Guinea - Multiple Indicator Cluster Survey - 2016

Publication date: 2016

i Guinée Enquête par grappes à indicateurs multiples MICS 2016 Rapport final Suivi de la situation des enfants et des femmes Juillet 2017 ii RÉPUBLIQUE DE GUINEE Travail – Justice – Solidarité Enquête par grappes à indicateurs multiples2016 Institut National de la Statistique Ministère du Plan et de la Coopération Internationale Juillet 2017 iii Ont participé à l‟élaboration de ce rapport :  Mamadou Dian Dilé DIALLO, INS  Mamadou Badian DIALLO, INS  Ibrahima KABA, INS  Lamine SIDIBÉ, INS  Mamady CISSE, INS  Thierno Souleymane BARRY, INS  Saïkou Ahmed Tidiane BALD, INS  Mory CAMARA, INS  Mamadou Chérif BAH, INS  Alioune CAMARA, PNLP  Oumar DIALLO, Consultant national MICS-UNICEF Guinée  Jean Baptiste SÈNE, UNICEF-Guinée  Michele SEROUSSI, UNICEF, Coordinatrice régionale MICS  Mohamed Achraf MRABET, UNICEF, Expert MICS  Eudes HOUNKPODOTÉ, Consultant MICS L‟Enquête par grappes à indicateurs multiples (MICS) a été menée en2016 par l‟Institut National de la Statistique en collaboration avec le Programme National de lutte contre le Paludisme et l‟Institut National de Santé Publique, dans le cadre du round cinq du programme mondial des enquêtes MICS. L‟appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et ICF International pour les tests de paludisme et d‟anémie chez les enfants de moins de 5 ans. L'UNICEF, USAID, le Fonds Mondial/CRS, l‟UNFPA et le PNUD ont apporté au côté du Gouvernement un soutien financier au projet. Le programme mondial des enquêtes MICS a été élaboré par l'UNICEF dans les années 1990 en tant que programme d'enquête-ménage international qui vise à soutenir les pays dans la collecte de données comparables au niveau international sur un large éventail d'indicateurs relatifs la situation des enfants et des femmes. Les enquêtes MICS mesurent les indicateurs clés qui permettent aux pays de produire des données en vue de leur utilisation dans les politiques et programmes et de suivre les engagements convenus au niveau international. Citation suggérée : Institut National de la Statistique, 2017. Enquête par grappes à indicateurs multiples (MICS, 2016), Rapport final, Conakry, Guinée. iv Tableau récapitulatif de la mise en œuvre de l’enquête et de la synthèse des résultats Mise en œuvre de l’enquête Base de sondage - Actualisée Recensement Général de la Population et de l'Habitation RGPH 2014 Avril- Mai2016 Questionnaires Ménage Femmes (15-49 ans) Enfants moins de 5 ans Autopsies verbales pour enfants moins de 5 ans Formation des enquêteurs Juin-juillet 2016 Travail sur le terrain Aout-Novembre 2016 Echantillon de l’enquête Ménages - Echantillonnés - Occupés - Interrogés - Taux de réponse (%) 8 400 8 197 8 081 98,6 Enfants de moins de cinq ans - Eligibles - Mères/gardiennes interrogées - Taux de réponse (%) 7650 7359 96,2 Femmes - Eligibles pour les entrevues - Interrogées - Taux de réponse (%) 10 245 9 663 94,3 Autopsies verbales - Eligibles pour les entrevues - Interrogés - Taux de réponse (%) 447 430 96,2 Population d’enquête Taille moyenne du ménage 5,9 Pourcentage de la population vivant en : - Milieu urbain - Milieu rural - Boké - Conakry - Faranah - Kankan - Kindia - Labé - Mamou - N‟Zérékoré 35,3 64,7 11,1 17,3 7,2 13,8 14,4 10,5 8,8 16,9 Pourcentage de la population de moins de : - 5 ans - 18 ans 16,0 52,1 Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans avec au moins une naissance vivante au cours des 2 dernières années 29,3 Caractéristiques des ménages Biens des ménages ou personnels Pourcentage des ménages qui ont : - Electricité - Revêtement de sol fini - Toiture finie - Murs finis 33,5 65,7 77,1 72,6 Pourcentage des ménages possédant - Un téléviseur - Une radio - Un réfrigérateur - De la terre agricole - Des animaux de ferme/du bétail 31,5 47,9 15,6 59,6 44,5 Nombre moyen de personnes par chambre utilisée pour dormir 2,64 Pourcentage des ménages où au moins un membre possède : - Un téléphone portable - Un téléphone smartphone - Une voiture ou un camion 83,7 22,0 8,4 v Tableau récapitulatif des résultats1 Enquêtes par grappes à indicateurs multiples (MICS) et Objectifs de Développement Durable (ODD), MICS, 2016 MORTALITE DES ENFANTS Mortalité des jeunes enfants* Indicateur MICS Indicateur Description Valeur 1.1 ODD 3.2.2 Taux de mortalité néonatale Probabilité de décéder dans le premier mois de vie 20 1.2 OMD 4.2 Taux de mortalité infantile Probabilité de décéder entre la naissance et le premier anniversaire 44 1.3 Taux de mortalité post néonatale Différence entre taux de mortalité infantile et néonatale 24 1.4 Taux de mortalité juvénile Probabilité de décéder entre le premier et le cinquième anniversaire 46 1.5 ODD 3.2.1/OMD 4.1 Taux de mortalité des enfants moins de cinq ans Probabilité de décéder entre la naissance et le cinquième anniversaire 88 * Les taux renvoient à la période de cinq ans avant l‟enquête. NUTRITION Etat nutritionnel Indicateur MICS Indicateur Description Valeur 2.1a 2.1b OMD 1.8 Prévalence de l‟insuffisance pondérale (a) Modérée et grave (b) Sévère Pourcentage d‟enfants de moins de 5 ans qui se situent (a) En dessous de deux écarts-types (modéré et grave) (b) En dessous de trois écarts-types (sévère) du poids médian pour l‟âge de la norme OMS 18,3 5,6 2.2a 2.2b ODD 2.2.1 Prévalence du retard croissance (a) Modéré et grave (b) Sévère Pourcentage d‟enfants de moins de 5 ans qui se situent (a) En dessous de deux écarts-types (modéré et grave) (b) En dessous de trois écarts-types (sévère) de la taille médiane pour l‟âge de la norme OMS 32,4 14,6 2.3a 2.3b ODD 2.2.2 Prévalence de l‟émaciation (a) Modérée et grave (b) Sévère Pourcentage d‟enfants de moins de 5 ans qui se situent (a) En dessous de deux écarts-types (modéré et grave) (b) En dessous de deux écarts-types (sévère) du poids médian pour l‟âge de la norme OMS 8,1 2,9 2.4 Prévalence de l‟obésité Pourcentage des enfants de moins de 5 ans se situent au-dessus de deux écarts-types du poids médian pour l‟âge de la norme OMS 4,0 1 Voir Annexe E pour une description détaillée des indicateurs MICS vi Allaitement et alimentation infantile 2.5 Enfants allaités Pourcentage de femmes qui ont eu une naissance vivante dans les 2 ans précédant l‟enquête et qui ont allaité leur dernier enfant né vivant, à n‟importe quel moment 97,0 2.6 Initiation précoce de l‟allaitement Pourcentage de femmes qui ont eu une naissance vivante dans les 2 dernières années qui ont allaité leur dernier nouveau-né dans la première heure après la naissance 33,9 2.7 Allaitement exclusive des moins de 6 mois Pourcentage de nourrissons de moins de 6 mois qui sont exclusivement allaités 35,2 2.8 Allaitement prédominant des moins de 6 mois Pourcentage de nourrissons de moins de 6 mois qui ont reçu l‟allaitement maternel comme source prédominante d‟alimentation durant le jour précédent 66,0 2.9 Allaitement continu à 1 an Pourcentage d‟enfants de 12-15 mois qui ont été allaités durant le jour précédent 93,5 2.10 Allaitement continu à 2 ans Pourcentage d‟enfants de 20-23 mois qui ont été allaités durant le jour précédent 59,8 2.11 Durée médiane de l‟allaitement Age en mois où 50% d‟enfants de 0-35 mois n‟ont pas été allaités au sein maternel le jour précédent 22,5 2.12 Allaitement approprié selon l‟âge Pourcentage d‟enfants de 0-23 mois qui ont été nourris de façon adéquate le jour précédent 61,7 2.13 Introduction d‟aliments solides, semi-solides ou mous Pourcentage de nourrissons de 6-8 mois qui ont reçu des aliments solides, semi-solides ou mous pendant le jour précédent 53,7 2.14 Fréquence des repas lactés pour les enfants non allaités Pourcentage d‟enfants de 6-23 mois non allaités qui ont reçu au moins 2 repas lactés durant le jour précédent 21,8 2.15 Fréquence minimum des repas Pourcentage d‟enfants de 6-23 mois qui ont reçu des aliments solides, semi- solides ou mous (plus des repas lactés pour les enfants non-allaités) le nombre minimum de fois ou plus durant le jour précédent 23,9 2.16 Diversité minimum alimentaire Pourcentage d‟enfants de 6Ŕ23 mois qui ont reçu des aliments de 4 ou plus groupes d‟aliments durant le jour précédent 7,5 2.17a 2.17b Régime alimentaire minimum acceptable (a) Pourcentage d‟enfants de 6-23 mois allaités qui ont reçu au moins la diversité alimentaire minimum et la fréquence minimum des repas durant le jour précédent (b) Pourcentage d‟enfants de 6-23 mois non allaités qui ont reçu au moins 2 repas lactés et qui ont reçu la diversité alimentaire minimum, lait non inclus et la fréquence minimum des repas durant le jour précédent 1,4 5,3 2.18 Alimentation au biberon Pourcentage d‟enfants de 0-23 mois qui ont pris un biberon durant le jour précédent 7,2 Iodation du sel 2.19 Consommation de sel iodé Pourcentage de ménages avec du sel testé à 15 parts par million ou plus d‟iodate 35,1 Insuffisance pondérale à la naissance 2.20 Nourrissons de faible poids à la naissance Pourcentage de dernières naissances vivantes les plus récentes dans les 2 dernières années qui pèsent moins de 2500 g à la naissance 13,4 2.21 Nourrissons pesés à la naissance Pourcentage de dernières naissances vivantes les plus récentes dans les 2 dernières années qui ont été pesées à la naissance 51,3 SANTE DE L’ENFANT vii Vaccinations Indicateur MICS Indicateur Description Valeur 3.1 Couverture vaccinale contre la tuberculose Pourcentage d‟enfants âgés de 12-23 mois ayant reçu le vaccin BCG avant leur premier anniversaire 71,5 3.2 Couverture vaccinale contre la poliomyélite Pourcentage d‟enfants âgés de 12-23 mois ayant reçu la troisième dose de vaccin VPO(VPO3) avant leur premier anniversaire 38,5 3.3 Couverture vaccinale contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche et (DTCoq) Pourcentage d‟enfants âgés de 12-23 mois ayant reçu la troisième dose de vaccin DTCoq (DTC3) avant leur premier anniversaire 39,6 3.4 OMD 4.3 Couverture vaccinale contre la rougeole Pourcentage d‟enfants âgés de12-23 mois ayant reçu le vaccin contre la rougeole avant leur premier anniversaire 48,3 3.5 Couverture vaccinale contre l‟hépatite B Pourcentage d‟enfants âgés de 12-23 mois ayant reçu la troisième dose de vaccin contre l‟Hépatite B (HepB3) avant leur premier anniversaire 39,6 3.6 Couverture vaccinale contre l‟Haemophilus influenzae type B (Hib) Pourcentage d‟enfants âgés de 12-23 mois ayant reçu la troisième dose de vaccin Hib (Hib3) avant leur premier anniversaire 39,6 3.7 Couverture vaccinale contre la fièvre jaune Pourcentage d‟enfants âgés de 12-23 mois ayant reçu le vaccin contre la fièvre jaune avant leur premier anniversaire 42,9 3.8 Couverture vaccinale complète Pourcentage d‟enfants âgés de12-23 mois ayant reçu toutes les vaccinations recommandées dans le programme national de vaccination avant leur premier anniversaire (rougeole avant leur deuxième anniversaire) 26,3 Vaccination antitétanique 3.9 Protection contre le tétanos néonatal Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans avec une naissance vivante au cours des 2 dernières années et qui ont reçu au moins deux doses de vaccin antitétanique dans l‟intervalle approprié avant la naissance la plus récente 70,8 Diarrhée - Enfants souffrant de la diarrhée Pourcentage d‟enfants de moins de 5 ans ayant souffert de la diarrhée au cours des 2 dernières semaines 10,1 3.10 Recherche de soins pour la diarrhée Pourcentage d‟enfants de moins de 5 ans ayant souffert de la diarrhée au cours des 2 dernières semaines pour qui des conseils ou des traitements ont été recherchés auprès d‟une structure ou d‟un prestataire de soins de santé 57,7 3.11 Traitement de la diarrhée avec des sels de réhydratation orale (SRO) et du zinc Pourcentage d‟enfants de moins de 5 ans ayant souffert de la diarrhée au cours des 2 dernières semaines qui ont reçu des SRO et du zinc 16,3 3.12 Traitement de la diarrhée avec thérapie de réhydratation orale (TRO)et une alimentation continue Pourcentage d‟enfants de moins de 5 ans ayant souffert de la diarrhée au cours des 2 dernières semaines qui ont reçu une TRO (paquet de SRO, liquide SRO préemballé, liquide maison recommandé ou plus de liquides) et qui ont continué à être alimentés durant l‟épisode de la diarrhée 44,2 Symptômes d’une infection respiratoire aiguë (IRA) - Enfants présentant des symptômes d‟IRA Pourcentage d‟enfants de moins de 5 ans avec des symptômes d‟IRA au cours des 2 dernières semaines 2,2 3.13 Recherche de soins pour les enfants avec des symptômes d‟IRA Pourcentage d‟enfants de moins de 5 ans avec des symptômes d‟IRA au cours des 2 dernières semaines pour qui des conseils ou des traitements ont été recherchés auprès de structures ou de prestataires de soins de santé 29,6 3.14 Traitement antibiotique pour des enfants avec des symptômes d‟IRA Pourcentage d‟enfants de moins de 5 ans avec des symptômes d‟IRA au cours des 2 dernières semaines qui ont reçu des antibiotiques 32,6 Utilisation de combustibles solides 3.15 Utilisation de combustibles solides pour la cuisine Pourcentage de membres des ménages utilisant des combustibles solides comme source principale d‟énergie domestique pour cuisiner 98,5 viii Paludisme / Fièvre Indicateur MICS Indicateur Description Valeur - Enfants souffrant de la fièvre Pourcentage d‟enfants de moins de 5 ans ayant souffert de la fièvre au cours des 2 dernières semaines 19,4 3.16a 3.16b Disponibilité de moustiquaires imprégnées d‟insecticide (MII) dans le ménage Pourcentage de ménages ayant (a) au moins une MII (b) au moins une MII pour chaque deux personnes 83,8 48,1 3.17a 3.17b Contrôle du vecteur dans le ménage Pourcentage de ménages ayant (a) au moins une MII ou ayant fait l‟objet de pulvérisation intra domiciliaire au cours des 12 derniers mois (b) au moins une MII pour chaque deux personnes ou ayant fait l‟objet de la pulvérisation intra domiciliaire au cours des 12 derniers mois 84,1 48,9 3.18 OMD 6.7 Enfants de moins de 5 ans ayant dormi sous une MII Pourcentage des enfants de moins de 5 ans ayant dormi sous une MII la nuit précédente 67,9 3.19 Population ayant dormi sous une MII Pourcentage de membres des ménages ayant dormi sous une MII la nuit précédente 63,8 3.20 Recherche de soins pour la fièvre Pourcentage d‟enfants de moins de 5 ans ayant souffert de la fièvre au cours des 2 dernières semaines et pour qui des conseils ou un traitement ont été recherchés auprès d‟une structure ou d‟un prestataire de santé 42,4 3.21 Utilisation des tests de diagnostic du paludisme Pourcentage d‟enfants de moins de 5 ans ayant souffert de la fièvre au cours des 2 dernières semaines et qui ont eu une piqûre au doigt ou au talon pour diagnostiquer le paludisme 17,0 3.22 OMD 6.8 Traitement antipaludéen des enfants moins de 5 ans Pourcentage des enfants de moins de 5 ans ayant souffert de la fièvre au cours des 2 dernières semaines qui ont reçu n‟importe quel traitement antipaludéen 15,9 3.23 Traitement à base d‟Artémisinine (ACT) chez les enfants ayant reçu un traitement antipaludéen Pourcentage d‟enfants de moins de 5 ans ayant souffert de fièvre au cours des 2 dernières semaines qui ont reçu de l‟ACT (ou autre traitement de première ligne en accord avec la politique nationale) 16,5 3.24 Femmes enceintes ayant dormi sous une MII Pourcentage de femmes enceintes ayant dormi sous une MII la nuit précédente 54,0 3.25 Traitement préventif intermittent du paludisme durant la grossesse Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans ayant reçu trois doses ou plus de SP/Fansidar, dont l‟une au moins a été reçue durant un examen de santé prénatal, afin de prévenir le paludisme au cours de leur dernière grossesse ayant abouti à une naissance vivante au cours des 2 dernières années 29,9 EAU ET ASSAINISSEMENT Indicateur MICS Indicateur Description Valeur 4.1 OMD 7.8 Utilisation de source améliorée d‟eau de boisson Pourcentage de membres des ménages utilisant des sources améliorées d‟eau de boissons 82,1 4.2 ODD 6.1.1 Traitement de l‟eau Pourcentage de membres des ménages au foyer utilisant de l‟eau non améliorée mais employant une méthode appropriée de traitement de l‟eau 12,6 4.3 ODD 1.4.1 & 6.2.1/OMD 7.9 Utilisation d‟installations sanitaires améliorées Pourcentage de membres des ménages utilisant des installations sanitaires améliorées non partagées 28,8 4.4 Evacuation en toute sécurité des excréments d‟enfant Pourcentage d‟enfants âgés de 0-2 ans dont les dernières selles ont été évacuées sans danger 57,7 4.5 ODD 6.2.1 Endroit pour le lavage des mains Pourcentage de ménages disposant d‟un endroit spécifique pour le lavage des mains où il y a de l‟eau et du savon ou d‟autres produits pour se laver 12,9 4.6 Disponibilité de savon ou autre produit pour se laver Pourcentage de ménages qui ont du savon ou tout autre produit de se laver 37,9 ix SANTE DE LA REPRODUCTION Contraception et besoins non satisfaits Indicateur MICS Indicateur Description Valeur - Indice synthétique de fécondité Indice synthétique de fécondité 1 pour les femmes âgées de 15-49 ans 4,8 5.1 ODD 3.7.2/ OMD 5.4 Taux de fécondité des adolescentes Taux de fécondité par âge spécifique 1 aux femmes âgées de 15-19 ans 132 5.2 Grossesse précoce Pourcentage de femmes âgées de 20-24 ans qui ont eu au moins une naissance vivante avant l‟âge de 18 ans 36,9 5.3 OMD 5.3 Taux de prévalence contraceptive Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans actuellement mariées ou en union libre qui utilisent (ou dont le partenaire utilise) une méthode contraceptive (moderne ou traditionnelle) 8,7 5.4 OMD 5.6 Besoins non satisfaits Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans actuellement mariées ou en union libre qui sont fécondes et voulant espacer leurs naissances ou limiter le nombre d‟enfants qu‟elles ont et qui n‟utilisent pas actuellement de méthode contraceptive 27,6 1 A Le taux de fécondité par âge spécifique est défini comme le nombre de naissances vivantes des femmes d‟un groupe d‟âges spécifique durant une période spécifique, divisé par le nombre moyen de femmes dans ce groupe d‟âges durant la même période, exprimé pour 1000 femmes. Le taux de fécondité par âge spécifique des femmes de 15-19 ans est aussi appelé taux de fécondité des adolescentes. L‟Indice Synthétique de Fécondité (ISF) est calculé en sommant les taux de fécondité par âge spécifique de chaque groupe d‟âges quinquennal de femmes, de 15 à 49 ans. L‟ISF donne le nombre moyen d‟enfants auxquels une femme aura donné naissance à la fin de sa vie féconde (avant 50 ans) si les conditions actuelles de fécondité demeurent les mêmes. Santé maternelle et des nouveau-nés 5.5a 5.5b OMD 5.5 Couverture des soins prénatals Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans avec une naissance vivante au cours des 2 dernières années qui ont été assistées durant leur dernière grossesse ayant abouti à une naissance vivante (a) au moins une fois par un personnel de santé qualifié (b) au moins quatre fois par n‟importe quel prestataire de santé 84,3 50,6 5.6 Contenu des soins prénatals Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans avec une naissance vivante au cours des 2 dernières années, dont la pression artérielle a été mesurée et qui ont donné des échantillons d‟urine et de sang au cours de la grossesse qui a abouti à une naissance vivante 66,2 5.7 ODD 3.1.1/ OMD 5.2 Assistance qualifiée durant l‟accouchement Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans avec une naissance vivante au cours des 2 dernières années et qui ont été assistées par un personnel de santé qualifié au cours de leur naissance vivante la plus récente 62,7 5.8 Accouchement dans un établissement de sante Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans avec une naissance vivante au cours des 2 dernières années et dont l‟accouchement de la plus récente naissance vivante a eu lieu dans un établissement de santé 57,2 5.9 Accouchement par césarienne Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans dont la plus récente naissance vivante au cours des deux dernières années a été accouchée par césarienne 3,1 Examens de santé post-natals 5.10 Séjour post-partum dans une structure de santé Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans qui sont restées dans la structure de santé pendant 12 heures ou plus après l‟accouchement de leur plus récente naissance vivante au cours des 2 dernières années 17,9 5.11 Examen de santé post-natal du nouveau-né Pourcentage des dernières naissances vivantes au cours des 2 dernières années qui ont eu un examen de santé pendant leur séjour dans une structure de santé ou à domicile après l‟accouchement, ou un examen de santé post-natal dans les 2 jours qui ont suivi l‟accouchement 63,3 5.12 Examen de santé post-natal de la mère Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans qui ont eu un examen de santé pendant leur séjour dans une structure de santé ou à domicile après l‟accouchement, ou un examen de santé dans les 2 jours suivant l‟accouchement de leur plus récente naissance vivante au cours des 2 dernières années 57,5 x Mortalité maternelle 5.13 ODD 3.1.1/ OMD 5.1 Taux de mortalité maternelle Décès durant la grossesse, l‟accouchement, ou dans les deux mois après l‟accouchement ou interruption de grossesse, par 100 000 naissances dans la période de 7 ans précédant l‟enquête 550 DEVELOPPEMENT DE L’ENFANT Indicateur MICS Indicateur Description Valeur 6.1 Fréquentation des structures d‟éducation de la petite enfance Pourcentage d‟enfants âgés de 36-59 mois qui suivent un programme d‟éducation pré-primaire pour la petite enfance 9,1 6.2 Soutien à l‟apprentissage Pourcentage d‟enfants âgés de 36-59 mois avec qui un adulte s‟est engagé à quatre ou plusieurs activités pour promouvoir l‟apprentissage et la préparation à l‟école au cours des 3 derniers jours 31,4 6.3 Appui du père à l‟apprentissage Pourcentage d‟enfants âgés de 36-59 mois dont le père biologique s‟est engagé à quatre ou plusieurs activités pour promouvoir l‟apprentissage et la préparation à l‟école au cours des 3 derniers jours 4,2 6.4 Appui de la mère à l‟apprentissage Pourcentage d‟enfants âgés de 36-59 mois dont la mère biologique s‟est engagé à quatre ou plusieurs activités pour promouvoir l‟apprentissage et la préparation à l‟école au cours des 3 derniers jours 14,6 6.5 Disponibilité de livres pour enfants Pourcentage d‟enfants de moins de 5 ans qui ont au moins trois ou plusieurs livres pour enfants 0,4 6.6 Disponibilité de jouets Pourcentage d‟enfants de moins de 5 ans qui jouent avec deux ou plusieurs types de jouets 32,0 6.7 Garde inadéquate Pourcentage d‟enfants âgés de moins de 5 ans laissés seuls ou sous la garde d‟un autre enfant âgé de moins de 10 ans pendant plus d‟une heure au moins une fois au cours de la semaine précédente 34,2 6.8 ODD 4.2.1 Indice de développement du jeune enfant Pourcentage d‟enfants âgés de 36-59 mois qui sont sur la bonne voie de développement dans au moins trois des quatre domaines suivants : lecture/calcul, physique, socio-affectif et apprentissage 48,9 ALPHABETISATION ET EDUCATION Indicateur MICS Indicateur Description Valeur 7.1 OMD 2.3 Taux d‟alphabétisation des jeunes femmes Pourcentage de jeunes femmes âgées de 15-24 ans capables de lire un texte court et simple sur la vie quotidienne ou qui ont suivi l‟enseignement secondaire ou supérieur 39,0 7.2 ODD 4.2.2 Préparation à l‟école Pourcentage d‟enfants en première année du primaire qui sont allés au pré primaire durant l‟année scolaire précédente 33,6 7.3 Taux net d‟admission à l‟éducation primaire Pourcentage d‟enfants en âge d‟aller à l‟école primaire qui sont entrés en première année du primaire 43,2 7.4 OMD 2.1 Taux net de scolarisation primaire (ajusté) Pourcentage d‟enfants en âge d‟être scolarisés dans le cycle primaire fréquentant l‟école primaire ou secondaire 60,3 7.5 Taux net de scolarisation secondaire (ajusté) Pourcentage d‟enfants en âge d‟être scolarisés dans le secondaire fréquentant le secondaire ou le supérieur 29,3 7.6 OMD 2.2 Enfants atteignant la dernière classe du primaire Proportion d‟enfants entrant en première année du primaire et qui finissent par atteindre la dernière année du primaire 92,4 7.7 Taux d‟achèvement du primaire Nombre d‟enfants fréquentant dernière année du primaire (redoublants exclus) divisé par le nombre d‟enfants en âge de compléter le niveau primaire (âge approprié à l‟année finale du cycle primaire) 61,1 7.8 Taux de transition à l‟école secondaire Nombre d'enfants fréquentant la dernière année de l'école primaire durant l'année scolaire précédente, qui sont en première année du secondaire au cours de l'année scolaire en cours divisé par le nombre d'enfants fréquentant la dernière année de l‟école primaire durant l'année scolaire précédente 90,8 7.9 OMD 3.1 Indice de parité entre les sexes (école primaire) Ration de la fréquentation de l'école primaire (ajusté) des filles divisé par le ratio de la fréquentation de l'école primaire (ajusté) des garçons 0,91 7.10 OMD 3.1 Indice de parité entre les sexes (école secondaire) Ratio net de la fréquentation de l'école secondaire (ajusté) des filles divisé par le ratio net de la fréquentation de l'école secondaire (ajusté) des garçons 0,74 xi PROTECTION DE L’ENFANT Enregistrement des naissances Indicateur MICS Indicateur Description Valeur 8.1 ODD 16.9.1 Enregistrement des naissances Pourcentage d'enfants de moins de 5 ans dont la naissance a été déclarée comme enregistrée 74,6 Travail des enfants 8.2 ODD 8.7.1 Travail des enfants Pourcentage d‟enfants âgés de 5-17 ans qui sont impliqués dans le travail des enfants 38,1 Discipline de l’enfant 8.3 ODD 16.2.1 Discipline violente Pourcentage d'enfants de 1-14 ans qui ont subi une agression psychologique ou un châtiment corporel pendant le dernier mois 89,1 Mariage précoce et polygamie 8.4 Mariage avant l‟âge de 15 ans Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans qui se sont mariées ou ont été en union avant l'âge de 15 ans 21,1 8.5 Mariage avant l‟âge de 18 ans Pourcentage de femmes âgées de 20-49 ans qui se sont mariées ou ont été en union avant l'âge de 18 ans 54,6 8.6 Jeunes âgés de 15-19 ans actuellement mariés ou en union Pourcentage de jeunes femmes âgées de 15-19 ans qui sont mariées ou en union 35,2 8.7 Polygamie Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans qui sont en union polygame 42,7 8.8a 8.8b Différence d‟âge entre conjoints Pourcentage de jeunes femmes qui sont mariées ou en union et dont le conjoint est de 10 ans ou plus, plus âgé qu‟elles (a) Femmes âgées de 15-19 ans, (b) Femmes âgées de 20-24 ans 61,8 54,7 Mutilation génitale féminine/excision 8.9 Approbation de la mutilation génitale féminine/excision (MGF/E) Pourcentage de femmes de 15-49 ans qui ont déclaré que la pratique de MGF/E doit continuer 67,2 8.10 ODD 5.3.2 Prévalence de la mutilation génitale féminine/excision (MGF/E) chez les femmes Pourcentage de femmes de 15-49 ans qui déclarent avoir subi une forme de MGF/E 96,8 8.11 Prévalence de la mutilation génitale féminine/excision (MGF/E) chez les filles Pourcentage de filles âgées de 0-14 ans ayant subi une forme quelconque de MGF/E, tel que rapporté par les mères âgées de 15-49 ans 45,3 Attitudes envers la violence domestique 8.12 Attitudes envers la violence domestique Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans qui estiment qu‟il est justifié qu‟un mari frappe ou batte sa femme dans au moins l‟une des conditions suivantes : (1) elle sort sans le lui dire, (2) elle néglige les enfants, (3) elle se dispute avec lui, (4), elle refuse d‟avoir des rapports sexuels avec lui, (5), elle brûle la nourriture 70,1 Arrangement de vie des enfants 8.13 Arrangement de vie des enfants Pourcentage d'enfants âgés de 0-17 ans qui ne vivent avec aucun de leurs parents biologiques 17,7 8.14 Prévalence d'enfants avec un ou deux parents décédés Pourcentage d'enfants âgés de 0-17 ans avec un ou les deux parents biologiques décédés 8,6 8.15 Les enfants dont au moins un des parents vivant à l'étranger Pourcentage d'enfants âgés de 0-17 ans dont au moins un des parents biologiques vivant à l'étranger 2,3 xii VIH/SIDA ET COMPORTEMENT SEXUEL Connaissance et attitudes du VIH/SIDA Indicateur MICS Indicateur Description Valeur Connaissance du SIDA Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans qui ont entendu parler du SIDA 71,0 9.1 OMD 6.3 Connaissance de prévention du VIH chez les jeunes Pourcentage de jeunes femmes âgées de 15-24 ans qui identifient correctement les moyens de prévenir la transmission sexuelle du VIH et qui rejettent les principales idées fausses concernant la transmission du VIH 13,8 9.2 Connaissance de la transmission du VIH de la mère à l'enfant Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans qui identifient correctement les trois moyens de transmission du VIH de la mère à l'enfant 38,7 9.3 Attitudes bienveillantes envers les personnes vivant avec le VIH Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans exprimant des attitudes de bienveillance sur toutes les quatre questions à l'égard des personnes vivant avec le VIH 6,8 Dépistage du VIH 9.4 Femmes qui connaissent un lieu où se faire tester pour le VIH Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans qui déclarent connaître un lieu pour le dépistage du VIH 34,2 9.5 Femmes qui ont été testées pour le VIH et qui connaissent les résultats Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans qui ont eu un test de dépistage de du VIH au cours des 12 derniers mois et qui connaissent le résultat 8,4 9.6 Jeunes femmes sexuellement actives qui ont été testées pour le VIH et qui connaissent le résultat Pourcentage de jeunes femmes âgées de 15-24 ans qui ont eu des rapports sexuels au cours des 12 derniers mois, qui ont été dépistées pour le VIH au cours des 12 derniers mois et qui connaissent le résultat 11,1 Comportement sexuel 9.9 Jeunes femmes n'ayant jamais eu de rapports sexuels Pourcentage de jeunes femmes âgées de 15-24 ans jamais mariés ni en union et n‟ayant jamais eu de rapports sexuels 70,8 9.10 Rapports sexuels avant l'âge de 15 ans chez les jeunes femmes Pourcentage de jeunes femmes âgées de 15-24 ans ayant eu des rapports sexuels avant l'âge de15 ans 23,9 9.11 Différence d‟âges entre partenaires sexuels Pourcentage de jeunes femmes âgées de 15-24 ans ayant eu des rapports sexuels au cours des 12 derniers mois avec un partenaire plus âgé qu'elle de 10 ans ou plus 53,9 9.12 Rapports sexuels avec des partenaires multiples Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans ayant eu des rapports sexuels avec plus d'un partenaire au cours des 12 derniers mois 2,7 9.13 Utilisation de préservatif lors du dernier rapport sexuel avec des partenaires multiples Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans ayant déclaré avoir eu plus d'un partenaire sexuel au cours des 12 derniers mois et rapportent également qu'un préservatif a été utilisé la dernière fois qu'elles ont eu des rapports sexuels 18,4 9.14 Rapports sexuels avec des partenaires non réguliers Pourcentage de jeunes femmes sexuellement actifs âgées de 15- 24 ans ayant ont eu des rapports sexuels avec un partenaire autre que le conjoint ou le partenaire cohabitant, au cours des 12 derniers mois 17,1 9.15 OMD 6.2 Utilisation de préservatif avec des partenaires non réguliers Pourcentage de jeunes femmes âgées de 15-24 ans ayant déclaré avoir utilisé un préservatif lors du dernier rapport sexuel avec un partenaire sexuel non-matrimonial, non cohabitant au cours des 12 derniers mois 32,8 Enfants orphelins 9.16 OMD 6.4 Ratio de fréquentation des orphelins par rapport aux non-orphelins Proportion de fréquentation chez les enfants âgés de 10-14 ans ont perdu leurs deux parents, divisée par la proportion de scolarisation parmi les enfants âgés de 10-14 ans dont les parents sont vivants et qui vivent avec l'un ou les deux parents 0,67 xiii ACCES AUX MASS MEDIA ET A LA TECHNOLOGIE DE L’INFORMATION/COMMUNICATION(TIC) Accès aux mass media Indicateur MICS Indicateur Description Valeur 10.1 Exposition aux médias Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans qui, au moins une fois par semaine et lisent un journal ou un magazine, écoutent la radio et regardent la télévision 5,6 Utilisation de la technologie de l’information/communication 10.2 Utilisation d‟ordinateurs Pourcentage de jeunes femmes âgées de 15-24 ans qui ont utilisé un ordinateur au cours des 12 derniers mois 5,7 10.3 Utilisation l‟internet Pourcentage de jeunes femmes âgées de 15-24 ans qui ont utilisé l'internet au cours des 12 derniers mois 17,8 BIEN ETRE SUBJECTIF Indicateur MICS Indicateur Description Valeur 11.1 Satisfaction vis-à-vis de la vie Pourcentage de jeunes femmes âgées de 15-24 ans qui sont très ou assez satisfaites de leur vie, en général 87,6 11.2 Bonheur Pourcentage de jeunes femmes âgées de 15-24 ans qui sont très ou quelque peu heureuses 90,4 11.3 Perception d‟une vie meilleure Pourcentage de jeunes femmes âgées de 15-24 ans qui pensent que leur la vie s'est améliorée au cours de la dernière année, et qui s'attendent à ce que leur vie soit meilleure dans un an 65,9 CONSOMMATION DE TABAC ET D’ALCOOL Consommation de tabac Indicateur MICS Indicateur Description Valeur 12.1 Consommation de tabac Pourcentage de personnes âgées de 15-49 ans qui ont fumé des cigarettes ou ont consommé des produits à base de tabac qui se fument ou non n‟importe quand durant le mois dernier 0,7 12.2 Fumer avant l‟âge de 15 ans Pourcentage de personnes âgées de 15-49 ans ayant fumé une cigarette entière avant l'âge de 15 ans 0,5 Consommation d’alcool 12.3 Consommation d‟alcool Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans ayant bu au moins une boisson alcoolisée n‟importe quand pendant le mois dernier 1,6 12.4 Consommation d‟alcool avant l‟âge de 15 ans Pourcentage de femmes âgées de 15-49 ans qui ont bu au moins une boisson alcoolisée avant l‟âge de 15 ans 1,1 xiv Table des matières Tableau récapitulatif des résultats . v Table des matières . xiv Liste des abréviations . xvi Liste des tableaux . xviii Liste des tableaux en annexe . xxii Liste des graphiques . xxiii Remerciements . xxv I. Introduction . 1 1.1Contexte . 1 1.2 Objectifs de l‟enquête . 3 II. Méthodologie d‟échantillonnage et d‟enquête. 4 2.1 Plan de sondage . 4 2.2 Questionnaires . 4 2.3 Formation et travail sur le terrain . 7 2.4 Traitement des données et dissémination des données . 7 III. Couverture de l‟échantillon et caractéristiques des ménages et des répondant(e)s . 9 3.1. Couverture de l‟échantillon . 9 3.2. Caractéristiques des ménages . 11 IV. Mortalité des enfants . 24 V. Nutrition . 31 5.1 Insuffisance pondérale à la naissance . 31 5.3 Allaitement et alimentation du nourrisson et du jeune enfant . 42 VI. Santé de l‟enfant . 56 6.1 Vaccinations . 56 6.2 Protection contre le tétanos néonatal . 68 6.3 Soins des maladies . 69 6.4 Diarrhée. 72 6.5 Infections respiratoires aiguës . 87 6.6 Utilisation de combustibles solides . 92 6.7 Paludisme/Fièvre . 95 VII. Eau, Hygiène et assainissement . 124 Utilisation de sources d‟eau améliorée . 124 VIII. Santé de la reproduction . 153 8.1 Fécondité . 153 8.2 Contraception . 159 8.3 Besoins non satisfaits . 162 8.4 Soins prénatals . 167 8.5 Assistance à l‟accouchement . 174 8.6 Lieu d‟accouchement . 179 8.7 Examens de santé post-natals . 181 8.8. Taux de mortalité des adultes . 197 8.9. Mortalité maternelle . 200 8.8 Taux de mortalité des adultes . Erreur ! Signet non défini. xv 8.9 Mortalité maternelle . Erreur ! Signet non défini. IX. Développement du jeune enfant . 203 X. Alphabétisme et éducation . 213 Alphabétisme des jeunes femmes . 213 Préparation à l‟école . 216 Fréquentation de l‟école primaire et secondaire . 219 Entrée à l'école primaire . 220 Fréquentation de l'école primaire et enfants hors de l'école . 223 XI. La protection de l‟enfance . 247 L‟enregistrement des naissances . 247 Le travail des enfants . 250 Mariage précoce et polygamie . 263 Mutilation génitale féminine /Excision . 271 Attitudes envers la violence familiale . 276 Modalités de vie des enfants . 278 XII. VIH/SIDA et comportement sexuel . 284 Connaissance de la transmission du VIH et idées fausses sur le VIH . 284 Orphelin(e)s. 306 XIII. L'accès aux médias et l'utilisation de la technologie de l'information et de la communication . 308 Utilisation de la technologie de l‟information et la communication . 310 XIV. Bien être subjectif . 312 Annexe A. Plan de sondage . 319 Annexe B. Liste du personnel de l‟enquête . 327 Annexe C.Estimations des erreurs d‟échantillonnage. 330 Annexe D. Tableaux de la qualité des données . 343 Annexe E : indicateurs MICS 5 : numérateurs et dénominateurs . 368 Annexe F.Questionnaire . 383 Questionnaire ménage . 383 Questionnaire individuel femme. 407 Questionnaire individuel enfant . 453 Questionnaire Autopsie Verbale . 480 xvi Liste des abréviations ACT/CTA Traitement par combinaison thérapeutique à base d‟Artémisinine ANJE Alimentation du nourrisson et du jeune enfant BCG Bacille de Calmette et Guérin (Tuberculose) CAPI Computer Assisted personal Interviewing (programme développé sur CSPro) CSPro Census and Survey Processing (Système de recensement et de traitement d'enquête) CRS Catholic Relief Service DIU Dispositif intra-utérin DTCoq Diphtérie Tétanos Coqueluche FM Fonds Mondial de Lutte contre la Tuberculose, le VIH et le Paludisme FNUAP Fonds des Nations Unies pour la population ICF Inner City Fund INS Institut National de la Statistique IPS Indice de parité entre les sexes IRA Infections Respiratoires Aigües IST Infections Sexuellement Transmissibles MAL Méthode de l‟aménorrhée lactationnelle MAMA Méthode de l‟aménorrhée due à la lactation MSHP Ministère de la santé et de l‟Hygiène Publique MGF/E Mutilations génitales féminines / excision MICS Multiple Indicator Cluster Survey (Enquête par grappes à indicateurs multiples) MILDA Moustiquaire Imprégnée à Longue Durée d‟Application MII Moustiquaire imprégnée d‟insecticide Na Non applicable NSP/ND Ne sait pas/Non déclaré ODD Objectifs de Développement Durable OMD Objectif du Millénaire pour le développement OMS Organisation mondiale de la santé PD Pulvérisation domestique PEV Programme élargi de vaccination PNLP Programme National de Lutte contre le Paludisme PNUD Programme des Nations Unies pour le développement Ppm Parts par million SIDA Syndrome d'immunodéficience acquise SPSS Statistical Package for Social Sciences TCI Troubles dus à la carence en iode TBS Taux Brut de Scolarisation TNS Taux net de scolarisation TRO Traitement par réhydratation orale xvii UNAIDS United Nations Programme on HIV/AIDS (Programme des Nations Unies sur le VIH/SIDA (ONUSIDA) UNGASS Session extraordinaire de l‟Assemblée générale des Nations Unies sur le VIH/Sida UNICEF Fonds des Nations Unies pour l‟enfance UNFPA Fonds des Nations Unies pour la Population USAID Agence Américaine pour le Développement International VIH Virus de l'Immunodéficience Humaine MDE Monde digne des enfants xviii Liste des tableaux Tableau HH.1 : Résultats des enquêtes auprès des ménages, des femmes, et des enfants de moins de 5 ans . 10 Tableau HH.2 : Distribution de la population des ménages par âge et sexe . 11 Tableau HH.3 : Composition des ménages . 13 Tableau HH.4 : Caractéristiques de base des femmes . 15 Tableau HH.5 : Caractéristiques de base des enfants de moins de 5 ans enquêtés . 17 Tableau HH.5 (suite): Caractéristiques de base des enfants de moins de 5 ans enquêtés . 18 Tableau HH.6 : Caractéristiques des logements . 20 Tableau HH.7 : Biens des ménages et des individus . 22 Tableau HH.8 : Indice de bien-être économique . 23 Tableau CM.1 : Quotients de mortalité des moins de 5 ans . 25 Tableau CM.2 : Quotients de mortalité de la petite enfance par caractéristiques socio-économiques . 27 Tableau CM.3 : Quotients de mortalité de la petite enfance par caractéristiques sociodémographiques. 29 Tableau NU.1 : Enfants de faible poids à la naissance . 32 Tableau NU.1 (suite): Enfants de faible poids à la naissance . 33 Tableau NU.2 : État nutritionnel des enfants . 36 Tableau NU.2 (suite): État nutritionnel des enfants . 37 Tableau NU.2 (suite): Etat nutritionnel des enfants . 38 Tableau NU.3 : Allaitement initial au sein . 43 Tableau NU.4 : Allaitement . 45 Tableau NU.4 (suite): Allaitement . 46 Tableau NU.5 : Durée de l'allaitement au sein . 47 Tableau NU.6 : Allaitement approprié à l'âge . 48 Tableau NU.7 : Introduction d'aliments solides, semi-solides ou mous . 49 Tableau NU.8 : Pratiques alimentaires des nourrissons et jeunes enfants (ANJE) . 51 Tableau NU.8 (suite): Pratiques alimentaires des nourrissons et jeunes enfants (ANJE) . 52 Tableau NU.9 : Alimentation au biberon . 53 Tableau NU.10 : Consommation de sel iodé . 54 Tableau CH.1 : Vaccinations dans les premières années de vie . 57 Tableau CH.1A : Vaccinations dans les premières années de vie . 61 Tableau CH.2 : Vaccinations par caractéristiques de base . 63 Tableau CH.2 A : Vaccinations par caractéristiques de base. 64 Tableau CH.2B : Vaccinations par caractéristiques de base . 65 Tableau CH.2C : Vaccinations par caractéristiques de base . 67 Tableau CH.3 : Protection contre le tétanos néonatal . 69 Tableau CH.4 : Épisodes de maladies rapportés . 71 Tableau CH.5 : Recherche de traitement durant la diarrhée . 73 Tableau CH.6 : Pratiques d'alimentation durant la diarrhée . 75 Tableau CH.6 (suite): Pratiques d'alimentation durant la diarrhée . 76 Tableau CH.7 : Solutions de réhydratation orale, liquides maison recommandés et zinc . 78 Tableau CH.7 (suite): Solutions de réhydratation orale, liquides maison recommandés et zinc . 79 Tableau CH.8 : Thérapie de réhydratation orale avec poursuite de l'alimentation et autres traitements . 82 Tableau CH.8 (suite): Thérapie de réhydratation orale avec poursuite de l'alimentation et autres traitements . 83 Tableau CH.9 : Source des SRO et du zinc . 85 Tableau CH.9 (suite): Source des SRO et du zinc . 86 Tableau CH.10 : Recherche de soins et traitement antibiotique des symptômes d'infection respiratoire aigüe (IRA) . 88 Tableau CH.10 (suite): Recherche de soins et traitement antibiotique des symptômes d'infection respiratoire aigüe (IRA) . 89 Tableau CH.11 : Connaissance des deux signes d'alerte de la pneumonie . 91 Tableau CH.12 : Utilisation de combustible solide. 93 xix Tableau CH.13 : Combustible solide utilisé selon le lieu de cuisine . 94 Tableau CH.14 : Disponibilité de moustiquaires imprégnées d'insecticide au niveau des ménages et protection par une méthode de contrôle du vecteur . 97 Tableau CH.14 (suite): Disponibilité de moustiquaires imprégnées d'insecticide au niveau des ménages et protection par une méthode de contrôle du vecteur . 98 Tableau CH.15 : Accès à une moustiquaire imprégnée d'insecticide (MII) - Nombre de membres des ménages. 99 Tableau CH.16 : Accès à une moustiquaire imprégnée d'insecticide (MII) par caractéristiques de base . 100 Tableau CH.17 : Utilisation des MII . 102 Tableau CH.18 : Enfants ayant dormi sous moustiquaires . 104 Tableau CH.18 (suite): Enfants ayant dormi sous moustiquaires . 105 Tableau CH.19 : Utilisation de moustiquaires par la population des ménages . 106 Tableau CH.19 (suite): Utilisation de moustiquaires par la population des ménages . 107 Tableau CH.20 : Recherche de traitement durant la fièvre . 108 Tableau CH.21 : Traitement des enfants avec fièvre . 110 Tableau CH.21 (suite): Traitement des enfants avec fièvre . 111 Tableau CH.22 : Diagnostiques et traitement antipaludéens des enfants . 113 Tableau CH.22 (suite): Diagnostiques et traitement antipaludéens des enfants . 114 Tableau CH.23 : Source des antipaludéens . 115 Tableau CH.23(suite): Source des antipaludéens . 116 Tableau CH.24 : Femmes enceintes dormant sous moustiquaire . 117 Tableau CH.24 (suite) : Femmes enceintes dormant sous moustiquaire . 118 Tableau CH.25 : Traitement préventif intermittent du paludisme . 120 Tableau CH.26 : Pulvérisation des murs intérieurs du logement contre les moustiques . 121 Tableau CH.27 : Pulvérisation des murs intérieurs du logement contre les moustiques et auteur de la pulvérisation . 122 Tableau WS.1: Utilisation de sources d'eau améliorées. 125 Tableau WS.1 (suite): Utilisation de sources d'eau améliorées . 126 Tableau WS.2 : Traitement de l'eau par les ménages . 129 Tableau WS.2 (suite): Traitement de l'eau par les ménages . 130 Tableau WS.3 : Temps mis pour atteindre la source d'eau de boisson . 132 Tableau WS.4 : Personne qui va aller chercher l'eau . 133 Tableau WS.5 : Types d'infrastructures sanitaires . 136 Tableau WS.5 (suite): Types d'infrastructures sanitaires . 137 Tableau WS.6 : Utilisation et partage des toilettes . 139 Tableau WS.6 (suite): Utilisation et partage des toilettes . 140 Tableau WS.7 : Échelles d'utilisation d'eau et de toilettes . 143 Tableau WS.7 (suite): Échelles d'utilisation d'eau et de toilettes . 144 Tableau WS.8 : Évacuation des matières fécales de l'enfant . 146 Tableau WS.9 : Eau et savon à l'endroit spécifique de lavage de mains . 148 Tableau WS.9 (suite): Eau et savon à l'endroit spécifique de lavage de mains . 149 Tableau WS.10 : Disponibilité de savon ou d'autres produits nettoyants . 151 Tableau WS.10 (suite): Disponibilité de savon ou d'autres produits nettoyants . 152 Tableau RH.1 : Taux de fécondité . 153 Tableau RH.2 : Taux de natalité des adolescentes et indice Synthétique de Fécondité . 155 Tableau RH.3 : Grossesses précoces . 156 Tableau RH.4 : Tendances des grossesses précoces . 158 Tableau RH.5 : Utilisation de la contraception . 160 Tableau RH.5 (suite): Utilisation de la contraception . 161 Tableau RH.6 : Besoins non satisfaits en matière de contraception . 165 Tableau RH.6 (suite) : Besoins non satisfaits en matière de contraception . 166 Tableau RH.7: Couverture des soins prénatals . 168 Tableau RH.8 : Nombre de consultations prénatales et moment de la première visite . 170 Tableau RH.8 (suite): Nombre de consultations prénatales et moment de la première visite . 171 Tableau RH.9 : Contenu des consultations prénatales . 173 Tableau RH.10 : Assistance à l'accouchement et accouchement par césarienne . 176 xx Tableau RH.10 (suite): Assistance à l'accouchement et accouchement par césarienne . 177 Tableau RH.10 (suite): Assistance à l'accouchement et accouchement par césarienne . 178 Tableau RH.11 : Lieu de l'accouchement . 180 Tableau RH.12 : Séjour post-partum dans un établissement de santé . 182 Tableau RH.12 (suite) : Séjour post-partum dans un établissement de santé . 183 Tableau RH.13 : Examens de santé post-natals des nouveau-nés . 185 Tableau RH.13 (suite) : Examens de santé post-natals des nouveau-nés . 186 Tableau RH.15 : Examens de santé post-natals des mères . 189 Tableau RH.15 (suite) : Examens de santé post-natals des mères . 190 Tableau RH.16: Examens de santé post-natals des mères dans la semaine de la naissance . 192 Tableau RH.16 (suite): Examens de santé post-natals des mères dans la semaine de la naissance . 193 Tableau RH.17 : Examens de santé post-natals des mères et des nouveau-nés. 195 Tableau RH.17 (suite) : Examens de santé post-natals des mères et des nouveau-nés . 196 Tableau DQ.28: Taille des fratries et ratio par sexe des fratries . 197 Tableau RH.18 : Taux de mortalité des adultes. 198 Tableau RH.20 : Mortalité maternelle . 200 Tableau RH.17 : Examens de santé post-natals des mères et des nouveau-nés. 202 Tableau CD.1 : Fréquentation du pré-primaire . 204 Tableau CD.2 : Soutien à l'apprentissage . 207 Tableau CD.2 (suite): Soutien à l'apprentissage . 208 Tableau CD.3 : Matériel d'apprentissage . 209 Tableau CD.4 : Garde inadéquate . 210 Tableau CD.5 : Indice de développement de la petite enfance . 211 Tableau ED.1 : Alphabétisation des jeunes femmes . 214 Tableau ED.2 : Préparation à l'école . 217 Tableau ED.4: Fréquentation de l'école primaire et enfants hors de l'école . 224 Tableau ED.4 (suite): Fréquentation de l'école primaire et enfants hors de l'école . 225 Tableau ED.5: Fréquentation de l'école secondaire et enfants non scolarisés . 230 Tableau ED.5 (suite): Fréquentation de l'école secondaire et enfants non scolarisés . 231 Tableau ED.5: - Collège : Fréquentation de l'école secondaire et enfants non scolarisés . 232 Tableau ED.5:- Collège (suite): Fréquentation de l'école secondaire et enfants non scolarisés . 233 Tableau ED.5 - Lycée : Fréquentation de l'école secondaire et enfants non scolarisés . 234 Tableau ED.5 - Lycée (suite): Fréquentation de l'école secondaire et enfants non scolarisés . 235 Tableau ED.6 : Enfants atteignant la dernière classe de l'école primaire . 238 Tableau ED.7 : Achèvement de l'école primaire et passage à l'école secondaire . 239 Tableau ED.8 : Parité entre les sexes en matière d'éducation . 241 Tableau ED.9 : Parité par genre - Enfants hors de l'école . 243 Tableau ED.10: Taux bruts de scolarisation . 245 Tableau CP.1 : Enregistrement des naissances . 248 Tableau CP.2 : Implication des enfants dans les activités économiques . 252 Tableau CP.2 (suite) : Implication des enfants dans les activités économiques . 253 Tableau CP.3 : Implication des enfants dans les tâches ménagères . 255 Tableau CP.4 : Travail des enfants . 257 Tableau CP.4 (suite):Travail des enfants . 258 Tableau CP.5 : Discipline des enfants . 259 Tableau CP.6 : Attitudes vis-à-vis des châtiments physiques . 262 Tableau CP.7 : Mariage précoce et polygamie chez les femmes . 264 Tableau CP.7 (suite): Mariage précoce et polygamie chez les femmes . 265 Tableau CP.8 : Tendances du mariage précoce chez les femmes . 267 Tableau CP.9 : Différence d'âges entre conjoints . 269 Tableau CP.9 (suite):: Différence d'âges entre conjoints. 270 Tableau CP.10 : Mutilations Génitales Féminines/ Excision (MGF/E) parmi les femmes . 272 Tableau CP.11 : Mutilations Génitales Féminines/ Excision (MGF/E) parmi les filles. 274 Tableau CP.12 : Approbation des Mutilations Génitales Féminines/ Excision (MGF/E) . 275 Tableau CP.12 (suite): Approbation des Mutilations Génitales Féminines/ Excision (MGF/E) . 276 Tableau CP.13 : Attitudes vis-à-vis de la violence domestique . 277 xxi Tableau CP.13 (suite): Attitudes vis-à-vis de la violence domestique . 278 Tableau CP.14 : Arrangements de vie des enfants et orphelins . 280 Tableau CP.14 (suite): Arrangements de vie des enfants et orphelins . 281 Tableau CP.15 : Enfants dont les parents vivent à l'étranger . 283 Tableau HA.1 : Connaissance de la transmission du VIH, fausses idées sur le VIH et connaissance approfondie de la transmission du VIH . 286 Tableau HA.1 (suite): Connaissance de la transmission du VIH, fausses idées sur le VIH et connaissance approfondie de la transmission du VIH . 287 Tableau HA.2 : Connaissance de la transmission mère-enfant du VIH . 290 Tableau HA.2 : Connaissance de la transmission mère-enfant du VIH . 291 Tableau HA.3 : Attitudes bienveillantes à l'égard des personnes vivant avec le VIH . 293 Tableau HA.3 (suite): Attitudes bienveillantes à l'égard des personnes vivant avec le VIH. 294 Tableau HA.4 : Connaissance d'un lieu de test de VIH . 296 Tableau HA.4 (suite): Connaissance d'un lieu de test de VIH . 297 Tableau HA.6 : Rapports sexuels avec partenaires multiples . 298 Tableau HA.6 : Rapports sexuels avec partenaires multiples . 299 Tableau HA.7 : Indicateurs clés sur le VIH et le SIDA des jeunes femmes . 301 Tableau HA.7 (suite): Indicateurs clés sur le VIH et le SIDA des jeunes femmes . 302 Tableau HA.8 : Indicateurs clés de comportement sexuel chez les jeunes femmes. 304 Tableau HA.8 (suite): Indicateurs clés de comportement sexuel chez les jeunes femmes . 305 Tableau HA.9 : Fréquentation scolaire des orphelins et des non-orphelins . 307 Tableau MT.1 : Exposition aux mass media des femmes . 308 Tableau MT.1 (suite): Exposition aux mass media des femmes . 309 Tableau MT.2 : Utilisation d'ordinateurs et d'Internet par les femmes . 311 Tableau SW.1 : Domaines de satisfaction de vie chez les femmes . 313 Tableau SW.1 : Domaines de satisfaction de vie chez les femmes (suite) . 314 Tableau SW.2 : Satisfaction de vie générale et bonheur chez les femmes . 316 Tableau SW.3 : Perception d'une meilleure vie chez les femmes . 318 xxii Liste des tableaux en annexe Tableau 1 : Taille minimum requise pour l‟échantillon des ménages pour un domaine . 320 d‟étude et pour quatre indicateurs . 320 Tableau 2 : Répartition des échantillons des ZD (ou grappes) et des ménages selon . 321 le domaine d‟étude ou la strate . 321 Tableau SE.1: Indicateurs sélectionnés pour les calculs d‟erreurs d‟échantillonnage . 331 Tableau SE.2: Erreur d'échantillonnage : Echantillon complet . 332 TableauSE.3 : Erreur d'échantillonnage : Urbain . 333 Tableau SE.2: Erreur d'échantillonnage : Rural . 334 Tableau SE.2: Erreur d'échantillonnage : Boké . 335 Tableau SE.2: Erreur d'échantillonnage : Conakry . 336 Tableau SE.2: Erreur d'échantillonnage : Faranah . 337 Tableau SE.2: Erreur d'échantillonnage : Kankan . 338 Tableau SE.2: Erreur d'échantillonnage : Kindia . 339 Tableau SE.2: Erreur d'échantillonnage : Labé . 340 Tableau SE.2: Erreur d'échantillonnage : Mamo . 341 Tableau SE.2: Erreur d'échantillonnage : N'Zérékoré . 342 Tableau DQ.1 : Distribution par âge de la population des ménages (Pondéré) (1/2) . 343 Tableau DQ.1 : Distribution par âge de la population des ménages (Pondéré) (2/2) . 344 Tableau DQ.2 : Distribution par âge des femmes éligibles et des femmes enquêtées . 346 Tableau DQ.4: Distribution par âge des enfants dans les ménages et les questionnaires enfants de moins de 5 ans. 347 Tableau DQ.5 : Rapportage de la date de naissance : population des ménages . 348 Tableau DQ.6 : Rapportage sur la date de naissance et l'âge : femmes . 349 Tableau DQ.8 : Rapportage sur la date de naissance et l'âge : enfants de moins de 5 ans . 350 Tableau DQ.9 : Information sur la date de naissance : enfants, adolescents et jeunes gens . 351 Tableau DQ.10 : Rapportage de la date de naissance : premières et dernières naissances . 352 Tableau DQ.11 : Complétude des informations . 353 Tableau DQ.12 : Complétude de l'information pour les indicateurs anthropométriques : Insuffisance pondérale . 354 Tableau DQ.13 : Complétude de l'information pour les indicateurs anthropométriques : retard de croissance . 354 Tableau DQ.14 : Complétude de l'information pour les indicateurs anthropométriques : Emaciation . 355 Tableau DQ.15 : Heaping dans les mesures anthropométriques . 355 Tableau DQ.16 : Observation des certificats de naissance . 357 Tableau DQ.17: Observation des cartes de vaccinations . 358 Tableau DQ.18: Observation des cartes de santé des femmes . 359 Tableau DQ.19 : Observation des moustiquaires et des lieux de lavages des mains. 360 Tableau DQ.20 : Présence de la mère dans le ménage et personne enquêtée pour le questionnaire enfant de moins de 5 ans . 360 Tableau DQ.22 : Fréquentation scolaire par année d'âge . 361 Distribution de la population des ménages âgée de 5-24 ans selon le niveau d'instruction et la classe fréquentée durant l'année scolaire en cours (ou la plus récente), Guinée, 2016 . 361 Tableau DQ.24 : Naissances par périodes précédant l'enquête . 363 Tableau DQ.25 : Rapportage de l'âge au décès en jours . 364 Tableau DQ.26 : Rapportage de l'âge au décès en mois . 365 Tableau DQ.27 : Complétude de l'information sur les fratries . 366 Tableau DQ.28 : Taille des fratries et ratio par sexe des fratries . 367 Tableau Indicateurs MICS 5 : Numérateurs et Dénominateurs . 368 xxiii Liste des graphiques Graphique HH.1: Répartition par âge et par sexe de la population des ménages, MICS 5, 2016 . 12 Graphique CM.1: Quotient de mortalité de la petite enfance, Guinée, 2016 . 26 Graphique CM.2: Quotient de mortalité des enfants de moins de 5 ans par milieu de résidence et régions, Guinée, 2016 . 28 Graphique CM.3: Tendances des taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans, Guinée, 2016 . 30 Graphique NU.1: Pourcentage d‟enfants de faibles poids à la naissance (moins de 2 500 grammes), selon la région administrative, Guinée, 2016 . 33 Graphique NU.2: Enfants de moins de 5 ans présentant une insuffisance pondérale, un retard de croissance et une émaciation (modéré(e) et grave), Guinée, 2016 . 39 Graphique NU.3: Pourcentage se surpoids selon l‟âge et le milieu de résidence, Guinée, 2016 . 40 Graphique NU.4: Etat nutritionnel des enfants de moins de cinq ans selon l‟EDS-MICS-2012 et la Guinée, 2016 . 41 Graphique NU.5: Initiation à l‟allaitement, Guinée, 2016 . 44 Graphique NU.6: Consommation de sel iodé, Guinée, 2016. 56 Graphique CH.1: Vaccinations des enfants de 12-23 mois et 24-35 mois, Guinée,2016 . 59 Graphique CH.2: Enfants de moins de 5 ans souffrant de diarrhée et ayant reçu des SRO ou des liquides- maison recommandés, Guinée, 2016 . 77 Graphique CH.3: Enfants de moins de 5 ans souffrant de diarrhée et ayant reçu une thérapie par réhydratation orale (TRO) et une alimentation continue, Guinée,2016 . 81 Graphique CH.4: Pourcentage de population des ménages ayant accès à une MII à domicile, MICS, 2016 . 101 Graphique WS. 1: Répartition en pourcentage des membres des ménages par source d‟approvisionnement en eau de boisson, MICS Guinée, 2016 . 127 Graphique WS. 2: Répartition en pourcentage des membres des ménages selon l'utilisation et le partage des installations d‟assainissement, MICS Guinée, 2016 . 138 Graphique WS.3: Utilisation de sources d‟eau de boisson améliorées et d‟installations sanitaires améliorées selon les quintiles de bien-être économique, Guinée, 2016 . 142 Graphique WS. 4: Pourcentage d'enfants de 0-2 ans selon le lieu d'évacuation des matières fécales de l'enfant . 145 Graphique WS. 5: Pourcentage de ménages qui ont du savon ou d'autres produits nettoyants n'importe où dans le logement selon le niveau d'instruction du chef de ménage . 150 Graphique RH.1: Taux de fécondité par âge par milieu de résidence, Guinée, 2016 . 154 Graphique RH.2: Prévalence des grossesses précoces (avant 15 ans) par âge et par milieu de résidence, Guinée, 2016 . 157 Graphique RH.3: Différences dans l'utilisation de contraceptifs, Guinée, 2016 . 162 Graphique RH.4: Personne assistant l'accouchement, Guinée, 2016 . 174 Graphique CM.4: Taux de mortalité des femmes et des hommes de 15-49 ans, Guinée, 2016 . 199 Graphique CM.5: Tendances de la mortalité maternelle entre 2005 et 2016, Guinée . 201 Graphique ED.1 : Pourcentage de jeunes femmes alphabétisées selon la région administrative . 215 Graphique ED.2 : Pourcentage de jeunes femmes alphabétisées selon les niveaux d‟instruction de la mère et du bien-être économique . 216 Graphique ED.3 : Pourcentage d‟enfants en première année d‟école primaire ayant fréquenté le préscolaire l‟année précédente selon la région . 218 Graphique ED.5 : Pourcentage d‟enfants en première année d‟école primaire ayant fréquenté le préscolaire l‟année précédente selon les niveaux d‟instruction de la mère et du bien-être économique . 219 Graphique ED.5 : Taux net d‟admission à l‟école primaire selon la région . 222 Graphique ED.6 : Taux d‟admission d‟enfants au primaire selon les niveaux d‟instruction de la mère et du bien-être économique . 223 Graphique ED.7 : Taux de fréquentation du primaire en fonction de la région administrative . 226 Graphique ED.8: Proportion d‟enfants non scolarisés du primaire en fonction de la région administrative 227 Graphique ED.9 : Proportion d‟enfants non scolarisés du primaire en fonction des niveaux d‟instruction de la mère et de vie du ménage . 228 Graphique ED.10 : taux de fréquentation du secondaire en fonction des régions administratives . 236 xxiv Graphique ED.11 : taux de fréquentation au secondaire en fonction des niveaux d‟instruction de la mère et de vie du ménage . 237 Graphique CP.1: Enfants de moins de 5 ans dont la naissance est enregistrée, Mics, 2016 . 249 Graphique CP.2: Méthodes disciplinaires envers les enfants, enfants âgés de 1-14 ans, MICS Guinée, 2016 . 261 Graphique CP.3: Mariage précoce des femmes, MICS Guinée 2016 . 268 Graphique HA Ŕ 1 : Femmes ayant une connaissance approfondie de la transmission du VIH MICS Ŕ Guinée - 2016 . 288 Graphique HA.2: Attitudes bienveillantes envers les gens vivant avec VIH/sida, MICS - Guinée, 2016 . 295 Graphique HA.3: Comportement sexuel augmentant le risque d‟infection au VIH, jeunes âgés de 15-24 ans, MICS - Guinée, 2016 . 306 xxv Remerciements L‟enquête MICS est le fruit de la contribution de l‟équipe nationale constituée de l‟agence d‟exécution (Institut National de la Statistique) et de l‟Institut National de Santé publique (Laboratoire National de Référence) ainsi que des partenaires techniques et financiers de l‟enquête (Unicef, USAID, Fonds Mondial/CRS, UNFPA et PNUD). Cette enquête constitue la première opération d‟envergure que l‟INS réalise après le passage de l‟épidémie d‟Ébola. Les questionnaires de l‟enquête MICS 2016 sont basés sur les questionnaires standards du round 5 des MICS développés par l‟UNICEF et les questionnaires standards des enquêtes MIS développés par ICF Macro dans le cadre du programme international DHS. Ces questionnaires standards ont été adaptés aux réalités guinéennes. La collecte des données a été réalisée au moyen de tablettes sous Windows. Le Bureau Régional de l‟UNICEF, la Coordination du programme MICS de New-York, ICF Macro et l‟Université de John Hopkins (USA) ont encadré sur le plan technique, chacun dans son domaine de compétence tout le processus de réalisation de la MICS. Qu‟ils reçoivent ici la gratitude et les remerciements du Gouvernement guinéen pour le travail accompli dans les délais impartis au projet. Cette œuvre n‟aurait vu le jour sans la contribution effective du Comité Technique, du Comité de Pilotage, des autorités administratives à tous les niveaux et sans le dévouement du personnel de terrain (superviseurs, chefs d‟équipe, enquêtrices, et mesureurs). Qu‟ils reçoivent les remerciements de l‟INS pour leur contribution particulière au succès de l‟opération. Quant aux personnes enquêtées (ménages, femmes et enfants) qui ont accepté en dépit de leurs nombreuses occupations de collaborer et de répondre aux questions qui leur ont été posées, malgré le caractère délicat et intime de certaines d‟entre elles, qu‟ils reçoivent les félicitations et la reconnaissance du Gouvernement guinéen. Enfin, que tous ceux et celles qui auraient joué un rôle dans cette enquête et qui se sentiraient oubliés, sachent qu‟ils ont contribué à un travail important et qu‟ils trouvent ici nos sincères remerciements Je tiens à réitérer les remerciements et la gratitude du Gouvernement guinéen à l‟Unicef, à l‟USAID, au Fonds Mondial de Lutte contre la Tuberculose et le Paludisme et à son partenaire de terrain CRS et au PNUD pour leur soutien financier qui n‟a jamais fait défaut. Puisse les résultats de cette enquête contribuer à l‟amélioration de la planification, au suivi et à l‟évaluation des projets et programmes de développement et à la recherche dans les domaines de la santé maternelle et infantile en Guinée. Directeur Général de l‟Institut National de la Statistique 1 I. Introduction 1.1 Contexte Dans le cadre du suivi des conditions de vie des ménages et de la population en général et de la situation des enfants et des femmes en particulier, le Gouvernement guinéen en collaboration avec ses partenaires (UNICEF, USAID, Fonds Mondial de Lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme, Catholic Relief Service-CRS, PNUD et UNFPA), a réalisé en 2016, l‟enquête par grappes sur les indicateurs multiples avec un volet renforcé sur le paludisme (MICS) et un volet sur l‟autopsie verbale. L‟agence d‟exécution est l‟Institut National de la Statistique appuyé par le Programme National de Lutte contre le Paludisme et l‟Institut National de Santé Publique. Cette enquête s‟inscrit dans le cadre du round 5 du programme mondial MICS et fournit des indicateurs fiables actualisés sur la situation sanitaire des femmes et des enfants, la prévalence du paludisme et les principales causes de décès des enfants de moins de 5 ans, comparables au niveau international. La MICS permet également de disposer de données récentes pour l‟élaboration de politiques (plan national de développement économique et social), de suivre et évaluer les programmes et projets de développement dans les domaines de la santé maternelle et infantile et la lutte contre le paludisme. L‟enquête fournit également des informations précieuses pour le suivi des progrès enregistrés sur les engagements internationaux de la Guinée (Déclaration et du Plan d'action « d‟Un Monde digne des enfants», objectifs de la Session extraordinaire de l'Assemblée générale des Nations Unies sur le VIH/sida, Déclaration sur l'éducation pour tous et Objectifs de Développement Durables-ODD) Le présent rapport présente l‟essentiel des tableaux des thèmes abordés par l‟Enquête par grappes à indicateurs multiples MICS GUINEE 2016 et constitue un précieux outil d‟aide à la prise de décisions pour les politiques, les planificateurs et les chercheurs dans les domaines de la santé maternelle et infantile et de lutte contre le paludisme. Ce rapport sera suivi d‟un second plus narratif et plus détaillé. 2 Un engagement à l’action : responsabilités en matière de reddition de comptes aux niveaux national et international Les gouvernements qui ont signé la Déclaration du Millénaire et la Déclaration et le Plan d‟action d‟"Un Monde digne des enfants‟‟ se sont également engagés à suivre les progrès réalisés vers les objectifs qu'ils contenaient : “Nous suivrons régulièrement au niveau national et, le cas échéant, au niveau régional et évaluerons les progrès vers les buts et objectifs du présent Plan d'action aux niveaux national, régional et mondial. En conséquence, nous renforcerons nos capacités statistiques nationales pour collecter, analyser et ventiler les données, notamment par sexe, âge et autres facteurs pertinents susceptibles d‟entraîner des disparités, et soutenir un large éventail de la recherche axée sur l'enfant. Nous allons renforcer la coopération internationale pour soutenir les efforts de renforcement des capacités statistiques et renforcer la capacité des collectivités à assurer le suivi, l'évaluation et la planification. "(Un monde digne des enfants, paragraphe 60). ". Nous allons procéder à des examens périodiques aux niveaux national et infranational des progrès en vue de surmonter les obstacles de manière plus efficace et d'accélérer l'action. . ”(Un monde digne des enfants, paragraphe 61). Le Plan d'action d‟Un Monde digne des enfants (paragraphe 61) appelle également à l'implication spécifique de l'UNICEF dans la préparation des rapports d‟activité périodiques. ". En tant que principal organisme mondial consacré à l‟enfance, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance est prié de continuer à préparer et diffuser, en étroite collaboration avec les gouvernements, les fonds pertinents, les programmes et organismes spécialisés du système des Nations Unies et tous les autres acteurs concernés, le cas échéant, des informations sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre de la Déclaration et du Plan d'action ". De même, les objectifs de développement durables(ODD) demandent des rapports périodiques sur les progrès accomplis : ". Nous demandons à l'Assemblée générale d'examiner régulièrement les progrès accomplis dans la mise en œuvre des dispositions de la présente Déclaration et prions le Secrétaire général de publier des rapports périodiques, pour examen par l'Assemblée générale et en tant que base de l'action." 3 1.2 Objectifs de l’enquête L‟enquête MICS Guinée 2016 vise les objectifs globaux suivants : Fournir des informations récentes, fiables et désagrégées pour évaluer la situation des enfants et des femmes en Guinée ; notamment identifier les disparités en vue de faire des efforts supplémentaires dans les domaines qui nécessitent plus d'attention ; Générer des données désagrégées afin d‟identifier les disparités et les personnes les plus vulnérables en vue de permettre l‟élaboration de politiques orientées sur l'inclusion sociale ; Produire des données désagrégées en vue d‟élaborer et évaluer les politiques, projets et programmes de développement dans divers domaines (santé maternelle et infantile, pratique contraceptive, lutte contre le paludisme, du VIH, eau, assainissement, éducation, logement) ; Valider les données provenant d'autres sources ainsi que les résultats des interventions ciblées ; Contribuer à la production des données pour le suivi des objectifs de développement durable (ODD) et d‟autres engagements internationaux relatifs aux droits des enfants et de la femme auxquels la Guinée a souscrit ; D‟autres objectifs spécifiques sont attachés à la MICS Guinée 2016 : Fournir des données sur la prévention et le traitement du paludisme, la prévalence du paludisme chez les enfants de moins de 5 ans pour le système de surveillance du programme national de Lutte contre le Paludisme (PNLP) ; Collecter des données permettant d‟estimer les principales causes de décès des enfants de moins de 5 ans au cours des 3 dernières années. 4 II. Méthodologie d’échantillonnage et d’enquête 2.1 Plan de sondage L‟échantillon de l‟enquête par grappes à indicateurs multiples (MICS) de la Guinée a été conçue en vue de fournir des estimations pour un grand nombre d‟indicateurs sur la situation des enfants et des femmes au niveau national, des milieux urbain et rural et au niveau régional. Les domaines d‟études sont l‟ensemble du milieu urbain, l‟ensemble du milieu rural, chacun des huit régions administratives à savoir Conakry, Boké, Kindia, Labé, Mamou, Faranah, Kankan et N‟Zérékoré. La base de sondage qui a été utilisée est constituée des zones de dénombrement du Recensement Général de la Population et de l‟Habitation (RGPH) de 2014. Il a été procédé à la sélection systématique avec une probabilité proportionnelle à la taille, de 420 ZD échantillons au total, dont la population a été actualisée sur la période du 23 avril au 27 mai 2016. La base de sondage a été stratifiée dans un premier temps selon 9 zones administratives (Conakry, Boké, Kindia, Labé, Mamou, Faranah, Kankan et N‟Zérékoré), puis dans un second temps selon le milieu de résidence (milieu urbain ou milieu rural) ce qui a abouti à 15 strates. Dans un premier temps, les ZD ont été tirés au hasard puis dans un second temps, un échantillon systématique de 20 ménages a été tiré dans chaque ZD-échantillon. Pour déterminer l‟impact qu‟Ebola a pu avoir sur l‟utilisation des services de santé de la reproduction et des vaccinations dans les zones les plus touchées par la MVE, l‟échantillon a été légèrement sur-échantillonné dans les de Conakry, de Kindia et de N‟Zérékoré. Ce qui a fourni un échantillon total de 8 400 ménages. Une description plus détaillée du plan de sondage se trouve à l‟Annexe A. 2.2 Questionnaires Quatre jeux de questionnaires ont été utilisés dans l‟enquête : (i) un questionnaire ménage qui a servi à recueillir des informations démographiques de base sur tous les membres du ménage de jure (résidents habituels), le ménage et l‟habitation; (ii) un questionnaire individuel femme administré dans chaque ménage à toutes les femmes âgées de 15-49 ans; (iii) un questionnaire individuel enfant de moins de 5 ans administrés aux mères (gardiens ou gardiennes) pour tous les enfants de moins de 5 ans vivant dans le ménage. Ce questionnaire englobe un module biomarker (test d‟anémie et de paludisme) administré aux enfants âgés de 6-59 mois, et ; (iv) un questionnaire sur l‟autopsie verbale administré aux mères (gardiens ou gardiennes) pour tous les enfants de moins de 5 ans décédés au cours des 3 dernières années. Questionnaire ménage : les modules abordés sont les suivants : o Liste des membres du ménage o L‟éducation o Le travail des enfants o La discipline des enfants 5 o Les caractéristiques des ménages o Les moustiquaires imprégnées d‟insecticide o La pulvérisation intra-domiciliaire o Les décès d‟un membre du ménage dans les 3 années précédant l‟enquête o L‟eau et assainissement o Le lavage des mains o Les tests d‟anémie et de paludisme o L‟iodation du sel Le Questionnaire individuel femme, il inclut les modules suivants : o Les caractéristiques de la femme o L‟accès aux mass médias et utilisation des technologies de l‟information/communication o La fécondité o L‟historique des naissances o Le désir de la dernière naissance o La santé maternelle et infantile o Les examens de santé post-natals o Les symptômes de maladies o La contraception o Les besoins non satisfaits o Les mutilations génitales féminines/Excision o Les attitudes vis-à-vis de la violence domestique o Les connaissances et attitudes vis-à-vis du paludisme o Le mariage/Union o Le comportement sexuel o Le VIH/SIDA o La mortalité maternelle o La consommation de tabac et d‟alcool o La satisfaction vis-à-vis de la vie Le Questionnaire individuel enfant de moins de cinq ans a été administré aux mères (ou gardien(ne)s) d‟enfants de moins de 5 ans 2 vivant dans les ménages. Normalement, le questionnaire était administré aux mères d‟enfants de moins de 5 ans ; dans les cas où la mère ne figurait pas dans la liste du ménage, un(e) gardien(ne) principal(e) de l‟enfant était identifié(e) 2 Les termes “enfants de moins de 5 ans”, “enfants de 0-4 ans” et “enfants de 0-59 mois” sont utilisés de façon interchangeable dans ce rapport 6 et interrogé(e). Le questionnaire-enfant comprend un volet biomarqueur (test d‟anémie et de paludisme). Ce module est appuyé par ICF-International. Ce questionnaire comprend les modules suivants : o L‟âge o L‟enregistrement des naissances o Le développement du jeune enfant o L‟allaitement et apport alimentaire o La vaccination o Le traitement des maladies o Les tests de sang pour anémie et paludisme o Les mesures anthropométriques Le questionnaire d’autopsie verbale, administré aux mères ou aux gardiennes (ou à la personne la mieux informée sur les causes de décès) des enfants de moins de 5 ans décédés au cours des 3 dernières années, recueille les informations à travers des modules suivants : o Les informations générales o L‟historique maternel o Les décès des nouveaux nés (moins d‟1 mois) o Les décès des nourrissons et des enfants de moins de 5 ans (1 mois à moins de 5 ans) o Les blessures et accidents o L‟utilisation des soins pendant la maladie qui a conduit au décès o Le contexte et facteurs de risques o L‟enregistrement des décès Les questionnaires utilisés dans l‟enquête MICS 2016 de Guinée sont basés sur les questionnaires standards développés par l‟UNICEF au cours du round MICS5 3 , sur les questionnaires biomarkers conçus par ICF International et sur les questionnaires standards d‟autopsie verbale de l‟OMS avec ajustements pour prendre en compte des symptômes spécifiques d‟Ebola. Ces questionnaires cités plus haut ont été adaptés au contexte guinéen et traduits dans les cinq principales langues nationales (pular, soussou, malinkés, kissi, toma et guerzé). L‟étape d‟adaptation des questionnaires a été complexe du fait que l‟enquête MICS intégrait un module biomarker (test d‟anémie et de paludisme) et un module sur l‟autopsie verbale (AV). Chaque type de questionnaires a été adapté et testé séparément avant d‟être intégré avec les questionnaires de l‟enquête MICS. Le pré-test des questionnaires MICS a été réalisé à Matam (Conakry) les 25 et 26 mai 2016, celui du volet biomarker (8-12 juin 2016) et l‟autopsie verbale (29-30 juin 2016) à Coyah et Wonkifong. En fonction des recommandations des différents pré-tests, les questionnaires ont été finalisés. La seconde particularité de l‟enquête MICS Guinée 2016 est que 3 Les modèles des questionnaires de MICS5 sont sur : http://mics.unicef.org/tools http://www.childinfo.org/mics5_questionnaire.html 7 la collecte des données a été réalisée pour la première fois sur tablettes (CAPI). L‟application du module biomarker a été intégrée à l‟application CAPI du questionnaire enfant et celle du questionnaire d‟autopsie verbale a été développée et intégrée au programme standard CAPI de la MICS. Ce processus s‟est déroulé du 8 juin au 2 juillet 2016. Parallèlement à la collecte des données sur le terrain, les équipes de terrain étaient amenées à tester le sel utilisé pour la cuisson dans les ménages, à faire les prélèvements sanguins pour le test d‟anémie et de paludisme sur les enfants de 6-59 mois et à prendre les mesures anthropométriques des enfants de moins de 5 ans. 2.3 Formation et travail sur le terrain La formation des agents de terrain a suivi les étapes ci-après : La formation sur les questionnaires papiers (questionnaire ménage, individuel femme, individuel enfant et autopsie verbale), la formation sur l‟application CAPI, la formation spéciale sur le volet biomarker et sur le volet anthropométrie. La formation a mobilisé 100 agents de terrain. L'atelier a été centré sur la formation aux différents questionnaires MICS, questionnaires biomarkers, prélèvement de sang pour le test d'anémie et de paludisme, le questionnaire de l‟autopsie verbale, l'anthropométrie, l‟utilisation de CAPI pour la collecte et la pratique des mesures anthropométriques et des tests d'iodation du sel. La formation s‟est déroulée du 26 juin au 27 juillet 2016. A l‟issue de l‟évaluation finale du personnel formé 75 agents ont été retenus. Parallèlement, ICF International a organisé la formation du personnel du Laboratoire National de Référence (six lecteurs de lame, un superviseur, un gestionnaire de stock et deux coordonnateurs) chargé d‟assurer le scannage et la lecture des lames de sang collectées sur le terrain. La collecte des données a été assurée par 75 agents de terrain, organisée en 15 équipes de cinq agents (un chef d‟équipe, trois enquêtrices et un mesureur). Pour la première fois, la collecte assistée par ordinateur (CAPI) a été mise en œuvre dans une enquête d‟envergure nationale. Chaque enquêtrice était équipée d‟une tablette et était chargée d‟administrer les questionnaires ménage, individuel femme et individuel enfant et de réaliser les tests de sel iodé, d‟anémie et de paludisme. Le mesureur était chargé de prendre les mesures anthropométriques de tous les enfants de moins de 5 ans. Les interviews pour le questionnaire autopsie verbale étaient assurées par le chef d‟équipe. Chaque équipe disposait d‟un véhicule et d‟un chauffeur. La collecte des données sur le terrain s‟est déroulée du 3 août au 15 novembre 2016 dont trois jours à Conakry pour l‟ensemble des équipes. Cinq superviseurs ont assuré la supervision rapprochée des 15 équipes à raison de deux missions chaque mois. Ils étaient chargés d‟assurer le suivi de l‟état d‟avancement des travaux sur le terrain, contrôler la qualité des données à travers les tableaux de qualité de données, copier et transférer les données collectées au Bureau Central et ramener les échantillons de sang au Laboratoire National de Référence. 2.4 Traitement des données et dissémination des données Les programmes de collecte de données, de contrôle de qualité et de correction des données ont été développées selon les procédures et programmes standard élaborés dans le cadre du programme global des enquêtes MICS, adaptés aux questionnaires de l‟enquête MICS. Le logiciel utilisé est le CSPro, version 5.3. L'édition secondaire des données et la correction des erreurs ont été régulièrement réalisées au fur et à mesure de la collecte des données sur le terrain. 8 Le traitement des données a commencé en même temps que la collecte des données et s‟est étendue d‟août 2016 à janvier 2017. Les données ont été analysées à l‟aide du programme SPSS Version 21. Le plan de tabulation et la syntaxe d‟éditions des tableaux développés par l‟UNICEF ont été adaptés et utilisés à cette fin. Un atelier sur l‟interprétation des données, été organisé du 6 au 11 mars 2017 à Conakry en collaboration avec le Bureau Régional UNICEF pour l‟Afrique Ouest et du Centre. Deux rapports seront produits et disséminés aux principaux utilisateurs : (i) ce présent rapport présentant l‟ensemble des tableaux de résultats et (ii) un rapport descriptif commentant et détaillant les résultats obtenus. Un atelier national de présentation des résultats sera organisé en Mai 2017. 9 III. Couverture de l’échantillon et caractéristiques des ménages et des répondant(e)s Mamadou Badian DIALLO 3.1. Couverture de l’échantillon Parmi les 8 380 ménages sélectionnés pour l‟échantillon, 8 197 sont occupés (Tableau HH.1). Parmi ceux-ci, 8 081 ménages ont été interrogés avec succès, soit un taux de réponse des ménages de 99%. Dans les ménages interrogés, 10 245 femmes de 15-49 ans sont éligibles pour les entrevues. Parmi celles-ci, 9 663 ont été interrogées avec succès, soit un taux de réponse de 94% au sein des ménages interrogés. L‟enquête a identifié également 7 650 enfants de moins de 5 ans dans les ménages enquêtés pour être enquêtés. Parmi eux, les questionnaires ont été remplis pour 7 359 enfants, ce qui correspond à un taux de réponse de 96% au sein des ménages interrogés. Concernant l‟autopsie verbale, 447 ménages étaient sélectionnés pour conduire les entrevues, et 430 ont été enquêtés avec succès, soit un taux de réponse de 96%. Les taux de réponse globaux de 93% pour les femmes et de 95% pour les enfants de moins de 5 ans sont calculés pour les interviews individuels avec les femmes et les enfants de moins de 5 ans respectivement (Tableau HH.1). Le Tableau HH.1 indique par ailleurs que les taux de réponse sont très peu variables entre les milieux urbain et rural et entre les régions. Toutefois, les taux de réponse sont relativement plus faibles en milieu urbain et à Conakry à cause certainement de la forte mobilité de la population dans ces zones. 10 Tableau HH.1 : Résultats des enquêtes auprès des ménages, des femmes, et des enfants de moins de 5 ans Nombre de ménages, femmes, et enfants de moins de 5 ans selon les résultats des enquêtes ménages, femmes, et enfants de moins de 5 ans et taux de réponses des ménages, femmes, et enfants de moins de 5 ans, Guinée, 2016 Milieu Région administrative Total Urbain Rural Boké Conakry Faranah Kankan Kindia Labé Mamou N'Zérékoré Ménages Echantillonnés 8 380 2 720 5 660 1 000 1 200 980 1 000 1 100 1 000 1 000 1 100 Occupés 8 197 2 647 5 550 985 1 174 960 994 1 055 965 968 1 096 Enquêtés 8 081 2 589 5 492 982 1 132 946 971 1 047 948 959 1 096 Taux de réponse des ménages 98,6 97,8 99,0 99,7 96,4 98,5 97,7 99,2 98,2 99,1 100,0 Femmes Eligibles 10 245 4 009 6 236 1 271 1 941 1 256 1 262 1 236 851 1 020 1 408 Enquêtées 9 663 3 765 5 898 1 233 1 774 1 169 1 156 1 171 813 948 1 399 Taux de réponse des femmes 94,3 93,9 94,6 97,0 91,4 93,1 91,6 94,7 95,5 21,36 99,4 Taux de réponse global des femmes 93,0 91,9 93,6 96,7 88,1 91,7 89,5 94,0 93,9 92,1 99,4 Enfants de moins de 5 ans Eligibles 7 650 2 341 5 309 1 035 967 1 012 1 228 917 709 801 981 Mères/gardiennes enquêtées 7 359 2 241 5 118 1 018 900 970 1 145 893 685 770 978 Taux de réponse des enfants <5 ans 96,2 95,7 96,4 98,4 93,1 95,8 93,2 97,4 96,6 96,1 99,7 Taux de réponse global des enfants <5 ans 94,8 93,6 95,4 98,1 89,7 94,5 91,1 96,6 94,9 95,2 99,7 Autopsies verbales Eligibles 447 76 371 49 28 67 85 59 49 52 58 Enquêtés 430 73 357 48 25 65 81 58 47 48 58 Taux de réponse d‟autopsie verbale 96,2 96,1 96,2 98,0 89,3 97 95,3 98,3 95,9 92,3 100,0 Taux de réponse global d‟autopsie verbale 94,8 93,9 95,2 97,7 86,1 95,6 93,1 97,6 94,2 91,4 100,0 11 3.2. Caractéristiques des ménages La répartition pondérée par âge et par sexe de la population enquêtée figure au Tableau HH.2. Dans les 8 081 ménages interrogés avec succès dans l‟étude, on compte au total 48 064 membres de ménages qui ont été répertoriés dont 23 646 hommes et 24 421 femmes, soit 49% d‟hommes et 51% de femmes. Tableau HH.2 : Distribution de la population des ménages par âge et sexe Distribution en pourcentage et en fréquence de la population des ménages par groupes d'âges quinquennaux, de dépendance et par population d'enfants (0-17 ans) et d'adultes (18 ans ou plus) selon le sexe, Guinée, 2016 Total Hommes Femmes Nombre Pourcentage Nombre Pourcentage Nombre Pourcentage Total 48 065 100,0 23 645 100,0 24 420 100,0 Age 0-4 ans 7 674 16,0 3 896 16,5 3 778 15,5 5-9 ans 8 188 17,0 4 159 17,6 4 030 16,5 10-14 ans 6 265 13,0 3 008 12,7 3 257 13,3 15-19 ans 4 563 9,5 2 469 10,4 2 094 8,6 20-24 ans 3 342 7,0 1 494 6,3 1 849 7,6 25-29 ans 3 471 7,2 1 463 6,2 2 008 8,2 30-34 ans 2 813 5,9 1 277 5,4 1 537 6,3 35-39 ans 2 402 5,0 1 165 4,9 1 237 5,1 40-44 ans 1 846 3,8 916 3,9 930 3,8 45-49 ans 1 611 3,4 836 3,5 775 3,2 50-54 ans 1 952 4,1 691 2,9 1 261 5,2 55-59 ans 1 186 2,5 642 2,7 544 2,2 60-64 ans 1 004 2,1 575 2,4 429 1,8 65-69 ans 644 1,3 417 1,8 227 0,9 70-74 ans 513 1,1 309 1,3 204 0,8 75-79 ans 262 0,5 160 0,7 101 0,4 80-84 ans 181 0,4 88 0,4 94 0,4 85 ans + 147 0,3 81 0,3 66 0,3 Groupes d'âge de dépendance 0-14 ans 22 127 46,0 11 063 46,8 11 064 45,3 15-64 ans 24 192 50,3 11 527 48,7 12 665 51,9 65 ans + 1 747 3,6 1 056 4,5 691 2,8 Populations d'enfants et d'adultes Enfants de 0-17ans 25 034 52,1 12 696 53,7 12 337 50,5 Adultes de 18 ans ou plus 23 031 47,9 10 949 46,3 12 082 49,5 Du point de la répartition par âge et sexe, les données montrent que quel que soit le sexe, la proportion de la population décroît en fonction de l‟âge. En effet, les tranches d‟âges 0-4 ans, 5-9 ans et 10-14 ans ont les proportions de population les plus importantes par rapport aux âges élevés qui ont les proportions plus faibles. Cette distribution de la population par âge et sexe traduit la prépondérance des jeunes au sein de la population. Elle s‟observe à travers la base élargie et le sommet rétréci de la pyramide des âges (Graph ique HH.1 ) . Ce phénomène qui résulte de l‟effet d‟une fécondité élevée (en moyenne 5,7 enfants par femme) et d‟un niveau de mortalité relativement élevé (espérance de vie à 59 ans pour tous les sexes) est l‟une des caractéristiques principales de la population guinéenne. 12 Graphique HH.1 : Répartition par âge et par sexe de la population des ménages, MICS 5, 2016 La répartition de la population par groupes d‟âge de dépendance (tableau HH.2) indique que la moitié de la population a l‟âge de travailler (15 -64 ans). La seconde moitié est constituée des dépendants c'est-à-dire des enfants de moins de 15 ans (46%) et des personnes dont l‟âge est égal ou supérieur à 65 ans (4%). Globalement les mêmes tendances s‟observent au niveau des hommes et des femmes. Le tableau indique par ailleurs que la population guinéenne est majoritairement constituée d‟enfants de moins de 18 ans qui représentent 52% contre 48% d‟adultes âgés de 18 ans et plus. La répartition de la population par âge de la MICS 2016 est semblable à celle observée lors du troisième recensement général de la population et de l‟habitation réalisé en 2014 (RGPH- 3) qui a montré aussi la prédominance des jeunes au sein de la population guinéenne. D‟après les données du RGPH-3, la population guinéenne est répartie par grands groupes d‟âge comme suit :  Groupes d‟âge de dépendance - les enfants de 0 - 14 ans représentent 44, 6% de la population totale (45,3% pour la MICS ŔPalu) ; - les personnes en âge de travailler (15 Ŕ 64 ans) font 51,5% (51,9% pour la MICS Ŕ Palu) ; - les personnes dites âgées (65 et plus) ont un poids de 3,8% (2,8% pour la MICS Ŕ Palu).  Population d‟enfants et d‟adultes - les enfants de 0 Ŕ 17 ans représentent 51,0% (51% pour la MICS 2016) ; - les personnes de 18 ans ont un poids de 49% (49% pour la MICS Ŕ Palu). 8 6 4 2 0 2 4 6 8 0-4 5-9 10-14 15-19 20-24 25-29 30-34 35-39 40-44 45-49 50-54 55-59 60-64 65-69 70-74 75-79 80-84 85+ Per cent Age Hommes Femmes 13 Tableau HH.3 : Composition des ménages Distribution en pourcentage et en fréquence des ménages selon des caractéristiques sélectionnées, Guinée, 2016 Caractéristiques sociodémographiques Pourcentage pondéré Nombre de ménages Pondéré Non pondéré Ensemble 100,0 8 081 8 081 Sexe du chef de ménage Masculin 80,2 6 482 6 468 Féminin 19,8 1 599 1 613 Milieu de résidence Urbain 35,3 2 849 2 589 Grandes villes 21,7 1 754 1 528 Villes secondaires 13,5 1 094 1 061 Rural 64,7 5 232 5 492 Région administrative Boké 11,1 894 982 Conakry 17,3 1 395 1 132 Faranah 7,2 584 946 Kankan 13,8 1 116 971 Kindia 14,4 1 164 1 047 Labé 10,5 849 948 Mamou 8,8 713 959 N'Zérékoré 16,9 1 367 1 096 Région naturelle Basse Guinée 22,1 1 786 1 740 Moyenne Guinée 22,7 1 834 2 196 Haute Guinée 18,8 1 523 1 633 Guinée Forestière 19,1 1 544 1 380 Conakry 17,3 1 395 1 132 Nombre de membres du ménage 1 4,8 388 376 2 7,1 578 607 3 11,8 954 947 4 14,3 1 157 1 189 5 14,5 1 176 1 193 6 12,8 1 035 1 046 7 9,3 752 734 8 7,3 587 563 9 5,1 414 400 10+ 12,9 1 041 1 026 Instruction du chef du ménage Aucun 66,1 5 342 5 483 Primaire 10,6 860 829 Secondaire et plus 23,2 1 876 1 765 Religion du chef de ménage Musulman 86,0 6 949 7 090 Chrétien 11,7 946 849 Animiste/Sans religion 2,3 185 142 Taille moyenne des ménages 5,9 8 081 8 081 Le tableau HH.3 fournit les renseignements de base relatifs aux ménages, y compris le sexe du chef de ménage, la région, le milieu de résidence, le nombre de membres des ménages, le niveau d‟instruction du chef de ménage, et la religion du chef de ménage. Il ressort du 14 tableau HH.3 que 80% des ménages sont dirigés par les hommes. Près des 2/3 des ménages (65%) résident en milieu rural. Les régions de Conakry et N‟Zérékoré abritent les proportions plus élevées de ménages (17% chacun) et celles de Faranah et Mamou, les plus petites (7% et 9% respectivement). La répartition des ménages par région naturelle semble plus homogène. Les proportions des ménages par région varient de 23% en Moyenne Guinée à 17% à Conakry. La taille moyenne des ménages est de 5,9 personnes par ménage. Les ménages d‟une et deux personnes sont faiblement représentés (4,8% et 7,1% respectivement). Les ménages les plus représentés sont ceux qui ont une taille de 4 et 5 personnes (14% chacun). Il est remarquable que 13% des ménages ont une taille égale ou supérieure à 10 personnes. En ce qui concerne le niveau d‟instruction 4 , 66% des chefs de ménage n‟ont aucun niveau d‟instruction, 11% ont le niveau primaire et 23% ont le niveau secondaire et plus. La grande majorité des chefs de ménages sont des musulmans (86% contre 12% de chrétiens et 2% d‟animistes et sans religion). Caractéristiques des répondant(e)s âgé(e)s de 15-49 ans et des enfants de moins de 5 ans Le tableau HH.4 fournit des informations sur les caractéristiques sociodémographiques de base des femmes de 15-49 ans. Ces informations sont relatives à la répartition des femmes selon la région, le milieu de résidence, l‟âge, l‟état matrimonial/union, l‟état de maternité, les naissances au cours des deux dernières années, l‟éducation et les quintiles de l‟indice de bien-être économique 5 . 4 Tout au long de ce rapport, sauf indication contraire, "instruction" se réfère au plus haut niveau de scolarité atteint par le/la répondant(e) lorsqu'elle est utilisée comme une variable de base. 5 L'indice de bien-être économique est un indicateur composite de la richesse. Pour construire l'indice de bien-être économique, l'analyse en composantes principales est effectuée à l'aide des informations sur la possession de biens de consommation, les caractéristiques du logement, l'eau et l'assainissement et d'autres caractéristiques qui sont liées à la richesse du ménage, pour générer des poids (scores factoriels) pour chacun des éléments utilisés. Tout d'abord, les scores factoriels initiaux sont calculés pour l'échantillon total. Ensuite, les scores factoriels distincts sont calculés pour les ménages en milieux urbain et rural. Enfin, les scores factoriels urbains et ruraux sont régressés sur les scores factoriels initiaux pour obtenir les scores factoriels combinés définitifs pour l'échantillon total. Ceci est réalisé pour réduire au minimum le biais urbain des valeurs de l'indice de bien-être économique. Il est alors attribué à chaque ménage dans l'échantillon total un score de richesse en fonction des biens détenus par ce ménage et des scores factoriels définitifs obtenus comme décrit ci-dessus. Les populations des ménages sont ensuite classées selon le score de richesse du ménage dans lequel elles vivent et sont finalement divisées en 5 parties égales (quintiles) du plus bas (les plus pauvres) au plus élevé (le plus riche). L'indice de bien-être économique est censé prendre en compte la richesse sous-jacente à long terme grâce à des informations sur les avoirs des ménages et est destiné à établir un classement des ménages selon la richesse, du plus pauvre au plus riche. L'indice de bien-être économique ne fournit pas d'informations sur la pauvreté absolue, les niveaux de revenus ou de dépenses actuelless. Les scores de richesse calculés ne sont applicables qu‟à l'ensemble de données particulier sur lequel ils sont basés. De plus amples informations sur la construction de l'indice de bien-être économique se trouve dans Filmer, D. et Pritchett, L., 2001, “Estimating wealth effects without expenditure data – or tears: An application to educational enrolments in states of India”. Demography 38(1): 115-132. Rutstein, S.O. and Johnson, K., 2004. The DHS Wealth Index. DHS Comparative Reports No. 6. Calverton, Maryland: ORC Macro and Rutstein, S.O., 2008. The DHS Wealth Index: Approaches for Rural and Urban Areas. DHS Working Papers No. 60. Calverton, Maryland: Macro International Inc. 15 Tableau HH.4 : Caractéristiques de base des femmes Distribution en pourcentage et fréquence des femmes âgées de 15-49 ans selon les caractéristiques de base sélectionnées, Guinée, 2016 Caractéristiques sociodémographiques Pourcentage pondéré Nombre de femmes Pondéré Non pondéré Ensemble 100,0 9 663 9663 Age 15-19 ans 20,0 1 935 1 902 20-24 ans 17,5 1 694 1 641 25-29 ans 19,4 1 878 1 868 30-34 ans 14,7 1 418 1 414 35-39 ans 11,9 1 149 1 167 40-44 ans 9,0 865 916 45-49 ans 7,5 724 755 Milieu de résidence Urbain 43,0 4 150 3 765 Grandes villes 27,6 2 667 2 280 Villes secondaires 15,4 1 484 1 485 Rural 57,0 5 513 5 898 Région administrative Boké 11,1 1 077 1 233 Conakry 23,1 2 234 1 774 Faranah 7,4 716 1 169 Kankan 13,7 1 328 1 156 Kindia 13,1 1 270 1 171 Labé 7,3 708 813 Mamou 7,3 701 948 N'Zérékoré 16,9 1 629 1 399 Région naturelle Basse Guinée 22,0 2 124 2 160 Moyenne Guinée 16,9 1 632 2 005 Haute Guinée 19,0 1 840 1 991 Guinée Forestière 19,0 1 833 1 733 Conakry 23,1 2 234 1 774 Situation de famille/Union Mariée actuellement/vit avec un homme 75,5 7 294 7 418 Veuve 2,0 189 182 Divorcée 0,9 90 93 Séparée 1,0 99 94 Jamais mariée/vécu avec un homme 20,6 1 988 1 874 Etat de maternité N'a jamais mis au monde 25,2 2 435 2 318 A déjà mis au monde 74,8 7 228 7 345 A eu une naissance dans les 2 dernières années 29,3 2 835 2 854 Pas de naissance dans les 2 dernières années 45,5 4 393 4 491 Instruction de la femme Aucune 63,1 6 098 6 287 Primaire 14,3 1 379 1 360 Secondaire ou plus 22,6 2 186 2 016 Quintile du bien-être économique Le plus pauvre 17,4 1 683 1 905 Deuxième 19,0 1 838 1 912 Moyen 18,8 1 816 1 854 Quatrième 21,0 2 032 1 949 Le plus riche 23,7 2 293 2 043 16 Les résultats de l‟enquête contenus dans le tableau HH.4 (1/2) indiquent que 20% des femmes en âge de procréer sont âgées de moins de 20 ans. Les femmes dont l‟âge est compris entre 20 et 34 ans représentent 52% tandis que 28% sont âgées de 35 à 49 ans. Plus de la moitié des femmes (57%) résident en milieu rural. La région administrative de Conakry abrite la plus grande proportion de femmes (23% contre 7% à Faranah, Labé et Mamou). Du point de vue répartition par région naturelle, Conakry (23%) et la Basse Guinée (22%) ont les proportions les plus élevées de femmes en âge de procréation. La plus faible proportion se trouve en Moyenne Guinée (17%). Trois quarts des femmes âgées de 15-49 ans sont mariées ou vivent avec un homme (75%) ; un peu plus d‟une femme sur cinq (21%) n‟a jamais été mariée ou vécu avec un homme. La grande majorité des femmes (75%) ont déjà donné naissance à un enfant au moins dont 29% ont eu une naissance dans les 2 dernières années et 46% n‟ont pas eu de naissance dans les 2 dernières années. Les femmes de 15 Ŕ 49 ans ont un faible niveau d‟instruction (63% n‟ont aucune instruction). Parmi celles qui sont instruites, 14% ont le niveau primaire et 23% ont le niveau secondaire et plus. Du point de vue niveau de bien-être économique, 45% des femmes de 15 Ŕ 45 ans vivent dans les ménages les plus nantis, avec 23% vivant dans les ménages les plus riches. On compte 19% qui appartiennent à des ménages pauvres et 17% vivent dans les ménages les plus pauvres. Les femmes qui ont un niveau de bien-être économique moyen représentent 19%. Le tableau HH.5 fournit les informations sur les caractéristiques sociodémographiques des enfants de moins de cinq ans. Parmi les 7 359 enfants qui ont été dénombrés au cours de l‟enquête, 3 752 sont des garçons et 3 607 filles, soit 51% et 49% respectivement. Les enfants de 0-5 mois (19%), 24-35 mois (20%), 36-47 mois (19%) et 48-59 mois (22%) sont les plus nombreux. Les deux tiers de l‟effectif (66%) résident en milieu rural. La région de Kankan a la proportion la plus élevée d‟enfant de moins de 5 ans (18%). Les plus faibles proportions se situent dans les régions de Faranah (8%), Labé (8%) et Mamou (7%). Au niveau des régions naturelles, ce sont la Basse Guinée (23%) et la Haute Guinée qui ont les proportions les plus élevées d‟enfants de moins de 5 ans. Les données du tableau HH.5 ci-dessous indiquent que pour 91% des enfants de moins de 5 ans, les informations les concernant ont été fournies par leurs mères. Parmi ces mères d‟enfants, seulement 27% ont fréquenté l‟école (13% ont le niveau primaire et 14% ont le niveau secondaire et plus). Les autres (73%) n‟ont aucun niveau d‟instruction. En tenant compte du niveau de bien-être économique des ménages qui abritent les enfants, 43% des enfants de moins de 5 ans vivent dans les ménages pauvres (dont 21% vivent dans les ménages les plus pauvres). Les enfants dont les ménages sont mieux nantis représentent 36% ; parmi ces enfants, 16% logent dans les ménages les plus riches. 17 Tableau HH.5 : Caractéristiques de base des enfants de moins de 5 ans enquêtés Distribution en pourcentage et fréquence des enfants de moins de cinq ans selon les caractéristiques de base sélectionnées, Guinée, 2016 Pourcentage pondéré Nombre d'enfants de moins de 5 ans Pondéré Non pondéré Total 100,0 7 359 7359 Sexe Masculin 51,0 3 752 3 747 Féminin 49,0 3 607 3 612 Age 0-5 mois 18,7 1 378 1 374 6-11 mois 9,4 690 686 12-23 mois 9,3 688 688 24-35 mois 19,7 1 450 1 434 36-47 mois 18,8 1 384 1 387 48-59 mois 21,6 1 589 1 574 Milieu de résidence Urbain 33,8 2 486 2 241 Grandes villes 20,0 1 468 1 227 Villes secondaires 13,8 1 018 1 014 Rural 66,2 4 873 5 118 Région administrative Boké 12,4 911 1 018 Conakry 16,0 1 176 900 Faranah 8,3 611 970 Kankan 18,2 1 341 1 145 Kindia 13,1 966 893 Labé 8,4 619 685 Mamou 7,8 573 770 N'Zérékoré 15,8 1 162 978 Région naturelle Basse Guinée 23,0 1 692 1 717 Moyenne Guinée 18,7 1 377 1 649 Haute Guinée 24,5 1 801 1 876 Guinée Forestière 17,8 1 313 1 217 Conakry 16,0 1 176 900 18 Tableau HH.5 (suite) : Caractéristiques de base des enfants de moins de 5 ans enquêtés Distribution en pourcentage et fréquence des enfants de moins de cinq ans selon les caractéristiques de base sélectionnées, Guinée, 2016 Pourcentage pondéré Nombre d'enfants de moins de 5 ans Pondéré Non pondéré Répondant au questionnaire enfant moins de 5 ans Mère 91,0 6 697 6 697 Autre gardien(ne) principal(e) 9,0 662 662 Instruction de la mère* Aucun 72,6 5 346 5 454 Primaire 13,1 966 950 Secondaire et plus 14,2 1 047 954 Quintile du bien-être économique Le plus pauvre 20,7 1 523 1 699 Deuxième 22,5 1 655 1 685 Moyen 20,6 1 514 1 525 Quatrième 19,8 1 455 1 392 Le plus riche 16,5 1 212 1 058 Dans ce tableau et tout au long du rapport, l'instruction de la mère fait référence au niveau d'instruction atteint par la mère ou par le/la gardien(ne) principal(e) des enfants de moins de 5 ans, qui sont les répondants au questionnaire des moins de 5 ans dans les cas où la mère est décédée ou habite ailleurs. Caractéristiques du logement, possession de biens et quintiles de bien-être économique On observe à partir du tableau HH.6 que seulement 36% des ménages sont desservis en électricité. Ces ménages se trouvent essentiellement en milieu urbain (83% contre 7% en milieu rural. La fourniture de l‟électricité est inégalement répartie entre les régions administratives. Les régions de Conakry et Kindia, avec respectivement 98% et 44% de ménages disposant de l‟électricité sont privilégiées par rapport aux autres régions notamment Labé (6% de ménages électrifiés) et Nzérékoré (7% de ménages électrifiés). Concernant la nature du sol, 66% des logements ont un sol fini contre 34% de logements ayant un sol naturel dans l‟ensemble. La proportion de logements qui ont un sol fini est de 97% en milieu urbain contre 48% en milieu rural. Au niveau régional, la nature du sol des logements est très variable. A Conakry, 99% des logements ont leurs sols finis. Un peu plus d‟un logement sur deux dispose d‟un sol fini dans les régions de N‟Zérékoré (55%) et Labé (53%). A Faranah, seulement 40% des logements ont leurs sols finis. Pour les matériaux du toit, dans l‟ensemble 77% des logements ont dans des toits finis contre 20% de logements ayant des toits naturels et 3% de logement coiffés de toits rudimentaires. La proportion de logements dont les toits sont finis est plus élevée en milieu urbain (97% contre 66% en milieu rural). La comparaison régionale montre que c‟est dans les régions de Faranah et Kankan où il y a moins de logements couverts de toit fini (49% et 56% respectivement). Dans les autres régions, à peu près plus de 70% des logements sont couverts en toits finis. S‟agissant des matériaux des murs extérieurs, 73% des logements ont des murs extérieurs finis contre 19% de logements ayant des murs naturels et 8% de logements en murs 19 rudimentaires dans l‟ensemble du pays. La presque totalité des logements du milieu urbain ont des murs finis (98%) tandis qu‟en milieu rural, un peu plus d‟un logement sur deux dispose de murs finis (59%). Au niveau des régions, Conakry se distingue avec 99% de logements ayant des murs extérieurs finis. Les régions de Kindia, Nzérékoré et Mamou viennent au 2ème rang avec plus de 70% de logements dont les murs extérieurs sont finis. En revanche, les régions de Faranah et Labé ont les plus petites proportions des logements dont les murs extérieurs sont finis (50% environ). On enregistre une moyenne de 2,6 personnes qui dorment par chambre utilisée pour dormir dans les ménages au niveau national. Cette moyenne est légèrement plus élevée en milieu urbain (3 personnes par chambre contre 2,4 personnes par chambre en milieu rural). Les régions de Conakry (3,4 personnes par chambre) et Kankan (2,9 personnes par chambre) ont un nombre moyen de personnes par chambre supérieur à la moyenne nationale. A l‟opposé, la région de N‟Zérékoré a le plus petit nombre moyen de personnes par chambre (2,2 personnes). Par ailleurs, les chambres pour une personne sont plus répandues en milieu urbain (35%) par rapport au milieu rural (24%) et à Conakry (41%) par rapport aux autres régions. Par contre les chambres de 3 personnes ou plus sont plus nombreuses en milieu rural (48%) et dans les régions de Boké (52%), Faranah (54%) et N‟Zérékoré (59%). 20 Tableau HH.6 : Caractéristiques des logements Distribution en pourcentage des ménages par caractéristiques de logement sélectionnées, selon le milieu de résidence et les régions administratives, Guinée, 2016 Milieu de résidence Région administrative Ensemble Urbain Grandes villes Villes secondaires Rural Boké Conakry Faranah Kankan Kindia Labé Mamou N'Zéré- koré Electricité Oui 33,5 82,2 92,4 65,8 6,9 24,8 98,3 14,0 25,1 44,3 6,3 11,4 7,2 Non 66,5 17,8 7,6 34,2 93,1 75,2 1,7 86,0 74,9 55,7 93,7 88,6 92,8 Matériau du sol Sol naturel 33,9 2,4 0,3 5,7 51,4 39,3 0,2 59,4 36,6 30,9 46,9 38,5 44,3 Sol fini 65,7 97,0 99,4 93,3 48,3 59,1 99,4 40,5 63,3 68,7 53,1 61,1 55,7 Autre 0,4 0,6 0,3 1,0 0,2 1,5 0,4 0,1 0,0 0,4 0,0 0,4 0,0 Matériau du toit Toit naturel 20,0 1,6 0,6 3,1 30,0 24,7 0,2 40,1 37,6 15,9 29,9 29,5 6,4 Toit rudimentaire 2,5 1,3 1,5 0,8 3,1 0,3 1,8 6,6 6,7 1,3 0,4 0,4 2,7 Toit fini 77,1 97,0 97,7 96,0 66,3 74,9 97,9 48,8 55,5 82,6 69,7 70,1 90,9 Autre 0,4 0,1 0,1 0,2 0,6 0,1 0,1 4,5 0,3 0,2 0,0 0,0 0,0 Matériau des murs extérieurs Murs naturels 19,1 1,3 0,7 2,2 28,8 31,5 0,6 34,1 11,3 16,6 42,9 20,0 16,8 Murs rudimentaires 8,1 0,6 0,4 1,0 12,1 1,4 0,2 16,3 24,9 6,4 4,2 7,4 7,3 Murs finis 72,6 97,8 98,4 96,8 59,0 66,8 98,7 49,6 63,8 76,7 52,9 72,5 75,8 Autre 0,2 0,4 0,6 0,1 0,1 0,2 0,6 0,0 0,0 0,3 0,0 0,1 0,0 Chambres utilisées pour dormir 1 28,0 34,8 39,5 27,2 24,2 23,9 41,4 18,7 28,4 31,6 33,3 27,9 14,1 2 26,9 26,1 27,3 24,2 27,4 23,9 28,6 27,2 27,8 24,0 29,4 27,7 26,9 3 ou plus 45,1 39,1 33,2 48,6 48,4 52,2 29,9 54,1 43,8 44,5 37,2 44,4 59,1 Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 Nombre de ménages 8081 2849 1754 1094 5232 894 1395 584 1116 1164 849 713 1367 Nombre moyen de personnes par chambre utilisée pour dormir 2,64 3,00 3,22 2,66 2,45 2,46 3,40 2,55 2,87 2,57 2,38 2,31 2,25 21 Le tableau HH.7 fournit des informations sur les biens possédés par les ménages et les individus sélectionnés pour l‟enquête. Parmi les équipements de maison, la radio (48%) et télévision (31%) sont les biens les plus fréquents dans les ménages. L‟écart entre les proportions de ménages qui possèdent la radio en milieu urbain et le milieu rural est faible. Il en est de même entre les régions. Par contre, la possession de la télévision reste l‟apanage des ménages du milieu urbain (75% contre 8% en milieu rural) et notamment de la ville de Conakry où 88% des ménages possèdent une télévision au moins. Conakry bénéficie de ce privilège à cause de son statut de capitale de la Guinée et de la proportion élevée de ménages nantis (4 e et 5 e quintiles) qui y résident. Le réfrigérateur et le congélateur sont possédés par 16% des ménages. Leur répartition par milieu de résidence et par région est à l‟image de celle de la télévision. Les autres équipements de maison sont rares dans les ménages. En ce qui concerne les biens agro-pastoraux, dans l‟ensemble 60% des ménages possèdent des terres agricoles et 44% des ménages détiennent des animaux de ferme ou du bétail. Evidemment ces biens sont possédés par les ménages résidant en milieu rural. A l‟exception de Conakry, dans toutes les régions la majorité des ménages possèdent des terres agricoles. Quant aux animaux de ferme et le bétail, leur possession est très variable au niveau régional. Les régions dans lesquels les ménages pratiquent plus l‟élevage sont dans l‟ordre Labé (72% de ménages), Mamou (69% de ménages), Faranah (59% de ménages) et Kankan (56% de ménages). S‟agissant des biens personnels, le téléphone mobile est de loin le bien le plus répandu dans les ménages (84% de ménages possède un téléphone au moins). La proportion de ménages qui possèdent un téléphone au moins est de 92% en milieu urbain contre 79% en milieu rural. Dans toutes les régions, plus de sept ménages sur dix possèdent un téléphone au moins. La moto (29% de ménages) et le Smartphone (22% de ménages) sont les 2 e et 3 e biens personnels que les ménages possèdent plus. La possession des autres biens cités dans l‟enquête (groupe électrogène, panneau solaire, climatiseur et antenne parabolique) n‟est pas courante. La possession de ces biens est variable en fonction du milieu et de la région de région. En ce qui concerne la possession de compte bancaire, seulement 11% des ménages sont concernés. Ces ménages résident essentiellement en milieu urbain (24%) et à Conakry (27%). Du point de vue propriété du logement, trois ménages sur quatre (75%) habitent des logements dont un de leurs membres est propriétaire. En milieu rural, tous les ménages sont quasiment propriétaires de leurs logements (91% contre 42% de propriétaires en milieu urbain). Au niveau régional, Mamou (93%) et Labé (91%) ont les plus fortes proportions de ménages qui sont propriétaires de leurs logements. La plus faible proportion se situe à Conakry (40%). Les ménages qui sont en situation de location représentent 23% dans l‟ensemble. Ces ménages se trouvent principalement en milieu urbain (52%) En milieu rural seulement 7% des ménages habitent des logements loués. Dans les régions, Conakry se démarque avec 59% de ménages qui habitent des logements loués. Dans les autres régions, la proportion de ménages en location varie de 27% à Kindia à 6% à Mamou et Labé. Moins de 2% des ménages occupent des logements dont ils ne sont ni propriétaires ni locataires. 22 Tableau HH.7 : Biens des ménages et des individus Pourcentage de ménages selon la possession de biens par le ménage ou les individus du ménage sélectionnés et distribution en pourcentage selon la propriété du logement, selon le milieu de résidence et la région administrative, Guinée, 2016 Milieu de résidence Région administrative Ensemble Urbain Grandes villes Villes secondaires Rural Boké Conakry Faranah Kankan Kindia Labé Mamou N'Zéré- koré Pourcentage de ménages qui possèdent : Radio 47,9 53,7 92,4 65,8 44,7 47,7 46,8 48,2 57,3 45,8 48,3 46,4 43,7 Télévision 31,5 74,7 51,1 58,0 8,0 25,7 88,5 13,2 24,1 36,3 9,4 9,9 11,9 Réfrigérateur/congélateur 15,6 41,2 49,1 28,7 1,6 12,6 56,1 3,9 6,4 16,3 2,8 4,4 1,9 Groupe électrogène 4,8 6,6 6,7 6,4 3,8 6,4 5,4 3,3 8,4 4,3 3,1 2,5 3,4 Panneau solaire 6,6 4,7 4,4 5,1 7,6 6,5 2,7 2,7 13,9 1,7 14,2 4,3 6,9 Climatiseur 2,8 7,1 7,6 6,3 0,4 6,2 9,4 0,3 0,9 1,0 0,3 0,7 0,6 Antenne parabolique 8,4 20,3 23,4 15,5 1,8 7,4 24,9 4,7 4,8 7,5 2,1 2,5 4,2 Pourcentage de ménages qui possèdent : Terres agricoles 59,6 19,4 15,4 25,9 81,5 63,7 15,4 81,9 68,9 55,1 76,7 77,8 68,8 Animaux de ferme/ Bétail 44,5 13,7 8,9 21,4 61,2 49,5 6,6 59,2 55,7 37,4 72,4 69,2 40,3 Pourcentage de ménages dans lesquels au moins un membre possède : Téléphone smartphone 22,0 47,3 49,8 43,2 8,3 23,5 50,8 10,3 20,8 20,0 9,9 11,5 12,5 Autres téléphone mobile 83,7 92,3 92,3 92,4 79,1 87,7 92,1 73,9 85,9 86,2 81,7 87,5 72,3 Bicyclette/Vélo 14,4 12,1 9,2 16,7 15,7 36,3 8,6 16,2 26,8 7,9 10,1 8,7 6,5 Motocyclette ou scooter 29,4 26,8 20,6 36,7 30,7 29,3 12,8 37,5 62,6 20,6 22,5 21,9 31,4 Voiture ou camion 8,4 18,7 19,9 16,7 2,8 11,0 21,1 3,0 5,7 7,7 4,1 3,1 4,2 Ordinateur 6,2 14,8 17,5 10,6 1,4 7,6 18,5 1,5 3,8 3,9 2,6 1,2 3,3 Compte bancaire 10,6 24,4 26,8 20,6 3,1 15,1 26,7 6,2 4,4 8,5 3,1 3,7 8,3 Propriété du logement Un membre du ménage propriétaire 75,1 46,2 43,4 50,6 90,9 78,4 39,8 83,7 85,2 71,5 91,2 92,9 81,0 Pas propriétaire 24,9 53,8 56,6 49,4 9,1 21,6 60,2 16,3 14,8 28,5 8,8 7,1 19,0 Loué 23,0 52,0 55,1 47,0 7,2 19,6 58,7 12,3 11,8 27,0 6,5 6,1 18,1 Autre 1,9 1,9 1,5 2,4 1,9 2,0 1,5 4,0 3,0 1,5 2,2 1,0 1,0 Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 Nombre de ménages 8081 2849 1754 1094 5232 894 1395 584 1116 1164 849 713 1367 23 Le tableau HH.8 fournit les informations sur la distribution de la population selon l‟indice de bien- être économique. Les données indiquent qu‟en milieu urbain neuf personnes sur dix (90%) vivent dans des ménages riches. En milieu rural, seulement de 2% de la population vivent dans les ménages les plus riches. Au niveau des régions administratives, Faranah (66% de personnes vivant dans les ménages plus pauvres) suivies Labé et Mamou (58% de personnes vivant dans les ménages plus pauvres chacune) sont les régions qui abritent plus de ménages plus pauvres. Parmi les régions naturelles, c‟est la Moyenne Guinée qui enregistre la proportion la plus élevée de ménages pauvres (61%). La Basse Guinée a la proportion la plus faible de personnes vivant dans les ménages plus pauvres (34%). La Ville de Conakry n‟abrite pas de personnes vivant dans les ménages plus pauvres. Tableau HH.8 : Indice de bien-être économique Distribution en pourcentage de la population des ménages selon l'indice de bien-être économique, selon le milieu de résidence et les régions administratives et les régions naturelles, Guinée, 2016 Quintiles de l'indice de bien-être économique Nombre de membres des ménages Le plus pauvre Deuxième Moyen Quatrième Le plus riche Total Ensemble 20,0 20,0 20,0 20,0 20,0 100,0 48 065 Milieu de résidence Urbain 0,8 1,0 8,2 41,4 48,6 100,0 18 384 Grandes villes 0,0 0,1 3,1 37,6 59,2 100,0 11 564 Villes secondaires 2,2 2,5 17,0 47,7 30,7 100,0 6 820 Rural 31,9 31,8 27,3 6,8 2,3 100,0 29 681 Région administrative Boké 21,0 22,6 22,2 16,5 17,7 100,0 5 269 Conakry 0,0 0,0 0,2 34,8 65,0 100,0 9 417 Faranah 41,6 24,5 19,0 10,2 4,7 100,0 3 777 Kankan 19,9 22,3 28,9 20,2 8,6 100,0 7 264 Kindia 17,0 18,5 19,4 27,5 17,5 100,0 6 588 Labé 39,8 18,3 30,9 8,1 2,9 100,0 3 993 Mamou 31,4 26,7 28,1 10,0 3,8 100,0 3 565 N'Zérékoré 20,2 36,3 25,5 13,8 4,1 100,0 8 191 Région naturelle Basse Guinée 12,9 20,9 21,2 25,1 20,0 100,0 10 401 Moyenne Guinée 39,9 21,3 27,5 8,4 2,9 100,0 9 014 Haute Guinée 27,4 21,8 26,6 16,6 7,6 100,0 9 980 Guinée Forestière 21,0 36,2 24,4 14,3 4,1 100,0 9 253 Conakry 0,0 0,0 0,2 34,8 65,0 100,0 9 417 24 IV. Mortalité des enfants Mamadou Dian Dilé Diallo L‟un des objectifs primordiaux des Objectifs de Développement Durable (ODD) est de réduire la mortalité des enfants moins de cinq ans, (et plus particulièrement la mortalité infantile). Plus précisément, les ODD appellent à la réduction de la mortalité des moins de cinq ans de deux tiers d‟ici 2030. Le suivi des progrès vers cet objectif est un défi important mais difficile à réaliser. Les quotients de mortalité présentés dans ce chapitre sont calculés à partir des informations recueillies dans l‟historique des naissances des Questionnaires femmes. Au cours de l‟enquête, on a demandé aux femmes interrogées si elles avaient déjà donné naissance et si oui, on leur a demandé d‟indiquer le nombre de fils et de filles qui vivent avec elles, le nombre de ceux qui vivent ailleurs et le nombre de ceux qui sont décédés. En outre, elles ont été invitées à fournir un historique détaillé des naissances vivantes des enfants dans l'ordre chronologique en commençant par le premier-né. On a demandé aux femmes si les naissances étaient uniques ou multiples, le sexe des enfants, la date de naissance (mois et année) et le statut de survie. En outre, pour les enfants encore en vie, on leur a demandé l'âge actuel de l'enfant et, pour les enfants décédés, l'âge au moment du décès. Dans le but de tenir compte des causes de la mortalité des enfants, représentées essentiellement par les facteurs biologiques et les facteurs environnementaux, et qui sont variables selon l‟âge des enfants. Les quotients de mortalité infantile sont exprimés par catégories d'âge classiques et sont définis comme suit : • Mortalité néonatale (NN) : probabilité de mourir dans le premier mois de vie • Mortalité post-néonatale (PNN) : différence entre le quotient de mortalité infantile et néonatale • Mortalité infantile (1q0) : probabilité de décès entre la naissance et le premier anniversaire • Mortalité juvénile (4q1) : probabilité de décéder entre le premier et le cinquième anniversaire • Mortalité des enfants de moins de cinq ans (5q0) : probabilité de décès entre la naissance et le cinquième anniversaire Les quotients sont exprimés en nombre de décès pour 1000 naissances vivantes, sauf dans le cas de la mortalité infantile qui est exprimée en nombre de décès pour 1000 enfants survivants à l‟âge d‟un an et la mortalité post-néonatale, qui est la différence entre les taux de mortalité infantile et néonatale. Le Tableau CM.1 et le Graphique CM.1 présentent les quotients de mortalité néonatale, post- néonatale, infantile, juvénile et des moins de cinq ans au titre des trois dernières périodes les plus récentes de cinq ans précédant l'enquête soit 0-4 ans, 5-9 ans et 10-14 ans avant l‟enquête. Le niveau de la mortalité infantile pour la période la plus récente (0-4 ans avant l‟enquête) est estimée à 44 pour 1000 naissances vivantes. En d‟autres termes, durant la période 2012-2016, sur 1000 enfants qui naissent, 44 décèdent avant d‟atteindre leur premier anniversaire : 20‰ durant le premier mois et 24‰ entre 1 et 12 mois exacts. Sur 1 000 enfants âgés d‟un an, 46 n‟atteignent pas leur cinquième anniversaire. Le risque global de décès entre la naissance et le cinquième anniversaire est de 88 décès pour 1000 naissances vivantes, soit environ neuf enfants sur cent. 25 Tableau CM.1 : Quotients de mortalité des moins de 5 ans Quotients de mortalité néonatale, post-néonatale, infantile, juvénile et infanto-juvénile par période de 5 ans précédant l'enquête, Guinée, 2016 Mortalité néonatal [1] Mortalité post- néonatale [2], [a] Mortalité infantile [3] Mortalité juvénile [4] Mortalité infanto- juvénile [5] Années précédant l'enquête 0-4 20 24 44 46 88 5-9 24 27 51 40 88 10-14 28 25 54 48 99 [1] Indicateur MICS 1.1 - Quotients de mortalité néonatale [2] Indicateur MICS 1.3 - Quotients de mortalité post-néonatale [3] Indicateur MICS 1.2 ; Indicateur OMD 4.2 - Quotients de mortalité infantile [4] Indicateur MICS 1.4 - Quotients de mortalité juvénile [5] Indicateur MICS 1.5 ; Indicateur OMD 4.1 - Quotients de mortalité infanto-juvénile [a] quotient de mortalité post-néonatale est calculé comme la différence entre les quotients de mortalité infantile et néonatale. Les données représentées sur le graphique CM.1 permettent de retracer l'évolution de la mortalité infantile et juvénile en Guinée au cours des quinze dernières années selon l‟enquête MICS-2016. De 2004 (année centrale de la période 10-14 ans avant l‟enquête) à 2014 (année centrale de la période 0-4 ans avant l‟enquête), le taux de mortalité infanto-juvénile a baissé régulièrement et serait passé de 99 à 88‰ naissances vivantes, soit une baisse d‟environ 11 points de pourcentage. Durant ces périodes, la mortalité infantile est passée de 54 à 44‰ naissances vivantes. 26 Graphique CM.1: Quotient de mortalité de la petite enfance, Guinée, 2016 Les résultats du Tableau CM.2 montrent que la mortalité des enfants de moins de cinq ans est nettement plus faible en milieu urbain (52‰) qu‟en milieu rural (104‰). Quant à la mortalité infantile, elle varie d‟un minimum de 29‰ en milieu urbain à 51‰ en milieu rural. Selon la région, les quotients de mortalité infantile et infanto-juvénile les moins élevés sont observés dans la Capitale, Conakry (44‰) et en Basse Guinée (Boké 60‰ et Kindia 92‰). En revanche, les niveaux de mortalité les plus élevés sont enregistrés dans les régions de Kankan (120‰ pour mille), Mamou (110‰ pour mille) et Faranah (108‰). La mortalité infanto-juvénile varie d‟un minimum de 45‰ chez les enfants dont la mère a un niveau d‟instruction secondaire ou plus à un maximum de 98‰ chez ceux dont la mère n‟a aucun niveau d‟instruction. Le niveau de mortalité infanto-juvénile est nettement plus bas pour les enfants des ménages les plus riches comparé aux enfants des ménages pauvres (respectivement 38 et 128 pour mille). 28 25 54 48 99 24 27 51 40 88 20 24 44 46 88 Taux de mortalité néonatale Taux de mortalité post- néonatale Taux de mortalité infantile Taux dde mortalité juvénile Taux de mortalité infanto-juvénile Années précédant l'enquête Note : Valeurs des indicateurs sont pour 1000 naissances vivantes 10-14 5-9 0-4 27 Tableau CM.2 : Quotients de mortalité de la petite enfance par caractéristiques socio-économiques Quotient de mortalité néonatale, post-néonatale, infantile, juvénile et infanto-juvénile pour la période de 5 ans précédant l'enquête, par caractéristiques socio-économiques, Guinée, 2016 Quotient de mortalité néonatale [1] Quotient de mortalité post- néonatale [2], [a] Quotient de mortalité infantile [3] Quotient de mortalité juvénile [4] Quotient de mortalité infanto- juvénile [5] Ensemble 20 24 44 46 88 Milieu de résidence Urbain 14 16 29 23 52 Grandes villes 14 15 30 20 49 Villes secondaires 12 16 28 29 56 Rural 22 28 51 57 104 Région administrative Boké 11 22 33 28 60 Conakry 11 13 24 21 44 Faranah 28 24 53 58 108 Kankan 26 35 62 62 120 Kindia 15 17 32 62 92 Labé 26 33 59 47 104 Mamou 32 22 54 59 110 N'Zérékoré 15 24 39 37 74 Région naturelle Basse Guinée 13 17 29 48 76 Moyenne Guinée 27 30 57 50 105 Haute Guinée 25 31 56 58 111 Guinée Forestière 19 27 46 43 87 Conakry 11 13 24 21 44 Instruction de la mère Aucune 21 26 47 53 98 Primaire 18 18 36 35 69 Secondaire et plus 13 19 32 13 45 Quintile de bien-être économique Le plus pauvre 26 41 68 65 128 Deuxième 19 26 46 62 104 Moyen 23 17 40 49 87 Quatrième 17 20 37 24 60 Le plus riche 9 11 20 19 38 1 Indicateur MICS 1.1 - Taux de mortalité néonatale 2 Indicateur MICS 1.3 - Taux de mortalité post-néonatale 3 Indicateur MICS 1.2 ; Indicateur OMD 4.2 - Taux de mortalité infantile 4 Indicateur MICS 1.4 - Taux de mortalité juvénile 5 Indicateur MICS 1.5 ; Indicateur OMD 4.1 - Taux de mortalité infanto-juvénile a Le taux de mortalité post-néonatale est calculé comme la différence entre les taux de mortalité infantile et néonatale. 28 Graphique CM.2 : Quotient de mortalité des enfants de moins de 5 ans par milieu de résidence et régions, Guinée, 2016 Le tableau CM.3 fournit les estimations de la mortalité des enfants par caractéristiques sociodémographiques des mères. Les résultats montrent que les garçons ont des probabilités de décès plus élevées que les filles (respectivement 47 et 40‰ pour la mortalité infantile et 91 et 84‰ pour la mortalité infanto-juvénile). Les enfants dont l‟intervalle avec la naissance précédente est inférieur à 2 ans et/ou ceux dont la mère a plus de 35 ans courent de plus grands risques de décéder que les autres. Pour la mortalité infanto-juvénile, un enfant né à moins de deux ans après l‟enfant précédent, court un risque de mourir avant son cinquième anniversaire de 137‰ alors que celui dont la mère a observé un espacement de deux ans court un risque de 99‰, et de 75‰ lorsque l‟espacement est de trois ans, soit un risque de mortalité 1,3 fois plus élevé entre un espacement de moins de deux ans et un espacement de trois ans. Pour la mortalité infantile, le risque de décès est trois 88 60 44 108 120 92 104 110 74 52 104 0 50 100 150 Guinée Région administrative Boké Conakry Faranah Kankan Kindia Labé Mamou N'Zérékoré Milieu de résidence Urbain Rural Taux de mortalité des moins de 5 ans Note: Les valeurs des indicateurs sont pour 1 000 naissances vivantes Les moustaches représentent les intervalles de confiance (érreur standard  2) 29 fois plus élevé pour les enfants nés à moins de deux ans d‟intervalle par rapport à ceux nés avec un intervalle de 4 ans ou plus (74‰ contre 26‰). Tableau CM.3 : Quotients de mortalité de la petite enfance par caractéristiques sociodémographiques Taux de mortalité néonatale, post-néonatale, infantile, juvénile et infanto-juvénile pour la période de 5 ans précédant l'enquête, par caractéristiques sociodémographiques, Guinée, 2016 Caractéristiques Quotient de mortalité néonatale [1] Quotient de mortalité post- néonatale [2], [a] Quotient de mortalité infantile [3] Quotient de mortalité juvénile [4] Quotient de mortalité infanto- juvénile [5] Ensemble 20 24 44 46 88 Sexe de l'enfant Masculin 21 26 47 46 91 Féminin 18 22 40 46 84 Age de la mère Moins de 20 ans 20 24 44 44 86 20 à 34 ans 18 24 42 43 83 35 à 49 ans 27 24 51 63 110 Ordre de naissance 1 25 25 49 34 82 2-3 15 22 37 38 73 4-6 16 21 37 52 87 7+ 40 39 79 90 162 Intervalle avec la naissance précédente <2 ans 36 38 74 67 137 2 ans 16 26 43 59 99 3 ans 16 21 37 39 75 4 ans ou plus 12 14 26 31 56 [1] Indicateur MICS 1.1 - Taux de mortalité néonatale [2] Indicateur MICS 1.3 - Taux de mortalité post-néonatale [3] Indicateur MICS 1.2 ; Indicateur OMD 4.2 - Taux de mortalité infantile [4] Indicateur MICS 1.4 - Taux de mortalité juvénile [5] Indicateur MICS 1.5 ; Indicateur OMD 4.1 - Taux de mortalité infanto-juvénile [a] Le taux de mortalité post-néonatale est calculé comme la différence entre les taux de mortalité infantile et néonatale. [b] Naissances de rang 1 exclues Le Graphique CM.3 compare les niveaux de mortalité des enfants obtenus à l'enquête MICS 2016 à ceux provenant d'autres sources de données. Les estimations de l‟enquête MICS indiquent une baisse de la mortalité des enfants au cours des 5 dernières années. Les résultats de la MICS 2016 (88‰) sont nettement inférieurs à ceux estimés par l‟EDS 2012 (123‰). Il n‟y a pas non plus de chevauchement entre niveau des intervalles de confiance calculés pour les deux enquêtes. Une qualification supplémentaire de ces baisses et différences apparentes ainsi que des déterminants devrait faire l‟objet d‟une analyse distincte et plus détaillée. 30 Graphique CM.3 : Tendances des taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans, Guinée, 2016 0 50 100 150 200 250 300 1982 1986 1990 1994 1998 2002 2006 2010 2014 Pour 1000 naissances vivantes Année EDS 1999 EDS 2005 EDS 2012 MICS 2016 31 V. Nutrition Oumar DIALLO 5.1 Insuffisance pondérale à la naissance Le poids à la naissance est un bon indicateur non seulement de la santé de la mère et de l'état nutritionnel, mais aussi des chances de survie, de la croissance, de la santé à long terme et du développement psychosocial du nouveau-né. L‟insuffisance pondérale à la naissance (définie comme moins de 2500 grammes) implique une série de graves risques sanitaires pour les enfants. Les bébés qui ont été sous-alimentés in utéro courent un risque nettement accru de mourir au cours de leurs premiers jours, mois et années. Ceux qui survivent peuvent souffrir d‟une diminution de leurs fonctions immunitaires et d‟un risque accru de maladie ; ils sont susceptibles de rester sous-alimentés, avec une diminution de la force musculaire, tout au long de leur vie et de souffrir d'une incidence plus élevée de diabète et de maladies cardiaques plus tard dans la vie. Les enfants nés avec une insuffisance pondérale risquent également d‟avoir un quotient intellectuel plus faible et des troubles cognitifs affectant leur rendement scolaire et leurs perspectives d'emploi à l'âge adulte Dans le monde en développement, l‟insuffisance pondérale à la naissance provient principalement de la mauvaise santé et de l‟état nutritionnel de la mère. Trois facteurs ont un impact important : le mauvais état nutritionnel de la mère avant la conception, une petite taille (principalement en raison d‟une sous-nutrition et d‟infections pendant son enfance) et une mauvaise nutrition pendant la grossesse. Un gain de poids insuffisant pendant la grossesse est particulièrement important, car il est responsable d‟une grande proportion de retard de croissance fœtale. En outre, les maladies telles que la diarrhée et le paludisme, qui sont courantes dans de nombreux pays en développement, peuvent entraver de manière significative la croissance du fœtus si la mère est infectée pendant la grossesse. Dans le monde industrialisé, le tabagisme pendant la grossesse est la principale cause de faible poids à la naissance. Dans les pays aussi bien développés qu‟en développement, les adolescentes qui donnent naissance au moment où leurs propres corps n'ont pas encore achevé leur croissance, courent un risque plus élevé de porter des bébés de faible poids à la naissance. L'un des principaux défis pour mesurer l'incidence du faible poids à la naissance, c'est que plus de la moitié des enfants du monde en développement ne sont pas pesés à la naissance. Par le passé, la plupart des estimations de faible poids à la naissance pour les pays en développement étaient fondées sur des données compilées à partir des établissements de santé. Toutefois, ces estimations sont biaisées pour la plupart de ces pays parce que l‟accouchement de la majorité des nouveau-nés n‟a pas lieu dans des établissements de santé et ceux qui le sont ne représentent qu'un échantillon sélectionné de toutes les naissances. Puisque de nombreux enfants ne sont pas pesés à la naissance et ceux qui sont pesés peuvent être un échantillon biaisé de toutes les naissances, les poids de naissance déclarés ne peuvent généralement pas être utilisés pour estimer la prévalence de faible poids à la naissance chez tous les enfants. Par conséquent, le pourcentage de naissances pesant moins de 2500 grammes est estimé à partir de deux éléments dans le questionnaire : l'évaluation par la mère de la taille de l'enfant à la naissance (c'est à dire, très petite, plus petite que la moyenne, moyenne, supérieure à la moyenne, très grande) et du rappel de la mère du poids de l'enfant ou le poids tel qu‟enregistré sur la carte de santé si l'enfant a été pesé à la naissance. 6 6 Pour une description détaillée de la méthodologie, voir Boerma, T et All, 1996. Data on Birth Weight in Developing Countries: Can Surveys Help? Bulletin of the World Health Organization, 74(2), 209-16 32 Le tableau NU.1 fournit la proportion d‟enfants nés vivants au cours des deux dernières années qui sont estimés avoir pesé moins de 2 500 grammes à la naissance et proportion de naissances vivantes pesés à la naissance selon certaines caractéristiques sociodémographiques. Tableau NU.1 : Enfants de faible poids à la naissance Pourcentage d'enfants nés vivants dans les deux dernières années qui sont estimés avoir pesé moins de 2 500 grammes à la naissance et pourcentage de naissances vivantes pesées à la naissance, Guinée, 2016 Caractéristiques sociodémographiques Distribution en pourcentage des naissances selon l'évaluation par la mère de la taille à la naissance Total Pourcentage de naissances vivantes : Nombre de derniers-nés vivants dans les deux dernières années Très petit Plus petit que la moyenne Moyen Plus gros que la moyenne ou très gros NSP Moins de 2 500 grammes [1] Pesé à la naissance [2] Ensemble 2,3 5 37,6 53 2,2 100 13,4 51,3 2 835 Age de la mère à la naissance Moins de 20 ans 1,7 6,6 39,8 49,5 2,3 100 14,1 46,9 509 20-34 ans 2 4,9 37,5 53,7 1,9 100 13 53,4 1 916 35-49 ans 4,6 3,3 34,9 54,2 3,1 100 14 47 411 Rang de naissance 1 1,5 5,8 42,2 48,6 1,8 100 13,8 56,6 527 2-3 1,9 5,4 37,4 53,2 2,2 100 13,2 56,3 1 099 4-5 2,2 4,5 36,4 54,9 2,1 100 12,8 48,3 709 6+ 4,1 3,9 34,8 54,6 2,6 100 13,9 38,9 500 Milieu de résidence Urbain 2,3 4,8 39,9 51,6 1,3 100 13,6 83,9 971 Grandes villes 2,8 5,2 39,7 51,1 1,2 100 14,1 88,6 590 Villes secondaires 1,6 4,3 40,2 52,4 1,6 100 12,7 76,7 381 Rural 2,3 5 36,3 53,7 2,6 100 13,3 34,3 1 864 Région administrative Boké 4,1 8,4 41,6 44,9 1 100 17,1 74,5 331 Conakry 3 5,4 40,9 49,8 1 100 14,5 91,7 498 Faranah 2,2 5,9 41,3 40,9 9,7 100 15 30,6 248 Kankan 2,1 3,1 19,6 74,4 0,7 100 9,6 23 562 Kindia 0,8 7,3 40,2 48 3,7 100 13,9 56,8 368 Labé 4,2 2,2 50,6 42,5 0,4 100 15,1 29,5 227 Mamou 2,2 5,3 42,2 50 0,2 100 14 25,3 224 N'Zérékoré 0,6 2,8 40,7 53,4 2,5 100 11,3 56,6 377 Région naturelle Basse Guinée 1,4 8,5 42,3 45 2,8 100 15,3 69,4 622 Moyenne Guinée 4,1 3,5 44 48 0,3 100 14,8 27,9 529 Haute Guinée 2,1 3,8 24,6 67,2 2,3 100 10,8 22,8 729 Guinée Forestière 0,9 3,2 40,8 50,6 4,5 100 12 55,2 458 Conakry 3 5,4 40,9 49,8 1 100 14,5 91,7 498 33 Tableau NU.1 (suite): Enfants de faible poids à la naissance Pourcentage d'enfants nés vivants dans les deux dernières années qui sont estimés avoir pesé moins de 2 500 grammes à la naissance et pourcentage de naissances vivantes pesées à la naissance, Guinée, 2016 Caractéristiques sociodémographiques Distribution en pourcentage des naissances selon l'évaluation par la mère de la taille à la naissance Total Pourcentage de naissances vivantes : Nombre de derniers-nés vivants dans les deux dernières années Très petit Plus petit que la moyenne Moyen Plus gros que la moyenne ou très gros NSP Moins de 2 500 grammes [1] Pesé à la naissance [2] Instruction de la mère Aucune 2,6 5,1 37 52,6 2,7 100 13,6 41,1 1 994 Primaire 1,5 4,6 36,4 56 1,4 100 12,3 62,9 402 Secondaire et plus 1,8 4,9 41 52,1 0,2 100 13,2 87 440 Quintile de bien-être économique Le plus pauvre 2,6 5,6 41,2 48,4 2,2 100 14,4 17,8 583 Deuxième 2,4 5,1 34,4 54 4,1 100 13,3 37,9 636 Moyen 2,3 3,6 35 57,8 1,3 100 12,2 47,8 579 Quatrième 2,7 5,6 38 51,7 1,9 100 14,1 71,2 578 Le plus riche 1,2 4,9 40,1 53,1 0,7 100 12,7 91,9 459 [1] Indicateur MICS 2.20 - Enfants de faible poids à la naissance [2] Indicateur MICS 2.21 - Enfants pesés à la naissance Graphique NU.1 : Pourcentage d’enfants de faibles poids à la naissance (moins de 2 500 grammes), selon la région administrative, Guinée, 2016 13 14 13 17 15 15 10 14 15 14 11 Guinée Urbain Rural Boké Conakry Faranah Kankan Kindia Labé Mamou Nzérékoré 34 Les résultats indiquent que dans l‟ensemble, 51% des nouveau-nés ont été pesés à la naissance et 13% avaient un poids inférieur à 2500 grammes (Tableau NU.11). Conakry (92%) et Boké (75%) se démarquent des autres régions et enregistrent les proportions les plus élevés d‟enfants pesés à la naissance. A l‟opposé, les régions de Kankan (23%) et Mamou (25%) enregistrent les plus faibles proportions. Le Niveau d‟instruction de la mère et le niveau de bien-être du ménage ont une incidence sur le pesage de l‟enfant à la naissance. S‟agissant du faible poids à la naissance (graphique NU.1), des disparités frappantes existent entre les régions : Boké (17%), Faranah (15%), Labé (15%) et Conakry (15%) enregistrent les plus fortes proportions d‟enfants de faibles poids à la naissance. Le milieu de résidence, le niveau d‟instruction de la mère ainsi que le niveau de bien-être du ménage n‟ont pas d‟incidence significative sur le faible poids à la naissance. 5.2 État nutritionnel L'état nutritionnel des enfants est un reflet de leur état de santé général. Lorsque les enfants ont accès à une nourriture suffisante, ne sont pas exposés à des maladies répétées et sont bien soignés, ils atteignent leur potentiel de croissance et sont considérés comme bien nourris. La malnutrition est associée à plus de la moitié de tous les décès d'enfants dans le monde entier. Les enfants sous-alimentés sont plus susceptibles de décéder de maladies courantes de l'enfance et ceux qui survivent souffrent de maladies récurrentes et de retard de croissance. Les trois quarts des enfants décédant de causes liées à la malnutrition n‟étaient que légèrement ou modérément malnutris, ne montrant aucun signe extérieur de vulnérabilité. Les Objectifs de Développement Durables se fixent une double ambition : (i) éliminer d‟ici 2030, la faim et faire en sorte que chacun et en particulier les pauvres et les personnes vulnérables y compris les nourrissons aient accès toute l‟année à une alimentation saine, nutritive et suffisante ; (ii) mettre fin d‟ici 2030, à toutes les formes de malnutrition, notamment celles relatives au retard de croissance et d‟émaciation chez les enfants de moins de cinq ans. Une réduction de la prévalence de la malnutrition contribuera également à l‟atteinte de l'objectif de réduction la mortalité infantile. Dans une population bien nourrie, il y a une distribution de référence de taille et de poids pour les enfants de moins de cinq ans. La sous-alimentation dans une population peut être mesurée en comparant les enfants à une population de référence. La population de référence utilisée dans le présent rapport est basée sur les normes de croissance de l'OMS 7 . Chacun des trois indicateurs de l'état nutritionnel (poids-pour-âge, taille-pour-âge et poids-pour-taille) peut être exprimé en unités d'écart type (écart réduit) de la médiane de la population de référence. Le poids-pour-âge est une mesure de la malnutrition à la fois aiguë et chronique. Les enfants dont le poids-pour-âge est plus de deux écarts-types en dessous de la médiane de la population de référence (-2 ET) sont considérés comme souffrant d‟insuffisance pondérale (modérée ou sévère), tandis que ceux dont le poids-pour-âge est plus de trois écarts types en dessous de la médiane (-3 ET) sont considérés comme présentant une insuffisance pondérale sévère. La taille-pour-âge est une mesure de la croissance linéaire. Les enfants dont la taille-pour- âge est de plus de deux écarts-types en dessous de la médiane de la population de référence sont considérés comme petits pour leur âge et classés comme accusant un retard de croissance modéré ou grave. Ceux dont la taille-pour-âge est de plus de trois écarts types en dessous de la médiane sont classés comme accusant un retard de croissance sévère. Le retard de croissance est le reflet de la malnutrition chronique découlant du 7 http://www.who.int/childgrowth/standards/technical_report http://www.who.int/childgrowth/standards/technical_report 35 manque de nutrition adéquate pendant une longue période et de maladie récurrente ou chronique. Le poids-pour-taille peut être utilisé pour évaluer l‟état d‟émaciation et de surpoids. Les enfants dont le poids-pour-taille est de plus de deux écarts-types en dessous de la médiane de la population de référence sont classés comme modérément ou gravement émaciés, tandis que ceux qui se situent à plus de trois écarts types en dessous de la médiane sont considérés comme sévèrement émaciés. L'émaciation ou maigreur est généralement le résultat d'une carence nutritionnelle récente ou d‟une perte de poids consécutive à une maladie (diarrhée sévère, rougeole ou anorexie par exemple). L'indicateur peut également présenter des variations saisonnières importantes associées à des changements de disponibilité de nourriture. Les enfants dont le poids-pour-taille est plus de deux écarts types au-dessus de la population de référence médiane sont classés comme modérément ou gravement en surpoids ou encore obèses. Dans les enquêtes MICS, les poids et les tailles de tous les enfants de moins de 5 ans ont été mesurés à l‟aide de matériel anthropométrique recommandé 8 par l'UNICEF. Les résultats de cette section sont basés sur ceux de ces mesures. Les enfants dont la date de naissance complète (mois et année) n'a pas été et les enfants dont les mesures sont en dehors d'une fourchette plausible sont exclus du tableau NU.2. Les enfants sont exclus d'un ou de plusieurs des indicateurs anthropométriques lorsque leurs poids et tailles n'ont pas été mesurés, selon le cas. Par exemple, si l‟enfant a été pesé, mais sa taille n'a pas été mesurée, l'enfant est inclus dans les calculs de l'insuffisance pondérale, mais pas dans les calculs de retard de croissance et de l‟émaciation. Les pourcentages d'enfants selon l'âge et les raisons de l'exclusion sont indiqués aux tableaux DQ.12, DQ.13 et DQ.14 de l‟Annexe D relatifs à la qualité des données. Les tableaux montrent qu'en raison des dates de naissance incomplètes, des mesures invraisemblables et/ou des poids et/ou des tailles manquants, 3% ont été exclus des calculs de l'indicateur poids-pour-âge (DQ.12), 3,8% de l‟indicateur de la taille-pour-âge (DQ.13) et 4,2%de l‟indicateur du poids-pour-taille (DQ.14). Le tableau NU.2 fournit la prévalence des différents indices anthropométriques pour les enfants de moins de cinq ans selon les caractéristiques sociodémographiques. 5.2.1 Retard de croissance Sur la base des nouvelles normes de croissance de l‟OMS, 32% des enfants guinéens de moins de 5 ans sont atteints de malnutrition chronique ou de retard de croissance dont 15% sous la forme sévère. Cette forme de malnutrition est généralement la conséquence d‟une alimentation inadéquate et/ou de maladies infectieuses survenues pendant une période relativement longue ou qui se sont manifestées à plusieurs reprises. Elle est le reflet de la qualité de l‟environnement et d‟une manière générale, du niveau de développement socio- économique d‟une population. 8 Voir MICS Supply Procurement Instructions ici: http://mics.unicef.org/tools http://mics.unicef.org/tools 36 Tableau NU.2 : État nutritionnel des enfants Pourcentage d'enfants de moins de 5 ans par état nutritionnel selon trois indices anthropométriques : poids-pour-âge, taille-pour-âge et poids-pour-taille, Guinée, 2016 Caractéristiques sociodémographiques Poids-pour âge Nombre d'enfants de moins de 5 ans Taille-pour âge Nombre d'enfants de moins de 5 ans Poids-pour-taille Nombre d'enfants de moins de 5 ans Insuffisance Pondérale Moyenne Score-Z (SD) Retard de croissance Moyenne Score-Z (SD) Emaciation Obésité Moyenne Score-Z (SD) Pourcentage en- dessous de Pourcentage en- dessous de Pourcentage en- dessous de Pourcentage au-dessus de - 2 SD [1] - 3 SD [2] - 2 SD [3] - 3 SD [4] - 2 SD [5] - 3 SD [6] + 2 SD [7] Ensemble 18,3 5,6 -0,9 7141 32,4 14,6 -1,3 7081 8,1 2,9 4,0 -0,3 7053 Sexe Masculin 19,1 5,8 -0,9 3652 34,5 15,7 -1,3 3616 8,6 3,3 4,6 -0,3 3609 Féminin 17,4 5,3 -0,9 3489 30,3 13,4 -1,2 3465 7,5 2,6 3,4 -0,3 3444 Age 0-11 mois 13,4 4,9 -0,5 1337 17,9 8,2 -0,4 1315 12,2 4,5 7,4 -0,2 1313 0-5 mois 12,1 4,6 -0,3 668 17,5 7,3 -0,3 651 11,6 5,3 10,3 0,0 649 6-11 mois 14,7 5,2 -0,6 670 18,2 9,2 -0,5 664 12,7 3,8 4,7 -0,4 663 12-23 mois 20,9 6,6 -1,0 1420 35,9 15,8 -1,4 1408 10,4 4,2 2,6 -0,5 1404 12-17 mois 19,2 6,2 -0,9 776 31,4 11,3 -1,1 772 12,8 5,5 2,6 -0,6 768 18-23 mois 22,9 7,1 -1,1 643 41,3 21,2 -1,7 637 7,6 2,6 2,6 -0,4 636 24-35 mois 21,2 6,8 -1,1 1330 39,3 18,6 -1,6 1317 6,7 2,3 4,0 -0,2 1317 36-47 mois 17,8 5,5 -1,0 1547 36,5 17,1 -1,5 1541 5,2 1,9 3,8 -0,2 1526 48-59 mois 18,1 4,1 -1,0 1507 31,8 12,9 -1,4 1500 6,5 2,0 2,4 -0,3 1494 Milieu de résidence Urbain 12,6 3,3 -0,7 2433 20,9 8,2 -0,9 2415 7,0 2,5 4,3 -0,2 2402 Grandes villes 11,8 3,1 -0,6 1435 19,6 7,7 -0,8 1424 6,8 2,6 4,0 -0,3 1407 Villes secondaires 13,7 3,6 -0,7 998 22,9 9,0 -1,0 991 7,4 2,5 4,8 -0,2 995 Rural 21,2 6,7 -1,1 4708 38,4 17,9 -1,4 4666 8,6 3,1 3,8 -0,3 4651 37 Tableau NU.2 (suite): État nutritionnel des enfants Pourcentage d'enfants de moins de 5 ans par état nutritionnel selon trois indices anthropométriques : poids-pour-âge, taille-pour-âge et poids-pour-taille, Guinée, 2016 Caractéristiques sociodémographiques Poids-pour âge Nombre d'enfants de moins de 5 ans Taille-pour âge Nombre d'enfants de moins de 5 ans Poids-pour-taille Nombre d'enfants de moins de 5 ans Insuffisance Pondérale Moyenne Score-Z (SD) Retard de croissance Moyenne Score-Z (SD) Emaciation Obésité Moyenne Score-Z (SD) Pourcentage en- dessous de Pourcentage en- dessous de Pourcentage en- dessous de Pourcentage au-dessus de - 2 SD [1] - 3 SD [2] - 2 SD [3] - 3 SD [4] - 2 SD [5] - 3 SD [6] + 2 SD [7] Région administrative Boké 18,4 6,4 -1,0 884 33,3 16,1 -1,3 876 9,2 3,3 2,9 -0,4 878 Conakry 11,8 3,0 -0,6 1145 18,5 7,1 -0,8 1138 6,6 2,4 3,7 -0,3 1122 Faranah 21,9 7,5 -1,0 590 41,2 22,1 -1,5 583 7,8 2,1 4,9 -0,2 584 Kankan 19,5 5,6 -1,1 1288 35,9 17,6 -1,4 1288 6,8 1,6 2,7 -0,3 1286 Kindia 22,6 9,3 -1,1 934 32,2 15,1 -1,3 932 9,4 5,0 1,6 -0,4 920 Labé 23,1 5,7 -1,2 591 43,3 14,6 -1,6 580 5,6 1,4 2,3 -0,4 580 Mamou 19,6 3,1 -1,1 557 38,9 14,2 -1,6 555 4,3 1,2 2,2 -0,3 555 N'Zérékoré 14,9 4,5 -0,6 1152 28,9 13,3 -1,0 1128 12,4 5,1 9,8 -0,1 1128 Région naturelle Basse Guinée 19,9 7,6 -1,0 1643 31,9 15,1 -1,2 1634 9,5 4,4 2,0 -0,4 1625 Moyenne Guinée 22,0 5,3 -1,2 1322 41,0 15,2 -1,6 1310 5,4 1,4 2,5 -0,3 1308 Haute Guinée 20,1 6,0 -1,0 1730 37,1 18,7 -1,5 1723 7,0 1,8 3,0 -0,3 1724 Guinée Forestière 15,7 4,9 -0,6 1300 30,5 14,4 -1,0 1276 11,9 4,7 9,5 -0,1 1273 Conakry 11,8 3,0 -0,6 1145 18,5 7,1 -0,8 1138 6,6 2,4 3,7 -0,3 1122 Instruction de la mère Aucune 19,9 6,3 -1,0 5180 35,1 15,9 -1,4 5142 8,6 3,1 4,0 -0,3 5117 Primaire 15,6 3,6 -0,8 938 28,6 12,1 -1,1 926 7,2 2,8 4,1 -0,3 924 Secondaire et plus 12,5 3,6 -0,7 1023 22,4 10,1 -0,9 1013 6,6 2,4 4,1 -0,2 1011 Ne sait pas/Non déclaré (*) (*) (*) 1 (*) (*) (*) 1 (*) (*) (*) (*) 1 38 Tableau NU.2 (suite): Etat nutritionnel des enfants Pourcentage d'enfants de moins de 5 ans par état nutritionnel selon trois indices anthropométriques : poids-pour-âge, taille-pour-âge et poids-pour-taille, Guinée, 2016 Caractéristiques sociodémographiques Poids-pour âge Nombre d'enfants de moins de 5 ans Taille-pour âge Nombre d'enfants de moins de 5 ans Poids-pour-taille Nombre d'enfants de moins de 5 ans Insuffisance Pondérale Moyenne Score-Z (SD) Retard de croissance Moyenne Score-Z (SD) Emaciation Obésité Moyenne Score-Z (SD) Pourcentage en- dessous de Pourcentage en- dessous de Pourcentage en- dessous de Pourcentage au-dessus de - 2 SD [1] - 3 SD [2] - 2 SD [3] - 3 SD [4] - 2 SD [5] - 3 SD [6] + 2 SD [7] Quintile de bien-être économique Le plus pauvre 23,8 7,0 -1,1 1480 39,2 18,5 -1,4 1464 9,4 3,2 3,2 -0,4 1464 Deuxième 20,3 6,2 -1,0 1610 39,7 17,9 -1,5 1591 8,2 3,4 5,4 -0,2 1587 Moyen 19,5 7,1 -1,0 1458 34,5 15,5 -1,4 1451 8,9 3,1 4,0 -0,3 1445 Quatrième 15,8 4,0 -0,8 1411 26,8 12,2 -1,1 1396 7,8 2,6 3,7 -0,3 1396 Le plus riche 10,2 2,9 -0,6 1182 18,5 6,9 -0,8 1179 5,6 2,2 3,4 -0,2 1162 [1] Indicateur MICS 2.1a et indicateur OMD 1.8 - Insuffisance pondérale (modérée et sévère) [2] Indicateur MICS 2.1b - Insuffisance pondérale (sévère) [3] Indicateur MICS 2.2a et indicateur ODD 2.2.1 - Prévalence du retard de croissance (modéré et sévère) [4] Indicateur MICS 2.2b et indicateur ODD 2.2.1 - Prévalence du retard de croissance (sévère) [5] Indicateur MICS 2.3a et indicateur ODD 2.2.2- Prévalence de l'émaciation (modérée et sévère) [6] Indicateur MICS 2.3b et indicateur ODD 2.2.2- Prévalence de l'émaciation (sévère) [7] Indicateur MICS 2.4 - Prévalence de l'obésité (*) Résultats basés sur des observations inférieures à 25 cas non pondérés 39 Les variations selon le sexe de l‟enfant indiquent que la prévalence de malnutrition chronique est plus élevée chez les garçons que chez les filles (35% contre 30%). Les disparité selon le milieu de résidence sont marquées par une prévalence de retard de croissance plus élevée en milieu rural (38%) qu‟en milieu urbain (21%). Concernant les variations géographiques, elles sont plus marquées dans les régions administratives de Labé (43%), Faranah 41%), Mamou (39%) et Kankan (36%). Le niveau d‟instruction de la mère a une incidence sur le niveau de la prévalence de retard de croissance : 35% pour celle n‟ayant aucun niveau d‟instruction contre 22% pour celle ayant un niveau du secondaire ou plus. Les mêmes disparités sont observées si on examine la prévalence selon le niveau de bien-être économique du ménage : 39% chez les plus pauvres contre 19% chez les plus riches. Graphique NU.2 : Enfants de moins de 5 ans présentant une insuffisance pondérale, un retard de croissance et une émaciation (modéré(e) et grave), Guinée, 2016 . Selon l‟âge, la prévalence de retard de croissance atteint 18% aux groupes d‟âges 0-5 mois et 6-11 mois, conséquence d‟une alimentation inadéquate de l‟enfant (graphique NU.1). Ensuite, elle croît rapidement pour atteindre un maximum de 41% aux groupes d‟âges 18-23 mois. Ce modèle est attendu et correspond à l‟âge où beaucoup d‟enfants cessent d‟être allaités au sein et sont exposés à la contamination de l‟eau, de la nourriture et de l‟environnement. Jusqu‟aux âges avancés 48-59 mois, la prévalence est très élevée et atteint 32%. 5.2.2 Emaciation En Guinée, 8% des enfants de moins de cinq ans sont atteints de malnutrition aigüe dont 3% sous la forme sévère (tableau N.U 2). La prévalence de maigreur est quatre fois celle que l‟on s‟attend trouver dans une population en bonne santé et bien nourrie (2,3%) et trente fois plus élevée pour la forme sévère (0,1%). Insuffisance pondérale Retard de croissance Emaciation Surcharge pondérale 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 0 12 24 36 48 60 P o u r ce n t Age en mois 40 Selon les caractéristiques sociodémographiques, les mêmes constats faits pour l‟indice taille pour âge sont valables. La prévalence de maigreur est plus élevée chez les enfants de sexe masculin (9%) que ceux de sexe féminin (8%). Elle croît avec l‟âge pour atteindre 13% au niveau du groupe d‟âge 12-17 mois pour ensuite décroître pour ne concerner que 7% des enfants à partir de 48 mois. Du point de vue milieu de résidence, les résultats font apparaître une prévalence de maigreur plus élevée en milieu rural qu‟en milieu urbain (9% contre 7%). Au niveau géographique, la région de N‟Zérékoré (12%) se détache des autres régions suivie de Kindia (9%) et Boké (9%). A l‟instar de ce qui a été observé plus haut, le niveau d‟instruction de la mère et le niveau de bien-être économique ont une incidence sur le niveau de la malnutrition aigüe. 5.2.3 Surpoids Le surpoids ou obésité est également une des manifestations de la malnutrition et constitue un problème sérieux et émergent. Comme indiqué plus haut, un enfant est atteint de surpoids quand son indice poids sur taille se situe à plus deux écarts type de l‟indice poids sur taille de la population de référence. En Guinée, 4% des enfants de moins de cinq ans sont atteints de surcharge pondérale c'est-à-dire qu‟ils sont trop gros pour leur taille (Tableau NU.2). La prévalence de surpoids est plus élevée chez les garçons que chez les filles (5% contre 3%).Il existe très peu de variation selon le niveau d‟instruction de la mère et le milieu de résidence. Du point de vue localisation géographique, la prévalence atteint un niveau très élevé dans la région administrative de N‟Zérékoré (10%). Graphique NU.3: Pourcentage se surpoids selon l’âge et le milieu de résidence, Guinée, 2016 Par rapport à l‟âge (graphique NU.2), la surcharge pondérale atteint son niveau le plus élevé au niveau du groupe d‟âge 0-5 mois (10%), conséquence de l‟introduction précoce d‟aliments liquides autres que le lait maternel, semi-solides et mous avant le sixième mois. 4 4 4 10 5 3 3 4 4 2 Guinée Urbain Rural 0-5 mois 6-11 mois 12-17 mois 18-23 mois 24-35 mois 36-47 mois 48-59 mois 41 5.2.4 Insuffisance pondérale L‟indice poids pour âge des enfants guinéens comparé à celui de la population de référence permet comme indiqué plus haut de mesurer la prévalence d‟insuffisance pondérale. C‟est un indice combiné car un déficit de poids par rapport à l‟âge peut être provoqué par la maigreur ou par une petite taille. En Guinée, 18% des enfants de moins de cinq ans souffrent d‟insuffisance pondérale dont 6% sous forme sévère (tableau NU.2). A l‟instar de ce qui a été observé pour les autres indicateurs de malnutrition, l‟insuffisance pondérale atteint un niveau élevé dès les premiers âges (15% à partir du sixième mois) et augmente avec l‟âge pour atteindre 23% au niveau du groupe d‟âges 18-23 mois (graphique NU.1). C‟est le reflet d‟une alimentation inadéquate des enfants dès les premiers âges. Les variations selon les caractéristiques sociodémographiques sont similaires à celles observées pour les autres formes de malnutrition. Le niveau d‟instruction de la mère et le niveau de bien-être du ménage influencent la prévalence de l‟insuffisance pondérale, celle-ci étant nettement plus élevée parmi les enfants dont la mère n‟a pas d‟instruction (20%) que lorsque la mère a un niveau au moins secondaire (13%) et parmi les enfants des ménages classés dans le premier quintile que parmi ceux des ménages appartenant au quintile le plus riche (24% contre 10%). Les résultats selon le milieu de résidence et la région administrative mettent en évidence des écarts importants. En milieu rural, plus d‟un enfant sur cinq (21%) est atteint d‟insuffisance pondérale contre 13% en milieu urbain. Au niveau des régions administratives, les prévalences les plus élevées sont enregistrées au niveau de Labé (23%), Kindia (23%), Faranah (22%), Kankan (20%) et Mamou (20%). 5.2.5 Tendance de la malnutrition La comparaison des résultats de la MICS-Guinée_2016 à l‟EDS-MICS-Guinée_2012 montre que la prévalence de malnutrition aigüe est de 8% en 2016 contre 10% en 2012. Les autres indices sont quasi-stables sur la période 2012-2016. Graphique NU.4 : Etat nutritionnel des enfants de moins de cinq ans selon l’EDS-MICS-2012 et la Guinée, 2016 4 10 31 18 4 8 32 18 Surpoids Emaciation Retard Croissance Insuffisance Pondérale MICS, 2016 EDS-MICS, 2012 42 5.3 Allaitement et alimentation du nourrisson et du jeune enfant Une bonne alimentation des nourrissons et des jeunes enfants peut augmenter leurs chances de survie ; elle peut également favoriser une croissance harmonieuse et un développement optimal, en particulier dans l'intervalle critique allant de la naissance à l'âge de 2 ans. L'allaitement maternel pendant les premières années de la vie protège les enfants contre les infections, fournit une source idéale de nutriments et est économique et sûr. Cependant, de nombreuses mères ne commencent pas à allaiter suffisamment tôt, n‟allaitent pas exclusivement pendant les 6 mois recommandés par l‟OMS ou arrêtent l'allaitement trop tôt. Certaines pressions de la vie sociale incitent les mères à passer aux préparations de lait maternisé pour nourrissons, ce qui pourrait contribuer au retard de croissance et à la malnutrition en micronutriments et être dangereuses si les conditions d'hygiène, y compris l'eau potable, ne sont pas facilement disponibles. Des études ont montré qu‟en plus de la poursuite de l'allaitement maternel, la consommation d'aliments solides, semi-solides et mous appropriés, adéquats et sans risque à partir de l'âge de 6 mois entraîne de meilleurs résultats en matière de santé et de croissance de l‟enfant. Les recommandations de l'UNICEF, de l'OMS et du Ministère de la Santé Publique en matière d‟alimentation du nourrisson et du jeune enfant sont les suivantes :  L‟allaitement précoce de l‟enfant dans l'heure suivant la naissance ;  L‟allaitement exclusif au sein pendant les six premiers mois de la vie ;  La poursuite de l‟allaitement jusqu'à 2 ans et ou plus ;  L‟introduction à partir sixième mois, d‟aliments de compléments (solides, semi- solides et mous) sains et adaptés à l‟âge ;  Le respect des principes directeurs 9, 10 relatifs à l'alimentation du nourrisson et du jeune enfant de 6-23 mois en termes de fréquence et de diversité alimentaire. La fréquence des repas sert d‟indicateur de l'apport énergétique. A cet effet, les enfants doivent au cours des dernières 24 heures recevoir les rations alimentaires suivantes :  Au moins 2 repas/collations pour les enfants âgés de 6-8 mois ;  Au moins 3 repas/collations pour les enfants âgés de e 9-23 mois. Pour ceux non allaités, ils doivent recevoir au cours des dernières 24 heures les rations alimentaires suivantes :  Au moins 4 repas/collations et ;  2 aliments lactés. Quant à la diversité du régime alimentaire, elle sert à déterminer l'adéquation de la teneur en éléments nutritifs de la nourriture (le fer exclu) consommée. Pour la diversité du régime alimentaire, les aliments ont été classés en sept groupes 11 et l‟enfant qui en consomme au moins quatre est considéré comme ayant une meilleure alimentation de qualité. Lorsque la fréquence et la diversité alimentaires sont respectées, l‟enfant est supposé bénéficier d‟une alimentation appropriée ou d‟un "régime alimentaire minimum acceptable". 9 PAHO (2003). Guiding principles for complementary feeding of the breastfed child. 10 WHO (2005). Guiding principles for feeding non-breastfed children 6-24 months of age 11 Les 7 groupes sont : 1) Graines, racines et tubercules, 2) légumes et noix, 3) produits laitiers (lait, yaourts, fromage), 4) aliments carnés (viande, poisson, volaille et foie/abats), 5) œufs, 6) fruits et légumes riches en vitamine A et 7) autres fruits et légumes 43 5.3.1 Allaitement et alimentation de complément Tableau NU.3 : Allaitement initial au sein Pourcentage des derniers-nés nés vivants au cours des 2 dernières années qui ont été allaités au sein, été allaités dans l'heure qui a suivi la naissance et dans la journée qui a suivi la naissance et pourcentage de ceux ayant reçu une nourriture prélactée, Guinée, 2016 Caractéristiques Sociodémographiques Pourcentage de ceux ayant été allaités au sein [1] Pourcentage de ceux ayant été allaités au sein : Pourcentage de ceux ayant reçu une nourriture prélactée Nombre d'enfants derniers-nés nés au cours des deux dernières années Dans l'heure qui a suivi la naissance [2] Dans la journée qui a suivi la naissance Ensemble 97,0 33,9 78,2 41,6 2835 Mois depuis la dernière naissance 0-11 mois 96,8 33,7 78,2 41,6 1367 12-23 mois 97,1 34,0 78,3 41,6 1469 Assistance à l'accouchement Agent qualifié 97,6 37,1 80,5 38,0 1777 Accoucheuse traditionnelle 96,1 30,4 73,3 42,4 341 Lieu d'accouchement Domicile 96,9 32,9 76,6 45,0 1180 Etablissement de santé 97,6 35,1 80,1 38,9 1623 Public 97,3 35,5 79,7 38,4 1369 Privé 98,9 33,0 82,2 41,5 254 Autre/NSP/Manquant (70,5) (6,9) (42,6) (50,9) 32 Milieu de résidence Urbain 96,7 33,6 76,7 42,7 971 Grandes villes 96,0 29,9 70,7 48,2 590 Villes secondaires 97,6 39,4 86,0 34,2 381 Rural 97,1 34,0 79,0 41,0 1864 Région administrative Boké 98,1 39,8 80,9 40,2 331 Conakry 96,6 27,5 67,9 49,5 498 Faranah 96,5 45,4 81,2 33,9 248 Kankan 96,0 20,7 77,7 35,0 562 Kindia 97,3 47,7 78,1 49,5 368 Labé 95,2 34,0 79,5 45,8 227 Mamou 97,3 28,8 81,5 43,9 224 N'Zérékoré 98,6 38,6 85,9 35,5 377 Région naturelle Basse Guinée 97,5 44,3 80,7 42,9 622 Moyenne Guinée 96,6 32,8 78,7 47,5 529 Haute Guinée 96,1 28,3 79,1 35,8 729 Guinée Forestière 98,3 36,7 84,1 33,6 458 Conakry 96,6 27,5 67,9 49,5 498 Instruction de la mère Aucune 96,9 34,0 78,4 42,1 1994 Primaire 97,8 28,8 79,1 43,8 402 Secondaire et plus 96,7 37,7 76,9 37,4 440 Quintile de bien-être économique Le plus pauvre 96,5 35,5 78,2 49,4 583 Deuxième 96,7 33,4 79,9 38,4 636 Moyen 98,3 35,1 79,6 38,2 579 Quatrième 96,6 35,4 82,4 37,2 578 Le plus riche 96,5 29,0 69,0 45,9 459 [1]Indicateur MICS 2.5 - Enfants allaités [2] Indicateur MICS 2.6 - Début de l'allaitement ( ) Résultats basés sur des observations comprises entre 25 et 49 cas non pondérés 44 Le Tableau NU.3 fournit des informations sur la proportion d‟enfants nés au cours des 2 dernières années qui ont précédé l‟enquête, qui ont été allaités au sein, ceux qui ont été d‟abord allaités au sein dans l'heure (allaitement précoce), le jour qui a suivi la naissance et ceux qui ont reçu une nourriture pré-lactée 12 . Bien que l‟allaitement au sein soit une étape très importante dans la gestion de la lactation et l'établissement d'une relation physique et affective entre le bébé et la mère, seuls 34% des bébés ont été nourris au sein pour la première fois dans l'heure suivant la naissance ; tandis que 78% des nouveau-nés de Guinée ont commencé l‟allaitement dans la journée de naissance. Également, le tableau NU.3 indique de faible niveau pour l‟indicateur d‟allaitement précoce pour les enfants nés dans une clinique privée ou à domicile (33%), ceux dont l‟assistance à la naissance est assurée par une accoucheuse traditionnelle (30%), dont le niveau d‟instruction de la mère est du primaire (29%) et ceux issus de ménages du cinquième quintile de l‟échelle de bien être (29%). Selon le milieu de résidence, les résultats indiquent peu de différence significative entre le milieu urbain et le milieu rural pour ce qui concerne l‟allaitement précoce c'est-à-dire l‟allaitement au sein dans l‟heure qui a suivi la naissance (voir graphique NU.4). Du point de vue géographique, cet indicateur laisse apparaître de fortes disparités entre les régions administratives avec des pics au niveau des régions de Kindia (48%), Faranah (45%), Boké (40%) et N‟Zérékoré (39%). A l‟opposé, les régions de Kankan (21%), Conakry (28%) et Mamou (29%) enregistrent les plus faibles taux d‟allaitement précoce. Graphique NU.5: Initiation à l’allaitement, Guinée, 2016 81 68 81 78 78 80 82 86 77 79 78 40 28 45 21 48 34 29 39 34 34 34 0 20 40 60 80 100 P o u r c e n t Dans un délai d'un jour Dans l'heure 12 Alimentation pré-lactée se réfère à la fourniture d'un liquide ou aliment quelconque, autre que le lait maternel, à un nouveau-né pendant la période où le débit de lait n’est pas encore stabilisé (estimé ici comme les 3 premiers jours de vie). 45 Dans le tableau NU.4, le statut d‟allaitement est basé sur les déclarations de la mère concernant la consommation par les enfants de nourriture et de fluides le jour ou la nuit ayant précédé l'entrevue. Ce tableau fournit la situation sur l‟allaitement exclusif 13 des nourrissons de moins de six mois, l‟allaitement prédominant 14 des nourrissons de moins de six mois) ainsi que la poursuite de l‟allaitement jusqu‟à un an pour les enfants de 12-15 mois et deux ans pour les enfants 20-23 mois. Tableau NU.4 : Allaitement Pourcentage d'enfants vivants selon le statut d'allaitement par groupes d'âges sélectionnés, Guinée, 2016 Caractéristiques ociodémographiques Enfants de 0-5 mois Enfants de 12-15 mois Enfants de 20-23 mois Pourcentage exclusivemen t allaités [1] Pourcentag e avec allaitement prédominan t [2] Nombre d'enfants Pourcentage allaités (Allaitement continu à 1 an) [3] Nombre d'enfants Pourcentag e allaités (Allaitemen t continu à 2 ans) [4] Nombre d'enfants Ensemble 35,2 66,0 690 93,5 513 59,8 384 Sexe Masculin 36,6 64,0 332 93,4 248 56,0 221 Féminin 34,0 67,9 359 93,5 265 65,1 163 Milieu de résidence Urbain 43,0 65,4 222 87,9 176 37,8 155 Grandes villes 34,3 58,4 121 86,2 112 35,4 103 Villes secondaires 53,5 73,7 101 91 64 42,6 52 Rural 31,5 66,3 469 96,3 337 74,7 229 Région administrative Boké 55,6 80,0 78 94,8 59 (59,4) 43 Conakry 37,1 60,2 100 85,7 91 (36,0) 92 Faranah 26,4 50,5 56 96,3 46 66,9 32 Kankan 25,2 48,2 157 97,8 89 (66,0) 47 Kindia 38,1 76,6 104 96,3 56 67,7 52 Labé 29,5 70,3 63 91,9 53 (75,6) 31 Mamou 39,2 72,4 47 98,3 46 (77,6) 31 N'Zérékoré 37,1 82,9 87 90,8 72 (64,3) 55 Région naturelle Basse Guinée 49,3 81,1 162 94,6 96 64,2 89 Moyenne Guinée 30,9 68,4 130 95,7 118 75,4 67 Haute Guinée 23,8 45,7 195 97,2 124 65,6 70 Guinée Forestière 38,3 82,9 104 91,8 84 65,3 65 Conakry 37,1 60,2 100 85,7 91 36,0 92 13 Nourrissons ayant reçu uniquement du lait maternel mais peut recevoir des vitamines, suppléments de minéraux ou de médicaments 14 Nourrissons recevant en plus du lait maternel, de l’eau ordinaire et des liquides non lactés 46 Tableau NU.4 (suite): Allaitement Pourcentage d'enfants vivants selon le statut d'allaitement par groupes d'âges sélectionnés, Guinée, 2016 Caractéristiques sociodémographiques Enfants de 0-5 mois Enfants de 12-15 mois Enfants de 20-23 mois Pourcentage exclusivement allaités [1] Pourcentage avec allaitement prédominant [2] Nombre d'enfants Pourcentage allaités (Allaitement continu à 1 an) [3] Nombre d'enfants Pourcentage allaités (Allaitement continu à 2 ans) [4] Nombre d'enfants Instruction de la mère Aucune 33,0 65,8 495 95,0 378 72,1 236 Primaire 45,5 76,4 96 93,3 69 38,9 68 Secondaire et plus 36,2 56,8 100 85,1 67 41,3 80 Quintile de bien-être économique Le plus pauvre 24,7 64,3 144 95,4 107 83,7 67 Deuxième 41,6 74,2 159 97,4 121 69,6 83 Moyen 26,9 61,5 142 94,2 107 71,9 72 Quatrième 42,5 65,6 143 96,7 94 52,0 85 Le plus riche 41,3 62,5 103 80,7 84 25,8 76 [1] Indicateur MICS 2.7 - Allaitement exclusif des moins de 6 mois [2] Indicateur MICS 2.8 - Allaitement prédominant des moins de 6 mois [3] Indicateur MICS 2.9 - Allaitement continu à 1 an [4] Indicateur MICS 2.10 - Allaitement continu à 2 ans ( ) Résultats basés sur des observations comprises entre 25 et 49 cas non pondérés La pratique de l‟allaitement exclusif n‟est pas très répandue en Guinée. Seulement 35% des enfants de moins de moins de six mois, sont exclusivement allaités au sein comme le recommandent les directives internationales. Bien que l‟allaitement soit une pratique courante en Guinée (97% des enfants nés vivants au cours des deux dernières années ont été allaités au sein), 94% des enfants de 12-15 mois continuent d‟être allaités et à 20-23 mois, cette proportion ne représente que 60%. Il apparait donc que l‟allaitement jusqu‟à deux ans n‟est pas strictement respecté. Les résultats indiquent que les garçons (37%) sont plus susceptibles d‟être allaités exclusivement au sein que les filles (34%). Du point de vue du milieu de résidence, le taux d‟allaitement exclusif au sein est plus élevé en milieu urbain (43%) qu‟en milieu rural (32%). Au niveau régional, Boké se détache du lot et enregistre un taux de 56% d‟enfants de moins de six mois allaités exclusivement au sein. Les régions de Kankan (25%), Faranah (26%) et Labé (30%) enregistrent les plus faibles taux. Le tableau NU.5 fournit la durée médiane d‟allaitement et par type d‟allaitement (exclusif et prédominant) des enfants de 0-35 mois selon certaines caractéristiques sociodémographiques. 47 Tableau NU.5 : Durée de l'allaitement au sein Durée médiane de l'allaitement, de l'allaitement exclusif de l'allaitement prédominant parmi les enfants de 0-35 mois, Guinée, 2016 Caractéristiques sociodémographiques Durée médiane (en mois) de : Nombre d'enfants de 0-35 mois N'importe quel type d'allaitement [1] Allaitement exclusif Allaitement prédominant Ensemble 22,5 1,0 5,6 4213 Sexe Masculin 22,1 1,2 5,1 2127 Féminin 23,1 0,9 6,0 2086 Milieu de résidence Urbain 19,7 1,9 5,1 1460 Grandes villes 19,0 0,7 4,9 861 Villes secondaires 20,8 2,8 5,3 599 Rural 23,5 0,7 6,0 2753 Région administrative Boké 23,0 3,4 7,7 514 Conakry 18,9 0,7 4,9 704 Faranah 23,1 0,5 3,0 349 Kankan 22,5 0,6 2,2 814 Kindia 22,2 1,9 7,2 564 Labé 23,5 0,6 4,7 364 Mamou 24,5 1,9 7,2 314 N'Zérékoré 22,5 1,6 6,8 591 Région naturelle Basse Guinée 22,4 2,4 7,5 968 Moyenne Guinée 24,0 0,7 5,5 788 Haute Guinée 22,5 0,6 1,0 1067 Guinée Forestière 22,8 1,6 6,5 686 Conakry 18,9 0,7 4,9 704 Instruction de la mère Aucune 23,4 1,1 5,8 2963 Primaire 20,7 2,0 5,6 607 Secondaire et plus 18,7 0,7 4,8 643 Indice de bien-être économique Le plus pauvre 24,5 0,6 6,0 839 Deuxième 23,0 1,9 7,1 941 Moyen 22,8 0,6 4,8 868 Quatrième 21,9 1,9 5,3 866 Le plus riche 17,8 1,8 4,8 698 Moyenne 22,8 2,6 6,1 4213 [1] Indicateur MICS 2.11 - Durée de l'allaitement Parmi les enfants de moins de 3 ans, la durée médiane est de 22,5 mois pour tout type l'allaitement maternel, un mois pour l'allaitement exclusif, et 5,6 mois pour l'allaitement prédominant. La durée moyenne est pour l‟allaitement exclusif est de 2,6 mois, nettement inférieur celle recommandée par les organisations internationales. La durée médiane d‟allaitement est plus longue en milieu rural (23,5 mois contre 19,7 mois en milieu urbain). Elle baisse avec le niveau d‟éducation de la mère et le niveau de bien être des ménages. Cependant, il n‟existe pas de différence significative entre les sexes et les régions administratives. 48 L‟adéquation de l‟alimentation des enfants de moins de 24 mois avec l‟âge approprié est résumée dans le tableau NU.6. Tableau NU.6 : Allaitement approprié à l'âge Pourcentage d'enfants de 0-23 mois qui ont été allaités de façon appropriée durant la journée précédente, Guinée, 2016 Caractéristiques sociodémographiques Enfants de 0-5 mois Enfants de 6-23 mois Enfants de 0-23 mois Pourcentage exclusivement allaités [1] Nombre d'enfants Pourcentage actuellement allaités et recevant des aliments solides, semi-solides ou mous Nombre d'enfants Pourcentage allaités de façon appropriée [2] Nombre d'enfants Ensemble 35,2 690 70,2 2138 61,7 2829 Sexe Masculin 36,6 332 68,3 1093 60,9 1425 Féminin 34,0 359 72,2 1045 62,4 1404 Milieu de résidence Urbain 43,0 222 63,9 770 59,3 992 Grandes villes 34,3 121 61,3 480 55,9 601 Villes secondaires 53,5 101 68,3 290 64,5 391 Rural 31,5 469 73,7 1368 63,0 1836 Région administrative Boké 55,6 78 59,9 262 58,9 340 Conakry 37,1 100 61,1 405 56,3 504 Faranah 26,4 56 78,0 182 65,9 237 Kankan 25,2 157 80,3 386 64,4 542 Kindia 38,1 104 63,2 269 56,2 372 Labé 29,5 63 80,6 172 66,9 234 Mamou 39,2 47 70,3 164 63,3 211 N'Zérékoré 37,1 87 74,0 300 65,7 386 Région naturelle Basse Guinée 49,3 162 62,1 473 58,9 635 Moyenne Guinée 30,9 130 72,8 394 62,4 524 Haute Guinée 23,8 195 79,5 514 64,2 709 Guinée Forestière 38,3 104 74,9 353 66,6 457 Conakry 37,1 100 61,1 405 56,3 504 Instruction de la mère Aucune 33,0 495 72,7 1489 62,8 1984 Primaire 45,5 96 69,2 302 63,5 398 Secondaire et plus 36,2 100 60,4 347 55,0 446 Quintile de bien-être économique Le plus pauvre 24,7 144 76,8 421 63,5 565 Deuxième 41,6 159 71,9 469 64,3 628 Moyen 26,9 142 74,3 446 62,9 588 Quatrième 42,5 143 69,0 442 62,6 585 Le plus riche 41,3 103 56,6 360 53,2 463 [1] Indicateur MICS 2.7 - Allaitement exclusif des moins de 6 mois [2] Indicateur MICS 2.12 - Allaitement approprié à l'âge Différents critères de l'alimentation sont utilisés en fonction de l'âge de l'enfant. Pour les nourrissons âgés de 0-5 mois, l'allaitement maternel exclusif est considéré comme adapté à l'âge, tandis que les enfants âgés de 6-23 mois sont considérés être nourris convenablement s‟ils reçoivent en plus du lait maternel des aliments de compléments (solides, semi-solides ou mous). Compte tenu de ces critères, 70% des enfants âgés de 6- 23 mois reçoivent une alimentation adéquate par rapport à leur âge contre 35% pour ceux 49 âgés de moins de 6 mois (enfants exclusivement allaités au sein). Cet indicateur est plus élevé pour les filles (72%) que pour les garçons (68%). De fortes disparités apparaissent entre les régions administratives avec des pics à Labé (81%), Kankan (80%) et Faranah (78%). Pour l‟ensemble des enfants de moins de 2 ans, ceux ayant reçu une alimentation appropriée représentent 62%. Les régions de Boké (60%), Conakry (61%) et Kindia (63%) enregistrent les plus faibles taux d‟enfants de 6-23 mois, bénéficiant d‟une alimentation appropriée. A partir du cinquième mois, le lait maternel à lui seul ne suffit pas pour assurer la croissance, le développement de l‟enfant et la prévention de la sous-nutrition. La poursuite de l‟allaitement au-delà de six mois devrait être accompagnée d‟une consommation d‟aliments complémentaires adéquats, sûrs et appropriés au plan nutritionnel, qui aident à répondre aux besoins nutritionnels lorsque le lait maternel ne suffit plus. Le tableau NU.7 fournit des indications sur la proportion d‟enfants de 6-8 mois qui ont reçu des aliments de compléments. Tableau NU.7 : Introduction d'aliments solides, semi-solides ou mous Pourcentage de nourrissons de 6-8 mois qui ont reçu des aliments solides, semi-solides ou mous le jour précédent, Guinée, 2016 Caractéristiques sociodémographiques Actuellement allaités Tous [a] Pourcentage recevant des aliments solides, semi-solides ou mous Nombre d'enfants de 6-8 mois Pourcentage recevant des aliments solides, semi-solides ou mous [1] Nombre d'enfants de 6- 8 mois Ensemble 53,1 376 53,7 385 Sexe Masculin 53,1 193 53,3 196 Féminin 53,2 184 54,1 189 Milieu de résidence Urbain 62,3 102 63,5 107 Grandes villes (66,6) 55 68,9 59 Villes secondaires 57,1 47 56,9 48 Rural 49,8 275 49,9 278 [1] Indicateur MICS 2.13 - Introduction d'aliments solides, semi-solides ou mous [a] Y compris « Actuellement non allaités ». La partie « Actuellement non allaités » ne figure pas dans ce tableau à cause de la faiblesse des effectifs. Dans l'ensemble, 54% des nourrissons de 6-8 mois actuellement allaités ou non allaités ont reçu des aliments solides, semi-solides ou mous au moins une fois au cours de la journée précédente. Chez les nourrissons allaités actuellement, ce pourcentage est de 53%. De fortes disparités apparaissent entre le milieu urbain (64%) et le milieu rural (50%). 5.3.2 Pratiques alimentaires du nourrisson et du jeune enfant Le tableau NU.8 fournit le pourcentage d'enfants de 6-23 mois qui ont reçu des liquides et des aliments solides, semi-solides ou mous le nombre minimum de fois ou plus durant le jour précédent l‟interview, selon le statut d'allaitement. En d‟autres termes comme indiqué au paragraphe 5, ce tableau fournit les proportions d‟enfants de 6-23 mois dont les rations alimentaires respectent les principes directeurs relatifs à l'alimentation du nourrisson et du jeune enfant de 6-23 mois en termes de fréquence et de diversité alimentaire et selon le statut d‟allaitement. Dans l'ensemble, un peu moins d‟un enfant sur quatre 6-23 mois (24%) a reçu des aliments solides, semi-solides et mous le nombre minimum de fois requis. Cette proportion est sensiblement la même pour les enfants allaités et pour ceux non allaités (24%). C‟est au cours de l‟âge d‟introduction de l‟alimentation de complément (6-8 mois) que cette proportion 50 est la plus élevée (28%). Elle est nettement plus élevée en milieu urbain (26%) qu‟en milieu rural (23%). Et dans les régions administratives de Labé (39%) et Faranah (33%). Elle augmente avec le niveau de bien-être du ménage. La proportion d'enfants bénéficiant de la diversité de régime alimentaire minimum, ou d‟aliments d'au moins 4 groupes d'aliments, est beaucoup plus faible (8%) que celle pour la fréquence minimale des repas, dénotant la nécessité de se concentrer sur l'amélioration de la qualité de l'alimentation et de l'apport en éléments nutritifs des enfants de la ration alimentaire des enfants de 6-23 mois. Cette proportion est nettement plus élevée pour les enfants non allaités (21%) que pour ceux allaités (5%). Les résultats indiquent une nette amélioration de l‟indicateur avec l‟âge : 13% pour ceux âgés de 18-23 mois contre seulement 0,4% pour ceux du groupe d‟âge 6-8 mois. La région administrative de Boké se détache nettement du lot avec une proportion élevée d‟enfants de 6-23 mois bénéficiant de la diversité alimentaire (15%).La proportion d‟enfants de 6-23 mois bénéficiant d‟une ration de qualité augmente avec le niveau d‟instruction de la mère et le niveau de bien-être économique du ménage. L'évaluation globale à l‟aide de l'indicateur de régime alimentaire minimum acceptable a révélé que 2% seulement des enfants de 6-23 mois ont bénéficié d'un régime alimentaire suffisant à la fois en termes de diversité et de fréquence. Pour les enfants non allaités, la proportion est de 5% contre 1% pour ceux qui sont allaités. L‟indicateur de régime alimentaire minimum acceptable est légèrement plus élevé pour les enfants de sexe masculin (2%) que ceux du sexe féminin (1%). Elle augmente avec l‟âge : 3% pour ceux du groupe d‟âge 18-23 mois contre 0,2% pour ceux âgés de 6-8 mois. Elle est plus élevée en milieu urbain (3%) qu‟en milieu rural (1%) et est plus marquée dans les régions de Labé, Mamou et Conakry (3%, respectivement) 51 Tableau NU.8 : Pratiques alimentaires des nourrissons et jeunes enfants (ANJE) Pourcentage d'enfants de 6-23 mois qui ont reçu des liquides et des aliments solides, semi-solides ou mous le nombre minimum de fois ou plus durant le jour précédent, selon le statut d'allaitement, Guinée, 2016 Actuellement allaités Actuellement non allaités Tous Caractéristiques sociodémographiques Pourcentage d'enfants qui ont reçu : Nombre d'enfants de 6-23 mois Pourcentage d'enfants qui ont reçu : Nombre d'enfants de 6-23 mois Pourcentage d'enfants qui ont reçu : Nombre d'enfants de 6-23 mois Diversité alimentaire minimale [a] Fréquence minimum de repas [b] Régime alimentaire minimum acceptable [1], [c] Diversité alimentaire minimale [a] Fréquence minimum de repas [b] Régime alimentaire minimum acceptable [1], [c] Au moins 2 repas lactés Diversité alimentaire minimale [a] Fréquence minimum de repas [b] Régime alimentaire minimum acceptable [1] , [c] Ensemble 5,4 24,0 1,4 1828 19,3 22,7 4,8 21,1 310 7,5 23,8 1,9 2138 Sexe Masculin 4,4 24,1 1,4 916 21,8 24,7 7,3 24,4 177 7,2 24,2 2,3 1093 Féminin 6,5 23,8 1,4 912 16,0 20,1 1,5 16,8 134 7,7 23,4 1,4 1045 Age 6-8 mois 0,4 27,4 0,2 376 (*) (*) (*) (*) 9 0,4 27,9 0,2 385 9-11 mois 1,9 23,2 0,1 295 (*) (*) (*) (*) 7 2,2 23,5 0,1 303 12-17 mois 7,1 22,5 1,9 718 22,1 25,2 4,8 22,4 73 8,5 22,7 2,2 792 18-23 mois 9,5 24,0 2,4 438 19,3 20,4 5,1 19,0 221 12,8 22,8 3,3 659 Milieu de résidence Urbain 7,4 25,7 1,9 575 24,5 27,0 7,1 28,1 195 11,7 26,1 3,2 770 Grandes villes 6,9 21,7 1,4 340 18,0 25,6 7,2 25,3 140 10,1 22,9 3,1 480 Villes secondaires 8,2 31,6 2,7 235 41,0 30,5 6,7 35,4 55 14,4 31,4 3,5 290 Rural 4,5 23,1 1,1 1252 10,6 15,4 0,9 9,3 115 5,0 22,5 1,1 1368 Région administrative Boké 10,4 12,7 0,6 224 (42,9) (10,9) (0,0) (25,0) 39 15,2 12,4 0,5 262 Conakry 6,2 21,0 0,8 281 15,4 27,1 7,4 26,3 123 9,0 23,2 2,9 405 Faranah 1,7 33,6 0,5 163 (2,6) (23,4) (0,0) (9,9) 19 1,8 32,9 0,5 182 Kankan 5,2 18,4 1,2 349 (29,8) (17,0) (5,1) (12,1) 36 7,5 18,4 1,6 386 Kindia 3,3 26,1 1,5 236 (21,7) (24,9) (3,5) (17,5) 32 5,6 25,9 1,7 269 Labé 3,7 38,8 2,7 158 (*) (*) (*) (*) 14 3,9 39,3 3,1 172 Mamou 5,8 24,8 2,2 153 (*) (*) (*) (*) 11 7,1 25,9 2,5 164 N'Zérékoré 5,7 26,9 2,2 262 (6,5) (12,1) (2,9) (10,8) 37 5,8 25,1 2,3 300 Région naturelle Basse Guinée 7,7 19,8 1,2 403 34,2 17,8 1,6 22,2 69 11,6 19,5 1,3 473 Moyenne Guinée 4,0 29,7 2,1 368 (13,8) (37,7) (6,3 29,3) 26 4,6 30,2 2,4 394 Haute Guinée 4,1 22,6 0,9 463 22,0 17,7 3,6 10,8 51 5,9 22,1 1,2 514 Guinée Forestière 5,4 27,2 2,1 312 (6,0) (14,5) (2,6) (11,5) 41 5,5 25,8 2,2 353 Conakry 6,2 21,0 0,8 281 15,4 27,1 7,4 26,3 123 9,0 22,9 2,8 405 52 Tableau NU.8 (suite): Pratiques alimentaires des nourrissons et jeunes enfants (ANJE) Pourcentage d'enfants de 6-23 mois qui ont reçu des liquides et des aliments solides, semi-solides ou mous le nombre minimum de fois ou plus durant le jour précédent, selon le statut d'allaitement, Guinée, 2016 Actuellement allaités Actuellement non allaités Tous Caractéristiques sociodémographiques Pourcentage d'enfants qui ont reçu : Nombre d'enfants de 6-23 mois Pourcentage d'enfants qui ont reçu : Nombre d'enfants de 6-23 mois Pourcentage d'enfants qui ont reçu Nombre d'enfants de 6-23 mois Diversité alimentaire minimale [a] Fréquence minimum de repas [b] Régime alimentaire minimum acceptable [1], [c] Diversité alimentaire minimale [a] Fréquence minimum de repas [b] Régime alimentaire minimum acceptable [1], [c] Au moins 2 repas lactés Diversité alimentaire minimale [a] Fréquence minimum de repas [b] Régime alimentaire minimum acceptable [1] , [c] Instruction de la mère Aucune 4,5 22,4 0,9 1336 12,8 18,9 1,0 12,6 154 5,4 22,1 0,9 1489 Primaire 8,4 31,0 4,0 244 25,5 28,0 8,4 24,2 58 11,6 30,4 4,8 302 Secondaire et plus 7,5 25,2 1,6 248 25,9 25,6 8,6 32,7 99 12,7 25,3 3,6 347 Quintile de bien-être économique Le plus pauvre 3,4 25,8 0,6 394 (*) (*) (*) (*) 27 3,5 24,9 0,6 421 Deuxième 3,8 23,2 0,6 427 (7,3) (1,7) (0,0) (0,0) 42 4,1 21,3 0,5 469 Moyen 6,5 23,8 3,0 406 (16,1) (23,4) (0,0) (13,0) 40 7,3 23,8 2,7 446 Quatrième 6,1 21,3 1,2 368 20,9 20,5 5,0 19,7 74 8,6 21,2 1,9 442 Le plus riche 8,9 26,7 1,6 232 26,5 32,9 8,8 35,9 128 15,2 28,9 4,1 360 [1] Indicateur MICS 2.17a - Régime alimentaire minimum acceptable (allaités) [2] Indicateur MICS 2.17b - Régime alimentaire minimum acceptable (non allaités) [3] Indicateur MICS 2.14 - Fréquence de repas lactés pour les enfants non allaités [4] Indicateur MICS 2.16 - Diversité alimentaire minimum [5] Indicateur MICS 2.15 - Fréquence minimum de repas [a] La diversité alimentaire minimum est définie comme recevoir des aliments d'au moins 4 des 7 groupes d'aliments : 1) Graines, racines et tubercules, 2) légumes et noix, 3) produits laitiers (lait, yaourts, fromage), 4) aliments carnés (viande, poisson, volaille et foie/abats), 5) oeufs, 6) fruits et légumes riches en vitamine A et 7) autres fruits et légumes. [b] La fréquence minimum de repas parmi les enfants actuellement allaités est définie comme les enfants qui ont aussi reçu des aliments solides, semi-solides ou mous 2 fois ou plus par jour pour les enfants de 6-8 mois et 3 fois par jour pour les enfants de 9-23 mois. Pour les enfants de 6-23 mois non allaités actuellement, ceci est défini comme recevoir des aliments solides, semi-solides ou mous ou des aliments lactés au moins 4 fois. [c]Le régime alimentaire minimum acceptable pour les enfants allaités de 6-23 mois est défini comme recevoir la diversité alimentaire minimum et la fréquence minimum de repas, alors que pour les enfants qui ne sont pas allaités, il faut rajouter au moins 2 repas lactés et il faut que la diversité alimentaire minimum soit atteinte sans compter les repas lactés. (*) Résultats basés sur des observations inférieures à 25 cas non pondérés ( ) Résultats basés sur des observations comprises entre 25 et 49 cas non pondérés 53 La pratique continue de l'allaitement au biberon constitue une préoccupation majeure en raison de la possibilité de contamination due à une eau insalubre au manque d'hygiène dans la préparation. Le Tableau NU.9 fournit la proportion d‟enfants de moins de 2 ans allaités au biberon selon certaines caractéristiques sociodémographiques. Les résultats indiquent que seulement 7% des enfants guinéens sont allaités au biberon. Cette proportion est plus élevée au niveau du groupe d‟âge 6-11 mois (13%), en milieu urbain (14% contre 4% en milieu rural), dans la région de Conakry (20%), au niveau des enfants dont la mère a un niveau d‟instruction du secondaire ou plus (16%) et au niveau des enfants vivant dans des ménages du cinquième quintile de l‟échelle de l‟indice de bien être (23%). Tableau NU.9 : Alimentation au biberon Pourcentage d'enfants âgés de 0-23 mois qui ont été allaités avec un biberon la veille, Guinée, 2016 Caractéristiques sociodémographiques Pourcentage d'enfants de 0-23 mois nourris au biberon [1] Nombre d'enfants de 0-23 mois Ensemble 7,2 2829 Sexe Masculin 6,9 1425 Féminin 7,5 1404 Age 0-5 mois 6,6 690 6-11 mois 12,6 688 12-23 mois 4,9 1450 Milieu de résidence Urbain 14,0 992 Grandes villes 18,7 601 Villes secondaires 6,9 391 Rural 3,5 1836 Région administrative Boké 4,9 340 Conakry 20,1 504 Faranah 3,5 237 Kankan 2,8 542 Kindia 4,8 372 Labé 7,2 23

View the publication

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.