Algerie Enquete Nationale a Indicateurs Multiples 2006: Suivi de lat Situation des Enfants et des Femmes

Publication date: 2007

ENQUETE NATIONALE A INDICATEURS MULTIPLES MICS3 ALGERIE 2006 Rapport Préliminaire SUIVI DE LA SITUATION DES ENFANTS ET DES FEMMES Fonds des Nations Unies pour la population Fonds des Nations Unies pour l’enfance Coordination du Système des Nations Unies ONU DAIS PROGRAMME COMMUN DES NATIONS UNIES SUR LE VIH/SIDA HCR ONUDC UNICEF PAM OIT UNESCO OMS BANQUE MONDIALE PNUD UNFPA République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière Office National des Statistiques RESULTATS DE L'ENQUETE NATIONALE A INDICATEURS MULTIPLES MICS3 ALGERIE 2006 Rapport Préliminaire Juillet 2007 SUIVI DE LA SITUATION DES ENFANTS ET DES FEMMES SO N Table des matières Liste des tableaux v Liste des graphiques vi PREFACE viii Tableau récapitulatif des résultats ix Autres principaux indicateurs x 1.1- Introduction 13 1.2- Objectifs de l'enquête 15 2.1- Constitution de l'échantillon 17 2.2- Questionnaires 18 2.3- Travail de terrain et traitement des données 19 2.4- Données de l'échantillon 20 3.1- Ménages et population 21 3.1.1- Caractéristiques de la population 21 3.1.1.1- Structure par âge et par sexe 24 3.1.1.2- Instruction et Analphabétisme 3.1.2- Conditions de vie de la population 25 3.1.2.1- Type et caractéristiques du logement 26 3.1.2.2- Raccordement au réseau électrique 27 3.1.2.3- Raccordement au réseau de gaz naturel 27 3.1.2.4- Utilisation des sources d'eau améliorées 29 3.1.2.5- Utilisation d'installations d'assainissement améliorées 30 3.1.3- Santé générale 31 3.1.3.1- Maladies chroniques 31 3.1.3.2- Handicaps 33 3.1.3.3- Consommation du sel iodé 35 I- CONTEXTE ET OBJECTIFS 13 II- ECHANTILLONNAGE ET METHODOLOGIE DE L'ENQUETE 17 III- RESULTATS 21 Rapport Préliminaire- 2007 iii Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 3.2- Situation de l'enfant 37 3.2.1- Etat nutritionnel 37 3.2.2- Allaitement maternel 39 3.2.3- Vaccination 42 3.2.4- Maladies diarrhéiques 44 3.2.5- Infections Respiratoires Aiguës (IRA) 46 3.2.6- Scolarisation des enfants 48 3.2.7- La discipline de l'enfant 50 3.2.8- Enregistrement des naissances 51 3.3- Situation de la femme 53 3.3.1- Caractéristiques générales 53 3.3.2- Nuptialité 54 3.3.3- Fécondité 57 3.3.4- Planification familiale 58 3.3.5- Soins maternels 61 3.3.6- Connaissance sur la transmission du VIH/SIDA 64 Quelques indicateurs régionaux 67 CONCLUSION 65 ANNEXE 67 Rapport Préliminaire - 2007iv Tableau HH.1 Résultats des réponses aux questionnaires ménage et individuel 20 Tableau HH.2 Population par age et par sexe 23 Tableau ED3A Fréquentation actuelle ou passée de l'école 24 Tableau ED3B Analphabétisme des 10 ans et plus 25 Tableau ED3C Analphabétisme des 15 ans et plus et des 15-24 ans 25 Tableau HC1 Caractéristiques et commodités du logement 27 Tableau CH.8 Utilisation des combustibles solides 28 Tableau EN.1 Utilisation de sources d'eau améliorées 29 Tableau EN.5 Utilisation d'installations d'assainissement améliorées 30 Tableau MC1 Prévalence des maladies chroniques 31 Tableau MC2 Prévalence des maladies chroniques par groupe d'age et sexe 32 Tableau MC3 Prévalence des maladies chroniques par groupes d'âges 32 Tableau MC4 Distribution relative des maladies chroniques par types 33 Tableau HD1 Prévalence de l'handicap 33 Tableau HD2 Sévérité de l'handicap 34 Tableau HD3 Type d'handicap 34 Tableau NU.5 Consommation du sel iodé 35 Tableau NU.1 Malnutrition des enfants 38 Tableau NU.2 Première mise au sein 40 Tableau NU.3 Allaitement maternel par âge 41 Tableau CH.1 Vaccination à la première année 43 Tableau CH.1c Vaccination à la première année (suite) 43 Tableau CH.4 Traitement de réhydratation oral 45 Tableau CH.6 Soins médicaux pour le traitement des cas d'infections Respiratoires Aiguës 46 Tableau CH.7 Traitement par antibiotique des Infections Respiratoires Aiguës 47 Tableau ED.3 Taux net de scolarisation au primaire 48 Tableau ED.7 Parité par genre en matière d'éducation 49 Tableau CP.4 Discipline des enfants 51 Tableau CP.1 Enregistrement des naissances 52 Tableau HH6 Caractéristiques générales des femmes âgées de 15-49 ans 54 Tableau MA1 Age moyen au premier mariage 55 Tableau CP.5 Mariage précoce et polygamie 56 Tableau FC1 Taux de fécondité générale par âge, ISF et âge moyen à la maternité des femmes 57 Tableau RH.1 Utilisation de la contraception 60 Tableau RH.3 Soins prénatals 61 Tableau RH.5 Assistance à l'accouchement 62 Tableau RH.6 Soins post natals 63 Tableau HA.3 Parfaite connaissance des voies de transmission du VIH/SIDA 64 LISTE DES TABLEAUX Rapport Préliminaire- 2007 v Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Graphe 1 Structure de la population par âge et par sexe 22 Graphe 2 Commodités du logement selon le milieu de résidence 28 Graphe 3 Proportion d'enfants âgés de 12 à 23 mois vaccinés à l'age de 12 mois 44 Graphe 4 Taux de fécondité par âge 58 Graphe 5 Structure des femmes de 15-49 ans selon la connaissance des méthodes contraceptives 59 LISTE DES GRAPHIQUES Rapport Préliminaire - 2007vi Le suivi de la situation des enfants et des femmes constitue une préoccupation majeure du Gouvernement Algérien. La mise en place des politiques efficientes dans le domaine de la santé, de l'éducation, ainsi que leur suivi, sont tributaires de la disponibilité de données fiables et actualisées. C'est dans ce cadre que s'inscrit le projet de coopération entre le Gouvernement Algérien et l'UNICEF à travers la réalisation de l'enquête MICS3 Algérie 2006. Il s'agit d'une enquête par sondage effectuée auprès de 29 476 ménages, qui constitue la troisième du genre, les enquêtes MICS1 et MICS2 ayant été réalisées en 1995 et 2000. A l'occasion de la publication du rapport préliminaire, nous remercions particulièrement le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF), pour sa contribution efficace et son entière disponibilité dans la conduite de ce projet. Nous tenons à remercier également toutes les agences onusiennes qui ont contribué financièrement à la réalisation de cette enquête, en l'occurrence le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), le Système de Coordination des Nations Unies et l'ONU/SIDA. Il nous est agréable d'adresser nos remerciements à la Direction du projet Pan Arabe pour la santé de la famille pour ses efforts soutenus lors des ateliers régionaux de coordination au niveau de la région MENA. Nous remercions enfin, l'ensemble des membres du comité consultatif de l'enquête MICS3, ainsi que le corps des enquêtrices, des contrôleurs et les personnels d'appui technique qui ont contribué à la réalisation de ce projet. Mohamed Boumati Directeur National de l'Enquête Directeur Général de l'ONS Préface Rapport Préliminaire- 2007 vii Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Rapport Préliminaire - 2007viii Tableau récapitulatif des résultats Indicateurs MICS et OMD, ALGERIE, 2006 RUBRIQUE Numéro d’indicateur MICS3 Numéro d’indicateur OMD INDICATEURS VALEUR 6 4 Prévalence de l’insuffisance pondérale (-2ET) Prévalence de l’insuffisance pondérale (-3ET) 7 Prévalence des retards de croissance (-2ET) Prévalence des retards de croissance (-3ET) 8 Prévalence de l’insuffisance staturo-pondérale (-2ET) Prévalence de l’insuffisance staturo-pondérale (-3ET) 45 Première mise au sein (-01 heure) 15 Taux d’allaitement exclusif des enfants de moins de 6 mois 16 Taux d’allaitement continu au sein 17 Taux d’alimentation complémentaire commencé à temps Nutrition 41 Consommation du sel iodé 25 Couverture vaccinale contre la tuberculose 26 Couverture vaccinale contre la polio 27 Couverture vaccinale contre la DTC 28 15 Couverture vaccinale contre la rougeole 31 Enfants complètement vaccinés 29 Couverture vaccinale contre l’hépatite 22 Traitement antibiotique des enfants présentant une IRA 23 Soins médicaux à l’égard des enfants présentant une IRA 33 Taux d’utilisation des TRO Santé de l’enfant 24 29 Combustibles solides 11 30 Utilisation de sources d’eau potables améliorées Environnement 12 31 Utilisation d’installations sanitaires améliorées 21 19c Prévalence contraceptive 4 17 Assistance par un personnel qualifié 5 Accouchements dans un établissement spécialisé Santé de la reproduction 20 Soins prénatals 55 6 Taux net de scolarisation au primaire Education 61 9 Indice de parité par genre au cycle primaire 62 Enregistrement des naissances 67 Mariage avant 15 ans Mariage avant 18 ans 68 Jeunes femmes de 15-19 ans mariées Protection de l’enfant 70 Polygamie (15-19 ans ) VIH/SIDA 82 19b Parfaite connaissance des moyens de prévention du VIH/SIDA 3.7% 0.6% 11.3% 3.0% 2.9% 0.6% 49.5% 6.9% 46.5% 39% 60.7% 99.0% 93.9% 94.8% 90.5% 88.0% 79.8% 59% 52.6 % 26.6 % 1.2% 85.1% 92.7% 61.4% 95.2% 95.3% 89.4 % 96.5% 0.99% 99.3% 0.8% 7.8% 1.8% 4.4% 15.4% Rapport Préliminaire- 2007 ix Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Indicateurs Urbain Rural Total CARACTERISTIQUES DE LA POPULATION Enfants de moins de 5 ans 8.3 8.8 8.5 Enfants âgés entre 5 et 14 ans 18.7 20.9 19.7 65.1 63.1 64.2 Structure par âge Population du troisième âge 8.0 7.2 7.6 Proportion de personnes âgées de 6 et plus qui fréquentent ou ont fréquenté l’école 83.3 72.1 78.6 Masculin 88.7 81.0 84.9Instruction Féminin 78.8 64.0 72.3 Taux d’analphabétisme de la population de 10 ans et plus 18.2 31.6 24.0 Masculin 12.4 21.8 16.5Analphabétisme Féminin 24.1 41.3 31.6 CONDITIONS DE VIE Maison individuelle/villa 50.0 46.9 48.7 Appartement 31.7 4.5 20.3 Maison traditionnelle 14.5 40.8 25.6 Type d’habitat Habitat précaire 3.0 6.7 4.6 1 Pièce 11.6 18.1 14.0 2 Pièces 20.5 26.3 22.9 3 Pièces 37.3 25.3 32.3 Nombre de pièces 4 Pièces et plus 30.6 30.2 30.3 Proportion des logements rattachés au réseau de gaz naturel 60.7 7.7 38.4 Proportion des ménages utilisant le gaz en bouteille 38.7 89.1 59.8Accès aux réseaux publics Proportion des logements disposant de l’électricité 99.4 97.6 98.6 Assainissement Proportion des logements rattachés au réseau d’assainissement 92.7 56.6 78.4 SANTE GENERALE Prévalence des maladies chroniques 11.5 9.3 10.5 Masculin 9.2 7.5 8.4 Féminin 13.9 11.1 12.6 Prévalence des maladies chroniques selon le type Hypertension artérielle 4.9 3.7 4.4 Diabète 2.6 1.5 2.1 Maladies cardiovasculaires 1.3 0.9 1.1 Asthme 1.4 1.0 1.2 Maladies articulaires 1.7 1.7 1.7 Maladies chroniques Autres 2.5 2.3 2.2 Rapport Préliminaire - 2007x Tableau récapitulatif des résultats Autres Principaux Indicateurs Indicateurs Urbain Rural Total Prévalence des handicaps 2.4 2.7 2.5 Part de l’handicap sévère 41.4 37.3 39.5 Répartition des handicapés selon le type La vue 21.4 25.2 23.2 L’ouïe 14.7 17.2 15.9 Compréhension et de communication 32.4 28.2 30.4 Mouvement 43.9 44.7 44.2 Soins personnels 17.8 15.3 16.7 Handicaps Interaction avec les gens 20.0 16.9 18.6 SITUATION DES ENFANTS Couverture vaccinale des enfants de 12-23 mois BCG 99.2 98.7 99.0 Polio1 98.6 97.7 98.2 Polio2 98.1 95.3 96.8 Polio3 95.7 91.8 93.9 DTCoq1 98.6 98.0 98.3 DTCoq2 98.1 95.6 97.0 DTCoq3 96.6 92.8 94.8 Rougeole 92.5 88.1 90.5 HBV1 88.8 91.2 89.9 HBV2 86.4 89.4 87.8 Vaccination HBV3 80.2 79.4 79.8 SITUATION DE LA FEMME Proportion des femmes célibataires 52.1 53.1 52.6 Proportion des femmes mariées 44.2 44.6 44.3 Proportion des femmes veuves 2.3 1.2 1.8 Situation matrimoniale Proportion des femmes divorcées 1.4 1.2 1.3 Proportion des femmes n’ayant aucun niveau d’instruction 13.2 34.0 22.4 Proportion des femmes ayant le niveau primaire 15.5 22.2 18.4 Proportion des femmes ayant le niveau moyen 29.4 24.2 27.1 Proportion des femmes ayant le niveau secondaire 29.1 15.6 23.1 Niveau d’instruction proportion des femmes ayant le niveau supérieur 12.8 4.1 8.9 Proportion des femmes occupées 14.4 8.9 12.2 Proportion des femmes au foyer 57.6 72.6 63.6Situation individuelle Proportion des femmes actives 21.0 12.5 17.6 Nuptialité Age Moyen au premier mariage 30.0 29.7 29.9 Fécondité Indice Synthétique de Fécondité (ISF) 2.2 2.4 2.3 Soins maternels Proportion des femmes ayant effectués une consultation postnatale 36.5 23.9 30.6 Rapport Préliminaire- 2007 xi Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Indicateurs Urbain Rural Total Pilule 99.2 99 99.1 Stérilet 92.9 83.0 88.6 Injectables 64.5 59.3 62.3 Condom 77.7 59.5 69.6 Crèmes ou gelées 23.6 15.1 19.9 Ligature des trompes 63.3 58.2 61.1 Stérilisation masculine 11.4 6.1 9.1 Allaitement prolongé 85.2 80.1 83.0 Méthode du calendrier 79.9 64.4 73.1 Connaissance des méthodes contraceptives Retrait 66.8 50.8 59.8 Méthodes modernes 52.0 51.9 52.0 Pilule 44.6 47.5 45.9 DIU 2.9 1.6 2.3 Condom 3.0 1.6 2.3 Méthodes traditionnelles 10.5 8.0 9.4 Allaitement prolongé 1.6 2.3 1.9 Prévalence contraceptive Méthode du calendrier 5.0 2.9 4.1 Rapport Préliminaire - 2007xii I- CONTEXTE ET OBJECTIFS 1.1- Introduction Le présent rapport préliminaire reprend les principaux résultats de l'enquête nationale à indicateurs multiples de l'Algérie, réalisée en 2006 par l'Office National des Statistiques en collaboration avec le Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière. L'UNICEF, la Coordination des Nations Unies, l'UNFPA et l'ONU/SIDA ont appuyé techniquement et financièrement la réalisation de cette enquête. Celle-ci a pour principal objet, le suivi de la réalisation des objectifs définis par les récentes conventions internationales : la Déclaration du Millénaire, adoptée en septembre 2000 à l'unanimité par les 191 États membres de l'ONU et le Plan d'action de la campagne « Un monde digne des enfants », adopté par 189 États membres lors de 1la session spéciale de Nations Unies sur l'enfance en mai 2002 . Ces deux engagements s'appuient sur les promesses faites par la communauté internationale lors du Sommet Mondial de l'enfance en 1990. Par la signature de ces conventions internationales, les gouvernements s'étaient engagés à améliorer les conditions de vie des enfants et à assurer le suivi et la mise en œuvre de ces engagements. L'UNICEF joue un rôle d'appui dans ce processus (voir encadré). L'enquête MICS3 fournit pour plusieurs indicateurs, des données au niveau sous- régionales, ce qui permettra au Gouvernement et à ses partenaires, d'analyser les disparités régionales lorsqu'elles existent et de mettre en place les programmes nécessaires pour les réduire et les éliminer. 1 Pour plus d'informations sur les définitions, les numérateurs, les dénominateurs et les algorithmes des indicateurs des Enquêtes nationales à indicateurs multiples (MICS) et des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) utilisés dans la présente enquête, voir le chapitre 1 ainsi que les annexes 1 et 7 du Manuel de l'Enquête nationale à indicateurs multiples 2005 : Suivi de la situation des enfants et des femmes, également disponible sur le site Web www.childinfo.org. Rapport Préliminaire- 2007 13 Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Rapport Préliminaire - 200714 Encadré : Un engagement pour l'action : Obligations nationales et internationales de rendre compte Les gouvernements signataires de la Déclaration du Millénaire et du plan d'action de la campagne «Un monde digne des enfants» s'étaient également engagés à suivre la réalisation des buts et objectifs qui y sont définis : « Nous assurerons le suivi régulier et l'évaluation au niveau national et, en tant que de besoin, au niveau régional, des progrès accomplis vers les objectifs et les cibles du présent Plan d'Action aux échelles nationale, régionale et internationale. En conséquence, nous renforcerons notre capacité statistique nationale en améliorant la collecte, l'analyse et la ventilation des données, notamment par sexe, âge et autres facteurs susceptibles de créer des inégalités, et nous appuierons toute une série de recherches axées sur les enfants. Nous améliorerons la coopération internationale afin d'appuyer les efforts de renforcement des capacités statistiques, et d'accroître les capacités des communautés en matière de suivi, d'évaluation et de planification ». (Un monde digne des enfants, paragraphe 60) « …Nous évaluerons périodiquement les progrès réalisés, aux niveaux national et sous national, afin de mieux surmonter les obstacles et d'accélérer l'action.… » (Un monde digne des enfants, paragraphe 61). En outre, le Plan d'action (paragraphe 61) invite spécialement l'UNICEF à s'impliquer dans la préparation des rapports périodiques évaluant les progrès réalisés. « …En tant qu'organisation mondiale chef de file pour la protection de l'enfance, le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance est prié de continuer à préparer et à diffuser, en étroite collaboration avec les gouvernements, les fonds, programmes et institutions spécialisées concernés des Nations Unies, et avec tous les autres acteurs appropriés, le cas échéant, l'information sur les progrès réalisés dans la mise en oeuvre de la présente déclaration et du présent Plan d'Action » De même, la Déclaration du Millénaire (paragraphe 31) demande des rapports d'évaluation périodiques : « …Nous demandons à l'Assemblée Générale d'examiner de façon régulière les progrès accomplis dans la mise en œuvre des dispositions de la présente Déclaration et prions le Secrétaire Général de faire publier des rapports périodiques, pour examen par l'Assemblée Générale et suite à donner ». Rapport Préliminaire- 2007 15 Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 1.2- Objectifs de l'enquête ? ? Un monde digne des enfants ? ? ? ? ? L'Enquête nationale à indicateurs multiples, réalisée en 2006 par l'Algérie, s'est fixée les principaux objectifs suivants : Fournir des informations récentes pour l'évaluation de la situation des enfants et des femmes en Algérie, Fournir les données nécessaires pour suivre l'état de réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement et du plan d'action (WFFC) comme base de l'action future, Contribuer à l'amélioration des systèmes de collecte de données et de suivi de l'Algérie et renforcer l'expertise technique en matière de conception, de mise en œuvre et d'analyse de ces systèmes, Permettre aux pouvoirs publics et à l'UNICEF de disposer des informations essentielles pour mettre en œuvre, suivre et évaluer les politiques de santé en direction des enfants et des femmes, Contribuer à améliorer et à consolider les données relatives aux enfants et aux femmes et à actualiser et enrichir les bases de données existantes, Fournir des instruments nécessaires pour le suivi de la situation des femmes et des enfants, en tenant compte des spécificités régionales. Le plan d'échantillonnage assure une représentativité au niveau régional pour la plupart des variables retenues par l'enquête, Fournir des indicateurs à des fins de comparabilité avec les autres pays et évaluer les efforts à fournir pour l'amélioration de la situation des enfants et des femmes. Rapport Préliminaire - 200716 II- ECHANTILLONNAGE ET METHODOLOGIE DE L'ENQUETE 2.1- Constitution de l'échantillon ? ? ? ? La base de sondage Taille de l'échantillon Plan de sondage 1° degré : L'échantillon tiré pour l'Enquête nationale à indicateurs multiples MICS3 l'Algérie a été constitué dans le but de permettre de faire des estimations basées sur un grand nombre d'indicateurs concernant la situation des enfants et des femmes au niveau national et régional, en zones urbaine et rurale, et ce pour 4 régions sanitaires de l'Algérie (Centre, Est, Ouest et Sud). La répartition du pays en régions sanitaires a été élaborée par le Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière. Pour disposer d'une information à un niveau plus fin, les régions sanitaires ont été classées en 17 sous régions en tenant compte des critères suivants tirés à partir des statistiques du recensement général de la population et de l'habitat et des enquêtes sur l'état civil : Indice synthétique de fécondité Analphabétisme Rattachement au réseau d'assainissement Proportion de la population vivant en zone éparse Ces critères ont été choisis en fonction de leur forte corrélation avec les phénomènes étudiés et la disponibilité de données au niveau de chaque Wilaya. La base de sondage est constituée par l'ensemble des ménages ordinaires et collectifs recensés lors du recensement général de la population et de l'habitat réalisé en 1998. Une fois le tirage de l'échantillon effectué et avant d'entamer l'exécution de l'enquête sur le terrain, il a été procédé à l'actualisation de l'ensemble des districts échantillons par le personnel des structures régionales de cartographie de l'Office National des Statistiques. La taille de l'échantillon de l'enquête MICS 3 a été calculée en fonction d'une représentativité nationale, régionale et selon les strates urbaine et rurale. Au total 29478 ménages, répartis uniformément à travers les 17 sous régions, ont été retenus, soit 1734 ménages par sous région. Il s'agit d'un sondage stratifié à 2 degrés au sein de chaque sous région : Tirage proportionnel des unités primaires ou grappes. Leur nombre est de 34 au sein de chaque sous région, soit 17 x 34 = 518 au niveau national. Rapport Préliminaire- 2007 17 Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Les questionnaires MICS3 ont été testés lors de l'enquête pilote réalisée durant la période du 28 novembre au 6 décembre 2005, auprès d'un échantillon de 120 ménages répartis en 3 grappes. A l'issue de l'enquête pilote et sur la base des résultats, toutes les remarques et observations du personnel d'enquête ont été étudiées pour : la révision de l'ensemble du dossier technique, . Rapport Préliminaire - 200718 Les questionnaires comprenaient les modules suivants : Questionnaire ménages Questionnaire femme Questionnaire enfant  Les caractéristiques des ménages  L’éducation  L’activité économique  L’eau et l’assainissement  Les conditions d’habitation  La mortalité générale  Le handicap  Le travail des enfants  La discipline de l’enfant  L’iodation du sel  Les caractéristiques générales  Le mariage et la polygamie  La mortalité des enfants  L’anatoxine tétanique  La santé maternelle et néonatale  La contraception et les besoins non satisfaits  Le VIH/SIDA  L’attitude vis-à-vis de la violence des femmes  L’enregistrement des naissances et éducation de la petite enfance  L’allaitement maternel  Le traitement des maladies  La vaccination  Les conditions sanitaires de la circoncision des garçons  L’anthropométrie 2° degré : Tirage aléatoire des unités secondaires ou ménages dont le nombre est de : 34 x 51 = 1734 ménages. La taille d'échantillon au niveau national est donc de : 1734 * 17 = 29478 ménages. 2.2- Questionnaires Trois questionnaires ont été utilisés dans le cadre de l'enquête MICS 3 : Un questionnaire « ménage » pour la collecte de l'information sur les conditions d'habitation et sur les caractéristiques démographiques, sociales et sanitaires relatives à l'ensemble des membres du ménage. Un questionnaire individuel pour chaque femme âgée de 15 à 49 ans. Un questionnaire individuel concernant chaque enfant âgé de 0 à 4 ans. Il s'agit des questionnaires standard, proposés par la Direction du projet MICS 3 qui ont été adaptés par l'Algérie en fonction des besoins spécifiques en informations. A ce titre, plusieurs modules ont été introduits : les maladies chroniques, le handicap, la mortalité générale, les accidents domestiques, les conditions sanitaires de la circoncision des garçons. - - - Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 ? ? ? ? 2.3- Travail de terrain et traitement des données ? ? ? ? l'ajout ou la suppression de certaines variables ou modalités, l'enrichissement des manuels d'instructions du personnel d'enquête, la révision du programme de la formation, l'adaptation des programmes de saisie. Le personnel d'exécution de l'enquête sur le terrain se composait : de superviseurs nationaux, membres du bureau technique de l'enquête MICS 3, de superviseurs régionaux, dépendant des directions régionales de l'ONS, implantées au centre, à l'est, à l'ouest et au sud du pays, de contrôleurs d'enquête de l'Office National des Statistiques, d'enquêtrices, du corps paramédical, relevant du secteur de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière. La formation du personnel a été dispensée par l'Office National des Statistiques durant la période du 04 au 15 mars 2006. Cette formation a été appuyée par des communications thématiques enrichissantes exposées par des praticiens de santé publique et qui ont porté essentiellement sur la pédopsychiatrie, la vaccination, les maladies chroniques, les handicaps, l'iodation du sel et l'anthropométrie. A l'issue de la formation, le personnel d'enquête a été réparti en 28 équipes composées chacune d'un contrôleur, de trois enquêtrices et d'un chauffeur. La collecte des données a été entamée le 25 mars 2006 et s'est étalée sur une période de 2 mois et demi. Avant d'entamer la saisie des questionnaires, 18 opératrices de saisie ont été recrutées et formées par l'équipe chargée de l'exploitation des données de l'enquête MICS3. Les données ont été saisies sur 18 ordinateurs exécutant le logiciel CSPro. Pour les besoins du contrôle de qualité, il a été procédé à la double saisie de 10% des questionnaires et à la vérification de cohérence interne. Les procédures et programmes standard conçus dans le cadre global du projet MICS3 ont été adaptés aux questionnaires de l'Algérie et utilisés dans toutes les étapes. Le traitement des données a été entamé le 25 avril 2006, soit un mois après le début de la collecte. La saisie et l'épuration de l'ensemble des questionnaires ont été achevées à la fin du mois de septembre 2006. Les données ont été analysées à l'aide de l'application SPSS ainsi que des modèles de syntaxes et de tableaux conçus à cet effet. Rapport Préliminaire- 2007 19 2.4- Données de l'échantillon L'enquête à indicateurs multiples MICS 3 a été réalisée sur un échantillon de 518 grappes de 51 ménages chacune, réparties à travers les 17 sous régions du territoire national. 29476 ménages, 47612 femmes âgées de 15 à 49 ans et 15000 enfants de moins de 5 ans composaient les échantillons des catégories de population concernées par l'enquête. Les questionnaires ménages ont été renseignés pour 29008 ménages au niveau national, soit un taux de réponse de 98,4%. Le nombre de questionnaires renseignés pour l'ensemble des 47612 femmes éligibles était de 43670, soit un taux de réponse de 91,6%. Sur l'ensemble des 15000 enfants éligibles, 14593 ont été enquêtés, ce qui correspond à un taux de réponse de 97,3%. Rapport Préliminaire - 200720 TableauHH.1 : Résultats des réponses aux questionnaires ménage et individuel Nombre de ménages, femmes et enfants moins de 5 ans selon le résultat des interviews des et taux de réponse, MICS3 ALGERIE 2006 Taux de réponse global au questionnaire enfant 94.8 97.1 95.6 94.8 96.0 96.9 95.7 Urbain Rural Centre Est Ouest Sud Total RégionStrate 29476Ménages sélectionnés 18155 11321 8670 8670 6936 5200 Taux de réponse au questionnaire enfant 96.8 97.9 97.5 97.396.0 97.5 98.5 90.2Taux de réponse global questionnaire femme 89.6 92.693.3 87.888.591.1 Enfants de moins de 5 150008616 33433307415441966384 145938341Mères interviewées 32933223 398740906252 29476Ménages occupés 520069368670867011321 18155 29008Ménages interviewés 51166832856085001123017778 98.4Taux de réponse des ménages 98.498.598.798.099.297.9 47641Femmes 15-49 ans 83391121614277138091907428567 43642Femmes interviewées 784910623 126991247117511 26131 91.6Taux de réponse au questionnaire femme 94.194.788.990.391.891.5 Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 III- RESULTATS 3.1- Ménages et population 3.1.1- Caractéristiques de la population 3.1.1.1- Structure par âge et par sexe - - - - La population algérienne se compose de 49,5% de personnes de sexe féminin et de 50,5% de personnes de sexe masculin. 59,5% de la population réside en milieu urbain et 40,5 % en zone rurale. La structure de la population par âge indique que : Les enfants de moins de 5 ans représentent 8,5% du total de la population Les enfants âgés de 5-14 ans représentent le cinquième (19.7%) La proportion de la population en âge d'activité (15-59 ans) est de 64,2% La part de la population du troisième âge (60 ans et plus) est de 7,6% Rapport Préliminaire- 2007 21 © U N IC E F A lg ér ie /2 00 6/ G ia cc om o P iro zz i Ménages et population Graphe 1 : Pyramide des ages de la population MICS3 ALGERIE 2006 (Unité : %) 15 10 5 5 10 15 0-4 5-9 10-14 15-19 20-24 25-29 30-34 35-39 40-44 45-49 50-54 55-59 60-64 65-69 70-74 75-79 80+ FemmesHommes Rapport Préliminaire - 200722 Ménages et population Tableau HH.2 : Population par age et par sexe Structure de la population par groupe d'age quinquennal et par sexe et par groupe d'age de dépendance, et enfants âgés entre 0-17 ans, MICS3 ALGERIE 2006 Groupe d'age de dépendance Age Age 65-69 60-64 55-59 50-54 45-49 40-44 35-39 30-34 25-29 20-24 15-19 10-14 5-9 0-4 70+ ND/NSP <15 15-64 65+ ND/NSP Enfants âgés de 0-17 Adultes 18+ /ND/NSP Total Nombre Masculin Sexe % Féminin Nombre Total % 7408 8.6 8371 6593 5481 4699 3874 3492 2693 1868 1712 9.7 7.6 6.4 5.4 4.5 4.0 3.1 2.2 2.0 7612 9432 8.8 10.9 9851 11.4 10114 11.7 % Nombre 3089 10 24452 57035 4801 10 30350 55948 86298 3.6 .0 28.3 66.1 5.6 .0 35.2 64.8 100.0 7150 7382 9200 9693 9917 7929 6569 5573 4887 3769 3858 2500 1709 1672 2967 27 23732 56404 4639 27 29530 55272 84802 8.4 8.7 10.8 11.4 11.7 9.3 7.7 6.6 5.8 4.4 4.5 2.9 2.0 2.0 3.5 .0 28.0 66.5 5.5 .0 34.8 65.2 100.0 171100 59880 111219 113439 9440 37 48184 37 9586 7643 7350 5193 3577 3384 6056 14558 14994 18632 19544 20031 16300 13162 11053 35.0 65.0 100.0 5.5 .0 .0 28.2 66.3 8.5 8.8 10.9 11.4 11.7 9.5 7.7 6.5 5.6 4.5 4.3 3.0 2.1 2.0 3.5 Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Rapport Préliminaire- 2007 23 Ménages et population 3.1.1.2- Instruction et Analphabétisme Tableau ED3A : Scolarisation actuelle ou passée L'Algérie a consacré le droit à l'éducation pour tous. Le droit à l'enseignement est garanti par la loi. L'enseignement est dispensé gratuitement à tous les niveaux, et obligatoire dans les cycles primaire et moyen. Dans ce cadre, les résultats de l'enquête ont révélé que 78,6 % de l'ensemble des personnes âgées de 6 ans et plus fréquentent ou ont fréquenté l'école, et 21,4 % n'y ont jamais été. Les hommes sont relativement plus nombreux à avoir fréquenté l'école que les femmes (84,9% et 72,3 % respectivement). Selon le milieu de résidence, les plus forts scores sont enregistrés par les hommes en milieu urbain (88,7%) et les plus faibles par les femmes en rural (64%). Le taux d'analphabétisme parmi la population âgée de 10 ans et plus est de 24 %. Il est de16,5% pour les hommes et 31,6% pour les femmes. Les plus fortes proportions sont observées en zone rurale où plus du tiers des femmes (41,3%) et plus du cinquième (21,8%) des hommes sont analphabètes. En milieu urbain, les parts respectives des hommes et des femmes analphabètes sont de 12,4 et 24,1%. Proportion des personnes âgés de 6 et plus qui fréquentent l'école ou ont fréquenté l'école selon le sexe et le milieu de résidence, MICS3 ALGERIE 2006 Sexe Urbain Rural Total Masculin 88.7 81.0 84.9 Féminin 78.8 64.0 72.3 Total 83.8 72.1 78.6 Rapport Préliminaire - 200724 Ménages et population Tableau ED3B : Analphabétisme des 10 ans et plus Taux d'analphabétisme de la population de 10 et plus selon le sexe et le milieu de résidence MICS3 ALGERIE 2006 Par ailleurs le taux d'analphabétisme est de 27.2 % auprès de la population âgée de 15 ans et plus. Les écarts selon le sexe se creusent davantage pour les générations plus âgées. Tableau ED3C : Analphabétisme des 15 ans et plus et des 15-24 ans Taux d'analphabétisme de la population âgée de 15 ans et plus, et des (15-24 ans) selon le sexe MICS3 ALGERIE 2006 Sexe Urbain Masculin Rural Féminin Total Ensemble Masculin 15 ans et + 12.4 18.6 21.8 35.9 16.5 27.2 Féminin 15-24 ans 24.1 5.6 41.3 10.8 31.6 8.2 Total 18.2 31.5 24.0 Chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans, il est enregistré un taux d'analphabétisme de l'ordre de 5.6% pour les hommes ; chez les jeunes femmes, ce taux double pour atteindre 10.8%. Les conditions d'habitat de la population et les commodités de logement ont une énorme influence sur l'état de santé de la population. Au même titre que l'approvisionnement en eau et son traitement, le mode d'évacuation des déchets, le combustible utilisé et le type d'éclairage, le type de construction et l'occupation de l'espace résidentiel du logement peuvent influer sur le niveau de vie des personnes et par conséquent sur leur santé. Une eau non potable peut être une importante source de maladies telles que le trachome, le choléra et la fièvre typhoïde. Outre son association avec la maladie, l'accès à l'eau potable, particulièrement en zone rurale, peut être contraignant pour les femmes et les enfants. 3.1.2- Conditions de vie de la population Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Rapport Préliminaire- 2007 25 Ménages et population Par ailleurs, l'élimination inadéquate des excréments humains et une mauvaise hygiène individuelle sont à l'origine de diverses maladies, dont les maladies diarrhéiques. La préparation des repas à l'aide de combustibles solides (biomasse et charbon) provoque quant à elle des niveaux élevés de pollution et constitue une cause majeure de mauvaise santé, en particulier chez les enfants de moins de 5 ans où elle prend la forme de maladie respiratoire aiguë. En termes de conditions d'habitation et de commodités, la situation des ménages Algériens est la suivante : Près de la moitié des ménages (48,7%) réside dans des habitations de type maison individuelle et villa et ce tant en milieu urbain qu'en milieu rural. L'habitat précaire est de l'ordre de 4,6% ; 3 % en milieu urbain et 6,7% dans le rural. En termes d'espace, les logements sont exigus particulièrement en zone rurale ; 37,3% des logements en zone urbaine sont constitués de 3 pièces contre 25,3% seulement en zone rurale. A l'inverse les logements de 4 pièces et plus, qui offrent plus de confort, représentent respectivement 30,6% et 30,2 % du parc logement en urbain et en rural. Concernant le taux d'occupation par pièce, ce dernier est estimé à 2.4 personnes par pièce : 2.2 en milieu urbain et 2.6 en milieu rural. 3.1.2.1- Type et caractéristiques du logement . . . Rapport Préliminaire - 200726 Ménages et population Tableaux HC1 : Conditions de vie Caractéristiques et commodités du logement selon le milieu de résidence MICS3 ALGERIE 2006 3.1.2.2- Raccordement au réseau électrique 3.1.2.3- Raccordement au réseau de gaz naturel 98,6 % utilisent l'électricité comme moyen d'éclairage : 99,4% en milieu urbain et 97,6% en zone rural. Le taux de raccordement des logements au réseau du gaz naturel est estimé à 38.4 % au niveau national. Des disparités significatives sont observées selon le milieu de résidence : 60,7% en milieu urbain et seulement 7,7% dans le rural. 59,8% des ménages utilisent le gaz en bouteille pour la cuisson : 38,7% pour l'urbain et 89,1% pour le rural. L'utilisation des combustibles solides (bois ou charbon de bois) pour la cuisson est cependant résiduelle, 1.2% de l'ensemble des ménages. Urbain Rural Total 50.0 31.7 14.5 3.0 0.4 46.9 4.5 40.8 6.7 0.9 48.7 20.3 25.6 4.6 0.6 11.6 18.1 20.5 26.3 37.3 25.3 30.6 30.2 Maison individuelle Appartement Maison traditionnelle Habitat précaire Autre Total 1 pièce 2 3 4 et plus Taux d’occupation par pièces 2.2 2.6 14.0 22.9 32.3 30.4 2.4 Réseau d’éclairage 99.4 97.6 98.6 Groupe électrogène 0.2 0.5 0.3 Charbons /bois 0.2 1.2 0.6 Autre 0.2 0.7 0.4 100 100 100 Total 100 100 100 Total 100 100 100 Ty pe d e lo ge m en t N om br e de p iè ce s Ty pe d’ éc la ira ge Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Rapport Préliminaire- 2007 27 Ménages et population Tableau CH.8 : Utilisation des combustibles solides Structure des ménages selon le type de combustible utilisé pour la cuisine, et part relative des ménages utilisant des combustibles solides, MICS3 ALGERIE 2006 Graphe 2 : Commodités du logement selon le milieu de résidence R ég io n S tr at e N iv ea u d’ in st ru ct io n du ch ef d e fa m ill e Total Type de combustible utilise pour la cuisine Electricité Gaz naturel Charbon de bois Bois Gaz en butane Autres Combustibles solides * Nombre de ménages 10334 8987 6754 2933 16825 12183 1628 29008 3375 4879 7200 11919 Centre .5 .2 1.5 60.7 .137.0 Est .4 .6 .8 52.7 .145.4 Ouest .5 .1 .1 64.2 .035.0 Sud .5 .1 .9 68.5 .129.9 Urbain .6 .0 .1 38.7 .060.7 Rural .3 .7 2.1 89.1 .17.7 Supérieur .5 .0 .0 28.9 .270.3 .5 .3 .9 59.8 .138.4 Second. .3 .1 .0 47.4 .052.2 Moyen .5 .1 .4 58.7 .040.4 Primaire .5 .2 .2 61.7 .037.3 Aucun .5 .6 2.0 66.9 .1 1.8 1.5 .2 1.0 .1 2.8 .0 1.2 .1 .5 .4 2.530.0 * Indicateur MICS n. 24; Indicateur OMD n. 29 60,7 7,7 38,7 89,1 99,4 97,7 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 Gaz naturel Gaz en bouteille Electricité Urbain Rural Rapport Préliminaire - 200728 Ménages et population 3.1.2.4- Utilisation des sources d'eau améliorées Tableau EN.1 : Utilisation de sources d'eau améliorées L'un des objectifs du Millénaire pour le développement est d'assurer un environnement durable. L'accès de la population à une source d'eau améliorée et à des services d'assainissement de base s'inscrit dans cette optique. A cet égard, les résultats de l'enquête font ressortir que 85,1% de la population a accès 1à une source d'eau améliorée : 87,9% en zone urbaine et 81,6% en zone rurale. Des disparités importantes sont enregistrées selon la région. L'accès aux sources d'eau améliorées est nettement moins important dans les régions sud et ouest. Structure de la population selon la source d'approvisionnement en eau potable et part relative de la population utilisant une source d'eau améliorée, MICS3 ALGERIE 2006 Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Rapport Préliminaire- 2007 29 E au d e ro bi ne t da ns le lo ge m en t D an s la co ur pa rc el le R ob in et pu bl ic / bo rn e fo nt ai ne P ui ts à p om pe or ag e P ui ts p ro té gé P ui ts n on p ro té gé S ou rc e pr ot ég ée S ou rc e no n pr ot ég ée C am io n ci te rn e A ut re S ou rc e d’ ea u po ta bl e am él io ré e* N om br e to ta l de p er so nn e Type de sources d’eau potable E au d e pl ui e E au e n bo ut ei lle N iv ea u d’ in st ru ct ui n du c he f d e m én ag e R ég io n St ra te Total Centre Est Ouest Sud Urbain Rural Aucun Primaire Moyen Second. Sup. 66.4 54.6 49.2 60.0 71.8 40.8 49.7 60.7 71.5 64.1 4.7 58.1 7 5.1 12.1 15.2 5.5 7.7 12.2 11.9 9.9 8.1 5.2 2.4 9.7 Sources améliorées 6.3 6.8 3.0 2.3 2.4 8.9 7.3 4.3 3.7 2.8 1.6 5.3 5.5 2.8 .9 1.0 .7 6.1 3.6 3.3 2.9 2.1 .9 3.1 5.5 3.7 .1 1.3 1.0 1.2 3.3 .5 93.7 59691 3.2 4.5 .0 .9 1.0 2.5 10.3 1.2 84.8 53430 6.0 2.8 .0 1.2 1.1 .4 19.4 .5 78.2 39807 2.2 1.7 .0 .4 .8 .2 24.8 1.1 73.0 18172 1.9 1.9 .0 1.7 .1 .6 10.4 .7 87.9 95448 7.8 5.6 .1 .3 2.2 2.2 12.9 .9 81.6 75651 5.6 4.1 .1 .4 1.5 2.0 13.3 .7 82.3 76430 4.6 3.0 .0 .6 .8 .8 11.0 .9 86.2 43518 3.5 3.0 .1 1.5 .6 .9 10.4 1.0 86.8 25801 2.5 3.1 .0 2.6 .5 .9 8.3 .3 89.6 17085 2.0 3.9 .0 5.6 .1 .7 6.9 .7 90.8 8223 4.5 3.5 .0 1.1 1.0 1.3 11.5 .8 85.1 171100 Sources non améliorées * Indicateur MICS n 11; Indicateur MDG n 30 Ménages et population 3.1.2.5- Utilisation d'une installation d'assainissement améliorée Tableau EN.5 : Utilisation d'installations d'assainissement améliorés Par ailleurs, 92.7% de la population a accès à des installations d'assainissement 1améliorées . Aussi, 73,3% de la population est rattachée au réseau d'évacuation des eaux usées, 17.2% à une fosse sceptique). Des disparités significatives sont enregistrées selon milieu de résidence. Structure de la population selon le type de toilettes utilisées par le ménage, MICS3 ALGERIE 2006 1 Une installation d'assainissement améliorée est définie comme l'existence de toilettes avec une chasse reliée : au réseau d'assainissement, à une fosse sceptique ou à des latrines Rapport Préliminaire - 200730 R ég io n S tr at e N iv ea u d’ in st ru ct io n du ch ef d u m én ag e Centre 75.9 2.915.4 Est 67.6 5.921.2 Ouest 75.8 6.815.9 Sud 75.6 4.614.8 Urbain 91.9 .65.3 Rural 49.8 10.432.3 Supérieur 92.5 .44.9 Second. 84.8 1.410.5 Moyen 78.8 2.315.3 Primaire 76.8 3.216.0 Aucun 64.7 8.121.5 Installations sanitaires améliorées Installations sanitaires non améliorées .3 1.5 2.6 2.2 .4 .3 .2 .7 .3 1.5 2.0 1.2 1.3 1.2 1.1 1.2 .9 1.8 .6 .1 1.5 2.0 C ha ss e re lié e à l’é go ut C ha ss e re lié e à fo ss e sc ep tiq ue C ha ss e re lié e à de s la tri ne s Pa s de to ile tte s Autre ND Total 73.3 2.2 4.917.2 1.0 1.4 4.0 .6 .6 4.2 .4 4.4 .1 1.2 .9 1.8 3.2 95.3 89.3 92.4 94.5 97.6 86.5 89.4 94.6 95.0 96.5 97.5 % d e la p op ul at io n u til is an t d es in st al la tio ns d ’a ss ai ni s- se m en t a m él io ré es * 59691 53430 39807 18172 95448 75651 76430 43518 25801 17085 8223 N om br e to ta l de p er so nn e 92.7 171100 * Indicateur MICS n 12; Indicateur MDG n 31 Ménages et population 3.1.3- Santé générale 3.1.3.1- Maladies chroniques Tableau MC1 : Maladies chroniques Eu égard à l'ampleur qu'elles ont prises et à leur lourd impact non seulement au plan sanitaire mais également au plan économique pour l'ensemble des couches de la population, les maladies chroniques ne pouvaient pas être occultées dans une enquête où l'étude des aspects sanitaires de la population constituait l'un des principaux objectifs. Les personnes qui souffrent d'au moins une maladie chronique représentent 10,5% de l'ensemble de la population ; 8,4 % de l'ensemble des personnes de sexe masculin 12,6% du total des personnes de sexe féminin. Les habitants de la zone rurale souffrant d'au moins une maladie chronique sont relativement moins nombreux que ceux du milieu urbain avec des proportions respectives de 9,3 et 11,5%. La prévalence des maladies chroniques augmente de manière sensible avec l'âge notamment auprès des personnes âgées de 60 ans ou plus, pour environ une personne sur deux (51%). Les femmes sont plus affectées que les hommes (respectivement 60.3% et 42%). Prévalence des maladies chroniques par sexe et milieu de résidence MICS3 ALGERIE 2006 Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Rapport Préliminaire- 2007 31 Sexe Urbain Rural Total Masculin 9.2 7.5 8.4 Féminin 13.9 11.1 12.6 Total 11.5 9.3 10.5 Ménages et population Tableau MC2 : Maladies chroniques Prévalence des maladies chroniques par groupe d'âge et sexe MICS3 ALGERIE 2006 Les prévalences des maladies chroniques sont significativement plus élevées aux âges avancés, notamment chez les personnes de 35 ans et plus. Tableau MC3 : Maladies chroniques Prévalence des maladies chroniques par groupes d'age et type de maladie, MICS3 ALGERIE 2006 Rapport Préliminaire - 200732 Masculin Féminin Ensemble Groupes d’ages Effectif Prévalence (%)Prévalence (%) Effectif Prévalence(%) 0-18 2.9 32386 2.4 31440 2.6 19-24 3.4 12030 3.0 11901 3.2 25-35 3.6 14964 5.1 14498 4.3 35-59 12.7 20238 24.3 20587 18.5 60 et + 42.0 6676 60.4 6362 51.0 Ensemble 8.4 86298 12.6 84802 10.5 Effectif 63827 23932 29462 40826 13038 171100 Hypertension 0.06 0.13 0.57 7.82 31.15 4.38 0- 19- 25-34 35-59 60 et + 18 24 Ensemble Diabète 0.16 0.23 0.42 4.13 12.52 2.10 Maladies articulaires 0.22 0.26 0.46 2.91 10.59 1.70 Asthme 0.7 0.80 0.91 1.80 3.09 1.20 Maladies cardiovasculaires 0.24 0.26 0.31 1.65 6.98 1.11 Autres maladies chroniques 1.27 1.58 1.90 4.08 5.72 2.43 Effectif 63827 23932 29462 40826 13038 171100 En terme de distribution relative, l'hypertension artérielle est la maladie chronique la plus fréquente. Elle a été déclarée par 41,8% de la population atteinte de maladie chronique. En seconde position, nous retrouvons le diabète (20.1%), suivi des maladies cardiovasculaires, l'asthme et les maladies articulaires qui touchent respectivement 16.5%, 11.5 % et 10.6 % de l'ensemble de la population souffrant de la maladie chronique. Ménages et population Tableau MC4 : Maladies chroniques Distribution des personnes (%) souffrant de maladies chroniques selon le type de maladie et le milieu de résidence, MICS3 ALGERIE 2006 Rapport Préliminaire- 2007 33 Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Type de maladie Urbain Rural Total Hypertension artérielle 42.7 40.5 41.8 Diabète 22.5 16.3 20.1 Maladies articulaires 11.0 9.9 10.6 Asthme 11.9 10.8 11.5 Maladie cardiovasculaire 15.1 18.1 16.2 Autres 22.0 25.2 23.2 3.1.3.2- Handicaps Tableau HD1 : Handicaps La proportion des personnes handicapées parmi l'ensemble de la population est estimée à 2,5%. La prévalence est significativement plus importante chez les hommes par rapport aux femmes (respectivement 3,9 et 1,1%). Le handicap semble toucher particulièrement les personnes âgées de 60 ans et plus et notamment les hommes, pour près d'une personne sur cinq. Prévalence de le handicap par groupe d'age et sexe, MICS3 ALGERIE 2006 Masculin Féminin Prévalence (%) Effectif Prévalence (%) Effectif Prévalence (%) Effectif 0-19 ans 0.1 34303 0.1 33425 0.1 67728 20-59 ans 4.4 45316 1.1 45002 2.8 90318 60 ans et + 19.8 6676 6.2 6362 13.2 13038 Ensemble Total 3.9 86298 1.1 84802 2.5 171100 Sur l'ensemble de la population handicapée, 39,5% présentent un handicap qui les limite sévèrement dans leurs activités et 60,5%, modérément. Ménages et population Tableau HD2 : Handicaps Distribution relative (%) des personnes souffrant d'handicap selon la sévérité d'handicap et le milieu de résidence, MICS3 ALGERIE 2006 Rapport Préliminaire - 200734 Sévérité de l’handicap Urbain Rural Total Handicap sévère 41.4 37.3 39.5 Handicap modéré 58.6 62.7 60.5 Total 100 100 100 Selon le type de handicap, les plus fortes proportions sont observées chez les handicapés physiques avec 44,2% de l'ensemble des handicapés. Les proportions de personnes présentant des difficultés de compréhension et de communication et celles qui ont des problèmes de vue sont respectivement de 30,4 et 23,2% du total de la population handicapée. Tableau HD3 : Handicaps Distribution relative (%) des personnes souffrant d'handicap selon le type d'handicaps et le milieu de résidence, MICS3 ALGERIE 2006 Type d’handicap Urbain Rural Total Mouvement 43.9 44.7 44.2 Compréhension et communication 32.4 28.2 30.4 La vue 21.4 25.2 23.2 Interaction avec les gens 20 16.9 18.6 Soins personnels 17.8 15.3 16.7 L’ouie 14.7 17.2 15.9 Ménages et population Rapport Préliminaire- 2007 35 Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Ménages et population 3.1.3.3- Consommation du sel iodé Evaluer dans quelle proportion le sel utilisé pour la cuisine est iodé permet d'apprécier et de lutter contre les troubles dus aux carences en iode. Le sel a pu être testé dans la majorité des ménages (98.8%). Les tests font ressortir que 60.7% des ménages utilisent du sel suffisamment iodé, 15 Particules Par Milliers ou plus (PPM), alors que 38.9 % des ménages disposent de sel iodé à moins de 15 PPM. Tableau NU.5 : Consommation du sel iodé Part relative des ménages consommant du sel iodé, MICS3 ALGERIE 2006 Part relative des ménages avec résultat du test Pa rt re la tiv e de s m én ag es do nt le se la ét é te st é N om br e de m én ag es in te rv ie w és Part relative des ménages ne disposant pas de sel < 15 PPM 15+ PPM* Total N om br e de m én ag es do nt le se la ét é te st é Centre 99.1 10334 .3 27.5 72.2 100.0 10276 Est 98.4 8987 .3 42.9 56.8 100.0 8877 Ouest 99.2 6754 .4 40.9 58.6 100.0 6728 R ég io n Sud 97.6 2933 1.1 62.2 36.8 100.0 2894 Urbain 98.6 16825 .5 31.9 67.6 100.0 16663 St ra te Rural 99.1 12183 .4 48.5 51.2 100.0 12112 Total 98.8 29008 .4 38.9 60.7 100.0 28775 * Indicateur MICS n. 41 ©UNICEF Algérie/2006/Giaccomo Pirozzi ©UNICEF Algérie/2006/Giaccomo Pirozzi 3.2- Situation de l'Enfant 3.2.1- Etat nutritionnel L'état nutritionnel des enfants est le reflet de leur état de santé général Lorsqu'un enfant a accès à une alimentation appropriée, qu'il n'est pas sujet à des maladies récurrentes et qu'il est bien protégé, il atteint son potentiel de croissance. Dans une population bien nourrie, il existe une distribution standard du poids et de la taille. La courbe de référence la plus utilisée et recommandée par l'UNICEF et l'OMS est celle fournie par NCHS (National Centre of Health Statistics). La malnutrition peut donc être appréciée par comparaison des courbes de croissance obtenues par l'enquête avec la courbe de référence. Il existe trois indicateurs nutritionnels, chacun de ces derniers est exprimé en termes d'unités d'écart type (z-scores) par rapport à la médiane de la population de référence. Le rapport "poids/âge" renseigne sur l'insuffisance pondérale et permet de mesurer la malnutrition aiguë et la malnutrition chronique. Un enfant est considéré comme modérément ou sévèrement maigre lorsque son rapport poids-âge est inférieur de plus de deux écarts types à la médiane. Il entre dans la catégorie des enfants sévèrement maigre lorsque ce rapport est inférieur de plus de trois écarts types à la médiane. Le rapport "taille/âge" est une mesure de la croissance linéaire qui renseigne sur la malnutrition chronique due à la conjugaison d'une absence de nutrition appropriée pendant une longue période et d'une maladie récurrente ou chronique. Un enfant dont le rapport taille-âge est inférieur de plus de deux écarts types à la médiane de la population de référence est considéré comme ayant un déficit de la taille par rapport à l'âge et classé parmi les enfants ayant un retard de croissance modéré ou sévère. Lorsque cette mesure est à plus de trois écarts types au-dessous de la médiane, l'enfant est classé dans la catégorie des retards de croissance sévères. Le rapport "poids/taille" renseigne sur le processus de perte de poids récent et important en rapport le plus souvent avec une infection sévère ou avec une sous alimentation chronique. Un enfant dont le rapport poids-taille est inférieur de deux écarts types à la médiane de la population de référence est classé comme ayant un déficit modéré ou sévère, tandis qu'il appartient à la catégorie au déficit sévère si cette mesure est à plus de trois écarts types au-dessous de la médiane. Cet indicateur peut révéler d'importantes variations saisonnières liées à la disponibilité des aliments ou à la prévalence d'une maladie. Les mesures anthropométriques ont été effectuées sur 13 359 enfants; soit 89,1% de l'ensemble des enfants éligibles. Les données de l'enquête indiquent que 3,7% des enfants enquêtés sont modérément ou sévèrement maigres, dont 0,6% le sont sévèrement. Les enfants qui souffrent de retard de croissance modéré ou sévère représentent 11,3%, dont 3,0% sévère, ceux qui souffrent d'émaciation représentent 2,9% de l'ensemble des enfants de moins de 5 ans. Rapport Préliminaire- 2007 37 Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Situation de l’Enfant Il y a lieu de noter également que la proportion des enfants qui présentent un excès de poids par rapport à leur taille est de 9,3%. Tableau NU.1 : Malnutrition des enfants Part relative des enfants de moins de cinq ans sévèrement ou modérément mal nourris, MICS3 ALGERIE 2006 Situation de l’Enfant Rapport Préliminaire - 200738 * MICS indicateur n. 6; OMD indicateur n. 4 ** MICS indicateur n. 7 *** MICS indicateur n. 8 Insuffisance pondérale Poids / âge: % Retard de croissance Taille / âge % Retard staturo-pondéral Poids / taille % Obésité Poids/taille% Inférieur à -2 SD Inférieur à -3 SD* nférieur I à -2 SD Inférieur à -3 SD** % inférieur à -2 SD Inférieur à -3 SD*** Supérieur à +2 SD Effectif des enfants Masculin 3.8 .6 11.6 3.2 2.9 .7 8.5 6785 Sexe Féminin 3.6 .6 11.0 2.7 2.9 .6 10.1 6573 Centre 2.7 .5 9.4 2.4 1.9 .4 8.9 4557 Est 3.2 .7 10.7 2.5 2.4 .4 9.3 4036 Ouest 3.6 .5 11.8 3.2 4.0 .9 10.8 3030 Région Sud 7.8 1.1 16.8 5.1 4.9 1.2 7.9 1735 Urbain 3.1 .5 10.4 2.7 3.0 .6 10.5 7137 Strate Rural 4.4 .7 12.4 3.3 2.8 .7 7.9 6222 < 6 mois 1.4 .1 7.9 1.6 4.1 .6 15.8 1174 6- 11 mois 2.9 .7 9.3 1.8 3.6 .9 12.6 1502 12-23 mois 4.4 .9 15.4 4.2 3.0 .9 14.9 2760 24-35 mois 4.2 .8 10.4 3.2 3.4 .4 6.3 2791 36-47 mois 3.7 .5 11.1 3.2 1.9 .6 5.5 2602 Age 48-59 mois 4.0 .4 10.9 2.3 2.4 .5 5.5 2529 Aucun 5.0 .9 15.7 4.7 2.7 .7 7.3 4053 Primaire 4.2 .8 10.7 2.7 3.1 .7 9.1 2553 Moyen 3.3 .4 9.8 2.1 3.0 .6 10.0 3266 Secondaire 2.5 .4 8.8 2.1 2.9 .5 10.3 2793 Supérieur 1.3 3.7 .2 .6 5.0 11.3 1.2 3.0 4.0 2.9 .5 .6 14.0 9.3 692 13358 N iv ea u d’ in st ru ct io n de la m èr e Total Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Situation de l’Enfant Rapport Préliminaire- 2007 39 3.2.2- Allaitement maternel L'allaitement maternel pendant les premiers mois de la vie protège l'enfant des infections et lui procure des éléments nutritifs indispensables à sa croissance. Un des objectifs du plan d'action "Un monde digne des enfants" est l'allaitement exclusif au sein pendant les 6 premiers mois, puis poursuivre l'allaitement jusqu'à l'âge de 2 ans au moins, en l'associant avec des aliments complémentaires sûrs, appropriés et suffisants. Les mères ou les tutrices ont été interrogées sur l'alimentation de leurs enfants âgés de moins de cinq (05) ans. Ce volet permet de disposer des données sur l'allaitement exclusif au sein et sur la consommation de vitamines et de compléments minéraux ou de médicaments selon les tranches d'âges des enfants 0-3 mois et 0-5 mois ainsi que l'alimentation complémentaire pour les enfants de 6- 9 mois et la poursuite de l'allaitement chez les enfants de 12-15 mois et 20-23 mois. Les résultats de l'enquête font ressortir que près de la moitié (49.5 %) des enfants nés durant les deux dernières années ayant précédé l'enquête, étaient allaités au sein immédiatement après la naissance. Cette proportion est plus importante au milieu rural qu'au milieu urbain (53.4% vs 46.1%). Selon les régions, cette proportion passe de 64,1% au sud, à 54,2% à l'Ouest puis à 51,0% à l'est du pays pour atteindre 39,4% au centre. L'allaitement dans la première heure après la naissance est-il inversement proportionnel à l'instruction de la mère, passant de 35,8% chez les mères de niveau supérieur à 53.3% chez celles de niveau primaire et 55,9% chez les femmes sans aucun niveau. Pour ce qui de l'allaitement maternel dans les premières 24 heures, la proportion atteint 80,4% des enfants nés dans les deux années précédant l'enquête, avec une variation allant de 82,7% en milieu rural à 78,3% en milieu urbain. Tableau NU.2 : Première mise au sein Part relative des femmes âgées entre 15-49 ans ayant eu une naissance vivante durant les deux dernières années, ayant allaité leur enfant pour la première fois moins d'une heure et moins de 24 heures après la naissance, MICS 3 ALGERIE , 2006 Situation de l’Enfant Rapport Préliminaire - 200740 * Indicateur MICS n. 45 L'allaitement maternel exclusif ne concerne que10,4% des enfants de moins de 3 mois (10,6% chez les garçons et 10,1% chez les filles). Chez les enfants de moins de 6 mois, cette proportion chute à 6,9% (7,2% chez les garçons et 6,7% chez les filles). Entre 6 et 9 mois, 39,0 % des enfants sont nourris au sein tout en consommant des aliments solides. La proportion des enfants âgés entre 12 et 15 mois qui sont toujours allaités au sein est de 46,5%, et baisse à 22,2% pour ceux qui sont âgés entre 20 et 23 mois. Part relative des enfants allaités moins d'une heure après la naissance* Part relative des enfants allaités moins de 24 heures après leur naissance Effectif des femmes ayant eu une naissance vivante durant les deux dernières années avant l’enquête Centre 39.4 81.5 1861 Est 51.0 78.9 1713 Ouest 54.2 76.3 1273 Région Sud 64.1 88.4 714 Urbain 46.1 78.3 2953 Strate Rural 53.4 82.7 2608 < 6 mois 48.8 80.1 1286 6-11 mois 50.3 79.9 1537 Nombre de mois depuis la dernière naissance 12-23 mois 49.4 80.8 2737 Aucun 55.9 83.7 1542 Primaire 53.3 81.6 1057 Moyen 46.5 79.4 1406 Secondaire 45.3 78.3 1230 Niveau d’instruction de la mère Supérieur 35.8 72.8 326 Total 49.5 80.4 5561 Tableau NU.3 : Allaitement maternel Part relative des enfants allaités au sein par groupes d'age, ALGERIA, 2006 Rapport Préliminaire- 2007 41 Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Situation de l’Enfant * Indicateur MICS n.15 ** Indicateur MICS n.17 *** Indicateur MICS n. 16 Enfants de 0-3 mois Enfants de 0-5 mois Enfants de 12-15 mois Enfants de 20-23 mois Enfants de 6-9 mois % al la ite m en te xc lu sif Ef fe ct if de s en fa nt s % al la ite m en tm at er ne l ex clu sif * Ef fe ct if de s en fa nt s % des enfants allaités au sein et recevant des aliments solides/ semi solides ** Ef fe ct if de s en fa nt s % de s en fa nt s al la ité s au se in ** * Ef fe ct if de s en fa nt s % de s en fa nt s al la ité s au se in ** * Ef fe ct if de s en fa nt s 10.6 408 7.2 665 42.5 534 45.9 484 24.4 561 Masculin Féminin 10.1 400 6.7 663 35.4 517 47.0 459 19.7 486 Centre 13.0 262 8.7 418 43.7 339 48.2 280 26.5 369 Est 13.9 240 8.7 404 40.7 337 51.9 316 18.3 312 Ouest 4.7 200 3.8 334 26.7 250 27.7 212 15.9 253 Sud 6.7 106 4.7 173 46.3 126 60.0 135 33.0 114 Urbain 10.2 439 6.7 728 35.1 580 42.9 473 16.8 566 Rural 10.6 369 7.2 601 43.8 471 50.1 470 28.5 482 Aucun 9.2 234 6.1 379 41.6 255 54.0 288 34.0 269 Primaire 13.8 146 9.3 239 33.9 210 49.8 173 22.4 194 Moyen 10.4 200 7.2 312 43.9 251 45.9 237 17.3 309 Secondaire 10.7 178 7.0 310 40.4 260 35.2 203 17.3 228 Supérieur 4.4 51 3.1 89 23.8 76 38.9 43 10.0 47 Total 10.4 808 6.9 1329 39.0 1051 46.5 943 22.2 1048 Se xe R ég io n St ra te N iv ea u d’ in st ru ct io n de la m èr e La proportion des enfants de moins de 5 ans qui possèdent un carnet de santé, présenté à l'enquêtrice, est de 88,0%. Cette proportion serait de 99,9% si on prend en considération les déclarations des mères dont les enfants disposeraient de carnets de santé mais que les enquêtrices n'ont pas vues. La proportion des enfants de 12 à 23 mois complètement vaccinés est de 83.3% selon le carnet de santé et de 88% si on prend en considération également la déclaration de la mère. Par contre, 0,7% des enfants de 12-23 mois n'ont été vacciné contre aucune des six maladies contrôlables par la vaccination. A l'age de 12 mois, le BCG a été administré pour 98,9% des enfants âgés de 12 à 23 mois, la première dose de DTP pour 98,1%, la seconde et la troisième dose pour 96,4% et 92,9%, respectivement. Le taux de vaccination contre la poliomyélite est 97,2% pour la prise à la naissance, 97.9 % pour la première dose, 96.2% pour la seconde et 92% pour la troisième dose. Le vaccin contre la rougeole a été fait pour 85,3% des enfants à l'âge de 12 mois. La première dose du vaccin contre l'hépatite B (HBV) a été administrée pour 89.9% des enfants âgés de 12 à 23 mois avant de dépasser l'âge de 12 mois. La seconde prise a concerné 87.5% des enfants et la troisième dose, 78.1%. Situation de l’Enfant Rapport Préliminaire - 200742 3.2.3- Vaccination En Algérie le programme élargi de vaccination est le suivant : Age à la vaccination Vaccin Naissance BCG + POLIO + HBV1 01 mois HBV2 03 mois POLIO ORAL1 + DTCOQ1 04 mois POLIO ORAL2 + DTCOQ2 05 mois DTCOQ3 + POLIO ORAL3 + HBV3 09 mois ROUGEOLE ROR 18 mois RAPPEL 01 mois VITAMINE D1 06 mois VITAMINE D2 Tableau CH.1 : Vaccination à la première année Part relative des enfants âgés entre 12-23 mois vaccinés à n'importe quel moment avant l'enquête, et part relative des enfants vaccinés avant d'atteindre l'âge d'un an, MICS3 ALGERIE 2006 Tableau CH.1c : Vaccination à la première année (suite) Part relative des enfants âgés de 12-23 mois vaccinés à n'importe quel moment avant l'enquête, et avant d'atteindre un an, MICS3 ALGERIE 2006 Rapport Préliminaire- 2007 43 Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Situation de l’Enfant Carnet de santé Déclaration de la mère Ensemble Vacciné à l'age 12 mois BCG 92.0 7.0 99.0 98.9 DTcoq1 91.7 6.7 98.3 98.1 DTcoq2 90.5 6.4 97.0 96.4 DTcoq 3 ** 88.5 6.3 94.8 92.9 Polio 0 90.7 6.5 97.2 97.2 Polio 1 91.9 6.2 98.2 97.9 Polio 2 90.7 6.1 96.8 96.2 Polio 3 *** 88.7 5.2 93.9 92.0 Rougeole **** 84.3 6.1 90.5 85.3 Tous les vaccins ***** 83.3 4.7 88.0 81.7 Aucun .0 .7 .7 .7 Nombre des enfants 12-23 mois 2994 2994 2994 2994 * Indicateur MICS n.25 ** Indicateur MICS n.27 *** Indicateur MICS n.26 **** Indicateur MICS n.28; Indicateur OMD n.15 ***** Indicateur MICS n.31 HBV1 HBV 2 HBV 3* Vitamine D1 Vitamine D2 Nombre d'enfants âgés de 12-23 mois Carnet de santé 89.7 87.7 79.7 52.4 39.2 2994 Déclaration de la mère .2 .2 .1 .0 .0 2994 Les deux sources 89.9 87.8 79.8 52.4 39.2 2994 Vacciné à l'âge de 12 mois 89.9 87.5 78.1 51.4 37.4 2994 * Indicateur MICS n. 29 Situation de l’Enfant Rapport Préliminaire - 200744 Graphe 3: Proportions d'enfants de 12 à 23 mois, Vaccinés à 12 mois, MICS3 ALGERIE 2006 98,9 98,1 96,4 92,9 97,7 96,2 92 85,3 75 80 85 90 95 100 BCG DPT POLIO ROUGEOLE ère 1 dose ème 2 dose ème 3 dose 3.2.4- Maladies diarrhéiques La prévalence des épisodes diarrhéiques pendant les deux semaines qui ont précédé l'enquête se situe à 8.8 % de l'ensemble des enfants âgés de moins de 5 ans. La prévalence de la diarrhée est particulièrement élevée chez les enfants âgés de 6 à 11 mois (17.3 %). Les ages de forte prévalence correspondent aux âges où les enfants commencent à recevoir des aliments autres que le lait maternel et à être sevrés. La proportion d'enfants ayant présenté de diarrhée et qui n'ont pas bénéficié de traitement de réhydratation oral est de 73.4 %, alors que seuls 26,6% des enfants ont reçu un traitement, dont 18.5 % ont reçu des sachets de SRO. En outre, 12.2% des cas de diarrhée ont été traités avec une solution sucrée salée préparée à la maison. Tableau CH.4 : Traitement de réhydratation oral Part relative des enfants âgés de 0-59 mois ayant souffert de diarrhées durant les deux dernières semaines et traitement par SRO ou autres réhydrations orale MICS3 ALGERIE 2006 Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Situation de l’Enfant Rapport Préliminaire- 2007 45 * Indicateur MICS n.33 TRO : Traitement de réhydratation orale Prévalence Traitement de la Diarrhée No m br e d’ en fa nt s ag es de 0- 59 m oi s Sa ch et SR O So lu tio n su cr ée sa lé e pr ép ar ée à la m ai so n Pa s de tra ite m en t Ta ux d'u tili sa tio n de s TR O * No m br e de s en fa nt s ag és 0- 59 m oi s ay an ts ou ffe rt de di ar rh ée s Masculin 17.1 11.5 75.5 24.5 672 Sexe Féminin 20.0 12.9 71.1 28.9 615 Centre Est 21.7 23.1 61.6 38.4 323 14.1 4.4 83.1 16.9 545 Ouest Sud 28.9 15.9 60.6 39.4 199 Région 14.9 12.1 77.9 22.1 220 Urbain 18.2 13.3 72.6 27.4 669 Strate Rural 18.7 11.0 74.2 25.8 619 < 6 mois 17.9 15.1 69.9 30.1 134 6-11 mois 20.2 14.4 69.9 30.1 284 12-23 mois 21.1 12.1 71.3 28.7 446 24-35 mois 16.0 8.8 76.9 23.1 206 36-47 mois 14.3 14.6 76.5 23.5 127 Age 48-59 mois 12.1 5.3 86.9 13.1 91 Aucun 17.1 11.5 75.1 24.9 374 Primaire 15.7 9.3 78.3 21.7 265 Moyen 23.2 12.6 67.3 32.7 337 Secondaire 16.9 15.8 73.4 26.6 260 Ni ve au d'i ns tru ct io n de la m èr e Supérieur 18.6 10.5 74.7 25.3 53 Total A eu la di ar rh ée du ra nt le de ux de rn iè re s se m ai ne s s 9.0 8.6 6.6 12.3 5.9 11.6 8.5 9.3 10.1 17.3 14.9 6.9 4.5 3.3 8.4 9.5 9.5 8.5 6.8 8.8 7443 7150 4890 4449 3357 1897 7910 6683 1329 1644 2994 3005 2843 2778 4434 2772 3547 3061 779 14593 18.5 12.2 73.4 26.6 1288 3.2.5- Infections respiratoires aiguës (IRA) Les infections respiratoires aiguës sont l'une des principales causes de mortalité infantile en Algérie. La Dyspnée, la toux et le nez bouché en constituent les signes majeurs. L'antibiotique peut être une alternative de traitement de certaines IRA. Des questions ont été introduites dans le questionnaire enfant pour déterminer les enfants qui ont souffert d'une IRA durant les deux dernières semaines qui ont précédé l'enquête et ceux qui ont reçu un traitement pour ces affections. Les données de l'enquête révèlent que 6.1 % des enfants de moins de cinq ans, ont souffert d'une infection respiratoire aiguë. Les infections respiratoires sont relativement plus fréquentes parmi les enfants âgées de moins de 2 ans. 52,6 % des enfants ayant présenté des symptômes d'infections respiratoires aiguës ont été orientés vers un établissement sanitaire qualifié : 56.3% en milieu urbain et 48.5 % en milieu rural. Situation de l’Enfant Rapport Préliminaire - 200746 Tableau CH.6 : Soins médicaux pour le traitement des IRA Part relative des enfants âgés de 0-59 mois, présentant une IRA et conduits à un service de santé, MICS3 ALGERIE 2006 * Indicateur MICS n. 23 Nombre d'enfants âgés de 0-59 mois présentant d'une IRA Masculin 6.9 7443 13.0 12.0 29.0 9.1 1.3 53.7 517 Féminin 5.2 7150 11.7 12.8 27.1 8.7 .7 51.1 374 Centre 3.8 4890 18.4 10.8 25.2 3.5 .8 53.9 186 Est 9.0 4449 6.8 14.5 33.8 9.4 1.3 55.0 401 Ouest 5.3 3357 12.2 11.5 28.7 8.6 .8 52.0 177 Sud 6.7 1897 21.9 8.8 14.3 16.1 1.2 44.2 127 Urbain 6.0 7910 15.8 11.7 29.0 9.6 1.3 56.3 471 St ra te Rural 6.3 6683 8.7 13.0 27.2 8.2 .9 48.5 420 0-11 7.5 2973 15.0 12.5 37.3 7.4 1.4 64.1 222 12 23 7.6 2994 11.7 12.0 28.8 9.1 .4 52.0 227 24-35 5.2 3005 11.3 10.7 24.7 10.9 2.2 46.7 155 36-47 6.4 2843 9.7 14.2 26.0 7.4 1.1 49.9 183 Ag e (e n m oi s) 48-59 3.8 2778 15.0 11.6 16.6 11.8 .0 43.2 105 Aucun 6.5 4434 9.4 10.7 17.5 7.1 1.0 37.1 286 Primaire 6.4 2772 16.0 13.7 28.2 10.2 1.0 57.4 177 Moyen 6.2 3547 15.7 13.6 31.5 10.0 1.4 60.8 218 Second. 5.4 3061 11.1 12.2 39.2 10.8 .8 62.5 165 Ni ve au d'i ns tru ct io n de la m èr e Supérieur 5.6 779 6.3 10.7 40.3 3.7 1.6 57.3 44 Total 6.1 14593 12.4 12.3 28.2 9.0 1.1 52.6 891 S ex e R ég io n P er so nn e/ pr es ta ta ire q ua lif ié * P ol yc lin iq ue , ce nt re d e so in H ôp ita l/C H U P ha rm ac ie A ut re C lin iq ue p riv ée / ca bi ne t m éd ic al N om br e d’ en fa nt s de 0 -5 9 m oi s A un e in fa ct io n re sp ira to ire a ig uë Sur l'ensemble des enfants de moins de 5 ans ayant eu une IRA, 59% ont reçu un traitement antibiotique, au cours des deux semaines précédant l'enquête. Les enfants du milieu urbain ont été relativement plus nombreux à avoir été mis sous traitement antibiotique (64.2 % du milieu urbain contre 53,1% du milieu rural). Tableau CH.7 : Traitement par antibiotique des Infections Respiratoires Aiguës Part relative des enfants âgés 0-59 mois qui présentent une IRA, recevant un traitement antibiotique, MICS3 ALGERIE 2006 Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Situation de l’Enfant Rapport Préliminaire- 2007 47 * indicateur MICS n. 22 Masculin 58.8 517 Sexe Féminin 59.1 374 Centre 51.8 186 Est 61.8 401 Ouest 61.5 177 Région Sud 57.1 127 Urbain 64.2 471 Strate Rural 53.1 420 0-11 mois 67.9 222 12-23 mois 55.9 227 24-35 mois 55.0 155 36-47 mois 58.7 183 Age 48 59 mois 53.0 105 Aucun 40.1 286 Primaire 66.6 177 Moyen 65.0 218 Secondaire 74.0 165 Niveau d'instruction de la mère Supérieur 64.4 44 Total 59.0 891 Nombre d'enfants âgés de 0- 59 mois présentant une IRA durant les deux dernières semaines précédant l'enquête Part relative des enfants âgés de 0-59 mois ayant eu une IRA et recevant des antibiotiques * Situation de l’Enfant Rapport Préliminaire - 200748 3.2.6- Scolarisation des enfants Tableau ED.3 : Taux net de scolarisation au primaire « Assurer l’éducation primaire pour tous » est le second objectif du millénaire pour le développement. A cet effet tous les moyens doivent être mis en oeuvre pour «D'ici à 2015, donner à tous les enfants, garçons et filles partout dans le monde, les moyens d'achever un cycle complet d'études primaires ». En Algérie, l'éducation est un droit fondamental consacré par la législation, elle revêt une importance de premier ordre dans les politiques de développement. Le taux net de scolarisation dans le primaire est estimé à 96.5 % au niveau national. L'enquête ne révèle pas des différences significatives par sexe, en revanche l'écart entre le milieu urbain et rural est estimé à 2 points. Part relative des enfants ayant l'âge de l'école primaire, inscrit en cycle primaire ou plus (NAR) - MICS3 ALGERIE 2006 Masculin Féminin Total Taux net de scolarisation* Nombre des enfants Taux net de scolarisation* Nombre des enfants Taux net de scolarisation* Nombre des enfants Centre 96.7 3145 95.7 3100 96.2 6245 Est 97.0 3178 96.4 3099 96.7 6277 Ouest 96.5 2278 96.1 2179 96.3 4456Ré gi on Sud 97.4 1275 97.1 1236 97.3 2512 Urbain 97.2 5317 97.7 5074 97.5 10391 St ra te Rural 96.3 4560 94.4 4540 95.4 9099 6 ans 94.6 1443 93 7 1473 94 2 2916 7 ans 97.9 1573 97.5 1418 97.7 2991 8 ans 97.3 1606 97.0 1547 97.1 3153 9 ans 97.3 1556 96.8 1598 97.0 3154 10 ans 97.2 1824 96.7 1728 96.9 3552 Ag e 11 ans 96.5 1873 95.4 1850 96.0 3723 Aucun 96.6 989 94.3 1003 95.5 1991 Primaire 95.8 4478 94.4 4408 95.1 8886 Moyen 97.7 2130 97.3 2050 97.5 4180 Secondaire 97.2 1665 98.3 1638 97.7 3303 Ni ve au d' in st ru ct io n de la m èr e Supérieur 98.4 1298 97.5 1275 97.9 2573 Total 96.8 9876 96.2 9614 96.5 19490 * Indicateur MICS 55; Indicateur MDG 6 Le tableau suivant donne la parité par genre en matière d'éducation par cycle d'enseignement selon les caractéristiques sociodémographiques. L'indice de parité par genre reflète l'égalité d'accès à l'enseignement des filles par rapport aux garçons. Dans le cycle des études primaires l'indice se rapproche de l'unité (0.99) ce qui indique un taux de scolarisation quasi égal chez les filles et les garçons. Par ailleurs, un renversement de tendance est observé dans les cycles moyen et secondaire traduit par un indice de parité estimé à 1,12 ; ce qui donne 112 filles inscrites en moyen/secondaire pour 100 garçons. Des écarts significatifs en faveur des filles sont observées selon le milieu de résidence : en milieu rural, la prédominance des filles scolarisées (122 scolarisée pour 100 garçons) est plus accentuée. Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Situation de l’Enfant Rapport Préliminaire- 2007 49 Tableau ED.7 : Parité par genre en matière d'éducation Ratio des taux de scolarisation des filles et des garçons au niveau primaire et moyen (secondaire), MICS3 ALGERIE 2006 Ta ux ne td e sc ol ar is at io n pr im ai re (N AR ), fil le s Ta ux ne td e sc ol ar is at io n pr im ai re (N AR ), ga rç on s nd ic e de pa rit é pa r ge nr e (G PI )a u ni ve au pr im ai re N AR * Ta ux ne td e sc ol ar is at io n m oy en /s ec on da ire (N AR ), fil le s Ta ux ne td e sc ol ar is at io n m oy en /s ec on da ire (N AR ), ga rç on s nd ic e de pa rit é pa r ge nr e (G PI )p ou rl e cy cl e m oy en /s ec on da ire N AR * Centre 96.0 96.8 .99 70 .3 61.1 1.15 Est 96.5 97.0 1.00 66.2 58.2 1.14 Ouest 96.1 96.6 .99 60.7 57.8 1.05 R ég io n Sud 97.2 97.4 1.00 66.9 60.8 1.10 Urbain 97.9 97.3 1.01 76.2 64.6 1.18 St ra te Rural 94.6 96.5 .98 55.3 53.5 1.03 Aucun 94.5 95.9 .98 59.5 55.5 1.07 Primaire 97.3 97.8 1.00 75.2 61.7 1.22 Moyen 98.6 97.3 1.01 81.0 75.7 1.07 Secondaire 98.0 98.4 1.00 88.2 85.3 1.03 N iv ea u d' in st ru ct io n de la m èr e Supérieur 98.4 96.8 1.02 93.6 94.3 0.99 Total 96.3 96.9 .99 66.4 59.4 1.12 * Indicateur MICS n. 61; Indicateur MDG n.9 3.2.7- La discipline de l'enfant Protéger l'enfant de toute forme de maltraitance physique et psychologique constitue un droit fondamental de l'enfant. A cet égard, l'enquête a permis d'évaluer l'attitude et les comportements des parents en matière de discipline de leurs enfants âgés entre 2 et 14 ans. L'enquête révèle que 15% des mères/tutrices pensent que l'enfant mérite d'être physiquement puni. Cependant des disparités apparaissent selon la région, le milieu de résidence et le niveau d'instruction de la mère. Par ailleurs la proportion des enfants qui ont reçu des punitions physiques sévères durant le mois dernier est de 22.5 % de l'ensemble des enfants âgés entre 2 et 14 ans. Les garçons sont relativement plus assujettis à cette forme de punition que les filles (24.3 % contre 20.5), et ces punitions paraissent relativement plus fréquentes auprès des mères sans instruction. Il est à relever en outre que, les enfants les plus exposés à ce type de punitions sont ceux âgés entre 5 et 9 ans. Ainsi, la proportion des enfants qui ont reçu des punitions physiques sévères est paradoxalement plus importante que ce que révèle la perception des mères. Aussi, 71.6 % des enfants ont reçu des punitions physiques mineures durant le mois précédant l'enquête, 82.3 % des punitions psychologiques et seulement 7.9 % ont reçu des punitions non violentes. Situation de l’Enfant Rapport Préliminaire - 200750 1 On entend par punitions physiques sévères le fait de frapper l'enfant sur le visage ou la tête ou de le frapper avec un instrument aussi dur que possible. 2 Les punitions physiques mineures comprennent les cas suivants : secouer l'enfant ou le frapper avec la main nue, sur les fesses ou ailleurs sur le corps 3 Punitions psychologiques est une forme de maltraitance qui peut s'exprimer sous forme de menaces verbales, de langage traumatisant ou de pressions émotionnelles. 4 Les punitions non violentes consistent à retirer les privilèges à l'enfant, lui expliquer pourquoi sa conduite a été mauvaise ou lui donner quelques choses d'autre à faire. Tableau CP.4 : Discipline des enfants Structure des enfants âgés de 2-14 ans selon la méthode utilisée pour la discipline, MICS3 ALGERIE 2006 Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Situation de l’Enfant Rapport Préliminaire- 2007 51 * Indicateur MICS n.74 3.2.8- Enregistrement des naissances La Convention internationale sur les droits de l'enfant stipule que chaque enfant a le droit à un nom et à une nationalité ainsi qu'à la protection contre la privation de son identité. L'enregistrement de la naissance de l'enfant à l'Etat Civil s'inscrit dans le cadre de ces droits. Masculin 6.9 83.7 74.0 24.3 87.3 5.1 .7 15.9 9748 Sexe Féminin 8.9 80.7 69.1 20.5 84.6 5.8 .7 14.4 9236 Centre 8.6 78.2 65.9 20.6 81.4 9.6 .4 15.5 6402 Est 6.7 86.3 73.3 24.0 89.0 3.0 1.3 16.9 5914 Ouest 8.7 82.4 76.5 22.4 87.6 3.2 .5 7.9 4545 Région Sud 6.9 83.3 73.5 24.0 88.1 4.5 .5 24.6 2124 Urbain 8.5 82.7 71.0 21.4 86.6 4.0 .9 13.9 10620 Strate Rural 7.1 81.8 72.3 23.9 85.2 7.2 .5 16.7 8364 2-4 ans 8.2 77.9 71.3 20.6 82.8 7.5 1.5 14.6 4161 5-9 ans 6.3 85.3 77.2 24.6 89.1 4.0 .6 16.4 6411 Age 10-14 ans 8.9 82.1 67.5 21.7 85.2 5.5 .4 14.5 8412 Aucun 7.1 82.0 71.8 25.5 85.1 7.2 .6 17.8 7929 Primaire 7.5 84.3 70.6 22.0 87.6 4.4 .6 13.8 3992 Moyen 8.0 82.7 73.4 21.8 86.7 4.6 .7 13.5 3530 Secondaire 9.5 80.8 71.3 17.7 85.7 4.0 .8 12.4 2862 N iv ea u d' in st ru ct io n de la m èr e Supérieur 11.6 77.2 66.9 12.4 84.2 1.5 2.7 12.0 671 Total 7.9 82.3 71.6 22.5 86.0 5.4 .7 15.2 18984 % des enfants âgés de 2-14 ans sélectionnés : D es p un iti on s no n vi ol en te s P un iti on s ps yc ho lo gi qu es P un iti on s ph ys iq ue s m in eu re s M èr e pe ns e qu e l’e nf an t m ér ite d ’ê tre ph ys iq ue m en t p un i E ffe ct if de s en fa nt s âg és de 2 -1 4 an s P un iti on s ph ys iq ue s sé vè re s P un iti on p hy si qu e ou p sy ch ol og iq ue * P as d e pu ni tio n N D Situation de l’Enfant Rapport Préliminaire - 200752 Les résultats de l'enquête MICS3 ont révélé que 99,3% des enfants âgés de moins de cinq ans ont été enregistrés à l'Etat Civil. Cette proportion est de 99,3 % pour les garçons comme pour les filles. Selon le milieu de résidence, elle est de 99,4% en milieu urbain et 99,1% en zone rurale. Ainsi, le sexe et le milieu de résidence ne semblent pas avoir d'influence sur l'enregistrement. Tableau CP.1 : Enregistrement des naissances Structure des enfants âgés de 0-59 moins selon l'enregistrement de la naissance à l'état civil, et la raison du non enregistrement, MICS3 ALGERIE 2006 Naissance non enregistrée car: N ai ss an ce en re gi st ré e* N e sa it pa s si la na iss an ce es te nr eg ist ré e N om br e d'e nf an ts âg és de 0- 59 m oi s El oi gn em en t Au tre NS P No n dé cla ré Total No m br e d'e nf an ts âg és de 0- 59 m oi s no n en re gi st ré s à l'é ta tc ivi l Masculin 99.3 .0 7443 11.6 46.0 .3 42.1 100 51 Se xe Féminin 99.3 .0 7150 27.5 37.4 3.6 31.5 100 53 Urbain 99.4 .0 7910 5.3 43.3 .0 51.4 100 44 St ra te Rural 99.1 .0 6683 30.2 40.3 3.4 26.1 100 61 Total 99.3 .0 14593 19.7 41.6 2.0 36.7 100 104 * Indicateur MICS n.62 3.3- SITUATION DE LA FEMME 3.3.1- Caractéristiques générales Les femmes âgées de 15 à 49 ans représentent 56,3 % de l'ensemble de la population féminine. 55,9% d'entre elles résident en milieu urbain et 44,1% en zone rurale. La population féminine âgée de 15 à 49 ans se compose de 44,3% de mariées, de 52,6% de célibataires, de 1.8% de veuves et de 1,3% de divorcées. Plus d'une femme sur 2 (59,1%) a un niveau moyen ou plus : 71,3% urbain et 43,8% dans le rural Une femme sur 3 (32%) a un niveau secondaire ou plus : 41,9% en milieu urbain et 19,6% en zone rural Près d'une femme sur 10 (8,9%) a atteint le niveau d'études supérieures : 12,8% dans l'urbain et 4% dans le rural En termes d'activité économique, sur l'ensemble des femmes de 15- 49 ans, 12,2% seulement se sont déclarées occupées ; 14,4% en milieu urbain et 8,9% en zone rurale. La plus grande majorité (63,6%) des femmes sont des femmes au foyer ou femme qui s'occupent exclusivement des tâches inhérentes à leur foyer (57,6% des citadines et 72,6% des rurales). La population féminine active ne représente que 17,6% du total des femmes en âge de procréer ; 21,0% pour les urbaines et 12,5% pour les rurales. ++ ++ ++ Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Situation de la Femme Rapport Préliminaire- 2007 53 ©UNICEF Algérie/2006/Giaccomo Pirozzi Situation de la Femme Rapport Préliminaire - 200754 Tableau HH6 : Caractéristiques générales des femmes âgées de 15-49 ans MICS3 ALGERIE 2006 3.3.2- Nuptialité La nuptialité est un des facteurs qui affecte le comportement procréateur des femmes et joue un rôle déterminant sur le niveau de la fécondité. L'âge moyen au premier mariage calculé par la méthode indirecte de Hadjnal, est estimé à 33.5 ans pour les hommes et 29.9 ans chez les femmes. Le calendrier de la nuptialité varie selon le niveau d'instruction, plus la personne est instruite, plus l'âge de l'union est retardé, quel que soit le sexe. Les femmes instruites se marient plus tard que les femmes sans instruction. (28.7 ans pour les femmes sans instruction et 33.1 ans pour les femmes ayant le niveau supérieur). Urbain Rural Total 18.3 20.3 19.2 19.1 20.3 19.6 15.7 17.3 16.4 14.1 14.0 14.0 12.6 11.4 12.1 11.4 9.5 10.5 8.9 7.3 8.2 Age de la femme Total 100 100 100 Célibataires 52.1 53.1 52.6 Mariées 44.2 44.6 44.3 Veuves 2.3 1.2 1.8 Divorcées 1.4 1.2 1.3 Etat matrimonial Total 100 100 100 Aucun 13.2 34.0 22.4 Primaire 15.5 22.2 18.4 Moyen 29.4 24.2 27.1 Secondaire 29.1 15.6 23.1 Supérieur 12.8 4.0 8.9 Niveau d’instruction Total 100 100 100 15-19 ans 20-24 ans 25-29 ans 30-34 ans 35-39 ans 40-44 ans 45-49 ans Tableau MA1 : Age au premier mariage (ans) Age moyen au premier mariage (SMAM) selon le niveau d'instruction et le milieu de résidence, MICS3 ALGERIE 2006 Le mariage à un âge précoce a de néfastes effets sur le plan physique, intellectuel, psychologique et émotionnel. En outre, il ne permet pas aux femmes de bénéficier d'une scolarité normale et d'avoir par conséquent des perspectives d'avenir sur le plan économique et social. Le risque d'abandonner les études, d'avoir un niveau de fécondité élevé et d'être exposé à la violence domestique et à la mortalité maternelle, est plus important chez les femmes mariées très jeunes. Le mariage des moins de 15 ans concerne 0,8% du total des femmes de 15 à 49 ans alors que la proportion des femmes mariées avant d'atteindre 18 ans (Age légal pour se marier) concerne 7,8% des femmes de 15-49 ans. Cependant, la précocité du mariage semble affecter particulièrement les anciennes générations : la proportion augmente avec l'age de la femme, passant de moins de 2 % auprès du groupe d'age 20-24 ans pour atteindre plus du cinquième (21.1% ) des femmes âgées entre 45 et 49 ans. Aussi, 4.4 % des femmes en union, âgées de 15 à 49 ans, sont mariées à des conjoints polygames. Cette proportion augmente régulièrement avec l'âge : elle passe de 1.9% chez les jeunes femmes âgées entre 20-24 ans à 6.1% auprès des femmes âgées de 45-49 ans. Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Situation de la Femme Rapport Préliminaire- 2007 55 HOMME FEMME Niveau d’instruction Aucun 30.4 28.7 Primaire 33.0 29.6 Moyen 33.9 29.0 Secondaire 33.8 29.6 Supérieur 34.8 33.1 Milieu de résidence Urbain 34.2 30.0 Rural 32.6 29.7 Total 33.5 29.9 Tableau CP.5 : Mariage précoce et polygamie Part relative des femmes âgées de 15-49 ans mariées avant d'atteindre 15 ans, 18 ans, part relative des femmes âgées de 15-19 ans actuellement mariées, et part relative des femmes mariées à des conjoints polygames, MICS3 ALGERIE 2006 Situation de la Femme Rapport Préliminaire - 200756 * Indicateur MICS n. 67 **Indicateur MICS n. 68 *** Indicateur MICS n. 70 Centre 1.1 15311 8.5 12600 1.8 2711 3.3 Est .5 13745 5.1 10914 1.1 2831 4.2 Ouest .6 10198 8.2 8336 2.0 1862 5.3 Sud 1.3 4389 12.9 3428 3.3 961 7.3 Urbain .6 24394 6.6 19928 1.8 4466 4.9 Rural 1.1 19248 9.4 15349 1.7 3899 3.9 15-19 .0 8365 . 0 1.8 8365 1.8 20-24 .1 8571 1.8 8571 . 0 1.9 25-29 .4 7147 3.2 7147 . 0 2.4 30-34 1.0 6130 5.9 6130 . 0 4.0 35-39 1.7 5259 10.5 5259 . 0 5.2 40-44 1.4 4604 15.4 4604 . 0 5.6 45-49 2.8 3567 21.1 3567 . 0 6.1 Aucun 2.6 9776 17.5 9279 6.2 497 6.5 Primaire .7 8046 9.2 7005 3.1 1041 4.0 Moyen .3 11836 4.4 8417 1.9 3419 3.1 Secondaire .1 10091 1.7 6981 .7 3110 3.2 Supérieur .0 3892 .1 3595 .0 297 2.3 Total .8 43642 7.8 35277 1.8 8365 4.4 6867 5856 4505 2091 10757 8562 148 1523 3057 3843 3956 3788 3003 6639 4035 4311 3425 910 19319 E du ca tio n A ge S tra te R ég io n % m ar ié es a va nt l’ ag e d e 15 a ns * % m ar ié es a va nt d’ at te in dr e 18 a ns N om br e de fe m m es 15 -4 9 an s % d es fe m m es â gé es de 1 5- 19 a ns m ar ié es ** % d es fe m m es â gé es d e 15 -4 9 an s m ar ié es à d es co nj oi nt s po ly ga m es ** * N om br e de s fe m m es â gé es d e 15 -4 9 an s ac tu el le m en t m ar ié es N om br e de fe m m es âg ée s de 2 0- 49 a ns N om br e de fe m m es âg ée s de 1 5- 19 a ns Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Situation de la Femme Rapport Préliminaire- 2007 57 3.3.3- La fécondité Tableau FC1 : Indicateurs de fécondité La fécondité constitue le moteur principal de la transition démographique en Algérie devant la mortalité, notamment des enfants. Elle est également une composante essentielle de la santé reproductive et infantile. Le niveau de la fécondité a été obtenu par mesure indirecte du modèle Brass, fondée sur la comparaison des taux de fécondité déclarés par période et des parités moyennes déclarées. Trois indicateurs ont été ainsi estimés, à savoir les taux de fécondité générale par âge, l'indice conjoncturel de fécondité ou la somme des naissances réduites et l'âge moyen à la maternité. Les résultats de l'enquête révèlent un indice conjoncturel de fécondité de 2,27 enfants par femme et un âge moyen de maternité de 31,02 ans. La répartition des taux de fécondité par âge traduit une courbe en cloche, conforme à la tendance universelle avec un pic au niveau du groupe d'âge de 30- 34 ans (129,2 pour 1000). Taux de fécondité générale par âge, Indice conjoncturel de fécondité et âge moyen à la maternité des femmes 15-49 ans MICS3-Algérie-2006 Groupe d'âge des femmes Taux de fécondité par âge Effectif des femmes 15-49 ans 15 19 0.0044 8365 20 - - 24 0.0513 8571 25 - 29 0.1111 7147 30 - 34 0.1292 6130 35 - 39 0.1089 5259 40 - 44 0.0477 4604 45 - 49 0.0023 3567 Total 43642 Indice Conjoncturel de Fécondité (ISF) 2.27 Age moyen à la maternité (ans) 31.02 Des disparités sont observées selon le milieu de résidence. L'ISF chute à 2.19 enfants par femme en urbain, mais passe à 2.38 en zone rurale. Les zones rurales se démarquent essentiellement par un niveau de fécondité nettement plus élevé auprès des tranches d'ages 30-34 ans et 35-39 ans. Situation de la Femme Rapport Préliminaire - 200758 Graphe 4 : Taux de fécondité par age (pour 1000 femmes 15-49 ans) 0,0 20,0 40,0 60,0 80,0 100,0 120,0 140,0 15-19 20-24 25-29 30-34 35-39 40-44 45-49 3.3.4- Planification familiale La planification familiale a été l'un des principaux facteurs de l'infléchissement de la fécondité en Algérie. Bien que le premier programme de maîtrise de la croissance démographique remonte à février 1983, dans les faits, les prestations d'espacement des naissances ont été intégrées précocement dans les soins de santé de base, à la fin des années 60. La majorité des femmes Algériennes âgées de 15 à 49 ans connaissent les méthodes contraceptives les plus usitées, la pilule est la méthode la plus connue (99,1% des femmes enquêtées). Déclaré par près de 9 femmes sur 10 (88,6%), le stérilet arrive en seconde position, par ordre d'importance, les autres méthodes les plus connues sont l'allaitement maternel, la méthode du calendrier, le condom et les injectables. Les méthodes contraceptives les moins connues sont le diaphragme, le condom féminin, les implants et la stérilisation masculine. Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Situation de la Femme Rapport Préliminaire- 2007 59 99,2 99 92,9 83 64,5 59,3 77,7 59,5 79,9 64,4 85,2 80,1 63,3 58,2 66,8 50,8 23,6 15,1 11,4 6,1 9,1 3,7 5,9 2,8 4,8 1,7 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 Pilule Stérilet Injectables Condom Méthode de calendrier Allaitement prolongé Ligature des trompes Retrait Crèmes ou gelées Stérilisation masculine Implants Condom féminin Diaphragme Urbain Rural Graphe 5 : Part des femmes de 15 à 49 ans selon leur connaissance des méthodes contraceptives MICS3 ALGERIE 2006 La prévalence contraceptive chez les femmes mariées âgées entre 15 et 49 ans est estimée à 61,4% ; 62,5% chez les femmes urbaines et 59,9 % chez les rurales. 52,0% des femmes utilisent une méthode contraceptive moderne et 9,4% une méthode traditionnelle. Qu'elles soient modernes ou traditionnelles, les méthodes contraceptives sont utilisées dans des proportions presque équivalentes en milieu urbain et en zone rurale. La proportion des femmes urbaines qui utilisent les méthodes traditionnelles est paradoxalement supérieure à celles des femmes rurales (10,5% vs 8,0%). Des différences significatives selon le nombre d'enfants en vie sont observées en ce sens que, la prévalence contraceptive est de l'ordre de 2.9% chez les femmes sans enfants en vie, de 55.2% chez les primipares et de 73.9% chez les femmes ayant eu 3 enfants. La pilule est la méthode contraceptive la plus usitée, sa prévalence est de 45,9% de l'ensemble des femmes mariées en âge de procréer ; la prévalence des femmes mariées qui utilisent le DIU comme méthode contraceptive est de 2,3%. Situation de la Femme Rapport Préliminaire - 200760 Tableau RH.1 : Utilisation de la contraception Taux de prévalence contraceptive des femmes mariées âgées entre 15-49 ans, MICS3 ALGERIE 2006 % des femmes actuellement mariées utilisant Méthodes Modernes Méthodes traditionnelles Au cu ne m ét ho de Li ga tu re de s tro m pe s Pi lu le DI U Co nd om Au tre s m ét ho de s m od er ne s Al la ite m en t pr ol on gé M ét ho de du ca le nd rie r Re tra it Au tre M ét ho de m od er ne No m br e de fe m m es ac tu el le m en tm a iré es Centre 36.4 1.3 44.2 3.0 3.4 .3 1.5 5.2 .1 52.3 M ét ho de tra di tio nn ell e Est 40.8 .7 42.8 2.2 2.4 .4 2.0 4.6 .1 48.6 Ouest 35.1 1.5 56.7 1.2 1.1 .1 1.4 2.1 .1 60.6 Sud 47.5 .4 37.0 2.8 1.3 .4 4.0 3.1 .1 41.9 Urbain 37.5 1.1 44.6 2.9 3.0 .4 1.6 5.0 .1 52.0 Rural 40.1 1.0 47.5 1.6 1.6 .2 2.3 2.9 .1 51.9 15-19 80.0 .0 16.7 .0 .4 .0 .3 2.1 .0 17.0 20-24 56.8 .0 36.7 .5 .6 .1 2.1 1.7 .0 38.0 25-29 41.9 .0 48.7 .6 2.1 .1 2.3 2.2 .0 51.6 30-34 33.0 .3 52.5 2.1 2.8 .1 2.5 3.7 .0 57.9 35-39 30.9 .8 51.6 2.9 2.5 .3 2.7 4.6 .1 58.1 40-44 31.1 1.9 47.6 3.9 3.0 .6 1.6 5.8 .2 57.0 45-49 51.0 2.9 31.1 2.7 2.0 .5 .2 4.8 .2 39.2 0 1 97.1 .0 2.4 .0 .0 .0 .0 .2 .0 2.5 44.8 .1 45.5 .5 2.1 .1 2.0 3.1 .0 48.2 2 30.2 .6 54.2 2.2 3.2 .2 1.8 4.3 .0 60.4 3 26.1 1.2 54.7 3.4 2.9 .1 1.8 5.0 .2 62.3 4 et + 30.4 1.8 50.1 3.1 2.4 .6 2.5 4.9 .1 58.1 Aucun 42.8 1.4 45.3 1.7 .9 .4 2.3 2.4 .1 49.8 Primaire 37.9 1.5 46.2 2.4 1.9 .3 2.0 3.9 .1 52.2 Moyen 37.8 .7 46.7 2.6 2.4 .2 1.6 4.4 .0 52.7 Second. 33.1 .4 47.4 2.7 4.6 .2 1.8 6.0 .1 55.3 Sup. 37.1 .9 39.5 4.5 6.0 .3 1.2 7.5 .0 51.2 Total 38.6 1.1 45.9 2.3 2.3 .3 1.9 4.1 4.5 3.9 .7 3.3 3.8 2.7 .6 1.4 2.0 3.0 3.6 4.3 4.5 .2 1.8 3.4 4.6 4.0 2.7 3.9 3.5 3.7 3.0 3.3 .1 52.0 11.3 10.6 4.3 10.6 10.5 8.0 3.0 5.2 6.5 9.2 11.0 11.9 9.8 .4 6.9 9.5 11.5 11.5 7.5 9.9 9.6 11.6 11.7 9.4 N' im po rte qu ell e m ét ho de * 69.1 68.9 49.0 2.9 55.2 69.8 73.9 69.6 57.2 62.1 62.2 66.9 62.9 63.6 59.2 64.9 52.5 62.5 59.9 20.0 43.2 58.1 67.0 61.4 3956 6867 5856 4505 2091 10757 8562 148 1523 3057 3843 3788 3003 2029 2657 3253 3238 8141 6639 4035 4311 3425 910 19319 N om br e d’ en fa nt s E du ca tio n A ge S tra te R ég io n * Indicateur MICS n 21; Indicateur MDG n 19C Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Situation de la Femme Rapport Préliminaire- 2007 61 3.3.5- Soins maternels Tableau RH.3 : Soins prénatals Durant la grossesse, l'accouchement et le post-partum, la mère et le nouveau- né sont exposés à des risques sanitaires. La prévention des risques et des complications de la grossesse par une prise en charge sanitaire de la grossesse, de l'accouchement et du suivi post-natal sont des facteurs essentiels pour l'amélioration de la santé maternelle et infantile. Le suivi prénatal est nécessaire au bon déroulement des grossesses ; de même il constitue la meilleure prévention contre la mortalité maternelle Aussi, 89.4% des naissances ont fait l'objet d'un suivi auprès d'un personnel qualifié, contre 9.7% qui n'ont pas bénéficié d'aucune consultation prénatale. Il est également à relever que la majorité des consultations (76.4%) a été faite par les médecins. Structure des femmes âgées entre 15-49 ans ayant une naissance vivante durant les deux dernières années avant l'enquête selon le type de personnel ayant prodigué les soins prénatals, MICS3 ALGERIE 2006 Personnel assurant les soins prénatals M éd ec in Sa ge fe m m e In fir m iè re Au tre /N D Pa s de so in s pr én at al s Pe rs on ne l qu al ifié * Nombre de femmes ayant eu une naissance vivante durant les deux dernières années 80.2 11.5 1.3 7.0 91.7 1861 Est 78.1 10.6 .8 10.4 88.7 1713 Ouest 78.6 10.2 .6 10.6 88.8 1273 Sud 58.7 27.8 .3 13.2 86.5 714 Urbain 80.4 13.3 .7 5.6 93.7 2953 Rural 71.9 12.7 1.1 14.3 84.6 2608 15-19 69.5 12.2 .0 18.3 81.7 30 20-24 80.4 12.7 .7 6.2 93.1 689 25-29 81.1 10.9 .8 7.2 91.9 1552 30-34 77.5 13.0 .6 8.9 90.5 1531 35-39 72.0 14.7 .7 12.7 86.7 1176 40-44 67.4 15.5 2.1 15.0 82.9 537 45-49 51.0 18.5 5.6 25.0 69.4 47 Aucun 63.3 13.8 1.3 21.6 77.0 1542 Primaire 76.2 14.2 .7 8.9 90.4 1057 Moyen 79.9 14.4 .8 4.9 94.3 1406 Secondaire 85.3 11.1 .4 3.1 96.4 1230 Supérieur 91.3 6.3 1.2 1.2 97.6 326 Total 76.4 13.0 .9 9.7 89.4 5561 * MICS indicateur n. 20 E du ca tio n A ge S tra te R ég io n Situation de la Femme Rapport Préliminaire - 200762 L'assistance pendant l'accouchement qui consiste à suivre le déroulement de l'accouchement par un personnel qualifié (médecin, sage femme ou infirmière) est à même d'assurer la survie de la mère et de l'enfant, en établissant un diagnostic précis des éventuelles complications qui peuvent surgir et en procédant à un traitement approprié et rapide de ces complications. Selon les donnés de l'enquête, 95,2% des naissances survenues au cours des deux dernières années précédant l'enquête ont été assistées par un personnel médical ; 98,1% en milieu urbain et 92% en zone rurale. Plus de 3 accouchements sur 4, ont été assistés par une sage femme ou une infirmière. Les médecins arrivent en seconde position, avec 17,2%. Par ailleurs, l'accouchement en milieu assisté estimé à 95,3%. Tableau RH.5 : Assistance à l'accouchement Structure des femmes âgées entre 15-49ans ayant une naissance vivante durant les deux dernières années selon le type de personnel ayant assisté à l'accouchement. MICS3 ALGERIE 2006 * indicateur MICS n. 4; indicateur MDG n. 17 ** indicateur MICS n. 5 Personnel ayant assisté à l’accouchement Centre 23.8 71.4 2.4 1.0 1.3 .1 100 95.2 95.3 1861 Est 15.2 81.4 1.3 .4 1.3 .3 100 96.6 97.1 1713 Ouest 16.0 80.6 1.5 1.1 .8 .0 100 96.6 96.0 1273 Sud 6.9 82.8 6.8 2.2 1.3 .1 100 89.6 89.7 714 Urbain 20.7 77.4 .6 .2 1.0 .0 100 98.1 98.3 2953 Rural 13.2 78.7 4.5 2.0 1.4 .2 100 92.0 91.8 2608 15-19 14.9 69.2 12.5 3.3 .0 .0 100 84.1 84.6 30 20-24 15.9 81.1 1.1 .9 .8 .1 100 97.0 96.9 689 25-29 19.2 77.1 1.5 1.0 1.2 .0 100 96.3 96.4 1552 30-34 17.2 77.8 2.9 1.1 1.0 .0 100 95.0 95.2 1531 35-39 15.7 79.4 2.8 .8 1.1 .2 100 95.1 95.0 1176 40-44 17.2 74.9 4.0 1.4 2.2 .3 100 92.1 91.7 537 45-49 7.9 83.6 2.1 .8 5.6 .0 100 91.5 91.5 47 Aucun 9.3 78.9 6.8 3.0 1.8 .2 100 88.3 88.0 1542 Primaire 15.1 81.4 1.7 .6 1.2 .0 100 96.5 96.5 1057 Moyen 17.8 80.5 .6 .3 .8 .0 100 98.3 98.3 1406 Second. 24.8 73.9 .3 .1 .8 .1 100 98.7 99.1 1230 Supérieur 29.9 68.0 .0 .2 1.6 .3 100 97.9 98.5 326 Total 17.2 78.1 2.4 1.0 1.2 .1 100 95.2 95.3 5561 M éd ec in To ta l P er so nn el q ua lif ié * A ut re N D P er so nn e P ar en t / A m ie A cc ou ch eu se tra di tio nn el le A cc ou ch em en t e n m ili eu a ss is té ** N om br e de fe m m es ay an t e u un e na is sa nc e vi va nt e du ra nt le s de ux de rn iè re s an né es S ag e fe m m e in fir m iè re E du ca tio n A ge S tra te R ég io n Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Situation de la Femme Rapport Préliminaire- 2007 63 Les données de l'enquête relèvent que 30.6 % des femmes ayant eu une naissance vivante au cours des deux dernières années ont effectué au moins une consultation postnatale durant la période post-partum (les six semaines suivant l'accouchement). Cette part atteint 36.5% dans l'urbain contre 23.9% dans le rural, et passe de 18% auprès des femmes n'ayant aucun niveau d'instruction pour atteindre 50% auprès de celles ayant un niveau universitaire. Tableau RH.6 : Soins post natals Structure des femmes âgées entre 15-49 ans ayant une naissance vivante durant les deux dernières années selon le type de personnel ayant prodigué les soins post natals, MICS3 ALGERIE 2006 Personnel consulté Médecin Sage femme/ Infirmière Autre /ND Personne Personnel qualifié* Nbre de femmes Centre 26.7 6.3 2.4 64.2 33.0 1861 Est 23.9 6.4 .9 68.7 30.4 1713 Ouest 24.6 6.7 .9 67.8 31.2 1273 Sud 10.9 13.1 .7 75.3 24.0 714 Urbain 27.5 9.0 1.3 61.9 36.5 2953 Rural 18.5 5.4 1.4 74.5 23.9 2608 15-19 25.4 10.6 8.7 55.3 36.0 30 20-24 25.6 9.2 1.2 64.0 34.8 689 25-29 25.0 8.1 1.2 65.5 33.2 1552 30-34 24.1 8.5 .8 66.4 32.5 1531 35-39 20.4 5.1 1.3 73.2 25.5 1176 40-44 19.9 3.7 3.1 72.7 23.7 537 45-49 20.3 7.9 5.6 66.2 28.2 47 Aucun 14.9 3.6 1.9 79.2 18.5 1542 Primaire 20.1 7.2 1.6 71.1 27.3 1057 Moyen 23.2 8.3 1.4 66.9 31.5 1406 Secondaire 31.7 10.8 .5 57.0 42.5 1230 Supérieur 42.5 7.5 1.7 48.3 50.0 326 Total 23.3 7.3 1.4 67.8 30.6 5561 E du ca tio n A ge S tra te R ég io n Situation de la Femme Rapport Préliminaire - 200764 3.3.6- Connaissance sur la transmission du VIH/SIDA Tableau HA.3 : Parfaite connaissance des voies de transmission du VIH/SIDA La connaissance du mode de transmission du VIH est indispensable pour lutter contre ce fléau et établir des stratégies de prévention appropriées. L'information constitue une des priorités pour sensibiliser les jeunes et les femmes, qui constituent la population la plus vulnérable, avec la mise à disposition des moyens et mesures de protection nécessaires. Les résultats de l'enquête révèlent que 49,6% des femmes âgées de 15 à 49 ans connaissent au moins deux moyens de transmission du VIH/SIDA. Les femmes urbaines sont mieux informées que les rurales sur les moyens d'être contaminées par cette infection (57,5% vs 39,6%). Part relative des femmes âgées de 15-49 ans ayant une parfaite connaissance des modes de transmission du VIH/SIDA, MICS3 ALGERIE 2006 * Indicateur MICS n. 82; Indicateur MDG 19 Connaît au moins 2 moyens de prévention du SIDA Identifie correctement 2 préjugés sur la transmission du SIDA Ont une parfaite connaissance (identifie 2 moyens de prévention et 2 préjugés) * Nombre de femmes Centre Est Ouest Sud Urbain Rural 15-19 20-24 1524 25-29 30-34 35-39 40-44 45-49 Aucun Primaire Moyen Secondaire Supérieur Missing / DK Total 49.9 43.2 58.9 47.1 57.5 39.6 41.5 51.1 46.4 53.6 55.2 51.2 48.5 46.4 28.1 44.3 52.8 62.3 71.7 .0 49.6 25.5 22.2 19.2 19.9 27.4 16.1 24.5 26.0 25.3 24.2 22.1 20.9 16.5 15.9 7.3 14.4 23.2 31.5 51.3 .0 22.4 18.0 14.4 14.9 10.3 19.5 10.1 14.3 17.5 15.9 17.0 16.2 15.1 12.7 12.1 4.2 9.4 14.9 21.9 40.1 .0 15.4 15311 13745 10198 4389 24394 19248 8365 8571 16936 7147 6130 5259 4604 3567 9776 8046 11836 10091 3892 1 43642 E du ca tio n A ge S tra te R ég io n Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Rapport Préliminaire- 2007 65 Conclusion Les résultats de la troisième enquête par grappe à indicateurs multiples, réalisée en 2006, ont permis de mesurer les progrès réalisés par l'Algérie en matière de la situation de la femme et de l'enfant depuis la première enquête du même type, réalisée en 1995. Le terme situation tente de prendre en compte les aspects socio-éducatifs, sanitaires et démographiques. Les indicateurs susceptibles d'être comparatifs avec d'autres pays ayant réalisé ce projet, sont restitués dans le présent rapport. Ces indicateurs font état d'une avancée remarquable dans les domaines liés aux objectifs du millénaire et d'un monde digne des enfants. A ce titre, on retiendra particulièrement : S'agissant des points faibles, qui nécessairement appellent à des stratégies mieux ciblées, il est à signaler : En outre, la publication d'une liste d'indicateurs sous régionaux permettra de situer les écarts enregistrés dans les zones dites défavorisées. Ceci amènera à fixer des objectifs sous régionaux et par la même, à ré orienter les politiques et programmes nationaux à l'échelon ciblé des wilayas. ++ L'amélioration générale des conditions de vie (électricité, gaz, assainissement) ; L'amélioration de l'accès aux soins maternels, notamment l'accouchement assisté ; L'augmentation très significative tant de la connaissance que de la pratique contraceptive ; L'amélioration importante de l'état nutritionnel de l'enfant, marquée par une forte réduction de l'indice de l'insuffisance pondérale chez les enfants de moins de 5 ans ; L'augmentation du taux scolarisation des enfants dans les cycles primaire et secondaire. La persistance d'un niveau insuffisant en iodation du sel de table des ménages ; La persistance d'un niveau insuffisant de recours aux consultations postnatales ; La faiblesse de la pratique de l'allaitement exclusif au sein dans les trois (03) premiers mois qui suivent la naissance ; L'utilisation insuffisante des Sels de Réhydratation Orale (SRO) pour la prévention et le traitement des cas de diarrhées ; Le manque à gagner en matière de l'immunisation des enfants de 12-23 mois pour certains antigènes (VAR, DTCP3). ++ ++ ++ ++ ++ ++ ++ ++ ++ Rapport Préliminaire - 200766 Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Rapport Préliminaire- 2007 67 Annexe Quelques indicateurs régionaux L'enquête MICS3 Algérie 2006, réalisée auprès d'un échantillon de 29 476 ménages permet de disposer d'un certain nombre d'indicateurs à un niveau géographique plus fin que le niveau national ou les grandes régions sanitaires. En effet, les moyennes nationales masquent souvent des disparités régionales parfois très importantes. Comme il a été brièvement développé dans la partie méthodologique du rapport, le plan de sondage a été conçu d'une manière à répondre au souci de disposer d'indicateurs fiables au niveau de dix-sept (17) sous régions. La démarche consistait à découper dans un premier temps, le territoire national en quatre régions sanitaires, selon le découpage administratif retenu par le ministère de la santé. Chaque région sanitaire a ensuite été stratifiée, au moyen d'un certain nombre d'indicateurs de développement, en groupes de wilayas relativement homogènes. Le tirage de l'échantillon a été effectué au sein de chacune des sous régions ainsi définies. La répartition des wilayas selon cette classification est donnée comme suit : Région sanitaire Sous région Wilayas 11 Alger 12 Bejaia, Tizi Ouzou et Boumerdes. 13 Bouira, Médéa, Ain Defla et Bordj Bou Arriredj 14 Blida et Tipaza 1. Centre 15 Djelfa 21 Constantine, Annaba 22 Jijel, Setif, Skikda et Mila 23 Guelma, El Tarf et Souk Ahras 24 Oum El Bouaghi, Batna, Tébessa et Khenchela 2. Est 25 M’Sila 31 Tlemcen, Sidi Bel Abbes 32 Oran et Ain Temouchent 33 Tiaret, Saida, Mascara et Tissemsilt 3. Ouest 34 Chlef, Mostaganem et Relizane 41 Bechar, Ouargla, El Bayadh, Naama et Ghardaia 42 Laghouat, Biskra et El Oued4. Sud 43 Adrar, Tamanrasset, Illizi et Tindouf Le tableau suivant synthétise les principaux indicateurs par sous régions. Rapport Préliminaire - 200768 RE G IO NS CE NT RE ES T O UE ST SU D NA TI O NA L 11 12 13 14 15 21 22 23 24 33 % d es m én ag es v iva nt e n co ns tru ct io ns p ré ca ire s 2. 6 99 .5 88 .3 90 .3 5. 1 2. 2 98 .6 98 .6 89 .9 35 .5 31 .0 11 .7 6. 7 16 .7 97 .7 97 .1 98 .4 4. 6 98 .6 83 .3 78 .4 5. 9 2. 4 85 .1 92 .7 78 .4 33 .5 29 .9 24 .0 16 .5 31 .6 94 .5 95 .4 93 .6 8. 5 99 .4 91 .3 78 .6 5. 8 2. 0 95 .8 95 .7 78 .1 35 .2 31 .0 21 .3 12 .7 30 .1 97 .3 97 .0 97 .6 3. 6 99 .3 92 .4 85 .6 5. 4 2. 2 99 .0 98 .7 85 .8 33 .7 29 .7 20 .9 16 .2 25 .7 96 .8 96 .2 97 .4 6. 0 98 .8 63 .9 61 .6 6. 3 2. 8 88 .4 94 .2 61 .2 32 .8 29 .8 28 .9 18 .3 39 .9 94 .9 96 .1 93 .8 0. 6 92 .3 78 .1 75 .1 6. 7 2. 5 86 .1 81 .9 74 .3 30 .3 26 .6 37 .3 28 .9 46 .1 86 .3 89 .1 83 .5 11 .5 98 .7 95 .2 87 .3 5. 3 2. 4 97 .0 98 .0 86 .8 34 .9 30 .7 16 .5 13 .2 19 .9 96 .6 96 .2 97 .2 7. 1 98 .8 73 .0 53 .2 6. 4 2. 7 74 .8 86 .2 52 .6 33 .0 30 .8 25 .4 17 .3 33 .3 93 .7 95 .4 92 .2 16 .6 95 .1 82 .6 73 .8 5. 6 2. 4 95 .2 91 .4 73 .7 34 .2 31 .1 28 .4 22 .1 34 .6 95 .7 97 .7 93 .6 0. 5 96 .7 85 .3 73 .5 5. 9 2. 3 87 .2 87 .9 72 .2 32 .5 29 .2 25 .9 17 .1 34 .6 93 .0 95 .2 90 .8 1. 7 97 .7 79 .8 72 .1 6. 4 2. 2 79 .7 87 .0 72 .5 32 .1 28 .8 26 .9 20 .8 33 .4 92 .5 92 .3 92 .725 31 0. 2 98 .9 93 .0 87 .4 5. 4 2. 0 94 .8 97 .3 87 .5 34 .4 29 .9 23 .0 16 .8 29 .4 94 .5 95 .9 93 .1 32 1. 9 99 .2 85 .3 88 .1 5. 4 2. 2 52 .9 96 .0 87 .9 34 .4 30 .2 20 .2 15 .3 25 .0 93 .7 92 .9 94 .5 0. 7 96 .6 83 .4 79 .5 6. 0 2. 6 81 .4 89 .6 78 .4 33 .0 28 .7 28 .0 20 .4 35 .9 91 .8 91 .9 91 .7 34 1. 0 99 .3 73 .6 60 .2 6. 6 2. 4 80 .6 89 .7 58 .2 32 .3 29 .8 30 .0 19 .2 40 .5 93 .5 95 .4 91 .4 41 4. 5 97 .7 96 .2 86 .1 6. 4 2. 3 81 .4 96 .9 86 .1 32 .3 28 .6 23 .3 18 .1 28 .6 95 .9 96 .6 95 .2 42 2 .1 99 .2 89 .9 77 .6 6. 2 2. 5 58 .9 92 .4 76 .0 31 .7 28 .1 22 .9 15 .2 30 .5 95 .7 96 .3 95 .0 43 1. 4 96 .2 86 .6 46 .4 5. 8 2. 1 85 .9 93 .4 45 .6 32 .2 28 .1 22 .6 13 .8 31 .6 95 .4 97 .2 93 .6 CA R A C TÉ R IS TI Q U ES D ES M ÉN A G ES % d es m én ag es ra cc or dé s au ré se au é le ct riq ue % d es m én ag es ra cc or dé s au ré se au d 'e au p ot ab le % d es m én ag es ra cc or dé s au ré se au d 'a ss ai ni ss em en t Ta ill e m oy en ne d es m én ag es (p er so nn es / m én ag e) Ta ux d 'o cc up at io n pa r p iè ce (p er so nn es / pi èc e) C A R A C TÉ R IS TI Q U ES D E LA P O PU LA TI O N % p op ul at io n ay an t a cc ès à u ne e au p ot ab le a m él io ré e % p op u til is an t d es in st al la tio ns d 'a ss ai ni ss em en t am él io ré es A ge m oy en a u pr em ie r m ar ia ge F ém in in ( an s) - do nt d es t oi le tte s re lié es à l' ég ou t A ge m oy en a u pr em ie r m ar ia ge M as cu lin (a ns ) ED U C A TI O N E T A N A LP H A B ET IS M E Ta ux d 'a na lp ha bé tis m e 1 0 an s & + (% ) M as cu lin M as cu lin Fé m in in Fé m in in Ta ux d e sc ol ar is at io n 6 -1 4 an s (% ) Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Rapport Préliminaire- 2007 69 R EG IO N S C EN TR E ES T O U ES T SU D 13 14 15 21 22 42 11 95 .4 95 .1 95 .7 1. 03 73 .5 66 .6 81 .0 1. 22 15 .4 12 .3 18 .6 1. 3 3. 2 2. 2 94 .0 NA TI ON AL 96 .5 96 .8 96 .2 0.9 9 62 .8 59 .4 66 .4 1.1 2 10 .5 8.4 12 .6 2.5 3.9 1.1 60 .7 12 98 .1 98 .5 97 .8 0. 99 69 .9 61 .6 78 .8 1. 28 12 .5 10 .0 15 .0 1. 7 5. 3 3. 5 73 .9 96 .7 97 .4 96 .0 0. 98 61 .8 59 .3 64 .5 1. 09 9. 6 8. 4 10 .9 1. 3 4. 4 2. 8 59 .9 87 .6 90 .4 84 .8 0. 94 53 .9 58 .6 49 .0 0. 84 5. 8 4. 7 6. 9 0. 8 3. 3 2. 1 6. 3 98 .8 98 .8 98 .9 1. 00 65 .5 59 .3 72 .2 1. 22 8. 7 6. 8 10 .8 0. 7 3. 2 2. 0 84 .5 97 .6 97 .4 97 .9 1. 01 68 .6 60 .6 77 .4 1. 28 11 .5 8. 7 14 .2 1. 0 3. 1 2. 1 70 .5 97 .0 97 .5 96 .6 0. 99 60 .0 55 .3 64 .3 1. 16 11 .3 9. 2 13 .5 0. 9 3. 7 2. 3 65 .3 23 98 .3 99 .1 97 .4 0. 98 64 .1 62 .5 65 .7 1. 05 9. 8 7. 3 12 .4 1. 2 4. 1 2. 7 52 .2 24 95 .4 95 .5 95 .1 0. 99 62 .1 60 .3 63 .9 1. 06 11 .9 10 .0 13 .9 1. 0 4. 1 2. 6 52 .3 95 .6 95 .5 95 .7 1. 00 59 .5 55 .0 64 .9 1. 18 9. 4 8. 0 10 .9 1. 4 4. 7 3. 1 3. 7 25 31 97 .5 97 .6 97 .5 1. 00 64 .2 60 .4 68 .2 1. 13 10 .4 8. 0 12 .8 1. 1 3. 7 2. 4 75 .6 32 97 .0 96 .0 98 .0 1. 02 61 .0 54 .2 67 .9 1. 25 13 .8 10 .7 16 .8 1. 4 4. 0 2. 7 61 .3 33 95 .9 96 .4 95 .3 0. 99 54 .4 53 .7 55 .2 1. 03 8. 4 6. 4 10 .5 1. 3 4. 0 2. 7 33 .6 95 .7 96 .2 95 .2 0. 99 60 .0 61 .8 58 .2 0. 94 8. 5 6. 6 10 .4 0. 7 3. 4 2. 1 70 .034 41 97 .2 97 .0 97 .4 1. 01 63 .0 59 .6 66 .5 1. 12 6. 7 5. 1 8. 3 0. 9 3. 5 2. 2 27 .8 97 .8 98 .2 97 .5 0. 99 62 .3 58 .5 66 .0 1. 13 7. 4 5. 8 9. 0 0. 5 2. 6 1. 6 53 .5 43 96 .0 96 .5 95 .4 0. 99 70 .0 69 .7 70 .3 1. 01 7. 5 6. 7 8. 4 2. 5 4. 7 3. 7 18 .6 Ta ux n et d e sc ol ar is at io n p rim ai re 6- 11 a ns ( % ) M as cu lin M as cu lin M as cu lin M as cu lin Fé m in in Fé m in in Fé m in in Fé m in in In di ce d e pa rit é pa r g en re a u cy cl e pr im ai re (f ill e/ ga rç on ) Ta ux n et d e sc ol ar is at io n m oy en /s ec on da ire 1 2- 17 a ns (% ) In di ce d e pa rit é pa r g en re a u cy cl e m oy en /s ec on da ire (f ill e/ ga rç on ) ET A T D E SA N TÉ E T N U TR IT IO N P ré va le nc e m al ad ie c hr on iq ue P ré va le nc e d' ha nd ic ap % d es m én ag es c on so m m an t u n se l s uf fis am m en t i od e Rapport Préliminaire - 200770 RE GI ON S CE NT RE ES T OU ES T SU D NA TIO NA L 11 12 13 14 23 24 32 33 SI TU AT IO N DE S EN FA NT S % d ’e nf an ts a lla ité s m oi ns d ’u ne h eu re a pr ès la n ai ss an ce 49 .5 % d ’e nf an ts a lla ité s m oi ns d ’u n jo ur ap rè s la n ai ss an ce 80 .4 % e nf an ts 1 2- 23 m oi s co m pl èt em en t va cc in és 88 .0 % c ou ve rtu re v ac ci na le d es 1 2- 23 m oi s co nt re : BC G 99 .0 Po lio 1 98 .2 Po lio 2 96 .8 Po lio 3 93 .9 D TP 1 98 .3 D TP 2 97 .0 D TP 3 94 .8 R ou ge ol e 90 .5 H BV 1 89 .9 H BV 2 87 .8 H BV 3 79 .8 % d es fe m m es p ro té gé es c on tre le té ta no s né on at al 56 .8 26 .0 78 .2 94 .9 99 .3 99 .3 99 .3 97 .2 99 .3 98 .9 97 .8 96 .2 89 .9 88 .2 85 .2 45 .9 25 .5 72 .9 93 .6 96 .1 97 .5 97 .5 96 .8 97 .6 97 .6 96 .9 95 .1 91 .3 92 .7 91 .0 55 .3 52 .6 86 .9 92 .8 99 .7 99 .2 98 .2 96 .7 99 .2 99 .2 97 .7 93 .7 92 .9 91 .7 86 .4 59 .1 41 .0 84 .3 93 .9 99 .4 99 .4 99 .4 98 .1 99 .4 99 .4 98 .1 94 .4 96 .7 97 .1 88 .9 65 .1 21 15 50 .2 85 .3 49 .2 94 .9 81 .5 74 .1 64 .4 82 .5 74 .8 65 .9 54 .0 82 .2 74 .1 52 .1 24 .6 45 .7 73 .0 88 .1 99 .2 99 .3 98 .8 97 .9 99 .4 98 .9 97 .5 90 .5 90 .3 85 .9 69 .7 71 .3 22 49 .3 79 .0 89 .2 99 .5 99 .7 98 .7 95 .3 99 .7 98 .7 97 .1 92 .0 95 .6 95 .1 85 .0 59 .8 40 .2 77 .5 92 .6 10 0 10 0 10 0 96 .6 10 0 10 0 98 .9 94 .9 94 .4 94 .4 90 .9 90 .3 58 .5 80 .6 79 .8 99 .5 96 .9 93 .0 87 .7 97 .4 93 .0 89 .9 84 .7 87 .8 84 .1 75 .5 62 .1 31 25 56 .3 85 .5 81 .0 99 .3 96 .2 93 .0 89 .9 96 .7 93 .5 90 .3 86 .0 92 .3 90 .7 80 .4 33 .9 52 .9 70 .2 94 .0 10 0 10 0 10 0 97 .5 10 0 10 0 99 .5 96 .0 84 .8 84 .7 81 .5 64 .7 63 .0 77 .5 88 .7 99 .0 10 0 97 .8 96 .5 10 0 97 .8 96 .5 89 .6 88 .3 85 .8 74 .6 61 .1 63 .3 77 .3 83 .0 97 .1 96 .3 93 .6 90 .7 96 .6 93 .9 91 .6 86 .5 90 .7 91 .3 84 .2 43 .9 33 41 .9 77 .9 88 .8 10 0 98 .8 97 .3 95 .3 98 .8 97 .3 95 .3 89 .2 95 .9 88 .9 84 .7 40 .3 41 67 .1 89 .2 90 .7 10 0 98 .9 98 .9 94 .9 99 .5 99 .5 97 .2 93 .9 78 .9 78 .2 65 .4 59 .7 42 60 .1 86 .4 87 .3 99 .1 99 .2 97 .6 92 .2 99 .2 97 .6 92 .5 90 .4 76 .7 67 .9 52 .8 66 .7 43 65 .8 91 .1 82 .2 98 .0 97 .9 95 .0 90 .1 98 .1 95 .4 90 .4 89 .1 82 .0 79 .8 72 .3 75 .2 Résultats de l'enquête MICS3 ALGERIE 2006 Rapport Préliminaire- 2007 71 RE GI ON S CE NT RE ES T OU ES T SU D NA TI ON AL 11 12 13 15 21 22 23 24 33 Pr év al en ce c on tra ce pt ive (% ) 64 .3 51 .0 13 .3 98 .7 10 0 46 .6 65 .0 61 .4 52 .0 9. 4 90 .4 95 .3 30 .6 49 .6 69 .1 50 .4 18 .7 97 .7 98 .4 61 .8 36 .7 30 .9 14 53 .1 65 .1 57 .0 8. 1 97 .3 99 .7 49 .2 61 .4 54 .3 7. 1 89 .8 91 .0 21 .5 38 .0 48 .6 45 .0 3. 5 74 .6 87 .7 18 .3 66 .2 63 .6 53 .5 10 .2 99 .5 97 .9 38 .8 31 .5 59 .9 45 .6 14 .4 89 .1 96 .8 31 .1 54 .1 61 .4 56 .5 4. 9 91 .8 95 .0 34 .6 40 .0 54 .7 44 .9 9. 8 85 .7 97 .5 24 .4 40 .3 58 .4 51 .0 7. 5 84 .5 97 .4 26 .825 31 57 .5 69 .0 63 .9 5. 1 92 .8 97 .0 32 .4 32 81 .2 62 .7 56 .0 6. 7 93 .4 36 .3 37 .9 58 .6 67 .1 63 .0 4. 1 84 .0 95 .5 25 .3 46 .0 61 .5 59 .0 2. 5 91 .2 95 .7 32 .8 34 41 46 .8 55 .5 47 .9 7. 5 88 .5 93 .4 28 .2 42 45 .7 48 .2 35 .7 12 .5 86 .0 88 .9 18 .6 43 51 .7 55 .6 41 .5 14 .1 84 .3 81 .9 24 .3 SA NT E RE PR O DU CT IV E M ét ho de s m od er ne s M ét ho de s tra di tio nn el le s % s ui vi p ré na ta l d e la g ro ss es se % d ’a cc ou ch em en t e n m ilie u as si st é % d u su iv i p os tn at al VI H/ SI DA % d es fe m m es c on na is sa nt a u m oi ns 2 m oy en s de p ré ve nt io n co nt re le V IH /s id a Algérie 2007 page 1.pdf Page 1

View the publication

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.