (226) 32 61 59. Concernant le programme DHS, des renseignements peuvent être obtenus auprès de Macro International Inc., 11785 Beltsville Drive, Calverton, MD 20705, USA (téléphone : 301-572-0200; télex : 198116; fax : 301-572-0999; e-mail : reports@macroint.com; internet : http://www.macroint.com/dhs/). Citation recommandée: Institut National de la Statistique et de la Démographie, et Macro International Inc. 2000. Enquête Démographique et de Santé, Burkina Faso 1998-1999. Calverton, Maryland (USA) : Macro International Inc. iii TABLE DES MATIÈRES Page Liste des tableaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ix Liste des graphiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .xiii Préface . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . xv Remerciements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . xviii Sigles et abréviations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . xix Résumé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . xxi Carte du Burkina Faso . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .xxvi CHAPITRE 1 CARACTÉRISTIQUES DU PAYS ET MÉTHODOLOGIE DE L’ENQUÊTE Youssouf Langani et Tinga Sinaré . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 1.1 CARACTÉRISTIQUES DU PAYS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 1.1.1 Situation géographique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 1.1.2 Organisation politico-administrative . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 1.1.3 Politique de population . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 1.1.4 Situation socio-économique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 1.1.5 Situation démographique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 1.2 MÉTHODOLOGIE DE L’ENQUÊTE DÉMOGRAPHIQUE ET DE SANTÉ AU BURKINA FASO . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 1.2.1 Cadre institutionnel et objectifs de l'enquête . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 1.2.2 Personnel et calendrier des activités de l’EDSBF-II . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 1.2.3 Questionnaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 1.2.4 Échantillonnage et couverture de l’échantillon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 1.2.5 Collecte des données . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 1.2.6 Exploitation des données . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 CHAPITRE 2 CARACTÉRISTIQUE DES MÉNAGES ET DES ENQUÊTÉS Célestin L. Sagnon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 2.1 ENQUÊTE MÉNAGE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 2.1.1 Structure par âge et sexe de la population . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 2.1.2 Taille et composition des ménages . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 2.1.3 Niveau d’instruction de la population . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 2.1.4 Fréquentation scolaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 2.1.5 Caractéristiques des logements et des biens possédés par les ménages . . . . . . 17 2.1.6 Biens possédés par le ménage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 2.2 ENQUÊTE INDIVIDUELLE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 2.2.1 Caractéristiques socio-démographiques des enquêtés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 iv Page 2.2.2 Caractéristiques des couples . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 2.2.3 Accès aux média . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 CHAPITRE 3 FÉCONDITÉ Youssouf Langani et Bernard Dmbélé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29 3.1 NIVEAU DE LA FÉCONDITÉ ET FÉCONDITÉ DIFFÉRENTIELLE . . . . . . . . . . . 30 3.2 TENDANCES DE LA FÉCONDITÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33 3.3 PARITÉ ET STÉRILITÉ PRIMAIRE DES FEMMES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 3.4 PARITÉ DES HOMMES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36 3.5 INTERVALLE INTERGÉNÉSIQUE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 3.6 ÂGE À LA PREMIÈRE NAISSANCE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39 3.7 FÉCONDITÉ DES ADOLESCENTES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41 CHAPITRE 4 PLANIFICATION FAMILIALE Mathieu Ouedraogo et Pagari Ouoba . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45 4.1 CONNAISSANCE DE LA CONTRACEPTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45 4.2 UTILISATION DE LA CONTRACEPTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50 4.2.1 Utilisation passée de la contraception . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50 4.2.2 Utilisation actuelle de la contraception . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52 4.3 CONNAISSANCE DE LA PÉRIODE FÉCONDE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59 4.4 EFFET CONTRACEPTIF DE L’ALLAITEMENT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59 4.5 SOURCE D'APPROVISIONNEMENT DE LA CONTRACEPTION . . . . . . . . . . . . . 61 4.6 UTILISATION FUTURE DE LA CONTRACEPTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 62 4.7 SOURCES D'INFORMATION SUR LA CONTRACEPTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65 4.8 OPINIONS ET ATTITUDES VIS-À-VIS DE LA PLANIFICATION FAMILIALE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66 CHAPITRE 5 NUPTIALITÉ ET EXPOSITION AUX RISQUES DE GROSSESSE François Ilboudo et Idrissa Kaboré . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71 5.1 ÉTAT MATRIMONIAL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71 5.2 POLYGAMIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 72 5.3 ÂGE À LA PREMIÈRE UNION ET ÂGE AUX PREMIERS RAPPORTS SEXUELS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74 5.3.1 Âge à la première union . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74 5.3.2 Âge aux premiers rapports sexuels . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77 5.4 ACTIVITÉ SEXUELLE RÉCENTE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 80 5.5 EXPOSITION AU RISQUE DE GROSSESSE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 82 v Page CHAPITRE 6 PRÉFÉRENCES EN MATIÈRE DE FÉCONDITÉ Hubert Namalgué et Tinga Sinaré . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 85 6.1 DÉSIR D’ENFANTS SUPPLÉMENTAIRES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 85 6.2 BESOINS EN MATIÈRE DE PLANIFICATION FAMILIALE . . . . . . . . . . . . . . . . . 91 6.3 NOMBRE TOTAL D'ENFANTS DÉSIRÉS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 93 6.4 PLANIFICATION DE LA FÉCONDITÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 96 CHAPITRE 7 SANTÉ DE LA MÈRE ET DE L'ENFANT Salif Ndiaye . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 99 7.1 SOINS PRÉNATALS ET ACCOUCHEMENT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 99 7.1.1 Soins prénatals . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 99 7.1.2 Vaccination antitétanique des femmes enceintes (VAT) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 102 7.1.3 Accouchement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104 7.2 VACCINATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 108 7.3 MALADIES DES ENFANTS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 112 7.3.1 Infections respiratoires et fièvre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 112 7.3.2 Diarrhée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 114 CHAPITRE 8 PRATIQUES D'ALIMENTATION ET ÉTAT NUTRITIONNEL DES ENFANTS ET DES MÈRES Gora Mboup . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 121 8.1 ALLAITEMENT ET ALIMENTATION DE COMPLÉMENT . . . . . . . . . . . . . . . . . 121 8.2 ÉTAT NUTRITIONNEL DES ENFANTS DE MOINS DE CINQ ANS . . . . . . . . . . 126 8.2.1 Indices de l'état nutritionnel des enfants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 127 8.2.2 Niveaux de l'état nutritionnel des enfants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 129 8.3 ÉTAT NUTRITIONNEL DES MÈRES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 131 CHAPITRE 9 MORTALITÉ DES ENFANTS DE MOINS DE CINQ ANS Gora Mboup . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 135 9.1 MÉTHODOLOGIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 135 9.2 NIVEAUX ET TENDANCES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 136 9.3 MORTALITÉ DIFFÉRENTIELLE ET GROUPES À HAUTS RISQUES . . . . . . . . 137 vi Page CHAPITRE 10 MORTALITÉ MATERNELLE Mohamed Ayad . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 145 10.1 COLLECTE DES DONNÉES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 145 10.2 ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DES DONNÉES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 146 10.3 ESTIMATION DIRECTE DE LA MORTALITÉ ADULTE . . . . . . . . . . . . . . . . 148 10.5 ESTIMATION DIRECTE DE LA MORTALITÉ MATERNELLE . . . . . . . . . . 149 CHAPITRE 11 EXCISION Monique Barrère . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 153 11.1 CONNAISSANCE ET PRÉVALENCE DE L'EXCISION PARMI LES FEMMES ENQUÊTÉES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 153 11.2 PRATIQUE DE L'EXCISION PARMI LES FILLES DES FEMMES ENQUÊTÉES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 157 11.3 OPINION DES FEMMES CONCERNANT L'EXCISION . . . . . . . . . . . . . . . . . 163 11.4 CONNAISSANCE ET OPINION DES HOMMES CONCERNANT L'EXCISION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 169 CHAPITRE 12 MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES ET SIDA Salif Ndiaye . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 173 12.1 COMPORTEMENT SEXUEL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 173 12.1.1 Nombre de partenaires sexuels des femmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 173 12.1.2 Nombre de partenaires sexuelles des hommes . . . . . . . . . . . . . . . . . 175 12.1.3 Rapports sexuels avec gratification . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 177 12.1.4 Dernières partenaires sexuelles des hommes . . . . . . . . . . . . . . . . . . 178 12.2 MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 180 12.2.1 Connaissance des MST . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 180 12.2.2 Épisodes déclarés de MST . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 182 12.2.3 Comportement face aux MST . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 183 12.3 CONNAISSANCE, PERCEPTION DU RISQUE ET PRÉVENTION DU SIDA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 183 12.3.1 Connaissance du sida et sources d'information . . . . . . . . . . . . . . . . . 183 12.3.2 Connaissance des moyens de prévention du sida . . . . . . . . . . . . . . . 187 12.3.3 Perception du sida . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 190 12.3.4 Raisons de la perception des risques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 196 12.3.5 Changement de comportement pour éviter de contracter le sida . . . 198 12.4 CONNAISSANCE ET UTILISATION DU CONDOM . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 201 12.4.1 Connaissance du condom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 201 12.4.2 Utilisation du condom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 202 vii Page RÉFÉRENCES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 207 ANNEXE A PLAN DE SONDAGE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 211 A.1 INTRODUCTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 213 A.2 BASE DE SONDAGE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 213 A.3 STRUCTURE DE L’ÉCHANTILLON . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 213 A.4 RÉPARTITION DE L’ÉCHANTILLON . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 214 A.5 PROBABILITÉS DE SONDAGE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 215 A.6 RÉSULTATS DES ENQUÊTES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 217 ANNEXE B ERREURS DE SONDAGE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 219 ANNEXE C TABLEAUX POUR L’ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DES DONNÉES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 235 ANNEXE D PERSONNEL DE L’EDSBF-II . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 243 ANNEXE E QUESTIONNAIRES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 249 ix LISTE DES TABLEAUX Page Tableau 1.1 Indicateurs démographiques de base . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 Tableau 1.2 Taille et couverture de l’échantillon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 Tableau 2.1 Population des ménages par âge et sexe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 Tableau 2.2 Population par âge selon différentes sources . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 Tableau 2.3 Composition des ménages . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 Tableau 2.4.1 Niveau d’instruction de la population des femmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 Tableau 2.4.2 Niveau d’instruction de la population des hommes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 Tableau 2.5 Taux de scolarisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 Tableau 2.6 Caractéristiques des logements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 Tableau 2.7 Biens durables possédés par le ménage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 Tableau 2.8 Caractéristiques socio-démographiques des enquêté(e)s . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 Tableau 2.9 Niveau d’instruction des femmes et des hommes enquêtés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23 Tableau 2.10 Fréquentation scolaire et raisons de l’abandon de l’école . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 Tableau 2.11 Caractéristiques différentielles des couples . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 Tableau 2.12 Accès aux média . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26 Tableau 3.1 Fécondité actuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 Tableau 3.2 Fécondité par caractéristiques socio-démographiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 Tableau 3.3 Fécondité selon différentes sources . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33 Tableau 3.4 Tendances de la fécondité par âge . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34 Tableau 3.5 Tendances de la fécondité par durée de l’union . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 Tableau 3.6 Enfants nés vivants et enfants survivants des femmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36 Tableau 3.7 Intervalle intergénésique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37 Tableau 3.8 Âge à la première naissance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 Tableau 3.9 Âge médian à la première naissance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 Tableau 3.10 Fécondité des adolescentes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41 Tableau 3.11 Enfants nés vivants et enfants survivants des hommes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 Tableau 4.1 Connaissance des méthodes contraceptives . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 Tableau 4.2 Connaissance des méthodes contraceptives modernes par caractéristiques socio-démographiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48 Tableau 4.3 Connaissance des méthodes contraceptives par les couples . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49 Tableau 4.4 Utilisation de la contraception à un moment quelconque . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51 Tableau 4.5 Utilisation actuelle de la contraception . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54 Tableau 4.6 Utilisation actuelle de la contraception par caractéristiques socio-démographiques (femmes) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56 Tableau 4.7 Utilisation actuelle de la contraception par caractéristiques socio-démographiques (hommes) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58 Tableau 4.8 Connaissance de la période féconde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59 Tableau 4.9 Effet contraceptif de l’allaitement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60 Tableau 4.10 Source d’approvisionnement en contraceptifs modernes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 61 Tableau 4.11 Utilisation future de la contraception . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 62 Tableau 4.12 Raison de non utilisation de la contraception . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64 Tableau 4.13 Méthode contraceptive préférée pour une utilisation future . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65 Tableau 4.14 Messages sur la planification familiale diffusés à la radio et à la télévision . . . . . . . 66 Tableau 4.15 Approbation de l’utilisation de la radio et de la télévision dans la diffusion de messages sur la planification familiale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68 x Page Tableau 4.16 Discussion sur la planification familiale avec le conjoint . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69 Tableau 4.17 Opinion des couples face à la planification familiale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69 Tableau 5.1 État matrimonial . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71 Tableau 5.2 Nombre d’épouses et de co-épouses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73 Tableau 5.3 Âge à la première union . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 75 Tableau 5.4 Âge médian à la première union . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76 Tableau 5.5 Âge aux premiers rapports sexuels . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 78 Tableau 5.6 Âge médian aux premiers rapports sexuels . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79 Tableau 5.7 Activité sexuelle récente des femmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 80 Tableau 5.8 Activité sexuelle récente des hommes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 82 Tableau 5.9 Aménorrhée, abstinence et insusceptibilité post-partum . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 83 Tableau 5.10 Durée médiane de l’insusceptibilité post-partum . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 84 Tableau 6.1 Préférences en matière de fécondité selon le nombre d’enfants vivants . . . . . . . . . . 86 Tableau 6.2 Préférences en matière de fécondité selon l’âge . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88 Tableau 6.3 Préférences des couples monogames en matière de fécondité . . . . . . . . . . . . . . . . . . 89 Tableau 6.4 Désir de limiter les naissances . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90 Tableau 6.5 Besoins en matière de planification familiale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 92 Tableau 6.6 Nombre idéal d’enfants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 94 Tableau 6.7 Nombre idéal d’enfants par caractéristiques socio-démographiques . . . . . . . . . . . . . 95 Tableau 6.8 Planification de la fécondité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 97 Tableau 6.9 Taux de fécondité désirée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 97 Tableau 7.1 Soins prénatals . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 100 Tableau 7.2 Nombre de visites prénatales et stade de la grossesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 102 Tableau 7.3 Vaccination antitétanique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 103 Tableau 7.4 Lieu d’accouchement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104 Tableau 7.5 Assistance à l’accouchement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 106 Tableau 7.6 Caractéristiques de l’accouchement : césarienne, poids et grosseur à la naissance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 108 Tableau 7.7 Vaccinations selon les sources d’information . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 109 Tableau 7.8 Vaccinations selon les caractéristiques socio-démographiques . . . . . . . . . . . . . . . . 111 Tableau 7.9 Prévalence et traitement des infections respiratoires aiguës et de la fièvre . . . . . . . 113 Tableau 7.10 Prévalence de la diarrhée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 115 Tableau 7.11 Connaissance du traitement de la diarrhée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 116 Tableau 7.12 Traitement de la diarrhée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 118 Tableau 8.1 Allaitement initial . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 122 Tableau 8.2 Type d’allaitement selon l’âge de l’enfant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 123 Tableau 8.3 Durée médiane et fréquence de l’allaitement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 125 Tableau 8.4 Type d’aliments selon l’âge de l’enfant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 126 Tableau 8.5 État nutritionnel par caractéristiques démographiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 128 Tableau 8.6 Indicateurs anthropométriques de l’état nutritionnel des mères . . . . . . . . . . . . . . . . 132 Tableau 8.7 Indicateurs anthropométriques des mères selon les caractéristiques socio-démographiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 133 Tableau 9.1 Mortalité des enfants de moins de cinq ans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 137 Tableau 9.2 Mortalité des enfants par caractéristiques de la mère . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 138 Tableau 9.3 Mortalité des enfants par caractéristiques démographiques de la mère et des enfants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 140 Tableau 9.4 Comportement procréateur à hauts risques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 143 Tableau 10.1 Complétude de l’information sur les frères et soeurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 147 xi Page Tableau 10.2 Indicateurs de la qualité des données sur les frères et soeurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . 148 Tableau 10.3 Estimation de la mortalité adulte par âge . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 149 Tableau 10.4 Estimation directe de la mortalité maternelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 150 Tableau 11.1 Connaissance et pratique de l’excision . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 154 Tableau 11.2 Âge des enquêtées à l’excision . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 156 Tableau 11.3 Femmes enquêtées selon que leur fille aînée est excisée ou non . . . . . . . . . . . . . . . 158 Tableau 11.4 Pratique de l’excision parmi les filles aînées des femmes enquêtées . . . . . . . . . . . . 160 Tableau 11.5 Âge des filles aînées à l’excision . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 161 Tableau 11.6 Opinions des femmes sur la pratique de l’excision . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 162 Tableau 11.7 Opinions des femmes sur la pratique de l’excision selon certaines caractéristiques socio-démographiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 163 Tableau 11.8 Raisons pour lesquelles la pratique de l’excision devrait être maintenue (selon les femmes) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 165 Tableau 11.9 Raisons pour lesquelles la pratique de l’excision devrait être abandonnée (selon les femmes) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 167 Tableau 11.10 Connaissance et opinions des hommes concernant la pratique de l’excision . . . . . . 168 Tableau 11.11 Raisons pour lesquelles la pratique de l’excision devrait être maintenue (selon les hommes) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 170 Tableau 11.12 Raisons pour lesquelles la pratique de l’excision devrait être abandonnée . . . . . . . 171 (selon les hommes) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 172 Tableau 12.1.1 Nombre de partenaires sexuels : femmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 174 Tableau 12.1.2 Nombre de partenaires sexuelles : hommes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 176 Tableau 12.2 Paiement pour rapports sexuels . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 177 Tableau 12.3 Dernière personne avec laquelle les hommes ont eu des rapports sexuels . . . . . . . . 179 Tableau 12.4 Connaissance des Maladies Sexuellement Transmissibles (MST) . . . . . . . . . . . . . . 181 Tableau 12.5 Maladies Sexuellement Transmissibles (MST) au cours des 12 derniers mois . . . . 182 Tableau 12.6 Maladies Sexuellement Transmissibles (MST) et comportement . . . . . . . . . . . . . . 183 Tableau 12.7.1 Connaissance du sida par les femmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 185 Tableau 12.7.2 Connaissance du sida par les hommes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 186 Tableau 12.8.1 Connaissance par les femmes des moyens d’éviter le sida . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 188 Tableau 12.8.2 Connaissance par les hommes des moyens d’éviter le sida . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 189 Tableau 12.9.1 Perception du sida par les femmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 191 Tableau 12.9.2 Perception du sida par les hommes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 192 Tableau 12.10 Perception du risque de contracter le sida . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 194 Tableau 12.11 Perception du risque de contracter le sida par les couples . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 196 Tableau 12.12 Raisons pour lesquelles les risques de contracter le sida sont perçus comme nuls/minimes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 197 Tableau 12.13 Raisons pour lesquelles les risques de contracter le sida sont perçus comme modérés/importants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 198 Tableau 12.14.1 Comportement des femmes pour éviter de contracter le sida . . . . . . . . . . . . . . . . . . 199 Tableau 12.14.2 Comportement des hommes pour éviter de contracter le sida . . . . . . . . . . . . . . . . . 200 Tableau 12.15 Connaissance du condom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 202 Tableau 12.16 Utilisation du condom par les femmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 203 Tableau 12.17 Utilisation du condom par les hommes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 204 Tableau A.1 Répartition de la population d’après le RGPH-96 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 214 Tableau A.2 Répartition initiale de l’échantillon cible de femmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 214 Tableau A.3 Nombre de ménages à tirer initialement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 214 Tableau A.4 Nombre de grappes tirées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 215 xii Page Tableau A.5 Nombre final de ménages tirées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 215 Tableau A.6 Résultats de l’enquête auprès des ménages et des femmes par milieu de résidence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 217 Tableau A.7 Résultats de l’enquête auprès des ménages et des hommes par milieu de résidence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 218 Tableau B.1 Variables utilisées pour le calcul des erreurs de sondage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 224 Tableau B.2 Erreurs de sondage - Échantillon National . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 225 Tableau B.3 Erreurs de sondage - Urbain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 226 Tableau B.4 Erreurs de sondage - Rural . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 227 Tableau B.5 Erreurs de sondage - Ville de Ouagadougou . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 228 Tableau B.6 Erreurs de sondage - Nord . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 229 Tableau B.7 Erreurs de sondage - Est . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 230 Tableau B.8 Erreurs de sondage - Ouest . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 231 Tableau B.9 Erreurs de sondage - Centre/Sud . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 232 Tableau C.1 Répartition par âge de la population des ménages . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 237 Tableau C.2 Répartition par âge des femmes éligibles et des femmes enquêtées . . . . . . . . . . . . 238 Tableau C.3 Répartition des hommes éligibles et des hommes enquêtés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 238 Tableau C.4 Complétude de l’enregistrement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 239 Tableau C.5 Naissances par année du calendrier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 240 Tableau C.6 Enregistrement de l’âge au décès en jours . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 241 Tableau C.7 Enregistrement de l’âge au décès en mois . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 242 xiii LISTE DES GRAPHIQUES Page Graphique 2.1 Pyramide des âges de la population . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 Graphique 2.2 Taux de scolarisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 Graphique 2.3 Caractéristiques des logements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 Graphique 2.4 État matrimonial . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22 Graphique 3.1 Taux de fécondité générale par âge selon le milieu de résidence . . . . . . . . . . . . . . . . 31 Graphique 3.2 Indice Synthétique de Fécondité et descendance atteinte à 40-49 ans . . . . . . . . . . . . 32 Graphique 3.3 Fécondité par âge selon l'EDSBF-I 1993 et l’EDSBF- II 1998-99 . . . . . . . . . . . . . . . 34 Graphique 3.4 Taux de fécondité par âge par période de cinq ans précédant l’enquête . . . . . . . . . . 35 Graphique 3.5 Proportion d’adolescentes ayant commencé leur vie féconde . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43 Graphique 4.1 Connaissance des méthodes contraceptives . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47 Graphique 4.2 Prévalence de la contraception (ensemble des femmes et des hommes) . . . . . . . . . . 52 Graphique 4.3 Tendances de la prévalence contraceptive moderne chez les femmes en union, EDSBF-I 1993 et EDSBF-II 1998-99 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53 Graphique 4.4 Utilisation actuelle de la contraception par les femmes et les hommes en union . . . 57 Graphique 4.5 Intention d’utiliser la contraception par les femmes et les hommes actuellement en union . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63 Graphique 5.1 Proportion de femmes célibataires selon l’âge . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 72 Graphique 5.2 Proportion de femmes en union polygame parmi les femmes de 15-49 ans en union . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74 Graphique 5.3 Âge médian des femmes et des hommes à la première union . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77 Graphique 5.4 Âges médians des femmes à la première union et aux premiers rapports sexuels . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79 Graphique 6.1 Désir d'enfants supplémentaires des femmes en union, selon le nombre d'enfants vivants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 87 Graphique 6.2 Proportion de femmes et d'hommes en union ne voulant plus d'enfants, selon le nombre d'enfants vivants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 87 Graphique 6.3 Nombre idéal d'enfants pour les femmes et les hommes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 96 Graphique 6.4 Indice Synthétique de Fécondité et Indice Synthétique de Fécondité Désirée . . . . . . 98 Graphique 7.1 Pourcentage d'enfants de moins de 5 ans pour lesquels la mère a bénéficié de soins prénatals pendant la grossesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101 Graphique 7.2 Pourcentage d'enfants de moins de 5 ans nés avec l’assistance d’un professionnel de la santé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 107 Graphique 7.3 Vaccinations des enfants de 12-23 mois selon le type de vaccin . . . . . . . . . . . . . . . 110 Graphique 7.4 Pourcentage d'enfants de 12-23 mois avec tous les vaccins du PEV et sans vaccination . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 112 Graphique 7.5 Prévalence des infections respiratoires aiguës (IRA) et de la fièvre . . . . . . . . . . . . 114 Graphique 7.6 Prévalence de la diarrhée chez les enfants de moins de 5 ans et utilisation de la TRO . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 116 Graphique 7.7 Alimentation des enfants ayant la diarrhée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 119 Graphique 8.1 Pratique d’allaitement des enfants de moins de 3 ans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 124 Graphique 8.2 État nutritionnel des enfants de moins de 5 ans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 129 Graphique 8.3 Pourcentage d'enfants de moins de 5 ans présentant un retard de croissance . . . . . 130 Graphique 9.1 Tendances de la mortalité infantile et juvénile . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 137 Graphique 9.2 Mortalité infantile et juvénile selon les caractéristiques de la mère . . . . . . . . . . . . . 139 Graphique 9.3 Mortalité infantile et comportement en matière de procréation . . . . . . . . . . . . . . . . 141 xiv Page Graphique 10.1 Mortalité maternelle au Burkina Faso et dans d’autres pays africains, EDS 1989-1999 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 151 Graphique 11.1 Proportion de femmes excisées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 155 Graphique 11.2 Proportion de femmes favorables à la continuation de la pratique de l’excision . . . 166 Graphique 11.3 Raisons pour lesquelles la pratique de l’excision devrait être maintenue . . . . . . . . 166 Graphique 11.4 Raisons pour lesquelles la pratique de l’excision devrait être abandonnée . . . . . . . 169 Graphique 12.1 Moyens d’éviter le sida cités par les femmes et les hommes connaissant le sida . . 190 Graphique 12.2 Perception du risque de contracter le sida par les femmes et les hommes connaissant le sida . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 195 Graphique 12.3 Utilisation du condom à un moment quelconque comme contraceptif et/ou comme moyen de protection contre les MST/sida . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 205 xv PRÉFACE Sur proposition du bureau régional de l’USAID pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre (REDSO/WCA), il était prévu de réaliser au Burkina Faso avec l’assistance technique de Macro International Inc., une enquête de type CAP dans le but d’appuyer le projet régional de Santé Familiale et Prévention du Sida (SFPS). Les deux objectifs essentiels contenus dans le projet initial soumis au Burkina Faso étaient d’une part de fournir une base de données pour le projet SFPS et d’autre part d’obtenir pour le projet SFPS des indicateurs qui ne sont pas disponibles à partir du système d’enregistrement de routine. L’échantillon initialement retenu n’était pas suffisamment représentatif pour obtenir certains indicateurs comme ceux relatifs à la mortalité maternelle, à la mortalité des enfants et aux mesures anthropométriques. La partie nationale et Macro International Inc. ont alors approché la Banque Mondiale à travers le Projet Population et Lutte contre le Sida (PPLS) et le Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP) pour obtenir un financement complémentaire nécessaire pour utiliser un échantillon plus grand et des questionnaire plus étoffés, permettant de réaliser une enquête de type DHS (Demographic and Health Survey). C’est ainsi que la deuxième Enquête Démographique et de Santé du Burkina Faso (EDSBF) fut réalisée de novembre 1998 à mars 1999 après celle de 1993. Cette enquête a été menée par l’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INSD) avec l’appui technique de Macro International Inc. Des institutions nationales du Ministère de la Santé (Direction de la Santé de la Famille (DSF), Comité National de Lutte contre le Sida (CNLS), Centre National de Nutrition (CNN)), du Ministère de l’Enseignement de Base et de l’Alphabétisation (Institut National d’Alphabétisation (INA)), et du Ministère de l’Action Sociale et de la Famille (Co mité National de Lutte contre la Pratique de l’Excision (CNLPE)) ont participé à la formation du personnel de terrain de l’enquête. Le présent rapport met à la disposition des décideurs, des chargés de programme de santé en général et de la santé de la reproduction en particulier, des enseignants, des chercheurs, des ONGs, des particuliers, des élèves et étudiants, etc., des indicateurs actualisés sur la mortalité des enfants, la fécondité, la planification familiale et les besoins potentiels en matière de contraception, la santé et l’état nutritionnel de la mère et de l’enfant, etc. Je voudrais adresser mes sincères remerciements à l’USAID, à la Banque Mondiale à travers le PPLS, au FNUAP, à Macro International Inc., et au projet Santé Familiale et Prévention du Sida pour leur appui financier et technique déterminant dans la réalisation de cette importante opération. Ces remerciements s’adressent également à toutes les institutions nationales impliquées, ainsi qu’à l’ensemble du personnel de terrain, aux agents de codification et de saisie, aux informaticiens et aux analystes qui n’ont ménagé aucun effort pour sa réussite. J’ose espérer que les résultats de cette enquête contribueront à accroître nos connaissances dans les domaines socio-démographiques et sanitaires et aideront à élaborer des stratégies et des cadres d’action au Burkina Faso. Le Ministre de l’Économie et des Finances Tertius ZONGO xvii REMERCIEMENTS Le succès d’une enquête statistique est toujours le fruit d’une œuvre commune. C’est le résultat de l’engagement et de la collaboration d’institutions diverses et d’un grand nombre de personnes à différents niveaux. L’EDSBF-II est une opération d’envergure nationale qui a mobilisé d’importantes ressources financières, matérielles et humaines. Elle a bénéficié du soutien et de l’appui efficace d’autorités et d’institutions publiques et privées, nationales et internationales. Je voudrais exprimer ma gratitude à toutes les institutions et à toutes les pers onnes impliquées dans la réalisation à quelque niveau que ce soit de cette importante opération qui met à la disposition des utilisateurs et particulièrement des responsables des programmes de santé et de population des outils indispensables de programmation et d’évaluation de leurs activités. Je voudrais remercier particulièrement : - Le comité technique de la Direction Générale de l’Institut National de la Statistique et de la Démographie pour l’esprit de responsabilité et de sacrifice dont il a fait preuve tout au long du déroulement du projet; - Les institutions nationales des Ministères de la Santé, de l’Enseignement de Base et de l’Alphabétisation, et de l’Action Sociale et de la Famille : la DSF, le CNLS, le CNN, l’INA, et le CNLPE qui ont apporté un appui technique important dans la formation du personnel de terrain de l’enquête; - Le Projet SFPS pour sa contribution dans la négociation des fonds complémentaires et la facilitation des échanges avec notre partenaire technique Macro International Inc.; - Les responsables et personnel des Directions Régionales de l’Économie et de la Planification pour l’appui appréciable qu’ils ont apporté aux équipes aussi bien au niveau administratif que logistique; - Les agents de terrain : superviseurs, chefs d’équipes, cartographes, contrôleuses, enquêtrices, chauffeurs, personnel chargé du traitement manuel et informatique des données, analystes, qui ont contribué de façon significative à la réussite de l’opération, quelquefois dans des conditions difficiles; - Les autorités administratives, locales et coutumières pour les facilités qu’elles ont apportées aux équipes sur le terrain; - Les populations des loca lités visitées pour l’accueil réservé aux personnels de terrain et la disponibilité dont elles ont fait preuve; - Le personnel de Macro International Inc. : Mohammed Ayad, Gora Mboup, Bernard Barrère, Monique Barrère, Salif Ndiaye, Mamadou Thiam, Alfredo Aliaga, Jeanne Cushing, Daniel Vadnais, Kaye Mitchell, Julie Schullian et Sidney Moore pour leur importante contribution à la réalisation, au traitement, à l’analyse des résultats de l’enquête, et à la mise en forme finale des rapport principal et de synthèse ainsi que des affiches; enfin, xviii - L’USAID, le FNUAP et la Banque Mondiale à travers le Projet Population et Lute contre le Sida pour l’appui financier sans lequel l’enquête n’aurait pas eu lieu. Le Directeur Général de l’INSD, Directeur National du Projet Hamado SAWADOGO xix SIGLES ET ABRÉVIATIONS BCG Bilié de Calmette et Guérin (vaccin anti tuberculeux) CDC Centers for Disease Control (Centre de contrôle des maladies, U.S.A) CNLPE Comité National de Lutte contre la Pratique de l’Excision CNLS Comité National de Lutte contre le Sida CNN Centre National de Nutrition CPN Consultation Prénatale DEP/MEBA Direction des Études et de la Planification du Ministère de l’Enseignement de Base et de l’Alphabétisation DHS Demographic and Health Surveys DIU Dispositif intra-utérin DTCoq Diphtérie, Tétanos, Coqueluche (vaccin) DSF Direction de la Santé de la Famille ED Enquête Démographique EDSBF-I Première Enquête Démographique et de Santé au Burkina Faso, 1993 EDSBF-II Deuxième Enquête Démographique et de Santé au Burkina Faso, 1998-99 FNUAP Fonds des Nations-Unies pour la Population IMC Indice de Masse Corporelle INA Institut National d’Alphabétisation INSD Institut National de la Statistique et de la Démographie IRA Infections Respiratoires Aiguës ISF Indice Synthétique de Fécondité ISFD Indice Synthétique de Fécondité Désirée MEF Ministère de l’Économie et des Finances MN Mortalité Néonatale ou probabilité de décéder entre la naissance et la fin du premier mois MPN Mortalité Post-Néonatale ou probabilité de décéder après la période néonatale, mais avant le premier anniversaire MST Maladies Sexuellement Transmissibles NCHS National Center for Health Statistics (Centre National des Statistiques sanitaires, U.S.A) ND Non Déclaré OMS Organisation Mondiale de la Santé ONG Organisations Non Gouvernementales PEV Programme Élargi de Vaccination PF Planification Familiale PIB Produit Intérieur Brut PNB Produit National Brut PNP Politique Nationale de Population PPLS Projet Population et Lutte contre le Sida xx RCA République Centrafricaine RGP Recensement Général de la Population RGPH Recensement Général de la Population et de l’Habitation SFPS Santé Familiale et Prévention du Sida SIDA Syndrome de l’Immuno-Déficience Acquise SMI Santé Maternelle et Infantile SRO Sels de Réhydratation par voie Orale TBN Taux Brut de Natalité TGFG Taux Global de Fécondité Générale TMM Taux de Mortalité Maternelle TRO Traitement de Réhydratation par voie Orale UNICEF Fonds des Nations-Unies pour l'Enfance USAID Agence Américaine pour le Développement International VAT Vaccination Antitétanique VIH Virus de l’Immuno-déficience Humaine ZD Zone de Dénombrement xxi RÉSUMÉ L’Enquête Démographique et de Santé du Burkina Faso (EDSBF-II) a été exécutée par l’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INSD), avec l’assistance technique de Macro International Inc. Il s’agit de la deuxième enquête par sondage du genre, réalisée au niveau national après celle de 1993. Les objectifs étaient de fournir des informations détaillées sur la fécondité, la planification familiale, la santé de la mère et de l’enfant, l’état nutritionnel des enfants de moins de cinq ans, la mortalité infanto-juvénile, la mortalité maternelle, l’excision, et les maladies sexuellement transmissibles et le Sida. Ces informations donnent un éclairage de la situation démographique et sanitaire du Burkina Faso. Au cours de l’EDSBF-II, réalisée sur le terrain de novembre 1998 à mars 1999, 4 812 ménages, 6 445 femmes en âge de procréer (15-49 ans) et 2 641 hommes de 15 à 59 ans ont été enquêtés avec succès, soit des taux de couverture respectifs de 98,0 %, 95,6 % et 91,1 %. Dans les 4 812 ménages enquêtés, 31 569 personnes résidentes ont été dénombrées. Les femmes (16 423, soit 52 %) sont plus nombreuses que les hommes (15 146, soit 48 %). La répartition des ménages selon leur taille fait apparaître qu'un peu plus d'un ménage sur dix (12 %) est composé d'une seule personne et 45 % de 3 à 6 personnes. Les ménages de grande taille (neuf personnes ou plus) représentent 27 %. La pyramide des âges de la population présente une allure globalement régulière, caractéristique des pays à forte fécondité : une base large qui se rétrécit rapidement au fur et à mesure que l'on évolue vers les âges élevés. La consommation des eaux de surface (rivière, fleuve, mare, lac, barrage, eaux de pluie) pendant la saison des pluies est une pratique concernant 17 % des ménages; ils sont particulièrement localisés en milieu rural (20 %). Parmi les femmes de 15-49 ans, 80 % étaient en union au moment de l’enquête et très peu de femmes restent célibataires (moins de 1 % à partir de 30 ans). Ainsi, le mariage qui demeure le cadre pratiquement exclusif de la procréation est quasi-universel au Burkina Faso. En outre, plus d’une femme en union sur deux (55 %) vit en union polygame. L’entrée en union est précoce : 63 % des femmes de 25-45 ans étaient déjà en union à 18 ans et la moitié des femmes entre en première union dès l’âge de 17,6 ans. L’e nquête précédente avait déterminé à peu près le même âge médian (17,5 ans), ce qui signifie qu’il n’y a pas eu d’évolution dans le calendrier de la primo-nuptialité depuis 1993. Les premiers rapports sexuels se produisent également très tôt (âge médian de 17,5 ans). Les hommes contractent leur première union à un âge plus tardif que celui des femmes, leur âge médian à la première union étant estimé à 25,3 ans. Les femmes burkinabè ont une fécondité élevée. Avec les niveaux actuels, une femme donnera naissance en moyenne à 6,8 enfants durant sa vie féconde. L'une des caractéristiques de cette fécondité est sa précocité. En effet, plus d'une femme sur deux donne naissance à son premier enfant avant l'âge de 20 ans. Par ailleurs, les niveaux de fécondité présentent de fortes variations selon le milieu de résidence et le niveau d’instruction. Les femmes du milieu rural (7,3 enfants par femme) donnent naissance en moyenne à 3 enfants de plus que celles du milieu urbain (4,1 enfants par femme). De même, les femmes sans instruction ont en moyenne 4 enfants de plus que celles de niveau secondaire ou plus: 7,1 enfants par femme contre 2,9. Au cours des dernières années, la fécondité semble avoir amorcé une réelle baisse en milieu urbain : l’indice synthétique de fécondité (ISF) ou nombre moyen d’enfants par femme est passé de 5 en 1993 à 4,1 en 1998-99. L'augmentation de la prévalence contraceptive au cours de cette période est peut-être l'un des xxii principaux facteurs ayant contribué à cette baisse : la prévalence contraceptive moderne en ville est passée de 17 % en 1993 à 29 % en 1998-99). Au Burkina Faso, moins de 2 % seulement des femmes actuellement en union et âgées de 35-49 ans (âges auxquels l’arrivée d’un premier enfant est peu probable) n’ont jamais eu d’enfants et peuvent être considérées comme stériles. Bien que de plus en plus de femmes connaissent des méthodes contraceptives (78 % en 1998-99 contre 66 % en 1993), et en particulier les méthodes modernes (76 % en 1998-99 contre 62 % en 1993), peu de femmes les utilisent au Burkina Faso. En effet, la prévalence contraceptive est seulement de 12 %, pour toutes méthodes conf ondues, et 6 % pour les méthodes modernes. Parmi les femmes en union, la proportion des utilisatrices a nettement augmenté ces dernières années, passant de 8 % en 1993 à 12 % en 1998-99 pour l’ensemble des méthodes. Concernant les seules méthodes modernes, les variations sont très faibles au cours de la période (4 % en 1993 et 5 % en 1998-99). En ce qui concerne les hommes, les niveaux de c onnaissance (93 %) et d’utilisation (32 %) sont nettement plus élevés que ceux des femmes. S’agissant des méthodes modernes, l’utilisation actuelle de la contraception par les hommes en union est plus du double (13 %) de celles des femmes en union. Quel que soit le sexe, la connaissance et l’utilisation de la contraception sont plus importantes en milieu urbain qu’en milieu rural, pour les instruits que les sans instruction. Au Burkina Faso, les hommes et les femmes restent encore attachés à une descendance nombreuse puisque pour les femmes, le nombre idéal d'enfants est en moyenne de 5,7; il est de 7,0 enfants pour les hommes. Le désir d'enfants est la raison principale avancée par les hommes et les femmes pour ne pas avoir l’intention d’utiliser la contraception dans l'avenir : plus de 2 femmes sur 5 en union et non utilisatrices (45 %, contre 44 % d'hommes) n'ont pas l'intention d'utiliser la contraception dans l'avenir. Les résultats de l'enquête montrent que 26 % des femmes en union ont des besoins non-satisfaits en matière de planification familiale, soit pour la limitation (7 %), soit pour l’espacement (19 %) des naissances. La satisfaction de cette demande pourrait entraîner une augmentation de la prévalence contraceptive qui pourrait atteindre 38 %. À l’heure actuelle, 32 % de cette demande potentielle totale se trouve satisfaite chez les femmes en union au Burkina Faso. Au cours des cinq années ayant précédé l'enquête, pour près de deux naissances sur cinq (39 %), la mère n’a fait aucune consultation prénatale pendant la grossesse. Cette proportion n’a pratiquement pas changé depuis 1993 (40 %). Par ailleurs, 45 % des naissances n’ont pas été protégées contre le tétanos néonatal. Environ un quart des enfants de 12-23 mois (29 %) ont reçu toutes les vaccinations du Programme Élargi de Vaccination (PEV) (sans la fièvre jaune). À l'inverse, un peu plus d’un enfant sur dix (12 %) n'a reçu aucun de ces vaccins. En ce qui concerne le BCG, 72 % des enfants de 12-23 mois ont été vaccinés, 46 % ont été vaccinés contre la rougeole, 41 % ont reçu les trois doses de DTCoq et 42 % ont été protégés contre la polio. De plus, 36 % des enfants de 12-23 mois ont été vaccinés contre la fièvre jaune. Le niveau d’instruction de la mère joue un rôle important dans le niveau de couverture vaccinale des enfants : seulement 26 % des enfants dont la mère n’a aucun niveau d’instruction sont complètement vaccinés, contre 60 % de ceux dont la mère a un niveau d’instruction primaire et 63 % de ceux dont la mère a un niveau secondaire ou plus. Au cours des deux semaines ayant précédé l’enquête, un enfant de moins de cinq ans sur cinq (20 %) a eu, au moins, un épisode diarrhéique. Parmi ces enfants, un sur cinq présentait un symptôme de dysenterie. C’est chez les enfants de 6 à 23 mois que la prévalence de la diarrhée est la plus importante : à cet âge, plus d’un quart des enfants ont eu, au moins, un épisode diarrhéique durant les deux semaines ayant précédé xxiii l’enquête. Parmi les enfants ayant eu la diarrhée, plus de la moitié (53 %) n’a bénéficié ni d’une Thérapie de Réhydratation par voie Orale (TRO), ni d’un supplément de liquides pendant la maladie. Par ailleurs, dans seulement moins d’un cas sur cinq (19 %) les enfants malades ont été conduits en consultation dans un établissement sanitaire ou auprès de personnel médical. Environ un enfant de moins de cinq ans sur sept (14 %) a souffert de toux et de respiration courte et rapide pendant les deux semaines précédant l'enquête. Les enfants du milieu rural (14 %) ainsi que ceux des régions Nord (16 %) et Est (14 %) sont légèrement plus touchés que les autres. Parmi ces enfants malades, environ un sur cinq (22 %) a été conduit en consultation dans une formation sanitaire ou auprès de personnel médical. En outre, plus d’un enfant sur trois (36 %) a eu de la fièvre au cours des deux semaines précédant l’enquête. La quasi-totalité des enfants nés durant les cinq années ayant précédé l'enquête (99 %) ont été allaités. En moyenne, et quelles que soient les caractéristiques de la mère, les enfants sont allaités pendant environ 27,7 mois. Cependant, on constate que plus de la moitié des enfants (52 %) ne sont pas allaités durant leur premier jour d’existence. Seulement 5 % des enfants de moins de 4 mois sont exclusivement allaités. Dès le premier mois, 29 % des enfants reçoivent de l’eau en plus du lait maternel, et 65 % reçoivent d’autres liquides et des aliments alors que, selon les recommandations de l'OMS, les enfants ne devraient recevoir rien d’autre que le lait maternel jusqu’à 4-6 mois. Cette pratique peut affecter leur état nutritionnel et augmenter leur risque de contracter des maladies infectieuses. Plus du tiers des enfants de moins de cinq ans (37 %) souffrent de malnutrition chronique et 17 % présentent un retard de croissance sévère. Cet état de malnutrition s’aggrave rapidement avec l'âge : environ plus d’un enfant sur cinq est atteint à partir de l’âge de trois ans. Au total, 13 % souffrent de malnutrition aiguë, ou sont émaciés, c'est-à-dire qu’ils sont trop maigres par rapport à leur taille; parmi eux, 3 % souffrent de malnutrition aiguë sévère. Cette situation nutritionnelle des enfants, déjà très préoccupante au niveau national, est encore plus alarmante au niveau de certaines sous-populations, particulièrement parmi celles du milieu rural. Conséquence d’une situation sanitaire déficiente et d’un mauvais état nutritionnel, la mortalité des enfants au Burkina Faso est relativement élevée. Sur 1 000 enfants qui naissent, 105 décèdent avant leur premier anniversaire et sur 1 000 qui atteignent 1 an, 127 décèdent avant l’âge de 5 ans. On observe des écarts de niveau de mortalité très importants selon le milieu de résidence : la mortalité infantile varie de 67 ‰ dans le milieu urbain à 113 ‰ en milieu rural. Selon la région, il varie d’un minimum de 70 ‰ à Ouagadougou à un maximum de 119 ‰ dans la région du Centre/Sud. Le niveau d’instruction de la mère influence sensiblement la mortalité des enfants : les enfants dont la mère est sans instruction courent un risque de décéder avant un an de 110 ‰ contre 79 ‰ pour ceux dont la mère a un niveau d’instruction secondaire ou plus. La structure par âge de la mortalité des enfants, pour les cinq dernières années avant l’enquête, se caractérise par une surmortalité aux âges post-néonatals et juvéniles. Le risque de mortalité néonatale (durant le premier mois) est inférieur à celui de la tranche d’âges de 1 à 11 mois (65 ‰ contre 41 ‰). De même, la mortalité infantile (105 ‰) est inférieure à la mortalité juvénile (127 ‰). Le niveau d’instruction de la mère, son comportement procréateur lié à l’espacement des naissances, à l’âge à la procréation et au nombre d’accouchements, déterminent encore plus les risques de mortalité des enfants quelles que soient, par ailleurs, les autres conditions sociales. Ainsi le risque de mourir avant l’âge de 5 ans est 2,3 fois plus élevé pour un enfant dont la mère n’a aucun niveau d’instruction que celui dont la mère a atteint au moins le niveau secondaire. De même, les enfants issus de mère âgée de moins de 20 ans courent un plus grand risque de décéder avant leur premier anniversaire : 142 ‰ contre 105 ‰ pour l’ensemble. xxiv La mortalité maternelle est élevée au Burkina. Pour la période 1994- 1998, le taux de mortalité maternelle est estimé à 484 décès pour 100 000 naissances vivantes. Environ la moitié des femmes (52 %) et près de 9 hommes sur 10 (88 %) ont entendu parler des Maladies Sexuellement Transmissibles (MST). La grande majorité des Burkinabè (96 % des hommes et 87 % des femmes) ont entendu parler du sida. Cependant, parmi ceux qui c onnaissent le sida, 9 % des femmes et 5 % des hommes pensent que rien ne peut être fait pour éviter de contracter cette maladie. De plus, 30 % des femmes et 16 % des hommes ne connaissent aucun moyen pour éviter le sida. Au Burkina Faso, plus du tiers des femmes (36 %) et 22 % des hommes qui connaissent le sida pensent ne courir aucun risque de le contracter. À l’opposé, 9 % des femmes et 7 % des hommes estiment que leurs risques de contracter le sida sont importants. Par ailleurs, 47 % des femmes et 22 % des hommes ont déclaré ne pas avoir modifié leur comportement sexuel depuis qu’ils ont entendu parler du sida. Bien que la quasi-totalité des hommes et les trois quarts des femmes connaissent le condom, 37 % des hommes et seulement 10 % des femmes ont déclaré en avoir déjà utilisé pour éviter de contracter une MST/sida. L’excision est une pratique très fréquente au plan national : près des trois quarts des femmes de 15- 49 ans (72 %) sont excisées. Cette pratique est particulièrement fréquente chez les femmes de religion musulmane (78 %), et chez celles résidant dans les régions Ouest (86 %) et Nord (81 %). De plus, parmi les femmes enquêtées, 25 % avaient déjà fait exciser leur fille aînée mais 22 % ont déclaré, par contre, qu’elles n’avaient pas l’intention de la faire exciser. Parmi les femmes qui connaissent l’excision, près des deux tiers (65 %) ont déclaré qu’elles étaient favorables à l’abandon de cette pratique. Parmi les hommes, cette proportion est de 69 %. Les complications médicales causées par l’excision ainsi que l’interdiction par la loi constituent les deux principales raisons citées par les hommes et les femmes pour justifier leur opinion en faveur de l’abandon de cette pratique. xxvi � � �� � �������� �������� �������� �������� ������������ ��� �� ���� �� ������������ �� ������������� ��� �� ���� �� ������������ �� ������������� ��� �� ���� �� ������������ �� ������������� ��� �� ���� �� ������������ �� ������� ������ ������ ������ �������� ���� ���� ����������� � ��� ��� ���� �������������� � ��� ��� ���� �������������� � ��� ��� ���� �������������� � ��� ��� ���� ���� � � �����������G46 �������G46 ���G46�������G46���G46�������������������������� ������������ � � ����������������� ��� ���� ������������������������������� ������� �����!!"#!!$����������������G46�����������%�������������&�G46� ���G46 ���������&�� ���������������������������������&�G46������� G46���������G46 ������������������'�&���� ������ ��������(� � ���������������� �������� � �� ������� �������� � �� ������� �������� � �� ������� �������� � �� ������� � � �(�(��(�(��(�(��(�(����� ������� ���� ���� ����������� ���� ���� ����������� ���� ���� ����������� ���� ���� ����� � ��������������) �G46������*��������G46'�������+,%������-G46G46��������$��������������� ����������.����G46��&�� G46 �&��������������%�G46������/01�/22����(�3���+����������������!�/2+�����4��������������� ����������� ���������/�52+� �������4�52+����� �������� ����(�3��������������%� ���6�����&�G46�������.��7����8�������� ���������+ ����$����*��������+���$� ����9����+3& ���$����: ���$����; � �������������������(�� � -����� �� �$����G46�������������.����������������/22�������� �����,)��<�����9�����3& ��� $���!"2������� � ������;�����: ��� ������!02�������� ������= ����; � (� � 3��%�����������������.���� ��������&�G46����G46�������� ��G46�������.���� ������������������G46$���������������� ���&� �������� ������� .�����&�����������522�������� �������/22����������(����������&� �����������%��)������ �������������������+�����)��$�G46��������%����G46���� ���������������� ��)���������������������������G46 ��������� �+������������ ���������� ������ ��(�=����.��G46 ���>������G46.G46���������G46 ������$���������G46�����$���������� ��(� � �(�(/�(�(/�(�(/�(�(/���� -��������� ��� ����G46 -��������� ��� ����G46 -��������� ��� ����G46 -��������� ��� ����G46 ####������������&�������������&�������������&�������������&�� � =�� �������� ��� � ���� ��)��&���� ��� G46��G46 ��G46����� ��� ������������&��� 7� ��� G46 ����� 14� �� &��G46��$� 542� ������������$�55�G46 ��������������������G46�G46�������������"�222�&�������(� � =����.�$����6������� ��������� �����������������G46���� �$������������������������ G46��������� G46�������� ��������!!�(�3������������������������������������%%��������&�����(�������������������������������)�G46�������7� � �� ����,����)����*��� �����G46 �� ���������2��������?� �� ����� ��)����������������������G46 �� ��������&�� ��522����)���(� � =����.��������� ��$���� ����$���������������������� (������#G46�������&������ ���%�G46�����������6����������� �� )�6��������������� �& ������)��G46��������������������(� � �(�(5�(�(5�(�(5�(�(5���� @ ������������ ������ �@ ������������ ������ �@ ������������ ������ �@ ������������ ������ �� � 3��������������������������������� ������ ��G46 ����������������6�����G46 ������+�������� �(�8�������� �� < ���� ����� ���� ��.�� ��� ��&�� �������� ��� G46� �����G46�� ������� ��� ��� � ������ �� %�G46�� �� ��� �������� �� & ���� ��� ��������� �� ��� ��&���� ��� &��� ���� � ������ ��� ���� ��� G46G46������(� � �G46����� �+�������� �� ���� � ������ ��� ��� �����%�G46�� �����������)�� ����% ����������$��������������� ���� ��G46����������%%����������G46 �������� ���������� ����G46 �%����G46����%��G46���������� ���������������� ������ ������������ ��&�������� ������������ ������ ��������� <�����!!�(� � � /� � ������� ������������ ������ ����� ���������G46 ��������� ������ ���� �����$��G46 � ����������� G46�����(� ��������% �����������G46�������� �)����������G46�������� �����������7� � �� ���� ������ �����������������% ��������������������������������������������&�� �������?� � �� ��������&������������G46 ������� �&������G46��������%�A ����)���������� ���)������������������������ %������?� � �� ��������&������������G46 ������ ����� ������+���G46��� ��������+��% ����� �� )<�G46��&���������6������ � ������ ����������+������� ����G46 ����G46����&��$���G46(� � =��� )<�G46��%��������������G46������ �������������������$�������������$���7� � �� G46 ����)���� �� �+����� ���� �� ��� ��� ������ ��� ��� � ������ �� ��� �����G46������ ��� ������ ��� ��� ���� ��G46�� �?� � �� ����� ��������G46 ��������G46������� ������ �$������������&�� ������������)��?� � �� &�� ��������������G46����� ��������%���������������G46��&������������6������� ������ �(� � �(�(1�(�(1�(�(1�(�(1���� ������� ��� G46� ������� ��� G46� ������� ��� G46� ������� ��� G46� ####�G46 � ������G46 � ������G46 � ������G46 � ������ � B��+����������� �)�������.���%��G46����$��������������� �����G46 �%� �����������&�� ���������G46 � ������ ��%%�G46�����������������������G46������(�,&�G46����@*������ �)����������!!0����5�2�CD�$��������G46������������������.�� ����� �����&��G46��(�����!!1$�11$4�E�������� ������ ��&�&����������� ���������������� �����)� ���������&����� ���������1��2!!����,�����������������������3*��$��!!F (�������������� ��������&�����������&�G46��G46G466����%%�G46���� ���� ���&�G46��� � G46����� ��� )���$� G46 9����$� ����� �)������$� �)����� ���G46����$� ������� ��%������� ��� ��� %����� ��� ���������� �(� � =+�G46 � ������������������ ������������������������+����G46�����������+���&�������� G46G46����������������� ��� �������������� ������ ���G46��&�����G46 ����)�������� ���50$/�E����@3�������.������!!"��@*D�$��!!" (� � ��������� ����������+���G46��� �$��������������G46 �������� ������+��� �)������� �������������%�������������� ���������%��)����������� ��#���� �(�=�����������������G46 �������� ������������������G46 �������� �����1�E�� ����+������ �G46 �������!!0#!"������&��������+�����)��������.�(������������������%��)���G46 �G�����%�������55�E �����G46 �G����� ���A ����1"�E ����@H8��,$��!!! (�I��������+��� �)������� �������������$�� ����&������������+ ���������!�E(�=�� ���������$����� ������ �����&�� ��5�% ����������� �)���������������%�������/!�E�G46 �����!�E ��@*D�$� �(� G46��( (� � =��������� �����������������.������G46���G46�����������������&�������� �����������&�(�=��������������� &�� ���� �����G46������������������������ ������ ���������+ �)����� ������!!F�� ��������������)�������� ������������������� �4$/��$������������� ����������%�����������+ ���������20��(�������������� ������������������������������%��)��� G46 �&��������������������&�G46G46�����(�����!!0$� ��G46 ���������&�� ���������G46���� ���/!�222� �)������$���������# %������ ���/"�422�%���������J�������� G46�������������%�������� ���"�422� �)������(��������� ��� ������������� ��#���� �������� �����-8�����G46 �������� ������� ��#���� �� ������%��G46�������2�222� �)���������������G46��$�4� 222�������%������� ������#%���� (�B�G46���������������� �������������$�&��������������%%���������%%����G46�$����� ��# ��������������������������������� ��������%������G46����������������(� � �(�(4�(�(4�(�(4�(�(4���� ������� ����� ���� ����������� ����� ���� ����������� ����� ���� ����������� ����� ���� ����� � ,&����������������!!"#!!$������������!F2$��������������� ������������� �����G46�����������K:@�����!04$� � � 5� K:@�����!"4�������K:@L�����!!F ���������������������������&����������� �����7������������ ���� ��������� � ������ ��� �!F2#F�$� �������� � ��� G46���������� ��� �!0F$� �������� ��� ���� ����� ��� �!!�� ��� �������� ��� ���� ���������������������!!5(����� ������ ��� ������������ )��������������G46���������� ���� ��������� )��������%%�������������(� � ��� �����K�G46���������:�������������@ ������ ���������+L�)����� ���K:@L �����!!F$��������������� � G46 ��������2�5�/�F2!� �)��������&�G46�������������� .��������5"� �)�������������(�=����������G46� �����G46��������� � .�����������+ ��������/$1�E(�B�G46���.� ��$����� ������ ��� �)��������/!����(�� � =�������)�������� ��������G46 ���>������)������������������������F2$������������5/������4$/�������!!F(� 3����������������������������� ����������%�������������������������"/�������!F2#F�����20�������!!F(�@������� G46�������$���������)����������������������&������42�������!F2#F�����1F�������!!F ����)������(� (� � =������������� ������������� �< ���������.������������ �(�,��G46 �������������� ����!""#!/$���&�� �� F2/�222����� ����� �������� �G46 ������������������ ����������� ������ ���/05�222�������������5/!�222��������(� �����G46 �������� �6����������������������&�G46�����9�����3& �����42"�222������G46������ ��K�8D,-$��!!" (� � � � ��������� ��� �� G46���������������� �������������� ������������������������������������������������������������������������������������������������������ �� G46������� �������� ����� ��� � ����� ���!� ����� ������������������������������������������������������������������������������������������������������� "������ ���������� #�!������ � � ��!��$�! G46 � ����#��� � ��������� � � �� ���!�$����� ���%�������������� ���&����������'�� � � � #� � � � � � # ($� #!� #�(� � � �� G46��)*����� �������+�G46��� ��� ��&��,���������,����'� �($ � � �(� � � �($ � � �(! � � �(�� �(� � � ���%��������������� ���&����������'� !$ � � $# � � ��( � � ��(# � � �� � ($ � � ���%���������� ��� �,��� ���&����������'� ��$ � � ��� � � �!# � � ��#(� � � �!(� � � ��� � � � -������G46�����. ��/������ ����G46��&���������'� !� � � #$($ � � #�( � � $($ � � �� !(� � � ������������������������������������������������������������������������������������������������������� � �0���������� ����� � �0��������1������� G46 �"������ �����G46������������ � �������2�-���3���0�������� �������������������4�����5�����& 6)0(�����'� ����2�-���3��������G46��� �� ���& 6)0(�����'� ��� 2�7�G46���������8�������������"������ ��2�9���*�������������������, � � ,��& 6)0(�����'� ����2�9���*���������������������:-���3���0�������� ������������& 6)0(����!'� ���!2�-���3���0�������� ����������)��������;��< ���+����& 6)0=>�G46��(����#'� ����2�7�G46���������8�������������"������ ����������:4�� ��� ���& 6)0(�$���'� � � 1� ���������������� ���������� �� ������������ �� ������������ �� ������������ �� ������ ����� ���������� �� � ��� � ���� ����� ���������� �� � ��� � ���� ����� ���������� �� � ��� � ���� ����� ���������� �� � ��� � �������� ������� ����� �������� ����� �������� ����� �������� ����� ����� ���� �(/(��(/(��(/(��(/(����� ��������������� �������� )<�G46��%������+���������������������� �������� )<�G46��%������+���������������������� �������� )<�G46��%������+���������������������� �������� )<�G46��%������+�������� � =�������6�������������� ���� ������������������������������� �����!!"#�!!!�������#33 ������� ���������������3��������*��� ���������������������������������� ���� ����3*�� $����8�����6��������MG46 � ����������� �����G46��$��&�G46�����������G46����G46 ���������8�G46� �3�������� ����3�G46(�=���� <�����)���%�G46��������������%����G46������� ��,���G46������M����#D����� ��������&�� ��������3�������� �����D�,3� $����� �������*��� ���D������ ������ @ ������ ����*D,@ �����������������8 ������������&�������@� <���@ ������ �����=�����G46 ��������������@@=� (�=�� G46 ���G46�������� ������������������������������ ���������!�* &��)����!!"����0�������!!!(� � ����������������������������G46���������� ���������������� �������������������� ���� ������������ ���������� ���� �G46�����L���� ����&�.��#��L� (�� �% ������������� ���������������� ����������������� ��� ���� �����������������$��������#33�&�������� )<�G46��%�����&�����7� � �� ��G46������������� ���������+�G46 ��������� ����$����������������������G46������������� ���������������� G46��G46����� G46�������� ����� ��� ���� �����$� ��� �����G46������ ���� �������� %�G46 ������ ��� ���� �������� � ����������%��� #<�&�����?� � �� ����.���� ���� %�G46���������������������� ������&�������� ���� ������G46������ ��� %�G46 ������������ ��� � ����������%����������<�&�����?� � �� �����������������+��������� ��������G46 ����G46���� ��������� ������ ����������������������G46����� G46���������G46���G46������������� G46� #�G46 � ������?� � �� ��������������&���������)�� ����� �������%������������6������G46 ����G46���� ������������������&����� ������%�G46 ������� ���������?� � �� ��G46������������� ���������G46������������������%���������7�&�G46G46����� ��$����&����G46������������������� ��� ����� ��$� ��� ��� %�6&��� ��� ��� ��� � ��$� &������� ����������� ��� ��������G46�� �� �+�G46G46 �G46 �����$� ��������������������?� � �� ������������G46 ��������G46������������������������ ������������%������&��#�#&���������������� �����������������������)��������������?� � �� ������������G46 ��������G46��$������������������������������������ ������������%������&��#�#&������ ����G46��� �?� � �� ���������+������������ �����������%��������� �������G46��������������������6����������)��������� ������������ �������������������$���?� � �� % �����$���%��$��������� ���)����������������������������� ������������ ������ ������������� ��� ������ ���������)�����G46�����������������%�G46 �����$����� �������$���������%�G46��� ��%������������ ��������(������������ ������� ������������� ����������� ����&�������+����G46������������G46��&����� ������������ ��������%�������� �&������������������ ����+����� ���� ��������������������)���#����� ������� ������ �(� � � 4� ��%��$��+�����#33����������������������� ���������������� ���$���������������% �����������+����)������� � �������������)���������&����� �������������� �����������������G46 ��G46 ����������+������������������ )�6������� � ������ �������������(� � �(/(/�(/(/�(/(/�(/(/���� @��� ��������G46���������������G46��&���������@��� ��������G46���������������G46��&���������@��� ��������G46���������������G46��&���������@��� ��������G46���������������G46��&���������������������������������####33333333� � @ ����������������) ���� ��������� ����� ���������$����G46 ����� ��G46 ����������������������G46��� ��� ��� ���� ���)������ ���������G46�����*��� ���� ��� ���������G46�����;�G46 �����(� 3��� �&������ ��� G46 ����� ��� �����&��� �� ���������������������$�.�G46 �������������&������% ���������(� � @�����������$�����G46�����������3*��$�����G46 �������������� ����������������� ����� �������������������� �� ������������ �����$����G46 �G46���� ������������ �������$����% ����� ��������� ��������������$������������������ ������.�������� �����(�����G46 �������������� ����������3��������*��� ������,�� �)������� ���3*, � �������������� �����G46�� ������������ ��������������� ����������������.��7�� ��$��� �������%��%����(� � =��� �G46��&����� ��� G46 ���G46��� ��� � ��� ��� ������ ��� 5� ������� ����G46������� 7� ��� ��� �)������� ���� G ���� �����������G46 ������ �����$�������#����������������������G46�����(�@ ���G46 �G46�������G46���������$�����% ����� �������� ������������������ �������G46������(� � @ ������� ������ ������G46��� ���� ������������ �)�����������G ��������G46�� ������� ������������$��2� ������� ���������G46�������%������% �����4��������$����� ����������&��������/�G46 �%����������(��������������� ������� �������������������������������&�G46������3*��(� � �������4�< ���$�0���������G46��$����6���& ������&������% ����� ���������������$� �����������������&������� ������������������������ ��(�;� ���G ��������������� �������G ����������G46 ������ ������G46����� �������&������������� G46��G46����� 7��������G46��������� ���&��������-����� �� ����� ���&�������������)�$�� ��� ������ ���G46�������(������� ����6�����������$�������������� ��������������������%����������.��������� )�6����7������ )�6�����������G46�� ����� ����������� ������������� )�6������% ������� �����G46��������������� ��$�� ���������������� ������������������$� ����G46��� ������������(� � @ ��� ���� ���&���� ��� ���������� ����G46�����$� ���� G46������������ ����������G46��� ��� ������G����� ��� G46 �%�� ��������� ��������������G46�� ����(�3��� ������&������% ����� ������������ ���������������������������������$����� ����G46�� ����������������������"�G46 �%����������$�"�G46 ���9������$�5/���������G46������/�����������&���%�G46��� ��������� )�����������������������������������������������(� � =��% ����� �������������5����������G46 ��������$�����������$����������� ����� � �������G46 �G46����������� ��G46 ������������������������������% ����� �����$�������������$������������G46�G46������������������������������������ ������ �������(�=��% ����� �������������������%���A������$�������������$�����G46 ���������� �������� �������� � ��$��� �������%��%�������������G46 �������������� ����������3*,(���� ����$���%%������������� ��������� ��G46������� �������G46�� �������������������������������� $�����������*��� �������*������ ����** $����� �����*��� ������� =�����G46 ���������������*=� �������� �����*��� �������=�����G46 ��������@���������������G46��� ����*=@� �� ��� �����&����������������% ����� �$�� ���� �����������������G46�����������������������% ����� ������������������� %�������$��������������������������%������$����������������G46��� �(�,��6��G46�����% ����� ��� � �����$�����% ����� ������ �������������������� �������������G46���������������8�������������3�%���������83 ���-����� �� ���%����������� ��������G46��� ��������� ���������� ��� ������ ���� �������� ��� � � ���������$� � ��� ��� �����&��� �� ��� ����� ������� ������������������*��� �������*������ �(� � =�����&�������G46 ���G46���������������������!�� &��)����!!"����0�������!!!�����"��������(�� ������������ ������G46 �� ���������G46 �%���������$�������G46 ���9�����$�������������������G46�����������G46 ��%%���(�=��G46 �%���������� ����������������G46 ����������������������&������������6������ ����(� ; ���������� �������G46�����������%%��������� ������&����������������G46����������������G46������� ������� ��%%�������� ������ ������G46 ���G46��������������������3*��������������!!5$�K:@L�����!!F$���G46( (�=����������� � � F� ���� ���������������#33���������������G46 �������������� ����������������� ���������� �&�����,�������(� � �(/(5�(/(5�(/(5�(/(5���� I����� �������I����� �������I����� �������I����� �������� � ��������G46���������+�����#33$��� ����.������������� �����������%%������� ����������������7� � �� ��������� �������������?� �� ��������� �����������&������%����?� �� ��������� �����������&������ ���(� � =��������� ����������������������&������� ����������������������������� �������� �6���� ���������.���� ���&����G46��G46 ����G46����&��%��)�������� ��������L�(� � =�������� ����������������������+������������� ����������)���������������&�G46�G46������������������ G46���G46������������ 7� � �$� ����� ��� �������� �&�G46� ��� G46 �%� ���������$� ����$� J��$� ������� �� ��� �������G46�$� ��&���� �+������G46�� �$���G46(�3��G46 �����������������������% ����� ���������&�������G46 ����� ������&������������(������������ G46���G46���G46�����������$�G46�������� �������G46 �� ����������������G46 �&�������� ����+������%�G46��� �����������$������� ������������ �+�����&��N����������������G46��G46����� ��� ��������G46 �&������������������� (�=������G46����� )<�G46��%���� ������ ���������������������% ������������% ����� ��������������������������������� ������ ��������%����G46�� � ������G46��G46��������������� ���� �������� �������$�%�G46 ����� $�����+������%��������%������������� ����������)���� � �������������&��N�������&�����������(� � =�������� �����������&������%�����G46 ������������������G46���������� ���������� �������)J�������� ��������� G46 ���G46�������������#33(�3�������������������� ���������%�����������)��������������������G46�� ����(�3������������G46������ J���������4#1!�����������������������&�����������.���������������������G46�������+�����&��N���������������(���� �� ������ �����������G46 �&�������������������G46�������������� �������������$����G46 ������� �G����G46�� ������� ���������������<�������&�����7� � ����G46������������� G46� ����G46������������� G46� ����G46������������� G46� ����G46������������� G46� ####��� ���� ����������+���������7���� ���� ����������+���������7���� ���� ����������+���������7���� ���� ����������+���������7�G46�������G46�� ��� ���$�������������$�������J������ ������������������G46�$�����G46 �������� �$������ �)������� �$�������� ������$����� ���������������� �?� � K��� ��G46�� ��7�K��� ��G46�� ��7�K��� ��G46�� ��7�K��� ��G46�� ��7�G46������������������������������������)��������������G46���&�&������������%�������� ����� ����$�������������������G46�$�����������������&�������&��� ����G46��� �������������������������G46�(���� ����$����������������G46 ���G46����������% ����� ������������������� ����������� ��������������������� ������������G46������� ������$����G46 ��������G46�������������G46 �������� ������������������G46 ��������G46����� ������� ���%�G46 ������������G46.G46������������?� � � ����G46���� ��7� ����G46���� ��7� ����G46���� ��7� ����G46���� ��7�G46��� �����������������G46��������������% ����� ����������G46 ��������G46�$������������ �� �����������G46�������������G46 ����G46���� �$������ ��G46��������� &��� ��������������G46G466����G46���� ��G46��(������ ������������������� )������������% ����� ���������������� ������������� ��� �����G46 ����G46���� ������� ���&����?� ����������������������������������������������������������� ���������������� � ���� ����� �� ��� ���������� ��� ��� ����� �� ������� � � 0� :� ����������������������$�&�G46G46����� �����������7:� ����������������������$�&�G46G46����� �����������7:� ����������������������$�&�G46G46����� �����������7:� ����������������������$�&�G46G46����� �����������7����������������������������������������������%��������� ���G46 ��������4������6��������������G46�������������������%����������������<��&�����!!5 ?� � 8������� 78������� 78������� 78������� 7������G46�������G46�� �$����������� ���� ���G46 ���G46�������������������� ���������%�����$���� G46 �)����� ���&�G46����G46 �< ����� �������������������� ��������G46��&�������������������%����?� � @��%����G46����������6������%�G46 ������7�@��%����G46����������6������%�G46 ������7�@��%����G46����������6������%�G46 ������7�@��%����G46����������6������%�G46 ������7�G46�������G46�� ����G46�������������% ����� ��������������������%����� ��������������������������&��������%���������������������G46��?� � ����G46���������������G46 �< ��������G46��&������ %���� �������������%�����7����G46���������������G46 �< ��������G46��&������ %���� �������������%�����7����G46���������������G46 �< ��������G46��&������ %���� �������������%�����7����G46���������������G46 �< ��������G46��&������ %���� �������������%�����7����G46�������G46�� ��G46 �� �������� ������ ���G46 ���G46���������G46���G46������������� G46� #�� %���� �����������G46 �< ��������%������������ �� ������G46��&�����G46 � ���������� ���������%�����?� � ����� ��� �������8���������������������;���������)���� �8�; � 7����� ��� �������8���������������������;���������)���� �8�; � 7����� ��� �������8���������������������;���������)���� �8�; � 7����� ��� �������8���������������������;���������)���� �8�; � 7�G46����� ��G46�� ��&������ )���������� ��% ����� �����������8�;�������������&�G46�����G46G46���������G46�������������G46 ��������G46���������$����� � ����������������� �$������ .����������&����$������ ��G46������%����������%������� �����G46�& ������� ��% ����� �����G46����<��������������������&��#�#&����������������������?� � ��G46��� �� 7��G46��� �� 7��G46��� �� 7��G46��� �� 7� G46����� ��G46�� �� ��G46������� ���� ��% ����� ��� ��� ��<��� ��� ��� ��������� ��� ����G46��� �� ��� ��� �� ���� �������������������������&�����������������G46 �&�����������G46�������������?� � 8 �������������������78 �������������������78 �������������������78 �������������������7���������G46�� ��&�������������������������������������������J�������������������&��� ���� %�6���� ��� �'���� ���� %������ ���������(� @ ��� ���� �'���� ��G46�����$� ���� ������ ��� �������������������������������������������������G466������������� ����&�G46�������������?� � ;���������� �����������%��������� �;���������� �����������%��������� �;���������� �����������%��������� �;���������� �����������%��������� �������G46��������������������6�� �7�������G46��������������������6�� �7�������G46��������������������6�� �7�������G46��������������������6�� �7������������6�����G46�� ��������� �����G46����������������������� � � ���������������6������������������������G46�����������������%����� ���� �������4����(� � =�� ������ ������� ����&������ ���� ���� ����������� �� � ��� ���� ����� �����)���� ����� ���������� �G46 ������ ������/��G46%(�� �����������G46 ������ ���������G46 �&�������������G46 ������ � (�3��������������������������4#4!����� �������&����������.���������������������G46����������������������������������������������(� � =�������� �����������&������ ���������������G46�������� �)������������ ���� ���������%�����(�3�� G46 ��������������G46�� ��� 7�G46���G46������������� G46� #��� ���� ����������+�������$����� ��G46�� �$�G46 ����G46���� �$� �������$����%����G46����������6������%�G46 �����$������������������������������������������������)���$���� ���� ������ ����������������������������G46��� �(� � �(/(1�(/(1�(/(1�(/(1���� MG46 ������ ���������G46 �&�����������MG46 ������ ���������G46 �&�����������MG46 ������ ���������G46 �&�����������MG46 ������ ���������G46 �&����������������G46 ������ ��G46 ������ ��G46 ������ ��G46 ������ ����� � =+�G46 ������ ��G46�)�������+�����#33��������F�222�%���������J�������� G46�������4#1!���� (�=��G46 ������ ������ ������%��$�� ���������������������%������&�������� ������������&��������������������������G46��(�3������)����������� � ������������������������%����������������(�,���������������$�/�2���������G46 ���������������������������������� � �����$� �����������G46�� ���������������������� ����������������������������� ���������O ���������� �)��������O� � ���K�G46���������:������� ��� ���@ ������ �� ��� ��� ��L�)����� �� �K:@L ���� �!!F(�,�������6��������$� ���� �������� ������������������������������������������������� �)���������G46 �����������(�; ���������%����������4� �� 1!� ���� ��� G46����������� ��� ���� ���������(� =��G46 ������ �� ���� ����� �� ���� )����� �� ������� ����� � ��# �G46 ������ ����������������������������/ (� ����������������������������������������������������������� ��������� ������ �������G46�� ���� ��� ���� �� �������� � ��� ��� ������ ������ ���� ����� G46���� ��� �� ���������� � ��� ���� � ��� ������ � ���� ����� ����� �� ������� ������������� ���������� � � �!" ����������������� �#� G46��� �� � ������ ��G46��� ���� �������� ���� �� ����$�� ��� ���� �� ���� ����������� ���������� ��� ���#��%�������G46� ���� �� ��G46��� �� ��&����� �� ��������'G46 �� ���������&�� ��� ������� ���� ���� (��� ���G46� ������ � ���� ���������"$)����*++,�� � � "� � ; ���������������������G46�� ������ ������������������������G46 ��������������#33$����� �)�������������� ����G46�� ����������G46 ������������&�����������2���12(�,��; ����4�55��������� �����������G46�� ������ ���1�"0�� ��� ����������%�������� �����������������(�����G46���1�"0���������$�1�"�/� ���������������������&�G46���G46G466�$�� ������ ����������� �������!!�E����)������(/ (� � ����� G46��� 1�"�/� �������� ��������$� F�012� %������ �����)���� ��� ���� ������%����� � ��� ���������� ����&�������$� ������ � ��#�G46 ������ �����/�"!"� ����������)����� ��� ���������� ���(�@����� ���� %������ �����)���$�F�114� ������������������&�G46���G46G466�$�� ����������������� �������!F�E(�� �G46����������� ����$�/�F1�� �����������������&�G46���G46G466�$�� ����������������� �������!��E(� � �� ��������� $���� �������G46��.�����������:�G46���� ����� � -,,�G46� ,�� ���� �������(� ���� ,������ ��� ���� ������� ����G46� �����(� ���� , ��� ��� ����3���(�������%���������������������� � ��������� ���G46�(�-0);+� �;��< ���+���� �������� �������������������������������������������������������������� � ������7�� ���G46�� � ����������������������� -���3��� ������������?��� �����������7������������-�������� ��������������������������������������������������������������� �������� ����� ��6�����������������������G46� ������ ��6����������������� ���� , ��� ��6���������������������3���� � ���%������������������������ � �������� �� � ��������� �� ��6���������,�������� � ����� ��6���������,����������3����� � ���%����������������,������ � � ����������������������� �� ��6�����������������������G46� ������� ���������:����3��������� ��6����������������� ���� , ��� ��6���������������������3���� � ���%����������������������������� ���:����3��������� � �������� �� � ��������� �� ��6�������:��������� � ����� ��6�������:�����������3���� � ���%����������������������� � � ��##�� !��� � ��!!� � ��!�$� !� �� #����� � ��$��� !� ##� #���$� � ������������(���������������(���������������(�� � � � � � ��� �� #����� ���#�� � ��� �� #���#� ��## � � ������������!(��������������($������������� (�� � � � ������������$ ��������������#�� $� �$� �������������!� ���� � $�##�� ������������#�� ������ $�#��� � �� �������������(������������������(�����������(�� � � ������������ !��������������# ���� $����� ����������������������������#!� $��#�� � ������������!(��������������#(���������������(�� � � !� �(/(4�(/(4�(/(4�(/(4���� � ���G46�������� ������ ���G46�������� ������ ���G46�������� ������ ���G46�������� ������ � ������� ������������� ���������������6�����1�� ��$�����!�� &��)����!!"����0�������!!!����6������ % ����� ������� ����������������/!�������)������//� G46� )����!!" (�=��� ��������� )���&�����������%��������� % ����� ����������)���������G46 ���G46�������G46��������� ��������� ���������G46��������&��� ������������� ��������� �������� �������(� � @ ���������&���������&��������������$���������� �����������&��� �� ������� ����������������6������(����� ����� ����&������� ���)����������G46��������G46 ����� ���������&�������G46 �����������$����G46 ���9������������������ ���&���$������� ����� ������ )�6�����&�����������G46 ���������� �����������$���� ������&��������������������������� G46 ���G46�������������� ����������������������������G46 �&�����(� � �(/(F�(/(F�(/(F�(/(F���� ���� ����� ������� ��������� ����� ������� ��������� ����� ������� ��������� ����� ������� ������ � =����� ����� ������� ����������������#33�����)�������������������6�������)���������G46 ���G46��(������� � ������������� ����������������������7� � P���%�G46��� ��7P���%�G46��� ��7P���%�G46��� ��7P���%�G46��� ��7����&���%�G46��� ��G46 ���������������G46 ���9������� �����&����������G46 ������ ���������� ������� %�G46 �����������������������G46 ���9���� �������������G46 ����G46������� �����(�������&�������������G46���� �������������������&���%�G46��� ��� �������� ������������ ���)�������������(�������&���%�G46��� ����������� ������� �������������������� ��������G46��������(� � ������H����� ������� ������7�������H����� ������� ������7�������H����� ������� ������7�������H����� ������� ������7��������)������� ������ ��������������������������������� ������ ��� ������������������3*�������������������������������$����G46 ���9����������������&�����(�=������������� ������ ����������G46 ����G46���������������������������6�������)���������G46 ���G46������������� �����&��� <����+����&�����!!!(�=�����������������������&���%�������G46 ����G46��������������� �������������(�@��� ��������$����� �)����������������������������� ������������� �������(�,��6������������������� �����$� �������������� �&6�������� ��� ���� ��������$������ ��� G46��� Q� G46��� ��% ����� ������&�������������� ��������������������������� �����������������������G46��������%����$������������������������������� %����$����������������G46��������%��������J��������G466��������%���� (� � ;�)����� �� 7�;�)����� �� 7�;�)����� �� 7�;�)����� �� 7� ,��6�� ���� �������� ��$� ���� ��� ����� ��������� ��� ���� ��G46 ��%����� ��� ���� ������ ��� &���%�G46��� ������������������������������������ ����) ��������%�G46 �������� ��������%�����%(�=�����&���� �����)����� ���������G46 �&�����������!!!(�=����)����� ������������6���������������������6������8�G46� � 3�������� ����3�G46($������&��� �$�8��.����(� � =������)������� ������ ������G46 ���9������������� .�������%�G46 �������������������)����� ������� ������ ��� ���� ���������� ��� � .��� ��� � ��G46���� 3��,� �3���������� �.����� % �� ���&�.� ,���.��� � ��&�� ���� ���� 8�G46� � 3�������� ����3�G46(� 1 Pour des problèmes de collecte, les enquêteurs ont d’une part volontairement “rajeuni” les femmes de 15-19 ans et les hommes du même groupe et d’autre part “vieilli”celles du groupe d’âge 45-49 ans et ceux du groupe d’âges 55-59 ans de manière à ne pas les enquêter. 11 CHAPITRE 2 CARACTÉRISTIQUE DES MÉNAGES ET DES ENQUÊTÉS Célestin L. Sagnon Ce chapitre présente les résultats concernant les principales caractéristiques des ménages, des femmes et des hommes enquêtés individuellement. Il comprend deux grandes parties : • une première partie qui examine les résultats de l’enquête ménage, notamment les principales caractéristiques démographiques (structure de la population et composition des ménages) et socio-économiques (caractéristiques de l’habitation et des biens possédés) des population enquêtées; • une deuxième partie, qui porte sur l’enquête individuelle et qui est consacrée notamment aux caractéristiques socio-démographiques des enquêtés : il s’agit principalement de l’âge, du milieu et de la région de résidence, de l’état matrimonial et du niveau d’instruction. 2.1 ENQUÊTE MÉNAGE L’enquête ménage a porté sur un échantillon de 4 812 ménages interviewés avec succès. À partir des données recueillies, on analysera la structure de la population, la composition des ménages, les caractéristiques de leur habitation et des biens de consommation durables qu’ils possèdent. 2.1.1 Structure par âge et sexe de la population Le tableau 2.1 présente la structure de la population des ménages par âge et sexe, selon le milieu de résidence. L’enquête ménage a concerné 31 569 personnes dont 16 423 de sexe féminin, soit 52 %. Selon le milieu de résidence, il apparaît que 86 % des personnes enquêtées résident en milieu rural. L’examen de la pyramide des âges (graphique 2.1) permet d’apprécier la structure par âge et sexe de la population enquêtée. La base très large de la pyramide et la décroissance rapide des effectifs avec l’augmentation en âge sont caractéristiques d’une population à forte fécondité. On remarque une très légère prédominance du sexe masculin entre 0 et 19 ans qui s’inverse à partir de 20 ans au profit des femmes jusqu’à 59 ans. Ce déficit d’hommes entre 20 et 59 ans s’explique en grande partie par la forte migration masculine que connaît le pays. À partir de 60 ans, les proportions d’hommes deviennent à nouveau plus importantes que celles des femmes. Par ailleurs, on enregistre un net déficit de personnes enquêtées aux groupes d’âges limites des enquêtes individuelles 1 . 12 Tableau 2.1 Population des ménages par âge et sexe Répartition (en %) de la population (de fait) des ménages par groupe d'âges quinquennal, selon le milieu de résidence et le sexe, EDSBF-II Burkina Faso 1998-99 _______________________________________________________________________________________________________ Urbain Rural Total __________________________ __________________________ __________________________ Groupe d'âges Hommes Femmes Ensemble Hommes Femmes Ensemble Hommes Femmes Ensemble _______________________________________________________________________________________________________ 0-4 5-9 10-14 15-19 20-24 25-29 30-34 35-39 40-44 45-49 50-54 55-59 60-64 65-69 70-74 75-79 80 ou plus Total Effectif 12,3 12,2 12,3 20,1 18,0 19,0 18,9 17,1 18,0 13,8 13,9 13,8 19,9 16,4 18,1 19,0 16,0 17,5 13,7 16,4 15,1 15,7 14,1 14,9 15,4 14,4 14,9 13,5 13,7 13,6 9,2 8,6 8,9 9,8 9,4 9,6 11,3 10,6 10,9 5,0 7,1 6,1 5,9 7,6 6,8 8,1 7,2 7,7 4,4 6,7 5,6 4,9 6,7 5,9 7,0 6,0 6,5 4,1 5,8 5,0 4,5 5,8 5,2 5,3 5,2 5,2 3,6 5,1 4,4 3,8 5,1 4,5 4,4 3,9 4,2 3,2 3,8 3,5 3,3 3,8 3,6 3,1 2,4 2,7 2,5 2,9 2,7 2,6 2,8 2,7 2,6 3,0 2,8 2,4 3,7 3,1 2,4 3,6 3,1 1,5 1,5 1,5 1,9 2,5 2,3 1,9 2,4 2,1 1,1 1,0 1,1 2,5 2,0 2,3 2,3 1,9 2,1 1,0 1,0 1,0 2,0 1,1 1,5 1,8 1,1 1,4 0,7 0,8 0,8 1,5 1,1 1,3 1,4 1,1 1,3 0,5 0,3 0,4 1,0 0,6 0,8 0,9 0,5 0,7 0,3 0,7 0,5 0,9 0,5 0,7 0,8 0,5 0,7 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 2 229 2 324 4 553 12 917 14 098 27 016 15 146 16 423 31 569 Le tableau 2.2 donne la répartition de la population par grand groupe d’âges à l’enquête. On peut remarquer que la population burkinabè est extrêmement jeune, puisque les moins de 15 ans représentent un peu plus de la moitié de la population totale. Seulement 4 % de la population a 65 ans ou plus et 46 % a entre 15 et 65 ans. Ces proportions ont peu varié depuis le RGP de 1985. Graphique 2.1 Pyramide des âges de la population EDSBF-II 1998-99 80 75-79 70-74 65-69 60-64 55-59 50-54 45-49 40-44 35-39 30-34 25-29 20-24 15-19 10-14 5-9 0-4 Âge 0246810 0 2 4 6 8 10 Hommes Femmes Pourcentage 13 Tableau 2.2 Population (de droit) par âge selon différentes sources Répartition (en %) de la population par grand groupe d'âges d'après le RGP de 1985 et l'EDSBF de 1998-99 ______________________________________________________________ RGP EDSBF-II RGPH EDSBF-II Groupe d'âges 1985 1998-99 1996 1998-99 ______________________________________________________________ <15 ans 15-64 65 ou plus Total Âge médian 48,3 49,8 48,0 49,8 48,7 46,1 48,0 46,1 4,0 4,1 4,0 4,1 100,0 100,0 100,0 100,0 - 15,1 15,7 15,1 Tableau 2.3 Composition des ménages Répartition (en %) des ménages par sexe du chef de ménage, ta ille du ménage, et pourcentage de ménages comprenant des enfants sans leurs parents, selon le milieu de résidence, EDSBF-II Burkina Faso 1998-99 _____________________________________________________________ Caractéristique Urbain Rural Ensemble _____________________________________________________________ Chef de ménage Homme Femme Nombre de membres habituels <1 1 2 3 4 5 6 7 8 9 ou plus Total Taille moyenne 84,5 95,0 93,2 15,5 5,0 6,8 0,1 0,0 0,0 11,9 2,9 4,4 9,2 7,2 7,5 12,5 10,5 10,8 12,2 11,6 11,7 11,7 11,0 11,1 9,5 11,8 11,4 8,5 8,1 8,2 7,1 7,7 7,6 17,4 29,3 27,2 100,0 100,0 100,0 5,6 7,0 6,7 2.1.2 Taille et composition des ménages Au Burkina Faso, les chefs de ménage sont en majorité des hommes (93 %). En milieu urbain, 16 % des ménages sont dirigés par un chef de ménage de sexe féminin et en milieu rural, cette proportion n’est que de 5 % (tableau 2.3). Ces proportions sont restées sensiblement identiques à celles de l’EDS 1993 sauf au niveau du milieu urbain où on a enregistré une diminution des chefs de ménages de sexe masculin (85 % en 1999 contre 87 % en 1993) et, à l’inverse, une légère augmentation des chefs de ménage de sexe féminin (16 % en 1999 contre 13 % en 1993). Près d’un ménage sur deux (45 %) est composé de 3 à 6 personnes et plus d’un sur quatre (27 %) est de grande taille (9 personnes et plus). La taille moyenne des ménages est de 6,7 personnes et n’a pas varié par rapport à l’EDS de 1993. Cette taille moyenne est un peu plus faible en milieu urbain (5,6 qu’en milieu rural (7,0). 2 Compte tenu des très faibles effectifs de personnes ayant un niveau d’études supérieures, on a regroupé les deux dernières catégories en une seule : secondaire ou plus. Ce regroupement sera utilisé dans tous les tableaux de ce rapport. 14 Tableau 2.4.1 Niveau d'instruction de la population des femmes Répartition (en %) de la population féminine (de fait) des ménages, âgée de six ans ou plus, par niveau d'instruction atteint selon l'âge et le milieu de résidence, EDSBF-II Burkina Faso 1998-99 _______________________________________ __________________________________ Niveau d'instruction ____________________________ Secondaire Caractéristique Aucun Primaire ou plus ND Total Effectif _________________________________________ ________________________________ Groupe d'âges 6-9 10-14 15-19 20-24 25-29 30-34 35-39 40-44 45-49 50-54 55-59 60-64 65 ou plus Milieu de résidence Ensemble urbain Rural Région Ville de Ouagadougou Nord Est Ouest Centre/Sud Ensemble 1 76,9 22,2 0,0 0,9 100,0 2 132 72,4 24,5 2,5 0,6 100,0 2 373 78,0 13,3 8,4 0,3 100,0 1 537 83,0 8,6 8,1 0,3 100,0 1 241 86,2 8,3 5,3 0,1 100,0 1 107 90,5 5,2 4,0 0,3 100,0 950 90,2 5,1 4,2 0,5 100,0 838 92,8 5,3 1,6 0,3 100,0 623 96,9 2,1 1,0 0,0 100,0 467 97,0 2,3 0,6 0,1 100,0 592 99,0 0,7 0,3 0,0 100,0 392 99,2 0,0 0,2 0,6 100,0 313 98,8 0,0 0,0 1,2 100,0 532 45,3 34,2 19,9 0,6 100,0 1 986 90,8 8,4 0,4 0,5 100,0 11 117 40,4 36,4 22,3 0,9 100,0 976 86,6 11,1 1,9 0,4 100,0 1 998 89,5 8,8 1,3 0,5 100,0 3 729 84,4 11,9 3,4 0,4 100,0 2 967 88,1 10,3 1,1 0,5 100,0 3 433 83,9 12,3 3,4 0,5 100,0 13 103 _________________________________________________________________________ 1 Y compris les "non-determinés" 2.1.3 Niveau d’instruction de la population Dans le cadre de l’enquête ménage, on a également collecté des données sur le niveau d’instruction atteint et la dernière classe achevée à ce niveau, par chaque membre du ménage âgé de 6 ans ou plus. Lors de l’enquête, on a disti ngué trois niveaux d’instruction : le primaire, le sec ondaire et le supérieur 2 . Au Burkina Faso, l’âge officiel d’entrée à l’école primaire est fixé à 7 ans. Cependant, on constate qu’une proportion relativement importante d’enfants de moins de 7 ans fréquente l’école primaire notamment en milieu urbain. Le niveau d’instruction de la population et notamment l’instruction des femmes est un élément important dans l’amélioration des conditions de vie dans la société et particulièrement au sein des familles. Au Burkina Faso, le niveau d’instruction est très faible. Cette faiblesse est plus prononcée pour les femmes. Pour les 6 ans ou plus, 84 % des femmes n’ont jamais été à l’école contre 72 % pour les hommes. Entre 6 15 Tableau 2.4.2 Niveau d'instruction de la population des hommes Répartition (en %) de la population masculine (de fait) des ménages, âgée de six ans ou plus, par niveau d'instruction atteint selon l'âge et le milieu de résidence, EDSBF-II Burkina Faso 1998-99 ________________________ ___________________________________________ ______ Niveau d'instruction ____________________________ Secondaire Caractéristique Aucun Primaire ou plus ND Total Effectif ________________________ ______________________________ ___________________ Groupe d'âges 6-9 10-14 15-19 20-24 25-29 30-34 35-39 40-44 45-49 50-54 55-59 60-64 65 ou plus Milieu de résidence Urbain Rural Région Ville de Ouagadougou Nord Est Ouest Centre/Sud Ensemble 1 68,4 30,1 0,1 1,4 100,0 2 308 59,2 37,8 2,7 0,3 100,0 2 339 62,9 22,2 14,7 0,2 100,0 1 487 63,4 18,2 17,5 1,0 100,0 891 74,2 12,8 12,4 0,5 100,0 748 77,1 12,0 10,2 0,7 100,0 685 82,4 10,9 5,8 0,9 100,0 580 78,1 15,4 5,8 0,8 100,0 506 86,3 7,4 6,2 0,1 100,0 397 89,9 4,6 4,6 0,9 100,0 371 93,2 5,6 1,3 0,0 100,0 283 97,0 2,8 0,2 0,0 100,0 349 98,1 1,4 0,3 0,2 100,0 760 32,9 36,8 29,1 1,2 100,0 1 898 79,7 18,1 1,6 0,5 100,0 9 809 30,7 36,3 31,2 1,8 100,0 914 72,3 23,1 3,7 0,8 100,0 1 855 78,6 17,6 3,3 0,5 100,0 3 356 73,2 19,9 6,4 0,4 100,0 2 711 76,7 20,2 2,5 0,6 100,0 2 871 72,1 21,1 6,1 0,6 100,0 11 707 ______________________________ ___________________________________________ 1 Y compris les "non-déterminés" ans et 9 ans, plus des deux tiers des garçons (68 %) et plus des trois quarts des filles ne sont pas scolarisés. À partir de 10 ans, ces proportions concernent encore plus de la moitié des garçons (59 %) et 72 % des f illes. Les proportions des personnes sans niveau d’instruction augmentent ensuite régulièrement avec l’âge. En ce qui concerne le niveau primaire, 21 % des hommes burkinabè y ont accédé contre seulement 12 % des femmes. Chez les hommes comme chez les femmes, c’est entre 10-14 ans que se trouve la plus forte proportion de personnes ayant atteint le niveau primaire (respectivement 38 et 25 %). Au niveau national, la proportion concernant le niveau secondaire ou supérieur est très faible, 6 % d’hommes et 3 % de femmes, le maximum se situant entre 20 et 24 ans chez les hommes et entre 15 et 19 ans chez les femmes (respectivement 18 et 8 %). Même si ces résultats prouvent que des efforts sont faits aujourd’hui pour améliorer le niveau d’instruction des jeunes générations, les niveaux demeurent encore faibles et les écarts entre les deux sexes restent encore trop importants. Par ailleurs, on enregistre de très grandes disparités selon le milieu de résidence. C’est dans le milieu rural que les proportions de personnes sans niveau d’instruction sont les plus élevées (80 % pour les hommes et 91 % pour les femmes). À Ouagadougou, ces proportions diminuent pratiquement de moitié : 31 % des hommes et 40 % des femmes n’ont jamais accédé au système éducatif. Du point de vue régional, les proportions de personnes sans niveau d’instruction présentent des variations allant de 72 % dans la région 3 Rapport du nombre de personnes d’âge x fréquentant l’école au nombre total de personnes de cet âge. 16 Tableau 2.5 Taux de scolarisation Proportion de la population (de fait) des ménages, âgée de 6 à 24 ans, fréquentant un établissement scolaire, par âge, selon le sexe et le milieu de résidence, EDSBF-II Burkina Faso 1998-99 ________________________________________________________________________________________________________ Hommes Femmes Ensemble ____________________________ ___________________________ __________________________ Groupe d'âges Urbain Rural Ensemble Urbain Rural Ensemble Urbain Rural Ensemble ________________________________________________________________________________________________________ 6-10 11-15 6-15 16-20 21-24 72,5 23,5 28,9 67,1 13,8 20,7 69,7 18,9 25,0 67,8 19,6 26,5 56,6 11,6 19,2 61,7 15,7 22,9 70,2 21,9 27,9 61,7 12,9 20,1 65,7 17,5 24,0 44,7 4,9 13,8 28,7 1,0 7,0 36,4 2,8 10,2 21,6 1,3 7,1 13,4 0,2 2,6 17,7 0,6 4,5 Nord à 79 % dans celle de l’Est, pour les hommes, et de 84 % dans la région Ouest à 90 % dans celle de l’Est pour les femmes. 2.1.4 Fréquentation scolaire Les taux spécifiques de scolarisation par âge 3 , sexe et milieu de résidence figurent au tableau 2.5 et au graphique 2.2. Le taux à 6-10 ans, âges correspondant généralement au niveau primaire, est assez faible, puisqu’il est de 25 %. Ce taux est légèrement supérieur (23 %) à 11-15 ans, âges auxquels les enfants sont scolarisés, en partie, dans le primaire et, en partie, dans le secondaire 1 er cycle. À 16-20 ans, âges de scolarisation dans le secondaire 2 nd cycle, le taux de scolarisation est encore plus faible (10 %), et diminue de moitié à 21-24 ans (5 %), âges de scolarisation, à la fois, au niveau secondaire et au niveau supérieur. Graphique 2.2 Taux de scolarisation EDSBF-II 1998-99 29 27 14 7 21 19 7 3 6-10 11-15 16-20 21-24 Groupe d'âges 0 5 10 15 20 25 30 35 Pourcentage Hommes Femmes 17 Comme pour le niveau d’instruction atteint, le taux de scolarisation varie fortement selon le sexe : entre 6-10 ans, il est de 29 % pour les hommes contre 21 % pour les femmes. Selon le milieu de résidence, on observe un très grand déséquilibre, le taux de scolarisation à 6-10 ans étant plus de 3 fois plus élevé en milieu urbain (70 %) qu’en milieu rural (19 %). 2.1.5 Caractéristiques des logements et des biens possédés par les ménages Lors de l’enquête ménage, on s’est intéressé à certaines caractéristiques du logement (disponibilité de l’électricité, approvisionnement en eau, type de toilettes, matériau du plancher et nombre de pièces utilisées pour dormir) susceptibles de jouer un rôle déterminant dans l’état de santé des membres du ménage et, en particulier, des enfants. De même, on a collecté des données sur la possession d’un certain nombre d’équipements modernes (bicyclette, motocyclette, radio, télévision, etc.). L’analyse de ces données vont permettre de mieux cerner les conditions environnementales et socio-économiques dans lesquelles vivent les populations enquêtées. L’examen des données du tableau 2.6 et du graphique 2.3 indiquent que très peu de ménages burkinabè disposent de l’électricité : 7 % pour l’ensemble du pays. En outre, la grande majorité des ménages disposant de cet équipement se trouvent en milieu urbain (40 %); moins de 1 % des ménages en milieu rural a déclaré posséder l’électricité. L’eau de boisson est déterminante dans l’état sanitaire de la population. La consommation de l’eau non potable est à l’origine de plusieurs maladies hydriques : diarrhée, dracunculose, maladies de la peau, bilharziose, etc. Concernant la provenance de l’eau utilisée pour la consommation, on constate qu’au niveau national plus de deux ménages sur cinq (44 %) utilisent l’eau des puits (traditionnel dans le logement et traditionnel public), 36 % des ménages utilisent l’eau des forages, 10 % ont accès à des robinets publics et 4 % seulement disposent de l’eau courante. L’eau des rivières est encore utilisée par 3 % des ménages enquêtés. En milieu urbain, près de la moitié des ménages (48 %) s’approvisionnent auprès des robinets publics, 25 % ont des robinets à domicile, 13 % boivent encore l’eau des puits et 8 % des ménages prennent de l’eau dans les forages. En milieu rural, la majorité des ménages utilisent l’eau des puits traditionnels publics (46 %) et des forages (41 %). Au moment de la saison des pluies, le tableau 2.6 montre que 40 % des ménages s’approvisionnent à des puits, 29 % utilisent l’eau des forages. Durant cette période, on constate que 12 % des ménages u tilisent l’eau des rivières et fleuves contre seulement 3 % au moment de l’enquête. En milieu urbain, seulement 14 % des ménages utilisent l’eau des puits durant la saison pluvieuse, la grande majorité (72 %) s’approvisionnent à des robinets (robinet dans le logement et robinet public); 25 % disposent de l’eau courante dans le logement. En milieu rural, 45 % des ménages utilisent l’eau des puits au moment des pluies, 33 % l’eau des forages et 15 % l’eau des rivières et fleuves. En outre, l’enquête fournit aussi des données sur le temps nécessaire pour s’approvisionner en eau. Il ressort de l’examen du tableau 2.6 que 46 % des ménages mettent moins de 15 minutes pour s’approvisi onner en eau. En milieu urbain, cette pr oportion est de 66 % et en milieu rural, elle est de 42 % Tout comme la consommation de l’eau non potable, l’absence de toilettes appropriées est un facteur aggravant l’état sanitaire de la population. Elle est à l’origine de différentes maladies tels que le choléra, la dysenterie, etc. Dans leur très grande majorité (75 %), les ménages ne disposent d’aucune forme de toilettes, et un peu moins d’un quart d’entre eux (24 %) utilisent les latrines simples. Si, en milieu rural, 88 % des ménages n’ont pas de toilettes, ces proportions ne concernent plus que 11 % des ménages vivant en milieu urbain. En milieu urbain, 84 % néanmoins utilisent des latrines simples. 18 Tableau 2.6 Caractéristiques des logements Répartition (en %) des ménages par caractéristiques des logements, selon le milieu de résidence, EDSBF-II Burkina Faso 1998-99 _______________________________ ________________________________ Caractéristique des logements Urbain Rural Ensemble ________________________________________ _______________________ Électricité Non Oui Total Approvisionnement en eau à boire pendant la saison sèche Robinet dans logement Robinet public Puits traditionnel dans cours Puits traditionnel public Forage Source/Rivière/Fleuve Mare/Lac/Barrage Vendeur d'eau Autre Total Approvisionnement en eau à boire pendant la saison des pluies Robinet dans logement Robinet public Puits traditionnel dans cours Puits traditionnel public Forage Source/Rivière/Fleuve Mare/Lac/Barrage Eau de pluie Vendeur d'eau Autre Total Temps nécessaire pour s'approvisionner en eau Moins de 15 minutes (en %) Temps médian (en minutes) Type de toilettes Chasse d'eau personnelle Chasse d'eau commune Latrines simples Latrines ventilées Pas de toilettes Autre Total Type de sol Terre/sable Terre battue Bande de vinyl Carrelage Ciment Moquette/Autre Total Nombre de personnes par pièce utilisée pour dormir <3 3-4 5-6 7 ou plus Total Moyenne Effectif de ménages 1 60,1 99,5 92,8 39,7 0,2 6,9 100,0 100,0 100,0 25,0 0,1 4,3 47,7 2,0 9,8 7,3 4,7 5,1 5,4 46,1 39,1 8,2 41,2 35,6 0,0 4,7 3,8 0,0 1,3 1,0 5,7 0,1 1,1 0,6 0,0 0,1 100,0 100,0 100,0 25,0 0,1 4,4 46,6 1,7 9,4 7,6 4,9 5,4 6,1 40,0 34,2 7,8 33,2 28,9 0,1 16,8 13,9 0,0 3,1 2,6 0,2 0,1 0,1 5,7 0,1 1,1 0,6 0,0 0,1 100,0 100,0 100,0 65,9 41,7 45,8 6,2 14,7 14,3 3,1 0,0 0,5 0,8 0,0 0,2 83,7 11,4 23,7 0,8 0,1 0,2 10,7 88,1 74,9 0,7 0,1 0,2 100,0 100,0 100,0 0,3 3,5 2,9 7,3 80,7 68,2 0,8 0,0 0,1 4,6 0,0 0,8 85,6 15,4 27,4 1,0 0,2 0,3 100,0 100,0 100,0 69,5 64,8 65,6 26,1 28,2 27,8 3,0 4,9 4,6 0,8 1,5 1,4 100,0 100,0 100,0 2,4 2,6 2,6 821 3 991 4 812 __________________________________________________ ________________ 1 Y compris les "non déterminés" 4 Cette mesure demeure très relative du fait qu’elle ne prend pas en compte les dimensions et le confort de la pièce. Elle ne permet donc pas d’apprécier le degré de promiscuité au sein des ménages. 19 Tableau 2.7 Biens durables possédés par le ménage Pourcentage de ménages possédant certains biens de consommation durables, selon le milieu de résidence, EDSBF-II Burkina Faso 1998-99 _____________________________ _______________________ Biens durables Urbain Rural Ensemble ____________________________________________________ Radio Télévision Téléphone Réfrigérateur Réchaud/cuisinière Bicyclette Motocyclette Voiture Aucun Effectif de ménages 82,1 53,1 58,0 34,0 0,7 6,4 9,5 0,1 1,7 17,4 0,1 3,1 33,8 2,2 7,6 56,4 81,5 77,2 51,8 17,4 23,3 9,4 0,4 1,9 7,6 14,3 13,1 821 3 991 4 812 La nature du sol des pièces d’habitation peut faciliter la propagation ou l’élimination de certains germes responsables de maladies. Le sol du logement est dans la plupart des cas fait en terre battue (68 %), notamment en milieu rural (81 %). Par contre en milieu urbain, c’est le sol en ciment qui est le plus répandu (86 %). La promiscuité est un facteur de propagation de maladies contagieuses. Cette enquête a révélé que 2,6 pers onnes partagent la même pièce. Dans plus d’un quart des cas (28 %), trois à quatre pers onnes dorment dans la même pièce, et dans 5 % des ménages, cinq à six personnes dorment dans la même pièce. Il n’y a pratiquement pas de différence 4 entre les milieux urbain et rural. 2.1.6 Biens possédés par le ménage La possession des biens de consommation durables par les ménages est révélatrice de leur niveau de vie et de leur accessibilité à certains services sociaux de base. Les questions posées sur les biens de consommation durables des ménages ont porté sur la possession d’un poste radio, d’une télévision, d’un téléphone, et d’une cuisinière ainsi que sur certains moyens de transport tels qu’une bicyclette, une motocyclette et une voiture. Ces données sont présentées au tableau 2.7. On remarque que plus de la moitié des Graphique 2.3 Caractéristiques des logements EDSBF-II 1998-99 36 1 75 71 7 14 1 28 44 5 24 ÉLECTRICITÉ ORIGINE DE L'EAU (Saison Sèche) Robinet/fontaine publique Forage Puits Eau de surface Autres TYPE DE TOILETTES Chasse d'eau Latrines Pas de toilettes TYPE DE SOL Ciment/carrelage/vinyl Terre 0 20 40 60 80 Pourcentage 20 ménages burkinabè (58 %) a déclaré possédé une radio, 8 % une cuisinière, 6 % une télévision et 3 % un réfrigérateur. En milieu urbain, ces proportions sont beaucoup plus élevées qu’en milieu rural : 82 % des ménages ont une radio, 34 % une télévision contre, respectivement, 53 % et moins de 1 % en milieu rural. Ces différences d’équipement expliquent en grande partie le manque de connaissance et d’informations concernant la planification familiale (voir Chapitre 4 - Planification familiale) ou la santé des enfants (voir Chapitre 7 - Santé de la mère et de l’enfant) en milieu rural. En ce qui concerne les moyens de transport, on constate que la bicyclette (77 %) est le moyen le plus fréquemment répandu. En outre, plus d’un ménage sur cinq (23 %) a déclaré posséder une motocyclette. Par contre, seuls 2 % des ménages ont une voiture. 2.2 ENQUÊTE INDIVIDUELLE Cette partie porte sur les caractéristiques socio-démographiques des enquêtés (femmes de 15-49 ans, hommes de 15-59 ans). Ces caractéristiques individuelles sont essentielles pour comprendre et expliquer leur comportement en matière de fécondité. Elle porte également sur l’accès de ces enquêtés aux média, ce qui est d’une importance particulière pour la mise en place de programme d’informations et d’éducation dans le domaine de la planification familiale et de la santé. 2.2.1 Caractéristiques socio-démographiques des enquêtés L’âge, qui est une variable fondamentale dans l’analyse des phénomènes démographiques est l’une des informations les plus difficiles à obtenir de façon précise, lorsque l’enregistrement écrit des événements est rare, comme c’est le cas au Burkina Faso. De ce fait et aussi, parce que c’est la variable permettant d’identifier la population éligible, un soin particulier a été porté à son enregistrement au moment de la collecte des données. Aux femmes par exemple, on demandait d’abord leur date de naissance et leur âge. Lorsque les deux informations étaient obtenues, l’enquêtrice contrôlait leur cohérence. Dans le cas où l’enquêtée ne connaissait pas ces informations, l’enquêtrice essayait d’obtenir la carte d’identité de la femme, sur laquelle une date de naissance (souvent approximative) est portée. Lorsque ni celle-ci, ni aucun autre document officiel n’étaient disponibles, l’enquêtrice devait estimer l’âge de la femme, en le comparant avec celui d’autres personnes du ménage, ou par déduction à partir de l’historique de ses naissances, ou encore en utilisant un calendrier historique. La distribution des femmes de 15-49 ans par groupe d’âges quinquennaux présente une allure assez régulière (tableau 2.8) avec des effectifs qui diminuent au fur et à mesure que l’âge augmente : 22 % des femmes ont 15-19 ans et 8 % ont 45-49 ans. Contrairement aux femmes qui n’étaient éligibles, que si elles étaient âgées de 15 à 49 ans, les hommes éligibles sont âgés de 15 à 59 ans. Le tableau 2.8 donne la répartition par âge de la population masculine de l’enquête et montre que , comme chez les femmes, plus on avance en âge, plus les effectifs diminuent : près des trois quarts des hommes ont entre 15 et 39 ans (73 %); ceux âgés de 50 à 59 ans ne représentant que 11 % de la population. En ce qui concerne la situation matrimoniale (graphique 2.4), précisons que dans le cadre de l’EDSBF-II, ont été considérés en union tous les hommes et femmes mariés, de façon formelle ou non, ainsi que ceux vivant en union consensuelle. Selon cette définition, on constate que la grande majorité des femmes (80 %) était mariée au moment de l’enquête. Parmi ces femmes, seulement 5 % ont déclaré vivre avec quelqu’un. Il y a peu de célibataires (17 %) et encore moins de femmes divorcées (0,4 %), les veuves représentent 2 % de la population. 21 Tableau 2.8 Caractéristiques socio-démographiques des enquêtés Répartition (en %) des femmes et des hommes enquêtés par âge, état matrimonial, m ilieu de résidence, niveau d'instruction, religion, et ethnie, EDSBF-II Burkina Faso 1998-99 ________________________________________________________________________________________________ Femmes Hommes ________________________________ _______________________________ Effectif Effectif Caractéristique Pourcentage ____________________ Pourcentage ___________________ socio-démographique pondéré Pondéré Non pondéré pondéré Pondéré Non pondéré ________________________________________________________________________________________________ Âge des enquêt(é)s 15-19 20-24 25-29 30-34 35-39 40-44 45-49 50-54 55-59 État matrimonial actuel Jamais mariée Mariée Vivant avec quelqu'un Veuve Divorcée Séparée Milieu de résidence Urbain Rural Région Ville de Ouaga dougou Nord Est Ouest Centre/Sud Niveau d'instruction Aucun Primaire Secondaire ou plus Fréquente actuellement l'école Oui Non Religion Musulmane Catholique Protestante Traditionnelle Sans religion Autre/ND Ethnie Bobo Dioula Fulfulde/Peul Gourmantché Gourounsi Lobi Mossi Senoufo Touareg/Bella Bissa Dafing Dagara Samo Autre Burkina Autres nationalités ND Ensemble 22,4 1 444 1 474 22,7 599 596 18,0 1 159 1 183 15,0 395 411 16,4 1 055 1 045 14,2 374 383 13,2 850 849 11,7 308 310 12,9 834 816 9,5 250 248 9,4 606 600 9,0 237 229 7,7 498 478 7,2 190 189 - - - 5,5 145 142 - - - 5,4 141 133 16,9 1 087 1 211 41,1 1 085 1 128 75,3 4 853 4 694 55,5 1 466 1 410 5,1 329 340 1,5 39 48 1,8 116 129 0,6 16 15 1,0 26 27 0,6 15 14 0,6 36 44 0,8 20 26 16,9 1 086 1 651 22,0 581 798 83,1 5 359 4 794 78,0 2 060 1 843 8,4 544 963 11,1 294 452 14,0 904 847 14,4 380 355 27,3 1 761 1 588 27,6 729 661 23,1 1 489 1 453 24,5 646 626 27,1 1 748 1 594 22,5 593 547 85,8 5 531 5 240 73,5 1 942 1 823 8,4 540 643 14,1 373 398 5,8 374 562 12,4 327 420 2,6 170 242 5,0 133 163 97,4 6 275 6 203 94,7 2 500 2 469 55,7 3 593 3 601 56,6 1 495 1 502 21,2 1 365 1 474 20,4 539 578 6,1 392 397 5,5 145 152 13,0 839 740 16,6 439 385 3,9 251 226 0,9 23 23 0,1 6 7 0,0 1 1 4,7 302 295 5,2 138 137 0,5 31 39 1,2 30 39 6,5 417 392 7,2 191 184 8,2 527 460 9,8 259 228 5,3 340 324 4,4 117 112 1,3 83 80 1,1 29 28 58,8 3 787 3 847 56,0 1 479 1 502 2,3 148 146 1,9 50 52 0,4 26 24 0,4 12 11 3,5 224 258 4,0 107 122 1,6 104 111 1,9 49 45 1,2 79 81 1,2 32 29 2,2 140 142 2,4 64 62 3,1 200 197 2,7 70 72 0,5 36 48 0,4 14 18 0,0 1 1 0,0 0 0 100,0 6 445 6 445 100,0 2 641 2 641 22 Chez les hommes, on observe une répartition de même type mais avec une proportion de célibataires beaucoup plus importante que chez les femmes. En effet, les célibataires représentent 41 % de la population, soit deux fois et demi plus de célibataires que chez les femmes (16 %). Plus de la moitié des hommes étaient en union au moment de l’enquête (57 %), dont 56 % mariés monogames ou mariés polygames et seulement 2 % vivant avec quelqu’un. En ce qui concerne le milieu de résidence, les résultats montrent que plus de quatre femmes sur cinq résident en milieu rural (83 %). La plus grosse part du milieu urbain revient à la ville de Ouagadougou où on a enquêté 8 % des femmes (50 % de l’effectif total du milieu urbain). Du point de vue régional, l’Est et le Centre/Sud sont les régions où on a enquêté le plus grand nombre de femmes (27 % dans chaque région). Dans les autres régions, l’effectif se répartit de la façon suivante : 23 % à l’Ouest et 14 % au Nord. La répartition des hommes est très proche de celle des femmes; tout au plus, peut-on constater que les hommes sont proportionnellement un peu plus nombreux que les femmes à vivre en milieu urbain (22 % contre 17 %). De même que chez les femmes, la grosse part du milieu urbain revient à la ville de Ouagadougou où on a enquêté 11 % des hommes (57 % de l’effectif total du milieu urbain). Du point de vue régional, c’est dans les régions Ouest et Est que les hommes sont proportionnellement les plus nombreux (respectivement, 28 % et 25 %). Dans les autres régions, les effectif se répartissent de la façon suivante : 23 % dans la région Centre/Sud et 14 % dans celle du Nord. En ce qui concerne le milieu de résidence, plus des trois quarts des hommes (78 %) résident en milieu rural. La moitié des hommes qui vivent en zone urbaine se trouve dans la ville de Ouagadougou. Du point de vue régional, l’Est et l’Ouest sont les régions où on a enquêté le plus grand nombre d’hommes (respectivement, 28 et 25 %). Dans les autres régions, l’effectif se répartit de la façon suivante : 23 % pour le Centre/Sud et 14 % au Nord. Graphique 2.4 État matrimonial EDSBF-II 1998-99 41 56 2 1 1 17 75 5 2 1 Célibataire Marié Vivant avec quelqu'un Veuf Divorcé/séparé 0 20 40 60 80 Pourcentage Hommes Femmes 23 Tableau 2.9 Niveau d'instruction des femmes et des hommes enquêtés Répartition (en %) des femmes et des hommes par niveau d'instruction atteint, selon le groupe d'âges et le milieu de résidence, EDSBF-II Burkina Faso 1998-99 ________________________________________________________________________________________________________ Niveau d'instruction des femmes Niveau d'instruction des hommes __________________________________________ _________________________________________ Secon- Secon- daire daire Caractéristique Aucun Primaire ou plus Total Effectif Aucun Primaire ou plus Total Effectif ________________________________________________________________________________________________________ Groupe d'âges 15-19 20-24 25-29 30-34 35-39 40-44 45-49 50-54 55-59 Milieu de résidence Urbain Rural Région Ville de Ouagadougou Nord Est Ouest Centre/Sud Ensemble 76,5 14,4 9,1 100,0 1 444 62,9 18,7 18,4 100,0 599 81,8 9,4 8,9 100,0 1 159 61,5 19,4 19,1 100,0 395 86,0 8,6 5,4 100,0 1 055 73,8 11,1 15,2 100,0 374 89,9 6,0 4,1 100,0 850 78,3 12,6 9,1 100,0 308 91,3 4,8 4,0 100,0 834 80,8 13,0 6,2 100,0 250 92,8 5,8 1,4 100,0 606 78,4 14,9 6,7 100,0 237 97,2 1,4 1,3 100,0 498 82,3 9,7 8,0 100,0 190 - - - - - 88,4 5,6 6,0 100,0 145 - - - - - 93,2 6,3 0,5 100,0 141 46,9 21,7 31,4 100,0 1 086 34,1 21,5 44,4 100,0 581 93,7 5,7 0,6 100,0 5 359 84,6 12,0 3,3 100,0 2 060 41,3 23,4 35,3 100,0 544 31,6 21,5 46,9 100,0 294 88,6 7,6 3,8 100,0 904 75,6 17,2 7,2 100,0 380 91,9 6,0 2,1 100,0 1 761 78,9 13,0 8,1 100,0 729 86,2 8,2 5,6 100,0 1 489 75,5 12,6 11,9 100,0 646 91,7 6,6 1,6 100,0 1 748 84,2 11,4 4,4 100,0 593 85,8 8,4 5,8 100,0 6 445 73,5 14,1 12,4 100,0 2 641 Les résultats sur la religion montrent que plus de la moitié des femmes (56 %) et des hommes enquêtés (57 %) ont déclaré être de religion musulmane; plus d’un quart des femmes (27 %) et des hommes (26 %) sont de religion chrétienne; les animistes représentent 13 % chez les femmes et 17 % chez les hommes. La répartition par ethnie est la suivante : plus de la moitié des femmes enquêtées est mossi (59 %). Les autres ethnies les plus importantes sont les Gourmantchés (8 %), les Fulfuldé/Peul (7 %) et les Bobo (5 %). La répartition des hommes est comparable à celle des femmes, en particulier, plus de la moitié des hommes appartiennent, comme chez les femmes, à l’ethnie mossi. Comme on l’a souligné précédemment, la majorité des femmes burkinabè n’a aucun niveau d’instruction (86 %), 8 % ont le niveau d’instruction du primaire et 6 % ont un niveau secondaire ou supérieur. On note que les jeunes générations sont plus fréquemment scolarisées que les anciennes (tableau 2.9) : près du quart des femmes âgées de 15-19 ans au moment de l’enquête (24 %) ont atteint, au moins, le niveau primaire, contre 10 % chez celles âgées de 30-34 ans et 3 % seulement des femmes de 45-49 ans. Si on considère le milieu de résidence, on s’aperçoit que 53 % des citadines ont fréquenté l’école, dont plus de la moitié (31 %) le secondaire, alors que l’immense majorité de celles qui résident dans les campagnes n’a aucun niveau d’instruction (94 %). Dans la région de l’Ouest, 14 % des femmes ont été scolarisées, la majorité au niveau primaire (8 %); dans les autres régions, notamment dans celles de l’Est et du Centre/Sud, moins de 10 % des femmes ont atteint le niveau primaire ou secondaire. 24 Tableau 2.10 Fréquentation scolaire et raisons de l'abandon de l'école Répartition (en %) des femmes de 15 à 24 ans par fréquentation scolaire et raisons de l'abandon de l'école, selon le niveau d'instruction atteint, EDSBF-II Burkina Faso 1998-99 ________________________________________________________________________ Niveau d'instruction ___________________________________ Primaire Primaire Secondaire Fréquentation incomplet complet ou plus Ensemble ________________________________________________________________________ Fréquente actuellement Oui Non Total Raisons d'abandon scolaire Fréquente actuellement Est tombée enceinte S'est mariée S'occupe des enfants Aide sa famille au travail Ne pouvait payer école Avait besoin argent Assez scolarisée Échec à l'école N'aimait pas l'école École non accessible Emploi Autre NSP/ND Ensemble Effectif 4,6 13,9 59,8 30,4 95,4 86,1 40,2 69,6 100,0 100,0 100,0 100,0 4,6 13,9 59,8 30,4 0,0 0,0 5,2 2,2 1,6 1,9 1,5 1,7 1,0 0,0 0,5 0,5 2,8 2,5 0,0 1,5 18,8 25,1 13,7 18,3 0,3 1,0 0,8 0,7 0,0 0,8 0,8 0,5 27,7 35,6 5,6 20,3 25,9 12,5 2,6 12,6 1,6 1,7 0,3 1,1 0,6 1,5 4,8 2,6 12,8 3,0 4,0 6,6 2,3 0,4 0,3 1,0 100,0 100,0 100,0 100,0 176 140 234 550 Au Burkina Faso, le niveau de scolarisation des hommes est légèrement plus élevé que celui des femmes (74 % des hommes n’ont jamais été à l’école contre 86 % chez les femmes). Ceux qui ont atteint le niveau du primaire représentent 14 % et 12 % ont un niveau secondaire ou supérieur. Comme chez les femmes, on note que les jeunes générations sont plus fréquemment scolarisées que les anciennes (tableau 2.9) : plus du tiers des hommes âgés de 15-19 ans au moment de l’enquête (37 %) ont atteint, au moins, le niveau du primaire, contre 22 % de ceux âgés de 30-34 ans et seulement 7 % des hommes de 55-59 ans. Selon le milieu de résidence, on constate que 66 % des hommes vivant en milieu urbain ont fréquenté l’école, dont plus de la mo itié (44 %) le secondaire, alors que l’immense majorité de ceux qui résident dans les campagnes n’a aucun niveau d’instruction (85 %). Dans la région de l’Ouest, un quart des hommes a été scolarisé, avec des proportions sensiblement identiques au niveau primaire et au niveau secondaire (respectivement 13 % et 12 %). Dans la région du Centre/Sud, moins de 20 % des hommes ont atteint le niveau primaire ou secondaire. Le tableau 2.10 présente la répartition des femmes de 15-24 ans selon qu’elles fréquentaient ou non l’école au moment de l’enquête. Dans ce tableau figurent également la répartition des femmes de 15-24 ans qui ne sont plus scolarisées selon les raisons qui les ont poussées à quitter l’école. Sur l’ensemble des femmes de 15-24 ans ayant fréquenté l’école, plus de la moitié (57 %) avaient arrêté leurs études au moment de l’enquête. Les principales raisons invoquées par les femmes sont, en premier lieu, l’échec à l’examen (20 %) suivi du manque d’argent (18 %) et du manque d’intérêt pour l’école (13%). Parmi celles qui ont pu terminer le primaire et qui ont abandonné l’école par la suite, plus d’un tiers (36 %) ont avancé l’échec à l’examen comme raison d’abandon de l’école. Un quart de ces jeunes filles ont cité le manque de moyens financiers pour payer l’école et enfin, pour 13 % le manque d’intérêt a été le motif d’abandon de l’école. Les femmes qui ont atteint le secondaire et qui ont abandonné l’école ont avancé dans 14 % des cas, le manque d’argent pour payer l’école. 25 Tableau 2.11 Caractéristiques différentielles des couples Répartition (en %) des couples par différence d'âges entre conjoints et différence de niveau d'instruction, EDSBF-II Burkina Faso 1998-99 ____________________________________________ Différence Pourcentage Effectif ____________________________________________ Âge Femme plus âgée Homme + âgé de : 0-4 ans 5-9 ans 10-14 ans 15 ans ou plus Difference d'âge moyenne 1ère femme 2e femme ou+ Ensemble des femmes Niveau d'instruction Homme et femme : aucun Femme instruite, homme non Homme instruit, femme non Homme et femme instruits Total 3,6 62 17,6 305 30,8 533 22,8 395 25,2 436 8,5 1 251 16,2 481 10,7 1 731 81,7 1 414 4,7 81 8,2 142 5,5 94 100,0 1 731 2.2.2 Caractéristiques des couples Parmi les hommes interviewés, 1 505 étaient en union au moment de l’enquête et, parmi ces derniers, un certain nombre ont eu leur femme qui a été également enquêtée. Il a, alors, été possible d’associer l’homme à sa femme et de reconstituer ainsi des couples qui, par la suite, seront étudier du point de vue de leurs con- vergences ou divergences d’idées en matière de planification familiale et de ta ille idéale de la famille. Il faut préciser que dans les cas où plusieurs épouses d’un même homme étaient interrogées, cet homme a été associé à chacune de ses épouses pour former autant de différents couples; c’est ainsi que 1 731 couples ont pu être formés. Pour cette raison, au niveau du couple, on ne compare l’homme qu’avec une seule de ses épouses. Le tableau 2.11 présente donc quelques-unes des carac- téristiques des 1 731 couples qui ont été reconstitués. Dans la quasi-totalité des couples (96 %), le mari est plus âgé que sa femme. Dans 18 % des cas, l’écart est de 0-4 ans, dans 31 % des cas, la différence d’âge est de 5-9 ans, dans 23 % des cas, cet écart est de 10-14 ans et enfin dans 25 % des couples, le mari a, au moins, 15 ans de plus que sa femme. Les caractéristiques selon le niveau d’instruction montrent que la plupart des couples (82 %) sont composés d’un homme et d’une femme sans niveau d’instruction. Dans seulement 6 % des cas, les deux partenaires sont instruits. Lorsqu’un seul partenaire est instruit, c’est le plus souvent l’homme (8 %); dans seulement 5 % des couples, la femme est instruite alors que l’homme ne l’est pas. 2.2.3 Accès aux média Pour atteindre efficacement les populations cibles, et plus particulièrement les femmes, lors de la mise en place de programmes d’information ou d’éducation sur la planification familiale ou la santé, il est important de savoir combien d’entre elles écoutent la radio, regardent la télévision ou lisent les journaux. Le tableau 2.12 présente des données sur l’accès des femmes aux média : seulement 3 % d’entre elles lisent un journal, 13 % regardent la télévision, 18 % écoutent la radio et seulement 2 % utilisent les trois média, au moins, une fois par semaine. Les femmes les plus jeunes, les plus éduquées et celles du milieu urbain, et plus particulièrement celles vivant à Ouagadougou, sont celles qui accèdent le plus fréquemment à l’information, et cela, quel que soit le type de média. Ainsi, dans la capitale, 22 % des femmes lisent un journal au moins une fois par semaine, 64 % regardent la télévision et 47 % d’entre elles écoutent la radio. En milieu rural, seule la radio est utilisée pour recevoir l’information et ce, par seulement 13 % des femmes. Du point de vue régional, l’Est et l’Ouest sont les régions où les femmes écoutent le moins fréquemment la radio (12 %), celles du Centre/Sud sont celles qui ont le moins fréquemment accès aux trois média. Le tableau 2.12 présente également les données sur l’accès des hommes aux média : on constate tout d’abord que la proportion d’hommes qui a a ccès aux média, est plus élevée que celle des femmes, cela quel que soit le média. 9 % d’entre eux lisent un journal, 22 % regardent la télévision, 40 % écoutent la radio et seulement 6 % utilisent les trois média au moins une fois par semaine. Comme chez les femmes, les hommes les plus instruits, ceux du milieu urbain et plus particulièrement ceux vivant à Ouagadougou, sont ceux ont 26 Tableau 2.12 Accès aux média Pourcentage de femmes et d'hommes qui, habituellement, lisent un journal, regardent la télévision au moins une fois par jour et/ou écoutent la radio au moins une fois par jour selon certaines caractéristiques socio-démographiques (pour les femmes), EDSBF-II Burkina Faso 1998-99 ______________________________________________________________________________ Lit un Écoute journal Regarde la la radio au moins TV au moins au moins Les Aucun une fois/ une fois/ une fois/ trois Caractéristique média semaine semaine jour média Effectif ______________________________________________________________________________ FEMMES ______________________________________________________________________________ Groupe d'âges 15-19 20-24 25-29 30-34 35-39 40-44 45-49 Milieu de résidence Urbain Rural Région Ville de Ouagadougou Nord Est Ouest Centre/Sud Niveau d'instruction Aucun Primaire Secondaire ou plus Ensemble des femmes 69,6 4,4 20,1 15,4 1,4 1 444 70,8 4,6 15,0 21,3 2,1 1 159 76,2 2,8 11,2 17,5 1,4 1 055 74,3 3,5 11,6 19,4 2,0 850 77,2 3,0 9,4 18,3 2,0 834 83,9 1,3 5,3 13,4 0,7 606 83,4 1,1 4,1 15,1 0,7 498 28,7 17,3 57,5 40,3 8,9 1 086 84,3 0,5 3,5 12,9 0,1 5 359 20,5 21,8 63,8 46,8 12,0 544 79,1 1,9 7,5 16,1 0,8 904 84,5 1,5 5,1 11,5 0,3 1 761 78,6 2,3 14,7 12,0 1,2 1 489 76,9 1,0 5,0 19,8 0,3 1 748 82,2 0,0 6,0 13,6 0,0 5 531 45,7 9,4 34,8 32,5 3,5 540 10,1 43,2 78,3 53,2 21,8 374 74,9 3,3 12,6 17,5 1,6 6 445 ______________________________________________________________________________ HOMMES ______________________________________________________________________________ Groupe d'âges 15-19 20-24 25-29 30-34 35-39 40-44 45-49 50-54 55-59 Milieu de résidence Urbain Rural Région Ville de Ouagadougou Nord Est Ouest Centre/Sud Niveau d'instruction Aucun Primaire Secondaire ou plus Ensemble des hommes 57,5 8,0 29,1 23,5 3,4 599 43,1 10,5 31,4 46,2 5,6 395 44,1 11,9 26,1 48,6 7,9 374 44,6 9,1 21,8 48,4 7,4 308 48,6 7,3 17,2 49,1 6,5 250 50,9 9,7 10,8 46,2 5,5 237 57,9 7,1 14,7 40,2 5,7 190 59,6 6,5 8,9 38,8 5,6 145 72,5 1,6 5,3 27,1 1,0 141 12,6 34,7 69,1 62,3 22,8 581 62,4 1,3 8,7 33,8 0,6 2 060 11,7 35,6 69,9 68,8 25,7 294 58,5 4,1 16,5 34,4 3,0 380 68,4 3,2 11,4 24,9 1,4 729 38,7 11,7 30,7 49,0 6,6 646 59,6 1,6 5,2 38,4 0,8 593 60,8 0,7 11,0 34,5 0,5 1 942 40,4 13,4 33,4 47,5 7,8 373 8,6 50,7 73,9 64,3 32,3 327 51,4 8,6 22,0 40,1 5,5 2 641 27 le plus fréquemment accès à l’information, et cela quel que soit le type de média. Ainsi, dans la capitale, 36 % des hommes lisent un journal au moins une fois par semaine, 70 % regardent la télévision et 69 % d’entre eux écoutent la radio. En milieu rural, seule la radio permet de recevoir l’information (34 %). Du point de vue régional, l’Est et le Nord sont les régions où les hommes écoutent le moins la radio (respectivement, 25 % et 34 %), ceux du Centre/Sud ont le moins accès aux journaux (2 %) et à la télévision (6 %). L’accès aux média suivant le niveau d’instruction fait apparaître les caractéristiques suivantes : la grande majorité des hommes qui ont un niveau secondaire ou plus ont accès à l’information quel que soit le type de média, ceux du niveau primaire utilisent beaucoup plus la radio et la télévision pour s’informer. La radio est utilisée par la plupart des hommes quel que soit leur niveau d’instruction. 29 CHAPITRE 3 FÉCONDITÉ Youssouf Langani et Bernard Dembélé Les informations fournies par l’EDSBF-II sur l'histoire génésique des femmes permettent d'estimer les niveaux et les tendances de la fécondité à l’échelle nationale, selon le milieu de résidence, le niveau d'instruction et la région. Toutes ces informations ont été obtenues par l’intermédiaire d'une série de questions que les enquêtrices ont posées aux femmes éligibles. Au cours de l’interview, les e nquêtrices devaient enregistrer le nombre total d'enfants que la femme avait eus, en distinguant les garçons des filles, ceux vivant avec elle de ceux vivant ailleurs, et ceux encore en vie de ceux décédés. L'enquêtrice reconstituait ensuite avec la femme interrogée, l'historique complet de ses naissances, de la plus ancienne à la plus récente, en enregistrant, pour chacune d'entre elles le type de naissance (simple ou multiple), le sexe, la date de naissance et l'état de survie; pour les enfants encore en vie, elle enregistrait leur âge et distinguait ceux vivant avec leur mère de ceux vivant ailleurs; pour les enfants décédés, elle enregistrait l'âge au décès. À la fin de l'interview sur le volet reproduction, l'enquêtrice devait s'assurer que le nombre total d'enfants déclaré par la mère (chaque catégorie : vivants, décédés, .) était cohérent avec le nombre d'enfants obtenu à partir de l'historique des naissances. Malgré l'organisation mise en pl ace pour atteindre les objectifs de l'e nquête, la formation et les instructions données aux agents de terrain, ainsi qu’à ceux chargés du traitement informatique des données, malgré aussi les contrôles opérés à tous les niveaux, les données obtenues peuvent être sujettes à différents types d’erreurs. Ces erreurs sont principalement celles inhérentes aux enquêtes rétrospectives. Il s'agit notamment : • du sous-enregistrement des naissances, en particulier l'omission d'enfants qui vivent ailleurs, de ceux qui meurent très jeunes, quelques heures ou quelques jours seulement après la naissance, ce qui peut entraîner une sous-estimation des niveaux de fécondité; • de l'imprécision des déclarations de date de naissance et/ou d'âge, en particulier l'attraction pour des années de naissance ou pour des âges ronds, ce qui peut entraîner des sous- estimations ou des surestimations de la fécondité à certains âges et pour certaines périodes; • de l'effet de sélectivité : c'est-à-dire que les femmes enquêtées sont celles qui sont survivantes. Si l’on suppose que la fécondité des femmes décédées avant l'enquête est différente de celle des survivantes, les niveaux de fécondité obtenus s’en trouveraient légèrement biaisés. Par ailleurs, il est possible qu'il y ait eu certains déplacements de dates de naissance d'enfants nés depuis janvier 1993 vers les années précédentes. Ces déplacements d'année de naissance sont s ouvent effectués volontairement p

View the publication

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.