Congo - Multiple Indicator Cluster Survey - 2017

Publication date: 2017

Résumés Statistiques L’Enquête par grappes à indicateurs multiples avec volet paludisme (MICS-Palu, RDC, 2017-2018) a été menée en 2017 et 2018 par l’Institut National de la Statistique du Ministère du Plan de la RDC, en collaboration avec l’UNICEF, dans le cadre du programme mondial des enquêtes MICS. L’appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF). Une assistance technique additionnelle a été apportée par ICF pour le volet de l’enquête relatif aux tests de sang pour l’étude de la parasitémie du paludisme. L'UNICEF, le Fonds Mondial et l’USAID ont apporté un soutien financier. Le programme mondial des enquêtes MICS a été élaboré par l'UNICEF dans les années 1990 en tant que programme d'enquête-ménage international qui vise à soutenir les pays dans la collecte de données comparables au niveau international sur un large éventail d'indicateurs relatifs la situation des enfants et des femmes. Les enquêtes MICS mesurent les indicateurs clés qui permettent aux pays de produire des données en vue de leur utilisation dans les politiques et programmes et de suivre les progrès vers les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et désormais les Objectifs de Développement Durables (ODD) et d'autres engagements convenus au niveau international. L'objectif de ce rapport est de faciliter la diffusion et l'utilisation en temps opportun des résultats de l'enquête MICS. Le rapport contient des informations détaillées sur la méthodologie de l'enquête et tous les tableaux MICS standard. Le rapport est accompagné d'une série de résumés statistiques des principaux résultats de l'enquête. Pour plus d'informations sur le programme MICS Global, rendez-vous sur mics.unicef.org. Citation suggérée : INS, Enquête par grappes à indicateurs multiples, 2017-2018, Résumés statistiques : résultats clés de l’enquête. Kinshasa, République Démocratique du Congo. 2 Table de matière Caractéristiques de l’échantillon et de l’enquête ………………………………… 4 Mass Media, communications et Internet …………………………………………. 7 Mortalité des enfants de moins de 5 ans …………………………………………… 11 Fécondité et planification familiale ……………………………………………………. 13 Santé maternelle et néonatale …………………………………………………………. 16 Adolescents ………………………………………………………………………………………. 20 VIH et comportements sexuels …………………………………………………………. 30 Santé de l'enfant et soins aux enfants malades …………………………………. 34 Paludisme …………………………………………………………………………………………. 37 Vaccination ………………………………………………………………………………………… 40 Alimentation du nourrisson et du jeune enfant (ANJE) ……………………… 42 Etat nutritionnel des enfants ……………………………………………………………… 45 Développement de la petite enfance ………………………………………………… 47 Education …………………………………………………………………………………………… 49 Enregistrement des naissances …………………………………………………………. 55 Discipline de l’enfant …………………………………………………………………………. 57 Travail des enfants …………………………………………………………………………. 59 Mariage des enfants …………………………………………………………………………… 61 Fonctionnement de l'enfant ……………………………………………………………… 63 Eau de boisson, assainissement et hygiène ………………………………………… 65 Égalité des sexes ………………………………………………………………………………… 71 3 4 Caractéristiques de l'échantillon et de l'enquête Ménages 20792 20803 20810 21630 Enquêtés Occupés Trouvés Echantillonnés 96,2 Mise en œuvre de l’enquête Agence d’exécution : Institut National de la Statistique (INS) Base de Sondage : Projections 2015 du RGPH de 1984 Formation des enquêteurs de Kinshasa : Novembre 2017 Formation des enquêteurs des provinces : Février 2018 Cartographie, dénombrement et collecte des données : Kinshasa : Nov-Déc. 2017 Provinces : Mars-Juillet 2018 Questionnaires: Ménage Femmes 15-49 ans Hommes 15 à 49 ans Enfants de moins de 5 ans Enfants de 5 à 17 ans Test de sang pour anémie et paludisme des enfants de moins de 5 ans Test de la qualité de l’eau Femmes de 15-49 ans 21756 21828 Enquêtées Eligibles pour les entrevues 99,6 Hommes de 15-49 ans 6113 6161 Enquêtés Eligibles pour les entrevues 99,2 Enfants de moins de 5 ans 99,8 Enfants de 5-17 ans 99,9 Taux de réponse 21456 21477 Mères/gardiennes enquêtées Eligibles pour les entrevues 14027 14038 Mères/gardiennes enquêtées Eligibles pour les entrevues Pourcentage République Démocratique du Congo 2017-2018 Caractéristiques de l’échantillon et de l’enquête Multiple Indicator Cluster Survey 5 Caractéristiques de la population Répartition de la population par âge et par sexe Composition du ménage et caractéristiques du chef de ménage 28 72 61 25 14 60 70 82 80 70 6 0 0 50 100 Femme Homme Secondaire et plus Primaire Aucune/Pré-primaire Au moins un enfant âgé de < 5 ans Au moins un enfant âgé 5-17 ans Au moins un enfant âgé <18 ans Au moins une femme âgée 15-49 ans Au moins une homme âgé 15-49 ans Pas de membre âgé <50 Pas de membre adulte (18+) Pourcentage Instruction Sexe du chef de ménage Profil des femmes et des hommes 4 33 5 2 2 59 58 28 14 4 47 2 0,5 0,2 50 78 18 5 A une assurance maladie Jamais marié / pas en union Séparé Divorcé Veuf Actuellement marié / en union Secondaire et + Primaire Aucune Pourcentage Femmes Hommes In s tr u c ti o n E ta t m a tr im o n ia l Profil des enfants 3 18 20 21 20 19 45 35 21 3 16 19 20 22 24 47 34 19 A une assurance maladie Le plus riche Quatrième Milieu Seconde Le plus pauvre Secondaire + Primaire Aucune Pourcentage Enfant de 5-17 ans Enfant de moins de 5 ans In s tr u c ti o n M è re / G a rd ie n n e B ie n -ê tr e é c o n o m iq u e 15 10 5 0 5 10 15 0-4 5-9 10-14 15-19 20-24 25-29 30-34 35-39 40-44 45-49 50-54 55-59 60-64 65-69 70-74 75-79 80-84 85+ Pourcentage Age Hommes Femmes Répartition en pourcentage des femmes et des hommes âgés de 15 à 49 ans selon les caractéristiques de base Répartition en pourcentage des enfants âgés de 5 à 17 ans et des moins de 5 ans selon les caractéristiques de base Répartition en pourcentage de la population des ménages par groupe d'âge et sexe Pourcentage de ménages selon certaines caractéristiques Conditions de vie des enfants de 0-17 ans 4 25 12 58 Vit avec le père seulement Vit avec la mère seulement Vit avec aucun parent biologique Vit avec les deux parents Pourcentage Répartition en pourcentage des enfants âgés de 0 à 17 ans en fonction du mode de vie 6 Conditions de vie et possession des ménages Répartition en pourcentage des ménages selon les conditions de vie et la possession de certains équipements et biens L'enquête par grappes à indicateurs multiples MICS-Palu, RDC 2017-2018 a été réalisée en 2017 par l’Institut National de la Statistique dans le cadre du programme mondial MICS. L’appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF). L’UNICEF, l’USAID et le Fonds Mondial ont apporté un soutien financier. L'objectif de ce Résumé Statistique est de diffuser certaines conclusions de l'enquête MICS-Palu, RDC 2017-2018 relatives aux caractéristiques de l’enquête et de l’échantillon. Les données de ce Résumé Statistique se trouvent dans les tableaux SR. 1.1, SR.3.1, SR.4.1, SR. 5.1W, SR.5.1M, SR.5.2, SR.5.3 et SR.11.1 dans le rapport des résultats de l’enquête. D'autres Résumés Statistiques et le rapport des résultats de cette enquête ainsi que ceux d’autres pays sont disponibles sur mics.unicef.org/surveys Quintiles de bien-être économique Répartition en pourcentage des ménages selon le quintile de bien-être économique et le milieu de résidence Caractéristiques des ménages Messages clés - La RDC a une population jeune, composée de 59% de moins de 20 ans ; - La majorité des enfants de 0-17 ans vivent avec leurs 2 parents biologiques, cependant un quart vit seulement avec leur mère, ce qui peut être un facteur de vulnérabilité ; - Seulement 20% des ménages ont accès à l’électricté sur toute l’étendue du territoire et seulement 8% des ménages ont un compte bancaire ; - Il existe une très grande disparité économique entre le milieu rural et le milieu urbain. En effet, 64% des ménages ruraux font partie des 2 catégories de bien-être économique les plus pauvres (le plus pauvre et second) contre 8% en milieu urbain. Le plus pauvre 4% Second 4% Moyen 9% Quatrième 37% Le plus riche 46% URBAIN Le plus pauvre 32% Second 32% Moyen 29% Quatrième 7% Le plus riche 0% RURAL 67 30 53 8 52 19 38 41 48 28 20 Un membre du ménage propriétaire Animaux de ferme/ Bétail Terres agricoles Compte bancaire Téléphone Mobile Télévision Radio Murs logement finis Toit logement fini Sol logement fini Connecté au réseau électrique Pourcentage 7 Pourcentage de femmes et d'hommes âgés de 15 à 49 ans exposés à un média spécifique (presse écrite, radio, télévision) chaque semaine et pourcentage d'hommes et de femmes âgés de 15 à 49 ans exposés aux trois médias toutes les semaines Jounaux Exposition hebdomadaire aux mass media Femmes 11 4 Hommes 40 17 33 25 6 1 Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Radio Télévision Tous les trois Pourcentage d’hommes de 15-49 ans exposé à n’importe quel media au moins une fois par semaine, par province Pourcentage de femmes 15-49 ans exposé à n’importe quel media au moins une fois par semaine, par province Disparités d'accès aux mass média Accès hebdomadaire aux journaux, à la radio et à la télévision, dans les provinces République Démocratique du Congo, 2017-2018 Mass Media, communications et Internet Multiple Indicator Cluster Survey 8 Key Messages Possession de radio Pourcentage de ménages ayant une radio à la maison * TIC : Technologie de l’Information et de la Communication Possession d’ordinateur Rural, 0 Le plus pauvre, 0 Urbain, 12 Le plus riche, 25 Milieu de résidence Bien-être économique P o u rc e n ta g e National Pourcentage de ménages ayant un ordinateur à la maison Disparités dans la possession, par les ménages, d'équipements TIC* et d'Internet à la maison Rural, 27 Le plus pauvre, 7 Urbain, 53 Le plus riche, 67 Milieu de résidence Bien-être économique P o u rc e n ta g e National Messages clés - L’ accès hebdomadaire aux mass media reste très faible, surtout pour les femmes des provinces du Maniema, du Kasaï ou du Kwilu - Il y a de grandes disparités autant dans l’accès aux mass media que dans la possession d’équipements entre les milieux urbain et rural et les niveaux de bien-être économique - Le téléphone portable est l’équipement de communication privilégié des Congolais puisque que 53 % des hommes de 15-49 ans et 33% des femmes de 15-49 ans déclarent en posséder un. - Cependant les disparités dans l’utilisation du téléphone portable sont très importantes entre les populations urbaines et rurales, celles qui ont le niveau secondaire et plus et celles qui n’ont pas d’instruction ou celles des ménages les plus riches par rapport à celles des ménages plus pauvres et encore plus marquées entre les femmes - Très peu de Congolais (12%) et surtout de Congolaises (3%) ont déclaré pouvoir utiliser une des neuf fonctions informatiques décrites dans le questionnaire Hommes ayant un accès hebdomadaire à la radio, aux journaux et à la télévision Rural, 1 Aucune, 0,2 Le plus pauvre, 1 Urbain, 10 Secondaire et +, 7 Le plus riche, 16 Milieu de résidence Instruction Bien être économique P o u rc e n ta g e National Pourcentage des hommes de 15-49 ans ayant accès hebdomadaire à la radio, aux journaux et à la télévision Femmes ayant un accès hebdomadaire aux journaux, à la radio et à la télévision Rural, 0,2 Aucune, 0 Le plus pauvre, 0 Urbain, 3 Secondaire et +, 2 Le plus riche, 5 Milieu de résidence Instruction Bien-être économique P o u rc e n ra g e National Pourcentage des femmes de 15-49 ans ayant accès hebdomadaire aux journaux, à la radio et à la télévision 9 Utilisation des technologies de l'information et de la communication Utilisation de l'ordinateur Femmes 13 4 Hommes 65 42 16 5 Femmes Hommes Femmes Hommes Utilisation du téléphone portable Utilisation d'Internet : ODD17.8.1 Pourcentage de femmes et d'hommes âgés de 15 à 49 ans ayant utilisé un ordinateur, un téléphone portable et Internet au cours des 3 derniers mois Disparités dans l'utilisation du téléphone portable par les femmes Pourcentage d'hommes de 15 à 49 ans ayant utilisé un téléphone portable au cours des 3 derniers mois Rural, 19 Aucune, 15 Le plus pauvre, 11 Urbain, 67 Secondaire et +, 58 Le plus riche, 82 Milieu de résidence Instruction Bien-être économique P o u rc e n ta g e National Pourcentage de femmes de 15 à 49 ans ayant utilisé un téléphone portable au cours des 3 derniers mois Disparités dans l'utilisation du téléphone portable par les hommes Disparités dans l'utilisation des technologies de l'information et de la communication Rural, 46 Aucune, 44 Le plus pauvre, 33 Urbain, 85 Secondaire et +, 72 Le plus riche, 91 Milieu de résidence Instruction Bien-être économique P o u rc e n ta g e National Possession d’un téléphone portable Rural, 30 Le plus pauvre, 11 Urbain, 84 Le plus riche, 97 Milieu de résidence Bien-être économique P o u rc e n ta g e National Pourcentage de ménages avec téléphone portable Ménages avec accès Internet à la maison Rural, 0 Le plus pauvre, 0 Urbain, 2 Le plus riche, 4 Milieu de résidence Bien-être économique P o u ce n ta g e National Pourcentage de ménages ayant accès à Internet à la maison 10 L'enquête par grappes à indicateurs multiples MICS-Palu, RDC 2017-2018 a été réalisée par l’Institut National de la Statistique dans le cadre du programme mondial MICS. L’appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). L’UNICEF, l’USAID et le Fonds Mondial ont apporté un soutien financier. L'objectif de ce Résumé Statistique est de diffuser certaines conclusions de l'enquête MICS-Palu, RDC 2017-2018 relatives à l’utilisation des média de masse, aux communications et à Internet. Les données de ce Résumé Statistique se trouvent dans les tableaux SR9.1W, SR9.1M, SR 9.2, SR9.3W, SR9.3M, SR9.4W et SR9.4M dans le rapport des résultats de l’enquête. D'autres Résumés Statistiques et le rapport des résultats de cette enquête ainsi que ceux d'autres pays sont disponibles sur mics.unicef.org/surveys Compétences en technologies de l'information et de la communication (TIC) 9,5 9,6 6,7 4,1 4,3 4,0 2,0 7,1 1,0 11,6 2,3 2,4 1,6 1,3 1,0 0,9 0,8 1,6 0,5 3,2 Copier ou déplacer un fichier ou un dossier Utiliser l'outil copier-coller pour dupliquer ou déplacer des informations dans un document Envoyer un E-mail avec un fichier joint, tel qu'un document, une photo ou une vidéo Utiliser une formule arithmétique de base dans une feuille de calcul Connecter et installer un nouvel appareil, tel qu'un modem, une caméra ou une imprimante Trouver, télécharger, installer et configurer un logiciel Créer une présentation électronique avec un logiciel de présentation, y compris du texte, des images, du son, des vidéos ou des graphiques Transférer un fichier entre un ordinateur et un autre appareil Ecrire un programme informatique dans n'importe quel langage de programmation Au moins une des neuf activités Pourcentage Pourcentage de femmes et d'hommes âgés de 15 à 49 ans ayant exercé des activités spécifiques liées à l'informatique au cours des 3 derniers mois et pourcentage ayant effectué au moins une des 9 activités Compétences informatiques spécifiques Disparités dans l'utilisation d'Internet par les femmes : ODD17.8.1 Pourcentage d'hommes de 15 à 49 ans ayant utilisé Internet au cours des 3 derniers mois Rural, 0 Aucune, 0 Le plus pauvre, 0 Urbain, 10 Secondaire et +, 8 Le plus riche, 17 Milieu de résidence Instruction Bien-être économique P o u rc ce n ta g e National Pourcentage de femmes de 15 à 49 ans ayant utilisé Internet au cours des 3 derniers mois Disparités dans l'utilisation d'Internet par les hommes : ODD17.8.1 Rural, 2 Aucune, 0 Le plus pauvre, 0 Urbain, 31 Secondaire et +, 21 Le plus riche, 49 Milieu de résidence Instruction Bien-être économique P o u rc ce n ta g e National Hommes Femmes 11 Mortalité des enfants de moins de 5 ans Mortalité néonatale (NN) : probabilité de décéder au cours du premier mois de la vie Mortalité post-néonatale : calculée comme différence entre les taux de mortalité infantile et néonatale Mortalité infantile (1q0) : probabilité de décéder entre la naissance et le premier anniversaire Mortalité juvénile (4q1) : probabilité de décéder entre le premier et le cinquième anniversaire Mortalité des moins de 5 ans (5q0) : probabilité de décéder entre la naissance et le cinquième anniversaire Périodes quinquennales Quotient de Mortalité Neonatale ODD 3.2.2 Quotient de Mortalité Post- neonatale Quotient de Mortalité Infantile Quotient de Mortalité Juvénile Quotient de Mortalité Infanto- Juvénile, ODD 3.2.1 0-4 ans 14 29 43 28 70 5-9 ans 17 25 42 28 68 10-14 ans 22 29 50 34 83 83 68 70 50 42 43 22 17 14 0 50 100 10-14 5-9 0-4 D é cè s p o u r 1 0 0 0 n a is sa n ce s vi va n te s Années précédant l'enquête mortalité infanto-juvénile mortalité infantile mortalité néonatale République Démocratique du Congo, 2017-2018 Mortalité des enfants de moins de 5 ans Multiple Indicator Cluster Survey Messages clés - Le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans en RDC pour la période de 5 ans avant l’enquête s’établit à 70 pour 1000. En d’autres termes, 7 enfants sur 100 décèdent avant d’atteindre leur 5ème anniversaire - La tendance à la baisse de la mortalité des jeunes enfants en RDC amorcée depuis une vingtaine d’années est bien confirmée ; cependant, l’ampleur et la rapidité de cette baisse ne sont entérinées par aucun des autres indicateurs relatifs à la santé des enfants (vaccination, malnutrition, examens postnatals). - Les estimations du niveau de mortalité infanto-juvénile déterminées par MICS Palu, RDC 2017-2018 sont donc à utiliser avec réserve à cause d’une sous-estimation certaine du niveau. Un examen plus approfondi des donnéess et tendances doit être entrepris rapidement pour analyser et mieux comprendre la situation de la mortalité des enfants de moins de 5 ans en RDC, MICS utilise la méthode d’estimation directe de la mortalité infantile. Il s’agit de collecter des informations à partir d’une historique complète des naissances dans laquelle on demande aux femmes la date de naissance de chacun de leurs enfants, si l’enfant est encore en vie et, dans le cas contraire, l’âge du décès.​ 12 Taux de mortalité des moins de 5 ans selon certaines caractéristiques Disparités de la mortalité des enfants Taux de mortalité des moins de 5 ans par facteurs de risque démographiques Mortalité des moins de cinq ans pour la période de cinq ans précédant l'enquête, par caractéristiques socioéconomiques, facteurs de risque liés à la résidence et facteurs démographiques Tendances de la mortalité infanto-juvénile entre 1965 et 2018 Les données source utilisées dans ce graphique sont extraites des rapports finals de MICS-Palu, RDC 2017-2018, EDS RDC 2013-2014, MICS RDC 2010, EDS RDC 2007 et des estimations de IGME de 1996 à 2018 téléchargées à partir du portail Web de UN IGME. Les données de base sur la mortalité des enfants et les estimations de la mortalité des enfants sont publiées sur www.childmortality.org, le portail Web du Groupe inter-Agences des Nations Unies pour l’estimation de la mortalité des enfants (UN IGME). Les données provenant de la même source peuvent différer entre un rapport et le portail Web de UN IGME, car celle-ci recalcule les estimations en utilisant des intervalles plus courts et / ou des années civiles (si les données sont disponibles). Les estimations de l’UN-IGME sont basées sur les données disponibles des enquêtes, des recensements et / ou des enregistrements d'état civil. Celles-ci peuvent inclure des méthodes de calcul directes et indirectes. Une courbe de tendance est insérée afin de concilier les différences sources de données. L'enquête par grappes à indicateurs multiples (MICS) MICS-Palu, RDC 2017-2018 a été réalisée en 2017 par l’Institut National de la Statistique dans le cadre du programme mondial MICS. L’appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). L’UNICEF, l’USAID et le Fonds Mondial ont apporté un soutien financier. L’objectif de ce Résumé Statistique est de diffuser certaines conclusions de l'enquête MICS-Palu, RDC 2017-2018 relatives à l’Education. Les données de ce Résumé Statistique se trouvent dans les tableaux CS.1, CS.2 et CS.3 . dans le rapport des résultats de l’enquête. D'autres Résumés Statistiques et le rapport des résultats de cette enquête ainsi que ceux d’autres pays sont disponibles sur mics.unicef.org/surveys 0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 220 240 260 1965 1970 1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020 2025 D é cè s p o u r 1 0 0 0 n a is sa n ce s v iv a n te s Année MICS 2001 MICS 1995 Census 1984 MICS 2018 IGME (2019) MICS 2010 DHS 2007 DHS 2014 Urbain, 59 Le plus riche, 43 Secondaire+, 47 Rural, 77 Le plus pauvre, 82 Primaire, 93 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction de la mère D é cè s p o u r 1 0 0 0 n a is sa n ce s v iv a n te s National Fille, 62 20-34 ans, 66 2-3, 62 4 ans et +, 55 Garçon, 78 Moins de 20 ans, 84 7+, 86 <2 ans, 86 Sexe de l'enfant Age de la mère à la naissance Rang de naissance Intervalle avec la naissance précédente D é cè s p o u r 1 0 0 0 n a is sa n ce s v iv a n te s National http://www.childmortality.org/ 13 Fécondité Taux de fécondité par âge spécifique Taux de natalité des adolescentes : Indicateur ODD 3.7.2 Taux de fécondité par âge pour les filles âgées de 15 à 19 ans pour la période de trois ans précédant l'enquête L'indice synthétique de fécondité (ISF) est calculé en additionnant les taux de fécondité par âge calculés pour chacun des groupes d'âge de cinq ans des femmes de 15 à 49 ans. Indice synthétique de fécondité Le plus riche: 4,1 Secondaire et +: 6,5 Kinshasa: 3,6 Le plus pauvre: 7,7 Aucune: 8,5 Lomami: 8,5 National: 6,2 National: 6,2 National: 6,2 Bien-être économique Instruction de la femme Province National Le plus élevé Le moins élevé Kinshasa, 66 Secondaire et +, 68 Le plus riche, 56 Tanganyika, 206 Primaire, 158 Le plus pauvre, 163 Province Instruction de la femme Bien-être économique N a is sa n ce s p o u r 1 0 0 0 f e m m e s d e 1 5 -1 9 a n s National Les taux de fécondité par âge correspondent au nombre de naissances vivantes au cours des trois dernières années, divisé par le nombre moyen de femmes dans ce groupe d'âge au cours de la même période, exprimé pour 1 000 femmes. L'indicateur ODD 3.7.2 de la RDC relatif au taux de natalité des adolescentes est inclus dans l’ODD 3.7 : d'ici à 2030, garantir l'accès universel aux services de soins de santé sexuelle et reproductive, y compris pour la planification familiale, l'information et l'éducation, et l'intégration de la santé reproductive dans les stratégies et programmes nationaux. Réduire la fécondité des adolescents et s’attaquer aux multiples facteurs qui la sous-tendent sont essentiels pour améliorer la santé sexuelle et reproductive et le bien-être social et économique des adolescents. La prévention des naissances très tôt dans la vie de la femme est une mesure importante pour améliorer la santé maternelle et réduire la mortalité des enfants. 0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 220 240 260 280 300 320 340 15-19 20-24 25-29 30-34 35-39 40-44 45-49 N a is sa n ce s p o u r 1 0 0 0 f e m m e s Total Rural Urbain République Démocratique du Congo, 2017-2018 Fécondité et planification familiale Multiple Indicator Cluster Survey Indice synthétique de fécondité (ISF) le plus haut et le plus bas selon certaines caracteristiques 14 Urbain, 18 Le plus riche, 12 Secondaire et +, 19 Rural, 32 Le plus pauvre, 33 Primaire, 40 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction de la femme P o u rc e n ta g e National Maternité précoce (avant 18 ans) Planification familiale Pourcentage de femmes de 15-49 ans actuellement mariées ou en union qui utilisent (ou dont le partenaire utilise) une méthode de contraception * Les méthodes modernes sont: stérilisation féminine et masculine, stérilet, injectables, implants, pilules et préservatif masculin. Type de méthode* Milieu de résidence Bien-être économqiue Instruction de la femme Age Tendances de la maternité précoce (avant 18 ans) 78 10 12 6312 25 Urbain Rural 83 7 10 52 16 32 Le plus riche Le plus pauvre 77 8 15 84 6 1015-19 ans 20-24 ans 76 10 14 66 12 22 Secondaire et + Aucune Pourcentage de femmes âgées de 20 à 24 ans ayant eu une naissance vivante avant l'âge de 18 ans, selon les caractéristiques de base 18 19 20 20 22 22 32 24 23 21 21 21 25 22 22 21 21 22 20-24 25-29 30-34 35-39 40-44 45-49 P o u rc e n ta g e Urbain Rural National Méthode de planification familiale selon diverses caractéristiques Toutes méthodes traditionnelles Toutes méthodes modernes Aucune méthode 10 18 72 Utilisation de méthodes de planification familiale par province Pourcentage de femmes de 15-49 ans actuellement mariées ou en union qui utilisent (ou dont le partenaire utilise) une méthode de contraception, par province. Pourcentage de femmes âgées de 20 à 24 ans ayant eu une naissance vivante avant l'âge de 18 ans Messages clés - Avec un nombre moyen d’enfants par femme de 6,2, la fécondité en RDC reste élevée atteignant jusqu’à 8,5 enfants par femme dans la province de Lomami. - Cependant, dans la ville de Kinshasa (3,6) et parmi les ménages les plus riches (4,1), la baisse de la fécondité est déjà largement amorcée - Bien que les méthodes modernes soient près de 2 fois plus utilisées que les méthodes traditionnelles (respectivement 18% et 11%), l’utilisation de la contraception reste encore limitée. Dans cetaines provinces comme la Tshuapa, le Kwilu ou le Sankuru, cette utilisation concerne moins de 10% de la population des femmes de 15-49 ans en union - Une fois de plus, les femmes urbaines, instruites et des ménages les plus riches qui ne représentent pas la majorité de la population, enregistrent une prévalence contraceptive, notamment avec les méthodes modernes, bien supérieure à la moyenne nationale 15 Pourcentage de la demande de planification familiale satisfaite par des méthodes modernes - Indicateur ODD 3.7.1 La proportion de la demande de planification familiale satisfaite par les méthodes modernes (indicateur 3.7.1 des ODD) est utile pour évaluer les niveaux globaux de couverture des programmes et services de planification familiale. L’accès à un moyen efficace de prévention de la grossesse et l’utilisation de ce moyen permettent aux femmes et à leurs partenaires d’exercer leurs droits de décider librement du nombre et de l’espacement de leurs enfants et de disposer des informations, de l’éducation et des moyens nécessaires. Répondre à la demande de planification familiale avec des méthodes modernes contribue également à la santé maternelle et infantile en prévenant les grossesses non désirées et les grossesses rapprochées, qui présentent un risque plus élevé de problèmes obstétricaux graves. Messages clés - Moins d’un tiers des femmes de 15-49 ans ont leur demande de planification familiale satisfaite par des méthodes modernes en RDC, ce qui signifie que la réponse à la demande est très insatisfaisante. - Les femmes urbaines (39%), de niveau secondaire ou plus (36%) et qui vivent dans les ménages les plus riches (46%) ont la demande satisfaite la plus importante ; mais cela n’atteint même pas la moitié des femmes de ces groupes - Il est évident qu’un meilleur accès à une planification familiale répondant aux besoins des utilisatrices pourrait avoir une grande influence sur le niveau de la fécondité et sur la santé des mères et des enfants. L'enquête par grappes à indicateurs multiples MICS-Palu, RDC 2017-2018 a été réalisée par l’Institut National de la Statistique dans le cadre du programme mondial MICS. L’appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). L’UNICEF, l’USAID et le Fonds Mondial ont apporté un soutien financier. L'objectif de ce Résumé Statistique est de diffuser certaines conclusions de l'enquête MICS-Palu, RDC 2017-2018 relatives à la Fécondité et la planification familiale. Les données de ce Résumé Statistique se trouvent dans les tableaux TM1.1, TM 2.1, TM2.2W, TM2.3W, TM3.1 et TM3.3 dans le rapport des résultats de l’enquête. D'autres résumés statistiques et le rapport des résultats de cette enquête, ainsi que ceux d’autres pays sont disponibles sur mics.unicef.org/surveys Pourcentage de femmes de 15-49 ans qui ont leur demande de planification familiale avec des méthodes modernes satisfaites Rural, 24 Le plus pauvre, 21 Aucune, 28 15-19 ans, 19 Urbain, 39 Le plus riche, 46 Secondaire et +, 36 25-29 ans, 34 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction de la femme Age P o u rc e n ta g e National Rural, 15 Le plus pauvre, 13 Aucune, 14 15-19 ans, 15 Urbain, 22 Le plus riche, 27 Secondaire et +, 21 25-29 ans, 24 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction de la Femme Age P o u rc e n ta g e National Rural, 7 Le plus pauvre, 4 Aucune, 9 15-19 ans, 1 Urbain, 15 Le plus riche, 21 Secondaire et +, 12 40-44 ans, 24 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction de la Femme Age P o u rc e n ta g e National Besoin en matière de planification familiale satisfait Pourcentage de femmes actuellement mariées ou en union ayant entre 15 et 49 ans et dont les besoins en matière de planification familiale sont satisfaits pour l’espacement de leurs naissances selon les caractéristiques de base Besoin en planification familiale satisfait – Espacement Pourcentage de femmes âgées de 15 à 49 ans qui sont actuellement mariées ou en union et dont les besoins en matière de planification familiale sont satisfaits pour la limitation de leurs naissance, selon les caractéristiques de base Besoin en planification familiale satisfait – Limitation 16 Éléments clés de la santé maternelle et néonatale Moment de la première consultation prénatale (CPN) Disparités dans la santé de la mère et du nouveau-né Contenu et couverture des consultations prénatales 30 32 13 58 42 55 48 61 Test VIH Conseils sur VIH TPI paludisme 3 fois ou + Tétanos néonatal Toutes les 3 prises Prise de sang Échantillon d'urine prélevé Prise de tension artérielle Pourcentage Pourcentage de femmes de 15-49 avec une naissance vivante au cours des 2 dernières années qui au cours de leur dernière grossesse sont allées au moins une fois à une consultation prénatale avec du personnel de santé qualifié ou au moins quatre fois avec n’importe quel prestataire, qui ont été assistées par du personnel de santé qualifié lors de l’accouchement de leur plus récente naissance vivante (ODD 3.1.2), dont la plus récente naissance vivante a été accouchée dans un établissement de santé, qui a reçu un examen de santé dans l’établissement ou à domicile après l’accouchement, ou un examen postnatal dans les 2 jours après l’accouchement de leur plus récente naissance vivante et pourcentage ce celles pour qui la dernière naissance vivante au cours des 2 dernières années a reçu un examen de soins postnatals dans les 2 jours suivant la naissance, par milieu de résidence Pourcentage de femmes de 15-49 avec une naissance vivante au cours des 2 dernières années qui sont allées au cours de leur dernière grossesse qui a conduit à une naissance vivante au moins une fois à une CPN par du personnel de santé qualifié, selon le moment de la première CPN Pourcentage de femmes âgées de 15 à 49 ans ayant eu une naissance vivante au cours des 2 dernières années, dont la pression artérielle a été mesurée et que des échantillons d'urine et de sang ont été administrés, ont reçu au moins deux doses de vaccin antitétanique dans les délais appropriés, ont pris trois doses ou plus de SP / Fansidar pour prévenir le paludisme, ont déclaré avoir reçu des informations ou des conseils sur le VIH lors d'une CPN, avoir reçu et accepté un test de dépistage du VIH pendant les CPN et obtenu leurs résultats au cours de la dernière grossesse ayant abouti à un enfant vivant Rural, 77 Rural, 38 Rural, 79 Rural, 76 Rural, 41 Rural, 48 Urbain, 90 Urbain, 51 Urbain, 95 Urbain, 91 Urbain, 63 Urbain, 70 National; 82 National; 43 National; 85 National; 82 National; 49 National; 57 1+ visites 4+ visites Assistance qualifiée à l'accouchement - ODD 3.1.2 Accouchement en établissement de santé Examen maternel dans les 2 jours Examen du nouveau-né dans les 2 jours P o u rc e n ta g e National Consultations prénatales Assistance à l’accouchement Examens postnatals 17 38 26 3 17 < 4 mois 4-5 mois 6-7 mois 8 mois et + Pas de CPN République Démocratique du Congo, 2017-2018 Santé maternelle et néonatale Multiple Idicator Cluster Survey Pourcentage 17 Couverture des consultations prénatales selon diverses caractéristiques Reading & Numeracy Skills Data in MICS Couverture de l'assistance qualifiée à l'accouchement et accouchement en établissement de santé par milieu de résidence Assistance qualifiée à l’accouchement Accouchement en établissement de santé Milieu de résidence Pourcentage de femmes âgées de 15 à 49 ans ayant eu une naissance vivante au cours des 2 dernières années qui ont été assistées au cours de leur dernière grossesse et qui ont conduit à une naissance vivante au moins une fois par du personnel de santé qualifié ou au moins quatre fois par n’importe quel prestataire de santé Pourcentage de femmes de 15 à 49 ans ayant eu une naissance vivante au cours des 2 dernières années et ayant été assistées par du personnel de santé qualifié lors de l’accouchement de leur dernière naissance vivante et pourcentage dont la dernière naissance vivante a eu lieu dans un établissement de santé par milieu de résidence 82 90 77 68 81 85 90 95 82 83 81 73 78 89 43 51 38 31 39 42 47 63 46 43 40 34 36 51 Total Urbain Rural Le plus pauvre Second Moyen Quatrième Le plus riche <20 ans 20-34 ans 35-49 ans Aucune Primaire Secondaire et + P o u rc e n ta g e Au moins 1 CPN par du personel qualifié Au moins 4 CPN par n'importe quel prestataire Bien-être économique Age à la naissance la plus récente Instruction de la mère 85 14 1 95 5 0 Urbain 79 19 2 Rural 76 24 Rural 91 9 Urbain Personnel qualifié Personnel non qualifié Pas d’assistance Etablissement de santé Ailleurs 82 19 National 18 Accouchement par césarienne selon diverses caractéristiques Examens de santé postnatals dans les 2 jours suivant la naissance selon diverses caractéristiques Couverture des soins du nouveau-né Pourcentage de femmes de 15 à 49 ans ayant eu une naissance vivante au cours des 2 dernières années ayant subi un examen de santé post natal pendant leur séjour dans l'établissement ou à la maison après l'accouchement, ou lors d'une visite de soins postnatals dans les 2 jours suivant l'accouchement de leur plus récente naissance vivante et pourcentage de celles dont la dernière naissance vivantes au cours des 2 dernières années a fait l'objet d’un examen de santé dans un établissement ou à domicile après l'accouchement ou lors d'une visite de soins postnatals dans les 2 jours suivant l'accouchement, selon diverses caractéristiques Pourcentage de femmes de 15 à 49 ans ayant eu une naissance vivante au cours des 2 dernières années et dont la naissance vivante la plus récente a été réalisée par césarienne selon diverses caractéristiques Parmi les dernières naissances vivantes au cours des 2 dernières années, pourcentage de nouveau-nés qui ont été séchés après la naissance; pourcentage de nouveau-nés qui ont reçu un contact peau à peau ; pourcentage qui a été baigné après 24 heures de naissance ; pourcentage pour lequel le cordon ombilical a été coupé avec un instrument neuf ou bouilli ; pourcentage pour lequel rien de nocif n'a été appliqué sur le cordon ; pourcentage de nouveau-nés qui ont reçu au moins deux fonctions de soins postnatals dans les deux jours suivant la naissance; et pourcentage de femmes ayant eu une naissance vivante au cours des 2 dernières années qui ont mis leur dernier bébé au sein moins d'une heure après la naissance. 85 11 76 88 53 40 47 Nouveau-nés séchés Soin peau sur peau Bain retardé Cordon coupé avec un instrument propre Rien de nuisible appliqué sur le cordon Fonctions de soins postnatals Initiation précoce de l’allaitement P o u rc e n ta g e 5 7 3 2 3 4 6 10 7 4 3 3 7 Total Urbain Rural Le plus pauvre Second Moyen Quatrieme Le plus riche <20 ans 20-34 ans Aucune Primaire Secondaire et plus P o u rc e n ta g e Milieu de résidence Bien-être économique Age à la naissance la plus récente Instruction de la mère Milieu de résidence 49 63 41 36 43 46 58 75 48 49 38 43 5857 70 48 42 48 55 66 82 59 56 44 51 65 Total Urbain Rural Le plus pauvre 2nd Moyen 4ème Le plus riche <20 ans 20-34 ans Aucune Primaire Second. + P o u rc e n ta g e Examen de la mère Examen du nouveau-né Bien-être économique Age à la naissance la plus récente Instruction de la mère 19 Données provinciales sur la cascade maternelle et néonatale Pour la définition des indicateurs, voir les graphiques précédents. L'enquête par grappes à indicateurs multiples MICS-Palu, RDC 2017-2018 a été réalisée par l’Institut National de la Statistique dans le cadre du programme mondial MICS. L’appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). L’UNICEF, l’USAID et le Fonds mondial ont apporté un soutien financier. L'objectif de ce Résumé Statistique est de diffuser certaines conclusions de l'enquête MICS-Palu, RDC 2017-2018 relatives à la santé de la mère et du nouveau-né. Les données de cet instantané se trouvent dans les tableaux TM.4.1, TM.4.2, TM.4.3, TM.5.1, TM.6.1, TM.6.2, TM.8.2, TM.8.4, TM.8.5, TM.8.6, TM. .8.7, TM8.9 TM.11.5, TC.6.9 et TC.7.1. D'autres Résumés Statistiques et le rapport des résultats de cette enquête ainsi que ceux d’autres pays sont disponibles sur mics.unicef.org/surveys Province CPN au moins 1 fois par un personnel de santé qualifié CPN au moins 4 fois par n’importe quel agent/service de santé Assistance qualifiée durant l’accouchement Accouchement Institutionnel Soins postnatals de la mère <2 jours Soins postnatals du nouveau-né <2 jours National 82,4 42,9 85,2 81,5 49.5 56,5 Kinshasa 94,1 65,0 99,7 91,2 71,9 77,3 Kongo Central 93,9 37,6 95,8 95,3 34,6 50,9 Kwango 75,9 30,3 84,0 84,2 39,6 46,3 Kwilu 80,3 24,3 75,9 78,3 40,0 43,9 Maindombe 75,9 56,2 89,5 91,1 49,9 58,3 Equateur 74,0 22,5 77,5 62,2 36,8 39,0 Sud Ubangi 94,8 58,2 77,4 73,2 45,3 51,1 Nord Ubangi 81,8 42,2 67,9 62,6 11,4 16,4 Mongala 64,1 33,7 49,7 33,5 11,3 14,1 Tshuapa 66,7 29,0 38,3 28,5 22,4 22,2 Tshopo 78,4 47,4 88,8 82,5 47,7 57,4 Bas Uele 80,5 34,6 77,0 75,7 59,4 67,7 Haut Uele 90,1 46,5 94,1 88,8 73,8 78,5 Ituri 89,6 47,5 96,4 96,4 35,2 50,5 Nord Kivu 97,5 55,9 98,8 97,0 62,8 72,0 Sud Kivu 93,5 46,3 91,9 90,5 51,2 62,6 Maniema 67,5 23,3 72,8 62,6 32,9 33,5 Haut Katanga 85,1 49,6 94,1 92,4 65,7 69,6 Lualaba 66,6 28,1 60,3 59,9 42,4 51,5 Haut Lomami 77,1 47,2 63,8 57,9 56,5 58,2 Tanganyika 44,5 14,4 43,4 39,2 35,2 40,2 Lomami 71,0 38,7 79,5 73,0 63,3 64,4 Kasai Oriental 85,0 39,8 84,6 76,5 39,1 49,0 Sankuru 58,6 21,7 42,7 40,2 26,0 31,1 Kasai Central 87,4 46,8 87,1 84,7 35,5 39,9 Kasai 46,9 19,1 72,0 63,7 35,5 36,9 Messages clés - Si le niveau national de consultations prenatale est élevé en RDC (82%), la grande majorité des femmes enceintes ne font pas le nombre de visites recommandé et seulement 17% d’entre elles font leur première visite dans les 3 premiers mois de leur grossesse. - Plus de 8 femmes sur 10 reçoivent une assistance qualifiée (médecin, infirmière, sage-femme) lors de leur accouchement et accouchent dans un établissement de santé ; des disparités existent cependant entre le milieu urbain et rural - L’accouchement par césarienne n’est pas très élevé (5%) et il se pratique le plus souvent en mileu urbain, parmi les femmes des ménages les plus riches et celles qui sont le plus instruites - Les examens de santé postnatals, par contre, ne concernent que 50% des femmes qui ont accouché dans les deux dernières années et 57% de leurs bébés ; de fortes disparités sont enregistrées ici entre les femmes des ménages les plus riches et celles des ménages les plus pauvres autant pour la maman que pour le bébé - Au niveau provincial, les provinces de Mongala, Tshuapa, Maniema, Lomami, Sankuru et Kasai sont les plus dévaforisées en ce qui concerne la santé maternelle et neonatale 20 La population adolescente : 10-19 ans Répartition de la population des ménages par âge et par sexe Ce résumé statistique sur le bien-être est organisé autour de domaines prioritaires clés pour les adolescents: • Chaque adolescent survit et prospère • Chaque adolescent apprend • Chaque adolescent est protégé de la violence et de l'exploitation • Chaque adolescent vit dans un environnement sûr et propre • Chaque adolescent a une chance équitable dans la vie 15 10 5 0 5 10 15 0-4 5-9 10-14 15-19 20-24 25-29 30-34 35-39 40-44 45-49 50-54 55-59 60-64 65-69 70-74 75-79 80-84 85+ Pourcentage Age Hommes Femmes Chaque adolescent survit et se développe Environnement familial des adolescents Pourcentage d’enfants et d’adolescents de 10-17 ans ne vivant pas avec leur mère biologique ou avec aucun de ses parents biologiques ou dont un ou les deux parents sont décédés 31 24 17 24 18 14 Ne vit pas avec sa mère biologique Ne vit avec aucun des parents biologiques Un ou les deux parents décédés 10-14 ans 15-17 ans République Démocratique du Congo, 2017-2018 Multiple Indicator Cluster SurveyAdolescents 21 La consommation d'alcool et de tabac commence généralement à l'adolescence et constitue un facteur de risque majeur pour la santé et les conséquences sociales néfastes, ainsi que pour les maladies non transmissibles plus tard dans la vie. L'adolescence est une période de prise de risque accrue, de recherche d'indépendance et d'expérimentation. Les adolescents courent un risque accru de consommation de substances pour des raisons sociales, génétiques, psychologiques ou culturelles. Cependant, l'adolescence est également un moment opportun pour l'éducation sur les conséquences négatives de la consommation de substances psychoactives et pour la promotion de comportements sains qui dureront jusqu'à l'âge adulte. Pourcentage de filles et garçons de 15-19 ans qui ont déjà consommé du tabac ou de l’alcool Pourcentage de filles et garçons de 15-19 ans qui ont consommé du tabac ou de l’alcool pendant le mois dernier *La consommation de tabac par les adolescents selon l’âge, pendant le mois dernier est un niveau désagrégé de l’ODD 3.a.1 Consommation de tabac et d’alcool 3 32 1 21 14 31 6 21 A déjà consommé du tabac A déjà consommé de l'alcool Consommation de tabac au cours du mois dernier Consommation d'alcool au cours du mois dernier P o u rc e n ta g e Filles Garçons L’adolescence est, à certains égards, la période la plus saine de la vie, mais elle peut aussi marquer les premières manifestations de problèmes pouvant avoir des effets permanents sur la santé et le bien-être, tels que les comportements sexuels non protégés, les grossesses précoces et la toxicomanie. Néanmoins, les interventions de santé au cours de cette période ont des effets durables. L'accès aux méthodes contraceptives appropriées est essentiel pour prévenir la grossesse chez les adolescentes et ses conséquences, permettant aux adolescentes de passer à l'âge adulte en étant en mesure de planifier leur grossesse et de mener une vie saine et productive. Taux de natalité des adolescentes : ODD 3.7.2 Taux de fécondité par âge pour les filles âgées de 15 à 19 ans : nombre de naissances vivantes au cours des 3 dernières années, divisé par le nombre moyen de femmes de ce groupe d'âge au cours de la même période, exprimé pour 1 000 femmes Pourcentage de filles de 15 à 19 ans qui utilisent (ou dont le partenaire utilise) une méthode de contraception, pourcentage ayant un besoin non satisfait en contraception et pourcentage de demande de méthodes de planification familiale moderne satisfaites, selon l'état matrimonial Utilisation de contraceptifs modernes, besoins non satisfaits et demande satisfaite pour les méthodes modernes : ODD 3.7.1 19 21 33 56 10 19 Mariées Non mariées Pourcentage Utilisation Méthodes modernes Besoins non satisfaits Demande Satisfaite (Methodes Modernes) ODD 3.7.1 Primaire, 158 Rural, 136 Le plus pauvre, 163 Secondaire et +, 68 Urbain, 82 Le plus riche, 56 Instruction Milieu de résidence Bien-être économique N a is sa n ce s p o u r 1 0 0 0 f e m m e s d e 1 5 -1 9 a n s National 22 Compétences en Technologies de l’Information et de la Communication* Pourcentage de filles âgées de 15 à 19 ans pouvant effectuer au moins l'une des neuf activités informatiques énumérées *Désagrégation par âge de l'ODD 4.4.1: Proportion de jeunes et d'adultes possédant des compétences en technologies de l'information et de la communication (TIC) 8 Pourcentage de garçons âgés de 15 à 19 ans pouvant effectuer au moins l'une des neuf activités informatiques énumérées *Désagrégation par âge de l'ODD 4.4.1: Proportion de jeunes et d'adultes possédant des compétences en technologies de l'information et de la communication (TIC) Filles Garçons 3 Taux de fréquentation net ajusté, par niveau d'éducation et par sexe Chaque adolescent apprend Une éducation et des expériences de qualité à l'école ont une incidence positive sur la santé physique et mentale, la sécurité, l'engagement civique et le développement social. Cependant, les adolescents peuvent également faire face au risque d'abandon scolaire, de mariage précoce ou de grossesse, ou de se retrouver prématurément sur le marché du travail 77 31 33 79 32 36 Primaire Secondaire 1 Secondaire 2 P o u rc e n ta g e Filles Garçons Taux de fréquentation scolaire 23 Chaque adolescent est protégé de la violence et l’exploitation Pourcentage de femmes de 20-24 ans qui ont été mariées ou en union la première fois avant l’âge de 18 par province Mariage des enfants dans les provinces Pourcentage de filles et de garçons de 15-19 ans exposés au mass média au moins une fois par semaine et qui ont utilisé un ordinateur, un téléphone portable et/ou internet dans les 3 derniers mois. Exposition des adolescents au mass media et utilisation des technologies 10 46 13 29 28 7 4 31 5 26 14 5 Utilisation d'ordinateur Utilisation de télephone portable Utilisation d'internet Télévision Radio Journaux Pourcentage Filles Garçons 24 Chaque adolescent vit dans un environnement sûr et propre Rural, 19 Rural, 9 Rural, 0 Urbain, 52 Urbain, 20 Urbain, 10 Services d'eau potable de base Assainissement de base Utilisation de combustibles propres P o u rc e n ta g e d e l a p o p u la ti o n d e s m é n a g e s National Pourcentage d'adolescents filles et garçons âgés de 15 à 19 ans qui se sont sentis victimes de discrimination ou de harcèlement au cours des 12 derniers mois pour des motifs différents Chaque adolescent a une chance équitable dans la vie Utilisation d'eau, d'assainissement et de combustibles propres 5 8 Garçons 15-19 Filles 15-19 Origine ethnique ou migratoire 3 6 Garçons 15-19 Filles 15-19 Genre 3 5 Garçons 15-19 Filles 15-19 Orientation sexuelle 9 10 Garçons 15-19 Filles 15-19 Age 8 9 Garçons 15-19 Filles 15-19 Religion ou croyance 2 3 Garçons 15- 19 Filles 15-19 Handicap Pourcentage de la population des ménages ayant accès à de l'eau de sources améliorées, à un service d’assainissement de base et qui utilisent des combustibles et technologies propres pour cuisiner, s’éclairer et se chauffer Les données présentées ici sont au niveau des ménages. Les évidences suggèrent que l'accès des adolescents à ces services est comparable à celui du ménage dont ils sont membres Eau potable de base ODD 1.4: Eau potable de source améliorée, à condition que le temps de collecte ne dépasse pas 30 minutes pour un aller-retour, y compris la file d'attente. Les sources d'eau potable améliorées sont celles qui peuvent potentiellement fournir de l'eau salubre de par leur conception et leur construction. Elles comprennent: les canalisations d'eau, les forages ou les puits, les puits creusés protégés, les sources protégées, les eaux de pluie et les eaux conditionnées ou livrées. Services d'assainissement de base ODD 1.4.1 / 6.2.1: Utilisation d'installations améliorées qui ne sont pas partagées avec d'autres ménages. Les installations sanitaires améliorées sont celles conçues pour séparer les excréments du contact humain de manière hygiénique. Elles comprennent: un rinçage / un déversement au niveau du système d’égout canalisé, des fosses septiques ou des latrines à fosse; latrines à fosse ventilées, toilettes à compost ou latrines à fosse avec dalles Combustibles propres ODD 7.2.1: Utilisation principale de combustibles et de technologies propres pour la cuisine, l'éclairage et le chauffage et des locaux. 8 7 11 29 19 40 Total Urbain Rural P o u rc e n ta g e Mariée avant 15 ans Mariée avant 18 ans Mariage des enfants : ODD 5.3.1 L'adolescence est une période de risque accru de certaines formes de violence et d'exploitation. L’apparition de la puberté marque une transition importante dans la vie des filles et des garçons: l’égalité entre les sexes, la sexualité et l’identité sexuelle commencent à prendre de l’importance, augmentant la vulnérabilité à certaines formes de violence, en particulier chez les adolescentes. Certaines pratiques traditionnelles néfastes, telles que les mutilations génitales féminines / excision et le mariage des enfants, ont souvent lieu au début de la puberté. Parallèlement, à l'adolescence, les enfants commencent à passer plus de temps à l'extérieur de leur domicile et interagissent plus étroitement avec un plus grand nombre de personnes, y compris leurs pairs et leurs partenaires romantiques. Ce changement des mondes sociaux est bénéfique à bien des égards, mais expose également les adolescents à de nouvelles formes de violence. 25 Difficultés fonctionnelles des adolescents Réaliser des progrès et des résultats durables en matière d’équité exige une approche fondée sur les droits de l’homme. Le principe juridique de la non-discrimination est au cœur du cadre juridique international relatif aux droits de l'homme, assorti d'instruments de lutte contre certaines formes de discrimination, notamment à l'égard des femmes, des peuples autochtones, des migrants, des minorités, des personnes handicapées et la discrimination fondée sur la race et la religion et celle orientée sur la différence de sexe et l’identité de genre. À mesure que les adolescents commencent à former davantage une identité individuelle, la discrimination peut souvent devenir plus prononcée, prenant la forme de harcèlement, d'intimidation ou d'exclusion de certaines activités. Parallèlement, des recherches ont montré que la discrimination à l’adolescence avait un effet particulièrement marqué sur les hormones du stress, pouvant entraîner des effets néfastes sur la santé mentale ou physique tout au long de la vie. Les enfants et les adolescents handicapés constituent l’un des groupes les plus marginalisés de la société. Confrontés à une discrimination quotidienne sous la forme d'attitudes négatives, à l'absence de politiques et de législation adéquates, les adolescents handicapés ne peuvent effectivement pas exercer leurs droits à la santé, à l'éducation et même à la survie. Chaque adolescent a une chance équitable dans la vie 0,6 0,3 1,4 0,3 0,4 1,1 1,0 0,6 2,2 2,0 0,7 11,9 7,0 0,3 0,2 2,4 0,2 0,3 0,5 1,3 0,8 1,6 1,1 0,8 10,0 6,0 Vue Audition Marche Prendre soin de soi Communiquer Apprendre Se souvenir Se concentrer Accepter le changement Se contrôler Se faire des amis Anxiété Dépression Pourcentage D o m a in e 15-17 ans 10-14 ans Pourcentage des adolescents ayant des difficultés fonctionnelles, par domaine et âge 26 Pourcentage qui connaissent les deux moyens de prévention du VIH (avoir un seul partenaire fidèle non infecté et qui utilise un préservatif à chaque fois), qui savent qu’une personne en bonne santé peut être séropositive et qui rejettent les deux idées fausses les plus courantes, et toutes les autres idée fausse locale Connaissance 18 Pourcentage de ceux qui déclarent avoir une attitude discriminatoire à l'égard des personnes vivant avec le VIH, notamment 1) n'achèteraient pas de légumes frais à un commerçant ou à un vendeur séropositif et 2) pensent que les enfants vivant avec le VIH ne devraient pas être autorisés à aller à l'école avec des enfants qui le sont ne pas avoir le VIH Discrimination Pourcentage de personnes qui ont subi un test de dépistage du VIH au cours des 12 derniers mois et qui connaissent le résultat Test de dépistage du VIH Pourcentage de femmes à qui on a proposé un test de dépistage du VIH lors de la dernière consultation prénatale, qui ont accepté et reçu les résultats et qui ont reçu des informations médicales ou des conseils relatifs au VIH post-test Test au cours des soins prénatals Indicateurs du VIH des adolescents 66 6 15 23 57 5 Garçons 15-19 ansFilles 15-19 ans 27 Indicateurs VIH par caractéristiques clés Connaissance des adolescentes et jeunes femmes (15-24 ans)* Rural, 15 Aucune, 11 Urbain, 25 Secondaire et +, 24 Milieu de résidence Instruction P o u rc e n ta g e National Key Messages *Pourcentage d’adolescents et de jeunes de 15-24 ans qui connaissent 2 moyens de prévenir le VIH, qui savent qu’une personne en bonne santé peut avoir le VIH et qui rejettent les 2 fausses idées les plus communes. Connaissance des adolescents et jeunes hommes (15-24 ans)* Rural, 21 Aucune, 8 Urbain, 36 Secondaire et +, 31 Milieu de résidence Instruction P o u rc e n ta g e National Connaissance du VIH par province Pourcentage des femmes et d’hommes de 15-24 ans qui ont une connaissance approfondie sur le VIH Femmes Hommes 28 Relations sexuelles avant l'âge de 15 ans Dans de nombreux contextes, le comportement sexuel peut être considéré comme un facteur de risque pour la santé et les problèmes sociaux. Celles-ci incluent la santé reproductive, le VIH et d'autres infections sexuellement transmissibles, ainsi que l'égalité et l'autonomisation des sexes. Une compréhension des comportements sexuels de la population peut éclairer les programmes de prévention des maladies et de promotion de la santé. Sexuellement actif : pourcentage de femmes et d'hommes âgés de 15 à 19 ans ayant eu des rapports sexuels au cours des 12 derniers mois Partenaires multiples : pourcentage de femmes et d'hommes âgés de 15 à 19 ans ayant eu des relations sexuelles avec plus d'un partenaire au cours des 12 derniers mois Utilisation du préservatif : Pourcentage de femmes et d'hommes âgés de 15 à 19 ans ayant eu plus d'un partenaire sexuel au cours des 12 derniers mois et ayant déclaré avoir utilisé un préservatif lors de leur dernier rapport sexuel Sexe avant 15 ans : pourcentage de femmes et d'hommes âgés de 15 à 24 ans ayant eu des rapports sexuels avant 15 ans Relations sexuelles avec un homme de 10 ans ou plus : pourcentage d'adolescentes âgées de 15 à 19 ans ayant eu des relations sexuelles au cours des 12 derniers mois et ayant déclaré avoir eu des relations sexuelles avec un homme de 10 ans ou plus 17 Adolescents et jeunes hommes de 15-24 ans 19 Adolescentes et jeunes femmes de 15-24 ans Filles de 15 à 19 ans ayant des rapports sexuels avec un partenaire de 10 ans ou plus 19 Comportement sexuel par caractéristiques clés 44 3815-19 ans Pourcentage Hommes Femmes Sexuellement Actif Partenaires multiples Utilisation du préservatif 4 815-19 ans Pourcentage 26 3515-19 ans Pourcentage 29 30 Jeunes hommes de 20-24 ans Urbain, 13 Le plus riche, 8 Secondaire et +, 14 Rural, 25 Le plus pauvre, 28 Aucune, 34 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction P o u rc e n ta g e National Comportement sexuel par caractéristiques clés Sexe avant l'âge de 15 ans des adolescentes et jeunes femmes de 15 à 24 ans Pourcentage d'adolescentes et de jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans ayant eu des rapports sexuels avant l'âge de 15 ans Utilisation du préservatif chez les jeunes 35 Garçons adolescents de 15-19 ans 26 Filles adolescentes de 15-19 ans 32 Jeunes femmes de 20-24 ans Pourcentage d'adolescents et de jeunes âgés de 15 à 24 ans ayant eu plus d'un partenaire sexuel au cours des 12 derniers mois et ayant déclaré avoir utilisé un préservatif lors de leur dernier rapport sexuel. L'enquête par grappes à indicateurs multiples, MICS-Palu) RDC 2017-2018 a été réalisée par l’Institut National de la Statistique dans le cadre du programme mondial MICS. L’appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). L’UNICEF , l’USAID et le Fonds Mondial ont apporté un soutien financier. L'objectif de ce Résumé Statistique est de diffuser certaines conclusions de l'enquête MICS-Palu, RDC 2017-2018 relative aux Adolescents. Les données de ce Résumé Statistique se trouvent dans les tableaux SR4.1, SR9.4W/M, SR10.1, TM2.1, TM3.1, TM3.4, LN1.2, LN4.1, LN4.2, PR2.1, PR3.3, PR4.1W, PR5.1W, PR5.2W, WS3.6, TC4.1, EQ1.2 and EQ3.1W/M dans le rapport des résultats de l’enquête. D'autres Résumés Statistiques et le rapport des résultats de cette enquête ainsi que ceux d’autres pays sont disponibles sur mics.unicef.org/surveys 30 Messages clés - Seulement 2 femmes sur 10 et 3 hommes sur 10 de 15-49 ans ont une connaissance approfondie sur le VIH/SIDA - Le niveau de discrimination vis-à-vis des personnes vivant avec le VIH est par contre élevé, atteignant 61% chez les femmes de 15-24 ans, ce qui indique qu’il faut renforcer les campagnes de lutte contre ce type de discrimination - Seulement environ un Congolais et une Congolaise sur 10 ont eu l’opportunité de passer un test de dépistage au cours des 12 derniers mois du VIH et d’en connaitre le résultat - Seulement deux femmes enceintes qui ont eu une naissance vivante dans les deux dernières années sur dix ont eu un test de dépistage et reçu des conseils sur le VIH pendant leurs consultations prénatales Pourcentage des personnes qui connaissent les deux moyens de prévention du VIH (avoir un seul partenaire fidèle non infecté et qui utilise un préservatif à chaque fois), qui savent qu’une personne en bonne santé peut être séropositive et qui rejettent les deux idées fausses les plus courantes Connaissance 20 21 Pourcentage de ceux qui déclarent avoir une attitude discriminatoire à l'égard des personnes vivant avec le VIH, notamment 1) n'achèteraient pas de légumes frais à un commerçant ou à un vendeur séropositif et 2) pensent que les enfants vivant avec le VIH ne devraient pas être autorisés à aller à l'école avec des enfants qui n’ont pas le VIH Discrimination Pourcentage de personnes qui ont fait un test de dépistage du VIH au cours des 12 derniers mois et qui en connaissent le résultat Test Pourcentage de femmes à qui on a proposé un test de dépistage du VIH lors de la dernière consultation prénatale, qui ont accepté et reçu les résultats et qui ont reçu des informations médicales ou des conseils post-test relatifs au VIH post-test Test au cours des soins prénatals Indicateurs du VIH 61 58 11 13 20 23 15-24 ans 15-49 ans 28 31 52 49 8 12 HommesFemmes 15-24 ans 15-49 ans 15-24 ans 15-49 ans 15-24 ans 15-49 ans 15-24 ans 15-49 ans 15-24 ans 15-49 ans 15-24 ans Age 15-49 République Démocratique du Congo, 2017-2018 VIH et comportements sexuels Multiple Indicator Cluster Survey 31 Indicateurs du VIH par caractéristiques clés Connaissances des adolescentes et jeunes femmes (15-24 ans) * Rural, 15 Aucune, 11 Urbain, 25 Secondaire et +, 24 Milieu de résidence Instruction P o u rc e n ta g e National Test pour le VIH au cours des 12 derniers mois dans les provinces Messages clés - On note de grandes disparités dans la connaissance approfondie du VIH parmi les adolescents et jeunes hommes et femmes surtout par rapport à leur niveau d’instruction, ce qui renforce une fois de plus, la nécessité d’avoir une population éduquée pour déveloper le pays - Que ce soit chez les hommes ou chez les femmes, les tests sur le VIH sont très peu fréquents dans les provinces du centre du pays - Par contre dans les provinces du Sud et Nord Kivu et dans le Haut Uele et le Haut Katanga, les pourcentages d’hommes et de femmes de 15-49 ans qui ont été testés sur le VIH et qui en connaissent le résultat sont très nettement supérieurs à la moyenne nationale Pourcentage de personnes âgées de 15 à 49 ans qui ont subi un test de dépistage du VIH au cours des 12 derniers mois et qui connaissent le résultat * Pourcentage des 15-24 ans qui connaissent deux manières de prévenir le VIH, qui savent qu’une personne en bonne santé peut être séropositive et qui rejettent les deux idées fausses les plus courantes. Connaissances des adolescents et jeunes hommes (15-24 ans) * Rural, 21 Aucune, 8 Urbain, 36 Secondaire et +, 31 Milieu de résidence Instruction P o u rc e n a tg e National Hommes de 15-49 ans Femmes de 15-49 ans 32 Messages clés - 4% des jeunes femmes et 12% des jeunes hommes ont déclaré avoir eu au moins 2 partenaires sexuels dans les 12 derniers mois - Parmi ceux-là, moins d’un tiers ont rapporté avoir utilisé un condom lors de leur dernier rapport sexuel - Près d’1 femme de 15-24 ans sur 5 dit avoir eu ses premiers rapports sexuels avant l’âge de 15 ans - Près d’1 femme de 15-19 ans sur 5 rapporte avoir eu des rapports sexuels avec un homme de 10 ans ou plus son ainé, dans les 12 derniers mois. Jeunes qui ont eu des relations sexuelles avant l'âge de 15 ans Dans de nombreux contextes, le comportement sexuel peut être considéré comme un facteur de risque pour la santé et les problèmes sociaux. Ceci inclue la santé reproductive, le VIH et autres infections sexuellement transmissibles, ainsi que l'égalité et l'autonomisation des sexes. Une compréhension des comportements sexuels de la population peut éclairer les programmes de prévention des maladies et de promotion de la santé. Sexuellement actif: pourcentage de femmes et d'hommes âgés de 15 à 24 ans et de 15 à 49 ans ayant eu des rapports sexuels au cours des 12 derniers mois Partenaires multiples: pourcentage de femmes et d'hommes âgés de 15 à 24 ans et de 15 à 49 ans ayant eu des rapports sexuels avec plus d'un partenaire au cours des 12 derniers mois Utilisation du préservatif: Pourcentage de femmes et d'hommes âgés de 15 à 24 ans et de 15 à 49 ans ayant eu plus d'un partenaire sexuel au cours des 12 derniers mois et ayant déclaré avoir utilisé un préservatif lors de leur dernier rapport sexuel Sexe avant 15 ans: pourcentage de femmes et d'hommes âgés de 15 à 24 ans ayant eu des rapports sexuels avant 15 ans Relations sexuelles avec un homme de 10 ans ou plus: pourcentage d'adolescentes âgées de 15 à 19 ans ayant eu des rapports sexuels au cours des 12 derniers mois et ayant déclaré avoir eu des rapports sexuels avec un homme de 10 ans ou plus au cours des 12 derniers mois 17 Adolescents et jeunes hommes 15-24 ans 19 Adolescentes et jeunes femmes 15-24 ans Filles de 15-19 ans ayant des relations sexuelles avec un partenaire ayant au moins 10 ans de plus qu’elles 19 Comportement sexuel par caractéristiques clés 77 61 78 54 15-49 ans 15-24 ans c Hommes Femmes Sexuellement Actif Partenaires multiples Utilisation du préservatif 3 4 16 12 15-49 ans 15-24 ans Pourcentage 25 29 23 32 15-49 ans 15-24 ans Pourcentage Pourcentage 33 30 Jeunes hommes 20-24 ans Urbain, 13 Le plus riche, 8 Secondaire et +, 14 Rural, 25 Le plus pauvre, 28 Aucune, 34 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction P o u rc e n ta g e National Comportement sexuel par caractéristiques clés Rapports sexuels avant l'âge de 15 ans - adolescentes et jeunes femmes de 15-24 ans Pourcentage de personnes de 15-24 ans qui qui on eu des rapports sexuels avant l'âge de 15 ans L'enquête par grappes à indicateurs multiples MICS-Palu, RDC 2017-2018 a été réalisée par l’Institut National de la Statistique dans le cadre du programme mondial MICS. L’appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). L’UNICEF, l’USAID et le Fonds Mondial ont apporté un soutien financier. L'objectif de ce Résumé Statistique est de diffuser certaines conclusions de l'enquête MICS-Palu, RDC 2017-2018 relatives au VIH et aux comportements sexuels. Les données de cet instantané se trouvent dans les tableaux TM9.1M, TM9.1W, TM9.2M, TM9.2W, TM10.1M, TM10.1W, TM10.3M, TM10.3W, TM10.4M, TM10.4W, TM10.5, TM10.6M et TM10.6W dans le rapport des résultats de l’enquête. D'autres Résumés Statistiques et le rapport des résultats de cette enquête ainsi que ceux d’autres pays sont disponibles sur mics.unicef.org/surveys Utilisation du préservatif par les jeunes 35 Adolescents 15-19 ans 26 Adolescentes 15-19 ans 32 Jeunes femmes 20-24 ans Rural, 9 Primaire, 17 Urbain, 49 Secondaire et +, 34 Milieu de résidence Instruction P o u ir ce n ta g e Pourcentage d'adolescents et de jeunes âgés de 15 à 24 ans ayant eu plus d'un partenaire sexuel au cours des 12 derniers mois et ayant déclaré avoir utilisé un préservatif lors de leur dernier rapport sexuel Adolescents et jeunes hommes de 15-24 ans Pourcentage d'adolescents et de jeunes âgés de 15 à 24 ans ayant eu plus d'un partenaire sexuel au cours des 12 derniers mois et ayant déclaré avoir utilisé un préservatif lors de leur dernier rapport sexuel Adolescentes et jeunes femmes de 15-24 ans Disparités dans l’utilisation du préservatif par les jeunes Rural, 15 Primaire, 19 Urbain, 40 Secondaire et +, 33 Milieu de résidence Instruction P o u rc e n ta g e Urbain, 17 Le plus riche, 11 Secondaire et +, 17 Rural, 18 Le second plus pauvre, 21 Aucune, 24 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction P o u rc e n ta g e National Rapports sexuels avant l'âge de 15 ans - adolescents et jeunes hommes de 15 -24 ans 34 Diarrhée 28 11 3 23 21 Etablissement de santé ou prestataire de soins qualifié Autres prestataires Agent de santé communautaire Privé Public Pourcentage Recherche de soins contre la diarrhée Pourcentage d'enfants âgés de 0 à 59 mois souffrant de diarrhée au cours des deux dernières semaines pour lesquels des conseils ou un traitement ont été demandés par source de prestataire. Garçon, 28 Urbain, 24 Le plus riche, 28 Aucune, 28 Fille, 29 Rural, 31 Le plus pauvre, 30 Secondaire et +, 30 Sexe Milieu de résidence Bien-être économique Instruction de la mère P o u rc e n ta g e National Disparités dans la recherche de soins contre la diarrhée Alimentation pendant la diarrhée 24 11 31 Répartition en pourcentage des enfants âgés de 0 à 59 mois souffrant de diarrhée au cours des deux dernières semaines, en fonction de la quantité de liquides et de nourriture donnée au cours d'un épisode de diarrhée Traitement de la diarrhée avec SRO Traitement de la diarhée avec SRO et Zinc TRO + alimentation continue pendant la diarrhée Pourcentage d'enfants âgés de 0 à 59 mois souffrant de diarrhée au cours des deux dernières semaines traités avec une solution de réhydratation orale (SRO) Pourcentage d'enfants âgés de 0 à 59 mois souffrant de diarrhée au cours des deux dernières semaines traités avec une solution de réhydratation orale (SRO) et du zinc Pourcentage d'enfants âgés de 0 à 59 mois souffrant de diarrhée au cours des deux dernières semaines ayant reçu un traitement de réhydratation par voie orale (TRO) et une alimentation continue Pourcentage d'enfants âgés de 0 à 59 mois souffrant de diarrhée au cours des deux dernières semaines pour lesquels des conseils ou un traitement ont été demandés dans un établissement de santé ou chez un prestataire de soins selon certaines caractéristiques 21 3 25 28 26 45 16 12 12 8 0 2 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Boisson Nourriture Plus À peu près pareil Un peu moins Beaucoup moins Rien Manquant/NSP République Démocratique du Congo, 2017-2018 Santé de l'enfant et soins aux enfants malades Multiple Indicator Cluster Survey 35 46 9 3 26 20 Etablissement de santé ou prestataire de soins Autres prestataires Agent de santé communautaire Privé Public Pourcentage Paludisme Disponibilité de moustiquaires imprégnées d'insecticide (MII) dans les ménages Enfants de moins de cinq ans ayant dormi sous une MII 63 84 Recherche de soins pendant la fièvre Pourcentage d'enfants âgés de 0 à 59 mois souffrant de fièvre au cours des deux dernières semaines et pour lesquels des conseils ou un traitement ont été demandés, par source de conseil ou de traitement Disparités dans la recherche de soins pendant la fièvre Utilisation d’un test de diagnostic du paludisme Traitement CTA parmi les enfants ayant reçu un traitement 22 42 Pourcentage d'enfants avec de la fièvre dont le sang a été prélevé du doigt ou du talon pour le test Parmi les enfants avec la fièvre ayant reçu un traitement antipaludique, le pourcentage de ceux traités avec une combinaison thérapeutique à base d’artémisinine (CTA). Pourcentage d'enfants âgés de 0 à 59 mois souffrant de fièvre au cours des deux dernières semaines pour lesquels des conseils ou un traitement ont été demandés dans un établissement de santé ou un prestataire de soins, selon certaines caractéristiques Garcon, 44 Rural, 43 Le plus pauvre, 37 Aucune, 36 Fille, 48 Urbain, 51 Le plus riche, 60 Secondaire+, 50 Sexe Milieu de résidence Bien-être économique Instruction de la Mere P e rc e n ta g e National Pourcentage de ménages avec au moins une MII Pourcentage d'enfants âgés de 0 à 59 mois qui ont dormi sous une MII la nuit dernière dans les ménages qui ont au moins une MII 36 Données provinciales sur la recherche de soins en cas de diarrhée et de fièvre A Statistical Snapshot of the Nutritional Status of Children: Sudan 2014 – 2 L'enquête par grappes à indicateurs multiples MICS-Palu, RDC 2017-2018 a été réalisée par l’Institut National de la Statistique dans le cadre du programme mondial MICS. L’appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF). L’UNICEF, l’USAID et le Fonds Mondial ont apporté un soutien financier. L'objectif de ce Résumé Statistique est de diffuser certaines conclusions de l'enquête MICS-Palu, RDC 2017-2018 relatives à la Santé de l'enfant et soins aux enfants malades. Les données de ce Résumé Statistique se trouvent dans les tableaux SR1.1, SR 5.1W, SR5.1M, SR 5.2, SR 5.3 et SR2.3 dans le rapport des résultats de l’enquête. D'autres Résumés Statistiques et le rapport des résultats de cette enquête ainsi que ceux d’autres pays sont disponibles sur mics.unicef.org/surveys Recherche de soins Pourcentage d'enfants âgés de 0 à 59 mois ayant eu la diarrhée au cours des deux dernières semaines et pour lesquels un conseil ou un traitement a été demandé, dans un établissement de santé ou chez un prestataire de santé par province. Messages clés - Pour seulement 28% des enfants de moins de 5 ans, des conseils et/ou un traitement ont été recherchés auprès d’un établissement de santé ou d’un prestataire de santé qualifié, lors d’un épisode de diarrhée. - Les pratiques alimentaires vis-à-vis des enfants qui ont la diarrhée sont inapproriées puisque seulement 31% ont été alimentés plus ou à peu près pareil que d’habitude pendant leur diarrhée et 46% ont reçu à boire plus ou à peu près pareil que d’habitude - Moins d’un tiers (31%) des enfants de 0-59 mois qui ont eu la diarrhée ont reçu, à la fois, un traitement de réhydratation par voie orale (TRO) et une alimentation continue - Pour près d’1 enfant de moins de 5 ans sur 2 (46%), des conseils et/ou un traitement ont été recherchés auprès d’un établissement de santé ou d’un prestataire de santé qualifié, lors d’un épisode de fièvre. - La fièvre étant souvent un signe de paludisme, il est conseillé de faire un test de diagnostic rapide aux enfants. Moins d’un quart (22%) des enfants de moins de 5 ans ont eu ce test pendant leur épisode de fièvre - Parmi les enfants de moins de 5 ans ayant eu de la fièvre et ayant été soignés avec un traitement antipaludéen, 42% seulement ont reçu une combinaison thérapeutique à base d’artémisinine (CTA). Pourcentage d'enfants âgés de 0 à 59 mois ayant eu de la fièvre au cours des deux dernières semaines et pour lesquels un conseil ou un traitement a été demandé, dans un établissement de santé ou chez un prestataire de santé par province. 37 Disponibilité de MII dans les ménages Possession d’au moins une MII pour deux personnes 63 26 Accès à MII dans le ménageDisparités dans l’accès à une MII dans le ménage Femmes enceintes ayant dormi sous une MII Enfants de moins de cinq ans ayant dormi sous une MII Pourcentage de ménages avec au moins une MII 44 52 91 Tous les ménages Ménages avec au moins une MII 51 84 Tous les ménages Ménages avec au moins une MII Pourcentage de femmes enceintes qui ont dormi sous un MII la nuit dernière Pourcentage d'enfants âgés de 0 à 59 mois qui ont dormi sous un MII la nuit dernière Pourcentage de la population des ménages qui pourrait dormir sous une MII si chaque MII du ménage était utilisée par deux personnes au maximum et selon les caractéristiques de base Moustiquaires imprégnées d’insecticide (MII) Pourcentage de ménages avec au moins une MII pour 2 personnes Rural, 39 Le plus pauvre, 28 Aucune, 32 Urbain, 51 Le plus riche, 59 Secondaire et +, 48 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction du chef de ménage P o u rc e n ta g e National République Démocratique du Congo, 2017-2018 Paludisme Multiple Indicator Cluster Survey Messages clés - Près des deux-tiers des ménages de RDC possèdent une MII - Cependant seulement un quart d’entre eux en possède suffisament pour accommoder chaque 2 personnes du ménage. - L’accès à une MII pour chaque 2 personnes du ménage ne concerne que moins de la moité des ménages et un peu plus du quart des ménages les plus pauvres. - 91% des femmes enceintes qui vivent dans les ménages qui ont au moins un MII ont dormi dessous la nuit précédant l’enquête - Ce pourcentage concerne 84% des enfants de moins de 5 ans 38 Utilisation du test de diagnostic du paludisme 22 Combinaison thérapeutique à base d’artémisinine (CTA) parmi les enfants ayant reçu un traitement Disparités dans le test de diagnostic du paludisme 13 Pourcentage d'enfants fiévreux dont le sang a été prélevé du doigt ou du talon pour le test du paludisme Pourcentage d'enfants fiévreux dont le sang a été prélevé du doigt ou du talon pour le test du paludisme selon les caractéristiques de base Rural, 12 Le plus pauvre, 9 Aucune, 12 Urbain, 16 Le plus riche, 20 Secondaire et +, 16 National Disparités dans le traitement de la fièvre des enfants par une CTA Prévention du paludisme pendant la grossesse Parmi les enfants fiévreux ayant reçu un traitement antipaludique, pourcentage de ceux traités avec une CTA. Parmi les enfants fiévreux ayant reçu un traitement antipaludique, pourcentage de ceux traités avec une CTA selon les caractéristiques de base. Pourcentage de femmes de 15-49 ans qui ont eu une naissance vivante dans les deux années précédant l'enquête et qui ont reçu un traitement préventif intermittent (TPI) contre le paludisme. Pourcentage de femmes de 15-49 ans qui ont eu une naissance vivante dans les deux années précédant l'enquête et qui ont reçu un traitement préventif intermittent (TPI) contre le paludisme selon certains caractéristiques de base. Urbain, 39 Le plus riche, 36 Secondaire et +, 41 Rural, 44 Le plus pauvre, 45 Primaire, 44 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction de la mère 42 13 31 CTA parmi ceux qui ont recu un antipaludique A recu une CTA A recu un antipaludique Traitement contre le paludisme Rural, 18 Le plus pauvre, 13 Aucune, 16 Urbain, 29 Le plus riche, 38 Secondaire et +, 27 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction de la mère P o u rc e n ta g e National Message clés : - En cas de fièvre, moins d’un quart (22%) des enfants de moins de 5 ans sont testés pour le paludisme et moins d’un tiers (31%) sont traités avec un anti-paludéen - 3 fois plus d’enfants des ménages les plus riches sont traités avec un antipaludéen en cas de fièvre que d’enfants des ménages les plus pauvres - Seulement 13% des femmes de 15-49 ans qui ont eu une naissance vivante dans les deux années précédant l'enquête ont reçu un traitement préventif intermittent (TPI) contre le paludisme 39 Prévalence du paludisme selon le test rapide et la microscopie 39 31 Prévalence du paludisme selon la microscopie par province Pourcentage d'enfants de 6-59 mois avec résultats du test de la goutte épaisse positifs, selon les provinces Disparités de la prévalence du paludisme selon la microscopie Rural, 38 Le plus pauvre, 43 Secondaire et +, 19Urbain, 19 Le plus riche, 5 Aucune, 37 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction de la mère Pourcentage d'enfants de 6-59 mois avec résultats du test rapide du paludisme positifs et pourcentage de ceux avec résultats du test de la goutte épaisse positifs Pourcentage d'enfants de 6-59 mois avec résultats du test de la goutte épaisse positifs, selon certaines caractéristiques sociodémographiques RDC 2017-2018 L'enquête par grappes à indicateurs multiples MICS-Palu, RDC 2017-2018 a été réalisée par l’Institut National de la Statistique dans le cadre du programme mondial MICS. L’appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). L’UNICEF, l’USAID et le Fonds Mondial ont apporté un soutien financier. L'objectif de ce Résumé Statistique est de diffuser certaines conclusions de l'enquête MICS-Palu, RDC 2017-2018 relatives à la Fécondité et la planification familiale. Les données de ce Résumé Statistique se trouvent dans les tableaux TC6.1 à TC6.13 dans le rapport des résultats de l’enquête. D'autres résumés statistiques et le rapport des résultats de cette enquête, ainsi que ceux d’autres pays sont disponibles sur mics.unicef.org/surveys Prévalence du paludisme Messages clés - Pour la première fois, MICS Palu, RDC 2017- 2018 a intégré des tests de sang sur les enfants de 6-59 mois pour mesurer la prévalence du paludisme. - La prévalence du paludisme au niveau nationale a été établie à 31 % des enfants selon le test de la goutte épaisse et reste donc élevée - On note des disparités particulièrement importantes de la prévalence du paludisme qui touche 5% des enfants des ménages les plus riches contre 43% des enfants des ménages les plus pauvres - Dans les provinces du centre du pays, les niveaux de prévalence du paludisme sont nettement supérieurs à la moyenne nationale ; il est urgent d’y intensifier la lutte contre cette maladie 40 Pourcentage d'enfants de 12-23 mois vaccinés contre les maladies infantiles évitables par la vaccination avant leur premier anniversaire Vaccinations Vaccinations des enfants de 12-23 mois Garçons, 19 Urbain,13 Secondaire et + , 15 Le plus riche, 8 Filles, 21 Rural, 25 Aucune, 28 Le plus pauvre, 28 Sexe Milieu de résidence Instruction de la mère Bien-être économique P o u rc e n ta g e National Pourcentage d'enfants de 12-23 mois qui n’ont reçu aucun vaccin selon les caractéristiques de base Pourcentage d'enfants de 12-23 mois qui ont reçu tous les vaccins selon les caractéristiques de base Disparités Couverture vaccinale République Démocratique du Congo, 2017-2018 Multiple Indicator Cluster SurveyVaccination 20 30 32 54 53 45 56 64 46 59 65 10 58 32 55 72 68 72 Aucun vaccin Tous les vaccins Vaccins de base Rougeole (VAR) Fièvre jaune Pneumo 3 Pneumo 2 Pneumo 1 Penta 3 Penta 2 Penta 1 Polio 3 et VPI VPI Polio 3 Polio 2 Polio 1 Polio 0 BCG Antigènes Garçons, 34 Rural,30 Aucune, 30 Le plus pauvre, 23 Filles, 36 Urbain, 42 Secondaire et +, 39 Le plus riche, 54 Sexe de l'enfant Milieu de résidence Instruction de la mère Bien-être économique P o u rc e n ta g e National 41 L'enquête par grappes à indicateurs multiples MICS-Palu, RDC 2017-2018 a été réalisée en 2017 par l’Institut National de la Statistique dans le cadre du programme mondial MICS. L’appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF). L’UNICEF, l’USAID et le Fonds Mondial ont apporté un soutien financier. L'objectif de ce Résumé Statistique est de diffuser certaines conclusions de l'enquête MICS-Palu, RDC 2017-2018 relatives aux Vaccinations. Les données de ce Résumé Statistique se trouvent dans les tableaux TC1.1 et TC 1.2 dans le rapport des résultats de l’enquête. D'autres Résumés Statistiques et le rapport des résultats de cette enquête ainsi que ceux d’autres pays sont disponibles sur mics.unicef.org/surveys Données provinciales sur la vaccination Pourcentage d’enfants âgés de 12-23 n’ayant reçu aucun vaccin contre les maladies infantiles, par province Pourcentage d’enfants âgés de 12-23 ayant reçu tous les vaccins contre les maladies infantiles, par province Messages clés - La situation de la couverture vaccinale des enfants de 12-23 mois s’est considérablement détériorée en RDC depuis 2014 (EDS, 2013-2014) et ce, quel que soit l’antigène inclus dans le Programme Elargi de Vaccination (PEV) ; une analyse approfondie des tendances et des causes de cette détérioration doit être entreprise - La situation est alarmante : seulement 35% des enfants de 12-23 mois ont été complètement vaccinés avant leur premier anniversaire et 20% n’ont reçu aucun vaccin (contre 8% en 2013-2014 selon l’EDS). - Ce dernier pourcentage est plus de 2 fois plus important dans les provinces de la Tshuapa (44% d’enfants n’ont reçu aucun des vaccins), du Maindombé (50%) et de Maniema (59%) - Dans 10 provinces sur 26, le pourcentage d’enfants complètement protégés contre les maladies tueuses d’enfants par une vaccination complete est inférieur à 20%, donc moins de 2 enfants sur 10 42 Initiation précoce : pourcentage de nouveau-nés allaités au sein dans l'heure qui suit la naissance ; Allaitement exclusif : pourcentage de nourrissons âgés de 0 à 5 mois ne recevant que du lait maternel ; Introduction d’aliments de compléments : pourcentage de nourrissons âgés de 6 à 8 mois recevant des aliments solides, semi-solides ou mous ; Diversité alimentaire minimum : pourcentage d'enfants âgés de 6 à 23 mois recevant 5 des 8 groupes d'aliments recommandés ; Fréquence minimum des repas : pourcentage d’enfants âgés de 6 à 23 mois recevant le nombre minimal recommandé d’aliments solides / liquides en fonction de l’âge de l’enfant ; Régime alimentaire minimum acceptable : pourcentage d'enfants âgés de 6 à 23 mois recevant la diversité minimale d'aliments et le nombre minimal d'aliments ; Allaitement continu à 1 an : pourcentage d'enfants de 12 à 15 mois qui continuent à recevoir du lait maternel ; Allaitement continu à 2 ans : pourcentage d'enfants de 20 à 23 mois qui continuent à recevoir du lait maternel . Messages clés - Les pratiques alimentaires des nourissons et jeunes enfants de RDC sont loin d’être optimales : - bien qu’en augmentation, l’allaitement exclusif des moins de 6 mois n’est pratiqué que pour 54% des nourissons, - Si l’introduction d’aliments de compléments entre 6 et 8 mois est correctement faite pour 82% des enfants de ces âges, la quantité, la fréquence et la diversité alimentaire nécessaires à une bonne croissance des enfants entre 6 et 23 mois, ne sont pratiquées que sur de très faibles pourcentages d’enfants Alimentation du nourrisson et du jeune enfant 47 54 82 15 34 8 88 50 Initiation précoce de l’allaitement Allaitement exclusif Introduction d’aliments solides, semi-solides ou mous Diversité alimentaire minimum Fréquence minimum de repas Régime alimentaire minimum acceptable Allaitement continu à 1 an Allaitement continu à 2 ans P o u rc e n ta g e <1 heure 0-5 mois 6-8 mois 6-23 mois 6-23mois 6-23 mois 12-15 mois 20-23 mois Initiation précoce de l’allaitement Allaitement exclusif Introduction d’aliments solides, semi-solides ou mous Diverité alimentaire minimum Fréquence minimum des repas Régime minimum acceptable Allaitement continu Allaitement continu à 1 an à 2 ans Commencer l'allaitement dans l'heure de naissance Allaiter exclusivement pendant les 6 premiers mois de la vie Fournir des aliments de complément adéquats sur le plan nutritionnel, adaptés à l'âge et préparés en toute sécurité à partir de 6 mois ; et continuer à allaiter jusqu'à l'âge de 2 ans ou plus République Démocratique du Congo, 2017-2018 Alimentation du nourrisson et du jeune enfant (ANJE) Multiple Indicator Cluster Survey 43 Urbain, 45 Le plus riche, 44 Secondaire et +, 44 Domicile, 42 Césarienne, 15 Rural, 48 Le plus pauvre, 46 Aucune, 51 Etablissement Santé, 48 Normal, 49 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction de la mère Lieu de l'accouchement Type de l'accouchement P o u rc e n ta g e National Initiation précoce de l'allaitement ANJE : Equité Diversité minimale de l'alimentation Pourcentage de nouveau-nés mis au sein dans l'heure qui a suivi la naissance, selon certaines caractéristiques de base Pourcentage d'enfants âgés de 6 à 23 mois qui ont été nourris d'au moins 5 des 8 groupes d'aliments, selon les caractéristiques de base Pourcentage de nouveau-nés mis au sein dans l’heure de la naissance, selon la province Disparités dans l’initiation précoce de l'allaitement Rural, 12 Le plus pauvre, 12 Aucune, 12 6-8 mois, 13 Féminin, 15 Urbain, 20 Le plus riche, 24 Secondaire et +, 19 12-17 mois, 17 Masculin, 16 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction de la mère Age de l'enfant Sexe de l'enfant P o u rc e n ta g e National 44 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 0-1 2-3 4-5 P o u rc e n ta g e Age en mois ANJE : comment sont nourris les plus jeunes nourrissons ? Notes: 1) peut aussi avoir reçu de l'eau ; 2) peut aussi avoir reçu de l’eau et / ou des liquides autres que du lait ; 3) peut aussi avoir reçu de l’eau, des liquides autres que du lait maternel et / ou autre lait / des préparations lactées; 4) peut avoir reçu de l’eau, des liquides autres que du lait, d’autres préparations lactées pour nourrissons et / ou des aliments solides, semi- solides et mous. Pourcentage de nourrissons âgés de 0 à 5 mois recevant uniquement du lait maternel, du lait maternel et de l'eau, du lait maternel et des liquides non lactés, du lait maternel et d'autres produits laitiers / préparations lactées, du lait maternel et des aliments de complément et pas de lait maternel Liquides ou aliments consommés par les nourrissons de 0 à 5 mois Pas de lait maternel4 Lait maternel et aliments de complément3 Lait maternel et autre lait / préparations2 Lait maternel et liquides non lactés1 Lait maternel et eau Lait maternel seulement Messages clés - 20% des nouveau-nés reçoivent dès leur premier mois de vie, autre chose que du lait maternel, principalement de l’eau - Entre l’âge de 4 et 5 mois, ce pourcentage concerne 70% des enfants - La diversité alimentaire minimum nécessaire à la bonne croissance des enfants est à un niveau très bas en RDC et alarmant dans 6 provinces Données provinciales sur la diversité alimentaire L'enquête par grappes à indicateurs multiples MICS-Palu, RDC 2017-2018 a été réalisée en par l’Institut National de la Statistique dans le cadre du programme mondial MICS. L’appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). L’UNICEF, l’USAID et le Fonds Mondial ont apporté un soutien financier. L'objectif de ce Résumé Statistique est de diffuser certaines conclusions de l'enquête MICS-Palu, RDC 2017-2018 relatives à l'alimentation du nourrisson et du jeune enfant (ANJE). Les données de ce Résumé Statistique se trouvent dans les tableaux TC.7.1,TC7.2, TC.7.3, TC7.5, TC.7.6, TC.7.7 dans le rapport des résultats de l’enquête. D'autres Résumés Statistiques et le rapport des résultats de cette enquête ainsi que ceux d’autres pays sont disponibles sur mics.unicef.org/surveys Pourcentage d’enfants de 6-23 mois qui ont consommé les aliments d’au moins 5 des 8 groupes d’aliments, selon la province 45 6 23 4 42 Messages clés - Le niveau de retard de croissance des enfants de moins de 5 ans est particulièrement alarmant, culminant à 42% , - Ce retard de croissance commence aux plus jeunes âges, puisque près d’1 enfant de moins de 6 mois sur 5 en souffre, - Il atteint le niveau record de 52% d’enfants touchés parmi ceux vivant dans les ménages les plus pauvres contre 18% de ceux vivant dans les ménages les plus riches, - 13 provinces sur 26 ont des niveaux de retard de croissance au-dessus de la moyenne nationale, touchant jusqu’à 55% des enfants de moins de 5 ans du Kwango et 54% de ceux du Kasai central, - La malnutrition aiguë ou émaciation est une maladie tueuse d’enfants et 1 enfant de moins de 5 ans sur 14 en souffre en RDC et plus d’1 enfant sur 10 dans 4 provinces. Le retard de croissance fait référence à un enfant qui est trop petit pour son âge. Le retard de croissance ou malnutrition chronique est l'impossibilité de se développer physiquement et cognitivement et est le résultat d'une malnutrition chronique ou récurrente. Retard de croissance : ODD 2.2.1 L’Obésité fait référence à un enfant qui est trop lourd pour sa taille. Cette forme de malnutrition résulte du fait de dépenser trop peu de calories par rapport aux quantités consommées dans les aliments et les boissons et augmente le risque de maladies non transmissibles plus tard dans la vie. Obésité : ODD 2.2.2 Pourcentage d'enfants de moins de 5 ans présentant un retard de croissance Pourcentage d'enfants de moins de 5 ans en surpoids L’emaciation fait référence à un enfant qui est trop mince pour sa taille. L’émaciation ou malnutrition aiguë, est le résultat d'une perte de poids rapide ou récente ou de l'incapacité de prendre du poids. Un enfant qui est moyennement ou sévèrement émacié a un risque accru de décès. Emaciation : ODD 2.2.2 Pourcentage d'enfants de moins de 5 ans émaciés L’insuffisance pondérale est une forme composite de dénutrition pouvant inclure des éléments de retard de croissance et de dépérissement (c’est-à- dire qu’un enfant présentant une insuffisance pondérale peut avoir un poids réduit pour son âge en raison de sa trop petite taille et / ou de sa maigreur). Insuffisance pondérale Pourcentage d'enfants de moins de 5 ans présentant une insuffisance pondérale République Démocratique du Congo, 2017-2018 Etat nutritionnel des enfants 0,0 20,0 40,0 60,0 0 12 24 36 48 60 P o u rc e n ta g e Age en mois Retard de croissance Surpoids Emanciation Insuffisance pondérale Pourcentage d'enfants souffrant d'insuffisance pondérale, de retard de croissance, de perte de poids et d’obésité, selon l'âge en mois Indicateurs anthropométriques de la malnutrition Indicateurs anthropométriques de malnutrition par âge Multiple Idicator Cluster Survey 46 État nutritionnel des enfants : désagrégation Retard de croissance : ODD 2.2.1 Données provinciales sur le retard de croissance et l’émaciation Urbain, 29 Le plus riche, 18 Secondaire et plus, 34 Filles, 38 Rural, 50 Le plus pauvre, 52 Aucune, 50 Garçons, 46 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction de la mère Sexe P o u rc e n ta g e National Urbain, 6 Le plus riche, 5 Secondaire et plus, 6 36-47 mois, 5 Rural, 7 Le plus pauvre, 8 Aucune, 7 6-11 mois, 10 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction de la mère Age de l'enfant P o u rc e n ta g e National Emaciation : ODD 2.2.2 Pourcentage d'enfants de moins de 5 ans présentant un retard de croissance, par caractéristiques de base Pourcentage d'enfants de moins de 5 ans émaciés, par caractéristiques de base L'enquête par grappes à indicateurs multiples (MICS) MICS-Palu, RDC 2017-2018 a été réalisée par l’Institut National de la Statistique dans le cadre du programme mondial MICS. L’appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). L’UNICEF, l’USAID et le Fonds Mondial ont apporté un soutien financier. L'objectif de ce Résumé Statistique est de diffuser certaines conclusions de l'enquête MICS-Palu, RDC 2017-2018 relatives à l'état nutritionnel des enfants. Les données de ce Résumé Statistique se trouvent dans le tableau TC.8.1 dans le rapport des résultats de l’enquête. D'autres Résumés Statistiques et le rapport des résultats de cette enquête et ceux d’autres pays sont disponibles sur mics.unicef.org/surveys Pourcentage d’enfants de 0-59 mois en retard de croissance : Pourcentage d’enfants de 0-59 mois émaciés 47 Messages clés - La partipation des enfants à un programme d’éducation preprimaire est très peu développée en RDC (5%). - Même parmi les enfants du milieu urbain (12%) et plus spécifiquement ceux de Kinshasa (17%) et ceux des ménages les plus riches (20%), cela demeure un phénomène marginal. - Au niveau national, presque la moitié (47%, donnée non présentée) des enfants de moins de 5 ans ont été laissés sous une garde inadéquate au moins 1 heure la semaine précédant l’enquête. Neuf provinces sur 26 ont des pourcentages de garde inadéquate supérieurs à 50%, notamment le Kasai Central (63%), le Kwango (66%) et le Sud-Ubangui (67%). - L’Indice de Développement de la Petite Enfance révèle que 57% des enfants de 3-4 ans sont en bonne voie de développement pour leur âge. La faiblesse de cet indice composite est dûe au très faible pourcentage d’enfants de 3-4 ans en bonne voie de développement dans le domaine des lettres et des nombres, ce qui est fortement associé à la faible participation à un programme d’éducation de la petite enfantce, ainsi que le montre l’analyse de la disparité du score de l’IDPE, notamment en fonction de la fréquentation ou non du preprimaire . Pourcentage d'enfants âgés de 2 à 4 ans avec lesquels le père, la mère ou un autre membre adulte du ménage ont participé à des activités favorisant l'apprentissage et la préparation à l'école au cours des trois derniers jours. La petite enfance, qui dure jusqu'à 8 ans, est essentielle au développement cognitif, social, émotionnel et physique. Au cours de ces années, le cerveau nouvellement développé d’un enfant est très souple et réagit au changement. Un développement optimal de la petite enfance nécessite un environnement stimulant et nourricier, un accès à des livres et à du matériel d'apprentissage, à des interactions avec des soignants attentifs, une alimentation adéquate, un accès à une instruction de bonne qualité, ainsi que la sécurité et la protection. Tous ces aspects de l'environnement contribuent bon développement des enfants. Les enfants confrontés à un large éventail de facteurs de risque, notamment la pauvreté, la mauvaise santé, des niveaux élevés de stress familial et environnemental, l’exposition à la violence, aux abus, à la négligence, à l'exploitation ainsi qu’à l'inégalité en matière de soins et d'apprentissage peuvent ne pas atteindre leur potentiel de développement. Investir dans la petite enfance est l’un des moyens les plus critiques et les plus rentables de réduire les écarts qui désavantagent souvent les enfants les plus vulnérables sur le plan social et économique. Les activités comprennent : lire des livres à l'enfant ; lui raconter des histoires ; lui chanter des chansons ; l’emmener à l'extérieur de la maison ; jouer avec lui ; nommer, compter ou dessiner des choses avec lui. 5 5 6 3 8 1 12 0 17 1 20 Total Filles Garcons 3 ans 4 ans Rural Urbain Tanganyika Kinshasa Le plus pauvre Le plus riche P o u rc e n ta g e Pourcentage d'enfants âgés de 36 à 59 mois participant à un programme d'éducation de la petite enfance, selon les caractéristiques de base 7 18 44 Père Mère Tout membre adulte du ménage Soutien à l'apprentissage Participation aux programmes d'éducation de la petite enfance Stimulation précoce et soins réactifs République Démocratique du Congo, 2017-2018 Multiple Indicator Cluster SurveyDéveloppement de la petite enfance 48 Matériels d’apprentissage et supervision des enfants L'enquête par grappes à indicateurs multiples MICS-Palu, RDC 2017-2018 a été réalisée en 2017-2018 par l’Institut National de la Statistique dans le cadre du programme mondial MICS. L’appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF). L’UNICEF, l’USAID et le Fonds Mondial ont apporté un soutien financier. L'objectif de ce Résumé Statistique est de diffuser certaines conclusions de l'enquête MICS-Palu, RDC 2017-2018 relatives au développement de la petite enfance. Les données de ce résumé statistique se trouvent dans les tableaux TC10.1, LN1.1, TC10.2, TC10.3, and TC11.1 dans le rapport des résultats de l’enquête. D'autres résumés statistiques et le rapport des résultats de cette enquête ainsi que celui d’autres pays sont disponibles sur mics.unicef.org/surveys Supervision inadéquate des enfantsAccès aux matériels de jeu et d'apprentissage Pourcentage d'enfants de moins de cinq ans laissés seuls ou sous la surveillance d'un autre enfant de moins de 10 ans pendant plus d'une heure au moins une fois au cours de la dernière semaine, par région Pourcentage d'enfants de moins de cinq ans selon leur accès au matériel de jeu et d'apprentissage IDPE : Indice de développement de la petite enfance ; Pourcentage d'enfants âgés de 3 à 4 ans en bonne voie de développement dans les domaines de la lecture et des nombres, du développement physique et socio-émotionnel, et de l'apprentissage Score de l’IDPE selon diverses caractéristiques de l’enfant 36 68 27 39 1 Jouets faits à la maison Objets du ménage/trouvés dehors Jouets manufacturés 2 ou 3 types de jouets 3 ou plus livres d'enfants Pourcentage Rural, 52 Le plus pauvre, 44 Aucune, 49 Garcon, 56 3 ans, 55 Non, 55 Urbain, 65 Le plus riche, 72 Secondaire+, 63 Fille, 57 4 ans, 59 Oui, 81 Milieu de residence Bien-être économique Instruction de la mère Sexe de l'enfant Age de l'enfant Fréquentation preprimaire S co re National 8 80 67 96 57 Lecture et nombres Socio-émotionnel Apprentissage Physique IDPE Pourcentage IDPE : Score Total et domaines, ODD 4.2.1 IDPE : Disparités Indice de développement de la petite enfance (IDPE) 49 Taux de fréquentation scolaire net (ajusté) 34 32 78 43 5 Secondaire deuxième cycle Secondaire premier cycle Primaire Scolarisés 1 an avant l'age d'entrée officielle au primaire Fréquentation du preprimaire (36-59 mois) Pourcentage Fille, 43 Rural, 31 Le plus pauvre, 24 Garçon, 43 Urbain, 62 Le plus riche, 72 Sexe Milieu de résidence Bien-être économique P o u rc e n ta g e National Fille, 5 Rural, 1 Le plus pauvre, 1 Garçon, 6 Urbain, 12 Le plus riche, 20 Sexe Milieu de résidence Bien-être économique P o u rc e n ta g e National Taux net de fréquentation du pré-primaire Disparités dans la fréquentation de l'éducation de la petite enfance et participation à l'apprentissage organisé Taux de participation à l'apprentissage organisé (1 an avant l'âge d'entrée primaire) : ODD 4.2.2 Pourcentage d'enfants âgés de 36 à 59 mois qui suivent un programme d'éducation de la petite enfance Pourcentage d'enfants inscrits dans un programme d'éducation de la petite enfance ou dans l'enseignement primaire (taux net ajusté de fréquentation) qui ont un an de moins que l'âge d'entrée officiel à l'école primaire au début de l'année scolaire Taux de fréquentation et disparités République Démocratique du Congo, 2017-2018 Multiple Indicator Cluster SurveyEducation Messages clés • Le pré-primaire (5%) est encore trop faible en RDC. • Plus des trois quarts des enfants (78%) en âge de fréquenter l’école primaire sont scolarisés au niveau primaire ou secondaire. • Ces pourcentages baissent de façon très importante pour les niveaux secondaire 1er cycle (32%) et deuxième cycle (34%). • Quel que soit le niveau de fréquentation, on enregistre d’importantes disparités dans la fréquentation scolaire, au détriment des enfants du milieu rural et de ceux des ménages les plus pauvres. • L’écart entre les filles et les garçons est faible à tous les niveaux d’instruction. • Les provinces de la Tshuapa, Tanganiyka, Kasai, Lualaba ou encore Kwango ont des taux de fréquentation du primaire très au-dessous de la moyenne nationale et 2 fois moins importants en ce qui concerne le secondaire (1er et 2ème cycle). 50 Fille, 77 Rural, 72 Le plus pauvre , 65 Garçon, 79 Urbain, 87 Le plus riche, 94 Sexe Milieu de résidence Bien-être économique P o u rc e n ta g e National Taux net ajusté de fréquentation du primaire Disparités dans les taux de fréquentation Taux net ajusté de fréquentation du secondaire premier cycle Pourcentage d'enfants en âge d'aller à l'école primaire (au début de l'année scolaire) et qui fréquentent l'école primaire ou secondaire Taux net ajusté de fréquentation du secondaire deuxième cycle Pourcentage d'enfants en âge du premier cycle du secondaire (au début de l'année scolaire en cours ou de la dernière année) qui fréquentent le premier cycle de l'enseignement secondaire ou plus Pourcentage d'enfants en âge du deuxième cycle du secondaire (au début de l'année scolaire en cours ou de la dernière année) qui fréquentent le deuxième cycle du secondaire ou plus Données provinciales sur les taux nets de fréquentation (ajustés) Province Education de la petite enfance Taux de participation à l'apprentissage organisé Primaire Secondaire premier cycle Secondaire deuxième cycle National 5,1 43,0 78,2 31,7 34,1 Kinshasa 17,4 68,5 92,0 55,6 67,0 Kongo Central 3,1 43,5 81,9 31,3 32,5 Kwango 2,9 34,4 67,6 25,9 25,2 Kwilu 2,0 25,0 78,1 35,1 37,7 Maindombe 2,9 32,9 80,3 36,1 34,7 Equateur 3,3 32,6 80,9 24,9 27,6 Sud Ubangi 3,6 22,0 74,6 19,8 22,1 Nord Ubangi 5,1 43,4 76,6 21,3 19,5 Mongala 1,0 20,1 69,7 15,4 15,0 Tshuapa 2,6 20,0 61,1 17,2 15,4 Tshopo 4,9 50,2 84,4 33,5 27,8 Bas Uele 2,4 45,0 89,0 27,8 12,4 Haut Uele 9,5 35,4 74,1 14,6 16,7 Ituri 1,4 26,8 65,1 16,2 16,3 Nord Kivu 8,4 55,7 80,9 36,6 35,4 Sud Kivu 2,4 48,4 81,5 31,1 35,8 Maniema 1,0 44,3 83,0 38,2 27,9 Haut Katanga 7,7 41,0 75,2 31,6 34,9 Lualaba 4,4 44,2 67,5 24,3 17,4 Haut Lomami 2,6 45,6 80,2 21,3 22,9 Tanganyika 0,5 37,5 62,5 15,8 25,2 Lomami 3,1 53,0 79,8 41,5 37,5 Kasai Oriental 2,2 41,1 77,7 23,7 25,5 Sankuru 2,2 64,2 87,1 28,1 26,7 Kasai Central 1,4 38,2 73,0 10,1 20,8 Kasai 0,6 23,6 57,6 14,7 14,8 Fille, 31 Rural, 19 Le plus pauvre , 13 Garçon, 32 Urbain, 46 Le plus riche, 62 Sexe Milieu de résidence Bien-être économique P o u rc e n ta g e National Fille, 33 Rural, 20 Le plus pauvre, 13 Garçon, 36 Urbain, 50 Le plus riche, 66 Sexe Milieu de résidence Bien-être économique P o u rc e n ta g e National 51 Fille, 66 Rural, 53 Le plus pauvre, 42 Garçon, 67 Urbain, 81 Le plus riche, 93 Sexe Milieu de résidence Bien-être économique P o u rc e n ta g e National École primaire Taux d'achèvement Secondaire premier cycle Pourcentage d'enfants âgés de 3 à 5 ans au-dessus de l'âge prévu pour la dernière année du primaire et ayant achevé leurs études primaires Secondaire deuxième cycle Pourcentage d'enfants âgés de 3 à 5 ans au-dessus de l'âge prévu pour la dernière année du premier cycle du secondaire et qui ont achevé leurs études au premier cycle du secondaire Pourcentage d'enfants ou de jeunes âgés de 3 à 5 ans au-dessus de l'âge prévu pour la dernière année du deuxième cycle du secondaire et qui ont achevé le deuxième cycle du secondaire Fille, 52 Rural, 39 Le plus pauvre, 31 Garçon, 58 Urbain, 71 Le plus riche, 84 Sexe Milieu de résidence Bien-être économique P o u rc e n ta g e National Fille, 27 Rural, 12 Le plus pauvre, 8 Garçon, 36 Urbain, 47 Le plus riche, 64 Sexe Milieu de résidence Bien-être économique P o u rc e n ta g e National 31 54 67 Secondaire deuxième cycle Secondaire premier cycle Primaire Pourcentage Disparités dans les taux d'achèvement Taux d’achèvement par province Pourcentage d'enfants âgés de 3 à 5 ans au-dessus de l'âge prévu pour la dernière année du primaire et ayant achevé leurs études primaires Pourcentage d'enfants ou de jeunes âgés de 3 à 5 ans au-dessus de l'âge prévu pour la dernière année du deuxième cycle du secondaire et qui ont achevé le deuxième cycle du secondaire 52 Dimension 1 : Enfants ne participant ni à un programme d’éducation de la petite enfance ni à un enseignement primaire Dimension 2 : Enfants en âge d'aller à l'école primaire qui ne fréquentent ni le primaire ni le secondaire Dimension 3 : Enfants en âge du premier cycle du secondaire qui ne fréquentent ni le primaire ni le secondaire Dimension 4 : Enfants qui sont en âge du primaire mais qui risquent de décrocher (dépassement d’âge de 2 ans ou plus) Dimension 5 : Enfants qui sont en âge du premier cycle du secondaire mais qui risquent de décrocher (dépassement d'âge de 2 ans ou plus) 47 33 16 21 57 46 33 17 22 57 DE5 DE4 DE3 DE2 DE1 Pourcentage Fille Garcon Enfants en dehors de l’école Messages clés - Enfants et Adolescents en dehors de l’école : plus de 2 enfants sur 10 en âge d’aller au primaire ne sont pas scolarisés et cette proportion concerne presque 3 enfants sur 10 au niveau secondaire 2ème cycle - En ce qui concerne le taux d’achèvement, on enregistre de grandes disparités entre le milieu urbain et rural et le quintile de bien-être économique pour les niveaux primaire, secondaire 1er cycle et 2ème cycle ODD Indicateurs MICS Définition Valeurs 4.1.4 LN.8 a,b,c Taux d'achèvement (enseignement primaire, secondaire 1er cycle, secondaire 2e cycle) 67%/54%/31% 4.1.5 LN.6 a,b,c Enfants hors de l’école (école primaire, secondaire premier et 2 e cycle) 22%/17%/28% 4.1.6 LN.10 a,b, Pourcentage d’enfants dont l'âge est supérieur à celui requis pour la classe selon le niveau (primaire, premier cycle du secondaire) 53%/ 66% 4.2.2 LN.2 Taux de participation à l'apprentissage organisé (un an avant l'âge officiel d'entrée au primaire), par sexe M : 43%/ F : 43% 4.5.1 LN.5 a Indices de parité (femmes / hommes, milieu rural / urbain, bien-être économique : plus pauvre / plus riche) pour le taux net de fréquentation ajusté du primaire 0,98/ 0,83 /0,69 4.5.1 LN.5 b Indices de parité (femmes / hommes, milieu rural / urbain, bien-être économique : plus pauvre / plus riche) pour le taux net de fréquentation ajusté du premier cycle du secondaire 0,97/ 0,42 /0,21 Résumé des ODD de l'éducation Dimensions des non scolarisés par niveaux d'éducation Enfants en dehors de l’école par province Pourcentage d'enfants en dehors de l’école mais qui sont en âge d’aller à l’école primaire Pourcentage d'enfants en dehors de l’école mais qui sont en âge du deuxième cycle du secondaire 53 Compétences en lecture et en calcul Fille, 9 Rural, 4 Le plus pauvre, 2 Garçon, 9 Urbain, 15 Le plus riche, 24 Sexe Milieu Indice du bien-être économique P o u rc e n ta g e National Désagrégation des compétences de base en lecture 8,7 11,1 13,5 15,5 A des capacités de base en lecture * Répond correctement aux questions de compréhension inférentielle Répond correctement aux questions de compréhension littérale Lit 90% des mots correctement dans l'histoire Pourcentage Données régionales sur les compétences de base en lecture Pourcentage d'enfants de 7 à 14 ans qui peuvent 1) lire correctement 90% des mots d'une histoire, 2) répondre à trois questions de compréhension littérale, 3) répondre à deux questions de compréhension inférentielle Enfants avec capacités de base en lecture et calcul : ODD 4.1.1.(a) (i: lecture et calcul) Compétences et implication parentale Données sur les compétences en lecture et en calcul dans les MICS • Le module d’apprentissage fondamental adopte une méthode d’évaluation directe de l’apprentissage précoce de la lecture et des mathématiques chez les enfants de deuxième année du primaire. Cela contribue à l'ODD 4.1.1. (A) Indicateur global. • Pour le module d'apprentissage de base, un enfant âgé de 7 à 14 ans (inclus) est sélectionné au hasard dans chaque ménage. • Le contenu de l'évaluation de la lecture est personnalisé dans chaque pays, garantissant que le vocabulaire utilisé fait partie du manuel de lecture de 2e année. Cela garantit la pertinence de la question nationale en termes de vocabulaire et d’adéquation culturelle). Les questions sur les mathématiques sont basées sur les compétences universelles requises pour ce niveau. • Comme MICS recueille également des données sur la fréquentation scolaire et de nombreuses caractéristiques des individus et des ménages, telles que l'emplacement, le statut socio-économique du ménage et l'appartenance ethnique, il est possible d'identifier les sous-populations d'enfants les plus marginalisées afin de les aider à améliorer les résultats de l'apprentissage. Compétences de base en lecture : ODD 4.1.1. (A) (I : lecture) Compétences en calcul Pourcentage d'enfants âgés de 7 à 14 ans qui peuvent effectuer avec succès 1) une tâche de lecture de nombres, 2) une tâche de discrimination de nombre, 3) une tâche d'addition et 4) une tâche de reconnaissance et d'achèvement de modèle. Compétences en lecture 0,5 0,7 15,5 40,1 40,0 A des compétences de base en calcul * Reconnaissance et achèvement de modèle Addition Discrimination des nombres Lecture des nombres Pourcentage 54 Garçon, 2 Rural, 1 Le plus pauvre, 0 Fille, 3 Urbain, 4 Le plus riche, 9 0 Sexe Milieu Bien-être économique P o u rc e m ta g e National Enfants avec 3 livres ou plus à lire à la maison Participation parentale: environnement d'apprentissage à la maison Enfants qui lisent des livres ou pour qui ces livres sont lus à la maison Enfants qui reçoivent de l'aide pour faire leurs devoirs Fille, 26 Rural, 18 Le plus pauvre, 12 Garçon, 27 Urbain, 39 Le plus riche, 50 Sexe Milieu Bien-être économique P o u rc e n ta g e National Garçon, 48 Rural, 37 Le plus pauvre, 34 Fille, 56 Urbain, 63 Le plus riche, 70 Sexe Milieu Bien-être économique P o u rc e n ta g e National Participation parentale: soutien à l'apprentissage à l'école 64 63 51 44 16 40 0 20 40 60 80 Enfants pour lesquels un membre adulte du ménage au cours de la dernière année a reçu un bulletin de notes pour l'enfant L'école a un organe directeur ouvert aux parents A assisté à une réunion convoquée par l'organe directeur Une réunion a discuté des questions clés d’éducation / finances A assisté à une fête scolaire ou à un événement sportif Rencontré les enseignants pour discuter des progrès de l'enfant P o u rc e n ta g e Participation d'un adulte à la gestion de l'école l'année dernière Participation de l'adulte aux activités scolaires de l'année dernière L'enquête par grappes à indicateurs multiples (MICS) MICS-Palu, RDC 2017-2018 a été réalisée en 2017 par l’Institut National de la Statistique dans le cadre du programme mondial MICS. L’appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). L’UNICEF, l’USAID et le Fonds ont apporté un soutien financier. L'objectif de ce Résumé Statistique est de diffuser certaines conclusions de l'enquête MICS- Palu, RDC 2017-2018 relatives à l’Education. Les données de ce Résumé Statistique se trouvent dans les tableaux LN.1.1, LN.1.2, LN.2.3, LN.2.4, LN.2.5 , LN.2.6, et LN.2.7. dans le rapport des résultats de l’enquête. D'autres Résumés Statistiques et le rapport des résultats de cette enquête ainsi que ceux d’autres pays sont disponibles sur mics.unicef.org/surveys 55 Pourcentage d'enfants de moins de 5 ans dont la naissance est enregistrée, qu'ils aient ou non un acte de naissance et par sexe Pourcentage d'enfants de moins de 5 ans dont la naissance est enregistrée, par âge en mois 35 36 35 5 5 5 Total Garçon Fille P o u rc e n ta g e Enregistré mais pas d'acte de naissance A un acte de naissance 38 43 42 39 40 0-11 mois 12-23 mois 24-35 mois 36-47 mois 48-59 mois P o u rc e n ta g e Niveaux de l’enregistrement des naissances Messages clés • L’enregistrement des naissances des enfants de moins de 5 ans a augmenté en RDC passant de 25% en 2014 (EDS, 2013-2014) à 40% aujourd’hui • S’il n’y a pas de disparités entre filles et garçons, il y a en par contre entre les milieux de résidence, et surtout entre les niveaux d’instruction de la mère et le niveau de bien-être économique des ménages • Dans certaines provinces comme le Maniema (5%), le Sankuru (6%) la Tshuapa (14%) par exemple, il est impératif de renforcer les campagnes de sensibilisation et les mécanismes de l’enregistrement des naissances • La méconnaissance des procédures est une cause majeure du non enregistrement des naissances ; en effet, seulement 16% des mères des enfants qui ne sont pas enregistrés savent comment le faire. Enregistrement des naissances par âge Enregistrement des naissances des enfants de moins de 5 ans : ODD 16.9.1 République Démocratique du Congo, 2017-2018 Enregistrement des naissances Multiple Indicator Cluster Survey 56 Enregistrement des Naissances : Disparités Pourcentage d'enfants de moins de 5 ans dont la naissance est enregistrée, selon les caractéristiques de base L'enquête par grappes à indicateurs multiples (MICS) MICS-Palu, RDC a été réalisée en 2017- 2018 par l’Institut National de la Statistique dans le cadre du programme mondial MICS. L’appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). UNICEF, l’USAID et le Fonds Mondial ont apporté un soutien financier. L'objectif de ce Résumé Statistique est de diffuser certaines conclusions de l'enquête MICS-Palu, RDC 2017-2018 relatives à l’enregistrement des naissances. Les données de ce Résumé Statistique se trouvent dans les tableaux PR1.1 dans le rapport des résultats de l’enquête. D'autres Résumés Statistiques et le rapport des résultats de cette enquête et ceux d'autres pays sont disponibles sur mics.unicef.org/surveys Données provinciales sur l’enregistrement des naissances Pourcentage d’enfants de moins de 5 ans dont la naissance n’est pas enregistrée, en fonction des connaissances de la mère (ou gardienne d’enfant) sur comment enregistrer un enfant Connaissances de la mère (ou gardienne d’enfants) sur comment enregistrer Rural, 29 Le plus pauvre, 21 Aucune, 33 Urbain, 57 Le plus riche, 71 Supérieur, 85 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction de la mère P o u rc e n ta g e National 74 87 58 93 66 90 84 26 13 42 7 34 10 16 Urbain Rural Le plus riche Le plus pauvre La mère / la gardienne a fait des études supérieures La mère / la gardienne n'a pas d'instruction Total Enfants non enregistrés dont les mères ne savent pas comment les enregistrer Enfants non enregistrés dont les mères savent comment les enregistrer Pourcentage d’enfants de moins de 5 ans dont la naissance a été enregistrée, par province 57 Messages clés - 89 % des enfants de 1 à 14 ans subissent une forme de discipline mais pour seulement 6% d’entre eux, il s’agit de discipline non violente - Les niveaux de l’agression psychologique (80%) et des punitions physiques (80% dont 40% sévères) montrent la façon souvent violente avec laquelle les enfants de RDC sont éduqués - Bien que la discipline violente ne présente pas de grandes disparités selon les caractéristiques, les enfants des milieu les plus favorisés et ceux dont la mère a un niveau d’instruction secondaire et plus subissent un peu plus de violences que les autres - Paradoxalement, seulement 38 % des répondants pensent que les punitions corporelles et la violence physique sont nécessaires à l’éducation d’un enfant Pourcentage d'enfants âgés de 1 à 14 ans ayant subi une discipline au cours du dernier mois, par type de discipline Pourcentage d'enfants âgés de 1 à 14 ans ayant subi une discipline violente au cours du dernier mois, selon les caractéristiques de base Punition physique : secouer, frapper ou gifler un enfant sur la main / le bras / la jambe, frapper sur les fesses ou ailleurs sur le corps avec un objet dur, fesser ou frapper avec la main nue, frapper ou gifler sur le visage, la tête ou les oreilles, et battre ou frapper fort et à plusieurs reprises. Punition physique sévère: frapper ou gifler un enfant sur le visage, la tête ou les oreilles, et battre ou frapper un enfant fort et à plusieurs reprises. Agression psychologique : crier, hurler sur un enfant et appeler un enfant par des noms dévalorisants tels que «idiot» ou «fainéant». Discipline violente : toute punition physique et / ou agression psychologique Discipline de l’enfant Sévère 40 Autres types 40 Punition physique 80 Agression psychologique 89 Toute discipline violente : ODD 16.2.1 6 Seulement non-violente Discipline Violente : Disparités Rural, 88 Le plus pauvre, 88 Aucune, 88 Fille, 88 Urbain, 90 Le plus riche, 91 Secondaire et +, 89 Garçon, 90 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction de la mère Sexe de l'enfant P o u rc e n ta g e National Types de discipline de l’enfant République Démocratique du Congo, 2017-2018 Discipline de l’enfant Multiple Indicator Cluster Survey 58 Discipline violente : motifs selon l’âge Pourcentage de personnes interrogées dans le module sur la discipline des enfants qui pensent que la punition physique est nécessaire pour élever ou éduquer les enfants, selon leurs caractéristiques Pourcentage d'enfants âgés de 1 à 14 ans ayant subi une discipline violente au cours du dernier mois, par type et par âge 0 20 40 60 80 100 1-2 ans 3-4 ans 5-9 ans 10-14 ans P o u rc e n ta g e Agression psychologique Toute punition physique Punition physique sévère Toute discipline violente 80 38 Pourcentage d'enfants âgés de 1 à 14 ans ayant subi un châtiment physique Pourcentage de répondants qui pensent que des punitions corporelles sont nécessaires pour élever un enfant 38 35 38 36 39 35 40 36 38 44 38 35 30 37 Total Homme Femme Urbain Rural < 25 ans 25-34 ans 35-49 ans 50 ans et + Aucune Primaire Secondaire et + Le plus riche Le plus pauvre P o u rc e n ta g e Punition physique : attitudes et expériences Attitudes envers la punition physique L'enquête par grappes à indicateurs multiples MICS-Palu, RDC 2017-2018 a été réalisée en 2017 par l’Institut National de la Statistique dans le cadre du programme mondial MICS. L’appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). L’UNICEF , l’USAID et le Fonds Mondial ont apporté un soutien financier. L'objectif de ce Résumé Statistique est de diffuser certaines conclusions de l'enquête MICS-Palu, RDC 2017-2018 relatives à la discipline de l’ enfant. Les données de ce Résumé Statistique se trouvent dans les tableaux PR2.1 et PR 2.2 dans le rapport des résultats de l’enquête. D'autres Résumés Statistiques et le rapport des résultats de cette enquête ainsi que ceux d’autres pays sont disponibles sur mics.unicef.org/surveys 59 Messages clés - En RDC, 15 pour cent d’enfants de 5-17 ans sont engagés dans le travail des enfants - Les differences entre garçons et filles ne sont pas très prononcées par contre, les enfants des ménages les plus pauvres sont plus de 2 fois plus nombreux à travailler que ceux des ménages les plus riches. - 13% des enfants de 5-17 ans travaillent dans des conditions dangereuses pour leur santé et ce pourcentage concerne le quart des enfants de 15-17 ans - Dans les provinces du nord du pays (Haut Uelé, Bas Uelé, Sud Ubangui, Ituri et Nord Ubangui) et dans le Lomami, Le Kasai et Maniema le travail des enfants concerne de 20 à 30% des enfants de 5-17 ans Pourcentage d'enfants âgés de 5 à 17 ans impliqués dans le travail des enfants, selon les caractéristiques de base * Les estimations du travail des enfants issues de MICS sont différentes de celles de la base de données des ODD pour l'indicateur 8.7.1, car la base de données exclut la composante travail dangereux et applique un seuil de 21 heures pour les tâches ménagères pour les enfants de 5 à 14 ans et aucun seuil pour les tâches ménagères pour les enfants de 15 à 17 ans Pourcentage d'enfants âgés de 5 à 17 ans exerçant une activité professionnelle, par type d'activité et par âge Définition du travail des enfants De 5 à 11 ans : au moins une heure de travail économique, 21 heures de services ménagers non rémunérés par semaine. De 12 à 14 ans : au moins 14 heures de travail économique, 21 heures de services ménagers non rémunérés par semaine. De 15 à 17 ans : au moins 43 heures de travail économique rémunéré ou non par semaine. NB: Selon la dernière définition des ODD, le travail dangereux a été retiré du travail dangereux. Les activités économiques incluent le travail rémunéré ou non rémunéré d'une personne n'appartenant pas au ménage, le travail dans une ferme familiale ou une entreprise. Les tâches ménagères comprennent des activités telles que la cuisine, le ménage ou l’entretien des enfants, ainsi que la collecte de bois de chauffage ou la corvée d’eau. Les conditions dangereuses incluent par exemple le travail dans les mines, l’exposition aux produits chimiques et pesticides dans l’agriculture ou le travail donnant lieu à la manipulation de machines dangereuses, le portage de charges lourdes, etc. Quel que soit l’âge, si l'enfant fait une heure par semaine de ce type de travail il est considéré comme travailleur dans des conditions dangereuses Remarque : Ces données reflètent les proportions d'enfants engagés dans des activités pendant un nombre d’heures égal ou supérieur aux seuils définis en fonction de l'âge comme indiqué dans l'encadré de définitions NB: Le seuil horaire pour les activités ménagères a été supprimé pour les 15-17 ans. 15 17 13 18 16 2 12 17 15 13 9 19 Total Filles Garçons 5-11 ans 12-14 ans 15-17 ans Urbain Rural Fréquente l'école Ne fréquente pas l'école Le plus riche Le plus pauvre P o u rc e n ta g e 7 6 14 na 9 13 3 2 5-17 ans 5-11 ans 12-14 ans 15-17 ans Pourcentage Activites économiques Taches ménagères (na pour les 15-17 ans) République Démocratique du Congo, 2017-2018 Travail des enfants : ODD 8.7.1* Niveaux et disparités dans le travail des enfants de 5-17 ans Types de travail des enfants République Démocratique du Congo, 2017-2018 Multiple Indicator Cluster SurveyTravail des enfants 60 Disparités dans le travail des enfants Pourcentage d'enfants de 5 à 17 ans impliqués dans le travail des enfants, par province L'enquête par grappes à indicateurs multiples MICS-Palu, RDC 2017-2018 a été réalisée en 2017 par l’Institut National de la Statistique dans le cadre du programme mondial MICS. L’appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). L’UNICEF , l’USAID et le Fonds Mondial ont apporté un soutien financier. L'objectif de ce Résumé Statistique est de diffuser certaines conclusions de l'enquête MICS-Palu, RDC 2017-2018 relatives au Travail des enfants. Les données de ce Résumé Statistique se trouvent dans les tableaux PR3.1, PR 3.2, PR3.3 et PR3.4 dans le rapport des résultats de l’enquête. D'autres Résumés Statistiques et le rapport des résultats de cette enquête ainsi que ceux d’autres pays sont disponibles sur mics.unicef.org/surveys Pourcentage d'enfants âgés de 5 à 17 ans exerçant une activité professionnelle, par type d'activité et par sexe Pourcentage d'enfants âgés de 5 à 17 ans travaillant dans des conditions dangereuses, par caractéristiques de base 13 13 10 15 14 12 5 15 13 Filles Garçons Urbain Rural Fréquente l'école Ne fréquente pas l'école Le plus riche Le plus pauvre Total Pourcentage Filles, 9 Garçons, 4 Garçons, 9 Filles, 9 Activités économiques atteignant ou dépassant le seuil d'âge Travaux ménagers dont le seuil est égal ou supérieur au seuil d'âge spécifique P o u rc e n ta g e National Données provinciales sur le travail des enfants Travail des enfants et disparités Disparités des Conditions de travail dangereuses Pourcentage d’enfants âgés de 5-17 ans travaillant sous des conditions dangereuses, selon les différentes types d’activités dangereuses 7 5 6 7 1 2 0 5 13 Portant de charges lourdes Travaillant avec des outils dangereux ou faisant fonctionner des grosses machines Exposé(e) à la poussière/ fumées ou gaz Exposé(e) au froid extrême, à la chaleur ou à l'humidité Exposé(e) à des bruits intenses ou à des vibrations Travaillant en hauteur Travaillant avec des produits chimiques ou des explosifs Exposé(e) à des choses ou des conditions défavorables à sa santé ou à sa sécurité Total travail dangereux Pourcentage Travail des enfants dans les conditions difficiles 61 Messages clés - En RDC, le mariage des enfants filles demeure une pratique très importante . En effet, presqu’1 femme de 20-24 ans sur 3 se marie avant l’âge de 18 ans et ceci concerne 2 femmes sur 5 en milieu rural - Le mariage des enfants est fortement lié au niveau de la pauvreté et du bien-être économique du ménage puisque plus de 4 fois plus de femmes de 20-24 ans issues des ménages pauvres (quintiles le plus pauvre et second) étaient mariées avant l’âge de 18 ans que de femmes des ménages les plus riches - Dans une moindre mesure, le niveau d’instruction est un facteur “protégeant “ les femmes d’un mariage précoce : les femmes qui ont au minimum un niveau d’instruction secondaire et plus ont 2 fois moins de risques de se marier avant 18 ans que celles qui ont un niveau primaire ou aucune instruction - En ce qui concerne la tendance de ce phénomène , on observe une certaine stabilité dans le temps entre les femmes qui ont aujourd’hui 45- 49 ans et qui se sont mariées avant 18 ans et celles qui ont 20-24 ans et qui se sont mariées avant 18 ans - Le niveau du mariage avant 18 ans des hommes de 20-24 ans est 3 fois moins important que celui des femmes, mais enregistre aussi une certaine stablité dans le temps. 6 11 8 19 40 29 Urbain Rural Total Pourcentage Mariée avant 18 ans Mariée avant 15 ans Mariage des enfants : niveaux et disparités Pourcentage de femmes âgées de 20 à 24 ans qui étaient mariées ou en union avant l'âge de 15 ans et avant l'âge de 18 ans, selon le milieu de résidence 10 30 29 45 45 22 46 42 29 Le plus riche Quatrième Moyen Second Le plus pauvre Secondaire et + Primaire Aucune instruction Total Pourcentage Pourcentage de femmes âgées de 20 à 24 ans qui étaient mariées ou en union avant l'âge de 18 ans, par niveau d’instruction et bien-être économique Mariage des filles avant l’âge de 15 et l’âge de 18 ans : ODD 5.3.1 Disparités du mariage des enfants République Démocratique du Congo, 2017-2018 Multiple Indicator Cluster SurveyMariage des enfants La prévalence du mariage des enfants dans le MICS Palu, RDC 2017-2018 semble être beaucoup plus faible que prévu par rapport aux estimations des enquêtes précédentes. Ces estimations doivent être interprétées avec prudence. Une analyse plus approfondie est actuellement en cours pour comprendre pleinement quelles sont les explications possibles de ces résultats. 62 Données provinciales sur le mariage des enfants L'enquête par grappes à indicateurs multiples MICS-Palu, RDC 2017-2018 par l’Institut National de la Statistique dans le cadre du programme mondial MICS. L’appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). L’UNICEF, l’USAID et le Fonds Mondial ont apporté un soutien financier. L'objectif de ce Résumé Statistique est de diffuser certaines conclusions de l'enquête MICS-Palu, RDC 2017-2018 relatives au mariage des enfants. Les données de ce Résumé Statistique se trouvent dans les tableaux PR4.1W et PR4.1M dans le rapport des résultats de l’enquête. D'autres Résumés Statistiques et le rapport des résultats de cette enquête ainsi que ceux d'autres pays sont disponibles sur mics.unicef.org/surveys 11 11 8 11 10 8 31 32 33 34 30 29 8 8 9 8 6 6 45-49 40-44 35-39 30-34 25-29 20-24 P o u rc e n ta g e Cohorte d’âges Femmes mariées avant 15 ans Femmes mariées avant 18 ans Hommes mariés avant 18 ans Pourcentage de femmes de 20 à 49 ans mariées ou en union pour la première fois avant 15 ans et pourcentage de femmes et d’hommes de 20 à 49 ans mariés ou en union pour la première fois avant 18 ans, par cohorte d’âges Tendances du mariage des enfants Le mariage avant 18 ans est une réalité pour beaucoup de jeunes filles. Dans de nombreuses régions du monde, les parents encouragent le mariage de leurs filles alors qu’elles sont encore enfants dans l'espoir que le mariage leur sera bénéfique à la fois financièrement et socialement, tout en allégeant le fardeau financier qui pèse sur la famille. En réalité, le mariage des enfants est une violation des droits humains, qui compromet le développement des filles et conduit souvent à une grossesse précoce et à l'isolement social, avec peu d'éducation et une formation professionnelle médiocre renforçant le caractère sexospécifique de la pauvreté. Le droit de consentir «librement et pleinement» à un mariage est reconnu dans la Déclaration universelle des droits de l'homme - avec la reconnaissance que le consentement ne peut être «libre et complet» lorsque l'une des parties impliquées n'est pas suffisamment mature pour prendre une décision éclairée au sujet d’un partenaire de vie. Pourcentage de femmes de 20-49 mariées ou en union avant l'âge de 18 ans dans les provinces 63 Messages clés - En RDC, environ 1 enfant sur 7 de 2-17 ans présente des difficultés dans au moins un des domaines explorés par l’enquête - Parmi les enfants de 5-17 ans, l’anxiété (12%) et la dépression (7%) sont à des niveaux très élevés - 16% des enfants ont encore des difficultés à marcher lorsqu’ils utilisent du materiel ou de l’aide dont 18% de garçons et 13% de filles (données non présentées) - S’il n’y a pas de différence selon le sexe de l’enfant, on enregistre par contre des disparités entre les niveaux de fonctionnement des enfants selon le milieu de residence ou le bien-être économique . - Environ un quart (22 %) d’enfants de 5-17 ans qui ne fréquentent pas l’école ont une difficulté fonctionnelle contre 18% d’enfants qui fréquentent l’école et ont au moins une difficulté fonctionnelle. Les enfants handicapés font partie des groupes les plus marginalisés de la société. Confrontés à une discrimination quotidienne sous la forme d'attitudes négatives et à l'absence de politiques et de lois adéquates, les enfants handicapés ne peuvent effectivement pas exercer leurs droits à la santé, à l'éducation et même à la survie. Les enfants handicapés font souvent partie des membres les plus pauvres de la population et ont moins de chances d'aller à l'école, d'avoir accès aux services de santé ou de faire entendre leur voix dans la société. La discrimination et l'exclusion des enfants handicapés les exposent également à un risque accru de maltraitance physique et émotionnelle ou d'autres formes de négligence, de violence et d'exploitation. La Convention relative aux droits de l'enfant (UNICEF, 1989) et la plus récente Convention relative aux droits des personnes handicapées (ONU, 2006) énoncent explicitement les droits des enfants handicapés sur un pied d'égalité avec les autres enfants. Ces conventions mettent l'accent sur les disparités auxquelles sont confrontés les enfants handicapés et appellent à une amélioration de leur accès aux services de base (éducation, santé, etc.) et de leur participation à tous les aspects de la vie. Pour atteindre ces objectifs, il est nécessaire de disposer de données fiables et comparables au niveau transnational. 7 20 16 9 20 17 6 19 16 2 - 4 ans 5 - 17 ans 2 - 17 ans P o u rc e n ta g e Total Garçon Fille Pourcentage d'enfants âgés de 2 à 17 ans ayant une difficulté fonctionnelle dans au moins un domaine, par domaine de fonctionnement N/A- Non applicable/disponible Kazakhstan 2015 Child Functioning Fonctionnement de l'enfant : niveaux et domaines Fonctionnement de l'enfant par âge Domaines de fonctionnement de l'enfant V u e A u d it io n M a rc h e M o tr ic it é fi n e C o m m u n ic a ti o n A p p re n ti ss a g e Jo u e r C o n tr ô le d u co m p o rt e m e n t P re n d re so in d e so i S e s o u v e n ir S e c o n ce n tr e r A cc e p te r le ch a n g e m e n t S e f a ir e d e s a m is A n x ié té D é p re ss io n National 2-4 ans 0,7 0,5 0,7 0,6 1,9 2,9 0,6 2,1 N/A N/A N/A N/A N/A N/A N/A 5-17 ans 0,4 0,2 2,3 N/A 0,4 1,3 N/A 2,0 0,6 1,1 0,8 3,1 0,8 11,6 6,7 République Démocratique du Congo, 2017-2018 Fonctionnement de l'enfant Multiple Indicator Cluster Survey Pourcentage d’enfants de 2-4 ans, de 5-17 ans et de 2-17 ans ayant une difficulté fonctionnelle dans au moins un des domaines*, selon le sexe * Les domaines explorés par l’enquête sont ceux cités dans le tableau ci-dessous. 64 Fonctionnement de l'enfant de 5-17 ans : disparités L'enquête par grappes à indicateurs multiples MICS-Palu, RDC 2017-2018 a été réalisée en 2017 par l’Institut National de la Statistique dans le cadre du programme mondial MICS. L’appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). L’UNICEF, l’USAID et le Fonds Mondial ont apporté un soutien financier. L'objectif de ce Résumé Statistique est de diffuser certaines conclusions de l'enquête MICS-Palu, RDC 2017-2018 relatives au Fonctionnement de l'enfant. Les données de ce Résumé Statistique se trouvent dans les tableaux EQ1.1, EQ1.2 et EQ1.4 dans le rapport des résultats de l’enquête. D'autres Résumés Statistiques et le rapport des résultats de cette enquête ainsi que ceux d’autres pays sont disponibles sur mics.unicef.org/surveys Pourcentage d'enfants âgés de 5 à 17 ans ayant des difficultés fonctionnelles dans au moins un domaine, selon les caractéristiques Fille, 19 Urbain, 18 Le plus riche, 18 Secondaire et plus, 18 Participe, 18 Garçon, 20 Rural, 21 Le plus pauvre, 25 Aucune, 20 Ne participe pas, 22 Sexe de l'enfant Milieu de résidence Bien-être économique Instruction de la mère Fréquentation scolaire P o u rc e n ta g e Pourcentage d'enfants âgés de 2 à 17 ans qui ont des difficultés à voir avec leurs lunettes parmi ceux qui portent des lunettes, qui ont des difficultés à entendre en portant leurs prothèses auditives parmi ceux qui en portent et qui ont des difficultés à marcher avec leur équipement/ou avec assistance parmi ceux qui ont des difficultés à marcher Fonctionnement de l'enfant par province 0,6 4 16 Porter des lunettes Utiliser un équipement auditif Utiliser du matériel / de l'assistance pour marcher P o u rc e n ta g e Fonctionnement de l'enfant et utilisation d'appareils d’assistance Pourcentage d'enfants âgés de 2 à 17 ans ayant des difficultés fonctionnelles dans au moins un domaine, par province 65 Eau de boisson, services d'assainissement et d'hygiène 14 20 9 19 34 8 56 43 66 12 4 18 National Urbain Rural Assainissement de base Service de base Limité Non amelioré Pas de service 22 30 15 36 35 36 42 35 48 National Urbain Rural Lavage des mains Pas d'autorisation de voir/Autre Pas de facilité Limité Service de base 34 52 19 25 39 15 31 8 49 10 0 17 National Urbain Rural P o u rc e n ta g e Eau de boisson Service de base Limité Non amelioré Pas de service Pourcentage de la population selon la couverture en eau de boisson, assainissement et hygiène Échelle d’eau de boisson : services de base d’eau de boisson (ODD 1.4.1) font référence à une source améliorée, à condition que le temps de collecte ne dépasse pas 30 minutes pour un aller-retour, y compris la file d’attente. Les sources d'eau de boisson améliorées sont celles qui ont le potentiel de fournir de l'eau salubre de par leur conception et leur construction. Elles comprennent : les canalisations, les forages ou les puits, creusés protégés, les sources souterraines protégées, les eaux de pluie et les eaux conditionnées ou livrées. Limité fait référence à une source améliorée à plus de 30 minutes aller-retour. Les sources non améliorées comprennent les puits creusés non protégés et les sources non protégées. Pas de service fait référence à la collecte directe de l'eau des eaux de surface telles que les rivières, les lacs ou les canaux d'irrigation. Échelle d'assainissement : les services d'assainissement de base (ODD 1.4.1) font référence à l'utilisation d'installations améliorées qui ne sont pas partagées avec d'autres ménages. Les installations sanitaires améliorées sont celles conçues pour séparer les excréments du contact humain de manière hygiénique. Elles comprennent : chasse d’eau/ déversement au niveau d’un système d’égout canalisé, des fosses septiques ou des latrines à fosse, latrines à fosse ventilées, toilettes à compost ou latrines à fosse avec dalles. Un service d'assainissement limité désigne une installation améliorée partagée avec d'autres ménages. Les installations d’assainissement non améliorées comprennent des toilettes à ciel ouvert, des latrines à fosse sans dalle, des latrines suspendues et des latrines à seau. Pas de service fait référence à la pratique de la défécation à l'air libre. Échelle d'hygiène : Un service d'hygiène de base (SDG 1.4.1 & SDG 6.2.1) fait référence à la disponibilité d'une installation de lavage des mains dans les locaux avec de l'eau et du savon. Les installations de lavage des mains peuvent être fixes ou mobiles et comprennent un lavabo avec eau du robinet, des seaux avec robinets, des robinets Tippy et des pichets ou bassins conçus pour le lavage des mains. Le savon comprend les pains de savon, le savon liquide, le détergent en poudre et l’eau savonneuse, à l’exclusion des cendres, de la terre, du sable et des autres agents de lavage des mains. Un service d'hygiène limité fait référence à une installation manquant d'eau et / ou de savon. Pas de facilité signifie qu’il n’y a pas d’installation de lavage des mains dans les locaux du ménage. République Démocratique du Congo, 2017-2018 Eau de boisson, assainissement et hygiène Multiple Indicator Cluster Survey Messages clés • Un membre de ménage sur 3 a accès à une eau de boisson provenant d’une source améliorée et ce pourcentage concerne plus de la moitié des ménages urbains . • Un membre de ménage sur 7 a accès à une installation sanitaire améliorée et ce pourcentage chute à 9% en milieu rural. 66 Rural, 19 Le plus pauvre, 14 Aucune, 27 Urbain, 52 Le plus riche, 66 Sécondaire et +, 38 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction du chef de ménage P o u rc e n ta g e National Données régionales sur les services de baseService de base d’eau de boisson Eau, Assainissement et Hygiène : Inégalités dans les services de base Service d’assainissement de base Province Eau de boisson de base Assainisse ment de base Lavage des mains National 33,6 13,5 21,5 Kinshasa 74,6 20,9 37,1 Kongo Central 33,0 6,0 10,6 Kwango 10,9 1,1 17,5 Kwilu 8,7 0,0 18,3 Maindombe 28,9 0,3 11,1 Equateur 23,9 23,6 6,9 Sud Ubangi 18,6 28,0 3,0 Nord Ubangi 8,0 19,2 3,5 Mongala 1,9 34,7 1,0 Tshuapa 8,0 7,5 3,6 Tshopo 23,2 22,2 6,4 Bas Uele 25,5 17,5 12,0 Haut Uele 40,1 14,7 2,4 Ituri 55,7 35,6 7,8 Nord Kivu 34,3 13,9 69,9 Sud Kivu 41,9 12,7 32,8 Maniema 11,3 2,0 0,6 Haut Katanga 35,7 22,9 16,9 Lualaba 21,6 9,0 9,1 Haut Lomami 23,1 22,0 6,6 Tanganyika 40,9 6,0 17,6 Lomami 24,6 3,4 5,4 Kasai Oriental 23,5 12,8 37,1 Sankuru 9,7 5,7 1,5 Kasai Central 8,5 4,0 4,1 Kasai 11,2 2,1 0,5 Pourcentage de la population utilisant les services de base d'eau de boisson par caractéristiques de base Pourcentage de la population utilisant les services d'assainissement de base par caractéristiques de base Pourcentage de la population utilisant les services de base d’eau de boisson, d’assainissement et d'hygiène par province Service de base d’hygiène Rural, 9 Le plus pauvre, 6 Ailleurs, 3 Aucune, 9 Urbain, 20 Le plus riche, 30 Dans le logement même, 47 Sécondaire et +, 15 Milieu de résidence Bien-être économique Emplacement de l'installation Instruction du chef de ménage P o u rc e n ta g e National Rural, 15 Le plus pauvre, 7 Primaire, 14 Urbain, 30 Le plus riche, 42 Secondaire et +, 25 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction du chef du ménage P o u rc e n ta g e National Pourcentage de la population utilisant les services de base d’hygiène par caractéristique de base Messages clés - En RDC, les disparités dans l’accès aux services de base de l’eau, l’assainissement et l’hygiène sont importantes entre les milieux urbain et rural, les plus pauvres et les plus riches et entre provinces - Le niveau d’instruction du chef de ménage contribue grandement à un meilleur accès aux services d’eau, d’assainissement et d’hygiène 67 Accessibilité des installations d'eau et d'assainissement Temps passé chaque jour à la collecte de l'eau Assainissement : Accessibilité et partage 54 64 51 25 20 27 18 12 20 3 4 2 0 0 0 National Urbain Rural P o u rc e n ta g e NSP/Manquant > 3 h Plus qu' 1 h à 3 h 31 mins à 1 h 30 minutes ou moins Personne qui collecte principalement l'eau du ménage Urbain, 4 Le plus riche, 2 Secondaire et +, 9 Rural, 18 Le plus pauvre, 29 Aucune, 16 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction du chef du ménage P o u rc e n a tg e National Pourcentage de la population pratiquant la défécation à l'air libre, selon les caractéristiques de base 75 9 11 4 1 Femme 15+ ans Hommes 15+ ans Filles <15 ans Garcons <15 ans NSP/Manquant/ Membres ne collectent pas P o u rc e n ta g e Défécation à l'air libre Pourcentage de la population partageant des installations d'assainissement améliorées, selon l'emplacement des installations d'assainissement Pourcentage de la population suivant le temps moyen consacré pour la collecte de l'eau par jour dans les ménages sans eau sur place Pourcentage de la population par sexe et par âge du responsable de la collecte de l'eau de boisson dans les ménages sans eau sur place 12 20 12 2 3 2 0 0 0 Dans logement même Dans jardin/parcelle Ailleurs P o u rc e n ta g e 5 ménages ou moins > 5 ménages Installation publique 68 Urbain, 36 Urbain, 66 Secondaire et +, 56 Primaire, 67 Le plus riche, 24 Le plus riche, 54 Rural, 65 Rural, 82 Primaire, 65 Secondaire et +, 80 Le plus pauvre, 81 Le plus pauvre, 93 Milieu de résidence Instruction du chef de ménage Bien-être économique P o u rc e n ta g e National Services d'eau de boisson gérés en toute sécurité : ODD 6.1.1 5 26 29 26 19 25 39 15 31 8 49 10 0 17 National Urbain Rural Eau de surface Non Amelioré Limité De base Qualité de l'eau de boisson à la source et à la maison Pourcentage de la population utilisant des sources d'eau de boisson testées positives à E. Coli (orange) et proportion de ménages dont l’eau de boisson donnée à l'enquêteur dans un verre a été testée positive à E.Coli (bleu) Les taux de réponse des tests de qualité de l'eau pour les tests de ménages et de sources sont respectivement de 99.9% et 98.6% Pourcentage de la population utilisant des sources d'eau de boisson avec suffisamment d'eau de boisson au cours du dernier mois Pourcentage de la population utilisant des services d'eau de boisson améliorés, de base et gérés de manière sûre Pourcentage de la population par couverture d'eau de boisson Disponibilité de l’eau de boisson Service d’eau de boisson améliorée, service de base et service gérée en toute sécurité Couverture en eau de boisson Les sources gérées de manière sûre (ODD 6.1) sont améliorées : accessibles sur place, disponibles en cas de besoin, exemptes de contamination 59 34 12 49 42 5 Amélioré Basique Amélioré + Accessible sur place Amélioré + disponible selon besoin Amélioré + sans contamination Géré en toute sécurité P o u rc e n ta g e Le + bas Le + hautSource Maison Le + bas Le + haut Urbain, 67 Le plus riche, 67 Secondaire et +, 74 Rural, 86 Le plus pauvre, 87 Primaire, 85 Milieu de résidence Bien-être économique Isntruction du chef de ménage P o u rc e n ta g e National Messages clés - 5% des populations des ménages de la RDC ont accès à un service d’eau géré en toute sécurité, c’est-à-dire accessible sur place et disponible selon le besoin et exempt de toute contamination par E-Coli , 69 Services d'assainissement gérés en toute sécurité : ODD 6.2.1 Types d'installations d'assainissement Gestion des services d'assainissement Pourcentage de la population par type d'installations d'assainissement Definitions Pourcentage de la population utilisant des installations d'assainissement améliorées sur place, grâce à l'élimination finale des excréta. Installations d'assainissement améliorées par province Pourcentage de la population utilisant une installation sanitaire améliorée par province Disposition des excréments Les services d'assainissement gérés de manière sûre représentent un nouveau niveau de service ambitieux et constituent l'indicateur de la cible ODD 6.2. Les services d'assainissement gérés de manière sûre sont des installations améliorées qui ne sont pas partagées avec d'autres ménages et où les excrétas sont éliminés sur place ou transportés et traités hors site, en toute sécurité. L'enquête MICS a permis de recueillir des informations sur la gestion des excréta provenant des installations sur place. Pour les ménages où les excréta sont transportés hors site (raccordement à l'égout, évacuation pour traitement), des informations supplémentaires sur le transport et le traitement des excréta sont nécessaires pour calculer la proportion gérée de manière sûre. In st a lla ti o n s su r p la ce 0 1 1 5 6 9 10 12 12 16 17 18 19 24 28 33 34 38 39 41 46 59 64 71 73 77 Kwilu Maindombe Kwango Maniema Kasai Lomami Kasai Central Tshuapa Sankuru Sud Kivu Kongo Central Nord Kivu Tanganyika Haut Uele Lualaba Nord Ubangi Bas Uele Kasai Oriental Equateur Tshopo Haut Lomami Haut Katanga Mongala Ituri Sud Ubangi Kinshasa 12 56 33 Aucune installation sanitaire Installations non améliorées Installations améliorées Pourcentage Messages clés - 15 provinces sur 26 ont un niveau d’utilisation d’installations sanitaires améliorées inférieur à la moyenne nationale ; - A Kinshasa, ville de plus de 12 millions d’habitants, plus d’un quart de la population n’a pas accès à une installation sanitaire améliorée ; - La défécation à l’air libre, qui a des conséquences néfastes pour la santé et l’environnement, est pratiquée par 12 % des ménages et par près d’un tiers des ménages les plus pauvres ; - La presence d’E-Coli dans l’eau de boisson, que ce soit à la source ou dans l’eau des ménages est à un niveau alarmant surtout dans un contexte très prône au choléra. 1 56 12 29 0 2 Connecté à l'égout Installations non améliorées Défécation à l'air libre Elimination sûre in situ Elimination dangéreuse des excréments Elimination pour traitement sur place Pourcentage 70 87 Gestion de l’hygiène menstruelle Exclusion des activités pendant les règles Pourcentage de femmes qui n'ont pas participé à des activités sociales, à l'école ou au travail en raison de leur dernière menstruation au cours des 12 derniers mois, selon certaines caractéristiques, parmi les femmes ayant eu leurs règles au cours des 12 derniers mois Pourcentage de femmes qui n'ont pas participé à des activités sociales, à l'école ou au travail en raison de leur dernière menstruation au cours des 12 derniers mois, par âge, parmi les femmes ayant déclaré avoir leurs règles au cours des 12 derniers mois 17 15 14 12 13 15-19 20-24 25-29 30-39 40-49 P o u rc e n a tg e Groupes d’âges 90 Femmes qui ont un endroit privé pour se laver et se changer à la maison 95 Femmes qui utilisent des produits d’hygiène menstruelle adéquats Pourcentage de femmes de 15 à 49 ans utilisant des produits d'hygiène menstruelle adéquats dans un endroit privé pour se laver et se changer à la maison, parmi les femmes ayant eu leurs règles au cours des 12 derniers mois Femmes qui utilisent des produits d’hygiène menstruelle adéquats et qui ont un endroit privé pour se laver et se changer à la maison Dénominateur des 3 indicateurs : femmes de 15-49 ans qui ont eu leurs règles dans les 12 derniers mois Rural, 85 Le plus pauvre, 83 Aucune, 84 Urbain, 89 Le plus riche, 91 Secondaire et +, 88 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction P o u rc e n ta g e National Inégalités dans l'accès aux produits d’hygiène menstruelle adéquats et à un lieu privé pour se laver et se changer à la maison Exclusion des activités pendant les règles selon diverses caractéristiques Urbain, 14 Le plus riche, 12 Secondaire et +, 14 Rural, 15 Le plus pauvre, 16 Aucune, 17 Milieu de résidence Bien-être économique Instruction P o u rc e n ta g e National L'enquête par grappes à indicateurs multiples MICS-Palu, RDC 2017-2018 a été réalisée en 2017 par l’Institut National de la Statistique dans le cadre du programme mondial MICS. L’appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF). L’UNICEF, l’USAID et le Fonds Mondial ont apporté un soutien financier. L'objectif de ce Résumé Statistique est de diffuser certaines conclusions de l'enquête MICS-Palu, RDC 2017-2018 relatives aux caractéristiques de l’enquête et de l’échantillon. Les données de ce Résumé Statistique se trouvent dans les tableaux WS1.1 à WS4.2 dans le rapport des résultats de l’enquête. D'autres Résumés Statistiques et le rapport des résultats de cette enquête ainsi que ceux d’autres pays sont disponibles sur mics.unicef.org/surveys 71 Country Year Gender EqualityÉgalité du genre Chaque fille et chaque garçon survit et prospère : la première décennie de la vie Mortalité infantile: probabilité de décéder entre la naissance et le premier anniversaire Mortalité des moins de cinq ans: probabilité de décéder entre la naissance et le cinquième anniversaire Taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans, ODD 3.2.1 Désagrégation par sexe L'égalité des sexes signifie que les filles et les garçons, les femmes et les hommes, jouissent des mêmes droits, ressources, possibilités et protections. Les investissements dans l’égalité des sexes ont des retombées positives pour les enfants et leurs communautés et des retombées intergénérationnelles considérables car les droits et le bien-être des enfants dépendent des droits et du bien-être des femmes. Cet instantané montre les dimensions clés de l'égalité des sexes au cours du cycle de vie : 1) la 1ère décennie de la vie (0-9 ans) avec des disparités entre sexes souvent faibles, en particulier dans la petite enfance, 2) la 2ème décennie de l'enfance (10-19 ans), lorsque les disparités entre les sexes s'accentuent avec le début de la puberté et la consolidation des normes relatives au genre et, 3) l'âge adulte, lorsque les disparités entre les sexes ont une incidence sur le bien-être des femmes, des filles et des garçons. La nutrition et un environnement favorable dans la petite enfance sont parmi les déterminants clés de la santé et de la survie des enfants et de leur développement physique et cognitif. En règle générale, les filles ont généralement de meilleures ressources biologiques que les garçons pour leur survie jusqu'à l'âge de cinq ans, ce qui leur donne de meilleures chances de survie dans des circonstances naturelles. Cependant, la discrimination fondée sur le sexe à l’égard des filles peut affecter la survie, entraînant une mortalité féminine plus élevée que prévu. De même, les taux de retard de croissance sont généralement plus faibles chez les filles que chez les garçons, probablement en raison du risque plus élevé d'accouchement prématuré chez les garçons, qui est inextricablement lié à un poids de naissance inférieur. Cependant, les enfants de mères qui ont accouché à un jeune âge ou qui n’ont aucune éducation peuvent être plus susceptibles de souffrir de malnutrition. Les enfants ayant un développement cognitif limité au début de leur vie risquent de souffrir de problèmes neuropsychologiques plus tardifs, d'une mauvaise réussite scolaire, d'un décrochage scolaire précoce, d'un emploi peu qualifié et de soins médiocres pour leurs propres enfants. La stimulation et l'interaction avec les parents et les gardiens peuvent accélérer le développement du cerveau et favoriser le bien-être dans la petite enfance. C’est aussi la période de développement au cours de laquelle se manifeste la socialisation des sexes ou le processus d’apprentissage des rôles culturels en fonction du sexe. Les aidants, en particulier les pères, peuvent réagir différemment avec les fils et les filles et interagir avec eux. Le retard de croissance fait référence à un enfant trop petit pour son âge Malnutrition : Retard de croissance (modéré et sévère) des enfants de moins de 5 ans, ODD 2.2.1 Garçons, 38 Secondaire et +, 34 35-49 ans, 39 Filles, 46 Aucune, 50 <20 ans, 46 Sexe Instruction de la mère Age de la mère à la naissance P o u rc e n ta g e National Le surpoids ou obésité fait reference à un enfant trop lourd pour sa taille Malnutrition : Surpoids des enfants de moins de 5 ans, ODD 2.2.2 Garçon, 4 Aucune, 3 35-49 ans, 3 Fille, 4 Secondaire et +, 4 <20 ans, 4 Sexe Instruction de la mère Age de la mère à la naissance P o u rc e n ra g e National L’émaciation fait référence à un enfant trop maigre pour sa taille Malnutrition : Emaciation (modérée et sévère) des enfants de moins de 5 ans, ODD 2.2.2 38 62 49 78 Taux de mortalité infantile Taux de mortalité des moins de cinq ans D é cè s p o u r 1 0 0 0 n a is sa n ce s v iv a n te s Filles Garçons Concept Filles, 6 Secondaire et +, 6 <20 ans, 5 Garçons, 7 Aucune, 7 20-34 ans, 7 Sexe Instruction de la mère Age de la mère à la naissance P o u rc e n ta g e National République Démocratique du Congo, 2017-2018 Égalité des sexes Multiple Indicator Cluster Survey 72 Chaque fille et chaque garçon survit et prospère : la première décennie de la vie Chaque fille et chaque garçon est protégé de la violence et de l’exploitation : la première décennie de vie Pourcentage d'enfants âgés de 2 à 4 ans avec lesquels des membres adultes du ménage ont fait des activités favorisant l'apprentissage et la préparation à l'école au cours des trois derniers jours, par personne ayant une interaction avec l'enfant et selon le sexe de l'enfant. Remarque: les activités comprennent : lire des livres à l'enfant ; raconter des histoires à l'enfant ; chanter des chansons à l'enfant ; emmener l'enfant à l'extérieur de la maison ; jouer avec l'enfant ; nommer, compter ou dessiner des choses avec l'enfant. Stimulation précoce et soins réactifs par des adultes 7 19 44 6 18 44 Père Mère N'importe quel adulte P o u rc e n ta g e Filles Garcons Pourcentage d'enfants âgés de 3 à 4 ans en bonne voie de développement dans au moins trois des quatre domaines suivants : lecture et numération, domaines physique, social, affectif et d'apprentissage, par sexe 57 56 Filles Garcons Indice de développement de la petite enfance, ODD 4.2.1 Enregistrement des naissances, ODD 16.9.1 : Désagrégation Pourcentage d'enfants de moins de 5 ans dont la naissance est enregistrée, par sexe et niveau d’instruction de la mère Discipline violente, ODD 16.2.1 : Désagrégation 79 79 88 81 82 90 Agression psychologique Châtiments corporels Toute discipline violente Pourcentage Garçons Filles Pourcentage d'enfants âgés de 1 à 14 ans ayant subi une discipline violente au cours du dernier mois, par sexe Remarque: le groupe d’âge 1-14 ans couvre les première et deuxième décennies de la vie. L’enregistrement des enfants à la naissance est la première étape pour assurer leur reconnaissance devant la loi, protéger leurs droits et veiller à ce que toute violation de ces droits ne passe pas inaperçue. Tout en étant d’une importance vitale pour les filles et les garçons, les répercussions des faibles taux d’enregistrement des naissances chez les filles sont significatives, ce qui les rend plus vulnérables à certaines formes d’exploitation pour lesquelles elles sont plus à risque, y compris le mariage et le trafic d’enfants. Bien que les taux moyens d’enregistrement des naissances soient similaires pour les filles et les garçons, les enfants ayant des mères qui n’ont pas d’instruction sont moins susceptibles d’avoir un acte de naissance. Alors que les filles et les garçons sont confrontés à des risques similaires de subir une discipline violente-qui comprend la punition physique et l’agression psychologique - par les membres de leur famille, l’inégalité entre les sexes et la violence domestique font partie des facteurs associés à un taux élevé risque de violence à l’égard des filles et des garçons. Fille, 40 Primaire, 31 Garçon, 40 Secondaire et +, 50 Sexe Instruction de la mère P o u rc e n ta g e 73 Key Messages Chaque fille et chaque garçon apprend : la première décennie de la vie Répartition en pourcentage des enfants âgés d'un an et moins par rapport à l'âge officiel d'entrée au primaire au début de l'année scolaire, en fonction de la fréquentation scolaire et de la participation à un programme d'éducation préscolaire ou primaire (taux de fréquentation net ajusté), par sexe Achèvement primaire Pourcentage d'enfants âgés de 3 à 5 ans au-dessus de l'âge prévu pour la dernière année du primaire et ayant achevé l'enseignement primaire, par sexe Enfants d'âge primaire non scolarisés Pourcentage d'enfants d’âge du primaire qui ne fréquentent ni le primaire ni le secondaire, par quintile de bien-être économique et par milieu de résidence Taux de participation à l'apprentissage organisé, ODD 4.2.2 L'investissement dans des services d'éducation de la petite enfance de bonne qualité avant d'entrer à l'école améliore les résultats des enfants. Ceci améliore également l'efficacité du système scolaire en réduisant les redoublements et les abandons et en améliorant les résultats scolaires, en particulier chez les filles et les groupes marginalisés. L'enseignement primaire constitue le fondement d'une vie d'apprentissage. Des progrès considérables ont été accomplis dans la réalisation de l’éducation pour tous et la réduction de l’écart entre les sexes, mais des disparités défavorables aux filles persistent dans certains pays. De plus, les filles constituent encore la majorité de la population non scolarisée dans le monde. Remarque : étant donné que l’âge du primaire est de 6 à 11 ans, ces indicateurs incluent certains enfants au cours de leur deuxième décennie de vie. Pourcentage d'enfants en âge de fréquenter le primaire et fréquentant le primaire ou le secondaire (taux de fréquentation net ajusté), par niveau de bien-être économique et par milieu de résidence urbain / rural Fréquentation de l’école primaire 43 43 Filles Garcons P o u rc e n ta g e 66 67 Filles Garçons P o u rc e n ta g e Messages clés Les inégalités entre les petites filles et les petits garçons de RDC sont peu élevées sauf en ce qui concerne la non scolarisation des filles issues des ménages les plus pauvres (38% d’entre elles sont en dehors de l’école contre 32% des garçons). Filles, 77 Filles, 62 Filles, 93 Filles, 71 Filles, 87 Garçons, 79 Garçons, 68 Garçons, 94 Garçons, 73 Garçons, 87 78 65 94 72 87 Total Le plus pauvre Le plus riche Rural Urbain P o u rc e n ta g e National Garçons , 21 Garçons , 32 Garçons , 5 Garçons , 27 Garçons , 13 Filles, 22 Filles, 38 Filles, 6 Filles, 29 Filles, 13 22 35 6 28 13 Total Le plus pauvre Le plus riche Rural Urbain P o u rc e n ta g e National 74 Chaque adolescente et chaque garçon survit et prospère : la deuxième décennie de la vie 28 18 31 43 28 33 Utilisation actuelle de toutes méthodes Utilisation actuelle de toutes méthodes modernes Demande satisfaite pour la planification familiale par des méthodes modernes P o u rc e n ta g e Mariée Célibataire, sexuellement active Utilisation des contraceptifs et demande de planification familiale satisfaites par les méthodes modernes chez les adolescentes de 15 à 19 ans, par état matrimonial 25 18 32 Total Urbain Rural P o u rc e n ta g e Pourcentage de femmes âgées de 20 à 24 ans qui ont eu une naissance vivante avant l'âge de 18 ans, par milieu de résidence Utilisation et demande contraceptives satisfaites Maternité précoce (avant 18 ans) 18 23 Filles Garçons P o u rc e n ta g e Connaissance approfondie du VIH Consommation de tabac* et d’alcool Alors que l'adolescence comporte de nouveaux risques pour la santé des filles et des garçons, les filles sont souvent confrontées à des vulnérabilités sexospécifiques, avec des conséquences à long terme. Les complications liées à la grossesse et à l'accouchement comptent parmi les principales causes de décès des adolescentes de 15 à 19 ans, dans le monde. Empêcher les grossesses précoces améliore non seulement la santé des adolescentes, mais leur offre également la possibilité de poursuivre leurs études, de les préparer à un emploi, en augmentant leur estime de soi et en leur donnant plus de poids dans les décisions qui affectent leur vie. Pourtant, trop souvent, les adolescentes n’ont pas accès aux services de santé sexuelle et reproductive, y compris aux méthodes modernes de contraception. En outre, bien qu’elles présentent un risque plus élevé de contracter le VIH en raison de vulnérabilité physiologique et d’inégalités entre les sexes, les adolescentes sont souvent moins informées que les garçons de la manière dont le VIH est transmis. Cependant, les normes de genre ont également un impact négatif sur les garçons adolescents. Par exemple, les normes relatives à la masculinité qui encouragent la prise de risques peuvent accroître la consommation d’alcool et de tabac chez les adolescents, augmentant ainsi leur probabilité de développer des maladies non transmissibles plus tard dans la vie. Pourcentage de filles et de garçons de 15 à 19 ans qui connaissent les deux méthodes de prévention du VIH (avoir un seul partenaire fidèle non infecté et utiliser un préservatif à chaque fois), qui savent qu’une personne en bonne santé peut être séropositive et qui rejettent la deux idées fausses les plus courantes et toute autre idée fausse locale. Consommation de tabac et d'alcool chez les adolescents de 15 à 19 ans, par sexe * Inclut une désagrégation par âge et par sexe de l'ODD 3.a.1 : consommation de tabac 3 32 1 21 14 31 6 21 Déjà consommé du tabac Déjà consommé de l'alcool A consommé du tabac au cours du mois dernier A consommé de l'alcool au cours du mois dernier P o u rc e n ta g e Filles Garçons 75 Chaque adolescente et chaque adolescent est protégé de la violence et de l’exploitation : la deuxième décennie de la vie 13 3 11 6 8 45 10 40 19 29 Le plus pauvre Le plus riche Rural Urbain Total Pourcentage Mariée avant 18 ans Mariée avant 15 ans Pourcentage de femmes âgées de 20 à 24 ans qui ont été mariées ou en union avant l'âge de 15 ans et avant l'âge de 18 ans *, par milieu de résidence et par quintile de bien-être économique Mariage des enfants, ODD 5.3.1 2 3 0 2 1 35 41 21 41 37 42 34 59 33 43 21 22 20 24 20 0 0 0 0 Total Le plus pauvre Le plus riche (*) Aucune Seondaire et plus Pourcentage Plus jeune 0-4 ans 5-9 ans 10 ans et + Age inconnu Répartition en pourcentage des adolescentes de 15 à 19 ans actuellement mariées ou en union selon la différence d'âge avec leur partenaire, leur niveau d'éducation et leur quintile de richesse (*) Les données pour les femmes vivant dans les ménages "les plus riches" sont basées sur des effectifs non pondérés de 34 (compris entre 25 et 49) Différence d'âge entre conjoints Pourcentage d'adolescentes âgées de 15 à 19 ans qui justifient le fait que leur femme est battue pour l'une des raisons suivantes: elle sort sans le lui dire; elle néglige les enfants; elle se dispute avec lui; elle refuse le sexe avec lui; elle brûle la nourriture, par sexe et groupe d'âge Attitudes envers la violence domestique 56 65 48 56 15-17 18-19 P o u rc e n ta g e Filles Garcons L'adolescence présente des vulnérabilités uniques à la violence et à l'exploitation surtout pour les filles. Dans de nombreux pays, le mariage avant l’âge de 18 ans est une réalité pour les filles en raison de l’interaction de plusieurs facteurs de risque, notamment la pauvreté, les normes sociales, les lois coutumières ou religieuses qui tolèrent la pratique et un cadre législatif inadéquat. Le mariage des enfants compromet souvent le développement de la fille en entraînant une grossesse précoce et un isolement social, en interrompant sa scolarité et en limitant ses chances de carrière et de progression professionnelle. De plus, il implique souvent une différence d'âge importante entre la fille et son partenaire, ce qui la déstabilise encore davantage et l'expose davantage à la violence conjugale, aux maladies sexuellement transmissibles et au manque de pouvoir. Les attitudes à l'égard des violences conjugales servent de marqueur à l'acceptabilité sociale de la violence entre partenaires intimes. L'acceptation de la violence conjugale chez les adolescentes et les garçons suggère qu'il peut être difficile pour les filles mariées victimes de violence de demander de l'aide et pour les filles non mariées d'identifier et de négocier des relations saines et équitables. La discrimination fondée sur le sexe est peut-être l’une des formes de discrimination les plus répandues parmi les adolescentes. Elle a des effets durables et profonds sur leurs trajectoires personnelles ainsi que sur tous les aspects du développement social et économique. Alors que dans la plupart des régions, les filles et les garçons sont également susceptibles d'être impliqués dans le travail des enfants, le sexe est un facteur déterminant des types d'activités exercées par les garçons et les filles, les filles étant plus susceptibles d'être impliquées dans le travail domestique. Pourcentage d'adolescents âgés de 15 à 19 ans qui se sentent en sécurité lorsqu'ils marchent seuls dans leur quartier après la tombée de la nuit, selon le sexe 55 69 Adolescentes de 15-19 ans Adolescents de 15-19 ans Sentiments de sécurité, ODD 16.1.4 : désagrégation par âge et sexe 76 Chaque adolescente et chaque adolescent est protégé de la violence et de l’exploitation : la deuxième décennie de la vie Pourcentage d'enfants âgés de 5 à 17 ans exerçant une activité professionnelle, par sexe, groupe d'âge et type d'activité 9 4 9 9 13 13 Filles 5-17 Garcons 5-17 P o u rc e n ta g e Conditions de travail dangereuses Activités économiques Activités ménagères Travail des enfants, ODD 8.7.1 5,7 5,6 5,1 5,2 15-17 18-19 S co re s u r 1 0 Filles Garcons Satisfaction de la vie Pour devenir autonomes, les adolescentes et adolescents doivent être impliqués de manière citoyenne dans les décisions qui affectent leur vie et leur communauté. Le sentiment de sécurité des gens - ne pas craindre le crime et la violence - ont une influence sur leur façon de se déplacer dans ces communautés, d’accéder aux services, aux opportunités économiques et de participer à la vie publique. Les adolescents et les adolescentes ont probablement des perceptions différentes de la sécurité personnelle en raison des différentes vulnérabilités sexospécifiques à la violence sexuelle et à d'autres crimes. La satisfaction à l’égard de la vie mesure le niveau de bien-être perçu par une personne ou sa perception de sa vie en général. Mesurer la satisfaction des adolescents et des garçons à l’égard de leur vie peut fournir des informations importantes sur leur santé mentale à un stade de leur vie où les normes de genre se consolident et où les filles et les garçons sont confrontés à différents facteurs de risque de troubles de la santé mentale. Score moyen de satisfaction à l'égard de la vie sur une échelle de 0 à 10, par sexe et par groupe d’âge, des adolescents de 15 à 19 ans, * Remarque: l'indicateur inclut les enfants de la première et de la deuxième décennie de la vie. ** Les estimations de ce graphique sur le travail des enfants diffèrent de celles de la base de données des ODD pour l'indicateur 8.7.1, car la base de données exclut la composante travail dangereux et applique un seuil de 21 heures pour les tâches ménagères pour les enfants de 5 à 14 ans et aucun seuil pour tâches ménagères pour les enfants de 15 à 17 ans Pourcentage d'adolescents filles et garçons âgés de 15 à 19 ans qui se sont déjà sentis victimes de discrimination ou de harcèlement en raison de leur sexe Discrimination et harcèlement 6 3 Filles Garçons Chaque adolescente et chaque adolescent a une chance équitable dans la vie : la deuxième décennie de la vie Pourcentage de jeunes filles et garçons en âge de fréquenter le niveau secondaire 2ème cycle qui sont en dehors de l’école par caractéristiques de base 14 36 11 34 18 28 23 14 52 16 42 23 43 33 Le plus riche Le plus pauvre Secondaire et + Aucune Urbain Rural National Pourcentage Filles Garçons Adolescents en dehors de l’école, LN 6c 77 Chaque adolescente et chaque adolescent apprend : la deuxième décennie de la vie Secondaire 1er cycle : Taux de fréquentation net Pourcentage d'enfants fréquentant le du premier cycle du secondaire ou plus (taux de fréquentation net ajusté), par sexe, bien-être économique et milieu de résidence Secondaire 2ème cycle : Taux de fréquentation net Pourcentage d'enfants fréquentant le deuxième cycle du secondaire (taux de fréquentation net ajusté), par sexe, bien-être économique et milieu de résidence Pourcentage d'enfants âgés de 3 à 5 ans au-dessus de l'âge prévu pour la dernière année du premier cycle du secondaire et ayant achevé le premier cycle du secondaire, par sexe 52 58 Filles Garçons P o u rc e n ta g e Pourcentage d'enfants ou de jeunes âgés de 3 à 5 ans au-dessus de l'âge prévu pour la dernière année du deuxième cycle de l'enseignement secondaire et qui ont achevé leurs études, selon le sexe 27 36 Filles Garçons P o u rc e n ta g e Achèvement Secondaire 1er cycle Achèvement Secondaire 2ème cycle Alors que la participation à l'enseignement primaire est en expansion, les pays accusent souvent plus de retard par rapport à l'enseignement secondaire. Les disparités entre les sexes qui désavantagent les filles sont également plus prononcées au niveau secondaire que primaire. L’avancement de l’enseignement secondaire des filles est l’une des stratégies de développement les plus transformatrices dans lesquelles les pays peuvent investir. L’achèvement de l’enseignement secondaire offre des avantages positifs considérables aux filles et aux sociétés - des gains plus importants tout au long de la vie, des taux de croissance nationaux à la réduction du mariage d'enfants, du retard de croissance et de la mortalité infanto-juvénile et maternelle. Filles, 31 Filles, 9 Garçons, 62 Filles, 17 Garçons, 45 Garçons, 32 Garçons, 17 Filles, 62 Garçons, 21 Filles, 47 32 13 62 19 46 Total Le plus pauvre Le plus riche Rural Urbain P o u rc e n ta g e National Filles, 33 Filles, 11 Garçons, 64 Filles, 16 Filles, 50 Garçons, 36 Garçons, 14 Filles, 67 Garçons, 23 Garçons, 50 34 13 66 20 50 Total Le plus pauvre Le plus riche Rural Urbain P o u rc e n ta g e National 78 17 88 Exclusion des activités pendant les règles Gestion de l'hygiène menstruelle : Pourcentage (15-19 ans) La possibilité pour les adolescentes de gérer en toute sécurité et avec dignité leur cycle menstruel est fondamentale pour leur santé, leur bien-être psychosocial et leur mobilité. Les filles vivant dans des contextes où les ressources sont rares, sans accès à des installations sanitaires et à des fournitures adéquates pour la gestion de l'hygiène menstruelle font face à la stigmatisation et à l'exclusion sociale, tout en ayant des risques élevés de d’avoir à renoncer à d'importantes opportunités éducatives, sociales et économiques. Gestion de l'hygiène menstruelle : parmi les adolescentes âgées de 15 à 19 ans ayant déclaré avoir eu leurs règles au cours des 12 derniers mois, pourcentage utilisant des produits d'hygiène menstruelle appropriés avec un lieu privé pour se laver et se changer à la maison Exclusion des activités pendant les règles : parmi les adolescentes âgées de 15 à 19 ans qui ont déclaré avoir eu leurs règles au cours des 12 derniers mois, pourcentage qui, au cours des 12 derniers mois, n'ont pas participé à des activités sociales, à l'école ou au travail en raison de leurs règles Gestion de l’hygiène menstruelle Enfants du secondaire premier cycle non scolarisés Pourcentage d'enfants du premier cycle du secondaire ne fréquentant ni le primaire ni le secondaire, par bien-être économique et par milieu de résidence Chaque adolescente et chaque adolescent apprend : la deuxième décennie de la vie Chaque adolescente et chaque adolescent vit dans un environnement sain et propre : la deuxième décennie de la vie Alors que la participation à l'enseignement primaire est en expansion, les pays accusent souvent plus de retard par rapport à l'enseignement secondaire. Les disparités entre les sexes qui désavantagent les filles sont également plus prononcées au niveau secondaire que primaire. L’avancement de l’enseignement secondaire des filles est l’une des stratégies de développement les plus transformatrices dans lesquelles les pays peuvent investir. L’achèvement de l’enseignement secondaire offre des avantages positifs considérables aux filles et aux sociétés - des gains plus importants tout au long de la vie, des taux de croissance nationaux à la réduction du mariage d'enfants, du retard de croissance et de la mortalité infanto-juvénile et maternelle. Garçons, 16 Garçons, 24 Garçons, 6 Garçons, 18 Filles, 10 Filles, 17 Filles, 32 Filles, 8 Filles, 24 Garçons, 1417 28 7 21 12 Total Le plus pauvre Le plus riche Rural Urbain P o u rc e n ta g e National 79 Égalité des sexes à l'âge adulte Accès au savoir, à l'information et à la technologie Pourcentage d'adultes de 15 à 49 ans sachant lire et écrire, par sexe Pourcentage d'adultes âgés de 15 à 49 ans qui lisent un journal, écoutent la radio ou regardent la télévision au moins une fois par semaine Pour survivre et s'épanouir, tous les enfants ont besoin de soins et du soutien de femmes et d'hommes. Les soins et l’appui peuvent être sensiblement améliorés en favorisant l’égalité des sexes, un objectif important en soi, et en réduisant les obstacles liés au genre. Les obstacles liés au genre incluent le manque disproportionné d’informations, de connaissances et de technologies, de ressources, de sécurité et de mobilité des femmes et des filles, ainsi que la division du travail entre hommes et femmes et ses normes. Par exemple, le manque de mobilité d’une mère, en raison de normes prohibitives ou du manque de moyens de transport, peut entraver l’enregistrement des naissances, la nutrition et d’autres conséquences pour l’enfant. L’internalisation des normes de genre relatives aux attentes et aux comportements masculins et féminins peut influer sur les attitudes des femmes et des hommes à l’égard de la violence conjugale et des châtiments corporels infligés aux enfants, ainsi que de la perception de leur bien-être, y compris la satisfaction de la vie et les attentes pour l’avenir. Pourcentage d'adultes de 15 à 49 ans qui ont utilisé Internet au moins une fois au cours des 3 derniers mois, par sexe Accès aux ressources Pourcentage d'adultes âgés de 15 à 49 ans possédant un téléphone portable, par sexe, par quintile de bien-être économique et par milieu de résidence Possession d’un téléphone mobile, ODD 5.b.1 Couverture de l'assurance maladie Pourcentage d'adultes âgés de 15 à 49 ans bénéficiant d'une assurance maladie, par sexe, par quintile de bien-être économique et par milieu de résidence 60 81 Femmes Hommes 35 53 Femmes Hommes 5 16 Femmes Hommes Répartition en pourcentage des membres du ménage n'ayant pas d'eau potable sur les lieux, par personne qui assure principalement la collecte de l'eau potable utilisée par le ménage 75 11 9 4 1 Femmes 15+ Filles <15 Hommes 15+ Garcons <15 NSP / manquant / les membres ne recueillent pas Personne du ménage qui assure la collecte de l’eau Répartition en pourcentage du temps moyen consacré à la collecte d'eau par jour et par sexe de la personne principalement responsable de la collecte de l'eau dans les ménages sans eau de boisson sur place 53 65 25 23 19 11 3 1 Femmes Hommes P o u rc e n ta g e NSP / manquant Plus de 3 heures Plus d'1 heure à 3 heures 31 minutes à 1 heure Jusqu'à 30 minutes Temps passé à la collecte de l'eau L'alphabétisation Accès aux médias Utilisation d'Internet : ODD 17.8.1 4,1 4,3 P o u rc e n ta g e Hommes Femmes Femme, 33 Femme, 3 Femme, 74 Femme, 10 Femme, 58 Homme, 53 Homme, 15 Homme, 88 Homme, 30 Homme, 78 43 8 80 19 67 Total Le plus pauvre Le plus riche Rural Urbain P o u rc e n ta g e National 80 Égalité des sexes à l'âge adulte Pourcentage d'adultes qui se sentent en sécurité lorsqu'ils marchent seuls dans leur quartier après la tombée de la nuit, selon le sexe et la région Sécurité sûreté Pourcentage d'adultes (âgés de 15 à 49 ans) qui se sentent en sécurité d'être seuls à la maison après la tombée de la nuit, par sexe et par région Pourcentage d'adultes âgés de 15 à 49 ans ayant été victimes de violence physique lors d'un vol qualifié ou d'une agression au cours de la dernière année, par sexe, par quintile de richesse et par région Femmes, 12 Femmes, 15 Femmes, 9 Femmes, 15 Femmes, 10 Hommes, 22 Hommes, 21 Hommes, 25 Hommes, 21 Hommes, 22 Total Le plus riche Le plus pauvre Urbain Rural P o u rc e n ta g e Victimisation Déclaration de l’agression à la police, ODD 16.3.1 Pourcentage d'adultes âgés de 15 à 49 ans pour lesquels le dernier incident de violence physique impliquant un vol qualifié et / ou une agression au cours de l'année écoulée a été signalé à la police, par sexe, niveau de bien-être économique et milieu de résidence Se sentir en sécurité en marchant seul la nuit ODD 16.1.4 désagrégation par sexe Se sentir en sécurité en étant seul à la maison la nuit Discrimination et harcèlement Pourcentage d'adultes âgés de 15 à 49 ans qui se sont déjà sentis victimes de discrimination ou de harcèlement sous quelque forme que ce soit selon le sexe et le milieu de résidence 24 23 28 22 Urbain Rural P o u rc e n ta g e Femmes Hommes 74 7473 79 Urbain Rural P o u rc e n ta g e Femmes Hommes 56 6260 78 Urbain Rural P o u rc e n ta g e Femmes Hommes Femmes, 6 Femmes, 7 Femmes, 7 Femmes, 6 Femmes, 6 Hommes, 13 Hommes, 18 Hommes, 12 Hommes, 17 Hommes, 10 Total Le plus riche Le plus pauvre Urbain Rural P o u rc e n ta g e 81 Key Messages Égalité des sexes à l'âge adulte Attitudes envers les châtiments corporels Pourcentage de gardiens qui pensent que des punitions corporelles sont nécessaires pour élever, éduquer ou éduquer correctement un enfant, par sexe, 50 46 52 38 48 63 60 67 54 62 Rural Urbain Le plus pauvre Le plus riche Total Pourcentage Femmes Hommes Attitudes et attentes féminines et masculines Attitudes envers la violence domestique Pourcentage d'adultes âgés de 15 à 49 ans qui justifient le fait de battre leur femme pour l'une des raisons suivantes : elle sort sans le lui dire; elle néglige les enfants ; elle se dispute avec lui ; elle refuse le sexe avec lui ; elle brûle la nourriture, par sexe, niveau de bien-être économique et milieu de résidence Perception d'une vie meilleureSatisfaction de la vie 5 5 4 6 5 6 5 5 6 5 Jamais marié Déjà marié Le plus pauvre Le plus riche Total Score Femmes Hommes 77 76 73 85 76 85 78 73 90 81 Jamais marié Déjà marié Le plus pauvre Le plus riche Total Pourcentage Femmes Hommes Parmi les adultes âgés de 15 à 49 ans, score moyen de satisfaction à l'égard de la vie sur une échelle de 0 à 10, selon le sexe, le niveau de bien-être économique et l’état matrimonial. Plus le score est élevé, plus le niveau de satisfaction est important. Pourcentage d'adultes âgés de 15 à 49 ans qui s'attendent à ce que leur vie s'améliore dans un an, selon le sexe, le niveau de bien-être économique et l’état matrimonial. 38 35 Femmes Hommes L'enquête par grappes à indicateurs multiples MICS-Palu, RDC 2017-2018 a été réalisée en par l’Institut National de la Statistique dans le cadre du programme mondial MICS. L’appui technique a été fourni par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). L’UNICEF, l’USAID et le Fonds Mondial ont apporté un soutien financier. L'objectif de ce Résumé Statistique est de diffuser certaines conclusions de l'enquête MICS-Palu, RDC 2017-2018 relatives à l'égalité entre les hommes et les femmes. Les données de ce Résumé Statistique se trouvent dans les tableaux CS.3, TC.8.1, TC.10.1, TC.11.1, PR.1.1, PR.2.1, LN.1.2, LN.2.3, LN.2.4, LN.2.6. , LN.2.7, TM.3.1, TM.3.2, TM.3.3, TM3.4, TM.2.3W, TM.11.1W, TM.11.1M, SR.10.1W, SR.10.1M, SR4.1W, SR.4.3, SR.6.1W, SR.6.1M, PR.8.1W, PR.8.1M, 5.1W, PR.2.2, PR.5.1, PR.5.3, EQ.3.1W, EQ.3.1M, PR .7.1W, PR.7.1M, EQ.5.1W, EQ.5.1M, SR.9.3.W, SR.9.3M, EQ.2.1W, EQ.2.1M, WS.4.1, WS.4.2, WS 1.3 et WS 1.4 dans le rapport des résultats de l’enquête. D'autres Résumés Statistique et le rapport des résultats de cette enquête ainsi que celui d’autres pays sont disponibles sur mics.unicef.org/surveys

View the publication

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.